rocbo menu


Maudite soit la guerre
Commémoration au grand Gallo

lundi 17 mars 2008, par rocbo

Dans la même rubrique


Gilgamesh, Enkidu, Ishtar et Cie
Histoire du Monde, l’homme & l’histoire
Déchéance de la nationalité française
Rodrigo Diaz de Vivar
Rue du moulin de beurre, suite.
Moi, mon colon, celle que je préfère ...
Les caporaux de Souain
Rue du Moulin de beurre, Paris 14e
Gilles de Rais, Barbe Bleue
Fusillés pour l’exemple
The DreamTime
Les 5 martyrs du lycée Buffon
Commémoration du 8 mai 1945
Hommage à Heinrich Rudolf Hertz
L’Épopée de Gilgamesh, texte fondateur
Rosa Luxemburg
Histoire des Techniques
La bande de Gaza
Victor Hugo, le bicentenaire

Thèmes connexes :
Guerre et Paix
Moi, mon colon, cell’ que j’préfère
Le manifeste de la jeunesse de Gaza
Cristal rouge
Henri Alleg 1921 - 2013
La tragédie de Gaza
Le dessous des cartes
Les « carnets de guerre » de WikiLeaks

Articles récents
vendredi 24 août
Twitter : Rocbo se décarcasse !
Mise à jour du site
lundi 11 juin
Ursula, Calimero ? Joker !
Mise à jour de mes tweets en ligne.
lundi 16 avril
Le 5 Mai, faisons la fête à Macron
Francois Ruffin et les journaux CQFD et Fakir_
mercredi 11 avril
BHL, le botulisme et Nobel
Mise à jour de l’oiseau
lundi 19 février
Blanquer et Ferry sont dans un bateau
Pourquoi les Bac Pro n’ont-ils pas Philo ?
mardi 16 janvier
Quand l’tweet ère, tout n’est pas perdu.
Quand l’étron bine en scope
dimanche 31 décembre
Bonne année 2018
C’n’est pas parce que not’ président se prend pour Midas que…
jeudi 21 septembre
Mes tweets font un tabac. Waarf, une fois.
1114 illustrations en copyleft
lundi 21 août
Vous niaisiez, j’en suis fort aise. Et bien twittez maintenant.
D’la mise à jour à l’appel
mardi 20 juin
Come on let’s tweet again
To hits, mise à jour au coup par coup


"L’humanité est maudite si pour faire preuve de courage, elle est condamnée à tuer éternellement". Jean Jaurès

 

Le 19 avril 1915, une attaque devait avoir lieu à Mort-Mare. Le tirage au sort désigne une compagnie fortement malmenée les 3, 4 et 5. Au signal de l’attaque cette compagnie de 250 hommes refuse de partir à l’assaut.

Le général Delétoile ordonne que les soldats passent en cour martiale pour Délit de lâcheté afin d’être exécutés. Cinq hommes sont finalement désignés et comparaissent, pour une parodie de procès. L’un d’eux est acquitté. Deux hommes ont été choisis par tirage au sort dont le soldat François Fontanaud de Montbron en Charente, les trois autres : le caporal Antoine Morange né à Champagnac-la-Rivière en Haute-Vienne, les soldats Félix Baudy de Royère-de-Vassivière et Henri Prébost né à Saint-Martin-Château dans la Creuse et lui aussi ouvrier maçon à Villeurbanne, ont été désignés par leurs supérieurs en raison de leur appartenance syndicale à la CGT. Le général Joffre de passage dans le secteur aurait refusé sa clémence exigeant la plus grande sévérité à l’égard de la compagnie.

Le 20 avril, le caporal Antoine Morange, les soldats Félix Baudy, François Fontanaud et Henri Prébost sont fusillés à la lisière d’un bois de Manonville.
Les Fusillés pour l’exemple de Flirey s’ajoutent à ceux de Vingré, Fontenoy, Fleury, Mouilly, Montauville... En quatre ans, 2 400 « poilus » auront été condamnés à mort et 600 exécutés, les autres voyant leur peine commuée en travaux forcés.

 

En 2007 a été inauguré à Suippes (Marne), un monument à la mémoire des caporaux de Souain, Maupas, Lefoulon, Girard et Lechat, fusillés pour l’exemple le 17 mars 1915. Le sculpteur Denis Mellinger s’est inspiré d’un dessin de Jacqueline Laisné.
- En savoir plus : Les caporaux de Souain

Les Mutineries de 1917

En 1917, après trois années d’une guerre meurtrière et indécise dont nul n’entrevoyait la fin, la lassitude touchait l’ensemble des armées européennes dont le moral était au plus bas. À l’intérieur des troupes françaises, l’échec sanglant de l’offensive Nivelle sur le Chemin des Dames au printemps 1917, les conditions de vie effroyables dans le froid, la boue, le déluge d’obus et le report des permissions, tous ces facteurs s’additionnaient, provoquant une montée de la grogne parmi les hommes au front. L’espoir suscité par l’offensive avait été énorme à la veille du 16 avril 1917 : le général Nivelle promettait la fin de la guerre et donc, pour chaque soldat, le retour chez soi.
- lire la suite sur Wikipedia

 

Chanson de Craonne

Quand au bout d’huit jours le r’pos terminé
On va reprendre les tranchées
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile
Mais c’est bien fini on en a assez
Personne ne veut plus marcher
Et le coeur bien gros comme dans un sanglot
On dit adieu aux civelots
Même sans tambour, même sans trompette
On s’en va là-haut en baissant la tête.

Refrain
Adieu la vie, adieu l’amour
Adieu toutes les femmes
C’est bien fini, c’est pour toujours
de cette guerre infâme
C’est à Craonne, sur le plateau
Qu’on doit laisser sa peau,
Car nous sommes tous condamnés
Nous sommes les sacrifiés.

Huit jours de tranchées, huit jours de souffrance,
Pourtant on a l’espérance
Que ce soir viendra la relève
Que nous attendons sans trêve
Soudain dans la nuit et dans le silence
On voit quelqu’un qui s’avance
C’est un officier de chasseurs à pied
Qui vient pour nous remplacer,
Doucement dans l’ombre sous la pluie qui tombe
Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes.

Refrain
C’est malheureux de voir sur les grands boulevards
Tous ces gros qui font la foire
Si pour eux la vie est rose
Pour nous c’est pas la même chose,
Au lieu de s’cacher tous ces embusqués
Feraient mieux d’monter aux tranchées
Pour défendre leurs biens, car nous n’avons rien
Nous autres les pauvres purotins
Tous les camarades sont étendus là
Pour défendre les biens de ces messieurs-là

Refrain final
Ceux qu’ont l’pognon, ceux-là reviendront
Car c’est pour eux qu’on crève
Mais c’est fini car les troufions
Vont tous se mettre en grève
Ce sera votre tour messieurs les gros
De monter sur l’plateau
Car si vous voulez faire la guerre
Payez-la de votre peau

1917
paroles : anonyme
musique : air de "Bonsoir M’amour" (1911)

 

Liens
- Gentioux : Maudite soit la guerre
- Fusillés pour l’exemple
- Monuments aux morts pacifistes
- Les Sentiers de la gloire

 



Les rubriques
7ieme art
Actualité & Société
Arts & Cultures
Arts graphiques
Comités de grève
Détente & Sorties
Droits
Économie Solidaire
Écrits & Textes rocboratifs
essai
Gestion des Droits Numériques DRM
Hadopi
Handicaps
Histoire
Histoire de la pédagogie
Histoire des techniques
Hoaxes, Spams, Virus & Cie
HTML & Cie
Hum[o/e]urs
Illustrateurs & auteurs de BD
Infonie
Informatique Alternative
L’Internet non marchand
Les Berçeaux de l’Histoire
Libertés immuables
Logiciels libres et/ou gratuits
LP Léonard de Vinci
Lutte
Macmania
Musique
Poleis
Productique
Réforme de l’orthographe
Requiescat in pace
Santé & Société
Sciences
Tester et utiliser Spip
Twitter
Typographie
Vie du Net

Hors Spip 
Astronomie, P.Bézier, L.Carroll 
Cinéma, Clio, Dessin de la lettre 
A.Gaudì, Graff à Marseille 
Géométrie secrète des peintres 
Hoaxes, HTML, Illustrateurs 
Le jeu de Marseille 
Joseph peintre, King-Kong 
Littératures, MacOs X 
Le musée de Rocbo 
Norton Commando W.M 
Science-Fiction, Sade, Siné 
Textes/Revues/Écrits politiques 
Typographie 

Vous avez dit blog ?
Ce site sous SPIP
n'est pas forcément  l'outil idéal
pour réagir à chaud 
à l'actualité. Un blog le permet. 
Héméralope phocomèle 
dites-vous ? en est le titre. 
C'est [ ICI


rocbo
Toc of Rocbo

Ex-enseignant déformateur


Flux RSS



5675 visiteur(s).
0 contribution(s).





LOGO SPIP Réalisé sous Spip

Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net

Déclaré à la CNIL sous le n°1153442