rocbo menu


Siné-bis
La dernière ZONE

jeudi 24 juillet 2008, par rocbo

Dans la même rubrique


Con(s) comme un/des balai(s)
Pour Cellou Diallo, contre son expulsion
C’est quand le bonheur néolibéral ?
Irlande du Nord, Potemkine & G8
Joyeux anniversaire
Les handicapés et nous
La résistible ascension d’Jean-Marie
L’école sécuritaire
Immense 11 janvier !
Unhate, à bouche que veux-tu !!!
Histoire de l’immigration
Pouce nous dit Woerth
Enchères inversées
Julien Coupat : Tant qu’on a la santé
Le Web, vingt ans d’existence ?
L’Europe ?... C’est Byzance !
Tauromachie, patrimoine pour qui ?
Détournement de Kids par l’UMP : Tipiak !!!
Sarkozy et l’Université
Le web de mes 2
Il paraît que Sarkozy parle de moi !
Siné/Val : Retour à la source
PS ? Eh bé !!!
La chorale de Siné Mensuel
Bush ? de quoi il s’melle ?
Le manifeste de la jeunesse de Gaza
Biffins de tous les pays...
Le jargon informe à tiques des politiques
Bonne année 2015
Debord ? C’est tout BeNeF !

Thèmes connexes :
Arts Graphiques
Kill bees, c’est pas du cinéma
Lewis Carroll
Peut-on être de gauche tout en étant riche ?
Appel de Florence
Typographie
Urtikan.net
La géométrie secrète des peintres
Génériques de films
Hervé Dumazet : Vous avez demandé la Lune ?
Hervé Dumazet : Invocation 2007

Articles récents
lundi 20 février
Intelligence Artificielle & Robotique
Nous avons toujours rêvé de construire des machines intelligentes,
mardi 14 février
+ de 100 nouveaux tweets en ligne
Les images de mes tweets sont en copyleft
samedi 21 janvier
Actualisation du site de mes tweets
Plus de 500 tweets illustrés archivés.
mardi 3 janvier
Site des rubriques de mes tweets
Mise en ligne de mes tweets classés par rubriques
mercredi 23 novembre
Fillon, bien plus à droite que vous ne pensez
Primaire de la droite
mercredi 9 novembre
La France troublée par l’incertitude Trump
Élections américaines
samedi 8 octobre
Le jargon informe à tiques des politiques
Disque dur, logiciel, algorithme... on regrette le mulot
jeudi 16 juin
Le prix de la vie
Médecins du monde dénonce le prix exorbitant des médicaments
samedi 28 mai
Pour Cellou Diallo, contre son expulsion
Décision d’obligation de quitter la France (OQTF)
jeudi 12 mai
49-3 ? Quel gros calibre... Chapeau !
Article 49, alinéa 3


Mercredi 23 juillet, Siné a tenu à envoyer sa chronique hebdomadaire, "comme chaque semaine", à Charlie Hebdo qui ne l’a pas publiée. Le dessinateur a donc fait parvenir à nouvelobs.com sa chronique.

Lire sur telerama.fr un article de Stéphane Mazurier, auteur d’une thèse sur le Charlie Hebdo des années 1970, L’honneur perdu de “Charlie Hebdo”

L’Express de cette semaine publie ce dessin de Plantu :

 

Liens
- Siné : Je ne partirai que par la force des baïonnettes !
- Voir le scan de l’article de Siné
- Les dessins de Siné
- Le blog de Siné
- Le site de Noël Godin l’entarteur

Voir aussi :
- Affaire Siné
- Val versus Siné
- Siné/Val : Retour à la source

 



Les rubriques
7ieme art
Actualité & Société
Arts & Cultures
Arts graphiques
Comités de grève
Détente & Sorties
Droits
Économie Solidaire
Écrits & Textes rocboratifs
essai
Gestion des Droits Numériques DRM
Hadopi
Handicaps
Histoire
Histoire de la pédagogie
Histoire des techniques
Hoaxes, Spams, Virus & Cie
HTML & Cie
Hum[o/e]urs
Illustrateurs & auteurs de BD
Infonie
Informatique Alternative
L’Internet non marchand
Les Berçeaux de l’Histoire
Libertés immuables
Logiciels libres et/ou gratuits
LP Léonard de Vinci
Lutte
Macmania
Musique
Poleis
Productique
Réforme de l’orthographe
Requiescat in pace
Santé & Société
Sciences
Tester et utiliser Spip
Twitter
Typographie
Vie du Net

Hors Spip 
Astronomie, P.Bézier, L.Carroll 
Cinéma, Clio, Dessin de la lettre 
A.Gaudì, Graff à Marseille 
Géométrie secrète des peintres 
Hoaxes, HTML, Illustrateurs 
Le jeu de Marseille 
Joseph peintre, King-Kong 
Littératures, MacOs X 
Le musée de Rocbo 
Norton Commando W.M 
Science-Fiction, Sade, Siné 
Textes/Revues/Écrits politiques 
Typographie 

Vous avez dit blog ?
Ce site sous SPIP
n'est pas forcément  l'outil idéal
pour réagir à chaud 
à l'actualité. Un blog le permet. 
Héméralope phocomèle 
dites-vous ? en est le titre. 
C'est [ ICI


rocbo
Toc of Rocbo

Ex-enseignant déformateur


Flux RSS



4757 visiteur(s).
2 contribution(s).

Son prétendu anti-sémitisme, par rocbo
Les lundis de Delfeil de Ton, par rocbo




Son prétendu anti-sémitisme
13 août 2008, par rocbo   [retour au début des forums]

"Je pensais qu’à part moi et d’autres “allumés”, les blancs, surtout amerloques, préféraient Dave Brubeck, Woody Herman, Glenn Miller, Jimmy Dorsey sur lequel je chiais. Les Chicogoans en revanche me plaisaient et j’aimais leur côté joyeux. J’attribuais ça au fait qu’il s’agissait de Juifs. Il est vrai que beaucoup d’entre eux l’étaient ; en dessin, mon maître aussi était juif : Steinberg. J’ai toujours estimé que les Juifs, en général, étaient plus perméables que les goys."

Siné, ça marque (n°16 - automne 2006)

Les allumés du jazz : Siné, ça marque

Les lundis de Delfeil de Ton
24 juillet 2008, par rocbo   [retour au début des forums]

Vive Siné !
Par Delfeil de Ton

« Dans notre monde libéral, les idées finissent toujours par appartenir à ceux qui ne les trouvent pas. » Cette sentence est de M. Philippe Val, penseur contemporain.

Elle figurait en couverture du premier numéro de « Charlie-Hebdo » nouvelle manière lorsque parut sous ce titre, en juillet 1992, un journal qui prétend poursuivre l’ancien, « le vrai », comme disent beaucoup de lecteurs, lequel avait cessé de paraître en 1981. Le titre n’appartenait à personne, il n’avait jamais été déposé là où se dépose la propriété industrielle et commerciale. La poignée de gens qui l’avait fait, moins d’une dizaine, dont je faisais partie, se souciait de faire un bon journal, c’est-à-dire un journal qui les faisait rire. Notre ambition était de rire, de faire rire, et d’en vivre. On n’allait pas voir plus loin. On était des humoristes contemporains.

« Charlie-Hebdo », système libéral ou pas système libéral, ce fut nos idées à tous, on l’a inventé ensemble, sans penseur ni personne.

A son premier numéro, « l’hebdo », comme nous disons entre nous, les fondateurs, s’appelait « L’hebdo Hara-Kiri ». En effet, ce qui nous réunissait, c’était le mensuel « Hara-kiri, journal bête et méchant », au départ duquel on trouve associés, pour l’éternité de l’histoire de la presse, le professeur Choron et Cavanna. Cet hebdo, à cause et grâce à la couverture imaginée par Choron à la mort du général de Gaulle, « Bal tragique à Colombey : un mort », devint « Charlie-Hebdo ». Le « Charlie-Hebdo » d’aujourd’hui, même si son directeur de la direction lui nie publiquement toute créativité, doit tout, encore, au professeur Choron. Sans son génie, qui s’est exprimé génialement ce jour de grand deuil pour la France, le « Charlie-Hebdo » d’aujourd’hui n’existerait pas sous ce titre. Il n’aurait pas eu ses premiers lecteurs, qui furent immédiatement très nombreux grâce à la légende sur laquelle il s’appuyait, et qui lui ont donné sur-le-champ des finances florissantes, sans lesquelles, dans notre monde libéral, il ne fait pas bon vivre pour toute publication.

« Dans notre monde libéral, les idées finissent toujours par appartenir à ceux qui ne les trouvent pas. » La sentence de M. Philippe Val, penseur contemporain, figurait donc en couverture du numéro 1 du nouveau « Charlie-Hebdo ». En 2004, lorsque parut un livre, « Les Années Charlie, 1969-2004 », qui prétendait retracer l’histoire du journal, cette couverture y fut republiée sur une pleine grande page mais la sentence n’y figurait plus. Le court texte, dans lequel elle se trouvait, avait été supprimé. C’est ainsi qu’on fait l’histoire, au nouveau « Charlie-Hebdo ».

C’est pourtant la pensée la plus juste du penseur contemporain mais c’est aussi que le penseur, qui n’a pas trouvé cette idée qui s’appelle « Charlie-Hebdo », pas plus qu’il n’a trouvé cette idée d’appeler un journal « Charlie », cette idée lui appartient aujourd’hui grâce au monde libéral où il navigue avec une si remarquable aisance.

Ces choses, je n’avais jamais pris la peine de les dire. Je me soucie de ce Charlie-Ersatz comme d’une guigne, je ne le lis pas.

Seulement voilà : le petit M. Val a foutu à la porte le grand M. Siné. Siné n’est pas un ami, à peine un copain, mais je sais que cette accusation d’antisémitisme dont on l’accable n’est qu’un prétexte, je le vois, et je sais que c’est une accusation ignominieuse, destinée à tuer un homme moralement, socialement, professionnellement. Siné, qui a mené le combat anticolonialiste quand il y avait encore des colonies. On les comptait, les journalistes qui ouvraient leur grande gueule en ces années-là. Grand graphiste, grand dessinateur à qui on veut faire porter les bottes de Darquier de Pellepoix. Dans sa 80e année, on assassine Siné. En Corse, on a fait sauter sa maison. Ici, on veut le déshonorer.

Une pétition pour Siné a été signée par 2.000 gens de bien. J’en citerai deux. Edgar Morin qui, à l’âge de 85 ans, en 2006, dut aller jusqu’en cassation pour faire annuler sa condamnation pour « incitation à la haine raciale » sur dénonciation du même milieu qui s’en prend à Siné. Le deuxième : Willem, seul de l’équipe du soi-disant « Charlie-Hebdo », qui a signé au risque de prendre lui aussi la porte. Bravo, Willem. Je t’embrasse.

DDT

P.S. : Au moins un autre dessinateur de Charlie (Tignous) a signé la pétition.

LOGO SPIP Réalisé sous Spip

Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net

Déclaré à la CNIL sous le n°1153442