rocbo menu

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie

mardi 1er janvier 2002, par fabermother

Dans la même rubrique


Pétition
Rencontre avec les aliens
Dilution d’Infonie
Que va devenir Infonie ?
Fabien et Christelle : Le message
Message de Tiscali-Chez.com Pages perso
L’Equipe Tiscali Infonie : Le message
Les sites d’infoniens
webmaster@respublica.fr
Quand c’est fini enni nini ça recommence
Forum Pierre Henri Bunel
Tradition et modernité dans la Franc-Maçonnerie
Le forum des forums
Tiscali France

Sur le web :
Le HTML dans le potage
Nos concitoyens sur internet
Le portail des copains
Apologie du Don à l’étalage
La calculette qui pensait tout haut
Gros et gras, le teint frais, et la bouche vermeille
Vers un monde meilleur ou le « meilleur des mondes » ?
Le Blues du businessman

Articles récents
mardi 20 juin
Come on let’s tweet again
To hits, mise à jour au coup par coup
vendredi 16 juin
La MIGE, Monnaie Locale
Monnaie complémentaire du territoire creusois
dimanche 30 avril
Obsolescence d’un métier et de sa culture
Je suis tout juste bon à m’exhiber au cirque Pinder
dimanche 16 avril
Quand je ne tweet pas, je pouet !
Twitter et Mastodon sont dans un bateau ...
vendredi 24 mars
Twitter : Actualisation de mes tweets
Tous mes tweets sont accompagés d’images en copyleft
lundi 20 février
Intelligence Artificielle & Robotique
Nous avons toujours rêvé de construire des machines intelligentes,
mardi 14 février
+ de 100 nouveaux tweets en ligne
Les images de mes tweets sont en copyleft
samedi 21 janvier
Actualisation du site de mes tweets
Plus de 500 tweets illustrés archivés.
mardi 3 janvier
Site des rubriques de mes tweets
Mise en ligne de mes tweets classés par rubriques
mercredi 23 novembre
Fillon, bien plus à droite que vous ne pensez
Primaire de la droite


Les Tenues Blanches ...

La Franc-Maçonnerie est un ordre humaniste et ésotérique très ancien.
Ses racines plongent dans plusieurs Traditions, au fil des âges, la plus récente étant celle des Compagnons Bâtisseurs, la plus antique se perdant dans la nuit des temps.

Une Tenue Blanche est une soirée où nous avons plaisir à accueillir les parents, les amis proches, les sceptiques honnêtes, pour dialoguer, pour informer de notre recherche et de notre implication dans la vie au quotidien.

Cette Tenue vous est ouverte : posez vos questions, apportez-nous vos contributions ... nous nous enrichirons les uns les autres, et ainsi avancerons ensemble.

Liens
- Archives des forums
- Franc-Maconnerie.org
- Les Pages Maçonniques Européennes
- Weblog Hiram.be
- Le blog de Tao
- Le blog de Jiho et son site

Liens pratiques
- Stylez vos messages
- Afficher une image existante sur le web dans votre message

Et un demi pour le 3
- Forum Café du Commerce

 


Autres forums
Rencontre avec les aliens, coulisses des TBFM
Tradition et modernité dans la Franc-Maçonnerie

 



Les rubriques
7ieme art
Actualité & Société
Arts & Cultures
Arts graphiques
Comités de grève
Détente & Sorties
Droits
Économie Solidaire
Écrits & Textes rocboratifs
essai
Gestion des Droits Numériques DRM
Hadopi
Handicaps
Histoire
Histoire de la pédagogie
Histoire des techniques
Hoaxes, Spams, Virus & Cie
HTML & Cie
Hum[o/e]urs
Illustrateurs & auteurs de BD
Infonie
Informatique Alternative
L’Internet non marchand
Les Berçeaux de l’Histoire
Libertés immuables
Logiciels libres et/ou gratuits
LP Léonard de Vinci
Lutte
Macmania
Musique
Poleis
Productique
Réforme de l’orthographe
Requiescat in pace
Santé & Société
Sciences
Tester et utiliser Spip
Twitter
Typographie
Vie du Net

Hors Spip 
Astronomie, P.Bézier, L.Carroll 
Cinéma, Clio, Dessin de la lettre 
A.Gaudì, Graff à Marseille 
Géométrie secrète des peintres 
Hoaxes, HTML, Illustrateurs 
Le jeu de Marseille 
Joseph peintre, King-Kong 
Littératures, MacOs X 
Le musée de Rocbo 
Norton Commando W.M 
Science-Fiction, Sade, Siné 
Textes/Revues/Écrits politiques 
Typographie 

Vous avez dit blog ?
Ce site sous SPIP
n'est pas forcément  l'outil idéal
pour réagir à chaud 
à l'actualité. Un blog le permet. 
Héméralope phocomèle 
dites-vous ? en est le titre. 
C'est [ ICI


fabermother


Flux RSS



120396 visiteur(s).
431 contribution(s).

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par cyrena
Naissance, par Candide
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par gyro guelpar
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par Maaariooonnn
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par Jlouis
Cairn, par candide
le chant du barde, par nicolas
Bonnes Pâques, par fabermother
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par achaiah
Comment reconnaître la démarche sincère ?, par fabermother
Les gastéropodes sont-ils de vrais compagnons ?, par rocbo
Le chemin des étoiles, Épisode IV : Régénération, par Antonio
La question d’Antonio, par fabermother
lentement, mais sûrement ..., par Isis
Convalescence, par rocbo
Quelle était fonc la question ?, par Antonio
Communiqué, par fabermother
Ecce homo, par fabermother
"Coming-Out", par Candide
nouvelles réjouissantes, par Isis
Une naissance une mort !, par Mickael
Demain soir, nouvelle aube ..., par fabermother
Diversité et complémentarité, par fabermother
Nouveau fonctionnement du forum, par fabermother
Contexte de ce forum, par fabermother
Le doute, par Lucie
De la cooptation, par Antonio
Avis de recherche du Parrain : appel à témoins ..., par fabermother
A défaut de gants beurre frais ..., par rocbo
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par Diogène
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par Diogène
Casoar et gants blancs, par cobravif
Retour sur les gants blancs., par Cobravif
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie en folie, par fabermother
Les gants blancs, par Antonio
Rendons à César, par rocbo
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par Lucie
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie : tournant ?, par fabermother
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par Franck
Rituel !, par fabermother
Soeur Emmanuelle, si tu nous vois ..., par fabermother
Réjouissons- nous !!!, par Isis
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par crochemore
Contact, par fabermother
C O M M U N I Q U É S, par rocbo
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par fabermother
Des nouvelles de Fabermother, par rocbo
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par XavierAset
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par pembellot affoue john
Devenir membre de la Franc-Maçonnerie, par roseedelune
Il était une fois ..., par fabermother
l’avant veille, par C-line
Très bientôt ..., par fabermother
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
Le mot de la Fin..et la suite du Chemin...., par Isis
clin d’oeil à gyro, par Candide
Equinoxe et renouveau, par fabermother
message des coulisses, par rocbo
> 666 contribs, par gyro guelpar
> Ame qui vive ?, par karine
>devernir membre de la Franc-Maçonnerie, par celia chawy
> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par Blackboy
>La maçonnerie opérative., par karine
EXCUSES AVEC OBOLE, par casabynight
Bouteille à la mer et bienvenue à Paul, par fabermother
reflexions du jour en vrac, par Karine
Jean
LE RETOUR ..., par fabermother
Bon ...alors Faber....., par EMEREK
> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par Bacchus
Rencontres, par antonio
F A B E R M O T H E R, par rocbo
Encore une réponse à Candide., par antonio
> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par Karine
> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par michel paris20
> FM et Religion, par Candide
Rencontres du quatrième type, par antonio
> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
>Retour au questionnement : Pourquoi ?, par Candide
> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par Blackboulé
> J’ai frappé
> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie, par herouna
Communiqué, par rocbo
Salle humide, par fabermother




Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
28 avril 2012, par cyrena   [retour au début des forums]

la môme "i" sort de son sarcophage :)

Naissance
10 février 2012, par Candide   [retour au début des forums]

Mes BAS, mes BAF

Hier soir j’ai vu la lumière, accompagné d’un fidèle de ces lieux qui a fait un long voyage pour l’occasion. Je lui en suis très reconnaissant

Je vous remercie pour les échanges que j’ai connus ici et qui m’ont amené où j’étais hier soir avec bonheur.

Une pensée particulière pour notre BAS qui franchira une volée de marches supplémentaire ce soir.

Je vous embrasse,

Candide

  • Naissance
    12 avril 2012, par
    Isis   [retour au début des forums]

    Mon coeur est plein de joie, cher Candide, mon BAF....
    Je ne reviens que ce soir en ces lieux qui nous ont vu cheminer avant l’heure...

    J’aime à me sentir reliée à vous,qui vous reconnaîtrez, en une Chaîne, à laquelle tu viens de t’accrocher solidement.

    Oui j’ai franchi une étape importante il y a quelques semaines,accompagnée par l’homme que j’aime qui est mon Frère, et par un ancien d’ici,un ami et un Frère qui a veillé sur moi tout au long de ces années...Quelle chance nous avons eu, cher Candide... C’est à mon tour de transmettre...d’autres vont suivre, je le sais.Quelle belle histoire !!!
    Je vous embrasse , tous.
    Isis

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
28 février 2011, par gyro guelpar   [retour au début des forums]


LA LIBERTE D’EXPRESSION CENSURÊ SUR C4N

LE CORPS COMME MOYEN DE CE SENTIR PLUS LIBRE


Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
23 novembre 2010, par Maaariooonnn   [retour au début des forums]

Bonsoir,

Après des recherches concernant la Franc-Maconnerie, et ses Tenues Blanches, j’ai décidé de laisser un post ici afin de poser une petite question et de faire passer un petit message.. :)

Je voulais savoir à qui sont ouvertes les TB ? Ceux qui y sont invités et/ou qui intègrent la FM doivent-ils répondre à des critères de l’ordre de l’âge etc ?

Personnellement, je suis une étudiante de 19 ans, et j’aimerais beaucoup y être conviée, afin de me rendre compte par moi-même de quoi il est question, car je je suis très intéressée par toute la notion de réflexion commune et de partage, entre toutes les autres choses que la FM peut apporter de bon.

J’espère que ce message tombera aux yeux de gens bien intentionnés, qui sauront me répondre et/ou voire me permettre de découvrir cet univers.

Bonne soirée,
Marion.

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
22 novembre 2010, par Jlouis   [retour au début des forums]

Bonjour, je suis très curieux de mieux connaitre la franc-maconnerie. Pour cela j’aimerai assister à une tenue blanche. J’habite au sud de Reims , je peux me rendre a Paris assez facilement. Merci.

Cairn
24 avril 2010, par candide   [retour au début des forums]

Salut à tous,

Je vous propose à travers ce post de participer à un cairn virtuel.

Qu’est-ce qu’un cairn diront certains ?

Pour le maçon cela paraîtra une construction bien primitive, il s’agit juste d’un amas de pierre brutes posées les unes au dessus des autres au petit bonheur la chance... Mais pas pour n’importe quelle raison...

Pour le randonneur, le pèlerin, c’est la certitude que d’autres sont passés là avant.

Ceux qui ont eu l’occasion de marcher dans les Pyrénées connaissent certainement cette tradition qui consiste à ramasser une pierre sur le bord du chemin et à la poser sur le cairn pour indiquer son passage.

Le cairn virtuel consiste juste à laisser post dans le fil de celui-ci avec votre pseudo ou pas, juste pour montrer qu’ici, le chemin est encore vivant...

grosses bises à tous

candide

le chant du barde
14 avril 2010, par nicolas   [retour au début des forums]

bonjour à tous,

il y a quelques années déjà en lisant vos participations sur ce forum, je suis tombé sur ce poème intitulé le chant du barde

LE CHANT DU BARDE

Je ne suis qu’un chaînon de l’invisible chaîne

Dont Esus pour toujours a soudé les maillons ;

Je ne suis qu’une feuille au front du vaste chêne

Que diadème encore le rameau de Gwyddon.

Tout enfant j’ai suivi les leçons de nos sages,

Ecouter les propos et recueilli les chants ;

Ma mémoire fidèle a transmis leurs messages

Des monts calédoniens aux îles du Couchant.

Je ne suis qu’un chaînon de la chaîne invisible,

Je ne suis qu’un écho des vieilles vérités.

Si mes maîtres, prudents, n’ont point laissé de Bible,

Leur voix parle à tout cœur digne de l’écouter !

Bien des étés ont luit, bien des hivers neigé

Depuis que j’ai reçu les dons qui ne s’accordent

Qu’aux porteurs de l’Awen : l’anneau de fer forgé,

La coupe rituelle et la harpe à neuf cordes.

Pèlerin jamais las de la terre celtique,

Bien des étés ont luit depuis les jours lointains

Où j’allais consulter les oracles antiques,

Des rivages de l’Ambre aux îles de l’Etain.

J’ai chanté mes espoirs et j’ai chanté mes rêves,

J’ai chanté les héros, honneur du vieux pays ;

Sous les coups du Destin comme sous ceux du glaive,

Mon cœur n’a pas tremblé ... mon chant n’a pas faibli.

Tout jeune encore, j’allais interrogeant les Sages,

Méditant les conseils et recueillant les chants ...

Les Aïeux m’ont légué, transmis du fond des âges,

Les secrets arrachés, autrefois, aux Géants.

ma question est la suivante : pourriez vous me dire d’où il provient, et s’il y a une suite ?

merci d’avance pour vos réponses

cordialement

nicolas

  • le chant du barde
    15 avril 2010, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Bonsoir Nicolas,

    Ce poème est anonyme, mais il est issu de la tradition initiatique celte.

    Les vers sont totalement adaptables au chemin maçonnique (comme à d’autres chemins initiatiques).
    Ils donnent l’émoi de l’initiation,la dimension de l’engagement, le sens de l’humilité et de la persévérance.

    Il dévoile bien la véritable transmission initiatique.

    Merci de l’avoir fait remonter des archives et au plaisir de te lire.

    Amicalement,
    Fabermother

Bonnes Pâques
31 mars 2010, par fabermother   [retour au début des forums]

Pour ceux qui fêtent les Pâques (selon la religion, la date ne tombe pas le même jour), ou qui simplement aiment les contes de cloches qui volent et de lapins farceurs, ou encore qui en profitent pour faire une cure de chocolat, je souhaite de bonnes fêtes.

Fêtons aussi le printemps revenu, le réveil de la nature.

Et je vous recommande un petit plat de choix : en descendant un peu dans le forum, vous trouverez au menu des gastéropodes.
Cela vaut le détour.

Fabermother

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
25 février 2010, par achaiah   [retour au début des forums]
doutes ou craintes

Bonjour mon fr :.

La vraie maçonnerie mystique n’a rien à craindre du profane.Je te conseille d’aller au Puy voir dans l’aiguille les 4 ordres d’architectures qui ont fait le chemin des druides formateurs des comp :.dit de Compostelle. St Jacques le mineur frere de jésus fut initié au druidisme et devint le majeur dans le chemin.Il fut le Responsable des rites dans le druidisme . Il y a beaucoup de "silence" nécessaire sur ce que nous avons fait depuis 10 000 ans pour l’humanité , comment nous l’avons élevée , exaltée , sublimée , ne t’inquiètes pas sur ce qu’on dit souviens toi de la mort du Maitre afin que ses fils renaissent en lui avec sa couronne. Les freres ont reçu toutes les sciences secretes mais en 1717 tout n’a pas été dit et expliqué aux freres malgré la loge de John Toland. La vraie maçonnerie est une étoile eternelle qui guide l’humanité , derrière chaque humain elle veille ...laisse dire les incompétents , les aigris , les malheureux dont le destin si misérable est déjà difficile , ce sont de pauvres hères qui sont dans le camp du mal sans même savoir qu’ils le sont. Nous sommes éternellement les maitres et il n’y a pas de quoi sourire. Même imparfaite elle est encore forte. Plus tard sa force sera plus grande car elle retrouvera son vrai message le plus complet. De grands anges la protègent..Esaie a écrit "l’eternel m’a dit j’ai mis un bandeau sur leurs yeux afin qu’ils ne sachent pas et je les ai rendu sourds volontairement" aveugles et sourds vois tu ? pour toi contentes toi de savoir que le bandeau est tombé et qu’à chaque initiation supérieure il tombera encore si tu comprends l’art. Au 33° la lumière est encore plus grande et des Grands êtres responsables de notre terre viennent renforcer le 33°. le silence rêgne sur l’une et l’autre col/ :.. la mission maçonnique est encore à venir ..tout n’a pas été dit ..il existe une Maç :. dans la Mac :. un cercle intérieur invisible or seul celui là compte , c’est un cercle de kadoshs d’ordre non humain..
BRAVO POUR CE SITE d’étoiles .

Comment reconnaître la démarche sincère ?
29 septembre 2009, par fabermother   [retour au début des forums]

Les paroles de Adam Weishaupt, un homme de lumière, résument bien, au delà des recherches différentes, l’essentiel de la nature initiatique.

Celui qui ne ferme pas ses oreilles aux lamentations des miséreux, ni son cœur à la
pitié ; celui qui est l’ami et le frère de l’infortuné ; celui qui a
un cœur capable d’amour et d’amitié ; celui qui est tenace
dans l’adversité... ; celui qui ne se moque pas du faible ;
celui dont l’âme est susceptible de concevoir de grands desseins, désireux de s’élever au-dessus des basses motivations et de distinguer par lui-même ses actes ; celui qui ne considère aucune connaissance comme inessentielle, considérant la connaissance de l’humanité comme son étude d’élection ; celui qui, lorsque la vérité et la vertu sont mises en doute, rejette l’approbation de la
multitude, est assez courageux pour suivre ce que lui dicte son
propre cœur, celui-là est le candidat approprié.

Adam Weishaupt, Gotha :1787.

Vous qui êtes en recherche de la porte de la Franc-Maçonnerie, je crois que tout est résumé.

Et pour ceux qui sont déjà en l’intérieur, quelques petits examens de conscience ne font pas de mal.

Fabermother

Les gastéropodes sont-ils de vrais compagnons ?
11 août 2009, par rocbo   [retour au début des forums]

Piqure de rappel :

L’escalier de St Gilles du Gard


C’est dans l’épaisseur du mur nord de l’ancien chœur que se trouve cet escalier.
Véritable chef-d’oeuvre de stéréotomie (science du tracé des solides), "la Vis de Saint-Gilles" est un modèle de construction datant du XIIème siècle.
Cet escalier hélicoïdal a pour particularité d’avoir une voûte annulaire appareillée à neuf claveaux, dont l’art réside dans la double concavité et convexité. Son sommet repose sur un noyau central et un mur latéral cylindrique.
Relié à l’église haute, cet escalier assurait le service interne du monastère, en traversant les combles, il permettait d’atteindre le grand clocher.

Dès le XVIIème siècle, les Compagnons du Tour de France viennent découvrir cette technique d’appareillage, unique au monde pour son époque.

- Compagnons tailleurs de pierre

- 27 décembre 2006, par Eléonore
J’adore les colimaçons.Les colimaçons et moi on a un truc ensemble.
J’en connais un très impressionnant, ou on a l’impression d’être au coeur de la pierre et qui donne sur une vue magnifique d’une charpente en forme de roue, quand on a eu le courage de grimper dans le noir, l’étroitesse et la raideur des marches jusqu’en haut. La récompense après l’effort...
Mais voilà c’est moi qui a pris les photos, et malgré que j’ai essayé de bidouiller, je ne ne peux les poser.
Rocbo aide moi si c’est possible, je voudrais mettre mon colimaçon !
Eléonore

Le colimaçon d’Éléonore

- Le colimaçon d’Éléonore
28 décembre 2006, par Eléonore
En bas, on pénètre par une petite chapelle en forme d’œuf, à l’intérieur, tout est doux et circulaire dedans et la voûte est un dôme, puis une petite porte que l’on prend et là il faut grimper dans le noir et étroit jusqu’en haut de la tour, 3 étages. Un peu d’escalade et on est sous le toit tout pointu et circulaire. Elle est estimée à 1200 après JC. Rien n’a été modifié, tout est d’origine, conservé en parfait état.
Il y aurait une crypte, mais l’entrée n’a pas été encore trouvée.
Je t’y emmènerais Sarah, il y a quelque chose de très impressionnant dans ce périple.

Eléonore

Le chemin des étoiles, Épisode IV : Régénération
27 mai 2009, par Antonio   [retour au début des forums]

Bonjour à vous tous.

Comme promis, voici mes propres réflexions sur le sujet. Étant donné l’importance du sujet je ne me contenterai pas de l’effleurer. Je vais donc vous les servir en plusieurs épisodes, à la George Lucas. Voici donc " Le chemin des étoiles ", épisode IV : "Régénération".

La question que j’avais initialement posée, vous vous en doutez, n’était pas innocente. Elle pourrait se traduire par : "Pourquoi vouloir devenir Franc-maçon(ne) ? ". Connaître le but de la FM c’est répondre à cette question. Allant toujours dans le même sens : pourquoi vouloir être reconnu franc-maçon si ce n’est pas pour contribuer au but commun ?

Comme l’a souligné Faber, j’ai bien écrit "les buts", au pluriel, au cas où, d’aventure, j’eusse manqué l’un ou l’autre aspect de notre vénérable institution. Nous sommes tous d’accord, je crois, pour dire que les francs-maçons travaillent. Savoir à quoi ils travaillent revient aussi à définir le but de la FM. Car s’il en était autrement, le résultat ne serait guère
beau et une construction anarchique manque de force et ne mène à rien de très bon car aucune sagesse n’y était présente. Cela suppose que l’usage de l’équerre, du compas, du maillet, bref de tous les outils que la FM met à notre disposition soit connu.

Cette présence de notre site comme fenêtre ouverte de la FM sur le monde, me tient particulièrement à cœur. Ce forum est réellement un trou par lequel nos promeneurs peuvent risquer une tête curieuse sans avoir peur de se la faire couper au passage. Et pour que cette fenêtre permette l’escale, il est nécessaire que l’étal, à l’intérieur, soit prometteur et donne envie d’en savoir plus. Il faut aussi un peu de décoration extérieure pour que de vulgaires passants deviennent des promeneurs assidus. Étaler un peu sans rien trahir du but qui nous unit procède de cette démarche. C’est de la communication, un petit peu je l’avoue, mais pas de la propagande. Cette dernière promet n’importe quoi à n’importe qui fut-ce la lune ou le paradis, alors que la FM ne propose qu’un monde meilleur mais avec des sacrifices.

A mon humble avis, si la FM moderne s’est structurée autour de l’art de bâtir ce n’est sans doute pas pour rien, alors bâtissons. Et quoi que nous bâtissions, ce ne peut être fait qu’ensemble mais chacun dans ce qu’il fait de mieux en le faisant du mieux possible. Ce n’est rien moins que la perfection qui est recherchée. Ne vous méprenez pas. Ce n’est pas de l’absolue perfection dont je parle mais de celle qui est la nôtre, ce que André Comte-Sponville appelle notre excellence propre : notre humanitude. Faber et Isis ont bien écrit sur ce sujet et toutes les deux sont d’accord au moins sur un point : la nécessité du maintien du désir tant avant de franchir le pas qu’après l’avoir franchi.

Sur un point je suis en désaccord avec Faber, quand elle écrit

Quand on reçoit un nouvel impétrant, on ne lui définit pas de but. On serait bien en peine de le faire, car le premier « but » est intime

. En effet, avec mes Frères et mes Sœurs nous avons tous prêté serment. Dans la formulation de celui-ci, les buts sont plus ou moins explicites et ce, quel que soit le rituel employé. Dans les constitutions de l’Obédience où se situe la Loge qui reçoit un impétrant, ces mêmes buts sont clairement écrits. Enfin, tous les sites d’Obédiences que j’ai pu visiter présentent encore ces mêmes buts plus ou moins clairement exprimés.

Je vous laisse pour ce soir, la suite au prochain épisode. Bien fraternellement,
Antonio.

La question d’Antonio
25 mai 2009, par fabermother   [retour au début des forums]

Avant de lire ma contribution (en-tête pour marquer l’actualité du sujet), il serait bien que vous relisiez le texte intégral d’Antonio et les débuts d’échanges, un peu plus bas.

Question d’Antonio :
Que pouvez-vous me dire, voire m’apprendre, sur les buts de notre noble Institution Maçonnique ?

Il m’est pratiquement impossible de répondre à cette question, posée telle quelle. Mais je vais quand même essayer.

J’aurai tendance à dire que je n’ai rien à dire, et encore moins à enseigner, sur les buts de la Franc-Maçonnerie qui n’est noble que par la noblesse de cœur des membres qui la composent et qui n’a d’institution que le terme, à défaut de trouver le mot exact.

Quand on reçoit un nouvel impétrant, on ne lui définit pas de but. On serait bien en peine de le faire, car le premier « but » est intime (celui de se connaître soi-même et essayer de connaître les autres), les « buts » suivants relevant de sa progression, de ses capacités, de son idéal, du « divin hasard » aussi.

Il y a bien aussi la tolérance, l’équité, le libre arbitre, la fraternité, la solidarité, le pardon. Des mots qui ne sont pas des sujets de dissertation (je laisse ça aux philosophes et aux prêcheurs), mais des attitudes normales et quotidiennes. Si on n’a pas ces facultés déjà innées (même si elles sont encore à l’état embryonnaire), ce n’est pas la voie maçonnique qui fera des miracles. Seul le travail de chacun peut les faire émerger et les cultiver.

On peut bien sûr parler de l’idéal maçonnique de concourir à un monde meilleur, une humanité moins en souffrance, une justice pour tous, mais cela n’appartient pas qu’aux Francs-Maçons.

Pourquoi parler de but ? Quand il y a un but, il y a une finalité. La démarche maçonnique ne se met pas un poteau d’arrivée à atteindre, car ce poteau d’arrivée, outre qu’il serait illusoire, ne pourrait être unique, tant est grande la diversité de l’être humain.

Je préfère parler d’évolution. La Franc-Maçonnerie, à travers ses divers courants (et ses échanges officiels ou pas), offre des outils, des clés, des méthodes subtiles, des pistes de connaissance, des échos des sagesses antiques. Chacun puise dans ce creuset, selon ses possibilité et sa volonté.
Si ce creuset ne donne qu’un trésor, celui de l’Amour universel, c’est le summum de l’œuvre alchimique.

Voici comment je conçois et je vis mon chemin maçonnique.

Avec mes très fraternelles pensées,

Faber

  • La question d’Antonio
    25 mai 2009, par
    Isis   [retour au début des forums]

    Difficile de ne pas tenir compte du fait qu’avant d’entrer, j’ai attendu longtemps et parlé de maçonnerie chaque jour. Que j’avais beaucoup lu sur le sujet.. ..

    J’avais lu l’histoire de la Franc Maçonnerie , ses filiations , ses querelles intestines, ses contradictions idéologiques .

    Je savais déjà qu’il ne faut pas confondre Maçonnerie et Francs Maçons, que si les uns un jour me décevaient , la Franc Maçonnerie , elle , ne me décevrait pas.

    Mais je savais que l’essentiel était ailleurs, et que c’était de l’autre côté de la Porte que commencerait vraiment cet essentiel.

    Mais de quoi serait il fait ?
    Mystère !!!

    Ce que j’attendais ?

    Le titre d’un livre de D. BERESNIAK traduirait bien mon attente : "l’apprentissage maçonnique, une école de l’éveil" .

    C’est cela, j’attendais un éveil , une nouvelle façon de porter le regard sur les choses,sur la vie, sur le monde, sur l’Univers, sur les gens , pas seulement avec les yeux , d’ailleurs, aussi avec cette intuition qui m’est familière, avec le cœur.

    Un autre titre me vient à l’esprit ^pour qualifier ce que j’attendais « la conversion du regard » de Michel Barat , que j’ai lu depuis.

    Je ne visualisais pas de but à atteindre, et même ce fameux perfectionnement de moi-même que j’ai transcrit dans ma demande, à la réflexion, c’était bien théorique , alors.

    Cependant, le désir d’avancer vers un état plus intérieur, plus spirituel, plus maîtrisé , et de découvrir et apprendre à utiliser une méthode qui semblait avoir fait ses preuves sur la plupart des Maçons que je connaissais entraient pour beaucoup dans ma décision de frapper à la Porte du Temple.

    Pas de grandes idées sur la sagesse, la fraternité, pas de révolutions, juste vivre sur un autre mode, en gardant ma soif d’authenticité , de fidélité, de loyauté, d’amour.
    Très personnel, en fait, c’est finalement pour moi avant tout que je suis entrée en Maçonnerie.

    Et…je sais que c’était le bon choix, que l’enthousiasme et la volonté d’avancer l’emportent toujours sur les difficultés et les doutes passagers.

    Seul regret : l’impossibilité dans laquelle je suis d’expliquer à mes proches (enfants par exemple) de façon compréhensible pourquoi je suis entrée dans une autre vie, et pourquoi je m’y trouve si bien….

    Bises et tribises .

    Isis

    • La question d’Antonio
      26 mai 2009, par
      fabermother   [retour au début des forums]

      Seul regret : l’impossibilité dans laquelle je suis d’expliquer à mes proches (enfants par exemple) de façon compréhensible pourquoi je suis entrée dans une autre vie, et pourquoi je m’y trouve si bien….

      Ma TCS Isis, c’est inutile d’expliquer quand on peut suggérer.

      Ici, sur LTB, nous ne sommes pas des farouches du secret, sinon ce forum n’existerait pas, mais si nous avons devoir (volontaire) d’information pour les promeneurs, on ne peut exiger que nous expliquions ce que ne se vit qu’à l’intérieur.

      Douce nuit,

      Faber

      Répondre à ce message

lentement, mais sûrement ...
25 mai 2009, par Isis   [retour au début des forums]

Et sereinement, nos Frères et Soeurs ex promeneurs progressent sur leur Chemin, et je partage leur bonheur !

Ainsi, il y a quelques semaines, à son tour, Mickael a changé de colonne sous le regard attentif et fraternel de ses Frères, parmi lesquels bien sûr son parrain .

Nous sommes vivants, bien vivants , réjouissons nous !!!

Bises amicales et fraternelles

Isis

Convalescence
5 mai 2009, par rocbo   [retour au début des forums]

Merci à toutes et tous pour vos messages.

Ayant, de ma clinique, un accès wifi à la toile, je peux à nouveau être parmi vous.

@+
®o©ßo

Quelle était fonc la question ?
1er mai 2009, par Antonio   [retour au début des forums]

Mes bien chers Frères, mes Très Chères Soeurs, très chers Profanes.

Une fois n’est pas coutume, j’ai une question à vous poser : Que pouvez-vous me dire, voire m’apprendre, sur les buts de notre noble Institution Maçonnique ?

Il n’y a pas de piège juste une curiosité débordante. J’ai ma réponse que je vous promets de publier après avoir lu les vôtres ainsi que de vous expliquer les raisons qui me font agir ainsi.

Les "copier-coller" ne m’intéressent pas du tout. Pour paraphraser un juge je ne m’intéresse qu’à votre intime conviction.

Au très grand plaisir de vous lire,

Antonio.

  • Mais c’est quoi, cette question ?
    5 mai 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Mon BAF Antonio,

    Il est vrai que c’est le genre de question qui me donne généralement pas l’envie de répondre.

    Pour toi, je veux bien faire l’effort de répondre, mais je voudrais au préalable que tu précises si tu parles uniquement de l’Institution Maçonnique, ou de la Voie Maçonnique, ou de l’Institution Maçonnique et la Voie Maçonnique.

    Ce n’est pas pour ergoter ou retarder ma participation, mais pour être certaine que nous allons parler de la même chose.

    Frat.+++

    Faber

  • Quelle était donc la question ?
    5 mai 2009, par
    Candide   [retour au début des forums]

    Cher Antonio,
    Chers toutes et tous,

    Je viens de lire Faber ci-dessus, et je dois avouer que je me posais le même genre de question.

    De mon point de vue (assez réduit c’est vrai) la Franc-Maçonnerie ne peut être considérée comme une institution au sens commun du terme (je me trompe peut-être).

    Je crois comprendre que ta question concerne plus la voie maçonnique. Je ne peux répondre que de mon point de vue de profane qui est à la fois plein de lacunes mais aussi de curiosités et d’espoirs.

    D’après moi, la Franc-Maçonnerie a pour but d’assurer l’éveil spirituel de ses participants à travers une voie initiatique qui véhicule des valeurs de fraternité et d’humanisme au sein d’une forme traditionnelle(*).

    Les autres "buts" dépendent tellement des personnes ou des structures qu’il me parait bien hasardeux d’aller plus avant.

    Je suis également très curieux de lire les autres réponses ainsi que la tienne.

    Bien à vous toutes et tous,

    Candide

    (*) C’est à dire la transmission d’une connaissance à travers un vécu qui est ici codifié sous la forme d’un rituel dont le contenu symbolique est celui des bâtisseurs.

  • Quelle était donc la question ?
    6 mai 2009, par
    Antonio   [retour au début des forums]

    Ave !

    En fait je ne faisais pas le distinguo mais la remarque de Faber est très pertinente sur le plan où je veux me situer. En utilisant le terme Institution j’entendais bien le cadre qui nous sert de référence et c’est finalement bien la VOIE que je voulais laisser entendre. Pour nos promeneurs cela à l’avantage de lever une ambigüité potentielle. En d’autres termes c’est bien le chemin initiatique, la démarche, qui m’intéresse et non son organisation somme toute civile. Candide a quand même bien saisi la notion d’organisation. Merci à vous deux.

    En réservant encore ma réponse, une des raisons qui m’a inspiré le sujet de la question est de connaître et faire connaître les motivations de ceux qui aimeraient adhérer à notre noble Institution comme celle de ceux qui en font déjà partie. Il me semble que cela peut être profitable pour nous tous y compris les vieux de vieille blanchis sous le harnais (ouais, ouais, mes cheveux commencent bien à avoir cette couleur là).

    Permettez-moi de vous rassurer, je ne prétends pas, mais alors pas du tout, détenir la vérité. Je ne possède que celle qui est la mienne et qui, sous des tonnes de doutes, évolue tout le temps.

    A très bientôt.
    Très fraternellement,

    Antonio.

Communiqué
16 avril 2009, par fabermother   [retour au début des forums]

Notre Webmaster Rocbo a eu un petit différent avec son cœur ce matin, et il est parti se réconcilier avec lui en milieu hospitalier.

Son cœur a prit du ressort, mais il doit se reposer.

Rocbo, reviens-nous vite en forme !

Faber

Ecce homo
11 avril 2009, par fabermother   [retour au début des forums]

Au détour du chemin, silence et recueillement.

Chaque fois qu’on maltraite un être vivant, on maltraite l’Univers.

Le bourreau est encore le plus à plaindre.

Faber

  • Ecce homo
    11 avril 2009, par
    EMEREK   [retour au début des forums]

    Voici le texte du "serviteur souffrant" d’ISAÏE...texte sublime...
    à interpréter ,bien sûr sans dogmatisme et à l’aide de notre prisme maçonnique .....


    Is 53:3- objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, comme quelqu’un devant qui on se voile la face, méprisé, nous n’en faisions aucun cas.

    Is 53:4- Or ce sont nos souffrances qu’il portait et nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni, frappé par Dieu et humilié.

    Is 53:5- Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui, et dans ses blessures nous trouvons la guérison.
    Is 53:6- Tous, comme des moutons, nous étions errants, chacun suivant son propre chemin, et Yahvé a fait retomber sur lui nos fautes à tous.

    Is 53:7- Maltraité, il s’humiliait, il n’ouvrait pas la bouche, comme l’agneau qui se laisse mener à l’abattoir, comme devant les tondeurs une brebis muette, il n’ouvrait pas la bouche.

    Is 53:8- Par contrainte et jugement il a été saisi. Parmi ses contemporains, qui s’est inquiété qu’il ait été retranché de la terre des vivants, qu’il ait été frappé pour le crime de son peuple ?

    Is 53:9- On lui a donné un sépulcre avec les impies et sa tombe est avec le riche, bien qu’il n’ait pas commis de violence et qu’il n’y ait pas eu de tromperie dans sa bouche.

    Is 53:10- Yahvé a voulu l’écraser par la souffrance ; s’il offre sa vie en sacrifice expiatoire, il verra une postérité, il prolongera ses jours, et par lui la volonté de Yahvé s’accomplira.

    Is 53:11- A la suite de l’épreuve endurée par son âme, il verra la lumière et sera comblé. Par sa connaissance, le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes en s’accablant lui-même de leurs fautes.

    Is 53:12- C’est pourquoi il aura sa part parmi les multitudes, et avec les puissants il partagera le butin, parce qu’il s’est livré lui-même à la mort et qu’il a été compté parmi les criminels, alors qu’il portait le péché des multitudes et qu’il intercédait pour les criminels.

"Coming-Out"
6 avril 2009, par Candide   [retour au début des forums]

Bonjour à tous,

Je ne pouvais pas manquer la conférence d’Alain de Keghel, ancien Président du Suprême Conseil du Grand Orient de France ; puisqu’elle se déroulait à deux pas de chez moi.

Durant cette conférence l’ancien diplomate nous a affirmé qu’il ne concevait pas son engagement sans une révélation publique de son appartenance à la Franc-Maçonnerie et qu’il appelait ses frères à l’imiter.

Bien que je comprenne tout à fait ce point de vue, je ne peux m’empêcher d’être un peu gêné : je crois que ce choix n’est pas évident pour tout le monde...

Quel est votre avis à ce sujet ?

  • "Coming-Out"
    6 avril 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Bonjour Candide, et toutes et tous.

    Mon avis personnel, le voici.

    Ce Frère très honorable est libre de son opinion et des actes qui en découlent.

    Mais ce n’est pas une raison pour généraliser et essayer d’inciter les autres FM dans la voie qu’il a choisi, toujours dans l’optique de la liberté de pensée.

    Chacun d’entre nous a toute faculté au quotidien de dévoiler ou non son appartenance (la sienne pas celle des autres FM), et n’a besoin du conseil de personne pour le faire.

    Pour ma part, professionnellement j’ai toujours évité de dévoiler mon appartenance, ne le jugeant pas utile et même déplacé. Mais chacun voit midi à sa porte.

    En politique c’est peut-être différent ? Mais la politique et moi ... pppffff ...

    Allez, je vais terminer sur un petit coup de griffe : quand je vois le comportement de certains FM (minoritaires quand même), je préfère autant qu’ils taisent leur appartenance, si vous voyez ce que je veux dire.

    Belle journée,

    Faber

  • "Coming-Out"
    6 avril 2009, par
    EMEREK   [retour au début des forums]

    de Keghel n’est pas "un perdreau de l’année"

    Cette dialectique de l’abandon du secret est fortement poussée par certains maçons dans des buts qui me semblent un peu inavouables...!!!

    Je pense qu’il s’agit là d’une manipulation ,dont le but ultime est la mise au pas ,petit doigt sur la couture de tous les maçons(nes) ,si possible derrière une seule et unique obédience...

    Le pouvoir aime bien les choses cadrées:Consistoire juif ,union du culte musulman,confédération protestante ,église chrétienne.

    Il suffit de regarder les deux Napoléons (le Grand et le petit) pour comprendre qu’ils ont tout fait pour(essayer d’) unifier ,contre vents et marées ,la maçonnerie...

    A deux reprises les autorités ont essayé de réduire la maçonnerie à une seule entité sous la banniére du Grand Orient.

    (voir les conflits entre Suprême conseil de France et Grand Orient à ces deux dates ).

    On ne connait d’Haussman que la beauté des belles avenues (et j’y souscris)parisiennes et l’on oublie que c’était aussi pour pouvoir y amener les canons pour mater les barricades éventuelles.

    Bien à vous toutes et tous

    • "Coming-Out"
      7 avril 2009, par
      MOMO   [retour au début des forums]

      Mon TCF

      En ce qui me concerne, je pense qu’il est inutile de polémiquer autant sur des sujets qui n’en valent pas la peine.

      De tous temps, les FM ont eu la faculté de se dévoiler ou non. Il est par contre tout a fait interdit de dévoiler à son insu un de ses F. et ce sous aucun prétexte.

      Ensuite, chacun est libre de préconiser tel ou tel choix, mais son opinion ne concerne que lui, qu’il soit le Grand Maître ou tout autre dignitaire.

      Certaines orientations sont données parfois, mais elles ont été votées et acceptées par l’ensemble des F lors de leur assemblée annuelle : le Convent.

      En tant que membre du GO, je peux dire qu’en 29 ans je n’ai jamais reçu de mot d’ordre de mon Obédience, et que ma liberté de pensée est toujours restée intacte.

      Si certains médias, friends de grands tirages se permettent parfois des affirmations à la limite de l’indécence, c’est à nous les F de savoir faire le tri, mais pour celà il est nécessaire d’avoir atteint une certaine maturité de sagesse.

      Je t’embrasse trois fois

      MOMO

      Répondre à ce message

  • "Coming-Out"
    8 avril 2009, par
    Antonio   [retour au début des forums]

    Salut la foule.

    Ce soir, relâche. Le truc de Candide n’est pas si innocent que cela en a l’air. D’une part un (ex-) grand ponte d’une Obédience semble prôner la communication ouverte. D’autre part un cherchant qui se demande où est l’os.

    Pour ma part je partage les avis de Faber et Emerek et Momo. Comme Emerek je crains que sous cette publication il n’y ait aussi une recherche d’un effet d’annonce. De par la position qu’il a occupée (au passé je présume) je ne sais dans quelles circonstances il a fait son "coming-out" comme écrit justement Faber. Il est clair d’un autre côté qu’il semble difficile à une hauteur pareille de pouvoir escamoter la chose.

    Il est vrai que le GO nous a habitués aux sorties des Canaris dans la rue et je pense, comme Emerek, qu’il y a bien anguille sous roche. Ayant tâté à mes dépens de quelques situations où le désir d’hégémonie était par trop flagrant, je ne puis me séparer d’une certaine prudence quant aux annonces.

    J’ose croire que toi, Momo, tu ne m’en veux pas trop. Il faut aussi des exceptions. Et il n’y a pas de miracle : en Belgique, GO même combat. Je suis d’accord avec toi quant au libre choix, mais il faut bien constater que la perche est souvent tendue aux journalistes, en mal de copie ou pas. Il n’est que voir (et entendre ?) les épisodes des élections du GM du GO (tiens, ça me fait penser au Club Med’ tout à coup - publicité gratuite).

    En gros il s’agit bien avant tout d’une décision personnelle mais quant à la médiatiser c’est pousser le bouchon un peu loin quand même. Je comprends ta gêne Candide, c’est pareil pour moi mais cela ne dépend ni de toi ni de moi.

    Bien fraternellement,

    Antonio.

  • "Coming-Out"
    8 avril 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Bonsoir toutes et tous.

    Renseignements pris près de quelques Frères des Loges de base de la dite Obédience, le nom de l’ex-ponte et ex-commis de l’Etat en question ne leur parle pas plus que ça, et donc ses préconisations leur passent largement au dessus de la tonsure.

    Pour être équitable, le désir hégémoniaque ne se trouve pas uniquement au sein du GO, mais est une maladie assez bien répandue ailleurs aussi (sauf que le marketing n’est pas toujours aussi bien orchestré et médiatisé). Pour continuer à être équitable, je pense que certaines informations sortent du GO vers la presse par des Frères n’ayant pas délégation ni toutes les données en main pour le faire.

    Je n’irai pas plus loin, vous connaissez ma réticence à parler des Obédiences sur notre Forum, car seule m’importe la Franc-Maçonnerie Universelle des Sœurs et des Frères de bonne volonté.

    Ce qui me ravit, c’est que notre cher Promeneur Candide a droit aux avis honnêtes et sincères de quatre d’entre nous.

    Emerek, Momo, Antonio et moi sommes chacun dans une Obédiences différente et pratiquons un Rite différent, chacun d’entre nous comptabilisant beaucoup d’années de Franc-Maçonnerie, chacun d’entre nous ayant eu à présider une Loge. Et nous voilà échangeant entre nous comme si nous faisions partie de la même Loge.

    En fait, nous faisons réellement partie de la même Loge ! Celle intemporelle et universelle, passée, présente et future !

    Faber

  • "Coming-Out"
    11 avril 2009, par
    Isis   [retour au début des forums]

    Bonjour à tous,

    Mon avis est simple, et contenu dans ton post, Candide :

    Cela doit rester un CHOIX.

    Personnel bien sûr .

    Et respectable quel qu’il soit.

    Isis

  • "Coming-Out"
    14 avril 2009, par
    edidnac   [retour au début des forums]

    Bonjour toutes et tous,

    Merci de vos réponses. Finalement, vos avis correspondent bien à l’idée que je me faisait de la chose : L’importance du choix de chacun et le respect de celui-ci.

    Savoir choisir tout en respectant les choix des autres, savoir écouter tout en respectant ses propres choix, savoir donner son avis sans l’imposer... Tout un travail, tout un chemin...

    Merci de vos réponses

    Candide

nouvelles réjouissantes
23 mars 2009, par Isis   [retour au début des forums]

Parce qu’il faut en tirer le meilleur , pour vivre ce qu’il peut y avoir de moins bon ou de triste dans nos vies...
(Notre Soeur Céline accompagnait toujours son papa en milieu de semaine dernière)

Notre TCF Loic est devenu Compagnon, et va très bien.

Il est heureux .

Je le suis vraiment pour lui.

Paisible journée à tous.

Isis

  • nouvelles réjouissantes
    23 mars 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Merci ma TCS Isis de nous apporter de bonnes nouvelles.

    Une chaleureuse batterie pour notre TCF Loïc, qui est devenu Compagnon il y a deux semaines.

    Cela me fait chaud au cœur de voir avancer nos anciens promeneurs sur le chemin maçonnique.

    Que l’idéal de la Franc-Maçonnerie Universelle guide toujours vos pas.

    Une grande pensée d’amour et de fraternité pour Céline, Loïc, et vous toutes et tous.

    Faber

Une naissance une mort !
16 mars 2009, par Mickael   [retour au début des forums]
Une naissance une mort !

La franc-maçonnerie est une société où se célèbre la vie. Résolument optimistes, les maçons pensent que le monde dans lequel ils vivent peut et doit être amélioré. Un tel programme passe nécessairement par la construction de soi-même.

Chemin de perfectionnement, d’acquisition des vertus, chemin aride pour certains qui s’adoucit cependant au contact des frères et soeurs. La fraternité vient mettre un baume sur les épreuves de la vie.

Les agapes qui terminent une tenue constituent des moments privilégiés de détente où le vivre devient le bon vivre, où l’on se laisse aller aux plaisirs de la conversation et de la plaisanterie. Mais la mort plane sur chaque existence et sur chaque communauté. Elle touche les maçons, qui ne sont pas immortels…

“Nos cœurs ne doivent pas être le tombeau de nos frères” dit joliment le maçon Roland Gillard.

Aujourd’hui nous pleurons notre Très Respectable Frère Rémy passer à l’orient éternel.
Un homme, un frére d’exception membre fondateur de mon obédience et de mon atelier, une étoile supplémentaire brillera dans notre voûte .

3A

Mickael

  • Une naissance une mort !
    17 mars 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Mon TCF Mickael, et toutes et tous,

    Non, nos cœurs ne sont pas le tombeau de nos Sœurs et Frères, mais le jardin secret où ils restent vivants.

    Il est peut-être difficile de comprendre cette pérennité de l’esprit, mais pas tant que ça. Il suffit d’aimer.

    Vois le beau message, la belle chaîne, dans la naissance et la mort.

    Pendant que vous pleuriez Rémy dans la tristesse, Serge est né dans la joie.

    L’étoile donne naissance à l’étoile.

    Beaucoup de Rémy sont passés au delà de la porte de l’Orient en même temps que beaucoup de Serge sont entrés depuis la porte de l’Occident.

    Pour notre Frère Rémy, Eternel Apprenti à présent à l’Orient Eternel, une phrase de la chaîne d’union de mon Rite qu’il comprend pleinement là où il est :

    "Frères visibles et invisibles, présents par le corps ou par la pensée, nous veillerons ensemble sur le sommeil des Hommes.

    Espérons !

    Faber

  • entre la naissance et la mort
    19 mars 2009, par
    C-line   [retour au début des forums]

    Bonjour à tous,

    La naissance est un passage, la mort est un passage.
    Lorsqu’on est dans le tunnel, on avance vers l’après, quel qu’il soit. Et parce qu’on est entré dans le tunnel, on sait qu’on va en sortir dans un délai approximatif.

    Aujourd’hui, je pense à ces âmes qui sont à l’entrée du tunnel :
    - Ces bébés qui prennent le temps de se remplir d’amour pour être plus forts pour l’après
    - Et ces malades qui n’en finissent pas d’agoniser sur leur lit d’hôpital et qui, vidés de joie, se vident lentement de leur vie, pas peur de l’après.

    L’Amour remplit, la Peur rétrécit.
    La Franc-maçonnerie nous aide à garder (ou à retrouver) cette connexion avec l’Amour, de façon à passer à l’Orient Eternel dans la Confiance et la Sérénité.

    Il est bien triste et douloureux d’accompagner quelqu’un qui a peur et qui n’osant faire le grand saut, s’accroche désespérément aux filets de l’assistanat, perdant chaque jour, un peu plus de ce qui fait de lui un homme.

    Plutôt que des cachets, donnons de l’Amour à ceux qui ont peur. Accompagnons-les vers l’entrée du tunnel et dirigeons notre lumière pour éclairer le début de leur route.

    Bon voyage, papa.

    • entre la naissance et la mort
      19 mars 2009, par
      fabermother   [retour au début des forums]

      Ma TCS Céline,

      Un coup au cœur à la lecture de ton message. De la tristesse par rapport à ta peine.

      Le passage est parfois difficile, mais tellement plus facile quand on se laisse aller à la confiance et à l’Amour. Pour la naissance comme pour la mort.

      Chère Céline, la peur de celui qui passe est allégée par notre accompagnement d’amour. Il le sait dès qu’il a passé le seuil.

      Non, nous ne sommes pas un secte (et ne le serons jamais), mais nous savons ce que veut dire "mourir à soi-même pour renaître".

      Je pleure avec toi, mais me réjouis avec toi aussi, de libérer un corps en souffrance.

      Bon voyage paisible à ton Père.

      Nous t’aimons, et nous l’aimons.

      Faber

      Répondre à ce message

    • entre la naissance et la mort
      21 mars 2009, par
      rocbo   [retour au début des forums]

      Chère Céline ;

      Je m’associe à Fabermother pour souhaiter à ton père une paix retrouvée.

      Bien à toi
      Jean-Max

      Répondre à ce message

    • entre la naissance et la mort
      21 mars 2009, par
      MOMO   [retour au début des forums]

      Ma TCS Céline,

      Tu sais bien que je n’interviens peut être pas assez sur ce forum qui me tient tant à coeur, j’en suis trés peiné mais le temps me manque et je ne rentrerai pas dans le détail aujourd’hui.

      par contre je m’associe entièrement à ta douleur, tout d’abors parce-que tu es ma Soeur Bien Aimée, et ensuite parce-que je sais , je connais l’immense douleur que représente la perte de ceux qui nous ont nmis au Monde.

      J’ai perdu mon Papa à l’age de 2 ans et ma Maman à l’age de 9 ans et je sais de quoi je parle.

      Par contre, j’ai compris depuis déjà pas mal de temps, heureusement pour moi, que le passage à l’Orient Eternel n’est qu’une phase de notre existence, je dirais même une phase obligée, et qu’il faut l’appréhender avec toute la sérénité qui s’impose. Ceci n’excluant pas la douleur car nous sommmes tous pétris de chair et de sang, et nous avons un Coeur.

      C’est pourquoi, en cette triste circonstance, je veux te faire savoir que je suis de tout Coeur à tes côtés ma TCS et que je te prie de croire trés fort en l’Amour fraternel qui nous unit et qui nous unira toujours.

      Je suis à tes côtés ma TCS et j’essuie de mon mieux les larmes qui embuent tes yeux.

      Ton F qui t’aime trés fort.

      MOMO

      Répondre à ce message

  • Une naissance une mort !
    22 mars 2009, par
    Eléonore   [retour au début des forums]

    Ma Chère Soeur Céline

    Comme les mots ne peuvent pas toujours exprimer ce que je peux ressentir, c’est en silence que je me joins à toi.

    Plein d’Amour pour toi, pour t’accompagner, pour l’accompagner...

    Eléonore

    • juste avant
      24 mars 2009, par
      C-line   [retour au début des forums]

      Bonjour à tous et merci pour tous vos messages de soutien. Ils me réchauffent et me regonflent le coeur

      J’ai dû mal m’exprimer (excusez-moi je ne sais pas parler) : mon père est encore entre la naissance et la mort, juste devant l’entrée du tunnel.
      Son état s’aggrave de semaine en semaine, de jour en jour et j’ai mal de le voir régresser ainsi. Je me fais mal de le voir souvent, mais cela me permet de l’aider, à la mesure de mes possibilités

      Comme je préfère partager ma joie que ma tristesse, j’en parle très rarement. Mais parfois, la douleur est trop forte et elle s’échappe trop vite, répandant sa grisaille alentours —> Je vais donc renforcer les digues.

      Votre amour, celui des mes frères et soeurs m’est très précieux.
      Je vous en remercie et vous embrasse très fraternellement

      Répondre à ce message

      • juste avant
        24 mars 2009, par
        fabermother   [retour au début des forums]

        Ma TCS Céline,

        C’est peu courant des manifestations de soutien avant le passage "physique", mais cela c’est trouvé ainsi, suite à une incompréhension, qui n’est, tout compte fait, peut-être pas due au hasard.

        Peut-être fallait-il, à ce moment-là, que tu saches la force de notre Amour. Peut-être que ton père a ressenti cette vague de chaleur qui peut permettre de te garder forte et de lui donner sérénité.

        De tout cœur avec toi, et laisse de côté les digues. Elles sont inutiles dans la libre circulation de la joie comme de la douleur.

        Faber

        Répondre à ce message

Demain soir, nouvelle aube ...
15 mars 2009, par fabermother   [retour au début des forums]

Bonsoir toutes et tous.

Demain soir, dans ma Loge, nous initions un impétrant, un très proche futur Frère.

Nous sommes tous sur le pied de guerre pour l’accueillir et l’accompagner lors de ses épreuves.

La soirée va être longue, chargée d’émotion pour tous. Je serai au four et au moulin, dans tous mes états, comme mes autres FF et SS.

Ayez une pensée pour nous, pour ce nouveau maillon que nous allons intégrer.

Faber

  • Demain soir, nouvelle aube ...
    16 mars 2009, par
    casabynight   [retour au début des forums]

    MTCS Faber
    Je suis de tout coeur avec toi. Une initiation est toujours un moment intense. Pour moi c’est le ciment qui nous relie fortement. Je revis toujours la mienne encore et encore lors de cette cérémonie chargée en symboles forts et en émotions extraordinaires. C’est toujours une renaissance. L’égrégore est à son maximum.
    Rien de plus beau que le regard d’un profane qui devient initié. La transformation de cette lueur dans le regard est intense (surtout lorsqu’il se retourne pour voir derrière lui si...).
    Ce midi je serais avec toi.
    Du fond du coeur, je vous embrasse tous.
    Casabynight

    • Demain soir, nouvelle aube ...
      17 mars 2009, par
      fabermother   [retour au début des forums]

      Mon BAF Casabynight,

      Tu as vu l’heure ? Non, car elle n’est pas affichée, mais je peux te dire qu’il 06:32 du mardi 17 mars de cette année civile.

      Je suis entrée après minuit, l’heure de Cendrillon pour que le carrosse ne se transforme pas en citrouille (cf les contes de notre enfance).

      Mais tellement d’émotion. Je suis une rêveuse de l’émotion. Et une combattante du parcours de l’impétrant.

      De plus, un fils qui assiste aux épreuves de son père dont il n’aurait jamais pensé qu’il prenne le même chemin (qu’entre temps il a un peu abandonné), je pense que c’est quelque chose de fort.

      Je n’en dirai pas plus ... car je vais dormir paisiblement.

      Faber

      Répondre à ce message

Diversité et complémentarité
10 mars 2009, par fabermother   [retour au début des forums]

Bonsoir toutes et tous,

Je viens d’avoir la curiosité de faire un petit inventaire des participants FM connus de ce forum.

A nous tous, pour ce que j’en sais de source sure, nous représentons :

- Sept Obédiences, traditionnelles ou libérales (ou à la fois les deux, mon colonel !), dont ...

* quatre obédiences masculines

* une obédience féminine

* deux obédiences mixtes

- Cinq Rites

Je ne citerai pas les Obédiences, par discrétion, mais allons-y pour les Rites :

- R.E.A.A. (Rite Écossais Ancien et Accepté)
- R.E.R. (Rite Écossais Rectifié)
- Rite Émulation
- Rite Français (dit "de Groussier" pas le Moderne)
- Rite Égyptien de Memphis et Misraïm (Rite de Venise)

Impressionnant non ? pour un petit forum discret.

Ceci indique bien la spécificité et l’universalisme de LTB. Et j’en suis fière pour nous.

Comment un lecteur qui poserait une question n’aurait pas de réponse ?

Douce nuit,

Faber

  • Diversité et complémentarité
    11 mars 2009, par
    Franck   [retour au début des forums]

    Belle complémentarité en effet,

    Comme quoi la fraternité n’est pas un vain mot et la franc-maçonnerie se montre bien apte à rassembler ce qui est épars.
    Même si je me suis parfois surpris sur d’autres forum à alimenter les polémiques (ou à céder à la provocation), j’ai toujours pensé que notre diversité nous enrichissait.

    C’est vrai, nous ne pouvons pas toujours nous visiter en loge mais lors de ces rencontres souvent un peu magiques de la vie profane où l’on découvre l’appartenance de quelqu’un que l’on cotoie, chaque frère ou soeur reconnaît bien l’autre pour tel, et c’est cela qui importe.

    Bonne nuit à toutes et tous.

    • Diversité et complémentarité
      12 mars 2009, par
      fabermother   [retour au début des forums]

      Mon TCF Franck,

      Effectivement nous souffrons parfois de certaines polémiques que je qualifierais de puériles.

      Le Franc-Maçon, étant un humain avant tout, a parfois tendance à avoir l’esprit de clocher et à défendre les défauts de son Obédience (les qualités n’ayant pas besoin d’être défendues) contre toute logique parfois.

      Dans le fond ce n’est pas bien méchant, et souvent drôle quand on assiste à des discours à la Clochemerle. Mais cela se termine la plupart du temps par une franche accolade et le verre de l’amitié.

      Le système administratif de reconnaissance officielle n’est qu’un bout de papier récusable et relève, à mes yeux, plus du profane que du sacré.

      La Fraternité n’a pas besoin d’accord écrit car elle relève de la reconnaissance de cœur naturelle entre FM authentiquement initiés.

      Nous le prouvons au quotidien.

      Claire journée à toutes et tous.

      Faber

      Répondre à ce message

Nouveau fonctionnement du forum
5 mars 2009, par fabermother   [retour au début des forums]

Bonjour toutes et tous, Chers Participants et Lecteurs.

Partant de la constatation que :
- "trop de libertés nuit à la Liberté"

et que :
- "trop de tolérance devient du laxisme"

notre forum est maintenant "modéré à priori".

Ce qui veut dire que tous les posts sont soumis à la validation préalable d’un administrateur en charge (dont moi, bien sur) :
- les hors sujets flagrants
- les attaques personnelles et diatribes
- les jugements de valeurs et les commentaires sur les participants
- les spammeurs

ne pollueront plus ne serait-ce que quelques heures.

Ceci dit, comme je passe plusieurs fois par jour (ainsi que Rocbo), aucune demande et participation n’attendra bien longtemps. Quand on connaît la prise de parole en Loge (fut-elle en Tenue Blanche), nous revenons à la bonne circulation et la saine gestion de la parole.

Fabermother

  • Nouveau fonctionnement du forum
    5 mars 2009, par
    Candide   [retour au début des forums]
    Candide

    chère Faber,

    Je comprend tout à fait ton souci et le pourquoi de cette décision de modérer ton Forum.

    Je veux tout de même te faire part de mon sentiment à ce sujet.

    C’est très simple : en tant que profane, je n’aurais peut-être jamais osé poster pour la première fois sur un forum "modéré"... Peut-être bien à tord, puisque parfois c’est protéger l’autre que de prévenir des paroles éventuellement maladroites.

    Cela dit j’épsère que les "promeneurs" qui passeront par là comme j’ai pu le faire se sentirons libres de prendre la parole.

    Au fait qu’en est-il de ton portail ?

    Bien à toi et à tous

    • Nouveau fonctionnement du forum
      5 mars 2009, par
      fabermother   [retour au début des forums]

      Cher Candide,

      Cette décision n’a été prise qu’après une très longue patience et un harcèlement continu.

      Ou c’était cela, ou je fermais le forum, car il me faut dormir un peu la nuit au lieu d’aller faire le ménage de LTB.

      Justement, je protège ainsi les promeneurs qui seraient en droit, au vu de certains textes, de se demander si la FM n’est pas une association de fêlés de la calebasse (dans le mauvais sens du terme).

      Tout le monde est libre de demander et prendre la parole, sauf quand c’est pour volontairement ignorer les avertissements gentils et faire du forcing pour imposer sa prose, au mépris des autres.

      Pour les nouveaux, il est bien d’avoir ce sas de sécurité qui peut préserver la sérénité, et même changer son texte si on s’est trop vite emballé.

      Quand on envoie son texte et qu’on s’aperçoit que ce n’est pas ce que l’on voulait dire, c’est bien de pouvoir rapidement demander à l’administrateur de ne pas le prendre en compte.

      Quoiqu’il en soit, c’est ainsi pour l’instant (rien n’étant irréversible). Le portail est en construction, mais c’est un travail de titan qui va demander à Rocbo et moi (surtout Rocbo pour le côté technique) encore au moins deux mois.

      Après, je pourrais peut-être me reposer ?

      Douce nuit,

      Faber

      Répondre à ce message

      • Nouveau fonctionnement du forum
        6 mars 2009, par
        Candide   [retour au début des forums]

        Chère Faber,

        Comme je te l’ai dis je comprends tout à fait les raisons de ton choix.

        Je crois vraiment que le forum y gagnera en clarté. Je faisais seulement part de ce qui fût ma première réaction.

        A te lire, je suis maintenant convaincu que que tu as bien fait.

        J’en profite pour te remercier d’avoir ouvert cet espace et de le maintenir. Sans cette ouverture, je crois que j’aurais raté beaucoup de choses.

        amitiés,

        Candide

        Répondre à ce message

    • Nouveau fonctionnement du forum
      6 mars 2009, par
      Isis   [retour au début des forums]

      Cher Candide,

      Je ne pense pas que cette modération puisse affecter la spontanéité "normale" et sincère des promeneurs,ni que cela puisse à voir un jour avec une quelconque "censure" et je dis cela en toute connaissance de cause, tu le sais.

      Tous les forums se heurtent à ce problème de pollution, parce que pour moi c’en est une.

      Le blog de Jiri est modéré, ça ne l’empêche pas de fonctionner, il est vrai que cela n’évite pas les blablas paranos...

      Sa vraie mission est d’être un lieu de paroles (enfin, écrites !) pour les promeneurs qui cherchent à échanger avec des Franc Maçons.

      Je fais confiance aux modérateurs , qui ont à coeur que ce forum vive et vive bien.

      Pensées amicales et fraternelles à tous

      Isis

      Répondre à ce message

Contexte de ce forum
2 mars 2009, par fabermother   [retour au début des forums]

Bonjour toutes et tous.

Je rappelle que ce forum est dédié à éclairer un tant soit peu les interrogations des profanes sur la Franc-Maçonnerie en général et les étapes à parcourir pour y entrer.

Ce n’est pas le lieu de comparatifs entre Rites, Obédiences et courants maçonniques, qui ne peuvent qu’égarer le profane (ainsi que les jeunes Francs-Maçons).

Pour les débats de fond, vous êtes cordialement invités sur le forum public d’Antonio ("Tradition et Modernité" - cliquer sur le lien en tête de ce forum).

Pour les débats un peu chauds (mais à l’arrivée constructifs) entre Maîtres, mon forum privé réservé aux Maîtres (me consulter en privé pour l’accès) fait office de "chambre du milieu".

Pour vous aider à comprendre l’esprit de ce forum, des exemples :

- Les échanges sur le parrainage et la cooptation sont considérés comme utiles aux profanes (il feront d’ailleurs l’objet d’une synthèse pour le futur portail).

- Les points de vue différents sur les Rites et les débats entre appartenances obédientielles peuvent être accueillis dans mon forum privé sans problème.

- Les échanges sur l’histoire de la Franc-Maçonnerie, son évolution, ses perspectives relèvent tout-à-fait du forum d’Antonio. Ceci dit, Antonio a la faculté entière d’accepter sur son forum n’importe quel débat qu’il jugera bon.

Merci de votre précieuse collaboration.

Très bonne journée.

Faber

Le doute
27 février 2009, par Lucie   [retour au début des forums]

Bonjour,

Je reprends le sujet abordé par Mikael.

que ferais-je en franc-maçonnerie si je ne doutais pas un tant soit peu ??
je gère mon doute soit en lisant soit en allant à la rencontre des autres et surtout en méditant au son d’une musique.

Mais le doute fait avancer.
sans le doute pas de recherche médical ou scientifique...Trop de doute arrête.

le doute est utile et même inévitable, puisqu’il n’est pas donné à l’humain d’arriver là où l’on veux sans efforts

lucie

  • Le doute
    27 février 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Pour que ce soit compréhensible, je remets le texte de Michael sur le doute :

    Maintenant à l’intérieur je suis tellement heureux, avec certes des moments de doutes et d’ interrogations comme beaucoup il paraît .

    La FM n’en demeure pas moins une société initiatique parmi d’autre, à la recherche de la vérité universelle par des voies qui lui sont propres mais qui passent toutes par l’amélioration de l’esprit de l’âme dont elle assume la charge.

    Et il y a du boulot chez moi donc……… Je suis au charbon (Force et vigueur)

    Une question ouverte : Comment gerez-vous les périodes de doutes ?

    ( Dans le cas ou vous en avez Lol )

  • Le doute
    27 février 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Tu sais, quand on est sur le chantier, on a pas beaucoup le temps de douter.

    On se dit qu’il faut avancer pour la construction. Mais ça peut être normal de douter "avant" et "après", mais jamais "pendant".

    Allez hop ! au boulot !

    Faber

De la cooptation
22 février 2009, par Antonio   [retour au début des forums]

Très chers vous tous.

Ma chère Isis, tu seras probablement le cas exceptionnel qui confirmera la règle : non seulement tu as un Frère à portée mais même s’il n’es pas ton parrain, il a pu dire, faire ou agir de sorte que tu as eu suffisamment de préparation que pour ne pas te faire rejeter, même si tu n’en as pas fait état. C’est quand même peu courant.

Par expérience, j’ai du me rendre compte que la "candidature spontanée" menait à chaque fois à un désastre et j’écris en connaissance de cause. Même encore dans le cas où le proposant est un Frère mais qui demeure loin, très loin de son filleul.

Ce n’est pas parce que un cas isolé peut mener à un terme heureux que je vais m’empresser de pousser la recette. Il n’es pas dans mes intentions d’interdire aux profanes de frapper à la porte d’un Temple mais de demander à ceux qui ouvrent qu’ils prennent la peine de préparer le candidat (ou candidate) de manière à ce que l’entrée du premier dans le Temple soit bien une cooptation. C’est une Loge qui s’est trouvé un nouvel adepte et non l’inverse.

La manière simpliste de procéder ne prend pas en compte non plus la diversité de la FM. Pourquoi choisir de frapper au DH ou au GOdF ou encore à la GLF ou à la GLTSO, ou la GLFF ? Parce que c’est plus près du domicile ? C’est en effet un argument. Mais que vaut-il dans le cadre de la voie maçonnique ? Et dans le même ordre d’idées quel rite choisir ? Il faut bien comprendre qu’ils sont tous différents et que même s’ils sont tous les deux dits Écossais, le REAA et le RER sont fondamentalement différents. Idem pour les autres. D’ailleurs on pourrait encore se dire qu’on a une préférence pour le Rite Émulation, juste parce que le nom sonne bien : on va donc se choisir une Loge pratiquant ce rite sans se préoccuper de l’Obédience. Je suis désolé, mais ce n’est pas comme cela que ça marche. Nous ne sommes pas au marché ou nous prenons ce qui nous convient, ce n’est pas la démarche.

SI une partie de la FM dite continentale ou européenne (par opposition à l’anglo-saxonne) se dit laïque, ce n’était pas du tout le cas au début et même pendant presque deux siècles. Et ce n’était certainement pas le cas pour l’ancienne franche-maçonnerie. Il suffit pour s’en convaincre de lire ou relire les anciens manuscrits sur lesquels dit s’appuyer notre FM actuelle y compris celle des maçons laïques (comprenne qui pourra). Mais qui les connaît encore ? J’ai la nette impression que la FM laïque s’est emparé d’une idée, l’a rabotée en enlevant ce qui ne lui plaisait pas ou qu’elle ne comprenait pas pour l’accorder à sa manière de penser en faisant fi de ce qui a été sa tradition. J’y cherche encore la pierre sous laquelle se cache l’initiation. Il en est sorti autre chose qui ne ressemble à la FM traditionnelle que de très loin et juste du bout des lèvres. Si ces maçons laïques ou athées, pour qui je peux avoir par ailleurs beaucoup de respect, avaient pris comme option de fonder autre chose plutôt que de transformer la FM, j’en aurais conçu bien plus de respect.

Vouloir éliminer la cooptation au profit d’une simplification de la démarche va dans ce même sens de détérioration de la Tradition. J’avoue que ce n’est pas trop mon truc parce que j’ai beaucoup de mal à trouver la voie symbolique dans la démarche et dans les faits des maçons qui se disent laïques. J’accorde qu’il est plus facile de rejeter une tradition que d’essayer de la comprendre et de la transmettre à son tour.

Bien à vous,

Antonio.

  • De la cooptation
    22 février 2009, par
    Isis   [retour au début des forums]

    Cher Antonio,

    Il va être diffcile pour moi de répondre complètement ici.

    D’une part , je suis plus à l’aise dans la discrétion que dans l’étalage de ma vie privée, fut-elle maçonnique.

    D’autre part, nous avons déjà par le passé échangé sur ce sujet et aujourd’hui, me trouvant à l’intérieur, et m’y trouvant effectivement bien, j’ai la même idée sur la question.

    Bien sûr, je peine à me mettre dans la peau d’un profane qui ne connait rien à rien à la FM. Je dois bien reconnaître que, même si mon intérêt remonte à une période très antérieure à ma rencontre avec qui vous savez,il n’a jamais pesé sur ma décision. Il a répondu à mes questions ; Il a témoigné,par sa vie, de son engagement. C’est déjà beaucoup, n’est-ce pas !!!

    Mais pendant le temps où j’ai du attendre de m’installer ici pour frapper à la Porte, j’ai aussi beaucoup réfléchi,lu, recoupé, et mêmes les textes fondateurs, oui, l’histoire de la FM de ses Rites, en France, en Europe, en Suisse, aux Etats-Unis.

    A l’exception, notable , j’en conviens,du fait que je suis une femme, et que le choix de l’adresse à écrire sur mon enveloppe était forcément restreint, quand j’ai pris mon stylo, je n’ai pas "plombiné" comme dit ma petite -fille pour choisir quel livre je vais lui lire avant dodo !

    J’ai écrit là où je pensais me sentir le mieux en accord avec moi même. Sachant que je ne choisissais pas, mais je sollicitais qu’on me choisisse, si on me jugeait "apte"

    C’est d’ailleurs un terme sur lequel on insiste auprès des mes F. et S. Apprentis " Vous avez été choisis, comme on choisit la meilleure pierre pour construire l’édifice parfait "

    Et si cela peut rassurer,même nantie d’un conjoint FM, j’ai eu droit comme tout profane, à tous les filtres et enquêtes ,et bandeau, j’ai eu de longues discussions avec chacunes des personnes que j’ai rencontrées, y compris le Chef, sur quelle etait la meilleure voie pour moi, avec éventuellement proposition de me réorienter s’il s’avérait que je faisais fausse route.

    Et depuis que je suis dedans, j’ai pu constater que parmi les "anciens", plusieurs avaient fait comme moi , et étaient toujours fidèles au Chantier.

    Ce qui relativise beaucoup mon exceptionnalité (???), non ?

    Mon témoignage précise bien je crois, toute l’importance du parrain.

    Simplement comme il y a quelques années, je dis et répète que quand on ne connait personne, et que personne autour de soi ne semble repérer notre intérêt et nos qualités éventuelles, soit parce qu’on est pas au bon endroit, soit parce qu’on n’ose pas parler, on peut attendre longtemps.

    J’en ai eu l’exemple très récemment : un ami membre comme moi du même club service depuis 12 ans, cherchait lui aussi le début du Chemin ; comme moi il n’a jamais trouvé d’oreille attentive ou de regard perspicace, dans un milieu où l’on prétend pourtant qu’il est propice à rencontrer des FM. Il a fait une candidature spontanée et vient d’entrer.Il a fallu un minuscule détail lors d’une fête de notre club,pour que nous découvrions notre nouveau point commun.

    J’avoue ne pas trouver non plus complètement stupide le fait de ne pas vouloir , à un certain âge, s’engager à une distance trop importante de chez soi ; et la difficulté que rencontrent certains FM que je connais bien maintenant, parce qu’ils ont vieillis, ne conduisent et donc se sentent isolés, me confirme qu’il y a des contingences extérieures parfois peu visibles quand on a 30 ans, mais qui prennent toute leur importance quand on arrive catégorie sénior....

    Le reste, de ton intervention cher Antonio, va me demander lecture plus attentive et réflexions profondes.

    J’ai déjà été bien bavarde, je trouve...

    Isis

  • De la cooptation
    22 février 2009, par
    eMeReK   [retour au début des forums]

    Serais-je le deuxième exemple vivant d’une réussite en maçonnerie...?

    Je me souviens encore du jour où j’ai mis le courrier pour l’obédience dans la boîte aux lettres.

    Moment émotion :lorsque Vénérable Maître de ma Loge ,j’ai retrouvé cette lettre dans les archives...

    Cette façon de procéder augmentera dans les années qui viennent par l’effet internet.

    Ce n’est pas une mauvaise chose,mais soyons vigilants...l’avenir d’une loge est dans cette vigilance.

    Au moindre doute
    :ajournement

    • De la cooptation
      23 février 2009, par
      fabermother   [retour au début des forums]

      Ce terrible ajournement !

      La montée des demandes spontanées nécessite, il est vrai, une vigilance accrue.

      On va encore taxer la FM d’élitisme, mais elle est bel et bien élitiste dans le sens pur du terme.

      Quand on entre en Maçonnerie, c’est en principe pour la vie. Il faut des femmes et des hommes fidèles à leurs engagements et qui tiennent la route malgré les innombrables avatars et les pièges de la cordonnite.

      Faber

      Répondre à ce message

    • De la cooptation
      25 février 2009, par
      fabermother   [retour au début des forums]

      Sans critique acerbe du tout, il me semble qu’il y a peu de différence entre :

      - La(le) profane qui entre sur candidature spontanée, et à qui on n’affecte pas de parrain-marraine de Loge.

      - La(le) profane dans le même cas que précédemment, mais à qui on affecte un parrain-marraine disons "honorifique".

      - La(le) profane qui est amené(e) par un parrain-marraine intérieur à la Loge qui s’est contenté(e) de faire le facteur.

      - La(le) profane qui est amené(e) par un parrain-marraine extérieur à la Loge et qu’on ne voit que le soir de la réception et basta.

      Faber

      Répondre à ce message

      • De la cooptation
        26 février 2009, par
        Diogène   [retour au début des forums]

        Bonsoir. C’est Diogène.

        J’ai lu tout les messages des derniers jours. Ça semble vraiment difficile. Si on a pas de parrain, c’est pas bien. Si on a un parrain, c’est pas mieux des fois.

        Et puis il faut errer pour trouver. C’est un parcours du combattant ?

        Moi, je ne suis qu’un curieux de la Franc-Maçonnerie parce qu’elle me semble quelque chose de bien dans l’ensemble.

        J’aime beaucoup vous lire même si je comprend pas tout, surtout les abréviations.

        Répondre à ce message

        • De la cooptation
          28 février 2009, par
          Antonio   [retour au début des forums]

          Mon cher Diogène.

          N’hésite pas à poser une question sur ce que tu ne comprends pas. Je l’ai déjà écrit quelques fois, il n’y a pas de question idiote il n’y a que des réponses imbéciles.

          Oui c’est difficile, avec ou sans parrain. C’est mieux avec, mais on tombe parfois assez mal. Ce n’est pas une raison pour désespérer. Pour tout te dire, c’est ce renoncement de ceux qui ont à priori atteint de grade de Maître qui m’exaspère au plus haut point. C’est leur travail mais faut pousser dans le dos avec une épée très pointue pour qu’ils acceptent de le faire tout en rechignant. Pas tous, heureusement.

          Bien fraternellement,

          Antonio.

          Répondre à ce message

  • De la cooptation
    25 février 2009, par
    Eléonore   [retour au début des forums]

    Pour ma part, même si ma candidature avait l’air d’être, à première vue, spontanée pour la Loge qui m’a accueilli,(candidature à l’obédience), heureusement pour moi qu’il n’en était rien.

    Le chemin commence bien avant, l’Initiation est à mon avis, la résultante de ce premier parcours, et c’est aussi le départ pour le suivant.

    L’Initiation est dans son paradoxe de naissance et de mort ainsi.

    La ou je veux en venir, c’est que si il n’y a pas Parrain-Marraine avant, c’est comme si il manquait la gestation à une naissance. Est ce possible cela sans dégat ?

    Comment ne pas être largué ensuite pendant un temps plus ou moins long, voir tout le temps pour certains ?

    Un Parrain évitera bien des désillusions par la suite, cela peut éviter d’entreprendre un parcours dit initiatique sans même avoir l’idée de quoi il s’agit, et de mettre des années à comprendre ce que l’on fait là.

  • De la cooptation
    25 février 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Mon BAF Antonio,

    Ayant fait partie de la FM dite libérale pendant plusieurs années, avant de choisir de finir ma vie maçonnique dans la FM spiritualiste, je suis un peu entre deux chaises pour te répondre objectivement sur certains passages un peu provocateurs (si si !) de ton post.

    Toutefois, je peux dire que ma réflexion sur la FM que j’aime, c’est-à-dire l’Universelle, m’a amené à la tranquille certitude que tous les courants de la FM sont bons, ont leur utilité, et se complètent dans une mosaïque.

    A très bientôt,
    Faber

    • De la cooptation
      26 février 2009   [
      retour au début des forums]

      Bonjour à vous,

      Je ne peux parler que de mon expérience personnelle.

      Le jour ou j’ai fait parvenir mon courrier de candidature, je n’avais aucune idée du rite de l’atelier de mon département.

      Pendant mes premières enquêtes, je n’ai pas forcément été très réceptif sûrement floué par l ‘émotion et mon manque de connaissance sur le sujet.

      Je travail à un rite christique néanmoins notre éthique nous impose d’informer ceux qui viennent ver nous, du caractère chrétien de notre régime.

      Chose que normalement nous laissons entrevoir dans les questions préliminaires posées aux profanes, pour le moment cela n’est pas de mon age mais j’y suis sensible.

      Il appartient, a chacun de ceux qui frappe de décider de leur chois et de persévérer ou non dans leur résolution

      Le monde pas plus que la maçonnerie, ne doit être monolithique, mais l’architecture naturelle impose des lois intangibles qui préservent sa pérennité en imposant ses contraintes harmonieuses.

      3A

      Mickael

      Répondre à ce message

      • De la cooptation
        26 février 2009, par
        fabermother   [retour au début des forums]

        Mon TCF Mickael,

        Quel bonheur de te lire de nouveau !

        C’est un tel plaisir d’avoir quelques nouvelles des visiteurs que nous avons suivi et à qui nous pouvons désormais donner le nom de Frère ou Soeur.

        En fait, je crois savoir que tu as eu quand même un Parrain "extérieur" qui t’a soutenu dans les épreuves (ce n’est pas peu dire dans ton cas) et qui a bien complété le Parrain que la Loge t’a donné. Je me trompe ? ;-)

        Effectivement, en dehors de la diversité des courants maçonniques, il y a une chose qui transcende le tout, et qu’on appelle la Règle.

        Faber

        Répondre à ce message

        • De la cooptation
          27 février 2009   [
          retour au début des forums]

          Bonsoir ma TCS.

          Tu m’as appris un jour que le silence n’était pas mutisme.
          Parfois il faut du temps pour que les cœurs s’apaise .

          Même si j’ étais en sommeil sur LTB, j’avais quand même un œil attentif aux messages .

          Tu as raison, en effet j’ai eu un parrain de cœur non officiel mais aussi des oreilles attentives cela m’a beaucoup réchauffé et consolidé dans ma démarche .

          Maintenant à l’intérieur je suis tellement heureux, avec certes des moments de doutes et d’ interrogations comme beaucoup il paraît .

          La FM n’en demeure pas moins une société initiatique parmi d’autre, à la recherche de la vérité universelle par des voies qui lui sont propres mais qui passent toutes par l’amélioration de l’esprit de l’âme dont elle assume la charge.

          Et il y a du boulot chez moi donc……… Je suis au charbon (Force et vigueur)

          Une question ouverte : Comment gerez-vous les périodes de doutes ?

          ( Dans le cas ou vous en avez Lol )

          AAA

          Mickael

          Répondre à ce message

Avis de recherche du Parrain : appel à témoins ...
11 février 2009, par fabermother   [retour au début des forums]

Bonsoir toutes et tous,

Un lecteur s’est décidé à poser des questions. Il s’agit de Diogène (bonsoir Diogène).

Sa question sur l’utilité du Parrain me paraît très intéressante. Les réponses peuvent être éclairantes pour tous.

Je peux développer toute seule, mais ce ne serait que mon point de vue. Aussi je fais appel aux FF et SS pour apporter leur témoignage (qui peut être anonyme - dans ce cas ne pas mettre le pseudo dans le message).

Je ferai la synthèse.

Je compte sur vous.

Faber

  • Avis de recherche du Parrain : appel à témoins ...
    13 février 2009, par
    anonyme   [retour au début des forums]

    C’est un sujet plus important qu’il ne paraît.
    Je mettrai mon témoignage après avoir pesé prudemment les mots.

    Bien à vous.

  • Avis de recherche du Parrain : appel à témoins ...
    13 février 2009, par
    Candide   [retour au début des forums]

    Je suis encore profane mais je crois pouvoir partager mon expérience à la lumière de ce que je vis actuellement :

    Avoir un parrain n’est pas une formalité...

    Mais je ne suis peut-être pas le mieux placé pour en parler...

    au plaisir !

  • Avis de recherche du Parrain : appel à témoins ...
    16 février 2009, par
    Antonio   [retour au début des forums]
    Avis de recherche

    Salut tout le monde.

    Celui-là, je ne pouvais décemment pas le manquer. Si c’était un appel du pied, c’est gagné. Non, le parrain (ou la marraine, c’est pareil) ce n’est pas idiot et loin, très loin d’être aussi anodin qu’il n’y parait. Je reste au masculin pour les noms et qualificatifs mais les Sœurs ne sont pas oubliées, suffit de traduire.

    En tout premier lieu il faut savoir que la FM ne prend de nouveaux adeptes que par la voie de la cooptation. Même dans le cas où le profane se présente seul à la porte du Temple, un parrain lui sera fourni. Et si ça se trouve, ce sera le jour de sa réception que le Véné lui fournira un volontaire désigné. Un peu comme l’avocat commis d’office, quoi. Ce qui me semble plutôt moche, pour le profane je veux dire.

    Sans plonger trop loin, le parrain a deux grandes utilités : responsabilité (envers la Loge et l’Ordre du nouveau Frère) et formation. La première, la responsabilité du parrain, est en soi très importante : il choisit d’être responsable envers l’Ordre et envers la Loge de ce que le nouveau Frère fera et dira. En ce y compris y aller de sa poche si le nouveau Frère manque à ses devoirs. Et cette responsabilité dure jusqu’au moment où son filleul devient Maître à son tour. Ai-je oublié de noter que le parrain ne peut être qu’un Maître Maçon au moins ?

    Ensuite le parrain est aussi responsable de la formation de son filleul comme de l’avancement de ses connaissances. Il est le premier à qui s’adresse le nouveau Frère pour avoir des réponses à ses questions.

    C’est un premier jet.

    Bien fraternellement,

    Antonio.

    • Avis de recherche du Parrain : appel à témoins ...
      18 février 2009, par
      fabermother   [retour au début des forums]

      Bonsoir toutes et tous.
      Bonsoir mon BAF Antonio.

      Il est évident que j’aurais été fort étonnée de ne pas voir ta participation sur un sujet qui semble anodin à certains de nos FF et SS, alors qu’il est important, surtout en amont.

      Ce soir, je ne reprendrai pas les passages de ton intervention (car sinon je risque de faire très long, et de plus j’ai dit que je ferai la synthèse des contributions, donc il faut que je sois momentanément en retrait.

      Cependant, je relève cette phrase importante :

      En tout premier lieu il faut savoir que la FM ne prend de nouveaux adeptes que par la voie de la cooptation.

      Oui, je le confirme. C’était et ça reste la vraie voie.

      Enfin, j’ose l’espérer ! Il y a un tel laxisme dans l’accueil des demandes, grâce à la modernité et aux sites officiels des Obédiences qui ressemblent parfois fortement à un marketing bien organisé.

      Faber

      Répondre à ce message

  • Avis de recherche du Parrain : appel à témoins ...
    21 février 2009, par
    Isis   [retour au début des forums]
    parrain /marraine : témoignage

    Ceci n’est qu’un témoignage.
    Et comme je déteste l’anonymat, je persiste et signe ;-)

    Je suis un exemple de candidature spontanée, terme employé pour les profanes qui frappent à la Porte sans connaître de FM, et on a désigné dans mon Atelier un parrain que j’ai connu le jour de mon Initiation.

    Or ce parrain, pour des raisons qui lui sont personnelles (et indépendantes de sa volonté) est absent des Travaux depuis presque un an, à quelques exceptions près.
    Autant dire que c’est comme si je ne le connaissais pas.Il ne s’est jamais manifesté de quelque manière que ce soit.

    Suis-je pour autant "abandonnée ? que nenni !!!

    Une marraine de substitution, peut-être pas officiellement répertoriée comme telle, mais ô combien chaleureuse, attentive, aimante, m’accompagne pas à pas, me fait travailler quand je lui demande (en plus du travail officiel) , répond à toutes mes questions dans la mesure de ses obligations de degrés, bref, c’est ma vraie marraine, dont je ne saurais , je n’aurais su me passer.

    Et cette marraine s’entend comme larrons en foire avec mon FM maison, donc c’est génial.

    Morale de l’histoire :

    1- Quand on a un parrain avant, c’est mieux.

    2- Quand on n’en a pas, tout n’est pas perdu , on nous en désigne un .

    -3- Et même quand le désigné fait faux bond, on peut se choisir mutuellement parrain/filleul.

    Et le travail, c’est notre travail.
    Le chemin , c’est notre Chemin.

    Isis

A défaut de gants beurre frais ...
11 février 2009, par rocbo   [retour au début des forums]

- Le gant dira-t-on, ça l’fait ?

@+
®o©ßo

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
9 février 2009, par Diogène   [retour au début des forums]

Autre question : le parrain, c’est une formalité ou c’est indispensable ?

Merci bcp.

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
9 février 2009, par Diogène   [retour au début des forums]

Bonjour.

A partir de quel âge et jusqu’à quel âge on peut faire sa demande pour postuler ? Et pourquoi ?

Merci.

  • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    10 février 2009, par
    MOMO   [retour au début des forums]

    Cher Diogène,

    Pour commencer, il faudrait que tu te présentes un peu pour que nous puissions connaître tes motivations ?

    En ce qui concerne les limites d’âges mini et maxi pour rejoindre la Maçonnerie, il n’y a rien de bien établi.

    En fait, tout dépend du degré de maturité de l’impétrant ; certains individus sont matures trés tôt, et d’autres ne le seront jamais.

    Les différents entretiens que nous aurons avec lui nous permettront de le connaître et d’accepter sa candidature où de la remettre à plus tard. Il en est de même pour la limite d’âge maxi.

    Bonne journée et au plaisir de te lire et de te renseigner.

    MOMO

Casoar et gants blancs
7 février 2009, par cobravif   [retour au début des forums]
Casoars et gants blancs (complément)

J’ai mis, en réponse à la remarque de Faber sur a mise en forme du poème « La Gloire », une version corrigée de message sur le même sujet.
Non seulement, j’ai revu la mise en forme et l’orthographe, mais j’ai ajouté quelques considérations détendantes ou informatives sur la teinture symbolique des artisans chimistes du moyen-âge dont les préoccupations sont en rapport avec la Pierre...

  • Casoar et gants blancs
    10 février 2009, par
    Eléonore   [retour au début des forums]

    J’ai quelque chose sur les gants blancs, dans cette histoire, on voit bien la grande importance qu’ils ont revêtu.

    Un hommage lige rendu le 10 août 1416 à Isabelle d’Amboise, Abbesse au Monastère de la règle à Limoges par Jean Roger de Lavau, fils de Jean Guidoni de Bussiere Boffy (mon village), enregistré par stéphane Corteys, clerc de notaire public et signé par 2 témoins : Jean de Peyras Maître Chanoine représentant les Seigneurs de Basse Marche (le bas Poitou et la Charente Limouzine) et Perratus Rossetti, hospitalier.

    Comme le père ne s’était pas acquitté de sa dette en 1394 qui consistait en une demi obole ( 5000 écus d’or quand même !) et d’un équipement de palefroi, tout de fer et d’argent pour les terres de Bussiere Boffy et de Nouic, Isabelle fit prêter un nouveau serment au fils le 10 aout 1416.

    Cette fois l’hommage lige consista en 5 sols d’or et une paire de gants blancs en signe de paix.

    Or à l’époque cela pouvait être un gros sacrifice, et l’on trouva la vache correspondante ainsi que le savoir faire à Mons (ou j’habite), pour fabriquer cette paire de gant. Le cuir est pris à l’endroit le plus doux chez une vache au poitrail.

    Ce sacrifice plut à l’Abbesse (faut dire qu’il parait que les gants blancs étaient particulièrement beaux) et tout rentra dans l’ordre.

    Jean Roger de Lavaud épousa Catherine-Rose de Mons, se tira bouter les Anglois hors de France et celle-ci se vit confier à vie et à toute sa descendance les terres de Bussiere Boffy et Nouic pour les faire fructifier.

    J’ai résumé vite fait, le texte d’origine (en latin) fait plusieurs pages, mais c’est pas moi qui ai traduit..

Retour sur les gants blancs.
1er février 2009, par Cobravif   [retour au début des forums]
Casoar et gants blancs

... en liaison avec San-A, d’abord.
San-A dont je ne me souviens plus du titre)

Chapitre : NN, Comme quoi faut pas oublier d’oublier ses gants.

... La porte s’ouvre. Le minet joli me reluque avec des mirettes comme des soucoupes de la NASA.
- Je viens chercher mes gants.

Le giron a de regard aussi franc qu’un faf de trois dollars et me considère d’un air d’en avoir deux.

- Vos gants ?

- Ouais, mes gants. Tu sais ces trucs qui ressemblent à des tétines vides et qu’on s’enfile sur les mains parce qu’il fait froid ou qu’on veut frimer...

Bon, à la demande de Faber, j’interviens sur la symbolique des gants blancs dans l’armée. A mon grand désespoir, il n’y a rien de bien défini en matière de symbole
cela relève plutôt de l’utilitaire et de l’esthétique.

Tout d’abord, il faut remonter aux temps médiévaux. Les gants militaires sont en peau à l’intérieur et en cuir sur le dos de la main. On y fixe de faux doigts de fer battu qui servent de couvre doigts. Ils ressemblent à des demi doigts de gants, non articulés et leur propos est de parer en partie les coups de taille sur le dos des mains et des doigts.

Avec l’organisation de la vie sociale à plusieurs couches, les castes militaires prennent l’habitude, même lorsqu’elles ne portent pas l’armure, de conserver des gants, souvent une cuirasse, en même temps que l’épée portée à la ceinture où un ceinturon la plaque contre le flanc tandis que le baudrier porté en bandoulière la maintient à la bonne hauteur. Autant dire que le militaire en "tenue de sortie" porte gants de cuirs et tout un "brêlage " de cuirs et crépins.

Avec l’évolution des techniques, on ressent moins le besoin de protéger ses mains des coups de l’adversaire.
En effet, le courage nécessaire au combattant est inversement proportionnel à la portée des armes qu’il met en oeuvre. De plus, la cuirasse traditionnelle ne pare plus les coups des balles de plombs.
L’art de la guerre évolue et avec la fiabilité des armes à feu, on peut dès la fin du XVIIIème siècle combattre à pied tout près les uns des autres sans craindre l’explosion de la pétoire de son voisin.

L’ordre serré remplace l’ordre dispersé. C’est d’autant plus intéressant que les armes ne sont qu’à un seul coup et qu’il faut un peu de temps pour les recharger.

L’ordre serré permet d’obtenir, avec suffisamment de soldats armés de fusils qui ont remplacé le mousquet, des effets de salve qui sont le proche ancêtre du tir de mitrailleuse.

Outre ces activités ludiques qui consistent à alourdir l’adversaire qui ne vous a rien fait personnellement au moyen d’outils que vous fournit le trésor public -qu’il soit royal, impérial ou républicain - le soldat se livre aussi à des activités artistiques qui ont nom "manoeuvre à pied", sorte de danse pratiquée dans une chorégraphie étudiée sur une musique adaptée, ou encore l’ordre serré de pied ferme. Cette sorte de gymnastique, se fait aux ordres vocaux du chef, avec des participation d’instruments à percussion sur tambours ou caisses claires.

Si la marche, fusil sur l’épaule, se fait sur fond musical d’harmonie et de fanfare lorsqu’on offre aux autorité et aux contribuables le spectacles d’une commémoration, le soldat se livre aussi à la marche ou le rythme et la cadence sont donné par les vigoureux et virils chants de marche. Dont l’un d’eux, le "Chant de marche de l’Armée du Rhin" a connu une notoriété qui perdure à nos jours. Il a beau parler de sang impur et de sillons, il aurait pu être la haka de l’OM puisque qu’on le nomme aujourd’hui "La Marseillaise".

On conçoit que lors des prises d’armes de pied ferme, ou lors des défilés arme sur l’épaule tenue par une main alors que l’autre se balance, il faut que le balancement des bas de chaque soldat se fasse autant en rythme que le poser de chaque talon au sol sur le coup de la grosse caisse.

Avec des uniformes colorés, les gants blancs prennent tout leur intérêt. Seulement, il faut attendre les progrès de la chimie pour que la laine, le lin et la peau tendent vers le blanc.

Jusqu’à ce que les teinturiers maîtrisent la décoloration des supports, le gant blanc reste l’apanage des gens fortunés.

Avec l’adoption des couleurs vives pour les drapeaux et étendards, le gant blanc est l’accessoire qui complète harmonieusement la tenue.
Mais le gant blanc est celui des grandes occasions, cérémonies militaires ou réceptions et soirées en uniforme de parade.

On comprend mieux le caractère insolite du serment du sous-lieutenant Allard-Méus qui sortant de Saint-Cyr avait promis de charger en Casoar et gants blancs.

C’est à dire que sur son képi, il avait fixé le casoar du shako qu’il portait à Saint-Cyr. Son sabre dans la main gantée de blanc, il est tombé sous les balles des Allemands dès le début de la guerre ayant oublié ainsi la devise de l’Ecole : "Ils S’instruisent pour vaincre"... et non pour mourir bêtement.

En fait, le Casoar a lui aussi une histoire. Au départ, les Saint-Cyriens portait un pompon rouge sur leu shako bleu. En effet, lorsqu’il avait créé l’Ecole en 1803, Napoléon lui avait donné les couleurs de l’artillerie, rouge et bleu.

Sous le second Empire, la reine d’Angleterre en visite d’Etat en France avait visité l’Ecole de Saint-Cyr alors installée dans le département de la Seine et Oise, à Saint-Cyr, près de Versailles.

Elle avait salué la garde au drapeau, puis s’était approchée du Major de promotion et avait ôté le pompon rouge du shako. Elle y avait fixé à la place un plumet de plumes de poule d’inde blanche en disant :
- Ainsi, c’est plus joli.

Sensible à ce conseil artistique l’Emprereur Napoléon le petit (le neveu) a donné l’ordre de généraliser ce plumet blanc à tous les élèves de l’école. Pour faire bonne mesure, comme avec le shako bleu il suffisait d’ajouter quelques plumes rouges au plumet pour réunir les trois couleurs nationales, l’Empereur fit procéder par la suite à cette nouvelle adaptation.

Mais les Saint-Cyriens sont d’incorrigibles poètes. Aussi l’un d’entre eux, l’un de mes Très Grands Anciens, donc, a composé ce sonnet :

Voulant voir si l’Ecole était bien digne d’Elle,
La Gloire un jour du ciel descendit à Saint-Cyr.
On l’y connaissait bien, ce fut avec plaisir
Que tous les Saint-Cyrien reçurent l’immortelle.
Elle les trouva forts, ils la trouvèrent belle.

Après trois de fête, avant de repartir.
La Gloire à tous voulant laisser un souvenir.
Fixa sur leurs shakos des plumes de son aile.
Il portèrent longtemps ce plumet radieux.
Mais un soir de combat, près de fermer les yeux,
Un Saint-Cyrien mourant le mit sur sa blessure,
Afin de lui donner le baptème du sang.
Et depuis nous portons, admirable parure,
Sur notre shako bleu le plumet rouge et blanc.

  • Retour sur les gants blancs.
    2 février 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Alors là, mon très cher Cobra, c’est du costaud !

    J’aimerai toujours ton écriture, ton humour et la pertinence de tes propos.

    Le doute est donc levé : il n’y a pas de symbolique particulière des gants blancs dans le domaine militaire.

    C’est quelque part rassurant, car ça nous évite de nous torturer les méninges pour comprendre une forme de paradoxe.

    J’ai tout appris sur le casoar qui ressemblait au départ au pompon rouge des marins de Toulon et non au truc en plume. Le pompon a quand même moins de panache, c’est le cas de le dire.

    J’éviterai un jeu de mots approximatif entre shako à plume et ..... à poil. Ici, nous débattons sérieusement, nom de Zeus !

    J’ai aimé le sonnet délicieusement désuet, style "arsenic et vieille dentelle". Ce n’est pas le "Dormeur du Lac" mais l’émotion y est.

    Toutefois, pourrais-tu le retranscrire avec les retours à la ligne ? Je suis une pénible sur la présentation des poèmes (tu peux me rétorquer que je peux le faire moi-même, c’est vrai).

    Bonne journée à toutes et tous.

    Faber

    • Retour sur les gants blancs.
      7 février 2009, par
      cobravif   [retour au début des forums]
      Casoar et gants blancs (version corrigée)

      ... en liaison avec San-A, d’abord. Un "San-A" dont je ne me souviens plus du titre)

      Chapitre : NN, Comme quoi faut pas oublier d’oublier ses gants.

      ... La porte s’ouvre. Le minet joli me reluque avec des mirettes comme des soucoupes de la NASA.

      - Je viens chercher mes gants.

      Le giron a le regard aussi franc qu’un faf de trois dollars et me considère d’un air d’en avoir deux.

      - Vos gants ?

      - Ouais, mes gants. Tu sais ces trucs qui ressemblent à des tétines vides et qu’on s’enfile sur les mains parce qu’il fait froid ou qu’on veut frimer...


      Bon, à la demande de Faber, j’interviens sur la symbolique des gants blancs dans l’armée. A mon grand désespoir, il n’y a rien de bien défini en matière de symbole cela relève plutôt de l’utilitaire et de l’esthétique.

      Tout d’abord, il faut remonter aux temps médiévaux. Les gants militaires sont en peau à l’intérieur et en cuir sur le dos de la main. On y fixe de faux doigts de fer battu qui servent de couvre-doigts. Ils ressemblent à des demi doigts de gants, non articulés, et leur propos est de parer en partie les coups de taille sur le dos des mains et des doigts.

      Avec l’organisation de la vie sociale à plusieurs couches, les castes militaires prennent l’habitude, même lorsqu’elles ne portent pas l’armure, de conserver des gants, souvent une cuirasse, en même temps que l’épée portée à la ceinture où un ceinturon la plaque contre le flanc tandis que le baudrier porté en bandoulière la maintient à la bonne hauteur. Autant dire que le militaire en « tenue de sortie » porte ses gants de cuirs et tout un « brêlage » de cuirs et crépins.

      Avec l’évolution des techniques, on ressent moins le besoin de protéger ses mains des coups de l’adversaire. En effet, le courage nécessaire au combattant est inversement proportionnel à la portée des armes qu’il met en oeuvre. De plus, la cuirasse traditionnelle ne pare plus les coups des balles de plombs. L’art de la guerre évolue et, avec la fiabilité des armes à feu, on peut dès la fin du XVIIIème siècle combattre à pied tout près les uns des autres sans craindre l’explosion de la pétoire de son voisin.

      L’ordre serré remplace l’ordre dispersé. C’est d’autant plus intéressant que les armes ne sont qu’à un seul coup et qu’il faut un peu de temps pour les recharger.

      L’ordre serré permet d’obtenir, avec suffisamment de soldats armés de fusils qui ont remplacé le mousquet, des effets de salve qui sont le proche ancêtre du tir de mitrailleuse.

      (Ce serait, d’après quelques grincheux, l’origine du goût pour le steak haché dans certains ordinaires militaires. Mais je doute un peu de cette information.)

      Outre ces activités ludiques qui consistent à alourdir l’adversaire qui ne vous a rien fait personnellement au moyen d’outils que vous fournit le trésor public -qu’il soit royal, impérial ou républicain - le soldat se livre aussi à des activités artistiques qui ont nom "manoeuvre à pied", sorte de danse pratiquée dans une chorégraphie étudiée sur une musique adaptée, ou encore l’ordre serré de pied ferme.

      Cette sorte de gymnastique se fait aux ordres vocaux du chef, avec la participation d’instruments à percussion sur tambours ou caisses claires.

      Si la marche, fusil sur l’épaule, se fait sur fond musical d’harmonie et de fanfare lorsqu’on offre aux autorités et aux contribuables le spectacle d’une commémoration, le soldat se livre aussi à la marche aux fins de déplacements où le rythme et la cadence sont donnés par les vigoureux et virils chants de marche.

      Le fait d’occuper ainsi la bouche et les cordes vocales des promeneurs (qui ne sont pas en ce cas des spécialistes des feuilles de carottes) permet plusieurs choses :

      - conserver le rythme de la marche et donc la vitesse de déplacement à un niveau qui répond à la nécessité de ne pas perdre de temps tout en évitant les excès de zèle des officiers qui, eux, se déplacent à cheval et sont souvent pressés d’arriver à l’étape pour reposer leur popotin tanné par la selle, et aussi pour goûter au pinard du bourgeois chez qui le sénéchal - ou l’état-major après le début des temps modernes - a réquisitionné une chambre. (En somme, le chant de marche des troupes à pied joue un peu le rôle que jouent de nos jours les radars automatiques vis-à-vis des VRP...).

      - Eviter que les soldats ne profitent du voyage pour échanger des propos sur leurs chefs, car s’élever dans la hiérarchie consiste à se faire traîter de c... incapable par un nombre toujours croissant d’individus,

      - éviter aussi les disputes entre lesdits soldats s’ils en viennent à échanger des propros aigre-doux en raison des humeurs que le rata de la veille pourrait faire naître dans des estomacs lubrifiés au « gros rouge qui tache » ; lequel attaque aussi leur bidon de fer blanc.

      D’où ces chants harmonieux poussés le long des routes - sous les platanes à partir du Premier Empire - par de sémillants jeunes gens portés par la solde, le désir de gloire et portant en retour les armes, l’estime à leur chef, les poux dans les cheveux, les punaises dans leur couvertures et d’autres insectes ailleurs, m’a-t-on dit mais on ne m’a pas dit où.

      L’un de ces chants, le « Chant de marche de l’Armée du Rhin » a connu une notoriété qui perdure à nos jours.

      Il a beau parler de sang impur et de sillons, il aurait pu être la haka de l’OM puisque qu’on le nomme aujourd’hui « La Marseillaise ».

      On conçoit que, lors des prises d’armes de pied ferme ou lors des défilés l’arme sur l’épaule tenue par une main alors que l’autre se balance, il faut que le balancement des bas de chaque soldat se fasse autant en rythme que le poser de chaque talon au sol sur le coup de la grosse caisse.

      Avec des uniformes colorés, les gants blancs prennent tout leur intérêt.

      Ils permettent de repérer lors des répétitions les soldats qui ne sont pas tout à fait en rythme, et d’offrir lors de la représentation aux spectateurs ébahis un ballet qui allie à la fois la rigueur du métronome et l’harmonie du mouvement.

      Seulement, il faut attendre les progrès de la chimie pour que la laine, le lin et la peau tendent enfin vers le blanc.

      Jusqu’à ce que les teinturiers maîtrisent la décoloration des supports, le gant blanc reste l’apanage des gens fortunés. le blanciment des tissus par des préparations artisanales a été le succès de certains alchimistes.

      Subventionnés par de riches affairistes pour découvrir l’élixir de longue vie ou la Pierre philosophale (Eh ! oui, eux aussi, ils cherchent une pierre à tailler), ces artistes de la chimie ont mis au point des dissolvants et autres préparations acides ou basiques dont certaines ont les même effets que les décolorants chlorés de la chimie moderne.

      Seulement, vu les moyens du Moyen Âge(*) et du début des temps modernes, ces préparations, qui exigeaient l’extraction de chlore du sel de mer, prenaient un temps fou pour obtenir des quantités assez faibles de « poutingue », comme on dit chez nous, en Ariège.

      C’est pourquoi ces artisans « mécénés » réservaient leur production à leurs mécènes.

      Le blanchiment du lin, par exemple, était très délicat car il fallait blanchir le tissu sans le brûler, et ensuite neutraliser le chlore sans que la toile redevint écrue. D’où le coût de l’opération.

      (*)Effet de style : l’alitération en « moyen » dénote le caractère extrémiste de ma pensée car tout le monde sait qu’en toute proportion, le produit des extrèmes est égal au produit des moyens.


      Avec l’adoption des couleurs vives pour les drapeaux et étendards, le gant blanc devient l’accessoire qui complète harmonieusement la tenue. Mais le gant blanc est aussi celui des grandes occasions, cérémonies militaires ou réceptions et soirées en uniforme de parade.

      (Car dans les réceptions de la « Gentry », on sait bien qu’il est de bon ton de convier un militaire en uniforme (un colonel c’est super-chamarré, mais un général c’est encore plus smart), un évêque et une vicomtesse. La vicomtesse se porte très bien lors des enterrements, par exemple)

      On comprend mieux le caractère insolite du serment du sous-lieutenant Allard-Méeus qui, sorti de Saint-Cyr en 1914, avait fait le serment de charger en Casoar et gants blancs lors de son premier assaut de cette surprise-partie européenne qui allait ouvrir la voie à une mode dont on peut espérer qu’elle est enfin totalement surannée : échanger en Europe des spectacles de son et lumière où les Allemands étaient d’un côté, avec quelques camarades, et les Français de l’autre, avec d’autres camarades.

      C’est-à-dire que, sur son képi, Allard-Méeus avait fixé le casoar du shako qu’il portait à Saint-Cyr.

      Son sabre dans la main gantée de blanc, il est tombé sous les balles des Allemands, peu sensibles à la poésie (les balles, pas les Allemands qui ont Goethe, Schiller, Wagner, Bethoveen et autres paroliers et chanteurs de charme) dès le début de la guerre ayant oublié que la devise de l’Ecole est : "Ils S’instruisent pour vaincre"... et non pour mourir c... bêtement.

      En fait, le Casoar a lui aussi une histoire.

      Au départ, les Saint-Cyriens portaient un pompon rouge sur leur shako bleu. En effet, lorsqu’il avait créé l’Ecole en 1803, Napoléon lui avait donné les couleurs de l’artillerie, rouge et bleu.

      Car le sémillant prédécesseur du chihuahua cocaïnomane restait attaché à l’arme de ses débuts, cette artillerie grâce à laquelle il avait pris Toulon : en souplesse, pas une charge, pas un cri, juste de l’artillerie.

      Sous le second Empire, la Reine d’Angleterre en visite d’Etat en France avait visité l’Ecole de Saint-Cyr, alors installée dans le département de la Seine et Oise, à Saint-Cyr, près de Versailles.

      La Dame avait salué la garde au drapeau, puis s’était approchée du Major de promotion et avait ôté le pompon rouge qu’il portait au shako. Elle y avait fixé à la place un plumet de plumes de poule d’inde blanche en disant :

      - Ainsi, c’est plus joli.

      Sensible à ce conseil artistique l’Emprereur Napoléon le petit (le neveu) a donné l’ordre de généraliser ce plumet blanc à tous les élèves de l’école. Pour faire bonne mesure, comme avec le shako bleu il suffisait d’ajouter quelques plumes rouges au plumet pour réunir les trois couleurs nationales, l’Empereur fit procéder par la suite à cette nouvelle adaptation.

      En ce temps-là, le jardin des plantes de Paris, qui contenait toute sortes d’animaux exotiques en son département dit « d’acclimatation », venait de recevoir d’Australie et de Tasmanie un certain nombre de bestioles à poils et à plumes. Dont quelques casoars, ce métissage de poules, d’autruches et de dindes -pardon pour les approximations zoologiques, c’est à cela que cette bestiole fait penser -.

      De sortie en ville, quelques Saint-Cyriens, ayant sans doute trop tiré sur leur solde pour pouvoir aller voir des poules à deux pattes dans le Faubourg Saint-Denis, ont décidé d’aller voir celles qui venaient d’arriver au jardin d’acclimatation du jardin des plantes.(C’était à l’époque gratuit pour les élèves des écoles militaires).

      Comme les casoars ébouriffés aux plumes noires brillantes les faisait penser au volètement de leurs plumets dans le vent du plateau de Satory ou de l’esplanade du « Marschfeld », ils décidèrent de surnommer « casoar » le plumet qu’ils avaient jusque-là dénommé le « plumeau-à-z’olives ».

      Mais les Saint-Cyriens sont d’incorrigibles poètes. Aussi l’un d’entre eux, l’un de mes Très Grands Anciens, donc, a composé ce sonnet :

      La Gloire

      Voulant voir si l’Ecole était bien digne d’Elle,

      La Gloire un jour du ciel descendit à Saint-Cyr.

      On l’y connaissait bien, ce fut avec plaisir

      Que tous les Saint-Cyriens reçurent l’immortelle.

      — -

      Elle les trouva forts, ils la trouvèrent belle.

      Après trois de fête, avant de repartir,

      La Gloire à tous voulant laisser un souvenir,

      Fixa sur leurs shakos des plumes de son aile.

      — -

      Ils portèrent longtemps ce plumet radieux.

      Mais un soir de combat, près de fermer les yeux,

      Un Saint-Cyrien mourant le mit sur sa blessure,

      — -

      Afin de lui donner le baptème du sang.

      Et depuis nous portons, admirable parure,

      Sur notre shako bleu le plumet rouge et blanc.

      Répondre à ce message

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie en folie
27 janvier 2009, par fabermother   [retour au début des forums]

C’est pas par ceux que ou qui, Rocbo et moi nous décarcassons sans geindre en loucedé pour que l’fofo soit nickel, kil faut vous priver d’un peu d’animation.

Alorsss, suis allé à la pêche à la sardine pour vous servir une galéjade, histoire de vous faire bidonner un chouïa. Ceusses qui comprennent feront les baleines qui se cachent à l’eau, ceusses qui comprennent pas feront les thons de service.

J’explicaçionnerai que dalle, car si vous zêtes affranchis, vous coincerez le comment du quoi motus-bouche cousue, sinon zavez qu’à faire l’effort d’aller jacter avec le parrain.

L’ex-père du papelard sans-dessus-dessous ne coince pas tous les arcs-ânes des cartes des différents clans, mais il turbine pas mal, le gonze. Manque juste d’un peu aller au vert ailleurs que dans sa bergerie, histoire de se faire voyager et de rencontrer les bergères sans chichis fregis (consulter l’encyclopédie méridionale) ni pipeaux.

L’ex-père risque d’avoir un frizeli récurrent et les cannes en guimauve quand il va se faire dédouaner par l’ex-mère.

Bon, si vous n’entravez rien, pas grave ! Pas besoin de tout entraver pour faire semblant de rigoler.


Le tuilage selon Béru...

Au sein de la Respectable Loge "Les Disciples de la Petite Vertu", l’officier de police Alexandre-Benoît Bérurier, collaborateur principal dans le monde profane du célèbre commissaire San Antonio, exerce les fonctions de Frère Fortiche (dit aussi Frère Ex-père, depuis que son fils, Appolon-Jules, s’est barré du domicile paternel). Ce midi-là, Roro-les Longues Ratiches vient frapper à la porte du Temple alors que les travaux sont déjà en cours.

Premier maton : Vise donc, le dabuche, y a un gonzier qu’est à la lourde, y dit qu’c’est un de nos potes et, en plus, y veut venir bosser, cézigue-pâte, j’te jure !

Le vioque : Qui c’est, c’mecton ? Faudrait voir à ce qu’il soye réglo, ou si ça serait pas un locdu, ou pire : un perdreau ! Gaffe, les aminches : faut arquer sur la pointe des nougats, pas se laisser empaffer, surtout. Alors vas-y mollo, l’Ex-père, faut l’alpaguer en loucedé, on n’est pas des monstres.
Le Frère Fortiche : D’où c’qu’tu rappliques, mec ?
Le mec : D’une crèche, "Chez Jeannot", c’est son blaze.
- Alors, comme ça, tu s’rais un frangin, tu nous berlure pas ?
- C’est ce que tous les julots y disent, parole !
- Où c’que t’as été affranchi ?
- Dans une turne vachement réglo, et nickel de partout.
- Y faut quoi t’est-ce pour qu’un turne soye réglo, s’lon toive ?
- Trois zigs pour relever les compteurs, cinq pour faire reluire une frangine et même sept pour que la turne soye réglo et nickel.
- T’annonces combien de piges ?
- Trois berges, ça te va ?
- Un pote, à quoi t’est-ce qu’on voille qu’il en est un ?
- A ce qu’il bonnit, à des trucs, des choses...
- Fais-moi des choses ! (le mec se prend les roustons à travers le falzar)
- Metz Angkor ?
- Qu’y faudrerait pas m’prend’ pour un lavedu, ni compter sur mézigue pour balancer un gnace aux draupers, manière qu’y s’retrouve aux assiettes !
- Bonnis-moi le mot de maison de passe.
- Tube alcalin.
- Ca veut dire quoi t’est-ce ?
- C’est le blaze du premier farceur de mes deux.
- Allonge-moi le sacré blaze.
- Pour ce qui est de ligoter, j’ai jamais entravé que dalle — alors gratter des fafs, j’te dis pas si c’est mon blaud... Mais bonnis-moi la première lettre, je te filerai la suivante, et ainsi de suite : on va bien se marrer !
- J.
- Comme... gigolpince. A.
- Comme... artiche. K.
- Comme... calmos. I comme... Y m’fait tartir, çui-là !
- N comme... énormité. Ca rime à quoi, tout ce bigntz ?
- C’est le blaze d’une des bitounes grosses comme quand je coule un bronze, juste devant la carrée où ce que les harengs y venaient affurer leur artiche.
- A quoi a r’semb’, ta piaule ?
- C’est comme qui dirait un carré, mais un peu plus grand que large dans le sens de la longueur, si tu vois c’que j’veux dire.
- A m’sure combien t’est-ce ?
- De Saint-Maur à Poissy, d’la Santé à Fresnes, des Baumettes à Fleury-Mérogis.
- Caisse est-y qu’ces salades ?
- Qu’des frangins, y en partout en cabane, ou j’me goure ?...

Le Frère Fortiche (se tournant vers le taulier) : Banco, Tondu, tout est aux pommes. Ce zig est franc du collier, y a rien à redire.
Le vioque : Alors qu’il pose son derche fissa, et qu’il fasse plus chier, bordel !

Frédéric d’Art royal (Claude M.B.)

Avec l’aimable autorisation (non demandée d’ailleurs) de notre pote Jiri, pour ce copyleft.

Fabermother

Ps : Pffff, il te tue ce Béru, il te tue .........

  • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie en folie
    30 janvier 2009   [
    retour au début des forums]

    alors là mes zig chapeau bas.

    Tu m’rassures. J’savais bien qu’on pouvait s’poîler tout en faisant bouillir les méninges. Qu’une pointe d’humour n’a jamais nuit (noir).
    C’est très proche de Pierre Dax (brute tout en finesse).

    Et un p’tit mot pour l’Antonio (pas San)
    merci pour la "jeune".
    chez vous oui je le suis de trois.

    Allez les paires bonne nocturne

    la lucie

    • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie en folie
      2 février 2009   [
      retour au début des forums]

      Ma pôtesse Lucie,

      C’est pas par ceux que tu es djeun que tu n’as rien à jacter, sauf quand le maton second et les autres frangins te disent de te la boucler.

      Normal dans les réceptions privées où tu n’es pas assez affranchie, sauf à turbiner pour mettre la carré en bon uniforme et ramasser des triangles. (Faut les sortir derechef, les triangles des pockets, car certains oublient et c’est tout pour ta pomme).

      Capitalise ton sens de l’humour, car c’est hachement nécessaire pour se s’poiler quand les gigolpinces se prennent grave au sérieux. Comme qui dirait, un vieux de la vieille (je crois que c’est une veuve) qui avait pigé : l’humour c’est le "viatique".

      Signé : une affranchie proche de Faber la vioque rebelle

      Répondre à ce message

Les gants blancs
23 janvier 2009, par Antonio   [retour au début des forums]

Mes bien chers Frères, mes bien chères Soeurs, très chers vous qui nous lisez et qui écrivez.

D’un pessimisme dénoncé, me voilà de retour avec un optimisme ragaillardi. Il est de fait que le nombre de profanes diminue au profit des Initiés et c’est tant mieux. Mais ce nouveau boum de deux ou trois jours est bien réjouissant. Allons’y alors avec force et vigueur.

Si je me souviens bien, Lucie est plutôt jeune. Sa question a d’autant plus de mérite car je me pose quand même la question de savoir qui peut encore y répondre ? Pour rappel, si la question a pour base les dessins animés et plus particulièrement chez Walt Disney, le port des gants blancs, sans être un apanage de la FM, n’en constitue pas moins un des attributs (les gants) dont il me semble qu’on a un peu oublié l’origine.

Oserai-je parler de pureté et de vertu ? Nos mains, mes Très chers Frères et Soeurs sont couvertes à toutes les tenues. Si ceux de Mickey le sont aussi, je pourrais y voir deux raisons : la première tient à l’image, a-t-on vu une souris avec des mains humaines ? Les gants masquant ces mains trop humaines "hominisent" le personnage. Ensuite, si WD fait partie de la maison d’une manière ou d’une autre, cela devient un peu plus symbolique aussi. Je prends comme gage la réponse de Faber et à laquelle je me joins.

Dans le rite qui est le mien (RER) une paire de gants de femme est remise au récipiendaire en plus de sa paire à lui.

Pour ce qui est du port des gants dans les armées, j’avoue un peu mon ignorance. Il me semble cependant que les gants blancs ne sont portés que lors de cérémonies : rappel de l’histoire ? Désir ce ne pas salir l’emblème de la nation (drapeau) ou de ne pas toucher les armes directement avec la main ? Je doute cependant qu’un sens symbolique subsiste encore aujourd’hui, quoique je puisse me tromper.

Ravi de vous lire,

Antonio.

  • Les gants blancs
    24 janvier 2009, par
    EMEREK   [retour au début des forums]

    Dans ma Loge (masculine)après la remise des gants au nouvel initié nous offrons rituellement ,en lieu et place de gants blancs de Femme ,une rose ....à charge pour lui de la remettre "à celle qui a le plus le droit à son respect et à son estime"

  • Les gants blancs
    24 janvier 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Mon BAF,

    Les gants de Mickey ont toujours eu quatre doigts.

    D’après les derniers échanges plus bas, WD n’a pas été Franc-Maçon, et je pense qu’il ne s’en est pas plus mal porté.

    Les gants blancs militaires sont ceux de cérémonies, ou de garden-parties officielles (ou pour faire bien auprès de sa future belle-famille).

    Les porteurs de drapeau ou d’enseigne, avec la Garde les entourant, portent des gants blancs.

    L’important, à mon humble avis, n’est pas le port de gants blancs, mais le symbole que nous y mettons.
    Et ce symbole ne nous est pas réservé. Il relève de la pensée de chaque porteur de gants blancs.

    A bientôt,

    Faber

Rendons à César
22 janvier 2009, par rocbo   [retour au début des forums]


Oswald le lapin chanceux

Mickey est créé en 1928 pour remplacer le personnage d’Oswald le lapin chanceux, perdu par Walt contre son gré. Ce lapin, créé au début de l’année 1927 sous le crayon d’Ub Iwerks, était produit par les studios Disney sous contrat avec Charles Mintz et distribué par Universal Pictures. À cause d’un contrat signé un peu rapidement, c’est Universal, et non pas Disney, qui détient la marque commerciale sur Oswald le Lapin.
Disney, Ub Iwerks et quelques « fidèles » commencent à travailler sur un nouveau personnage pour remplacer Oswald le Lapin tandis que le reste de l’équipe poursuit la production d’Oswald. Walt n’oubliera jamais ce revers et prendra à l’avenir soin de s’assurer la détention des droits sur chaque création.

On doit donc la première période de création et de définition du personnage de Mickey à Ub Iwerks en 1928.

  • Gants blancs ...
    22 janvier 2009, par
    rocbo   [retour au début des forums]

    Un signe distinctif, de la tenue de Mickey, réside dans ses gants. Mickey ne commence à porter des gants blancs qu’à partir du film The Opry House. C’est le second film de l’année 1929 et la souris porte ensuite presque toujours des gants blancs. Une des raisons probables est que, dans les films en noir et blanc , il faut que le public puisse distinguer les mains du personnage lorsqu’elles passent devant son corps noir. Ddans ce film, Mickey est pianiste, il est inconcevable de ne pas alors voir ses mains.

  • Mickey Franc-Maçon
    22 janvier 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Un article du blog de notre Frère Jiri Pragman, datant de 2005

    En tout cas, Mickey n’échappe pas à l’anti-maçonnisme primaire et stupide !

    Faber

  • Disney & la Bête ...
    22 janvier 2009, par
    rocbo   [retour au début des forums]

    Suite à quelques périgrinations sur le web, Jiri Pragman nous a pondu, sur son blog, un petit article intitulé :
    - Mickey Franc-Maçon

  • Bambi & Cie ...
    22 janvier 2009, par
    rocbo   [retour au début des forums]

    Felix Salten (Felix Saltzmann), membre de la loge Zur Wahreit de Vienne, est un écrivain austro‑hongrois, auteur d’histoires pour enfants dont la plus célèbre est Bambi, Bambi dont Walt Disney fit un dessin animé.

    On peut aussi se rappeler à notre bon souvenir Joseph Rudyard Kipling et son livre de la jungle.

    Concernant Peter Pan, lire éventuellement :
    - Le symbolisme Maçonnique et Hermétique de Peter Pan

    @+
    ®o©ßo

    • Bambi & Cie ...
      22 janvier 2009   [
      retour au début des forums]

      de Kipling j’ai un faible pour ses poèmes surtout SI.

      Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie

      Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,

      Ou perdre d’un seul coup le gain de cent parties

      Sans un geste et sans un soupir ;
      Si tu peux être amant sans être fou d’amour,

      Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre

      Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,

      Pourtant lutter et te défendre ;

      Si tu peux supporter d’entendre tes paroles

      Travesties par des gueux pour exciter des sots,

      Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles

      Sans mentir toi-même d’un seul mot ;

      Si tu peux rester digne en étant populaire,

      Si tu peux rester peuple en conseillant les rois

      Et si tu peux aimer tous tes amis en frère

      Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

      Si tu sais méditer, observer et connaître

      Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;

      Rêver, mais sans laisser le rêve être ton maître,

      Penser sans n’être qu’un penseur ;

      Si tu peux être dur sans jamais être en rage,

      Si tu peux être brave et jamais imprudent ;

      Si tu sais être bon, si tu sais être sage

      Sans être moral ni pédant ;

      Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite

      Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,

      Si tu peux conserver ton courage et ta tête

      Quand tous les autres les perdront,

      Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire

      Seront à tout jamais tes esclaves soumis

      Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,

      Tu seras un homme, mon fils.

      soyez bercés fraternellement par ce poème

      douce nuit

      lucie

      Répondre à ce message

  • Rendons à César
    22 janvier 2009, par
    EMEREK   [retour au début des forums]

    Bon j’ai retrouvé mes références pour WD...
    Source:dictionnaire de la FM de Daniel Ligou(PUF)Où l’on parle du frère(de sang) de Walt......

    Disney(Roy,Oliver)1893-1971 ?Cinéaste,frère de Walt(qui fut membre de l’ordre de Molay,mais qui n’a jamais été Maçon régulier)

    Roy fut initié à la Loge York 562 Orient de Kansas City

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
21 janvier 2009, par Lucie   [retour au début des forums]
Gants blancs

Bonjour,

Lors d’une petite recherche sur la symbolique des gants bancs j’ai pu lire déférents articles sur le net , je ne vous apprends pas que l’on y trouve de tout.

Quel est la part de Mythe ou vérité sur
Walt Disney et la franc-maçonnerie, le costume de Mickey gant blancs et tablier ??

pour les gants de Mickey j’ai toujours pensé aux des besoins techniques du dessins animé ennoir et blanc de l’époque il fallait que ses mains se détachent du fond noir du piano. mais pourquoi pas pour l’humaniser ?

certes question pas très philosophique mais bon.

Fraternellement

lucie

  • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    21 janvier 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Ma TCS Lucie,

    Bonne question ! Mais je n’ai pas de réponse avec des sources vérifiées (en ce qui concerne WD et son appartenance ou sa sympathie).

    Par contre, j’avoue que certains, en Loge, avec leurs gants blancs et leurs tabliers, ressemblent un peu à des Mickey gentils ...

    Il faudra peut-être un jour concevoir des gants blancs à 4 doigts ?

    Là, je plaisante, car j’adore l’humour et les BD.

    Pour être plus sérieuse, la symbolique des gants blancs relève de la pureté d’intention.

    Car la première chose que l’on demande à l’impétrant est de laisser au seuil tout ce qui n’est pas pur.

    Tu vois, Lucie, que ta question était finalement très philosophique.

    Faber

  • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    21 janvier 2009, par
    MOMO   [retour au début des forums]

    Trés Chère Lucie,
    Comme Faber, j’avoue mon ignorance sur l’appartenance ou non de WD à notre Ordre. Je vais faire des recherches et je serai peut être en mesure de te renseigner prochainement.
    Par contre, il y a une chose certaine, c’est que le personnage de Mickey fait preuve de tolérance et d’humanité en toutes circonstances,et en plus il est universel. J’aime bien.
    C’est peut-être pour celà que Faber voit à juste titre autant de Mickey en Loge. En dehors de la plaisanterie, il doit y avoir une relation de cause à effet.
    Ta question, je la trouve trés pertinente et faisant montre d’un grand sens de l’observation.
    Continue dans ce sens.
    Je t’embrasse.
    MOMO

  • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    22 janvier 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Pour répondre à la fois à Momo et à Emerek, ma vision de Mickey en Loge est double :

    - je vois le Mickey gentil de Momo,

    - ainsi que le Mickey désinvolte d’Emerek qui ne juge pas bon de s’habiller en pingouin (je veux dire en tenue de soirée de rigueur).

    Je te rassure mon TCF Emerek. Dans mon Rite et dans ma Loge mixte, nous n’avons aucune dérogation sur la tenue.

    Et nous, les Sisters, nous nous tapons la robe longue jusqu’aux pieds et manches longues jusqu’aux poignets, même en période caniculaire et même si la climatisation est en panne ! Nous sommes vraiment solidaires avec les Brothers.

    Il est clair que les Visiteurs n’ont aucune possibilité de se "rincer l’œil" en Loge, et n’ont aucune argutie à avancer contre la mixité style "la présence des femmes peut troubler l’esprit des hommes dans leur œuvre maçonnique".

    Il faut dire que ceux qui disent celà n’ont pas le bon argument, et de plus peut-être pas la maîtrise nécessaire pour laisser les métaux, au moins le temps de la Tenue.

    Belle journée à toutes et tous.

    Faber

    PS : Une fraternelle et chaleureuse pensée pour le grand Mickey de notre Loge. C’est le surnom d’un de nos Frères dont la gentillesse n’a d’égal que la profondeur de son cheminement et la force de son dévouement.

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie : tournant ?
14 janvier 2009, par fabermother   [retour au début des forums]

Bonsoir,

Après une conversation avec Rocbo, notre webmaster, et vu le soutien manifesté par 2 Frères (ainsi que le gentil post de Lucie), je vais suspendre ma décision de fermer ce forum "historique".

Je dis bien "historique" car quand il a vu le jour sur Infonie il y a une dizaine d’années, c’était le seul lieu sur le web francophone (peut-être même mondial) à répondre publiquement aux questions des cherchants, sans jamais trahir le serment que nous prêtons.

Je rends hommage au Frère qui a osé le premier, et que j’ai rejoins immédiatement.

Après la disparition d’Infonie, et une traversée du désert, "Les Tenues Blanches" ont pu renaître de leurs cendres grâce à Rocbo qui les a hébergé avec enthousiasme.

Je vais travailler avec Rocbo sur les archives pour essayer de créer des portails thématiques pour les visiteurs.

Ne vous étonnez-pas de voir disparaître certaines interventions : nous allons les mettre de côté pour faire le tri.

Nous vous tiendrons au courant.

Bonne soirée,

Fabermother

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
10 janvier 2009, par Franck   [retour au début des forums]

De passage sur le blog de Faber après une (trop) longue absence, tout a changé, plus de débats sensibles, plus de pseudos connus, seulement un prétendu frère, un squater ?

  • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    12 janvier 2009, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    C’est effectivement un squatter virulent, délirant, exigeant, un malade.
    Dans sa parano, il veut faire croire qu’il est "peut-être" frère.

    Oui, Gyro, je parle de toi qui me poursuit depuis Infonie. Soit plus ou moins 10 ans.

    Il n’est pas méchant (quand on est fou, on n’est pas forcément méchant) mais il détruit.

    Les Frères ont désertés. En désertant ils détruisent beaucoup plus que Gyro. Et Gyro n’y est pour pas grand-chose, en fait.
    Les Frères ont souvent peu de constance.

    Karine est contente.
    Au moins quelqu’un de content et que cela fait sourire.

    De plus, en 2008, j’ai eu beaucoup de problèmes de connexions, donc d’accès.

    Ne pouvant être seule à maintenir, je dois m’avouer vaincue.

    Ce beau forum a permis de nourrir notre Franc-Maçonnerie Universelle, d’accueillir de beaux maillons, sans prosélytisme ni lutte d’obédiences.

    Ceux qui sont devenus FM, après s’être nourris de nos échanges, vivent leurs vies dans leurs Loges, et ne nourrissent pas le forum.

    Seule, je ne peux plus rien.

    J’abandonne.
    Il est temps que je me retire.

    Fabermother

    • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      12 janvier 2009, par
      Antonio   [retour au début des forums]

      Salut à tous et meilleurs voeux pour 2009.

      Devenu rare sur ce forum, je dois bien avouer. De temps en temps, j’y mets un petit grain de sel, mais il faut bien constater qu’il est un peu en panne pour le moment. Mes obligations tant professionnelles qu’extra-professionnelles ne me laissent plus guère de temps. D’autre part, il y a manque de profanes et de questions.

      Cela fait quand même plus de 86.000 visiteurs : c’est pas rien. Ma chère Faber, il faudra admettre que le feu sacré du début fait défaut et ce ne sont pas nos seuls échanges qui changeront grand chose je le crains.

      Un temps est passé ? Sans doute, en attendant un nouveau temps.

      De toutes façons, je passe régulièrement par là et s’il y a de l’activité, je prendrai bien un peu de temps même s’il me faut cruellement défaut.

      Au plaisir de vous lire, ...

      Antonio.

      Répondre à ce message

    • Non, tu n’es pas seule
      6 mars 2009, par
      C-line   [retour au début des forums]

      Ma très chère Faber,

      Je ne sais si tu liras ce message (la réponse est si tardive), mais je ne peux lire ta tristesse sans y réagir :

      Même si je n’interviens plus sur le forum (faute de temps et parce que le temps du silence me convient bien), une partie de moi y est et y restera tant qu’il existera...

      D’ailleurs, j’y reviendrai lorsque le moment sera venu, non pas pour poser des questions profanes, mais pour répondre et accompagner, comme vous m’avez répondu et accompagné jusqu’à la porte. Je suis trop jeune pour l’instant, mais je travaille à grandir ;-)

      M.T.C.S. : Le silence des lèvres n’est pas celui du coeur : le mien te dit "je t’aime" et vient en écho de tous ceux qui t’aiment et te le disent ou te le prouvent.

      M.T.C.S. : "qu’il est doux de pouvoir t’appeler ainsi". Je comprends mieux ces mots à présent. Et je n’ai pas de mots suffisants pour t’exprimer ma gratitude.

      Depuis l’autre côté de la France, je t’envoie mes plus chaleureuses pensées

      C-line

      Répondre à ce message

  • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    13 janvier 2009, par
    lucie   [retour au début des forums]

    bonjour,

    oui merci à vous qui m’avez aidez à avancer sur le chemin. Cela fait maintenant un an que je suis passée sous le bandeau et trois saisons que j’ai été initiée.
    Cette année de silence ? voilà je la vie certes au sein de ma loge mais aussi je l’avoue ici régulièrement j’ai lu même si je ne sais pas lire et donc pas pu écrire de commentaire.

    Vous vous douterez bien que beaucoup de questions étaient vraiment maçonniques. j’ai pu les poser à notre "sœur instructeur".

    Bientôt le temps du salaire.

    merci encore à vous de m’avoir aidé.

    Je vous souhaite une lumineuse Année à vous tous.

    Lucie

  • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    14 janvier 2009, par
    Candide   [retour au début des forums]

    Bonsoir,

    Je suis très occupé en ce moment par mes activités professionneles... Il y a aussi que je suis dans une phase plus personnelle de mon cheminement. Ceci explique mon silence...
    Il n’y a aujourd’hui pas d’autres raisons...

    En aucun cas je ne voudrais revenir sur ce que je vis ici parmis vous tous et vous toutes. Bien sûr, j’ai vu ici des orages et des silences déchirants... Malgré tout, ce fil prouve bien que beaucoup viennent ici discretement sans prendre la parole... Ne lâchez rien ! Ce lieu doit rester ce qu’il est. Ici se manifeste une humanité pleine, profonde et rare qui se révèle aussi bien dans les douces paroles que dans les éclats... Tout cela m’est cher...

    Vive ce lieu à jamais !

Rituel !
28 novembre 2008, par fabermother   [retour au début des forums]

Bonsoir aux lecteurs inconnus.

Si certains d’entre vous sont tentés, un jour peut-être, de frapper à la porte d’une Loge, il faut que vous sachiez que cela implique d’admettre un Rituel.

Si ce mot là vous dérange ou vous interpelle, posez vos questions.

Je suis là, nous sommes là, pour répondre.

Fabermother

Soeur Emmanuelle, si tu nous vois ...
21 octobre 2008, par fabermother   [retour au début des forums]

Encore une Lumière qui vient de nous quitter.

En dehors de tout débat religieux d’appartenance, une femme, un être qui s’investit jusqu’à son dernier souffle pour que l’humanité soit plus belle, cela mérite une pensée.

L’amour n’est-il humanisme et initiation ?

Mais sa Lumière continue et nous apporte les petites étincelles de compréhension aux certains FM trop renfermés dans leur spéculatif et leur intellectualisme.

Nous sommes bien loin de ronds de jambes maçonniques et des beaux discours. Et des "je te reconnais ou pas" et des "tu as été méchant avec moi".

Pour être initiés vraiment, il nous faudrait faire nos preuves sur les tas de détritus des laissés pour compte !

Je pense que l’Abbé Pierre (encore un FM sans tablier)l’a bien réceptionné en haut, cette Sister de caractère (à laquelle j’aurais bien refilé un tablier, mais elle aurait été pliée de rire, vu son niveau d’initiation d’amour, en me demandant si cela va permettre de nourrir et de d’accompagner les pauvres jusqu’à la mort).

Vanistas vanitatem, et omnia vanistas ! (L’écclésiaste).
Loin de tous dogmes.

Fabermother

Réjouissons- nous !!!
12 octobre 2008, par Isis   [retour au début des forums]

A l’intelligence et la vivacité d’esprit , elle ajoute la pureté du coeur.

Ils et elles l’ont bien pressenti, nos Frères et Soeurs ,qui malgré son très jeune âge, l’ont accuillie parmi eux.

Oui, Etoile a rejoint notre Chaîne d’Amour.

Ses amis et moi, nous sommes très heureux.

Amitié et Fraternité à vous.

Isis

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
11 octobre 2008, par crochemore   [retour au début des forums]

bjr,
Et l’obscurantisme ça intéresse ou pas les francs maçons ?

par exemple :l’obscurantisme pronostiqué par écrit par un intouchable pouvant se permettre tout et n’importe quoi en toute impunité !!

rappel : l’obscurantisme est une opposition au savoir dans quelque domaine que ce soit !! (voir wikipedia).

En ma "qualité" de victime d’obscurantisme pronostiqué par écrit tandis qu’obscurantisme il y avait déjà et que le "maitre" intouchable le savait mieux que d’autres, je peux mieux que d’autre me permettre de de dire et d’écrire :

- De la transparence naitra la seule lumière perceptible par tous.

cordialement

Contact
21 septembre 2008, par fabermother   [retour au début des forums]

J’ai changé de point de contact.

Il suffit de cliquer où il faut pour m’envoyer un message.

Cherchez et vous trouverez.

Fabermother

C O M M U N I Q U É S
10 septembre 2008, par rocbo   [retour au début des forums]

Maintenance
Le chargement de la page Tenues blanches se faisant de plus en plus difficilement, j’ai décidé de mettre une bonne partie de vos interventions en archive à l’adresse habituelle :
- Achives

Cet archivage devrait être effectif dans le courant de la semaine.

@+
®o©ßo

D’autre part :

Vous avez dit blog ?
Un site sous SPIP, comme celui-ci, n’est pas forcément l’outil idéal pour réagir à chaud à l’actualité. L’outil blog le permet.

-  Héméralope phocomèle dites-vous ? en est le titre et ...
- C’est [ ICI ]

@+ ou -
®o©ßo

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
7 septembre 2008, par fabermother   [retour au début des forums]

Bonsoir chères et chers Promeneurs.

Ceci est un clin d’œil pour les anciens Promeneurs (pour la plupart connus par moi et mes FF participants) devenus depuis peu FM.

Qu’ils apportent à l’extérieur la Lumière qu’ils ont reçue, sans polémique mais avec beaucoup de travail et d’amour. Et de force aussi, Force n’étant pas polémique.

Ce forum est dévoué aux profanes sincères cherchant leur chemin et demandant des réponses simples à des questions simples, la simplicité étant la pierre de fondation de toute construction.

Je reviens à l’écoute, ainsi que d’autres.

Posez vos questions sincères : il y sera répondu sincèrement.

Douce nuit,

Fabermother

  • Sans titre
    4 janvier 2009, par
    marie83   [retour au début des forums]

    Bonjour,bonsoir , c’est avec plaisir que je découvre ce forum , je m’appelle marie et c’est avec beaucoup de respect
    que je viens vers vous .j’ai appris depuis un certain temps que bon nombre de mon entourage proche faisait parti de la franc maçonnerie,
    mes amis m’apprennent beaucoup comme vous dites "donne et tu recevras ", ils m’ont donné et continus de me donner et je continue de recevoir une infime partie de leurs savoirs

    c’est un vrai bonheur...un de mes amis m’a proposé d’etre mon parrain, j’ai acceptée c’est un honneur pour moi de pouvoir apprendre et
    connaitre les valeurs.. je ne sais encore m’exprimer comme vous savez le faire mais je souhaite apprendre ..merci encore a ce forum amitié a tous a tres bientot

Des nouvelles de Fabermother
1er septembre 2008, par rocbo   [retour au début des forums]

Son changement de fournisseur d’accès internet (FAI) tarde un peu a devenir effectif mais cela ne devrait pas tarder.

Nous attendons son retour avec impatience.

@+
®o©ßo
webmestre

  • Des nouvelles de Fabermother
    7 septembre 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Cher webmestre,

    Depuis le temps où tu m’as fait la grâce de reproduire ce forum confidentiel, et pourtant largement ouvert à tous les vents internautes, tu sais bien que le retour vient toujours quand il le faut, et sans impatience aucune.

    Sauf à faire perdurer l’esprit qui nous a tant animé.

    Avec humour et concernement.

    Merci à toi qui devrait bien faire partie des uns et des autres, toutes mouvances confondues.

    Fab

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
29 juillet 2008, par XavierAset   [retour au début des forums]
Recherche

Bonsoir à toutes et tous, ici Xavier, après une réflexion de plusieurs années, voici que la lecture de vos messages (coïcidences...)l’envie de faire partie de la F.M. me pousse de plus belle (intuition qand tu nous me taraude) à vous écrires, touchés par vos dialogues (je vais très bien nonobstant)
Étant auto-didacte jusqu’alors je sans maintenant que ma recherche de la Lumière serait plus efficace et constructive avec des Frères et Soeurs.
Je ne sais s’il y aura une suite à ce message, au Grand Architecte, à la Source d’en décider...
Bien à vous,
Xavier
Mail : lecygne.securite@gmail.com
P.S. : Bonnes Voies à tous.

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
11 juillet 2008, par pembellot affoue john   [retour au début des forums]
devenir membre

je suis jeune africain vivant au congo mais qui a passé en enfance en france.Je suis licencié en gestion financiere et travaille dans une sté d’assurance dont le siege est basé à MONACO.
Je sais que pour devenir membre soit c’est par curiosité soit par parainage.
Mais pour mon cas ,par curiosité puisque je n’ai pas de parain,je reste entierement a votre disposition pour des eventuelles information sur mon integretion à la frant maçonnerie.
MA Boite est :affoue82@yahoo.fr

merci cher frere

  • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    7 septembre 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Présenté comme ça, je crois bien que c’est râpé !

    Le fric et la FM, ce n’est pas très compatible, sauf ce que certains pourris veulent en faire. Libres à eux, et libre à l’Esprit Maçonnique de perdurer.

    Semper Vivat.

    Fabermother

    NB : tu devrais prendre des belles leçons de l’Afrique et de ses traditions ; n’oublie jamais tes si belles racines, en dehors de tout influence d’argent ou politique.

Devenir membre de la Franc-Maçonnerie
29 juin 2008, par roseedelune   [retour au début des forums]

Je place en tête de ce forum un message perdu dans les méandres de ce forum. Fabermother a toujours des problèmes de connection mais pense à vous.

@+
®o©ßo

Devenir membre de la Franc-Maçonnerie

26 juin 2008, par roseedelune
première rencontre

Bonsoir,

Sur les conseils de Markab, je me rapproche de vous. En effet, il y a quelques mois j’ai fait part à la GLMF de mon désir d’entrer dans la FM, demande faite par mail sans espoir réel d’un quelconque retour. Néanmoins une semaine plus tard on me faisait part de la prise en compte de ma demande et il y a quelques jours une responsable m’a proposé de la rencontrer.

Enfin, je sais qu’il ne s’agit que du début d’une histoire qui je l’espère aboutira. je sais avoir tant à apprendre mais aussi tant à donner. La lumière éclaire ma route et je l’en remercie. Alors si vous avez quelques conseils pour cette première rencontre je vous en suis reconnaissante.

Bien à vous, Roseedelune

Il était une fois ...
8 juin 2008, par fabermother   [retour au début des forums]

Il était une fois, il y a peine plus d’un an, que des promeneurs de ce forum se sont réunis autour d’une table au sud.

Certains promeneurs y étaient par la pensée.

Il y a eu une première chaîne d’union.

Tous les promeneurs présents sont maintenant Apprentis :

- Eléonore la Dame fidèle
- Loïc le tendre
- Isis la rebelle
- Aurélie la battante (qui passera compagnon à la rentrée)
- Céline la cherchante (bonjour la benjamine)

Et parmi les non présents de corps :

- Mikael le pur
- Lucie la lumineuse

L’athanor de ce forum a fait son oeuvre. Merci à mes Frères qui ont eu la grâce et la volonté de le soutenir.

Merci à vous toutes et tous de faire qu’on ne désespère pas de semer le grain.

Si vous croisez des futurs promeneurs en questionnement, indiquez-leur le lieu où ils pourront poser des questions et où vous pourrez maintenant participer à leur répondre en qualité de FM.

Tout mon amour fraternel,

Faber

  • Il était une fois ...
    9 juin 2008, par
    Eléonore   [retour au début des forums]

    Semer les graines est une chose simple comme respirer, à condition d’avoir les graines, bien sur, celles que l’on a gardé avec amour et trié patiement.
    Ensuite est important la terre qui va voir la germination, puis voir la fleur arriver, espoir de la génération nouvelle.

    Il faut croire, qu’ici, le terreau est fertile, et les jeunes plantes n’ont pas craint la sécheresse, elle ont reçu nourriture, soleil, abreuvement à leur satiété.

    Et même si parfois il y eu quelques orages (qui comme chacun sait n’apportent que fertilité bienfaisante en fin de compte), le temps a été réelement clément et augure une belle moisson.

    Et surtout, les graines devenues grandes se resemmeront à leur tour.

l’avant veille
4 juin 2008, par C-line   [retour au début des forums]

Merci Faber pour ta discrétion. Mais s’il est un temps pour la discrétion, il est aussi un temps pour le partage, surtout lorsqu’il s’agit de joie et de bonheur.

Pendant de longues et délicieuses heures, j’ai partagé vos réflexions et vos émotions.

Et même si des changements personnels m’ont éloignée du forum, vous êtes restés bien présents dans mon coeur.

C’est avec une profonde et chaleureuse gratitude que je vous emmène avec moi, de l’autre coté... et je me réjouis de vous y retrouver bientôt.

Merci à tous

  • l’avant veille
    5 juin 2008, par
    Isis   [retour au début des forums]

    Très chère Céline

    J’ai partagé ton bonheur, et tu sais comme nos coeurs ,en incluant certains coeurs, étrangers à ces lieux,seront... en communion avec le tien .

    Un nouveau Maillon portant un pseudo prédestiné rejoindra la Chaîne d’Union bientôt également, son très jeune âge peut lui permettre de patienter jusqu’à la fin de l’été...

    Chaque fois que notre Chaîne fraternelle s’aggrandit,c’est toujours la joie pour tous.

    Isis

  • l’avant veille
    8 juin 2008   [
    retour au début des forums]

    Ma TCS

    Bienvenu dans cette formidable chaîne, j’espère que tu y trouveras ta nourriture comme j’ai pu moi même la trouver .
    C’est l’égrégore qui donne sa coloration, son esprit, son "ambiance" ce flux incessant qui va de l’intérieur à l’extérieure du haut vers le bas.

    Je te souhaite bonne route.

    Trois A

    Mickael

Très bientôt ...
1er juin 2008, par fabermother   [retour au début des forums]

... vous en saurez plus.

J’attends ce week-end pour vous en faire l’annonce.

Douce nuit,

Faber

Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
5 mai 2008   [retour au début des forums]

bonsoir mes TCF,
je dois réaliser une planche de symbolisme sur le miroir.
Pour tout vous dire je ne sais pas par quel bout la commencer

  • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    6 mai 2008, par
    rocbo   [retour au début des forums]

    - Les miroirs d’Archimède au siège de Syracuse
    - Les miroirs du grand four solaire d’Odeillo
    - Le miroir d’Alice : Through the Looking-Glass - De l’autre côté du miroir
    - Le mythe de Narcisse
    - La galerie des glaces de Versailles
    - Miroirs à retournement temporel
    - ...

    Une liste d’ouvrages sur Le thème du miroir

    "Je conseillerais aux femmes, lorsqu’elles viennent à se demander quel est l’effet des ans sur leur charme, de consulter moins leur miroir que le visage de leurs contemporaines."
    Marie de Flavigny, comtesse d’Agoult

    "Adieu, dit le mourant au miroir qu’on lui tend, nous ne nous verrons plus."
    Paul Valéry

    @+
    ®o©ßo

  • Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    11 mai 2008   [
    retour au début des forums]

    attention aux miroirs aux alouettes.

    Lucie

  • Miroir ......mon beau miroir !!!
    12 mai 2008, par
    EMEREK   [retour au début des forums]

    Quelques éléments de réponse pour aller un peu plus loin dans le symbolisme du miroir et dépasser les
    clichés habituels... :

    Voir le livre de Jean-Pierre VERNANT : « L’individu,la mort ,l’amour »Folio Histoire
    Page 117

    A Lycosoura ,en Arcadie,la divinité la plus vénérée portait le nom de Déspoina , « Maîtresse ».

    Dans son temple,elle était figurée assise,trônant en majesté à côté de sa mère,Déméter.
    De part et d’autre des deux déesses,encadrant leur siége commun,se tenait debout Artémis et Anytos,un titan.

    Or vers la sortie du sanctuaire ,on trouvait sur la droite,enchâssé dans le mur ,un miroir.
    Ecoutons ce qu’en dit Pausanias :

    Celui qui s’y regarde,rapporte notre témoin,ou bien ne discerne de lui-même qu’un obscur reflet,affaibli,indistinct,ou bien ne s’y voit pas du tout ;en revanche les figures des dieux et le trône où ils prennent appui apparaissent nettement sur le miroir ;on peut les contempler en pleine clarté.
    Dans le lieu saint où il a été fixé le miroir inverse ses propriétés naturelles .De son rôle normal-refléter les apparences ,offrir l’image des objets visibles placés devant lui - ,il bascule vers une autre fonction,à l’exact opposé:ouvrir une brèche dans le décor des « phénoménes »,manifester l’invisible,révéler le divin,le donner à voir dans l’éclat d’une mystérieuse épiphanie.......

    Voir également le « Miroir de Méduse » dans le chapitre VI du même livre...

    Bon courage

    EMEREK

Le mot de la Fin..et la suite du Chemin....
14 avril 2008, par Isis   [retour au début des forums]

J ’aime à terminer ce que j ’ai commencé.

Et j ai fait un bout de Chemin ici.

Je veux remercier ici ceux et celles qui m’ont fait progresser grâce aux échanges aussi fructueux qu’ amicaux.

Je tiens à remercier ceux et celles qui ont placé buissons d’épines et coupe d’amertume sur mon chemin en ce lieu.

L’amitié y a certes perdu.

Mais j’ai pu vérifier et appliquer préventivement le conseil souvent prodigué :

Croire en la F.M., ne pas idéaliser les F. et les S.,leur pardonner.

Entourée de ceux qui me sont chers , je suis entrée avec grand bonheur dans la Chaine d’Union.

Isis

clin d’oeil à gyro
29 mars 2008, par Candide   [retour au début des forums]

Ce message s’adresse à un Ami.

Gyro Guelpar ou Paul Gregory ?

c’est un ana-GRAMME pour en faire des kilos !

Des kilos avec les mots !

Méli-mélo de mots fait délit de mots

ou le lit des mots ?

Un lit pour s’endormir ?

ou un lit pour bondir ?

Telle la rivière dans sur son cours ?

c’est un peu court !

le Gyro-scope donne l’horizontale

mais qu’a-t-il fait de sa verticale ?

J’ai perdu le nord en lisant gyro.

E.S.T tu à l’O.U.E.S.T amigo ?

Moi je dis B.R.A.V.O !

bien à toi,

candide

  • clin d’oeil à gyro
    30 mars 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Hé bien je vois que deux pensées se rejoignent.

    Même si c’est carrément hors sujet du forum, je laisse, car contrairement à ce que l’on peut croire (surtout les mauvaises langues peuchères), je suis très tolérante, voire même un peu complice.

    Mais il ne faudra pas quand même m’en faire des tonnes, car le café du commerce se languit.

    Douce soirée, et n’oubliez pas que nous venons de perdre une heure au réveil.

    Faber

    • clin d’oeil à gyro
      31 mars 2008   [
      retour au début des forums]

      Chère Faber,

      Ce n’est qu’un clin d’oeil aussi ephémère que la battement d’une paupière. LOL

      Candide

      Répondre à ce message

      • sous rire ...
        1er avril 2008, par
        gyro guelpar   [retour au début des forums]

        Cils en cieux,

        un sourire vient de toucher la pulsation sublimée...

        Mon fil à plomb trace les infinies ressentis , phénoménologie cosmo-logique des infinis re-sentis - dés-astre(s) parcellaire(s) qui s’esquisse(nt) en une évidence holiste et tactile dans la voie lactée des origines du << JE >>. Pulsation subtile des chairs extatiques qui se pensent puis s’émancipent des origines fractales, des rayonnements résiduels d’onde de choc qui les composent jusque dans leur subjectivité conscientisée. Non obstant, cette chair "conscientisée" -esprit de la chair-, << MOI >> tutélaire... n’est niillusion ni réalité, il est instant multiple dont la confluence réalise la mesure pour stabiliser en homéostase durable le fait noumène - et quel phénomène... Un << JE >> instrument de mesure de l’existence - vide d’existence propre - analysant puis intégrant l’altérité qui le compose par jeu de relation et d’interdépendance... sorte d’en-ciliation, de battement pedagocosmologique entre l’uni et l’omni, pour enfin sortir de toute dualité être-non-être, et sentir... re-sentir... appréhender et intégrer la vacuité immanante des atomes qui le structure en agrégat évoluant en symbiose efficiente... - enstase prophétique de toute spiritualité bio-organicisée - instrument de mesure à sensation qui mémorise, interprète, jouant entre conscience subjective et réalité entropique.

        de l’hyper complexification de la nature simple des choses à la poésie de la vie dans la mouvance de toute d’épureuuuh, le << JE >> réalise son immanence tactile

        some words... (just in case )

        souris

        gyro_ni_phare_ni_balise
        - ni grégory

        ô plaisir ...

        Répondre à ce message

Equinoxe et renouveau
22 mars 2008, par fabermother   [retour au début des forums]

Bonsoir toutes et tous,

Nous venons de passer l’équinoxe de printemps, et les chanceux, qui n’avaient pas un ciel obstrué de pluie et de nuages, ont pu admirer la pleine lune.

Nous sommes en période pascale du renouveau de la Mère Nature, de l’attente des futures récoltes, du jaillissement de la Lumière bien cachée et protégée pendant la période hivernale.

Si les FM fêtent en particulier les solstices, ils sont aussi tout autant sensibles aux équinoxes.

D’ailleurs, nous initions bien souvent en période de printemps, comme pour donner la vie et la germination à une nouvelle graine porteuse de tous nos espoirs.

Nous ne travaillons pas pour nous, mais pour les nouveaux plants qui nous succéderont.

ESPERONS !

Douce nuit et beaucoup d’amour de ma part pour vous toutes et tous, lecteurs visibles ou invisibles.

Faber

  • Equinoxe et renouveau
    26 mars 2008   [
    retour au début des forums]

    Bonjour,

    ET merci faber je me suis demandée si c était un hazar de calendrier.

    Je fais partie de ces petites graines qui vont tenter de percer le froid, la neige et la nuit.

    Ce soir il fera jour.

    mais à l heure ci il fait encore gris.

    bonne journée à tous

  • Equinoxe et renouveau
    27 mars 2008, par
    Marie   [retour au début des forums]

    Cher Faber,
    je suis une jeune femme de 19 ans, très intéressée par la franc-maçonnerie depuis qu’un ami m’en a parlé il y a plus d’un an. Je me suis documentée dessus, j’ai lu pleins d’avis, aussi bien ceux relativement éclairés (en général !) de maçons que ceux de personnes extérieures à la maçonnerie. Je réfléchis énormément, j’essaie de rencontrer des personnes ouvertes et réfléchies et je suis avide de discussions passionnantes. Je voulais savoir si mon jeune âge pouvait être un motif de refus si je postule pour entrer en FM ? Pour ma part, je pense que si l’on a relativement plus de change d’être ouvert et sage après un certain nombre d’années de vie, on peut malgré tout être très curieux et apprenti philosophe en entrant tout juste dans l’âge adulte. De plus, je ne connais qu’un seul franc-maçon, relativement jeune (cela fait trois ou quatre ans qu’il en fait partie) et je ne connais malheureusement pas de femme franc-maçon. Comment faire pour être cooptée dans une loge féminine ?
    Je vous remercie de tout coeur pour votre réponse car je n’ai pas réussi à trouver de forum d’échange entre femmes maçonnes et profanes !
    Marie

    • Equinoxe et renouveau
      28 mars 2008, par
      fabermother   [retour au début des forums]

      Bienvenue Marie,

      Comme je suis une femme et toi aussi, on peut donc échanger entre une femme franc-maçon et une femme profane, ici. Ce forum est ouvert à tous.

      Jusqu’à preuve du contraire, quoique certains insistent pour faire une différence hommes et femmes nous sommes égaux en Maçonnerie.

      Très rapidement, vu l’heure avancée :

      - Ton jeune âge est vraiment "très très jeune". Nous avons eu déjà plusieurs débats là-dessus.

      - Mais un jeune âge n’interdit pas de s’intéresser à la FM. Il faudra juste avoir de la patience et beaucoup de persévérance. Et ce jeune âge te préservera d’être cooptée trop vite, à tort et à travers (en principe ...).

      - La FM n’est pas un club philosophique (même si on la pratique forcément comme d’autres arts), contrairement à ce que parfois on affiche dehors, histoire de noyer le poisson, et qu’on nous laisse tranquilles.

      Je reviendrai sur ton post et ses interrogations à petites doses. Sans doute ce week-end.

      Mais je sais que tu es lue par mes Frères (et Soeurs). Donc, tu aura, discrétement, en public ou en privé, des conseils pertinents.

      Douce nuit,

      Faber

      Répondre à ce message

      • Equinoxe et renouveau
        28 mars 2008, par
        Marie   [retour au début des forums]

        Merci très sincèrement pour cette rapide réponse, j’avais peur que mon message passe inaperçu !
        J’ai cru comprendre que la FM était un groupe de personnes raisonnées et parfois raisonnables sensé sous-tendre et aider la démocratie de notre pays, réfléchir sur des sujets d’actualités, s’engager pour des causes importantes (guerres, écologie, défense des femmes, des enfants, des droits de l’homme) mais aussi une confrérie qui fait valoir les liens entres frères et soeurs (discussions, amitiés potentielles, échanges de tuyaux de métiers).
        S’ajoute à ça sans doute une petit bonus dans l’évolution personnelle de tout apprenti maçon : se remettre en question, commencer à réfléchir, discuter n’a jamais fait de mal ! J’idéalise peut-être un peu, ou peut-être suis-je un peu naïve. Je sais que comme partout, il y a déjà eu des affaires pas très jolies en fm mais je pense aussi que c’est vraiment quelque chose qui m’intéresse sérieusement et m’intrigue à la fois.
        Bonne nuit à toi aussi Faber, et bon repos à vous tous.
        PS Je viens souvent près du siège du Grand Orient car mon fiancé vit tout près, j’adore regarder les vitrines des librairies spécialisées puis aller siroter une bière ou un thé rue Cadet !

        Répondre à ce message

        • Equinoxe et renouveau
          30 mars 2008, par
          fabermother   [retour au début des forums]

          Dommage que la rue Cadet ne puisse initier des femmes !

          Mais cela viendra peut-être un jour !

          (clin d’oeil amical et fraternel à mes Frères des Loges masculines ... lol)

          Marie, il ne faut pas rêver la FM. Ce n’est pas un club d’échanges sympathique, mais une véritable voie initiatique, difficile.

          C’est un engagement pour la vie entière. Tu es peut-être un peu trop jeune pour t’engager pour ta vie entière, ne crois-tu pas ?

          Mais rien n’empêche que nous en discutions.

          Amicalement,

          Faber

          Répondre à ce message

message des coulisses
15 mars 2008, par rocbo   [retour au début des forums]

M A I N T E N A N C E
Dans le courant de cette nuit, les forums risquent d’être perturbés et/ou ne pas être accessibles par la mise à niveau de SPIP (Système de publication pour l’internet partagé) moteur, entre autres, des forums.

L’apparence des forums ne devraient pas en être affectée, ce point n’en étant pas le sujet.

@+
®o©ßo

> 666 contribs
15 mars 2008, par gyro guelpar   [retour au début des forums]

666 contribs... disais-je
— - qui parle encor de saints bols

souris chair mère faiseuse, difficile en pareille adéquation et circonstance de résister à la tentation de porter ce que vous nommer sacré - la lumière - à l’ombre de ce qui l’anime, sur l’ecran noir de tes nuits blanches.

Le porteur de vacuité que je suis, maitre es_profane, sans contention médiate, s’expose comme GADLU - cet éternel présent - en cet instant tanné d’éternité comme quelque chose plutôt que rien dans l’immarscécible impermanence de toute chose.

ô vacuité

exister dans l’attente
et vivre de l’attente...
- ou vivre de l’instant qui se << vie >> ... cet éternel présent

exister en ses peurs
et vivre de ses peurs...
- ou vivre de l’impermanence de toute chose...

exister en ses maux
et vivre de ses maux
- ou vivre en ses mots comme en ses actes

exister en soi
et vivre pour soi-même
- ou vivre en l’altérité, l’autre, comme en son silence

exister en l’autre
et vivre par l’autre
- ou vivre en nous-même l’altérité :
cet autre, donc nous-même, videlifié de nos consciences médiates
(ou cet autre en nous-même tout autant qu’en toute chose)

exister dans ses croyances
et vivre de ses projections
- ou vivre l’immédiateté de son silence, cet élan ouvert, ce vide plein d’en vie

exister... exister... (sourire)

dans les villes surpeuplées de fantômes errants, je marche à travers les êtres qui sont là, je marche et j’attends.
j’attends, qu’est-ce que j’attends ?!
- j’attends les êtres qui sont là

ou vivre

dans les villes surpeuplées de silences errants, j’avance en silence à travers les silences qui sont là, et j’entends.
j’entends qu’est-ce que j’entends :
- j’entends le murmure de la vie

je pourrais rouler vers le sud... le soleil, le sable fin de villeneuve les maguelone où dérouler mes insuffisances... ou mes silences

je pourrais rouler un joint... et sourire

je pourrai...

me taire

simplement

souris

gyro ni phare ni balise nihilo’iste érémite qui travaille tjrs et encor à mourir en vivant

  • > 666 contribs
    16 mars 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Bonsoir Gyro,

    Comme tu vois, je suis toujours là et toi aussi évidemment. Dans un des rares forums rescapés de la chute sinfonia.

    Infonie n’est plus, Serghis non plus. Eros et Thanatos languissent leur altérité.

    Ombre et Lumière. Noir et blanc. Être ou ne pas être.

    Quelle différence ?

    666 ou 999 ? Le miroir inverse pour mieux rétablir la réalité. Avec un angle de rotation adéquat.

    Pardon à nos lecteurs, sur ce coup, c’est moi qui suis absconse.

    Faber

    • ô miroir, mon beau miroir...
      17 mars 2008, par
      gyro guelpar   [retour au début des forums]

      Chaque être - dusse-t-il naitre de n’être pas – est - je conscientise un instant - incapable à lui seul , d’aller au bout de l’être. S’il essaie, il se noie dans un « particulier » qui n’a de sens que pour lui. Or il n’est pas de sens pour moi - il n’est pas de sens pour un seul : l’être seul rejetterait de lui-même le particulier s’il le voyait tel ( si je veux que ma vie est un sens, il faut qu’elle en ait pour l’autre, personne n’oserait donner à la vie un sens que lui seul apercevrait, auquel la vie entière, sauf en lui-même echapperait). A l’extrême du possible, il est vrai, c’est le non sens… mais seulement de ce qui avait un sens jusque là, car l’être - naissant de l’absence de sens – fixe en définitive un sens, un sens ultime : fulguration dans l’apothéose même du non sens de toute chose. Mais je n’atteins pas l’extrême à moi seul et réellement ne puis croire l’extrême atteint, car jamais je n’y demeure. Si je devais quand bien même être seul à l’avoir atteint (en supposant…), il en serait comme s’il ne l’avait pas été. Car s’il subsistait une satisfaction, si minime soit-elle, elle m’éloignerait autant de l’extrême. Je ne puis faire de différence entre moi-même et ceux des autrrs avec lesquels je sociabilise mon nihilisme .

      Universalisons : l’extrême du possible – A la fin nous y sommes

      ô vacuité

      Répondre à ce message

      • ö miroir mon beau miroir...
        17 mars 2008, par
        gyro guelpar   [retour au début des forums]

        Je suis,
        sous le soleil, fourmi errante,
        petite et noire, une pierre roulée
        m’atteint,
        m"écrase,
        morte,
        dans le ciel
        le soleil fait rage,
        il aveugle,
        je crie :
        « il n’osera pas »,
        il ose.

        - de l’expérience intérieur. cf G B

        << l’essentiel est l’extrême du possible - je vis d’expérience sensible et non d’explication traditionnelle >>

        ö plaisir

        Répondre à ce message

        • sourire...
          17 mars 2008, par
          gyro guelpar   [retour au début des forums]

          l’entre guillemet s’adresse bien sûr à notre castillan d’origine A F , enfin je suppose.
          son traditionalisme m’émeut en me glaçant l’échine, d’autant plus que son style enlevé – tout du moins sur ce forum - m’enchante.

          Comment arraisonner un discours aussi réac, en eau si trouble, pour éviter de s’ancrer dans une réflexion qui frise , sous force 6, avec une voilure aussi ténu que la mienne, l’inconsidéré. Dussé-je jeter l’ancre sous cape un instant pour faire le point avant de larguer le spinnaker , et reprendre mon cap.

          Le grain qui s’annonce déterminera sans doute quelle attitude adopter .

          Chair antonio comment rester figé dans une tradition qui enferme ta réflexion de libre penseur- je présume encore – même chrétien, devant l’ouverture de l’esprit de la chair s’émancipant enfin du carcan originel de la pensée dogmatisante d’une foi qui ne concerne individuellement que l’avatar d’une pensée dévoyée par thanatos ; ou, plus simplement admis : par la volonté d’unifier une espérance liant - plus que reliant les hommes - l’esprit de l’homme à une sacralité le soumettant manifestement au potentat de ceux qui en font commerce afin de mieux l‘assujettir… Loin de toute spiritualité immanente - émanant ou inhérente à l’esprit de la chair de l’homme - : véhicule d’émancipation de soi , de toute soif, et porteuse, in fine, de la libération de nous-même.

          - qui parle encor de transcendance ?

          ô vacuité

          Répondre à ce message

> Ame qui vive ?
14 mars 2008, par karine   [retour au début des forums]

Ce forum est bien silencieux en ce moment. Pourtant dans mon jardin, les oiseaux chantent à tue tête, quelques bourdons téméraires butinent, la nature se réveille et moi ça me donne envie de vie !

Mais bon, je vais peut-être croiser un autre bédoin dans ce désert !
Si toutefois le vent porte mes mots jusqu’à des oreilles humaines, j’ai encore des petites questions.

Je me pose des questions sur la notion de GADL’U. Je ne suis pas croyante et je sais que certaines obédiences libérales imposent "seulement" de croire au GADL’U même s’il est dit qu’on y met ce qu’on veut. Je me demande quand même si "ce que je veux" peut être compatible avec la la notion de GADL’U. J’ai une partie de mon cerveau qui me chuchote qu’il y a bien un principe créateur, et la parie cartésienne qui me dit qu’il ne faut rien prendre pour acquis. Comme Tintin avec son petit ange et son diable sur l’épaule !

Peut-être que certaines de vos expériences pourraient m’éclairer à ce sujet. Non pas sur ce que je dois penser bien sur, mais sur ce qu’implique la croyance au GADL’U.

Je vais interroger les étoiles, on les voit bien dans le désert !

Amicalement,

Karine.

  • > Ame qui vive ?
    15 mars 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Bonjour Karine,

    Si je peux me permettre (et je me permets), ton interrogation me semble bien prématurée, ou alors bien trop livresque (faut pas croire tout ce qui est écrit).

    Papoter du GADLU dans un forum d’accueil de questions de profanes qui vont être largués avec ces sigles sans intérêt pour eux, ne me paraît pas relever de l’intérêt public.

    Je te cite :

    ...je sais que certaines obédiences libérales imposent "seulement" de croire au GADL’U même s’il est dit qu’on y met ce qu’on veut.

    Ben moi, je ne savais pas ! Tu es plus informée que moi. C’est nouveau, ça vient de sortir.

    Revenons à la mesure de ce forum.

    Laissons le GADLU (qui n’est pas une notion religieuse) aux Francs-Maçons. Et la notion (ou non notion) de Dieu à tous. C’est une recherche personnelle qui ne regarde personne.

    Le premier pas vers la FM relève principalement d’une recherche de soi-même d’abord et des autres ensuite.

    C’est tout.

    Bon petit matin à toutes et tous,

    Faber

    Ps pour Karine : quand on contemple les étoiles plutôt que de les interroger, la réponse vient plus vite.
     ;-)

    • > Ame qui vive ?
      15 mars 2008, par
      karine   [retour au début des forums]

      Bonjour Faber,

      Je suis très embêtée. Tu dis que c’est prématuré mais entreprendre une telle démarche et s’apercevoir ensuite qu’on est pas à l’aise avec cette notion qui m’apparaît contrairement à ce que tu dis relever du religieux, ça me paraît important.

      Trop livresque ; je n’ai pas 36 sources d’information, et je tire celle-ci entre autre de la brochure de présentation d’une obédience.

      Ca ne relève sûrement pas de l’intérêt public, mais les promeneurs de cet endroit dont je fais partie ne se promènent pas là par hasard.

      J’ai l’impression de m’être faite réprimander. On ne peut pas parler de tout ce qui nous questionne ici ? La FM n’est sûrement pas faite pour tout le monde et peut-être pas pour moi, mais j’espérai que ce forum était ouvert à toutes les interrogations des cherchants.

      Je ne souhaite pas être une fausse note dans ce forum et je suis déjà en train de regretter cet échange car je déteste ce genre de situation, ça me rend triste.

      Vous savez, quand on ne connait pas de FM, quand pour notre entourage on passerait pour un extra-terrestre avec ce genre de préoccupation, à qui s’ouvrir ? Ma relation avec les étoiles qui dure depuis que je suis toute petite manque un peu de chaleur humaine.

      A plus tard.

      Karine.

      Répondre à ce message

      • Sachons mesure garder
        16 mars 2008, par
        fabermother   [retour au début des forums]

        Pas de quoi être embêtée ni aucune réprimande.

        Non, on ne peut parler de tout ce qui questionne ici quand cela touche une chemin strictement personnel. Certains questionnements nécessitent l’intimité.

        Mais on peut poser toutes les questions touchant à la voie maçonnique qui est universelle (dans la recherche de l’Humain).

        Tu peux avoir des échanges privés avec certains membres de ce forum, et je t’y invite.

        A plus tard Karine.

        Faber

        Répondre à ce message

  • Pas de problème, je suis toujours vivant.
    15 mars 2008, par
    antonio   [retour au début des forums]

    Chère Karine,

    Il ne faut pas en vouloir à Faber. Il faut tout de même réaliser que, sans elle, point de forum où planter tes questions, très pointues je dois bien reconnaître. J’irai jusqu’à dire que tu es même assez unique sur ce forum, quoique Candide ne soit pas trop mal non plus. Cela ne veut pas dire que les autres sont mauvais, loin de là, mais plus timides. Toi tu n’hésites apparemment pas, et ta rage de savoir n’aurait d’égale que la témérité dont tu fais preuve en posant tes questions sur les thèmes qui font mal.

    Le désavantage du forum public est justement son manque d’intimité. Les thèmes que tu soulèves, étant personnels par définition, peuvent être difficilement abordés en public. Il y aura toujours un lecteur qui se sentira floué d’une quelconque manière. Cette façon de procéder a cependant ses avantages dans le cadre d’une mise du pied à l’étrier et, dans ce contexte, la manière douce de Faber de réprimander n’est pas non plus sans raison d’être. Si ce forum est ce qu’il est c’est d’abord et avant tout grâce à elle. Il m’arrive de lui filer un coup de main.

    Dans le cas présent, je ne t’écrirai pas grand chose quitte à te laisser sur ta faim. La remarque générale que tu fais sur le GADLU est très importante, trop sans doute que pour généraliser. Quelques mots cependant. Le terme croyance n’est pas approprié car si la Franc-maçonnerie était religieuse, elle n’est pas acoquinée avec une église quelconque. La croyance est une affaire de foi et donc intimement personnelle et non publique. Ne faisant pas appel à la raison, elle ne peut pas être discutée ni appréciée. Il ne peut pas en être question en Franc-maçonnerie. Le GADLU a quand même son importance car il permet de rester dans le domaine religieux sans interférer avec les églises de quelque bord qu’elles soient. Qu’on le veuille ou non, la tradition maçonnique s’adresse d’abord à l’esprit humain qu’elle fut opérative ou soit aujourd’hui spéculative. Et si elle parle d’esprit, la spiritualité est présente. La question est de savoir si elle l’est encore.

    La meilleure voie en ce qui te concerne me semble passer par un contact direct avec un Frère ou une Sœur. Ce peut être aussi la vocation de ce forum que de servir de tremplin. La voie maçonnique n’est pas un choix. J’entends par là qu’elle n’a pas d’alternative dans sa manière d’être dans le contexte des sociétés initiatiques. Par contre une Loge et une Obédience représentent des choix où la raison n’est pas exclue. Et ces choix ne peuvent pas être débattus sur ce forum.

    J’ai ma petite idée sur une manière d’aborder la Franc-maçonnerie avec les profanes en état de recherche. Rien que sur ce forum en cherchant "préparation" ou "préparer" tu pourras t’en rendre compte. Et je suis toujours ouvert aux questions.

    Bien fraternellement,

    Antonio.

    • Pas de problème, je suis toujours vivant.
      16 mars 2008, par
      fabermother   [retour au début des forums]

      Il ne faut pas en vouloir à Faber

      Manquerait plus que ça !!! LOLLL

      Karine n’est pas plus unique que d’autres. Enfin, j’espère pour elle.

      Ils sont tous uniques, et ce n’est pas ceux que l’on vantent le plus qui arrivent le plus vite (je parle de la vraie démarche, non d’entrer dans un Atelier plus ou moins rapidement selon les circonstances).

      Mon BAF, tu as parfaitement compris depuis le temps (tu es le premier chevalier), que je ne désire pas que ce forum devienne intimiste car il est largement ouvert à tous les lecteurs.

      Ce qui n’empêche pas les moments d’émotion et de poésie comme nous savons les vivre, mais il ne faut pas entamer de dialogue privé ... si ce n’est en privé.

      Très douce nuit à toutes et tous.

      Faber

      Répondre à ce message

      • Pas de problème, je suis toujours vivant.
        16 mars 2008, par
        Eléonore   [retour au début des forums]

        La notion de GADLU ou quelque soit le nom que l’on veut donner ne se croit pas, elle se reconnait, se ressent.

        Et puis en débattre ou tacher de décrire fait que l’on est irrémédiblement à côté de la plaque.

        C’est pour ça que c’est intime...

        Répondre à ce message

        • Pas de problème, je suis toujours vivant.
          17 mars 2008, par
          karine   [retour au début des forums]

          J’ai bien saisi que ce n’était pas le lieu pour en parler.

          Ce que j’ai moins saisi à la lectures de vos réponses différentes à tous les trois, c’est si je devais en parler tout court, ou même y penser.

          Je crois qu’en effet un échange privé serait préférable,(et merci beaucoup s’il s’agit en outre d’une invitation) mais je me sens un peu perdue et je crois que je vais attendre.

          Merci, en tout cas de vos réponses.

          Bonne soirée.
          Karine.

          Répondre à ce message

          • E pur si muove
            17 mars 2008, par
            EMEREK   [retour au début des forums]

            Je vous trouve un peu "raides "avec Karine car ,tout compte fait, la question qu’elle souléve est fondamentale et peut l’orienter vers telle ou telle obédience.

            Nous sommes là pour éclairer...

            Je ne pense pas qu’au nom de la stricte neutralité obédientielle nécessaire de ce forum, nous devions rester "coincés" pour aborder ce sujet central de la FM....

            Frat

            Répondre à ce message

            • E pur si muove
              18 mars 2008, par
              antonio   [retour au début des forums]

              Mon BAF,

              Encore une fois tu as raison. En relisant ma prose, cette dernière peut donner lieu à de fausses interprétations. Maintenant que vous me connaissez vous savez bien que ce n’était pas mon intention d’être blessant en une quelconque manière et envers personne. Et si cela a été le cas, j’en suis profondément désolé. J’accepte cependant le remontage de bretelles et avec le sourire par dessus le marché.

              Mais quelque chose me dit que Karine, à qui ma prose était destinée en tout premier premier lieu, a parfaitement reçu le message.

              Tant à toi EMEREK qu’à toi Faber, mes pensées fraternelles vous acompagnent.

              Bien fraternellement,

              Antonio.

              Répondre à ce message

              • sourire ...
                19 mars 2008, par
                gyro guelpar   [retour au début des forums]
                R E A A

                ouverture (ou enfermement)

                sourire

                « (...)
                Par sa cohérence, sa continuité et la richesse de son contenu symbolique, le R\É\A\A\ est porteur d’un souffle libérateur. La puissance du symbolique fait travailler conscient et inconscient ; elle entraîne, par une dynamique de la pensée, des états de conscience qui structurent la construction individuelle. Grâce au travail sur soi et à la recherche collective, la démarche critique permet de créer un horizon de sens qui donne des critères d’évaluation et de jugement. Cette quête de sens permettra à chaque F d’assumer clairement sa condition en mettant constamment en accord ses pensées et ses actions avec les valeurs qui fondent l’humanisme (Ordo ab chao). Ainsi libéré, l’initié aura le devoir de les faire vivre et de les développer ; il suivra la voie du cœur, celle de l’amour de l’humanité. Cette progression dans la connaissance ouvrira l’accès aux méditations sur les expériences des sages ; elle initiera la volonté du dépassement éthique, la spiritualité, et, la recherche de ce qui demeure inaliénable : le sacré. » - l’extrême du possible ...
                cf. http://sog1.free.fr/reaa.htm

                bien à toa

                PS :
                Pourrais-tu (dans ma bal - si tu estimes que cet espace d’échange n’est le lieu adéquat) me donner les raisons qui t’ont amené à choisir le R E R pour ton voyage intérieur

                paul

                Répondre à ce message

  • > Ame qui vive ?
    19 mars 2008   [
    retour au début des forums]

    Pour ma part, bien avant d’entrer en Maçonnerie, je ne me posais plus de question à ce sujet...
    Pour moi, comme pour un certain nombre de personnes, la Présence se perçoit, inexplicable mais proche, en certains moments priviliégiés, plus spécialement en pleine nature.
    Je m’aperçois ensuite, en lisant certains écrivains, qu’ils décrivent la même perception, sans parfois lui donner de nom ou même savoir que ce Nom existe.

    Le GADl’U est un tout autre aspect de la perception divine...
    Personnellement, je crois qu’il n’est pas possible de fonder une morale
    et une spiritualité de façon uniquement rationnelle.
    La théorie des jeux a tenté de le faire... On a pu montrer que dans certains cas, (le dilemme du prisonnier) il était avantageux de s’entr’aider. En changeant à peine les hypothèses, cela devenait défavorable. Dans le cas général, c’est indécidable.
    Pensez aussi aux arguments PUREMENT RATIONNELS que vous auriez pu opposer aux Nazis pour montrer qu’ils avaient tort...
    Il me semble que la morale et la spiritualité
    n’ont pas de sens sans une référence transcendante, au-delà de la simple raison et de ses limites.
    C’est la notion de GADl’U qui pour moi leur donne un sens.
    Par contre, je me sens parfaitement libre de conduire mes réflexions dans ce sens indépendamment de toute structure religieuse...

    Je ne sais si ces réflexions peuvent t’aider ;
    elles sont (pour la deuxième partie) très abstraites. Je n’ai pas réussi encore à les formuler de façon plus abordable...
    Amicalement

    A.X.

    • > Ame qui vive ?
      21 mars 2008, par
      gyro guelpar   [retour au début des forums]

      À te lire chair frère de l’ébauche V.I.T.R.I.O.L (ée)…

      bien qu’il soit trop tard pour retrouver, en cette heure avancée de la nuit, - ou trop tôt : l’aurore nacrée, mais liquide, est sur le point d’éclore - les recoupements prophylaxisant mon questionnement B.A.R.I.O.L.É, au vue des planches (non formelle), blogs ou sites , accessibles de ce forum : de blouse blanche en tenue blue… pourrais-tu répondre à cette simple question :

      - le nihil’isthme en général , ou mon nihilisme abscons en particulier, te semble-t-il compatible à la FM ?

      garde toa

      et… souris

      ô vacuité

      gyro

      Répondre à ce message

    • > Ame qui vive ?
      21 mars 2008, par
      Eléonore   [retour au début des forums]

      Grand Architecte De L’Uunivers, Wakan Tanka, Akasha, Dieu, ou quelque en soit le nom que l’on veuille donner, quelle importance ?
      C’est le principe de vie, de création de la vie.

      Dès qu’un coeur bat, dès qu’une fleur pousse, dès que quelqu’un aime.

      J’ai choisi de ne jamais nommer, pour laisser le mystère au mystère, et de ne jamais l’enfermer dans la rationnalité. Nommer c’est déjà limiter.
      Limiter l’inilimitable, est absurde.
      Le mystère est inconnaissable, pas confondre avec inconnu, qui lui peut être connaissable.

      Je veux dire par la, que l’on aura beau chercher le mystère de pourquoi la Vie restera entier.

      Répondre à ce message

  • > Poussière d’étoiles
    21 mars 2008, par
    gyro guelpar   [retour au début des forums]
    http://www.matiere-esprit-science.c...

    et penseur éphémère ...

    « Alors, sommes-nous simplement des amas d’atomes nés de poussières (. d’étoiles) et voués à y retourner, ou bien une autre perspective se dessine-t-elle après notre existence ? »

    ... au monde des vivants

    « Voici un passage particulièrement éloquent d’A B sur l’endormisse_ment du monde face à une autre réalité (page 118 d’"Entretien avec l’Homme") : « Le Monde est mort en "vérité" bien qu’il s’agite fébrilement, comme un moribond qui passe du sommeil au trépas sans en prendre conscience. C’est dans ce sommeil de la Mort que le Christ est venu jadis ressusciter la Vie, c’est-à-dire Susciter un Eveil à la Réalité. Vous savez maintenant ce qu’est cette Réalité et ce que sont les aveuglements et les artifices qui la masquent. Désormais éclairés, vous vivez éveillés parmi des milliards d’endormis, et parfois, hélas, leur sommeil vous fait vous s’assoupir, tellement est forte cette contagion, si vous ne faites l’EFFORT PERMANENT de rester EVEILLES sur la Conscience toute éclairée. Depuis la création du Monde, combien de fois il a été dit aux hommes qu’ils étaient endormis et qu’ils devaient s’éveiller ! Combien de fois lisons-nous, par exemple, dans les Evangiles : "Eveillez-vous." "veillez." ne dormez pas.". Les disciples de Jésus, "même dans le jardin de Gethsémani", tandis que leur Maître priait pour la dernière fois, dormaient. Cela dit tout !. Mais les hommes le comprennent-ils ? Ils prennent cela pour une figure de rhétorique, une métaphore. Ils ne voient pas que cela doit être pris au pied de la lettre ; il leur faudrait s’éveiller un peu ou tenter au moins de s’éveiller. Mais les gens lisent-ils les Evangiles en "dormant", comment s’apercevraient-ils qu’il est question de sommeil à toutes les pages et que le texte n’est d’un bout à l’autre, que l’Alerte de l’Eveil de la Vie, sous peine de ténèbres douloureuses comme mort éveillée ! » Du nouveau-né qui in-SPIRE sa première bouffée d’oxygène, pour marquer sa venue au monde, au moribond qui ex-SPIRE son dernier souffle, c’est tout une SPIRE-ritualité d’Eveil de notre Con-SCIENCE à la Vie qu’il nous faut ré-VEILLER - puisque enfouie au plus profond de nous-mêmes -. Bien entendu, c’est toujours une question de "Souffle", d’efforts choisis librement ; c’est à un véritable changement d’HUM-eur auquel l’HUM-ain doit s’exercer ; il lui faut avant tout mourir à ses orgueils, ses vanités pour devenir enfin HUM-ble. »
    - cf. http://www.matiere-esprit-science.com/pages/satornet/mort.htm

    sourire

  • > Poussière d’étoiles
    21 mars 2008, par
    gyro guelpar   [retour au début des forums]
    http://www.matiere-esprit-science.c...

    Humus, Humeur, Humain.

    « Les mots "MoURIR" et "MURIR" ont pour origine commune "morire" qui signifie "faire de l’humus". Et l’humus, c’est de l’engrais naturel issu du pourrissement de végétaux. C’est à partir de cette merveilleuse alchimie cyclique de la Nature, que les nouvelles pousses puisent leur nourriture, germent, sortent et finissent par s’élever hors de terre pour leur épanouissement. EN V.I.T.R.I.O.L (issue d’une certaine tradition implicite. ndl’a) : "l’apprenti" est confronté à la Mort et à la putréfaction symbolique. Son initiation lui apprendra à tuer le vieil homme qui est en lui, imagée parfois sur des peintures ou sculptures, par un homme écrasant une tête squelettique sous son pied. Il se débarrasse ainsi de ses métaux (lourds) qui le clouent et alourdissent la croix qu’il porte sur son chemin de vie, pour, en fin de parcours, se "Réintégrer" en "l’Orient Eternel". L’homme est une sorte de végétal qui doit, non pas végéter sur place, mais fructifier de son vivant en valeur de cœur et d’esprit. De son EN-TERREMENT, de son IN-HUMATION en Terre, il doit décanter et laisser pourrir ses humeurs d’humain, condition sine qua non pour croître ; alors, à partir de ce mûrissement AUTO-ÉLABORÉ (littéralement : se faire lui-même (AUTO) dieu (EL) par le Verbe (AB) et la Parole (ORE)), il reprendra en-FIN sa véritable place. Les propos de Jésus deviennent beaucoup plus limpides lorsque que ce dernier nous exhorte à laisser les morts (les morts-vivants) enterrer leurs morts ! A l’homme (ROM) de se déclouer de sa croix (T) et de son sommeil (MORT). Le premier pas qui le sort de sa torpeur, est de prendre conscience de l’ignorance de son origine et encore plus de sa finalité. Et c’est déjà une sacrée leçon d’humilité ! Alors il cesse d’exister sur terre (exister : se tenir en dehors), pour être, pour vivre dans la Vie. C’est l’éclosion d’un état d’endormissement et d’inconscience vers un état d’éveil lumineux : « Sachant qu’il nait pour mourir et faire mourir tous les instincts négatifs qui sont en lui, sachant que son périple terrestre est une "inhumation" pour renaître glorieux, sachant que son épreuve est d’apprenti créateur de vie, ses appétits seront équilibrés et joyeux, ses épreuves édifiantes et vite maîtrisées, ses facultés seront alors si généreuses et supérieures, que la notion, la vision et la sensation d’immortalité, s’installeront en lui. La mort sera vaincue car la Vie n’est que perpétuelle naissance puisque naître, c’est co-naître ses états d’esprit et ses états d’être différents, c’est être la métamorphose même puisque toute conception créatrice modifie sans cesse l’esprit de l’Homme-dieu dont l’Infini est la Source. » A B "Couple et Alchimie" page 38 »

    ubiquité, ou pleine innocence naîve de ce chair A B

    A vous lire

    • > sous rire ...
      21 mars 2008, par
      gyro guelpar   [retour au début des forums]

      Chair mère faiseuse afin d’éviter tte MAJUSCULE... in bold... ne m’en veux pas de débarquer ainsi, ô si abruptement - sans crier gare - , et f (en cette journée de fool moon équinoxiale et pâsquale) aire ainsi se synchroniciser la question de Karine et l’ab_boutissement qu’il configure...

      ô orouboros

      souris...

      NB : en ce we Pâsqual la table était déja de mise
      - la scène se passe entre profanes dénudés d’artifice, entre les colonnes de tout mon respect et de ma dérision

      Répondre à ce message

>devernir membre de la Franc-Maçonnerie
11 mars 2008, par celia chawy   [retour au début des forums]

comment devenir un membre ? quelle est la procedure a faire ?

  • > devernir membre de la Franc-Maçonnerie
    11 mars 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Bonsoir,

    On ne devient pas "membre", on est invité à postuler à, peut-être, devenir membre.

    Il n’y a pas de procédure à suivre dans un premier temps, sauf à expliquer ses motivations.

    Nous attendons que tu exprimes tes motivations, ta recherche, tes aspirations.

    A toi de nous en parler.

    Fabermother

    • > devernir membre de la Franc-Maçonnerie
      26 juin 2008, par
      roseedelune   [retour au début des forums]
      première rencontre

      Bonsoir,

      Sur les conseils de Markab, je me rapproche de vous.
      En effet, il y a quelques mois j’ai fait part à la GLMF de mon désir d’entrer dans la FM, demande faite par mail sans espoir réel d’un quelconque retour. Néanmoins une semaine plus tard on me faisait part de la prise en compte de ma demande et il y a quelques jours une responsable m’a proposé de la rencontrer.

      Enfin, je sais qu’il ne s’agit que du début d’une histoire qui je l’espère aboutira. je sais avoir tant à apprendre mais aussi tant à donner. La lumière éclaire ma route et je l’en remercie.
      Alors si vous avez quelques conseils pour cette première rencontre je vous en suis reconnaissante.

      Bien à vous,
      Roseedelune

      Répondre à ce message

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
10 mars 2008, par Blackboy   [retour au début des forums]

Salut au faites je suis sénégalais et j’aurais aimer être un franc-maçon parce que je suis vraiment d’accord avec leur mode de vie et tout mais voilà quoi je n’ai pas d’amis maçon raison pour laquelle je ne peux m’y joindre aussi je ne connais pas de loge alors si vous pourriez m’aider ca serait trop gentil
merci et à bientot

>La maçonnerie opérative.
5 mars 2008, par karine   [retour au début des forums]

Pourquoi a t-elle disparue ? (C’est bien le cas ?)

Est-ce que ce n’est pas une perte de ne vivre la maçonnerie que de manière spéculative ?

Et est-ce que l’aspect humaniste ou social du travail en loges n’est pas une façon de remplacer l’œuvre des chantiers d’antan ?

Karine.

  • > La maçonnerie opérative.
    6 mars 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Bonsoir Karine et toutes et tous,

    Pourquoi vouloir faire une séparation entre opératif et spéculatif ?

    Les deux sont indispensables l’un à l’autre.

    Pourquoi a t-elle disparue ? (C’est bien le cas ?)

    Elle n’a pas disparue, mais perdure toujours. Les Compagnons opératifs sont toujours bien là. Et proches de nous comme nous sommes proches d’eux. Et oui !

    Au fait, mieux que de se poser des questions, il faut peut-être avancer sur le chemin.

    Ce qui n’empêche pas de formuler tes questions, comme tu le fais.

    J’allais oublier ... l’humanisme n’appartient pas une chapelle de courant de pensée, mais à l’humanité entière.

    Normal : nous sommes tous, nous qui échangeons ensemble, des humains.

    Au quotidien.

    Très douce nuit,

    Faber

    • > La maçonnerie opérative et Compagnonage.
      7 mars 2008, par
      antonio   [retour au début des forums]

      Chère Faber.

      Il me semble, comme tu le penses, que Karine parle des francs-maçons dits opératifs. Sur ce terrain, que je connais moins bien tout de même, je crains que tu t’égares, mais juste un petit peu. Je pense que le Compagnonnage actuel n’est pas une continuité des anciennes corporations maçonniques anciennes pas plus que l’homme descend du singe. Dans ces deux situations, les deux nommés ont bien une ascendance commune sans qu’il n’y ait de filiation ou continuité.

      Les Devoirs actuels (l’Union Compagnonique, l’Association Ouvrière des Compagnons et la Fédération Compagnonique) fédèrent aujourd’hui le mouvement. De manière simpliste on peut dire que le Compagnonnage que nous connaissons aujourd’hui est issu des deux Devoirs du 18ème siècle : le Devoir et le Devoir de Liberté. En parallèle l’ancienne franc-maçonnerie dite opérative s’est diluée et partiellement transformée en franc-maçonnerie moderne.

      Il n’est pas dans mon intention de nier les relations intimes existant ou ayant existé entre ces différentes formes d’un mode de pensée. Il est plus correct d’écrire qu’en lieu et place d’une filiation qui suppose une continuité il a plutôt existé des influences des uns sur les autres à des degrés divers. Paroles d’un Maître coutelier affilié à l’Union Compagnonique, franc-maçon et Vénérable Maître de ma Loge, passé à l’Orient éternel.

      Antonio.

      Répondre à ce message

  • > La maçonnerie opérative.
    7 mars 2008, par
    karine   [retour au début des forums]

    Je me réponds à moi même car je ne suis pas en mesure de me prononcer sur vos messages.
    Je ne veux heurter personne ni accéder à des choses qui ne sont pas de mon âge, je veux juste comprendre certaines choses qui me paraissent un peu floues et qui, clarifiées me permettraient peut-être de savoir si je suis sur la route qui me convient.

    Pour vous dire ce qui me turlupine :

    On dit que la Franc-maçonnerie trouve ses racines les plus récentes dans la Tradition des bâtisseurs de cathédrales et Hiram était architecte, il a conçu un bâtiment.
    Pourquoi alors à des époques, il est apparu important d’édifier de tels temples ? Etait-ce seulement symbolique dans l’esprit de ces constructeurs ? Sinon, pourquoi n’y a t-il plus de telles édifications ? Pourquoi à certaines époques, il était important de rendre en quelque sorte, exotérique, leur connaissance et pourquoi de nos jours ça ne l’est plus ?

    D’autre part j’ai le sentiment qu’un artisan qui travaille bien peut acquérir le geste parfait, et j’ai l’impression que ça participe de la même chose. Comprendre, intégrer, exprimer un geste parfait est-ce que ce n’est pas parvenir à l’essence de toute chose d’une autre façon qu’avec la tête ?

    Voilà, c’est en ce sens que je me demande si ce n’est pas une perte. Mais s’il n’y a pas eu perte, comme Faber me le dit, j’aimerai rencontrer des artisans et architectes qui exercent leur art selon cette Tradition et voir leurs chantiers.

    Karine.

    • > La maçonnerie opérative.
      9 mars 2008, par
      Tao   [retour au début des forums]

      Bonjour Karine,

      J’ai dans ma vie professionnelle l’honneur de rencontrer le président des compagnons du devoir, il était staffeur, c’est à dire de ceux qui font du staff, des décorations faites de plâtres et de fibres de chanvre.

      Son entreprise avait fait la décoration de Normandie, du France et il était entrain de refaire le plafond du musée d’Orsay.

      Des échanges que j’ai pu avoir avec lui, il ressortait une véritable spiritualité du travail, de son travail et de celui de ses compagnons.

      Cette même impression de l’acte juste, je l’ai retrouvé dans la pratique des arts martiaux et du Zen... mais aussi dans le travail en loge.

      Par rapport au travail en loge, il y a un véritable coté opératif à prendre en compte lorsque que l’on est maître, c’est le travail des officiers de la loge.

      Si tu examines ces différentes charges tu trouveras une correspondance entre ce qui se passe dans une entreprise et ce qui se passe dans la loge :

      · Vénérable maître = Patron

      · 1er et 2ième surveillant = Intégration et formation

      · Orateur = Communication

      · Secrétaire = Secrétariat général

      · Trésorier = Gestion comptable et financière

      · Hospitalier = Gestion des ressources humaines

      · Maître des cérémonie et Expert = Gestion de la qualité et respect des procédures

      · Couvreur = Responsable de la sécurité...

      Tous ces postes sont le moyen d’expérimenter dans un univers tolérant ces propres capacités à faire tel ou tel métier... alors lorsque je ne pense pas que l’on puisse opposer opératif à spéculatif, l’opératif a jute changé de nature.

      Fraternellement

      Tao

      Répondre à ce message

EXCUSES AVEC OBOLE
5 mars 2008, par casabynight   [retour au début des forums]

Suite à des contraintes personnelles j’ai dû m’absenter, mais toujours présent par le cœur. Je vous présente mes excuses avec obole. Obole un mot que j’aime beaucoup, il ne pèse pas lourd mais très important symboliquement, de plus musicalement c’est un mot qui sonne bien.
Obole , parabole, hyperbole, cabriole, caracole , guibole.

casabynight

Bouteille à la mer et bienvenue à Paul
4 mars 2008, par fabermother   [retour au début des forums]

1er mars 2008, par Paul A la recherche de conseils

C’est en tant que profane avec le véritable souhait de me préparer à entrer en franc-maçonnerie un jour ou l’autre que je me permets de vous adresser ce message afin d’obtenir quelques conseils. En effet, depuis longtemps intéressé, je suis aujourd’hui décidé à franchir le pas : l’envie de se perfectionner et d’être utile, mais comment faire ? Dans l’espoir que cette bouteille à la mer trouve son destinataire. Avec mes remerciements anticipés. Paul.

Bonsoir Paul,

Si ta motivation est de te perfectionner et d’être utile, tu es déjà Franc-Maçon, dans l’acte si ce n’est en titre.

Ce forum t’es ouvert, et surtout ouvert à tes questions.

Je suis là, nous sommes tous là, FM et futurs FM, visiteurs fidèles, pour t’accompagner dans ta recherche, qu’elle aboutisse ou non dans une Loge.

Pose toutes les questions sur la FM que tu veux. Il te sera toujours répondu.

Demande, et on te répondra.

Pour ta recherche personnelle, tu peux en parler sur le forum, ou me contacter.

Douce nuit à toutes et tous.

Faber

reflexions du jour en vrac
25 février 2008, par Karine   [retour au début des forums]

Bonsoir les amis !

J’ai eu une discussion sur le sujet qui m’intéresse avec mon amie (elle a l’avantage d’être une femme alors que mon mari n’est qu’un homme... LOL) et ça m’a conduite à me demander pourquoi aspirer autant à devenir franc-maçonne.

Je me suis demandée ce qui me motivais le plus. Est-ce que je serai plus heureuse, plus intelligente, plus érudite, plus généreuse, plus équilibrée, un peu tout ça ? En fait je ne sais pas le dire car je ne l’envisage pas sous cet angle.

Je me demande si, simplement, c’est que tout homme a besoin de spiritualité et que dans nos sociétés occidentales, le spirituel ne fait plus partie de la vie courante. Il faut une démarche volontaire pour s’y nourrir, enfin peut-être pas pour des gens élevés dans un milieu croyant.

Peut-être aussi que certaines personnes s’accommodent mieux que d’autres de nos modes de vie matérialistes. Mais peut-être aussi que le spirituel peut se trouver dans toute chose, et que certains le font vivre en eux plus naturellement.

Qu’est-ce qui au fonds peut motiver la décision de se lancer dans cette démarche initiatique ?
Car mis à part le désir irrationnel, je ne sais pas bien ce que j’en attend. Alors, que peut-on en attendre ? Ou faut-il juste attendre et ne rien en attendre de prédéterminé ?

Je sens qu’un certain "Méditons" va encore se dire (s’il est dans les environs) qu’il serait temps de penser par moi même, mais c’est ma façon de penser !

Karine.

  • > reflexions du jour en vrac
    1er mars 2008, par
    Tao   [retour au début des forums]

    Présence

    Tous ceux qui ont été sur les colonnes sont toujours là

    Bons frères, faux frères, mauvais frères (et soeurs)

    Comment être indifférents à l’homme auquel nous sommes liés ?

    Fraternité

    Qui sommes nous pour juger ?

    Connaissons-nous les circonstances ?

    N’oublions pas le pavé !

    Mort

    Une donnée statistique lorsqu’il s’agit des autres

    Un drame lorsqu’elle nous est proche

    Peut être une initiation lorsqu’elle nous concerne ?

    Vie

    Le cycle sans fin de l’eau

    L’éternel recommencement qui se nourrit du passé

    La décomposition dans la terre de la forêt d’orient

    Lumière

    Mythe ou réalité d’un symbole extrême

    Clairvoyance de la connaissance

    Rayonnement mystique de la croyance dans l’être

    Pavé

    12 et 6 font 18 et 1 plus 8 font 9

    12 fois 6 font 72 et 7 plus 2 font 9

    Il ne reste qu’à plonger dedans pour perdre la dualité et être Un

    De midi à minuit

    Du soleil de l’orient à la fenêtre du midi, nous apprenons la lumière

    Du midi au soleil de l’occident, nous travaillons dans la lumière

    Du soleil de l’occident à minuit nous portons la lumière.

    Signes pénaux

    Au premier, perdre l’intellect

    Au second, perdre les sentiments

    Au troisième, perdre l’intuition

    Que reste-t-il, sinon le Un ?

    Trois chandeliers

    La sagesse permet de concevoir

    La force permet de réaliser

    La beauté permet d’orner

    Qu’est ce que le quatre sinon d’utiliser ?

    Chaîne

    C’est un vrai sentiment d’appartenance

    Le dit ne sert à rien

    Ils sont vraiment tous présents.

    Livre

    Il est l’ambiguïté dans un monde de tradition orale

    N’avons nous jamais pu le lire ?

    C’est l’écrit de tous les hommes.

    Frère et soeur

    On les sait présent quant ils sont absents

    Les mots n’ont pas d’importance

    On ne juge pas, on aime.

Jean
22 février 2008   [retour au début des forums]

Hello,

Voilà je ne viens pas trop me promener en ce moment. Comme, la terre je me prépare. Je serai initiée en mars quelques jours après le printemps.

Question pour nos historiens.
Les épines de rose de la vie viennent de me conduire dans une maison de parents.
Maison gérée par l’ordre des hospitaliers de st Jean de Jérusalem.
Je sais qu’il y a peu de rapport avec la FM. 
Mais quand on dit -st Jean de Jérusalem c’est Jean Baptiste ou Jean l’évangéliste ?
Et quel lien a, Jean l’Evangéliste avec la FM. (A part les solistes)
Il y a de quoi s’emmêler les neurones lol.

Bonne journée
LUCIE

LE RETOUR ...
21 février 2008, par fabermother   [retour au début des forums]

Je suis de retour depuis ce soir, grâce en soit rendu à des amis très proches qui ont donné de leur temps et de leur argent pour m’apporter une tour et leur compétence, afin que je sois de nouveau parmi vous.

Et beaucoup m’ont proposé leur aide et leur ordi pour que je revienne parmi vous.

La fraternité (maçonnique ou non) est une chose magnifique.

Bon, on en était où ?

Douce nuit à toutes et tous, la lune est magnifique ce soir.

Faber

  • > LE RETOUR ...
    1er mars 2008, par
    Paul   [retour au début des forums]

    C’est en tant que profane avec le véritable souhait de me préparer à entrer en franc-maçonnerie un jour ou l’autre que je me permets de vous adresser ce message afin d’obtenir quelques conseils. En effet, depuis longtemps intéressé, je suis aujourd’hui décidé à franchir le pas : l’envie de se perfectionner et d’être utile, mais comment faire ? Dans l’espoir que cette bouteille à la mer trouve son destinataire.
    Avec mes remerciements anticipés.
    Paul.

    • > LE RETOUR ...
      2 mars 2008, par
      karine   [retour au début des forums]

      Bonsoir Paul,

      Je sais que tu seras certainement le très bien venu sur ce forum. Je veux juste te saluer, je laisse les plus sages que moi t’éclairer, car je suis toute "neuve" sur ce forum et profane comme toi.

      Ça a été tellement important pour moi la première fois que je me suis lancée sur ce forum, et surtout le premier échange..., que je voulais juste que tu aies toi aussi le premier "retour de courrier" (que tu attends sûrement avec un peu de fébrilité ?) et qui ne sera pas le dernier si tu le désires.

      Je te souhaite un très bon cheminement.

      Karine.

      Répondre à ce message

  • > LE RETOUR ...
    5 mars 2008, par
    antonio   [retour au début des forums]

    Bonjour Paul.

    Il est des mots que j’aime lire ou entendre. Préparer, est un de ceux-là. Alors je me pose la question de savoir que comptes-tu te préparer et comment envisages-tu de t’y prendre ?

    Côté conseils, il y a pas mal de blabla sur cette page à moins que tu désires des réponses à des questions précises. Alors, pose-les, tes questions. Karine, Candide et d’autres ont déjà posté quelques gros morceaux auxquels je n’ai pas encore entièrement répondu mais cela ne va pas tarder.

    Ce forum n’est pas destiné à une formation collective, quoique parfois, je me demande ... Mais comme Karine te l’a écrit ci-dessus, le salut de bienvenue lui est redevable. Diantre, prendrait-elle le rôle du Lucky Luke des TBFM ? Tous comptes faits, c’est pas plus mal car cela dénote un intérêt certain.

    Puis-je te poser une question ? Qu’est ce qui t’a décidé à franchir le pas ? Pour la bouteille, pas de problème, elle a trouvé une plage.

    Bien fraternellement,

    Antonio.

Bon ...alors Faber.....
21 février 2008, par EMEREK   [retour au début des forums]

plus de nouvelles ,plus d’intervention,plus de modération...

La panne séche quoi !!!

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
19 février 2008, par Bacchus   [retour au début des forums]

je suis a la recherche de renseignements sur les grenades des colonnes du temple.

Quelqu un peut m ’aider ?

Rencontres
17 février 2008, par antonio   [retour au début des forums]

Vu le peu d’intérêt suscité j’abandonne l’organisation d’une nouvelle rencontre.

Antonio.

F A B E R M O T H E R
16 février 2008, par rocbo   [retour au début des forums]

a encore des problèmes de matériel et ne peut donc vous répondre actuellement.

Par contre elle veut, par mon intermédiaire, souhaiter la bienvenue à Karine.

Voilà, c’est chose faite.

@+
rocbo

Encore une réponse à Candide.
14 février 2008, par antonio   [retour au début des forums]

Cher Candide.

Comme ta volée de questions valait vraiment son pesant de caramels mous, je m’attelle à la suivante :
" En quoi réside l’aspect sacré en FM ?".

Le paragraphe la précédant est pertinent. Je me lance à fournir une réponse et j’avoue d’entrée de jeu qu’elle n’est pas tout à fait mienne, dans ce sens que j’ai un peu emprunté à quelques éminences grises dont je tairai le nom pour l’instant, mais que grâces leur soient rendues.

Ton point de départ est de bon aloi : le sacré s’entend par opposition à profane et les endroits où le terme profane a son utilisation c’est là où se trouve une certaine initiation. C’est le fait des religions comme de la Franc-maçonnerie et des savoirs ou connaissances particuliers, comme la Franc-maçonnerie aussi, par exemple. Pour notre texte appelons-les philosophies au sens large et juste pour leur donner un nom, sans plus. Ces philosophies doivent nécessairement avoir à faire avec la spiritualité au sens large, sans quoi l’aspect sacré perd tout son sens. Par exemple, il est entendu que pour faire de la chimie il y a intérêt à être drôlement bien initié mais je me demande ce que l’on pourrait trouver de sacré là-dedans. Les connaissances sont tout ce qu’il y a de particulier et une certaine forme d’initiation est requise mais il n’y a pas à proprement parler de thèmes spirituels ou déistes. Ajoutons que la notion de divinité n’est nullement requise. Nous pouvons inclure le bouddhisme dans nos philosophies mais il n’y a pas de divinité.

Ce terme de sacré semble recouvrir un ensemble d’objets, d’idées et principes sans lesquels les philosophies perdraient une grande partie de ce qui fait justement leur caractéristique. En essayant de ne pas user de tautologie (proposition qui est toujours vraie) nous pouvons écrire que tous ces objets, idées et principes fournissent la base de ce qui doit demeurer intangible sous peine de perdre la raison d’exister de cette même philosophie. Pour fixer les idées, nous pouvons avancer que le décalogue (les dix commandements de l’ancien testament) par exemple, est sacré tant pour les juifs que pour les chrétiens. L’enlever dénature complètement ces deux religions. Pour notre Franc-maçonnerie c’est du pareil au même : nous enlever nos outils nous laisse tout nus. Cette notion de sacré, de plus, ne se conçoit que dans un espace adéquat. Ainsi en est-il des sacrements, si bien nommés de la religion chrétienne, et pour cause. Mais pas pour toutes les déclinaisons d’églises du christianisme. Et il en va de même pour les traditions orientales. Un autre mot qui vient à l’esprit en parlant de sacré est profanation tout comme ses dérivés. Je laisse le soin à votre imagination d’en fixer quelques exemples. Dans la même ligne d’idées, cet ensemble d’objets, d’idées et principes semble fonder ce que nous appelons une Tradition (René Guénon est intarissable sur le sujet).

Parlant d’espace adéquat, les choses considérées comme sacrées dans nos philosophies ne se conçoivent comme telles que dans un endroit séparé du monde, d’où l’utilisation d’églises (bâtiments cette fois), des temples et autres espaces, souvent clos, même symboliquement. La Franc-maçonnerie a aussi ses Temples. Enfin, souvent mais pas toujours, les affaires considérées comme sacrées ne le sont que hors du temps normal. C’est l’affaire cette fois des rites ou rituels qui en règle générale, préparent les participants à sortir justement du monde profane pour atteindre le monde du sacré, dans un temps qui lui est propre.

Espérant avoir répondu à la question, bien fraternellement,

Antonio.

  • > Encore une réponse à Candide.
    15 février 2008, par
    karine   [retour au début des forums]

    Chères et chers correspondant(e)s,

    Au risque de me fourvoyer, en débutante que je suis, j’ai le sentiment que le sacré est, quelque soit la forme des rites des objets, une représentation de principes universels. Comme s’il existait une source commune et que chaque culture l’avait traduite dans sa langue.
    J’ai lu plein de livres différents et souvent, j’ai l’impression d’entrevoir quelque chose d’essentiel qui sous-tend tout.
    Le sacré en FM, pour ce que j’en ressent, c’est qu’il n’y a pas de dogme pour en cadrer l’accès, mes des outils pour le trouver en soi.
    Je manque de mots et c’est encore confus.
    Bonsoir à tous et toutes.

    • > Encore une réponse à Candide.
      17 février 2008, par
      antonio   [retour au début des forums]

      Bonsoir Karine,

      Ce que tu décrits, au demeurant fort bien, c’est ce qu’on appelle communément la tradition. Le sacré et la Tradition, c’est vrai, ne sont pas très éloignés. Cependant il ne faut pas de les confondre. Je ne sais pas dans quelle mesure une Tradition peut être sacrée mais indéniablement il y a dans toute Tradition un ensemble sacré.

      Encore une fois, et Candide à raison, le sacré s’entend par opposition au profane. Une autre approche un peu délaissée est l’opposition entre ésotérique et exotérique. La Franc-maçonnerie se peut se concevoir et s’approcher que de manière ésotérique. Il y a en effet un enseignement caché mais non secret. Je pense que là où il te faut faire une distinction c’est sur ces deux sujets : l’ésotérisme et le sacré. Partant du fait que tu es encore profane (même si je n’aime pas ce mot, il est pertinent) la partie sacrée de la Franc-maçonnerie t’est inconnue et je ne peux pas la dévoiler, pas encore.

      D’un autre côté tu as raison : la Franc-maçonnerie ne peut pas être dogmatique sans quoi elle perd une grande partie de sa raison d’être. Mais il n’en reste pas moins qu’elle ne peut pas être dissociée de la spiritualité pour la même raison. L’histoire nous montre que cette fraternité, depuis qu’elle nous est connue, est religieuse. Je ne parle pas d’église, il faut le souligner, mais seulement du niveau spirituel qui est le sien. Si d’aucuns l’oublient ou font semblant de l’oublier c’est leur problème mais le fait ne peut pas être escamoté.

      Au plaisir de te lire, bien fraternellement,

      Antonio.

      Répondre à ce message

      • > Encore une réponse à Candide.
        17 février 2008   [
        retour au début des forums]

        Je comprend la distinction que tu fais.
        Donc, un profane peut accéder à la Tradition, mais ce profane n’a pas la clé ou les clés dont dispose(nt) l’initié pour appréhender cette Tradition dans toutes ses dimensions ?

        Je me demande, un peu comme Candice, si la religion(au sens église -pour reprendre ton mot- ou mosquée ou autre) est un chemin parallèle ou un autre chemin qui n’aboutit pas au même endroit.

        Je ne suis pas croyante mais je suis bien consciente de la dimension spirituelle ; les bâtisseurs de cathédrales bâtissaient des cathédrales !
        En tant que non-croyante, je ne suis pas gênée par cette spiritualité, bien au contraire.

        Honorée et ravie d’échanger avec vous tous.

        Répondre à ce message

        • > Encore une réponse à Candide.
          20 février 2008, par
          antonio   [retour au début des forums]

          Bonsoir Karine.

          Tu mets le doigt sur une des caractéristiques des sociétés initiatiques : le processus initiatique instruit un profane sur une nouvelle connaissance non accessible à la rationalité et le phénomène est général. Je renvoie pour de plus amples informations aux études de René Guénon en la matière. Et oui, tout profane est qualifié pour atteindre le niveau de connaissances requis par cet enseignement ésotérique. Il n’y a pas de pré-requis culturel pas plus qu’intellectuel pour être admis dans l’Ordre. Il y a par contre des prédispositions qui elles, sont requises. Je vois très mal l’admission d’un militant d’un parti extrémiste quel qu’il soit ou d’un intégriste religieux de quelque religion qu’il se réclame. Ce sont deux exemples de refus catégorique.

          C’est vrai aussi que l’initiation fournit les clés de lecture ou de décryptage de cette nouvelle connaissance. Encore faut-il les utiliser à bon escient. Ces clés sont aussi des outils et leur emploi n’est pas tant opératif que symbolique. C’est surtout là que la sélection s’opère. Mon plus profond respect sera toujours réservé pour ceux qui ayant vécu une réception dans l’Ordre, décident de le quitter. J’ai cependant nettement moins de respect pour ceux qui, l’ayant rejoint, décident d’y rester pour affaires personnelles. Il faut bien réaliser que la Franc-maçonnerie n’est pas un bain de foule, pas plus que les mathématiques ou la physique des solides. Et il est nécessaire de s’accrocher ferme pour en retirer non pas un bénéfice quelconque mais un état, un sentiment ou ne fut-ce que la fierté de pouvoir exercer des actions où l’altruisme ne peut être absent.

          Suite au prochain épisode je présume.

          Bien fraternellement,

          Antonio.

          Répondre à ce message

          • > Encore une réponse à Candide.
            21 février 2008, par
            Eléonore   [retour au début des forums]

            C’est vrai aussi que l’initiation fournit les clés de lecture ou de décryptage de cette nouvelle connaissance. Encore faut-il les utiliser à bon escient. Ces clés sont aussi des outils et leur emploi n’est pas tant opératif que symbolique.

            Je craint bien de ne pas comprendre cette phrase, commnent cela peut il être utilisé à mauvais escient ?

            Je pense plutôt qu’il peut y avoir differents niveaux de compréhension car peut-être que chacun reçevra de differentes manière.

            Et puis une approche opérative peut amener à une approche symbolique et le contraire me parait possible aussi, quoique pour moi plus difficile car parfois très abstraite.
            C’est vrai, j’ai besoin de savoir à quoi sert un compas pour en ressentir tout la valeur symbolique ensuite, pour faire un exemple rapide que je peux étendre à tout.

            Il me semble aussi que toute chose symbolique est née d’une chose existant dans la matière.
            C’est à mon avis, une base, à laquelle je peux revenir en cas d’égarement ou d’extrapolation, revenir au point de départ, si tant que je peux le faire, ça aide à ne pas perdre le fil.

            Pour moi, assister à un phénomêne physique et concret puis l’étendre d’une manière symbolique m’est source de connaissance et d’ouverture.

            Mais il y a plusieurs niveaux comme je dis, combien, sais pas, peut-être autant que l’on veut pour grandir.

            Répondre à ce message

            • > Encore une réponse à Éléonore.
              21 février 2008, par
              antonio   [retour au début des forums]

              Bonsoir Éléonore.

              Toute société de type initiatique fournit aux candidats, au travers des rituels et des ensembles symboliques, les clefs pour décrypter sa doctrine ou sa connaissance voilée. Leur utilisation, dans le cadre du but général poursuivi comme des règles d’utilisation, peut varier d’un individu à l’autre. Une utilisation abusive de l’un ou l’autre symbole propre au système considéré comme l’ignorance des règles d’utilisation peuvent en dévoyer la compréhension. D’autre part l’introduction d’éléments ou de comportements "civils" dans une structure initiatique peut la détourner de son objectif premier. Cela donne toutes les fantaisies connues et moins connues non seulement sur la Franc-maçonnerie mais aussi sur d’autres voies comme les religions ou les philosophies spirituelles ou spiritualistes. Oserais-je donner les sectes modernes à titre d’exemple ?

              Il est important de se poser la question essentielle : pour quoi ? A quoi cela sert-il de devenir Franc-Maçon ? La Franc-maçonnerie offre-t-elle un ou des buts qu’on ne puisse atteindre par une autre voie ? Si effectivement on est curieux la question viendra. Parce que si c’est juste pour adhérer à un club de rencontres, il y en a d’autres qui font ça très bien. Pas besoin de devenir Franc-maçon pour cela. Après, viennent tous les problèmes liés à la tradition et à la transmission, mais c’est un autre sujet.

              Je suis d’accord sur les différents niveaux de compréhension mais, après tout, c’est bien la base même du symbolisme ou de la symbolique qui en définit les règles d’usage. C’est aussi une caractéristique générale des sociétés initiatiques que de proposer plusieurs niveaux de connaissance et donc d’étapes à franchir, chaque niveau demandant à être connu avant de prétendre franchir la marche suivante. En cela la Franc-maçonnerie ne se distingue pas particulièrement des autres sociétés du même type.

              On peut en effet, dans la symbolique, trouver beaucoup de symboles qui ont des objets comme point d’appui mais c’est loin d’être le cas général. Prends par exemple la dualité. Tous nos lecteurs trouveront sans mal tout un ensemble d’objets se rapportant à cette idée, mais quelle est donc l’idée de base à l’origine ? Je te passe sous silence, pour l’instant, l’importance du nombre 2 au niveau symbolique.

              Bien fraternellement,

              Antonio.

              Répondre à ce message

          • > Encore une réponse à Candide.
            23 février 2008, par
            karine   [retour au début des forums]

            "Il y a par contre des prédispositions qui elles, sont requises"

            Outre les cas rédhibitoires que tu cites, la nécessité de s’accrocher et des intentions honnêtes, quelles sont ces prédispositions dont tu parles ?

            Karine.

            Répondre à ce message

  • > Encore une réponse à Candide.
    21 février 2008   [
    retour au début des forums]

    Cher Antonio,

    Je te remercie de ta réponse et de son développement. Finalement, si la notion de sacré me semblait évidente avant, je comprends que je n’en percevais qu’une partie...

    Eléonore parle de plusieurs niveaux de compréhension ou d’accès au sacré. Cette remarque me semble assez vraie finalement. (Je ne lancerai cependant pas dans le débat de savoir si il y a des initiés sachant plus ou moins bien utiliser les outils : cela ne me regarde pas).

    J’en profite pour saluer Karine dont j’ai bien aimé les questions.

    Finalement je ne vois plus le sacré comme un but ultime, mais comme un chemin, un labyrinthe à parcourir chacun à sa façon. Sur ce chemin, il y a des étapes bien marquées, des parties bien visibles dont certaines sont connues de tous, des passages secrets, des passages à faire à plusieurs et d’autres à faire seul... Mais cela demanderai à être encore éclairci...

    Je suis touché du temps que tu consacres à me répondre.

    Amitiés,

    Candide

    • > Encore une réponse à Candide.
      21 février 2008, par
      karine   [retour au début des forums]

      Pardon d’avoir écorcher ton nom. Je te salue en retour et te retourne le compliment !
      Il est vrai que nous usons du temps d’Antonio !
      Karine, (bien moins bavarde après 3 jours passés à mener à bien la modeste construction d’une cabane de jardin !)
      Bonne soirées à toutes et tous.

      Répondre à ce message

    • > Encore une réponse aux réponses de Candide.
      21 février 2008, par
      antonio   [retour au début des forums]

      Bonsoir Candide.

      Je n’irai pas jusqu’à affirmer que la remarque d’Éléonore est vraie, mais elle est pertinente à tout le moins. Je préfère ne pas user de trop de vérité car cette dernière a trop de sens d’absolu. Je préfère parler de pertinence ou d’à propos. Sache cependant que le débat sur le sacré serait ... sacrément pertinent lui aussi.

      En gros, avoir un monde sacré permet aux adhérents, via un rituel adéquat, de faire une transition entre l’extérieur et l’intérieur, le profane et le sacré, l’exotérique et l’ésotérique. La plupart des symboles ayant la dualité comme base, peuvent se rapporter à cette situation, même si ce n’est pas la seule. A vous d’en trouver d’autres.

      C’est gentil mais je ne fais que mon travail, si j’ose dire. Parfois il me faut du temps mais j’arrive à concilier le tout avec un peu de patience. C’est la raison pour laquelle mes interventions sont assez groupées.

      Bien fraternellement,

      Antonio.

      Répondre à ce message

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
13 février 2008, par Karine   [retour au début des forums]

Bonjour à toutes et tous,

Je bois vos paroles depuis quelques temps, depuis que j’ai déniché ce forum. Après des années de lecture, de rencontres parfois et de cheminement, je me trouve aujourd’hui dans une sorte de fébrilité. Je suis irrépressiblement attirée par la FM comme un papillon de nuit par la lumière. Je viens de découvrir que la FM pourrait bien être pour moi le lien évident qui me permette de mettre toutes mes aspirations mes intuitions en cohérence. J’ai la sensation d’être arrivée à l’endroit d’un énorme lieu commun : un carrefour, au bord d’un précipice, ou au bout de la terre si elle était plate et je frémis car je ne peux pas faire marche arrière.
Je suis dans une certaine confusion, car je mesure (en partie seulement certainement) l’engagement que le pas en avant constituerait et je suis seule pour y réfléchir avec moi-même. Je pense qu’il faut que je sois patiente, qu’il est sans doute trop tôt, même si chaque jour qui passe me laisse comme un regret de n’avoir pas agi.
Je voudrai vous dire que ce forum (et d’autres) est précieux pour la "pré-apprentie", isolée et dans l’expectative que je suis.
Je vais donc prendre le temps de me fortifier grâce à ces échanges. Merci, si vous acceptez de m’accueillir.

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    14 février 2008, par
    Eléonore   [retour au début des forums]

    Bienvenue Karine parmis nous.

    C’est une bonne idée de venir te promener par là, et je sais que tu trouveras quelques réponses à tes questions.

    Moi même, il y a deux ans y ai découvert plus que je ne le pensais, j’ai été comblée.

    Moi, par contre, je ne pourrais pas répondre à tes questions, n’étant pas encore FM, mais je sais que certains se feront un plaisir.

    En attendant, cela ne nous empêche nullement de communiquer.

    Eléonore

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      14 février 2008, par
      karine   [retour au début des forums]

      Bonjour à toutes et tous,

      Merci Eléonore de ta bienvenue.
      Alors j’y vais : Je me demande si mon caractère s’accommodera de l’intimité, presque de la proximité charnelle (en tout bien tout honneur cela va de soi) qui semble régner au sein des loges. Je suis aimable et bienveillante à l’égard des gens, même serviable, mais j’ai besoin de temps (beaucoup !) avant d’être à l’aise avec ceux qui deviennent ainsi de vrais amis. J’ai un coté un peu sauvage. Alors j’ai un peu peur d’être mal à l’aise (même si cette fraternité est très attirante).
      Mais cette hésitation n’est pas déterminante.
      Je me demande surtout si, pour faire court, je suis assez "vertueuse". Quand je lis certains écrits de FM à droite à gauche, je me sens bien petite, bien étriquée, bien égoïste, et ce n’est pas par fausse modestie que je me demande si je saurai changer à ce point.
      Je me demande vraiment si tous les maçons et toutes les maçonnes, font preuves de tant d’altruisme, de générosité, de renoncement aux passions. Est-il possible de rejoindre une loge en étant très imparfait et en s’engageant à essayer de progresser sans être sur d’y arriver ?
      J’espère que ces questions ne vous sembleront pas trop naïves (pas autant qu’à moi en tout cas !). Je redoute en fait, de ne pas être à la hauteur de ce qui est attendu.
      Merci de vos éclairages.

      Répondre à ce message

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    14 février 2008, par
    antonio   [retour au début des forums]

    Chère Karine,

    Éléonore t’a déjà accueilli et, en quelques mots, a déjà dit l’essentiel. Je ne peux que répéter sa bienvenue. Pour répondre à ton premier post et à une grande partie du second, dans ta réponse à Éléonore. L’impatience est normale au stade que tu sembles avoir atteint. Il faudra juste encore un peu de patience. Je suis persuadé que tu as des tonnes de questions qui te brûlent les lèvres, alors vas-y, pose les. Nous essayerons d’y répondre du mieux possible.

    Pour le gros de ta réponse à Éléonore et qui te fait poser la première question, sache que la Franc-maçonnerie ne demande pas des ses adeptes qu’ils soient ... maçons avant la lettre. Il suffit d’avoir les prédispositions nécessaires et suffisantes pour le devenir. Et tout le reste peut s’apprendre. Disons plutôt que l’on peut te l’apprendre. A titre personnel je ne connais personne à qui j’aurais donné l’initiation sans préparation, moi y compris. Il est certain que sans savoir ce qui se passe dans une Loge, même si tu sembles voir des choses qui en sortent, tu peux te poser la question de savoir si tu es assez "vertueuse" pour en faire partie. Même réponse que ci-dessus. Si ce que tu en vois, te donne envie d’y aller voir, bingo. Exerce ta curiosité et marche.

    Et il n’est pas question de renoncer aux passions, juste de les vaincre, cela suffit. Quant à tous les maçons et les qualités que tu leurs prêtes, je suis plus réservé. Il n’y a pas si longtemps de cela (ça doit faire dans les 20 minutes), quelqu’un me disait très justement que, je cite " Avant tout, j’ai compris que les maçons sont des hommes. Quelle révélation !!! Eh oui, ce sont des hommes comme les autres, avec leurs si touchantes imperfections. J’ai pris conscience à quel point je les avais idéalisés, pensant que tous les franc-maçons étaient de Grands Sages possédant la Connaissance, des gens hautement spirituels (c’est-à-dire maîtres des choses de l’esprit), maîtres de leurs pensées, maîtres d’eux-mêmes, maîtres de leur vie. Et je me suis rendue compte que ce sont simplement des hommes en chemin ". Fin de citation. Donc, pas de panique.

    Je dois avoir écrit quelque part plus bas que je fais partie de ceux qui pensent qu’il n’y a pas de questions idiotes, il n’y a que des réponses imbéciles. Si on prend la peine de poser une question c’est soit qu’on a pas la réponse soit qu’on désire la confirmer. Le reste des raisons me laisse totalement indifférent.

    Bien fraternellement

    Antonio.

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    14 février 2008, par
    MOMO   [retour au début des forums]

    Trtés chère Karine,
    Je viens de te lire,et, dans la mesure de mes possibilités, je voudrais t’éclairer.
    Tu es fascinée, et je l’étais aussi, il y a de cela 28 ans quand la lumière me fut donnée.
    Tu sais, la franc-maçonnerie n’est pas parfaite, elle est le reflet du monde dans lequel nous vivons et il ne faut pas l’idéaliser.
    Par contre, je peux te dire que tu as raison d’aspirer vers cette lumière, car elle t’apportera, sans aucun doute l’éclairage que tu attends.
    Je suis de tout coeur avec toi, et tu peux me poser toutes les questions qui te viennent à l’esprit, je répondrai dans le strict respect du secret maçonnique, et ça , je pense que tu le comprends bien.
    j’attends ton questionnement, et saches bien que je t’aime déjà trés fort, ainsi que tous les membres de ce forum a nul autre pareil.
    MOMO

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    17 février 2008, par
    (Méditons)   [retour au début des forums]

    Karine , tu traduis bien le point ultime de l’indécision et de la décision ! TU DOIS apprendre à penser par toi-même,FAIS LE PAS EN AVANT qui t’affranchira du monde matèriel en te permettant de t’élever dans la dimension SPIRITUELLE !!!Quand , enfin , tu auras frappé à la porte du temple , de TON temple intèrieur , QUELLE LIBERATION !!! (Méditons)

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      17 février 2008   [
      retour au début des forums]

      Mais dis donc !
      Comment fais-tu pour mettre le doigt pile là où ça fait mal ? J’ai une vision romantique, j’ai toujours en tête Jehan et le Prophète.

      Apprendre à penser par moi-même, je comprends la phrase mais je ne sais pas encore comment on fait ça.

      J’ai le sentiment d’avoir une conception des choses qui m’est propre, et ce que je vois, ce que je ressens, ce que je lis, je le reçoit à ma façon, en fonction de mon architecture intérieure si j’ose dire. C’est vrai qu’idéalement et par facilité aussi, je rêve d’être un petit scarabé ou un padawan quidée par son maître. Y’a du boulot !

      Je relis ton message et je me demande comment je dois le comprendre : veux-tu dire que je dois d’abord frapper à la porte de mon temple intérieur avant de frapper à la porte du temple, ou qu’en frappant à la porte du temple, je ferai le pas qui me permettra de frapper à ma propre porte ?

      Je me rend bien compte que je suis la plus bavarde sur ce forum en ce moment, mais c’est que j’ai très soif en ce moment et que je n’ai pas encore trouver ma source !
      A vous lire,

      Répondre à ce message

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
6 février 2008, par michel paris20   [retour au début des forums]

bonjour a tous je suis fm depuis peu et mon premier travaille est
TAILLER MA PIERRE
je n ai pas trop idees si vous pouviez en peu m aiguiller sur ce sujet je lis souvent votre site et le trouve extaordinaire et je le devore des que j ai un peu de temps
merci encore et continuer c est super ce que vous faites

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    7 février 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Bonjour et bienvenue sur ce forum.

    Cher Apprenti, d’abord merci de tes compliments. Nous n’en méritons peut-être pas autant.

    Ta demande est délicate, car ce forum étant d’abord destiné aux profanes (que nous aimons appeler "promeneurs"), nous n’avons pas à parler de certaines choses, même si la littérature maçonnique pléthorique s’en charge.

    Tu as des maîtres dans ta Loge, et notamment un maître en charge de te guider. Il devrait te mettre sur les pistes (car il n’y a jamais "une" piste, mais "des" pistes).

    Tout ce que je te dirai c’est que, lorsque tu as été reçu, on t’a donné des outils, et on t’a demandé de faire un premier travail. Remets toi dans le contexte.

    Pour tailler sa pierre, il faut commençer par réfléchir sur soi-même, et le reste vient.

    N’hésite pas à intervenir sur ce forum. Tu as autant la parole (ici) que les promeneurs. LOL

    Faber

    • Tailler la pierre...
      9 février 2008, par
      Cobravif   [retour au début des forums]

      Je suis un inconditionnel des feuilles de carottes. Je n’ai donc pas reçu la lumière.

      Pourtant, j’ai tout de même pas mal d’années et plus, et moi aussi je travaille à la règle et à l’équerre. Et au compas.

      Je suis une voie érémitique dans laquelle la Pierre a toute son importance. Mais chez nous, elle est philosophale.

      Non, non. Je ne cherche pas à faire de l’or en partant du plomb, mais bien la transmutation de l’opérateur ; en l’occurence moi-même.

      Moi, comme tous ceux qui m’ont précédé sur cette voie, je la cherche, la Pierre. Pour ensuite la mettre à contribution.

      Dans la Voie sur laquelle tu t’es engagé, tu as effectivement à tailler la pierre qui est au fond de toi. Tu seras seul à la tailler, comme tous ceux qui t’entourent sont seuls à tailler la leur. Tous ensemble.

      Mais le but à atteindre est que ta pierre, jointe à celle de chacun des autres, s’ajuste pour que se construise une partie du Temple.

      Et tu vas rapidement te rendre compte, pendant ta période de silence - Si, si ; ta période de silence - que la construction du Temple est déjà bien avancée.

      D’autres t’ont précédé. Il y a déjà plein de pierres parfaitement ajustées et tu verras que la tienne trouvera sa place.

      On peut penser qu’on ne taille q’une seule pierre dans sa vie. On peut aussi penser qu’avec les outils qu’on t’a remis tu va commencer par en tailler une. Simple.

      Qu’ensuite, avec les mêmes outils que tu maîtriseras mieux, tu en tailleras une autre plus élaborée.

      Tu feras ensuite l’expérience de découvertes "flash" qui te donneront une perception d’une lumière plus permanente et plus forte. Avec laquelle tu verras mieux ce que tu travailles.

      Il s’agit d’étapes entre lesquelles le chemin est plus ou moins long, mais avec une peu de persévérance tu admettras ces périodes de doute qui font qu’on se demande ce qu’on fait là ; parce que tu sauras qu’un déclic te lancera toujours vers la nouvelle étape.

      Jusqu’à l’étape finale. Mais retiens bien une chose : plus que trouver, c’est chercher qui est constructif.

      Et que lorsqu’on a trouvé, on est plus fort pour chercher plus loin. Et trouver.

      J’arrête là, tu as suffisamment de matière. Mais si tu pense devoir encore poser des questions tu peux passer par le lien vers ma BAL.

      Courage et persévérance : il y a un temps pour tout, même pour que les temps se rejoignent.

      Ora et Labora

      Répondre à ce message

> FM et Religion
6 février 2008, par Candide   [retour au début des forums]

Bonjour à tous,

Le but de ma question est de cerner le type d’engagement spirituel que représente la FM en le comparant à quelque chose que je connais. Cette question m’est venue de façon toute naturelle dans la mesure où je pratique encore (bien que de façon très sporadique) ma foi chrétienne. J’aurais du mal à vous expliquer ce que cela représente pour moi sans me lancer dans des explications qui pourrait, ici, être sujettes au débat.

Si on part du constat que la FM n’est certainement pas une religion plusieurs questions viennent.

o Tout d’abord, il est des FM qui pratiquent une religion en plus de leur engagement maçonnique. Deux questions viennent :

- Qu’apporte la religion que n’apporte pas la FM ?
- Qu’apporte la FM que n’apporte pas la religion ?

o Ensuite, d’autres FM sont totalement athés. Cependant, j’ai bien lu ici plusieurs fois l’expression "profane". C’est donc qu’il y a un "sacré". Or contrairement au cadre religieux, ce sacré ne peut pas être divin. La question qui vient alors est la suivante :

- En quoi réside l’aspect sacré en FM ?

Je pensais qu’une première réponse pourrait-être : ce qui élève l’humain. Mais cela me semble incomplet.

o Enfin, la FM contient des rituels qui, si mon intuition ne me trompe pas, ont un aspect sacré.

- Peut-on parler dans ce cas d’une "pratique" ?
- Ces rituels ont-ils été créés de toute pièce où se basent-ils sur des traditions plus anciennes où ils étaient déjà pratiqués ?

Voilà, c’est un premier jet, je ne pense pas avoir fait le tour de la question.

En vous souhaitant une bonne journée,

Bien à vous,

Candide

  • > FM et Religion : le problème de la spiritualité
    6 février 2008, par
    antonio   [retour au début des forums]

    Bonsoir Candide.

    Pour un premier jet, il est de taille. Ceci dit et sans malice ni aucune arrière-pensée, la pertinence de tes questions ne laisse pas de m’étonner. Je ne devrais pas pourtant car je pense que c’est ton côté scientifique. Néanmoins il me faut reconnaître que tu viens de mettre le doigt sur une des causes qui divisent les maçons alors qu’elle ne devrait que les faire se rejoindre. Est-il dès lors étonnant que ce soit un des sujets dont on ne doit pas discuter en Loge ? Avec la politique, la religion en général est proscrite de nos tenues même si elle est à la base de notre Ordre.

    N’étant pas en Loge, je suis libre de donner mon opinion là dessus. Cependant ne voulant pas ouvrir de stériles discussions, je m’efforcerai de me limiter à mon avis personnel sur la question appuyé de temps en temps par l’histoire. Par ailleurs, avec la foule de sous-questions que tu présentes, il me faudra plusieurs épisodes pour répondre à tout. Aujourd’hui je ne "ferai" que la toute première : "Tout d’abord, il est des FM qui pratiquent une religion en plus de leur engagement maçonnique". Il y a bien deux sous-questions symétriques mais ce sera court.

    Déjà la réponse est oui. A titre d’exemple je peux citer le Rite Écossais Rectifié qui est d’essence chrétienne. Il y a des croyants dans la Loges pratiquant ce rite, catholiques ou protestants et même des athées. La réponse est bien oui. Que tous ceux qui se disent croyants ne pratiquent pas leur religion c’est un fait. Que d’autres, croyants et ayant foi dans leur croyance sont assis dans les mêmes Loges c’est tout aussi certain. Je pense que tous les cas sont représentés, dans des proportions variables sans doute mais présents. Je ne connais pas de Loges ayant une ascendance islamique ou juive. Pas de rites non plus. Rites de source égyptienne oui, mais ce n’est pas une religion. Il faut bien admettre que la Franc-maçonnerie moderne actuelle procède peu ou prou de l’ancienne Franc-maçonnerie dite "opérative" qui était fondamentalement chrétienne, sans qu’il n’y ait de filiation au sens strict de ce terme, et en même temps spirituelle. Pour s’en convaincre il suffit de lire les documents dits "Anciens devoirs" ou "Old charges" (voir le site http://reunir.free.fr/fm/oldcharges.htm ). Il ne faut pas oublier que ce sont ces textes qui ont servi de base à nos fameuses constitutions dites d’Anderson lorsqu’il parle des anciens devoirs, mais distillées par John Theophilus Désaguliers à la demande du premier Grand Maître de la naissante Grande Loge de Londres vers 1718 ou 1719. La fondation de la Grande Loge de Londres, qui deviendra bien plus tard la Grande Loge Unie d’Angleterre, est de juin 1717. Il faut bien avouer qu’entre les documents COOKE, REGIUS et les statuts de Ratisbonne face aux constitutions d’Anderson, il y a de sérieuses différences quant à la religion.

    Pour faire simple, la religion apporte au Franc-maçon un support spirituel alors que le symbolisme utilisé par cette dernière permet de prendre ses distances avec la carcan du dogme des églises. Une grande partie du problème provient du fait que une grande partie des non religieux assimilent la religion à une église ce qui n’est pas correct. Je peux me dire chrétien sans être ni catholique ni protestant ni adventiste ni mormon. Mais ce sont toutes des versions différentes de la religion chrétienne. Pour être honnête il y a encore un problème qui subsiste pour les maçons professant une foi religieuse. Est-il possible de pratiquer deux versions différentes d’une religion, l’une en Loge et l’autre à l’Église ? La seule réponse que je peux apporter est ma vision personnelle de cette relation qui peut, à première vue, paraître conflictuelle. Il suffit de partir du principe que la Franc-maçonnerie n’est pas une religion. Dès lors il ne peut y avoir de conflit d’intérêt. De plus par une absence totale de dogme, la religion d’un maçon n’a pas à se sentir lésée. Si le dogme affiché d’une église ne pose pas de problèmes à un maçon pourquoi devrait-il s’en inventer ? D’où l’intérêt particulier du symbolisme et de l’utilisation du Grand Architecte de l’Univers ou des Mondes selon la version.

    Il m’est très difficile de comprendre qu’il puisse exister une Franc-maçonnerie qui ne soit pas spirituelle. Et un maçon peut s’accommoder d’une Franc-maçonnerie spirituelle : il n’y a pas antinomie. Il suffit pour cela, pour ceux qui veulent aller au fond des choses, qu’à lire cet excellent livre d’André Comte-Sponville dont j’ai parlé par ailleurs : "L’esprit de l’athéisme " (Albin Michel, 2006) vu comme une introduction à une spiritualité sans Dieu. Je lui pique cette citation : "Quand on ne sait où on va, il faut se souvenir d’ou l’on vient" provenant d’un proverbe africain, écrit-il. Voilà le genre d’athée éclairé, dont il se qualifie lui-même qui ne serait nullement déplacé dans une Loge pratiquant un rite chrétien si tant est qu’il soit maçon ce que je ne sais pas. Il serait intéressant de lui poser la question. Avis aux amateurs.

    Pour ce soir je m’arrête là. Le sujet est aussi vaste qu’il est intéressant. Je ne peux malheureusement aller trop loin sans faillir à ma promesse parce que c’est Loge aussi que la plupart des choses se passent.

    La suite au prochain épisode : "Addicted to free-massonry".

    Bien fraternellement,

    Antonio.

  • > FM et Religion
    7 février 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    A Candide, et à toutes et tous.

    Je crois bien qu’Antonio a grandement répondu à la plupart de tes questions (lesquelles, comme j’ai eu l’occasion de te le dire auparavant, sont bien trop nombreuses pour un seul et même post). Faut pas se faire d’indigestion brutale, ni paumer les lecteurs.

    Je reviens quand même sur :

    - Qu’apporte la religion que n’apporte pas la FM ?
    - Qu’apporte la FM que n’apporte pas la religion ?


    Comme on ne met pas en compétition les religions diverses et variées et la FM, c’est, à mon avis, une fausse question.

    Les constitutions fondatrices de la FM moderne étant disponibles sur internet, je peux citer sans trahir :
    "Tu ne sera pas un religieux libertin ni un athée stupide".

    Tout est dit : sois ce que bon te semble, si c’est de façon honnête et éclairée.

    Quand au sacré, je souris, car le sens du sacré, l’approche du sacré, ne relèvent d’une adhésion à une religion ou une pratique, mais les précèdent.

    Il n’est dit nulle part qu’un profane n’a pas la fibre du sacré, pas plus qu’il soit évident que tous les maçons l’aient. Le sacré est d’abord intérieur.

    Le rituel procède forcément de la descente du sacré sur l’assemblée, mais certains recoivent et d’autres roupillent. Comme dans les églises ...

    Quant à l’historique complexe des nombreux rituels existants, je n’y vois que peu d’intérêt dans ce forum d’ouverture à l’esprit maçonnique. Ceci relève de l’intellectualisation ou de la thèse historique, et non d’une démarche intérieure.

    Il faut vivre d’abord les choses avant de vouloir les expliquer et les disséquer.

    Belle journée à toutes et tous.

    Faber

    • >Entre les lignes
      7 février 2008, par
      Candide   [retour au début des forums]

      Chère faber,

      Il y a ce que je lis dans les lignes et ce que je perçois entre les lignes.

      Mes questions sont elles-malvenues ? Si oui il faut me le dire et je me tairai. Je n’ai pas l’intention de monopoliser l’espace avec des questions qui ne te semblent pas intéressantes ou des interrogations qui te font sourire.

      Si elles sont trop longues pour être postées sur ce forum, il faudra seulement que je trouve un autre moyen de les poser.

      D’autre part, je ne relèverai pas point par point les interprétations erronnées que tu fais de mes questions. Je crois que tu te places parfois dans une posture liée au combats que tu mènes. C’est peut-être dans un but pédagogique ?

      Pour finir je trouve assez horripilant cette opposition que tu fais entre la tête et le coeur. Ma démarche ne relève pas de l’analyse froide et dépourvue de sens ou de coeur. Le cheminement de la pensée peut être guidé par le coeur. Sache d’ailleurs que faire une thèse en Histoire (ou autre chose) nécessite une véritable démarche intérieure qui va bien au-delà du sujet en question... Mais ça, c’est comme d’autre chose, il faut le vivre pour le connaître.

      Candide

      Répondre à ce message

      • M’enfin
        7 février 2008, par
        Eléonore   [retour au début des forums]

        Mais que ce passe t’il donc ?

        Ou dans la réponse de Faber il y a quelque chose qui mérite la réponse que tu viens de lui faire ?

        Ou as tu vu que cela était malvenu ?

        Ou sont les interprêtations erronées, et même les interprétations tout cours ?

        Qui est encore capable de lire sans extrapoler les réponses de l’autre ? (il a surement pensé ça, alors je vais lui faire une réponse sur ce que je pense qu’il a pensé et non sur ce qu’il a dit en réalité)

        Et je comprends ce qu’elle a dit, le Sacré est partout ou l’on veut bien s’y ouvrir, c’est un sentiment profond, une vision différente, le Sacré est autant dans un Temple Maçonnique, que dans une église, que devant une vaisselle, que dans la comtemplation d’une fleur.
        Si l’intellect est utile, je doute fort par contre qu’il soit d’un grand secours pour ressentir le Sacré et le vivre.

        C’est pas une opposition c’est une différence.

        Tu n’écoutes pas avec tes yeux et ne vois pas avec ton nez, que je sache ?

        Et ben c’est pareil pour les choses de l’intuition que je relie au Sacré, l’intellect aura beau le décortiquer pour essayer de le cerner, il passera à côté invariablement. C’est pas le bon sens pour l’approcher.

        Moi en tout cas ce qui m’horripile, c’est cette façon depuis quelques temps de se chicaner pour un oui ou pour un non, de prendre facilement de travers ce que dis l’autre.

        Et c’est vrai que c’est difficile de répondre à une question multiple.

        Répondre à ce message

        • > M’enfin
          7 février 2008   [
          retour au début des forums]

          Chère Eléonore,

          J’éspère que tu comprendras que je serais mal à l’aise de te répondre à toi sur ce que j’ai dit à Faber. Cependant, je dois te remercier dans la mesure où tu m’as fait prendre conscience d’une méprise.

          Je vais donc, grâce à toi, reformuler ce que j’avais à lui dire dans un nouveau message. J’espère que tu y trouveras des réponses aux questions que tu viens de me poser.

          Encore merci,

          Candide

          Répondre à ce message

      • > Entre les lignes
        7 février 2008, par
        fabermother   [retour au début des forums]

        Cher Candide,

        Il faudrait arrêter d’essayer de lire entre les lignes que j’écris pour lire tout simplement ce que j’écris.

        C’est ton droit absolu de trouver horripilant l’opposition que je ne fais pas. C’est ton droit d’interpréter mes paroles.

        Je ne mène aucun combat. Je me contente de répondre honnêtement dans le cadre de l’esprit maçonnique, pour que tous les lecteurs puissent trouver leur compte. Tu ne me placera pas dans une situation de dialogue personnel avec un intervenant ni sur un terrain de polémique.

        Si ça déçoit, tant pis, c’est embêtant (pas pour moi).
        Si ça satisfait, tant mieux (toujours pas pour moi).

        L’important est que les profanes s’expriment. Si mes réponses ne répondent pas à leur attente, d’autres sauront s’en charger.

        Toujours ravie de te lire (inutile d’interpréter, c’est vrai).

        Amicalement,

        Faber

        Répondre à ce message

        • Dans le texte
          8 février 2008   [
          retour au début des forums]

          Chère Faber,

          Ce qui est dit est dit...
          Ce qui n’est pas dit n’est donc pas dit. Soit,

          Je prends bonne note pour la suite : ne pas interpréter. C’est vrai que ça sera plus serein.

          Loin de moi l’idée de placer qui que ce soit dans quelque situation que ce soit.

          Si on est déçu ou satisfait par une réponse c’est qu’on en attendait une particulière... Dans ce cas aucun interêt direct de poser la question.

          Je n’attendais pas de réponse particulière, mais j’ai eu la sensation de ne pas avoir été compris dans le pourquoi de ma question. Cela dit c’est peut-être moi qui n’ai pas compris la réponse.

          Si j’ai de nouveau cette impression j’en ferai part différement... ou pas du tout. Le but est d’avancer, pas de pinailler, c’est certain.

          Amitiés,

          Candide

          Répondre à ce message

    • > FM et Religion
      7 février 2008, par
      Candide   [retour au début des forums]

      Re-chère Faber,

      Le premier post que j’ai commis ce matin a été rédigé dans une phase de réveil (où en ce moment je suis un peu grognon). Résultat, non seulement le post est un peu vindicatif, mais en plus il ne retranscrit pas entièrement la réalité de mes sentiments. Si tu veux bien je reprends donc de façon plus sereine.

      Pour être franc, j’ai senti dans ta réponse que tu voulais m’avertir d’une tendance à intellectualiser un peu trop ma démarche.

      Je veux bien croire qu’elle semble être un peu "intello", cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas sincère et guidée par une recherche profonde qui va au-delà de ces simples aspects :

      Il y a aussi les questions dont je trouve les réponses moi-même et puis ce que je n’ai pas nécessairement envie de partager sur le forum parceque ce n’est pas le lieu. Donc quand je pose une question ici, cela ne reflète pas entièrement mon cheminement ou ma démarche.

      D’autre part, j’ai l’impression dans tes réponses que tu ne réponds pas vraiment à mes questions mais plutôt de façon générale sur le sujet. Ce doit être parceque mes questions sont trop longues et donc mal comprises.

      En résumé tout devrait aller mieux si je fais plus court ? je vais essayer.

      Bien à toi,

      Candide

      Répondre à ce message

  • > FM et Religion
    9 février 2008   [
    retour au début des forums]

    Candide,

    Je crois qu’avant tout tu devrais retrouver l’étymologie du mot "religion".

    Ce mot vient du latin, religiare qui signifie Relier, Unir.

    Bill

Rencontres du quatrième type
3 février 2008, par antonio   [retour au début des forums]

Mes bien chers Frères, mes bien chères Soeurs, bien chers vous tous.

Voilà déjà quelques mois, presque un an, une rencontre fut organisée. Malheureusement, pour causes professionnelles je ne pus m’y rendre. Ayant échangé quelques propos à ce sujet avec Faber, je vous propose d’en organiser une seconde. Un peu différente toutefois. Tirant les leçons de l’expérience passée, voici un début de proposition :

1. Le lieu de rencontre serait quelque part au centre de la France, un rectangle prenant la Bourgogne et le massif Central, soit un rectangle comprenant Dijon, Bourges, Clermont-Ferrand et Lyon, à peu près mais modifiable selon propositions.

2. Le lieu serait un gîte où nous pourrions passer la nuit avec toutes les commodités nécessaires pour un prix très modeste.

3. Le déplacement de devrait pas excéder la demi-journée par quelque moyen de locomotion que ce soit. Un week-end devrait convenir.

4. Chaque participant serait libre de venir accompagné par qui il désire.
5. Tous les frais seraient partagés équitablement entre tous.

Cette manière nous permettrait à très peu de frais de passer ensemble l’équivalent d’une journée complète sans que le voyage ne compromette trop la rencontre elle-même. Pour y avoir participé, une après-midi, suivie d’un début de soirée avec repas préparé en commun, suivie d’une soirée à échanger à bâtons rompus jusque tard dans la nuit, fait plus que n’importe quoi d’autre. Ayant le gîte sur place, les noctambules (dont je suis) n’auraient pas de problème.

Le gîte permet l’accès à toutes les bourses sans faire d’acrobaties. A titre d’exemple j’ai parcouru le site des gîtes de France et dans cette région on trouve ce que l’on désire entre 10,00 et 16,00 € la nuit par personne. Si on prend le jeu de draps pour le lit il faut ajouter en moyenne 3,00 €. Il y a des chambres de 2 à 6 personnes mais surtout un espace commun assez vaste en général, un feu ouvert et/ou barbeQ et des sanitaires en suffisance et bien équipés. Si chaque participant prend le nécessaire pour s’alimenter, la mise en commun peut donner lieu à quelque chose hors normes plutôt amusant, à défaut d’être gastronomique.

A première vue je propose mai, juin, septembre ou octobre mais des alternatives sont bienvenues.

Avec l’accord de Faber, je prends la responsabilité de l’organisation. Si vous êtes intéressés, faites-moi suivre par e-mail :
1. la période souhaitée en termes de dates de WE, plusieurs si possible,
2. le nombre probable de participants
3. la région et la ville de départ.
Je ferai un premier tableau en rapprochant au mieux les correspondances. Ayant votre e-mail, je vous ferai suivre des commentaires en fonction des éléments en ma possession.

Pour en discuter publiquement, nous avons déjà un forum à notre disposition.

Mon e-mail : afortu(arrobase)scarlet(point)be.
(En travestissant l’e-mail, j’enquiquine les pompeurs de sites.)

Je suis à votre écoute et bien fraternellement,

Antonio.

  • > Rencontres du quatrième type
    4 février 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Tu as tous pouvoirs pour organiser cette rencontre, je le confirme.

    Et je te remercie d’avoir bien voulu accepter cette délégation totale.

    Pour éviter de surcharger le présent forum, et pour m’éviter de faire une gymnastique de couper-coller, pourrais-tu mettre cette annonce sur le forum "rencontre avec les aliens" que j’ai laissé ouvert pour cette nouvelle rencontre que j’espérais ?

    Je signale quend même que cette rencontre est destinée à ceux que nous connaissons par leur présence sur le forum. Mais les lecteurs silencieux ont le temps de participer, pour que nous puissions les connaître et les inviter, si il y a lieu.

    Faber

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
2 février 2008   [retour au début des forums]

Bonjour à toutes et à tous

Merci pour vos post(s), c’est avec beaucoup de plaisir que je decouvre jour après jour vos messages.

Ils sont tels de toutes petites lueurs qui balisent mon chemin.

Aujourd’hui, peu importe les raisons du rejet de ma candidature, c’est un fait. On verra plus tard !

"Le principe directeur est ce qui s’éveille de soi-même, se dirige et se façonne soi-même tel qu’il veut, et fait que tout événement lui apparaît tel qu’il veut"

Bien amicalement à vous toutes et tous, Blackboulé

>Retour au questionnement : Pourquoi ?
28 janvier 2008, par Candide   [retour au début des forums]

Bonjour à tous,

Avant de poser ma question je dois éclaircir un point : Acceptez-vous encore les voeux de bonne année à cette date avancée ?
Si oui, sachez que je vous souhaite donc une bonne année 2008 et j’éspère que nos échanges seront encore nombreux et riches.

Pour reprendre un peu le cours de ma promenade parmis vous, je voudrais soumettre une question qui s’adresse aussi bien aux FFMM qu’aux promeneurs qui ont entamé une démarche.

Pourquoi avoir un jour franchi le pas et frappé à la porte ?

- Pour "en être" ?
- Pour donner un sens à sa vie ?
- Pour aller plus loin dans sa quête mystique ?
- Par soucis de l’autre ?
- Par curiosité ?
- Par goût du secret ?
- Par amour ?
- Pour assouvir un désir de spiritualité ?
- Pour ne plus avoir peur ?
Peut-être pour aucune de ces raisons...
Une question qui est complémentaire et qui s’adresse plutôt à Eléonore : Pourquoi, au contraire, attendre et ne pas frapper ?

Bien à vous et encore bonne année,

Candide

  • > Retour au questionnement : Pourquoi ?
    29 janvier 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Bonjour Candide et toutes et tous,

    Merci de tes voeux (non, il n’est jamais trop tard pour des voeux).

    Ta question n’a pas de réponse unique, car la complexité et la diversité de l’être humain font que chacun a sa ou ses raisons qui lui appartiennent.

    Même la raison "pour en être", bien qu’elle semble rédhibitoire, surtout dans la pire facette de se faire un carnet d’adresses, peut devenir après l’initiation un véritable engagement.

    Pour ma part, après avoir refusé deux ou trois appels, c’est ma dentiste qui m’a convaincue, un jour que j’étais en train de souffrir sous sa roulette. Elle m’a dit simplement : je suis franc-maçon et la maçonnerie a besoin de vous. Mon côté boy-scout a réagi. LOL

    Je laisse, bien sur, le soin à Eléonore de répondre à ta dernière question.

    Amicalement,

    Faber

  • > Retour au questionnement : Pourquoi ?
    29 janvier 2008, par
    Eléonore   [retour au début des forums]

    Ah ! une question pour moi ?

    Mais j’ai frappé, Candide, j’ai frappé il y a 2 ans, j’ai frappé à la porte sur ce forum et on m’a entrebaillé la porte.
    Ensuite s’en est suivi tout un cheminement, d’une telle richesse pour moi, que du coup j’ai attendu pour frapper "plus officiellement" à la porte d’une Loge.

    Puis quelques mois d’attente, qui ne m’ont pas paru du tout une éternité, pour que tout prenne forme.

    Et enfin la réponse (que désolée, je n’ai pas encore partagé ici, tellement j’avais besoin de la garder, au chaud, au fond de moi), réponse qui me disait que je suis accueillie (je préfère ce terme à celui d’acceptée).

    Tout c’est passé, pour moi, dans une sérénité, que je n’aurait peut-être pas eu si j’avais précipité les choses. C’etait naturel, mûr, paisible.

    C’est le fruit d’un travail, entrepris en compagnie de ceux que j’appelle mes Parrains et Marraine, terme plein d’amour, qui me rappelle les bonnes Fées et Génies des légendes,qui se penchent sur le berceau aux naissances.

  • > Retour au questionnement : Pourquoi ?
    31 janvier 2008, par
    antonio   [retour au début des forums]

    Cré bon gu d’bon soir : c’est pas une question, c’est une rafale ! J’aimeueueueueueu.

    Éclaircissons : à pleines charretées, je veux !

    Une réponse : la curiosité. C’est probablement le meilleur moteur : le meilleur rendement, pas ou peu de déchets, s’auto-alimente, auto-allumage garanti. Bref, le pied. Attends, je ne dis pas que le reste c’est de la gnognotte mais ça vient APRES. En général on avance en posant un pied devant l’autre, la longueur des pas c’est du détail. Sur un point très précis je suis d’accord avec Jean-Marc : faut oser ! Pour le reste je continue à constater que vitesse et précipitation ne font que des Maçons médiocres ne réalisant trop tard où ils sont tombés faute de préparation, malheureusement c’est pas comme la potion d’Obélix, quoique en y réfléchissant bien ... mais chut, je vais pas tout vous dévoiler, là, tout de trac ! Le top c’est qu’à l’intérieur c’est tout ce que tu as cité avec d’autres trucs en prime ! C’est dingue, non ?

    Tout de suite là, comme ça, le truc à Éléonore c’est plus sage. En plus on exerce la patience, vertu pratique s’il en est. Pas chère, pratique, peut se consommer seul ou à plusieurs, pas de vices cachés et résultat à peu près garanti.

    T’en as encore des comme ça ?

    Bien fraternellement,

    Antonio.

  • > Retour au questionnement : Pourquoi ?
    2 février 2008   [
    retour au début des forums]

    Bonjour à tous,

    J’éspère que vous ne m’en voudrez pas si je vous répond à la fois à Faber, Eléonore et Antonio.

    Si j’ai posé la question c’est d’une part pour confirmer que mes motivations pouvaient être les bonnes (merci Faber et Antonio), d’autre part pour comprendre pourquoi, pour l’instant, je ne me sens pas de franchir le pas...

    Malgré la curiosité et une irrépressible envie d’agir, de mettre en pratique les découvertes sensationnelles que j’ai faites ces derniers temps... La question qui persiste : est-ce bien réel ?... N’est-ce pas finalement un fantasme ?... En franchissant la porte, trouverais-je à la mesure de ce que j’éspère ?

    C’est pour cela que je comprends la démarche d’Eléonore. Au passage j’étais loin d’imaginer que tu avais fait ton entrée ;o)

    Tout ça pour dire que je dois encore confronter mes intuitions avec vos avis éclairés. Donc oui Antonio, je crois que j’en ai d’autres des comme ça.

    bien à vous,

    Candide

    • > Retour au questionnement : Pourquoi ?
      2 février 2008, par
      fabermother   [retour au début des forums]

      Bonsoir cher Candide, et toutes et tous.

      Tu dis :

      La question qui persiste : est-ce bien réel ?... N’est-ce pas finalement un fantasme ?... En franchissant la porte, trouverais-je à la mesure de ce que j’éspère ?


      Le fantasme reste fantasme tant qu’il n’y a pas de passage à l’acte. Là, je n’ai rien inventé.

      Mais le passage à l’acte peut décevoir la beauté du fantasme. Rien n’est garanti.
      C’est un choix à faire, un risque à prendre.

      Je me permets de répondre pour Eléonore (car n’ayant pas l’ADSL, elle vient quand elle peut).

      Notre chère Eléonore a passé les enquêtes et le passage sous le bandeau de façon positive et satisfaisante. Elle est donc admise à être initiée dans quelque temps.

      Elle est passé de l’état de profane à celui de postulante, de celui de postulante à celui de néophyte. Un jour de printemps, elle passera de l’état de néophyte à celui d’impétrante avant de devenir dans la foulée "initiée".

      "Tout commencement est d’une infinie délicatesse." (Préambule du film "DUNE")

      Très douce nuit à toutes et tous.

      Faber

      Répondre à ce message

      • > Retour au questionnement : Pourquoi ?
        3 février 2008   [
        retour au début des forums]

        Chère Faber,

        Je me pose la question de savoir si il s’agit d’un fantasme, je n’affirme pas que cela puisse en être un. Par là je m’interroge sur la sincérité de ma recherche rien de plus... Peut-être ne devrais-je pas partager ces doutes ici...

        Je suis bien d’accord sur le fait qu’il y a bien un risque à prendre. Sinon il ne s’agirait pas d’une voie initiatique. Mais entre le risque pris en toute et pleine conscience et le passage à l’acte il y a un monde me semble-t-il ?

        Bien à toi,

        Candide

        Répondre à ce message

    • > Retour au questionnement : Pourquoi ?
      3 février 2008, par
      antonio   [retour au début des forums]

      Cher Candide,

      En gros, ce serait trop beau pour être vrai ? Le tout est, pour nous, de savoir qu’est-ce qui est bien réel en ce qui te concerne. D’autre part je ne sais pas de quoi tes motivations sont faites et il faudrait sans doute les expliciter si tu veux qu’on les commente. Mais, au fond, motivations pour quoi faire ? Savoir si tu est ou non capable de devenir Franc-Maçon ? Je ne peux pas répondre à ta place mais je peux, comme les Frères ou Sœurs présents sur ce forum et ailleurs, t’instruire sur ce qui pourrait te manquer ou t’aider à expliciter ce qui te semble incompréhensible pour le moment. Ne penses-tu pas qu’il faudrait commencer par essayer de comprendre ce que la FM demande avant de savoir si tu es capable de la rejoindre ?

      Tes premières volées de questions vont dans ce sens, alors ne t’arrête pas. Pourquoi vouloir entreprendre une démarche si les découvertes que tu as fait te semblent si sensationnelles ? Penses-tu qu’il y a encore derrière ces découvertes d’autres choses qui mériteraient que tu t’y intéresses ?

      Tu dis tout à fait justement qu’il s’agit d’une voie initiatique comme il y en a d’autres. Y a-t-il danger ? Ce n’est pas exclu sans vouloir prétendre qu’il y ait vraiment un risque. A partir du moment où tu as décidé que risque il y a, cela veut dire aussi que tu as évalué les éléments en ta possession et que donc une décision est à prendre. A contrario si tu continues à évaluer c’est que tu considères que tu n’as pas toutes les cartes en main pour te risquer à prendre une décision. C’est une position somme toute assez logique. L’un dans l’autre cela revient à évaluer les buts de la Franc-maçonnerie et décider s’ils sont suffisamment honorables et utiles que pour que l’on se décide à en faire partie, de l’une comme des autres.

      Bien fraternellement,

      Antonio.

      Répondre à ce message

  • >Retour au questionnement : Pourquoi ?
    24 mai 2008, par
    Colin   [retour au début des forums]

    Bonsoir Candide,
    Bonsoir à tous,

    La question de Candide, bien que datant de plusieurs mois, m’a motivé à partager avec vous mon approche actuelle. C’est aussi l’occasion d’un premier échange.

    Candide, tu as écrit que ta question se posait aussi aux "promeneurs qui ont entamé une démarche".

    Ce dernier mot est à pour moi de poids, par extension.

    C’est ce mot qui m’a amené à m’intéresser à la FM et à en entrevoir les tenants et aboutissants, mais aussi à ne pas y postuler et à refuser pour l’instant toute éventuelle proposition de cooptation.

    Après une phase aussi puérile que frénétique de découverte extatique de la très forte affinité entre mes valeurs personnelles et celles de la FM, j’ai eu la "sagesse", du peu que je me connaisse, d’attendre. Le temps d’initier une sereine réflexion sur le sujet.

    De cette réflexion, en cours, émergent plusieurs choses :
    - Que le fond de la "démarche" est en fait de faire ce travail sur soi, ses valeurs, sur sa liberté de penser, d’agir, sur son rapport à l’autre, à la mort.

    - Incidemment que ce chemin devait pour moi être commencé "seul", sur un plan éloigné de la spiritualité, qu’il me fallait déjà faire ce premier travail personnel avant de passer à une étape suivante, quelle qu’elle puisse être.

    Au bout de cette démarche ne se trouverait pas la FM car celle ci était elle même le sentier et que rien ne pouvait à ce jour m’assurer que c’était le mien ou celui que je serais appelé à choisir.

    Au delà de l’Amour recu et je le pense partagé par la personne de mon entourage qui a éveillé cette Curiosité, mes recherches sur la FM contribuent désormais intimement à ce travail personnel auquel je me suis attelé.

    Entrer en FM ou pas n’est actuellement plus d’importance à mes yeux et cela me semble pertinent de n’avoir pas frappé à la porte à l’époque ou cela me dévorait.

    Peut-être un jour, à la croisée des chemins, sentiers, routes et autoroutes, un choix ...

    Bonne soirée à tous, au plaisir !

    Colin

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
27 janvier 2008, par Blackboulé   [retour au début des forums]

Bonjour, Voilà.... j’ose !

Je viens d’être ajourné après mon passage sous le bandeau lors de ma candidature au GODF.

Je ne comprends pas très bien car dixit mon parrain, on me propose de représenter ma candidature dans 6 mois qui devrait etre accepté ???

La raison : le peu de votants présent à fait basculer la décision de manière négative mais que mes reponses n’étaient pas en cause....

Question : suicide, laïcité, politique. Reponse : en adequation avec mes convictions de "profane" qui devrait être instruit, non ?

Et je n’ai aucun problème personnel.

Peut-être un maçon pourrait m’expliquer ce qui m’est arrivé. Je suis un peu perplexe.

Bien amicalement
Blackboulé

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    27 janvier 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Bonjour Blackboulé et vous toutes et tous,

    Voici un pseudo qui ne saurait être que provisoire. :-)


    Je ne comprends pas très bien car dixit mon parrain, on me propose de représenter ma candidature dans 6 mois qui devrait etre accepté ???

    Ceci s’appelle un ajournement. Ce n’est pas une fin de non-recevoir.

    Il faut savoir que dans la plupart des Obédiences, les votes sont à la majorité de 70% (les 2/3). Si ce principe était en vigueur dans le système de vote républicain, la grande majorité des élus ne seraient pas élus. LOL

    Après un blackboulage léger, ce qui semble être le cas, le Président de Loge a toute latitude, après avoir pris conseil de son conseil d’administration, de décider un nouveau passage 6 mois ou 1 an après.

    Le seul fait que l’intégralité des votants n’étaient pas présents justifie amplement l’ajournement.

    C’est-à-dire, un nouveau tour de piste.

    Ceci te permettra de méditer, de murir, et d’être encore plus en forme. Je conforte l’information de ton parrain : il est fortement vraisemblable que tes réponses n’étaient pas en cause (sinon ton parrain te l’aurait dit, et tu serais actuellement vraiment blackboulé définitivement).

    Confiance !

    Belle après-midi à toutes et tous,

    Faber

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      27 janvier 2008   [
      retour au début des forums]

      Bonjour Faber, bonjour également à toutes et à tous.

      Je te remercie vivement pour ta reponse qui me rassure et me motive encore un peu plus à me présenter une nouvelle fois dans 6 mois ou 1 an.

      Si tu as quelques lectures à me conseiller (excepté Marc Aurel et Sénèque que j’ai déjà lus)j’en serai très heureux.

      Bien Cordialement,
      Blackboulé

      Répondre à ce message

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        27 janvier 2008, par
        fabermother   [retour au début des forums]

        Bonsoir toutes et tous, et bonsoir whiteboulé (heuu... black and white, j’aime bien),

        Pour les lectures, pour ce qui me concerne et cela n’engage que moi, je ne donne aucune lecture "maçonnique" aux impétrants, ni même aux tout nouveaux apprentis.

        Mais j’aime partager, entre autres, car je ne vais pas faire une liste exhaustive de mes plaisirs de lectrice. En vrac :

        - La Génèse de l’Ancien Testament
        - L’Alchimiste, de Paolo Coelo
        - Platon et son mythe de la Caverne
        - L’Ecclésiaste (toujours de l’ancien Testament)
        - Le classique "Petit Prince" de St Ex
        - Les BD des Bidochons
        - Les BD des Frustrés
        - Les poèmes de Baudelaire, de Heredia ...

        J’arrête là, pour l’instant.

        En fait, lis dans ton coeur et vois l’humanité. C’est le premier grand pas. Le reste suit.

        Douce et paisible nuit,

        Faber

        Répondre à ce message

      • Lectures
        28 janvier 2008, par
        fabermother   [retour au début des forums]

        Je te recommande vivement "Le Moine et le Vénérable" de Christian Jacq.

        Il décrit fort bien ce que doit être l’esprit maçonnique.

        Amicalement,

        Faber

        Répondre à ce message

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    29 janvier 2008, par
    MOMO   [retour au début des forums]

    Salut blackboulé,

    Je fais partie de l’Obédience dans laquelle tu t’es présenté, et j’ai présidé à ses destinées pendant trois longues années.
    Tu as été ajourné pour six mois,et cela n’est pas forcément une mauvaise chose. La Loge est sèrieuse, et elle te demande seulement de méditer encore un peu sur l’importance de l’engagement très important que tu vas devoir prendre vas prendre. Elle prend ses précautions, et c’est tout à son honneur. Je connais des Franc-Maçons de très haute valeur actuellement qui ont été blackboulés comme toi.
    Ne prend pas ombrage de ce "contre-temps", et considère plutot qu’il s’agit là d’un bienfait. Tu reviendras grandi lors de ton prochain passage, et surtout reste le plus naturel possible, il ne s’agit pas de plaire en Franc-Maçonnerie mais d’être soi même ; ce sont nos différences qui nous enrichissent.
    Bon courage dans ton cheminement, ton parrain aura maintenant tout le loisir de te guider, et la prochaine fois la Lumière jaillira d’autant plus fort.
    Dis toi bien que le temps ne compte pas dans notre démarche, et que toute forme de précipitation s’avèrera automatiquement plus que nocive.
    Prends patience "mon Frère en Humanité", et saches bien que je suis de tout coeur avec toi.
    Frères, Soeurs, et tous passants de ce Forum, sachez que je vous aime tous Pareillement.
    MOMO

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      31 janvier 2008, par
      antonio   [retour au début des forums]

      Salut les chouchous.

      Voilà belle lurette que je ne traînais pas mes guêtres de ce côté. Si vous vouliez me tendre la perche, c’est gagné merci, mais en guise de perche c’est un pont-levis.

      Momo, je te suis dans ce que tu écris mais là, pour une fois, j’suis pas d’accord. Première analyse, notre black (notre black, car black boulé) dit la vérité : j’entends par là qu’il rapporte fidèlement ce qui lui a été dit ou qu’il a entendu. C’est triste à mourir ! Non seulement y a des nanars qui disent non sans raison apparente (pas de justification) mais ils sont tellement plus nombreux que les absents, qu’ils l’emportent. Ca ne vous rappelle rien ? Que le candidat eusse été temporairement ajourné pour motifs administratifs : rien à redire. Mais là, je suis triste pour une Loge qui ose pratiquer de la sorte.

      Seconde analyse, notre black ne dit pas la vérité : j’entends qu’il suppose et interprète une situation, pas qu’il est menteur. Sans raison apparente, ce peut être n’importe quoi. Mais notre black ajoute, je cite "[...] mais que mes réponses n’étaient pas en cause [...]". Là encore : s’il dit la vérité, dans cette Loge, c’est méchant en plus : on blackboule pour le plaisir ... Si par contre notre black a interprété à sa manière c’est lui qui devrait se poser des questions quant à la nature de sa démarche.

      En pratique, dans tous les cas, je reprends d’Emerek, que je cite "Les réponses que tu as données seront elles différentes dans 6 mois... ?". Qu’est ce qui aura changé dans six mois s’il n’y a personne pour s’en préoccuper : l’air du temps sans doute mais notre black, lui ? Du coup je me pose une autre question : si d’aventure notre black est accepté dans six mois, c’est pour quelle raison ? Les présents pour une fois plus nombreux que les "contre" ? Les miracles existent pour ceux qui y croient.

      Vous me trouvez véhément : d’accord, j’assume ! (Un autre avait écrit : J’accuse !) C’est pour lutter contre cet état de choses que je secoue le cocotier. Et là encore je suis trop gentil : un cocotier, lui, laisse tomber de beaux fruits, tout comme l’olivier.

      Je m’arrête là mais ce n’est que partie remise : le sujet est bien trop important que pour être laissé aux seuls Maçons.

      Allez, bonne bourre quand même et ne te laisse pas endormir.

      Bien fraternellement,

      Antonio.

      Répondre à ce message

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        1er février 2008   [
        retour au début des forums]

        Bonjour à toutes et à tous

        Merci pour vos post(s), c’est avec beaucoup de plaisir que je decouvre jour après jour vos messages.

        Ils sont tels de toutes petites lueurs qui balisent mon chemin.

        Aujourd’hui, peu importe les raisons du rejet de ma candidature, c’est un fait. On verra plus tard !

        "Le principe directeur est ce qui s’éveille de soi-même, se dirige et se façonne soi-même tel qu’il veut, et fait que tout événement lui apparaît tel qu’il veut"

        Bien amicalement à vous toutes et tous,
        Blackboulé

        Répondre à ce message

  • Lumière
    30 janvier 2008, par
    EMEREK   [retour au début des forums]

    Finalement je ne sais toujours pas pourquoi tu as été ajourné...

    Les questions posées ne devraient pas poser problème...(y a-t-il eu une question sur le symbolisme et/ou sur la spiritualité ???)

    Les réponses que tu as données seront elles différentes dans 6 mois...?

    Je te propose de nous confier ce que tu penses avoir posé problème... non pour que nous y répondions mais pour que tu le verbalises...

    Car vois-tu la maçonnerie c’est aussi une rencontre,une osmose,un coup de foudre... Entre un individu et une loge...Il faut une conjonction....

    Ce n’est pas forcément évident.

    L’excuse du peu de participants me semble probable mais insuffisant...

    Aides-toi et le ciel t’aidera

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    17 février 2008   [
    retour au début des forums]

    à "blackboulé":ton parrain a-t’il bien choisi l’obédience qui TE correspondrait , ou as-tu été "amené" vers SA sphère ??? Eclairer sert à montrer TOUT ce qui existe !!! je te tutoie , cela me paraît bon signe !!! (Méditons)

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      23 février 2008   [
      retour au début des forums]

      Bonjour,
      je suis très content que tu me tutoies, en effet c’est un bon signe, merci !
      Je viens seulement de prendre connaissance de ton message aujourd’hui.
      Pour information, j’ai choisi moi-même mon obédience, celle-ci est en adéquation avec mon principe directeur.
      D’autre part, j’ai une excellente nouvelle, je peux me représenter quand je le souhaite, je n’ai pas de délai d’attente !!!!!
      Je ferai quand même ma démarche en septembre afin qu’elle ne soit juger trop hâtive !
      Bon week-end et très bonne semaine à toutes et à tous.
      Blackboulé

      Répondre à ce message

> J’ai frappé
15 janvier 2008   [retour au début des forums]

Bonjour,

Voilà on est le 15 janvier et,

je tenais à vous remercier pour l’aide que vous m’avez apportée, Faber, Antonio, jean-Marc et évidemment vous tous.

He oui J’ai frappé et on m’a répondu.

Que d’émotions !

Merci encore pour votre aide dans ma quête.

J’espère pouvoir vous apporter quelques chose. Je sais et je devine que vous oui encore et toujours.

Bientôt il fera jour, dans deux mois.

Cette année sera une année lumineuse et

soyons fous croyons un moment aux signes j’ai gagné le 13/01 un voyage à une tombola pour une association de soutient à la culture Turque. Un voyage à Istanbul ville à la croisé des mondes.

Fraternellement
Lucie

  • > J’ai frappé
    16 janvier 2008, par
    fabermother   [retour au début des forums]

    Chère Lucie, et vous toutes et tous,

    Je suis bien heureuse de cette nouvelle.

    Tu dis qu’il fera jour dans deux mois.

    Est-ce que cela signifie que tu as déjà reçu toutes les visites d’usage dans la plupart des obédiences et le passage qu’il en découle ?

    Bien sur, tu n’es pas obligée de répondre, mais ton expérience et ton vécu peuvent aider les lecteurs et nos chers promeneurs.

    Belle journée,

    Faber

    Ps : Istambul (ex Constantinople ex Byzance) est une ville fascinante et magique.

    • > J’ai frappé
      16 janvier 2008   [
      retour au début des forums]

      Bonjour,

      Voilà ma démarche
      J’ai fait mon courrier en mai et j’ai rencontré fin octobre un responsable et reçu les 3 visites fin décembre.
      Entre, à par vous et ma curiosité de lectrice. patience et réflexion.
      Et de nouvelles question sont apparues .
      Bonne journée
      juste une petite question technique à Rocbo.Il me faut beaucoup de patience pour ouvrir la page du site sur mon mac alors que sur pc c’est plus rapide ? à quoi est-ce du.

      LUCIE bonne journée

      Répondre à ce message

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
13 janvier 2008, par herouna   [retour au début des forums]

ça fait plus de 2 ans que j’essaie de faire des effort pour hadere la frammaçon. mais dommage exepter mon grand pere decede je ne connaît aucun frammaçon pour m’aider à deposer ma candudature mais comment y faire ?

Communiqué
9 janvier 2008, par rocbo   [retour au début des forums]

Fabermother en rade
Le micro de notre chère Faber a rendu l’âme.
De ce fait, elle ne peut intervenir sur les forums ni répondre aux éventuels emails qui lui seraient envoyés.

Patience.
@+
®o©ßo

Salle humide
4 janvier 2008, par fabermother   [retour au début des forums]

Pour ceux et celles qui ne suivent pas tout de mes pérégrinations sur la toile (faut dire que ce n’est pas facile car je brouille parfois les pistes), je signale quand même que les vœux de notre ouebemaster vaut son pesant de loukoums au zinc d’à côté.

Moi, j’aime bien les loukoums. Maçon certes, mais cela n’empêche en rien un épicurisme de bon aloi qui permet un ésotérisme tout aussi de bon aloi.

Faber

LOGO SPIP Réalisé sous Spip

Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net

Déclaré à la CNIL sous le n°1153442