rocbo menu


Lettre ouverte aux spectateurs citoyens
Abandonner tant qu’il est encore temps le dispositif Hadopi

mercredi 8 avril 2009, par rocbo

Dans la même rubrique


Albanel surfe sur les hot spots !!!
Hadopi : Bruxelles ouvre une brèche
Qui gagne quoi avec Hadopi ?
Hadopi sanctionné
MegaUpload fermé
Quand Orange vire aux Bleus
Hadopi, partout
Le traité secret ACTA
Pas peur d’Hadopi parce que ...
Les allemands sont là, on les laisse
Réseau des Pirates
Contourner Hadopi ?
Hadopi vire à l’Orange
Leur “Culture” n’existerait pas sans la nôtre
Hadopi ? il n’y a qu’e-mail qui m’aille
HADOPI, mon amie, qui es-tu ?
Loi Hadopi : Rideau !!!

Thèmes connexes :
cine-bis
Michael est de retour
L’Age d’or du cinéma de genre italien
Ray Harryhausen 29 juin 1920 - 7 mai 2013
La Stratégie Ender (Ender’s Game)
King Kong dans un iPod
Génériques de films
Hugo Cabret, Martin Scorsese & Brian Selznick
7ième art
John Carter
King-Kong 1933
cinéma
La monstrueuse parade
Stuart Freeborn (5 sept 1914 – 5 fev 2013)
Europa Film Treasures
BD : Humour d’hier et d’aujourd’hui
R. Matheson 1926 - 2013
Prometheus
Les années 68 au cinéma
Ray Bradbury
Bobines Rebelles
Innocence
dadvsi
Villepin se fout de Gnou mais s’en sert
DRM, mon amour
DRM, mon amour II
DRM, mon amour XII
DRM, mon amour XIV
lestelechargements.com
Tu veux m’écouter ? Paye et repaye mon con
La débâcle de l’Internet
une autre vision

DRM, mon amour IV
DRM, mon amour III
Digital rights management
DRM, mon amour VIII
Super Dadvsi au Sénat
Scott Ross vs Glenn Gould ?
Jamendo
DRM, mon amour VII
Le V.O.D interdit
Candidats.fr
Airtist
DRM, mon amour VI
Le premier CD illisible
Hadopi
"Le droit à la paresse" au domaine public !
Ajouter des DRM au HTML ?
Hadopi et les droits d’auteur
Fredric Wertham et les « Crime comic-books »

Articles récents
mardi 20 juin
Come on let’s tweet again
To hits, mise à jour au coup par coup
vendredi 16 juin
La MIGE, Monnaie Locale
Monnaie complémentaire du territoire creusois
dimanche 30 avril
Obsolescence d’un métier et de sa culture
Je suis tout juste bon à m’exhiber au cirque Pinder
dimanche 16 avril
Quand je ne tweet pas, je pouet !
Twitter et Mastodon sont dans un bateau ...
vendredi 24 mars
Twitter : Actualisation de mes tweets
Tous mes tweets sont accompagés d’images en copyleft
lundi 20 février
Intelligence Artificielle & Robotique
Nous avons toujours rêvé de construire des machines intelligentes,
mardi 14 février
+ de 100 nouveaux tweets en ligne
Les images de mes tweets sont en copyleft
samedi 21 janvier
Actualisation du site de mes tweets
Plus de 500 tweets illustrés archivés.
mardi 3 janvier
Site des rubriques de mes tweets
Mise en ligne de mes tweets classés par rubriques
mercredi 23 novembre
Fillon, bien plus à droite que vous ne pensez
Primaire de la droite


Chantal Akerman, Christophe Honoré, Jean-Pierre Limosin, Zina Modiano, Gaël Morel réalisateurs, Victoria Abril, Catherine Deneuve, Louis Garrel, Yann Gonzalez, Clotilde Hesme, Chiara Mastroianni acteurs, Agathe Berman et Paulo Branco producteurs.

Artistes et producteurs engagés, nous nous sommes dévoués tout au long de notre carrière à la promotion d’un cinéma différent, un cinéma ouvert et exigeant.

Vous avez fait vivre nos œuvres, les portant, les reconnaissant ou les rejetant. Tout au long de notre carrière, nous avons poursuivi la même ambition : diffuser notre travail et le partager avec vous. Tout au long de notre carrière, mille obstacles se sont présentés à nous, qu’ils aient été techniques, matériels ou économiques.

Aujourd’hui, nous avons la chance de vivre une révolution numérique qui nous permettra, dans un futur très proche, de lever nombre de ces obstacles et d’ouvrir notre cinéma à toutes et à tous.

Aujourd’hui, certains craignent cette révolution et craignent pour leur monopole. La loi Création et Internet répond à une angoisse légitime, que nous partageons : celle de voir les œuvres dévalorisées et dégradées par leur diffusion piratée sur Internet.

Pourtant, cette loi, qui prétend se poser en défenseur de la création, ne fait qu’instaurer un mécanisme de sanctions à la constitutionnalité douteuse et au fonctionnement fumeux.

Fruit d’un lobbying massif, fondée sur la présomption de culpabilité, la loi Création et Internet crée l’Hadopi, une haute autorité contrôlée par l’exécutif et qui pourra, sans qu’aucune preuve fiable ne soit apportée et sans qu’aucun recours gracieux ne soit possible, couper durant une durée extensible à l’infini la connexion Internet d’un usager.

Pis, et contrairement à ce qui a été écrit ici et là, aucune disposition législative ne prévoit que cette procédure se substitue aux poursuites pénales et civiles, faisant de la double peine une réalité envisageable.

Alors que le Parlement européen vient, pour la troisième fois en quelques mois et à la quasi-unanimité, de qualifier l’accès à Internet de droit fondamental, alors qu’aux Etats-Unis le modèle de riposte « graduée » se fissure et que le reste du monde met l’accent sur la poursuite de ceux qui font commerce du piratage, le gouvernement français s’obstine à voir dans les utilisateurs, dans les spectateurs, des enfants immatures à l’origine de tous les maux de l’industrie cinématographique.

Démagogique, techniquement inapplicable, bêtement ignorante des nouveaux procédés de téléchargement et purement répressive, cette loi est aussi un rendez-vous manqué. Ne prévoyant aucune forme de rétribution nouvelle pour les ayants droit, la loi Création et Internet ne s’adresse ni au cinéma dans sa diversité, ni aux spectateurs. Ne constituant qu’une ultime et vaine tentative d’éradiquer le piratage par la sanction, sans se soucier de créer une offre de téléchargement légale, abordable et ouverte sur Internet, elle ne répond à aucun des défis aujourd’hui posés par les nouvelles technologies, alors même qu’une réaction créative et forte de l’industrie cinématographique et des autorités de tutelle dans leur ensemble s’imposait.

Nous ne nous reconnaissons pas dans cette démarche, et appelons à un changement des mentalités. Craindre Internet est une erreur que nous ne nous pouvons plus nous permettre de faire. Il est temps d’accepter et de nous adapter à ce « nouveau monde » où l’accès à la culture perd son caractère discriminatoire et cesser de vouloir en faire une société virtuelle de surveillance où tout un chacun se sentirait traqué.

Que ce soit par un système de licence globale ou par le développement d’une plateforme unifiée de téléchargement des œuvres à prix accessibles et sans DRM, il faut dès aujourd’hui des réponses positives à ce nouveau défi, et se montrer à la hauteur des attentes des spectateurs. L’heure est à la réinvention et à l’émerveillement, et non pas à l’instauration d’un énième dispositif répressif.

Conscients de la nécessité qu’éprouvent les ayants droit, dont nous sommes, à trouver de nouveaux modes de rétribution et d’en finir avec le piratage.

Confrontés à un dispositif essentiellement conservateur, liberticide et démagogique qui ne s’attaque à aucun des enjeux réels de la révolution numérique et ignore volontairement les intérêts du cinéma d’auteur.

Et en réaction aux nombreuses tribunes rédigées par des institutions et des lobbies s’exprimant au nom d’une profession qu’ils ne représentent que partiellement.

Nous, cinéastes, producteurs et acteurs, marquons avec cette adresse notre refus du dispositif Hadopi et de la loi création et Internet.

Nous appelons tous les amoureux du cinéma et des libertés, de la création et de la diversité à faire entendre leur voix auprès de leurs représentants afin d’abandonner tant qu’il est encore temps le dispositif Hadopi et de mettre en place un système plus juste, équilibré et prenant en compte les intérêts de tous.

Contact : brancojuan@gmail.com

Mise à jour, s’ajoutent à la liste :
Eva Truffaut (artiste cinéaste, ayant-droit de François Truffaut), Brigitte Rouan (réalisatrice), Françoise Romand (réalisateur), Laurence Ferreira Barbosa (réalisateur), Santiago Amigorena (réalisateur), Sylvain Monod (producteur, réalisateur), Luc Wouters (réalisateur, SRF), Gisčle Rapp-Meichler (réalisateur), Aliette Guibert-Certhoux (réalisateur), Robin Hunzinger (réalisateur), Fabrice Ziolkowski (réalisateur), Jacquie Bablet (réalisateur), Jeanne Balibar (actrice), Jean Sainati (ex délégué de l’ALPA général de 88 à 2002), Pierre Cattan (producteur), Gilles Sandoz (producteur, Pascal Verroust (producteur), Jean des Forêts (producteur), Ivonne Cotorruelo (producteur), Nathalie Chéron (producteur), Timothy Duquesne (auteur), Agnès de Cayeux (auteur), Antoine Moreau (auteur)

 

Liens
- Paulo Branco, producteur indépendant
- Agathe Berman, Productrice
- Chantal Akerman, cinéaste belge
- Christophe Honoré, écrivain, critique, scénariste et réalisateur de cinéma
- Jean-Pierre Limosin, réalisateur, scénariste, acteur et monteur
- Zina Modiano, réalisatrice, dessinatrice, auteur
- Gaël Morel, acteur, réalisateur et scénariste français
- Victoria Abril, actrice et chanteuse espagnole
- Catherine Deneuve, actrice
- Louis Garrel, acteur français
- Yann Gonzalez, artiste et réalisateur français
- Clotilde Hesme, actrice française de cinéma et de théâtre
- Chiara Mastroianni, actrice française

Et ... leur blog :
- Des acteurs, producteurs et réalisateurs disent non à l’Hadopi

 



Les rubriques
7ieme art
Actualité & Société
Arts & Cultures
Arts graphiques
Comités de grève
Détente & Sorties
Droits
Économie Solidaire
Écrits & Textes rocboratifs
essai
Gestion des Droits Numériques DRM
Hadopi
Handicaps
Histoire
Histoire de la pédagogie
Histoire des techniques
Hoaxes, Spams, Virus & Cie
HTML & Cie
Hum[o/e]urs
Illustrateurs & auteurs de BD
Infonie
Informatique Alternative
L’Internet non marchand
Les Berçeaux de l’Histoire
Libertés immuables
Logiciels libres et/ou gratuits
LP Léonard de Vinci
Lutte
Macmania
Musique
Poleis
Productique
Réforme de l’orthographe
Requiescat in pace
Santé & Société
Sciences
Tester et utiliser Spip
Twitter
Typographie
Vie du Net

Hors Spip 
Astronomie, P.Bézier, L.Carroll 
Cinéma, Clio, Dessin de la lettre 
A.Gaudì, Graff à Marseille 
Géométrie secrète des peintres 
Hoaxes, HTML, Illustrateurs 
Le jeu de Marseille 
Joseph peintre, King-Kong 
Littératures, MacOs X 
Le musée de Rocbo 
Norton Commando W.M 
Science-Fiction, Sade, Siné 
Textes/Revues/Écrits politiques 
Typographie 

Vous avez dit blog ?
Ce site sous SPIP
n'est pas forcément  l'outil idéal
pour réagir à chaud 
à l'actualité. Un blog le permet. 
Héméralope phocomèle 
dites-vous ? en est le titre. 
C'est [ ICI


rocbo
Toc of Rocbo

Ex-enseignant déformateur


Flux RSS



3297 visiteur(s).
2 contribution(s).

Rendez-nous Malraux, même avec des asticots !!!, par rocbo
« On s’est un peu fait court-circuiter », par rocbo




Rendez-nous Malraux, même avec des asticots !!!
8 avril 2009, par rocbo   [retour au début des forums]

A l’occasion des questions au gouvernement, qui ont actuellement lieu, à l’Assemblée Nationale, le député Jean-Louis Gagnaire (PS) a interpelé la ministre de la Culture à propos de la loi Création et Internet.

Il a notamment cité la tribune publiée hier dans Libération dans laquelle un ensemble de professionnels du cinéma (Victoria Abril, Catherine Deneuve, etc.) jugent cette loi « démagogique, techniquement inapplicable, bêtement ignorante des nouveaux procédés de téléchargement et purement répressive ». Et rappelé que que le Parlement européen vient, pour la troisième fois en quelques mois, de qualifier l’accès à Internet comme un droit fondamental.

«  J’ai lu le petit article, a répondu la ministre. Et je regrette qu’une poignée d’artistes, que nous aimons, se soient laissés entraîner par son auteur [Juan Paulo Branco Lopez ndlr]. Je rappelle que nous avons le soutien de plus 10 000 artistes, de trente-sept cinéastes, d’Agnès Jaoui à Jean-Paul Rappeneau, et de l’association IMPALA. On est beaucoup plus nombreux qu’on ne le pense !  » Elle a insisté : « Dire que c’est une loi des majors, c’est faux. On est du côté de la culture et de la création. »

Enfin, à propos des jeunes, Christine Albanel estime « que les jeunes savent qu’il y a des règles, et ils demandent même qu’on leur en donne !  » Et de conclure, qu’on ferait mieux d’y répondre que « de verser dans le jeunisme à la petite semaine ».

« On s’est un peu fait court-circuiter »
8 avril 2009, par rocbo   [retour au début des forums]

Tribune des 13 cinéastes : "on s’est un peu fait court-circuiter" (MAJ)

Guillaume Champeau - publié le Mardi 07 Avril 2009 à 16h06 - posté dans Société 2.0

Mise à jour : selon notre confrère, « plusieurs signataires de cette lettre ont reçu des menaces à peine voilées par téléphone notamment d’autres grands noms du cinéma et de groupements influents ».

Nous rapportions ce matin la publication dans Libération d’une tribune particulièrement cinglante contre la loi Création et Internet, signée de 13 cinéastes parmi lesquels figurent des noms appréciés du grand public comme Catherine Deneuve ou Victoria Abril. Bien que très sévère à l’encontre du projet de loi et de la riposte graduée, la tribune perd beaucoup de son intérêt et de sa force médiatique en étant publiée après la bataille, alors que le projet de loi a été adopté par les 16 députés présents au moment du vote, jeudi dernier.

Notre excellent confrère PC Inpact a contacté l’auteur de la tribune, Juan Paulo Branco Lopez, pour demander les raisons de cette publication tardive. En fait, le texte était prévu pour arriver juste à temps. Nous avons « été pris de court par la majorité présidentielle, le vote de l’Assemblée nationale était prévu aujourd’hui, et la Commission Mixte Paritaire la semaine prochaine... », rappelle-t-il.

« On s’est un peu fait court-circuiter, je me demande d’ailleurs ce qui les a poussés a accélérer encore un calendrier chargé pour celle loi, et si les échos de cette lettre ne sont pas remontés jusqu’à eux... »

Si la tribune arrive en retard, elle ne démontre pas moins beaucoup de courage dans un milieu très fermé où il n’est jamais bon s’opposer aux parains du cinéma. Interrogé ce midi sur RMC sur le contenu de la tribune après avoir une nouvelle fois versé son discours anti-piratage, le réalisateur Patrice Leconte s’est dit en accord avec les problèmes soulevés par ses confrères, mais regretté que ceux-ci se dressent publiquement contre l’action menée contre le piratage. Au nom du principe, il faut fermer les yeux sur tous les problèmes techniques, juridiques, et sociaux posés par la riposte graduée, et se plonger la tête dans le sable.

Il a aussi, sur un autre sujet, regretté l’influence artistique de TF1 et des grandes chaînes de télévision, qui en tant que co-producteurs et principaux financiers du cinéma imposent des castings ou rejettent des scénarios parce qu’ils ne sont pas assez formatés pour une grande audience en prime-time. Lequel TF1 a d’ailleurs publié un reportage ahurissant de mauvaise foi et de mensonges sur l’adoption de la loi Hadopi.

De là à dire que le lobbying du cinéma est téléguidé par les chaînes de télévision qui voient la concurrence d’Internet monter d’année en année, il n’y a qu’un pas facile à franchir.

www.numerama.com/magazine/...

LOGO SPIP Réalisé sous Spip

Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net

Déclaré à la CNIL sous le n°1153442