rocbo menu


Il Vecchio e Il Bambino
Francesco Guccini : "Merci Carla"

mardi 15 juillet 2008, par rocbo

Dans la même rubrique


Wing$, Macklemore & Ryan Lewis
Renaud & le P2P
Camille en live chez vous
Sain(t) Raphaël, quelqu’un qui n’a ... !!!
Solomon Linda
Grâce au facteur, le come Bach de NDdT
Scott Ross vs Glenn Gould ?
Musique-libre.org
Miss Hélium
Carla bruni sous le harnais
Jamendo
Géraldine Laurent
La pochette de Janet
Airtist
Esperanza Spalding
International Music Score Library Project
No DADVSI Mix Contest
La débâcle de l’Internet
une autre vision

Boxson.Net
One Shot Not
Senri Kawaguchi, drums
Ibrahim Maalouf

Articles récents
dimanche 30 avril
Obsolescence d’un métier et de sa culture
Je suis tout juste bon à m’exhiber au cirque Pinder
dimanche 16 avril
Quand je ne tweet pas, je pouet !
Twitter et Mastodon sont dans un bateau ...
vendredi 24 mars
Twitter : Actualisation de mes tweets
Tous mes tweets sont accompagés d’images en copyleft
lundi 20 février
Intelligence Artificielle & Robotique
Nous avons toujours rêvé de construire des machines intelligentes,
mardi 14 février
+ de 100 nouveaux tweets en ligne
Les images de mes tweets sont en copyleft
samedi 21 janvier
Actualisation du site de mes tweets
Plus de 500 tweets illustrés archivés.
mardi 3 janvier
Site des rubriques de mes tweets
Mise en ligne de mes tweets classés par rubriques
mercredi 23 novembre
Fillon, bien plus à droite que vous ne pensez
Primaire de la droite
mercredi 9 novembre
La France troublée par l’incertitude Trump
Élections américaines
samedi 8 octobre
Le jargon informe à tiques des politiques
Disque dur, logiciel, algorithme... on regrette le mulot


"Personnage hors du commun, Guccini dont Umberto Eco a écrit qu’il était sans doute le plus cultivé des auteurs-compositeurs italiens, occupe une place primordiale dans l’histoire de la chanson italienne depuis le milieu des années 60. Tout en utilisant à merveille ses nombreuses références littéraires, de Dylan à Kérouac, de Gozzano à Pavese, de la poesia giocosa médiévale à Borges, il a su s’intéresser à l’autobiographique, aux petits faits de la vie quotidienne, aux faits divers, aux histoires individuelles, à l’existentiel, là ou d’autres ne voyait que la politique, dressant à sa façon un remarquable portrait de la société italienne."
D’après pedagogie.ac-amiens.fr/...

Le battage autour du dernier album de Carla Bruni aura eu au moins un mérite : Faire découvrir ou redécouvrir un chanteur italien, Francesco Guccini, dont Carla dit de Il Vecchio e Il Bambino : "C’est un morceau que j’écoute depuis l’enfance et qui est très connu. Et puis ses paroles évoquent le temps passé...".

 

 

Il vecchio e il bambino

Un vecchio e un bambino si preser per mano
e andarono insieme incontro alla sera.
La polvere rossa si alzava lontano
e il sole brillava di luce non vera.
L’immensa pianura sembrava arrivare
fin dove l’occhio di un uomo poteva guardare
e tutto d’intorno non c’era nessuno
solo il tetro contorno di torri di fumo.

I due camminavano, il giorno cadeva,
il vecchio parlava e piano piangeva.
Con l’anima assente, con gli occhi bagnati
seguiva il ricordo di miti passati.
I vecchi subiscono le ingiurie degli anni
non sanno distinguere il vero dai sogni
i vecchi non sanno, nel loro pensiero,
distinguer nei sogni il falso dal vero.

E il vecchio diceva, guardando lontano :
"immagina questo, coperto di grano,
immagina i frutti, immagina i fiori
e pensa alle voci e pensa ai colori.
E in questa pianura fin dove si perde
crescevano gli alberi e tutto era verde
cadeva la pioggia, segnavano i soli
il ritmo dell’uomo e delle stagioni
".

Il bimbo ristette, lo sguardo era triste
e gli occhi guardavano cose mai viste.
E poi disse al vecchio con voce sognante
"Mi piaccion le fiabe, raccontane altre".

 

Le vieux et l’enfant

Un vieux et un enfant allaient vers le soir,
tous les deux ensemble, la main dans la main
Et, loin, se levait de la rouge poussière,
Le soleil brillait d’une fausse lumière.
La plaine infinie s’étendait sans bornes
à la limite du regard, dans le soir si morne
il n’y avait personne, pas une âme vivante,
le paysage, ce n’était que des tours fumantes.

Les deux marchaient, le soleil se couchait,
le vieux parlait et, doucement, pleurait.
Il était ailleurs, et ses yeux mouillés
flânaient dans les rêves de son temps passé.
Les vieux ont subi les outrages du temps,
ils mêlent les rêves à la verité,
ils ne savent plus dire ce qu’il y a de vrai
ou de faux dans leurs rêves ou dans leurs pensées.

Le vieux dit à l’enfant, le regard inquiet :
"Imagine, tout ça était couvert de blé.
Imagine les fruits, imagine les fleurs
et pense aux voix, et pense aux couleurs.
Et sur cette plaine qui dans le ciel se perd
les arbres fleurissaient et tout était vert,
la pluie tombait, l’homme et les saisons
le rythme du soleil suivaient à l’unisson.
"

L’enfant s’arrêta d’un air morfondu,
ses yeux regardaient des choses jamais vues.
Puis, d’une voix tendre, il dit à l’ancêtre
"J’aime bien les fables, conte-m’en une autre".

 

Liens
- Site de Francesco Guccini

 



Les rubriques
7ieme art
Actualité & Société
Arts & Cultures
Arts graphiques
Comités de grève
Détente & Sorties
Droits
Économie Solidaire
Écrits & Textes rocboratifs
essai
Gestion des Droits Numériques DRM
Hadopi
Handicaps
Histoire
Histoire de la pédagogie
Histoire des techniques
Hoaxes, Spams, Virus & Cie
HTML & Cie
Hum[o/e]urs
Illustrateurs & auteurs de BD
Infonie
Informatique Alternative
L’Internet non marchand
Les Berçeaux de l’Histoire
Libertés immuables
Logiciels libres et/ou gratuits
LP Léonard de Vinci
Lutte
Macmania
Musique
Poleis
Productique
Réforme de l’orthographe
Requiescat in pace
Santé & Société
Sciences
Tester et utiliser Spip
Twitter
Typographie
Vie du Net

Hors Spip 
Astronomie, P.Bézier, L.Carroll 
Cinéma, Clio, Dessin de la lettre 
A.Gaudì, Graff à Marseille 
Géométrie secrète des peintres 
Hoaxes, HTML, Illustrateurs 
Le jeu de Marseille 
Joseph peintre, King-Kong 
Littératures, MacOs X 
Le musée de Rocbo 
Norton Commando W.M 
Science-Fiction, Sade, Siné 
Textes/Revues/Écrits politiques 
Typographie 

Vous avez dit blog ?
Ce site sous SPIP
n'est pas forcément  l'outil idéal
pour réagir à chaud 
à l'actualité. Un blog le permet. 
Héméralope phocomèle 
dites-vous ? en est le titre. 
C'est [ ICI


rocbo
Toc of Rocbo

Ex-enseignant déformateur


Flux RSS



5005 visiteur(s).
0 contribution(s).





LOGO SPIP Réalisé sous Spip

Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net

Déclaré à la CNIL sous le n°1153442