">

rocbo menu


La Nouvelle Revue d’Histoire
La Nouvelle Droite et l’Histoire

jeudi 8 août 2002, par rocbo

Dans la même rubrique


C’est Inrocks ! c’est une pique ! c’est Imcap !
Si tous les hommes ...
Siné-bis
Joyeux anniversaire
Con(s) comme un/des balai(s)
Indignés made in france
Esso veut baillonner Greenpeace.fr
Les courses de Mme Obama
Enchères inversées
Les valseuses de Gérard
Leyla Zana
Nathalie Kościuszko-Morizet vs Nicolas ...
PS ? Eh bé !!!
Lachez-moi les iBaskets
Le web de mes 2
Les sphincters de la mode se relachent
Un an déjà O Capitaine ! Mon Capitaine !
Ya pas que Keynes dans la vie
J’m’accuse ...!
L’expérience de Milgram
L’Europe ?... C’est Byzance !
Gentils, de ma merdre, garde à vous !
Chapeau bas Obama
Polyptiques des lasses civilisations
Siné/Val : Retour à la source
Biffins de tous les pays...
Sassou Nguesso s’met l’compas dans l’œil
Détournement de Kids par l’UMP : Tipiak !!!
La dialectique sarkozyenne
La résistible ascension d’Jean-Marie

Thèmes connexes :
Histoire
Histoire du Monde, l’homme & l’histoire
Les 5 martyrs du lycée Buffon
Çatal Hüyük
La grotte de Cussac
Gilgamesh, Enkidu, Ishtar et Cie
Histoire des Techniques
Saartjie Baartman, la « Vénus Hottentote »
Histoire de l’informatique
Les Berceaux de l’Histoire
Perse : L’« Âge du fer »

Articles récents
jeudi 21 septembre
Mes tweets font un tabac. Waarf, une fois.
1114 illustrations en copyleft
lundi 21 août
Vous niaisiez, j’en suis fort aise. Et bien twittez maintenant.
D’la mise à jour à l’appel
mardi 20 juin
Come on let’s tweet again
To hits, mise à jour au coup par coup
vendredi 16 juin
La MIGE, Monnaie Locale
Monnaie complémentaire du territoire creusois
dimanche 30 avril
Obsolescence d’un métier et de sa culture
Je suis tout juste bon à m’exhiber au cirque Pinder
dimanche 16 avril
Quand je ne tweet pas, je pouet !
Twitter et Mastodon sont dans un bateau ...
vendredi 24 mars
Twitter : Actualisation de mes tweets
Tous mes tweets sont accompagés d’images en copyleft
lundi 20 février
Intelligence Artificielle & Robotique
Nous avons toujours rêvé de construire des machines intelligentes,
mardi 14 février
+ de 100 nouveaux tweets en ligne
Les images de mes tweets sont en copyleft
samedi 21 janvier
Actualisation du site de mes tweets
Plus de 500 tweets illustrés archivés.


"Enquete sur l’histoire" renait de ses cendres sous le titre "La Nouvelle Revue d’Histoire".

Sommaire
- Éditorial, Dominique Venner
- Portrait/Entretien, Jacques Dupaquier
- Histoire de l’Égypte, Bernard Lugan
- Isabelle d’Este : une femme d’exception..., Pauline Lecomte
- Quand la gauche inventait l’art de pieger la droite, Marc Crapez
- Français d’Algérie : une histoire occultée, Régis Constans
- La crise de la démocratie dans l’Europe des années 1930, F.-G. Dreyfus
- Le Dictionnaire de l’Alsace singulière, Jean-Jacques Mourreau
- L’Histoire c’est la vie, Vladimir Volkoff

Dossier
5000 ans de civilisation européenne
- Ouverture, Dominique Venner
- Le legs Indo-européen, Hervé Coutau-Bégarie
- Préhistoire des Européens
- L’héritage des anciens grecs, François Chamoux
- Nos ancêtres les Celtes, Myles Dillon
- La philosophie et la communauté de culture occidentale, Pierre Hadot
- Que devons-nous à Rome ? Lucien Jerphagnon
- La redécouverte de l’antiquité nordique, Frarçois Xavier Dillmann
- La mémoire ancienne du christianisme médiéval, Philippe Walter
- Slaves at Européens, Slobodan Despot
- Les Turcs contre l’Europe, Philippe Conrrad
- La femme en Occident, Dominique Venner
- La fable de la transmision arabe du savoir antique, Jacques Heers
- L’Europe Française, François Bluche
- Fonction de la Noblesse dans la civilisation européenne, K.F. Werner

Les auteurs
Dominique Venner
- assistant de Pierre Sidos pour la revue "Mouvement Jeune Nation",
- ancien responsable de la revue "Enquete sur l’histoire",
- actuel directeur de "La Nouvelle Revue d’Histoire".
Jean-Jacques Mourreau
- fondateur du GRECE,
- ex-directeur de la communication de Le Pen.
Philippe Conrad
- un des dirigeants du GRECE



Les rubriques
7ieme art
Actualité & Société
Arts & Cultures
Arts graphiques
Comités de grève
Détente & Sorties
Droits
Économie Solidaire
Écrits & Textes rocboratifs
essai
Gestion des Droits Numériques DRM
Hadopi
Handicaps
Histoire
Histoire de la pédagogie
Histoire des techniques
Hoaxes, Spams, Virus & Cie
HTML & Cie
Hum[o/e]urs
Illustrateurs & auteurs de BD
Infonie
Informatique Alternative
L’Internet non marchand
Les Berçeaux de l’Histoire
Libertés immuables
Logiciels libres et/ou gratuits
LP Léonard de Vinci
Lutte
Macmania
Musique
Poleis
Productique
Réforme de l’orthographe
Requiescat in pace
Santé & Société
Sciences
Tester et utiliser Spip
Twitter
Typographie
Vie du Net

Hors Spip 
Astronomie, P.Bézier, L.Carroll 
Cinéma, Clio, Dessin de la lettre 
A.Gaudì, Graff à Marseille 
Géométrie secrète des peintres 
Hoaxes, HTML, Illustrateurs 
Le jeu de Marseille 
Joseph peintre, King-Kong 
Littératures, MacOs X 
Le musée de Rocbo 
Norton Commando W.M 
Science-Fiction, Sade, Siné 
Textes/Revues/Écrits politiques 
Typographie 

Vous avez dit blog ?
Ce site sous SPIP
n'est pas forcément  l'outil idéal
pour réagir à chaud 
à l'actualité. Un blog le permet. 
Héméralope phocomèle 
dites-vous ? en est le titre. 
C'est [ ICI


rocbo
Toc of Rocbo

Ex-enseignant déformateur


Flux RSS



41637 visiteur(s).
250 contribution(s).

> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Jean-François Chemain
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par michael Collins
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par AMAROUCHE
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Alditas
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par SAVIGNY Robert
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Guy Vandenkerckhoven
> La Nouvelle Revue d’Histoire
Forte attaque contre la revue
> La Nouvelle Revue d’Histoire
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par André Ismailovic
livre épuisé de Dominique Venner, par Boisquillon
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Boeuf-Gaymard Michel
> La Nouvelle Revue d’Histoire
> La Nouvelle Revue d’Histoire -S,abonner de l’étranger
> La Nouvelle Revue d’Histoire
> La Nouvelle Revue d’Histoire paranoiaque, par PP.
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Jourdier Alain
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par marc even
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Bernard Coll
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par ignace
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Maurice Sadaune
> La Nouvelle Revue d’Histoire
> La Nouvelle Revue d’Histoire
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par un élève ingénieur
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Samia
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Vlad
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par nino
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Chatel
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par D BOSSON
> La Nouvelle Revue d’Histoire
CAPITALISME
Bravo (la suite), par vlad
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Pascal51
Message censuré, par rocbo
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par eva rethmeier de francfort en allemagne
> La Nouvelle Revue d’Histoire
Entre racisme et anticommunisme
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par arson
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Etienne Preney.
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par bardamu
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Le Grand Forestier
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Jean-Marie CLERGET-GURNAUD
> La Nouvelle Revue d’Histoire
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par GB de R.
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Ragn
> La Nouvelle Revue d’Histoire
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par G.B. de R.
Sambuis et Caignet, par Ariel
> pour ceux pour qui l’histoire est un entonnoir, par Clovis (c’est mon vrai prénom)
Foi religieuse = farce trompeuse, vive l’athéisme !
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Abderahmane Belkasem (Alger)
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Simon Levi (Tel Aviv)
Pourquoi ?
REVEILLEZ-VOUS LES FAF !, par Alain SANMARTIN (anti FAF comme dab)
> La Nouvelle Revue d’Histoire
> La Nouvelle Revue d’Histoire
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Madame Gresse
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Benoit E.
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par SHILOH MILLER
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Aumonnier Amaury
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par viala
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Benoit LECLERE
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par Jean Claude PILLON
> La Nouvelle Revue d’Histoire, par adr7




> La Nouvelle Revue d’Histoire
21 décembre 2007, par Jean-François Chemain   [retour au début des forums]

Bonjour,

Je souhaiterais écrire à Madame Anne Bernet, qui écrit régulièrement dans vos colonnes. Pouvez-vous m’indiquer où je dois adresser ma lettre ? Merci d’avance.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
8 novembre 2007, par michael Collins   [retour au début des forums]
http://www.rebelles.info

http://www.rebelles.info

> La Nouvelle Revue d’Histoire
5 novembre 2007, par AMAROUCHE   [retour au début des forums]
La 19ème D.I./4X4

Bonjour !

Je viens d’être alerté par google du nouvel article que vous veniez de publier sur la 19ème D.I. 4ème Régiment de Dragons - 4ème Escadron inspiré de liv’éditions.

Je vous en félicite pour cette initiative pour la recherche de témoignages, d’articles et notamment de photos de nos villages difficiles à retrouver.

Faute de moyens au sens le plus large du terme, il m’est difficile de m’abonner. Peut être que l’un de vos abonnés voudra bien échanger des idées et opinions avec moi par courriels. Merci.

Alditas

> La Nouvelle Revue d’Histoire
1er septembre 2007, par Alditas   [retour au début des forums]
De l’ouverture des archives de la guerre d’Algérie.

Bonjour !

Félicitation pour le lancement de cette revue en tant qu’oeillet de communication libertaire pour débattre de l’impérieuse nécéssité de réduction du délai d’ouverture des archives de la guerre d’Algérie de 120 ans à 60 ans au plus et de 60 ans à 25 ans au plus. Ces longs délais présentent d’autres altérations et risques aux documents au fur et à mesure que les acteurs et ceux qui ont subi des évènements disparaissent. La protéction des biens et des personnes doit absolument être de la responsabilité des Etats garants de cette dernière pour éviter les questions revanchardes.

Je vous propose la lécture du livre "la jeunesse d’Albert" par le binôme "Gozzi Marcel et Naour Albert paru aux éditions liv’édition sur la 19 ème D.I. 4ème régiment de Dragons 4ème Escadron du genre documents et témoignages des scènes vécues entre BENI-OURTILANE/EL-MAIN en 1957 sous les ordres du Capitaine Georges Laurent dit Jojo et du témoignage de Monsieur François DESORMONTS fait sur le tome 3 guerre d’Algérie Edition Méssidor- Temps actuels paru en 1981 pour avoir une idée des villages négligés par certains auteurs.

Bonne continuation !

Alditas

> La Nouvelle Revue d’Histoire
9 janvier 2007, par SAVIGNY Robert   [retour au début des forums]
abonnement

J’étais abonné mais ne sais plus jusqu’à quand ?
Je désire continuer mon abonnement pour à nouveau 2 ans.
Dites moi si c’est possible par internet et sinon envoyez moi la marche à suivre.
Merci et bien à vous.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
8 décembre 2006, par Guy Vandenkerckhoven   [retour au début des forums]

Je me suis abonné chez vous mais je n’ai reçu à ce jour encore aucun numéro de votre revue (j’y avais joint un chèque barré.)
Guy Vandenkerckhoven
54 rue Delwart
1070 Bruxelles (Belgique.)

Félicitations pour la revue néanmoins.
Merçi de me répondre rapidement.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
9 octobre 2006   [retour au début des forums]

Bonsoir,
Pourriez-vous me donner des renseignements sur l’éthymologie du mot dhimmi, et me dire quand a été inventé ce terme, par qui ? Et à quelle époque ?
merci

Forte attaque contre la revue
30 juin 2006   [retour au début des forums]

La NRH subit actuellement une attaque en règle qui pourrait s’avérer très dangereuse si les amateurs d’Histoire rigoureuse et défenseurs de la pluralité n’agissaient pas.
Comme cela sera expliqué dans le prochain numéro, suite à une étrange condamnation de justice, la revue qui ne peut plus utiliser que le sigle NRH (et plus l’expression complète) va devoir sortir de sa besace plus de quarante mille Euros.
Il est naturellement interdit de critiquer ouvertement une décision de justice mais chacun se fera une opinion dans le numéro à paraître...
Tous ceux qui souhaitent la soutenir peuvent lui envoyer un chèque de soutien au 88 avenue des Ternes, 75017 Paris.
Il serait regrettable que la seule revue historique française libre, dont la grande qualité intellectuelle se dévoile numéro après numéro soit amenée à disparaitre. Alors, en fonction de vos moyens, agissez.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
4 avril 2006   [retour au début des forums]

Je souhaiterais avoir un avis à propos de la question de l’intégration de la Turquie à l’Europe :

- si on la rejète pour des raisons géographiques, alors doit-on rejeter également la Russie, qui à peu de chose près possède la même proportion de territoire extra européen ?
- si on la rejète pour des questions religieuses, alors doit-on rejeter également l’Albanie, qui est à majorité musulmane ?
- si on la rejète pour des raisons ethniques, alors doit-on rejeter également la Hongrie ou la Finlande, qui ne sont pas de "souche" indo-européenne ?
- si on la rejète pour des raisons économiques, alors pourquoi a-t-on un jour accepté le Portugal ou l’Irlande, et plus récemment la Pologne ou la Slovaquie ?
- si enfin on la rejète pour des raisons historiques, alors comment cela se fait-il que le coeur historique de l’Europe unie soit la France et l’Allemagne ?

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    6 avril 2006, par
    Georges   [retour au début des forums]

    Je pense que la question de l’entrée de la Turquie en Europe n’est pas simple à traiter. Il faut déjà que l’on s’entende sur le concept d’Europe : Europe économique ? ethnique ? géographique ? philosophique ? religieuse ? Europe des "valeurs partagées" ? etc....
    Les choses peuvent bouger en 15 ans !
    Il est clair qu’aujourd’hui la Turquie semble bien lointaine de notre vécu européen quotidien et qu’elle paraît plus proche de pays comme la Syrie, les républiques caucasiennes que nos pays européens.

    Vouloir trop élargir l’Europe c’est l’affaiblir...

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    12 juin 2006   [
    retour au début des forums]

    La Turquie présente la désatreuse particularité de représenter pour l’ Europe et la France un énorme danger. Immense vivier musulman et islamiste, penchants meurtriers et guerriers, mémoire non - et anti - européenne, passé belliqueux avec nombre de civilisations et pays, enfin longues frontières communes avec des pays toujours à feu et à sang. L’ annexer équivaudrait à importer une nouvelle immigration, un terrorisme accru, et un immense risque de guerre avec ses voisins. Il ne faut surtout pas annexer la Turquie ! Dans le pire des cas, autant annexer la Russie, bien plus pacifique, peu migrante, fondamentalement riche, et géographiquement européenne.

    • > La Nouvelle Revue d’Histoire
      2 mars 2007   [
      retour au début des forums]

      Petite précision : on parle d’élargissement, pas d’annexion.

      Répondre à ce message

    • > La Nouvelle Revue d’Histoire
      9 février 2008   [
      retour au début des forums]

      Quant au passé belliqueux de la Turquie, je rappelle en passant que l’Union européenne est l’association de pays ayant été, plus ou moins récemment, en conflit ouvert ou larvé. De plus, la base historique de cette union reste le couple le plus belliciste de l’histoire européenne, à savoir la France et l’Allemagne (et ce n’est pas un hasard). De plus, si la Turquie possède des frontières communes avec des zones de conflits, l’Union européenne également : je vous rappelle que jusqu’à la fin de la décennie précédente, la guerre touchait des pays enclavés de l’UE, frontaliers de nos voisins italiens et plus proche de ma ville (Lyon) que ne l’est la Bretagne (id est l’ex-Yougoslavie).
      Enfin, rappelons que la guerre civile a continué à frapper l’Irlande bien après son adhésion en 1973.

      Autrement dit, la question n’est pas aussi simple, isn’t it ?

      Quant aux soit-disant penchants meurtriers des Turcs, autant ne pas rebondir sur ce genre d’affirmation qui révèle chez notre ami un substrat idéologique certes malsain mais finalement guère digne d’intérêt.

      Répondre à ce message

> La Nouvelle Revue d’Histoire
9 janvier 2006, par André Ismailovic   [retour au début des forums]

Féru d’histoire, je ne connaissais pas la NRH. Je suis tombé sur le numéro "Colonisation et immigration". Je ne pensais pas avoir acheté un journal d’extrême droite. Je suis dégoûté. Le problème de la France, c’est justement vous : les islamophobes, les négationnistes et les nationalistes qui font l’apologie de la colonisation. C’est à cause de votre mentalité que la France a perdu toute son aura internationale, qu’elle se replie sur son passé glorieux et qu’elle est devenue la risée du monde entier. C’est à cause de vous que la France, malade de ses discriminations, implose. C’est à cause de vous que la France est "envahie" comme vous dites par les populations du Maghreb que vous avez asservies par le passé.
La France dont vous rêvez n’existe plus depuis longtemps, et n’existera plus jamais ; alors autant vous y faire tout de suite.

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    9 janvier 2006, par
    TANC   [retour au début des forums]

    Mais t’a chopé le SIDA MENTAL !!!!!

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    14 janvier 2006   [
    retour au début des forums]

    Se complaire sciemment dans une telle malhonnêteté intellectuelle est quelque chose d’abjecte...

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    15 janvier 2006, par
    aquoibon   [retour au début des forums]

    hallucinante mauvaise foi gauchiste ! délire éthnomasochiste ! vraiment des têtes pourries ! Démocrates chrétiens... plus rien à défendre en France. qu’Allah vous emporte !

    la NRH est un excellent revue mais hélas c’est trop tard la preuve !

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    25 janvier 2006, par
    Tyler   [retour au début des forums]

    Ce sont des hordes de skinèdes qui ont mis le feu à la France pendant 3 semaines et causé la mort de 3 personnes...

    Ce sont des militants du Front National qui ont joués aux Indiens avec un train lors du 31 décembre dernier...

    Ce sont des fâchystes qui brûlent 100 voiture par nuit en moyenne...

    Etc...

    Dire que le problème principal de la France aujourd’hui est le "racisme" est surtout une manière d’empêcher les gens de se plaindre des humiliations quotidiennes qu’ils subissent.

    • > La Nouvelle Revue d’Histoire
      31 janvier 2006   [
      retour au début des forums]

      Je ne sais pas si le problème de la France est le racisme, mais ça semble être le vôtre. Enfin, peut-être ne considerez-vous pas ça comme véritablement un "problème"... Selon vous ce qui caractérise et ce qui motive principalement les gens dont vous parlez est simplement le fait qu’il soit d’une autre "race" ? C’est un joli raccourci... Remarquez, au moins vous avez le mérite de régler l’affaire de façon radicale. Selon moi on peut se plaindre des tracasseries quotidiennes causées par ces jeunes sans pour autant faire preuve de racisme. La première façon est d’ouvrir les yeux et voir que parmi eux, certains sont aussi français que vous et moi. Et à voir les croix qu’ils portent autour du cou (si si, regardez bien), ils sont apparemment autant chrétien que vous (pas moi, désolé).

      Faîtes vous partie des heureux propriétaires de voitures volées et brûlées, comme moi (ce n’est pas un argument fallacieux, feu ma twingo est partie en cendre il y a un an, si vous me passez ce jeu de mot) ou bien faîtes vous partie de ces Français qui regardent les événements à travers la télé et vont se plaindre à Jean Marie ?

      Répondre à ce message

      • > La Nouvelle Revue d’Histoire
        31 janvier 2006, par
        Georges   [retour au début des forums]

        Je crois qu’il convient de part et d’autre de calmer le jeu. La France n’est pas un pays raciste (sauf durant la parenthèse de Vichy) et n’a donc pas à avoir "honte" de son passé y compris colonial (à ce compte là les Italiens devraient également avoir honte d’avoir colonisé le monde il y a 2000 ans...)

        En revanche je crois qu’il ne faut pas non plus dramatiser le phénomène de l’immigration (qui a toujours existé : cf l’époque des invasions "barbares" des francs, goths...). Les récents articles de la NRH témoignent d’une certaine appréhension face à un phénomène sérieux mais qui ne met nullement en péril l’existence de notre pays...

        Répondre à ce message

        • > La Nouvelle Revue d’Histoire
          21 février 2006   [
          retour au début des forums]

          Il faut savoir faire une différence entre les différentes phases d’invasion / colonisation : celle du XIXe siècle, et qui concerne entre autre la France, s’est faite dans un contexte de formation d’un Etat républicain, qui en parallèle à la constitution d’un empire colonial basé de fait sur une ségrégation raciale (utilisez le terme ethnique si le mot "raciale" vous gêne) soutenait à l’intérieur de l’espace métropolitain des valeurs d’égalité et de fraternité. Et quand en Europe au sortir de la guerre de 14-18 on découvrait et promouvait l’idée de "liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes" et de "droit des minorités" pour défaire les empires centraux, on faisait des colonies des régions annexées de fait à l’économie française. Sans nécessairement causer systématiquement des dégâts énormes, mais en oubliant les valeurs qu’on défendait ailleurs. Et comme, aujourd’hui, nous sommes les descendants directs de la IIIe République, parce qu’elle est très proche des valeurs qui sont les nôtres et parce qu’à l’échelle de l’histoire 100 ans est un temps très court, alors je pense que oui, il est nécessaire, sans honte mais sans mauvaise foi, de regarder son passé avec un regard critique. Et il ne s’agit pas d’ethnomasochisme comme on l’entend souvent. Si l’on critique les autres pays (les Français ont le jugement facile quand il s’agit des USA, mais aussi d’Israël ou de la Palestine, des pays du Maghreb et du Moyen Orient, des dictatures d’Amérique du Sud ou d’Afrique), il faut savoir également, par soucis d’honnêteté et d’équité, poser un regard critique sur soi-même. Et si ce regard est lourd, c’est peut-être simplement parce que notre propre passé a parfois été lourd...

          Répondre à ce message

      • > La Nouvelle Revue d’Histoire
        5 février 2006, par
        tanc   [retour au début des forums]

        Nous sommes en présence d’un beau spécimen d’ethnomasochiste !Mais pardon !c’est vrai les immigrés sont "une chance pour la France" !
        Faudrais peut être penser à sortir du triangle bobo Marais-Oberkampf-Saint Germain des Prés !
        Enfin !bien fait pour ta petite face de "cultureu" binoclar de gauche si ta caisse a flambé.

        Répondre à ce message

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    28 janvier 2006, par
    vaevictis   [retour au début des forums]

    cette revue est complétement a fond !enfin une revue historique qui se fout du politiquement correct !un grand merci aux rédacteurs pour les passionnés d histoire que sont encore certains jeunes français !!!!

    • > La Nouvelle Revue d’Histoire
      1er février 2006, par
      Georges   [retour au début des forums]

      La NRH fait appel de temps en temps à des historiens de renom (Delumeau, Goudineau, Favier..)mais trop souvent les thèmes qu’elle propose sont traités davantage sur le ton de la polémique que celui de l’histoire. Du coup la rigueur historique est quelquefois malmenée. Je me réfère au dernier article de D.Venner sur le dossier de l’immigration et notamment sur les événements de novembre 2005, article dans lequel il propose des comparaisons historiques mal adaptées (1848 ? 1870 ? chute de la IVème République ?). On voit mal le rapport.

      Il convient toujours de se référer à ce que disait l’un des plus grands historiens de notre époque, Marc Bloch à savoir que "l’historien doit s’efforcer de ne pas juger mais plutôt de comprendre les faits qu’il présente"

      A part cela il y a tout de même de bons articles, des analyses quelquefois pertinentes sur des sujets difficiles, comme la colonisation, présentés sans parti pris.

      Répondre à ce message

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    5 février 2006, par
    Ancien combattant d’algérie.   [retour au début des forums]

    Je ne connais pas non plus, mais voilà une opinion alarmante.
    Parce que j’en suis encore victime, je partage cet avis selon lequel les responsables de la perte de l’Algérie par exemple, ce sont d’abord ceux qui méprisant le peuple, font l’apologie du colonialisme.

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    9 février 2006, par
    pékin critique   [retour au début des forums]

    Du con, l’histoire n’est pas extrême.
    La sensibilité politique fait mettre plus ou moins en valeur tel ou tel aspect du passé, c’est tout.

    Et puis d’une manière générale, sans rapport à un magazine d’histoire ou autre, historiquement, il n’y a rien d’extrême que de refuser une invasion. Au contraire, ça a toujours paru normal, légitime et donc sain aux peuples envahis que de tenter de refuser l’invasion

    • > La Nouvelle Revue d’Histoire
      17 février 2006   [
      retour au début des forums]

      Je trouve personnellement que comparer les invasions "barbares" au problème (disons plutôt à la question) actuel de l’immigration est un non-sens : les conditions sont complètement différentes, les causes et les effets également. Gardons-nous bien de comparer deux évenements qui sont séparés entre eux par seize siècles. Et pour aller plus loin, je réfute complètement, pour ce qui concerne l’immigration, le terme d’invasion. Contentons-nous là aussi d’adapter un vocabulaire adapté, relatant la situation telle qu’elle est et non pas telle qu’on la voit ou, surtout, telle qu’on veut la voir. Parler d’invasion revient à approcher la question sous l’angle d’un parti-pris subjectif évident, et par conséquent trop critique pour accepter l’auto-critique.

      Répondre à ce message

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    22 janvier 2007, par
    Catherine   [retour au début des forums]

    J’ai commis la même erreur en achetant un numéro dont la couverture affichait des sujets intéressants. Une lecture plus attentive des articles m’a fait ensuite comprendre très explicitement l’obédience de la revue... Expérience intéressante et finalement comique,que je ne suis pas prête de renouveler !

    • > La Nouvelle Revue d’Histoire
      31 janvier 2007, par
      Leon   [retour au début des forums]

      Et bien j’ai fait de même chère Catherine. J’ai acheté le dernier n° il y a une semaine portant sur la religion et la politique et...je n’en suis pas déçu bien au contraire !
      Je voulais depuis longtemps m’abonner à une revue historique et j’ai donc consulté ce mois ci plusieurs revues et la NRH est bien ce que j’ai trouvé de meilleur. Historia m’a fortement déçu : articles ennuyeux et archi-consensuels notamment. La NRH au contraire aborde différents sujets sans aucun tabou et nous oriente vers d’autres pistes que celles tracées habituellement. J’ai bien aimé l’interview de Lugan sur la colonisation ainsi que l’article sur Frederic II.

      J’ai donc décidé de m’abonner à cette revue réllement intéressante et qui sort des sentiers battus (et donc sans intérêt).

      Répondre à ce message

livre épuisé de Dominique Venner
5 janvier 2006, par Boisquillon   [retour au début des forums]

bonjour,

je me permet de vous écrire suite à ma recherche infructueuse concernant le livre de Mr Venner "les Blancs et les Rouges". il est en effet épuisé, et je souhaiterais savoir si, par le plus grand des hasard, Mr Venner en aurait gardé quelques exemplaires. je serais prêt à en acheter un.

je vous remercie, et attend votre réponse avec impatience.

Mr Boisquillon.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
16 décembre 2005, par Boeuf-Gaymard Michel   [retour au début des forums]

Je souhaiterais publier dans votre revue, que j’apprécie beaucoup, un article qui a pour titre :" La Garde Personnelle du Chef de l’Etat à Vichy 1940-1944". Si vous acceptez ma proposition, à titre purement gratuit, je puis vous envoyer par coiurriel, l’article en question.Officier de Gendarmerie en retraite, je dispose d’un fonds d’archives qui m’a permis d’écrire cet article. Il contient :156 lignes, 1623 mots, 8402 caractères.
Merci de votre réponse.

Colonel Michel Boeuf-Gaymard
Vila Régina
19, rue des Antignans
26110 NYONS

> La Nouvelle Revue d’Histoire
5 décembre 2005   [retour au début des forums]

le hasard de la lecture m’a fait pavenir jusqu’a vos lignes. Depuis ce jour, je suis désespéré. Convoitant la place de roi des cons depuis ma plus tendre enfance, il faut me rendre a l’évidence. Devant tant de concurence je m’incline.

je m’excuse dans l’immediat de ne pas etre plus explicite mais pour vous combattre,le travail d’un troisieme neurone me parait superflue.

> La Nouvelle Revue d’Histoire -S,abonner de l’étranger
18 novembre 2005   [retour au début des forums]

Est-ce qu’il y a moyen de d’abonner facilement de l’étranger ?

La Nouvelle Revue d’histoire a-t-elle un courriel ? Accepte-t-elle les cartes de crédit ? (Les virements bancaires vers l’Europe sont prohibitifs)

> La Nouvelle Revue d’Histoire
27 août 2005   [retour au début des forums]

Comment et où peut-on s’abonner, ou éventuellement se procurer nhr ?

> La Nouvelle Revue d’Histoire paranoiaque
16 juillet 2005, par PP.   [retour au début des forums]

A lire dans le n°19.
"Les Coptes, paria de l’islam" par Jean-Pierre PERONCEL-HUGOZ.
Je cite "La question des chrétiens d’Orient concerne aulourd’hui directement les français de souche, sur le sol desquels se sont déjà installés par infiltration six ou sept millions de musulmans à démographie autrement dynamique que celle des "Gaulois", ce qui implique que tôt ou tard, sauf boulversement, surgira le problème de la charia comme il s’est imposé en tout territoire lorsque les rapports de force y sont devenus favorables aux fidèles d’Allah."

Je suis toujours effaré par ce type d’écrit où l’on s’aperçoit qu’à l’aube du XXIe siècle nombre de personne de talent se trompe de combat.

PP.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
5 juillet 2005, par Jourdier Alain   [retour au début des forums]

Abonné, j’apprécie votre revue ; toutefois, est il normal qu’elle paraisse en kiosque bien avant que les abonnés, dont je suis, la reçoivent:je n’ai pas encore le n°de juillet/aout. En outre, votre adresse "nrh.fr" conduit à un site sans rapport avec la revue et le n°de téléphone indiqué en première page du n°18 ne répond pas !... tout ceci est bien lamentable...

> La Nouvelle Revue d’Histoire
30 mai 2005, par marc even   [retour au début des forums]

mon est marc even et j’ai essaye de vous joindre sans succes par telephone car je voudrai savoir si mon abonnement a ete enregistre
je vous ai envoye un cheque le 17 mars 2005 et je reside aux US
merci
marc even

> La Nouvelle Revue d’Histoire
6 avril 2005, par Bernard Coll   [retour au début des forums]

Bonjour,
Nous organisons une rencontre Histoire & Mémire sur le thème : les historiens peuvent-ils dès aujourd’hui déterminer les responsbailités dans les massacres, assassinats, enlèvements... de Français en Algérie après le 19 mars 1962 ?
Cette rencontre aura lieu au Sénat le samedi 23 avril de 14h à 18h.
Nous souhaiterions inviter MM. Dominique Venner,Bernard Lugan, Pierre Montagnon etc... et tout autre spécialiste de cette dramatique période de notre histoire.
Bien cordialement
Bernard Coll
Secrétaire général de Jeune Pied-Noir
06 80 21 78 54

> La Nouvelle Revue d’Histoire
27 mars 2005, par ignace   [retour au début des forums]

un magazine d’histoire mis à la portée de tous.Excellent,cohérent historiquement.Bref on en avait bien besoin à la place d’historia ou de l’histoire,magazines médiocres et vulgarisant de facon excessive l’Histoire.La parole est enfin donné aux véritables historiens !

> La Nouvelle Revue d’Histoire
15 mars 2005, par Maurice Sadaune   [retour au début des forums]

Monsieur, Messiers,

Je serais intéressé de connaître votre opinion sur la thèse défendue par Victor Souvorov dans "Le Brise-Glace".
Les avis des critiques sont divergents.
- Rejettent l’interprétation de Souvorov :
Gabriel Gorodetsky et John Ericson, entre autres.
- Sont plutôt favorables à Souvorov :
Russel Stolfi et Daniel Michaels, notamment.
Autre point : dans la traduction anglaise que je possède - je n’ai pas pu trouver de version française -, je suppose qu’un "bourdon" malencontreux a faussé la compréhension du texte.
En effet, dans le chapitre 6 (entrée en guerre de l’URSS),Souvorov mentionne une dépêche de l’Agence Havas datée du 19 août 1939, dont la teneur irrita le Kremlin.
La "Pravda" publia un démenti immédiat de Staline sous le titre "LE RAPPORT MENSONGER PUBLIÉ PAR L’AGENCE HAVAS".
Staline, utilisant le présent, commence par dire qu’il ne sait pas dans quel night club cette dépêche a été rédigée ; puis, brusquement, il utilise des verbes au passé pour évoquer des événements qui n’ont pas encore eu lieu vers le 19 août.
Staline déclare en effet notamment (je traduis) :
- "Ce n’est pas l’Allemagne qui a attaqué la France et la Grande-Bretagne, mais la France et la Grande-Bretagne qui ont attaqué l’Allemagne". (...)
- "Les cercles dirigeants de Grande-Bretagne et de France ont rejeté abruptement les offres de paix de l’Allemagne et les efforts de l’Union soviétique pour mettre fin à la guerre le plus rapidement possible."
Ce démenti précipité, avec tous ces verbes au passé, est publié - selon Souvorov- dans la "Pravda" du ...30 novembre 1939.
En fait, le passage relatif aux offres de paix allemandes sont extraits de la déclaration commune germano-soviétique du 28 septembre, délimitant une seconde fois les sphères d’influence respectives de Moscou et de Berlin.
Au cas où l’ouvrage en français contiendrait la même argumentation que celle citée ci-dessus, je serais très heureux de consulter dans vos bureaux l’original russe, que vous avez très probablement, et qui devrait faire foi.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur, Messieurs, mes salutations distinguées.

Maurice Sadaune, abonné depuis le 1er numéro.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
27 février 2005   [retour au début des forums]

Ayant changé d’adresse il y a plusieurs mois, je vous renouvelle ma demande d’envoi de vos livraisons à :

M. Ghyslain Châtel
Résidence du Lac
Côte du Baron
Privas

au lieu de :

Résidence les Marronniers Villa 9
14 allée du Bac
31150 Gagnac sur Garonne

Avec mes remerciements.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
11 janvier 2005   [retour au début des forums]

bonjour,

Responsable éditoriale adjointe de la chaine thématique Toute L’Histoire, je souhaiterais contacter la rédaction et le service de presse de La Nouvelle Revue d’Histoire".

merci pour votre réponse.

Céline.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
10 décembre 2004, par un élève ingénieur   [retour au début des forums]

J’ai lu dans votre dernière revue le petit encadré sur Einstein qui le présente comme un imposteur. Dans le monde scientifique Einstein est encore considéré comme un génie ; dans la revue "pour la science" du mois de decembre il y a un long exposé à sa gloire.
Pourriez vous me donner des précision sur ce sujet ?
Félicitation pour votre revue que je lis toujours avec beaucoup d’intéret.

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    11 janvier 2005   [
    retour au début des forums]

    certainement les auteurs de la nrh repochent-ils plus à Einstein ses origines juives qu’autre chose... ce ne serait pas etonnant de leur part.

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    3 février 2005, par
    camille   [retour au début des forums]

    En tant qu’historienne,je te conseille la revue "l’histoire" qui est la plus grande référence en la matière. elle se veut impartiale et honnête, les articles sont rédigés par les plus grands historiens.ne lis pas uniquement la NRH qui est depuis ses origines une revue nationaliste d’extrême droite.tu aurais une fausse idée de l’histoire et du monde contemporain. cette revue est à proscrire. J’en suis désolée mais c’est le meilleur conseil que je puisse te donner.te souhaitant le meilleur.

    • > La Nouvelle Revue d’Histoire
      21 mars 2005, par
      Michael   [retour au début des forums]

      En tant qu’historien je me félicite du succès grandissant de la revue NRH. Elle donne une véritable bouffée d’oxygène dans un monde sclérosé par la pensée marxiste et socialiste à la sauce bobo (Education Nationale, Universités, revues etc...). Car la colère contre la NRH n’est pas du aux articles publiés (d’excellentes qualités) ni à la participation d’historiens célèbres. Non, la hargne contre cette revue tient au fait qu’elle a gagné son pari : donner aux Français la possibilité d’avoir un point de vue différent à la vulgate socialo-communiste sur l’histoire. Et ça marche ! Il suffit d’ailleurs de se rendre dans des bureaux de tabac pour voir le buraliste vous dire qu’il a déjà tout vendu (par exemple sur le dernier numéro de la guerre de sécession). C’est l’un des rares exemples où la droite réussi à battre en brêche le quasi monopole de la gauche sur les esprits. La rage n’en est que plus grande. Il suffit de voir comment la police de la pensée fait la guerre au sein des universités lorsqu’un étudiant détient entre ses mains cette revue. C’est à la fois pathétique et jouissif. Preuve que la revue dérange... et qu’elle cartonne. D’ailleurs les chiffres des ventes sont là pour le prouver. La prochaine étape sera sans doute de devenir un mensuel.
      Voici un site qui peut également vous intéresser http://agidep.affinitiz.com

      Répondre à ce message

    • revue orientées
      13 mai 2005, par
      olivier Arcachon   [retour au début des forums]

      Que l’on soit d’accord ou non sur l’orientation politique de la NRH, pourquoi proscrire une source d’information ?

      Sur beaucoup de sujets, on gagne à lire des revues, des quotidiens dont on sait que l’on ne partage pas la ligne éditoriale. On y apprend ce que l’on ne découvrira pas ailleurs.

      Et puis mettre à l’index, ça fait "Inquisition", n’est-ce pas ? Vous n’auriez-pas un surmoi tendance facho, vous ?

      Répondre à ce message

    • > La Nouvelle Revue d’Histoire
      16 novembre 2005   [
      retour au début des forums]

      l’Histoire n’est jamais impartiale et de bons historiens s’expriment dans cette revue ( Carrère d’Encausse , Heers etc...). Ne soyez pas aussi sectaire et ne voyez pas l’extrême droite partout ! S COURTOIS intervient dans cette revue et dans l’Histoire : on peut lire les deux et faire le tri ( marxistes, libéraux, nationalistes ).

      Répondre à ce message

      • > La Nouvelle Revue d’Histoire
        21 février 2006   [
        retour au début des forums]

        Le problème n’est pas tant les avis qui sont partagés par la ligne éditoriale de la revue. Mais plutôt le fait que cette revue prétend être exempt de toute influence politique et ultime représentante de l’objectivité scientifique. Soyons honnêtes bon sang ! Cette revue est de droite, et pas qu’un peu, osons dire les choses telles quelles ! Et après à chacun de faire son tri entre ce qu’il veut lire et ce qu’il rejète en son âme et conscience, mais osons dire les choses comme elles sont : la NRH n’est pas une revue apolitisée, c’est une revue engagée, de politique plus que d’histoire, très certainement subjective, et d’extrême-droite. Les choses dites comme ça on le mérite d’être claire, que les personnes qui adhèrent à ces idées lisent en paix la NRH, mais en ayant l’honnêteté de le reconnaître...

        Répondre à ce message

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    21 septembre 2005   [
    retour au début des forums]

    Non Einstein n’était pas un imposteur !
    Ceux qui écrivent cela sont eux des imposteurs et des imbéciles...

> La Nouvelle Revue d’Histoire
5 novembre 2004, par Samia   [retour au début des forums]

Bonjour pour l’élaboration de mon mémoire j’aimerais savoir s’il vous plait ,si vous auriez des articles traitant sur l’acculturation des morisques sous le regne de Charles Quint.Je vous prierais de me les faire connaitre en m’ envoyant une copie dans ma boite e-mail que je vais vous indiquer car comme vous le savez trouver des informations sur ce sujet et un peu difficile.En vous remerciant je vous dis a bientot !Si vous n’avez pas d’articles a ce sujet pourriez vous me conseillez des sites internet.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
9 octobre 2004, par Vlad   [retour au début des forums]

Avis à tous nos compatriotes !
Que ceux et celles souhaitant exprimer leur colère, leur désarroi, etc. face aux censeurs soixante-huitards et défendre la ligne éditoriale de la NRH le fassent ! Le net est le seul espace de liberté d’expression en France, profitons-en.

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    15 novembre 2004   [
    retour au début des forums]

    Et vive la France !!!

  • Confidentiel
    9 décembre 2004, par
    Clemence baré   [retour au début des forums]

    clemence bare mainassara
    e-mail : clemence_bare22003@yahoo.fr
    16,Rue des jardins Cocody les Deux-Plateaux
    Abidjan Côte D’Ivoire

    Cher,Mr 

    Je vous prie d’emblée de m’excuser pour tous les désagréments que mon courrier pourrait vous causer. Mais même si nous ne nous sommes jamais rencontrés, je crois fermement que sur la base du droit d’assistance humanitaire qu’une confiance véritable peut naître de notre communication et favoriser ainsi un véritable partenariat entre nous deux.Aussi c’est avec un réel plaisir que je vous contacte depuis ABIDJAN la capitale économique de la COTE D’IVOIRE(AFRIQUE de l’Ouest) où je vis depuis bientôt quelques temps avec mes trois enfants Nasser,Moussa et Samira. En fait je suis Madame clemence BARE MAÏNASSARA, l’épouse légitime de l’ex-président de la république du NIGER (AFRIQUE de l’Ouest) assassiné par une junte militaire en avril 1999.Mon époux avait déposé au près d’une compagnie de sécurité et de finance en Cote d’Ivoire la somme de 28.000.000 de dollar Americains et déclaré comme effets personnelle de la famille enfin d’éviter le paiement d’énormes taxes de surveillance.Cette somme devrait permettre de concevoir un projet d’investissement pour la famille à la fin de son mandat presidentiel,mais malheureusement le sort n’a décidé autrement. Queque temps après sa mort,le notaire de la famille m’a contacté au vue du testament de mon mari et des différents courriers de ladite compagnie de sécurité pour m’informer sur la position de ses fonds et des modalités de retraits et de transféré de ceux-ci.Au jour d’aujourd’hui ma préocupation majeur est de récuperé et de transferer cette somme hors de l’afrique de l’ouest.C’est dans cette perspective que je vous contacte pour que vous m’aider dans ce transfert en mettant à ma disposition un compte en votre nom personnel où cette somme peut être transférée .Car,croyez-moi je n’ai aucune maitrise des rouages bancaires etje compte sur vous pour m’aider dans cette tâche qui du reste est dénuée de tout risque. Je peux ainsi vous rassurer qu’ à la fin de l’opération je vous consentirai 20% du montant total comme votre récompense personnelle. et 5% seront dégagé pour couvrir les dépenses et susciteront cette transactions .Je voudrais savoir compter sur vos qualités humaines, vertueuses et professionnelles. Dès que vous manifesterez le desir de nous aider je vous délivrerai une attestation sur honneur pour garantir ma parole et mes engagements à votre égard. Recevez mes salutations les plus sincères. Faternellement,clemence B. MAÏNASSARA QUE DIEU BENISSE NOTRE COLLABORATION

    • > Confidentiel
      3 mai 2005   [
      retour au début des forums]

      Salut !

      Je suis nigerien aussi mais je pense que qui etes vous et pour qui vous vous prenez arretez de tenir notre image en vous faisant passer pour l’epouse du defunt president nigerien. De cet fait le defunt president a ses enfants en angleterre et au etas-unis et si la femme du defunt president devait transferer ses fonds elle va passer par des chemins discrets. Moi je suis aux etats unis et je ne voudrais qu’un stupide personnes ternissent l’image d’un famille dont j’estime.
      Vous vous contrediser tantot vous etes avec deux enfants tantot trois. Et le defunt president n’a pas de fils nommer moussa a ce qu’on sache malgre que j’ai pas grandit au niger. Sachez qu’on peut vous poursuivre pour des effemerites pareilles par simple d’un message il y a les codes de detections du pays et de la zone d’envoi.

      Donc de grace chercher vous un autre sujet d’arnaque.

      Répondre à ce message

    • > Confidentiel
      8 juin 2006   [
      retour au début des forums]

      Qu’est-ce que cette arnaque archiconnue vient foutre ici ?

      Répondre à ce message

      • > Confidentiel
        16 juin 2006, par
        tsé tsé   [retour au début des forums]

        c’est l’arnaque la plus simple et la plus veille du monde : profiter de la misère des gens en essayant de leur faire miroiter des bénéfices.
        J’ai reçu ce mail aujourd’hui, et même si internet est un formidable outil de liberté, je me demande s’il ne faudrait pas un organisme de vigilence, afin de protéger les personnes de telles arnaques. Cela dissuadrait un peu plus les arnaqueurs.

        Répondre à ce message

    • > Confidentiel
      19 octobre 2007, par
      joe   [retour au début des forums]

      vraiment il fo arrter dutiliser les noms des inocents pour escroquer les autres .
      cest ridicule ,et cest lache car vous ne pouvez pas chercher pour vous meme , il faut voler ;
      Que Dieu vous maudisse !!! vous verrez !!!

      Répondre à ce message

> La Nouvelle Revue d’Histoire
9 octobre 2004, par nino   [retour au début des forums]

bonjour...je suis etrangere. je m enteresse comme ecrit la nouvelle histoire en france. j ai besoine nouveau les articles autoure de ce theme. j ai connu bien l ecole annale. Qui travaille en france autoure de ce probleme ?

> La Nouvelle Revue d’Histoire
19 septembre 2004, par Chatel   [retour au début des forums]

Abonné à votre revue, je vous remercie de bien vouloir prendre en compte, dès maintenant, le changement d’adresse suivant :

ancienne adresse :

Ghyslain Chatel
résidence Les Marronniers Villa 9
14 allée du Bac
31150 Gagnac sur Garonne

nouvelle adresse

Ghyslain Chatel
Résidence du Lac
Côte du Baron
07000 Privas

> La Nouvelle Revue d’Histoire
13 juin 2004, par D BOSSON   [retour au début des forums]

Cet excellent forum me rassure sur la pérennité de nos valeurs fondatrices (liberté, égalité, fraternité) que je m’étais épouvanté de voir foulées au pied par les apologies du fascime (cf. dossier sur Mussolini entre autres) voire même de l’esclavagisme, du rascime (les fameux boréens/aryens).

Une chose est de dénoncer une prétendue pensée unique, une autre est de mentir effrontément. Si aucun historien universitaire n’accrédite la thèse hallucinée de nos ancêtres les aryens-race pure supérieure à toutes les autres, ce n’est certainement pas par peur des représailles du Komintern, mais par absence totale de preuves à l’appui de cette thèse absurde.

Par ailleurs, que certains auteurs de la revue soient restés bloqués au stade de la dénonciation du communisme, on peut le comprendre car il n’y a guère que 13 ans que le PC est interdit en russie.

Mais pourquoi des photos de Pétain dans chaque numéro ?

> La Nouvelle Revue d’Histoire
3 juin 2004   [retour au début des forums]

Bonjour,
j’aimerais connaître l’adresse de votre rédaction,
merci d’avance pour votre réponse,
alexandra,
presse albin michel

CAPITALISME
26 avril 2004   [retour au début des forums]

A quand une enquete de la NRH intitulee "le livre noir du capitalisme" ?

Bravo (la suite)
9 avril 2004, par vlad   [retour au début des forums]

Vous y allez un peu fort tout de même, qualifier la xénophobie d’"inhumaine"...

Mais plus sérieusement, il est indéniable qu’une culture subit des influences et que certaines influences peuvent être favorables, comme par exemple l’influence de la culture chinoise sur les civilisations coréenne et japonaise. Mais là où se situe le problème, c’est que si cette influence extérieure de la culture B est trop puissante, elle peut contribuer à absorber (tout en laissant subsister quelques artéfacts) une culture A. L’influence espagnole qu’ont subit les civilisations aztèque et inca, par la conversion au christianisme, la dévalorisation de la culture autochtone ainsi bien évidemment par la guerre et la maladie, les a définitivement détruites. Il reste ici et là des bribes des croyances antiques et des ruines mais c’est bien peu de choses. Défendre les cultures c’est un peu comme défendre la biodiversité, c’est protéger une culture dont le développement et la genèse sont originaux.

  • > Bravo (la suite)
    10 avril 2004   [
    retour au début des forums]

    Je pense qu’on peut surtout reprocher aux espagnols d’avoir tuer les indiens avant d’avoir tuer leur culture. Mais sur ce point je suis d’acord avec vous, et c’est bien le seul point commun qu’ont la gauche et l’extrême-droite. Mais défendre la diversité culturelle ce n’est pas selon moi prôner la totale imperméabilité des unes envers les autres. De plus que soyons honnêtes, le rapprochement entre l’américanisation de la société française et le génocide des indiens d’amérique par les espagnols est, historiquement, un bel anachronisme.
    Mais c’est étonnant que vous reconnaissiez l’apport indispensable qu’ont les cultures les unes sur les autres et que dans le même temps vous ne supportiez pas de voir la votre influencée... Ne serait-ce pas un peu "touche aux autres cultures, pas à la mienne" ?
    Et puis concernant la cultures française, ne trouvez-vous pas qu’il ne subsiste que très peu d’"artéfacts" celtes ? Pourtant il fut un tps où la Gaule était un pays celte ? (en ce sens parler de 2000 ans d’histoire française est également un anachronisme, la France à propremement parler ne se constituant qu’à partir du 9e s = cf. traité de Verdun 843)

> La Nouvelle Revue d’Histoire
28 mars 2004, par Pascal51   [retour au début des forums]

Je comprend tout à fait votre souci de ne pas faire tomber ce forum pour non respect de la loi et je souscris à votre réaction.. Cela dit pour informer les internautes qui viennent sur ce petit forum.. pourquoi ne pas laisser mon message intégral en "exemple".. assorti de votre avertissement afin que les visiteurs comprennent bien ce que l’on doit dire et ce qui tombe sous la loi.. ! car mon propos était tout sauf raciste (doit on rappeler que nous ne naissons pas raciste mais que nous le devenons).. il mettait en avant tout simplement notre histoire glorieuse française de près de 2000 ans qui a fait le pays que nous ont légués nos pères et qui se dilue un peu plus chaque jour.. dans le multi culturel/religieux qui ne fera que s’empirer et dégénérer dans les années qui viennent.. car incompatibles au regard de l’identité des peuples seule vraie et unique référence.. et de remettre en cause incidieusement et un peu plus chaque jour ce que nous sommes c a d notre civilisation judéo-chrétienne.. encore que le terme judéo soit associé davantage au fait religieux de mon point de vue.. Volonté sous-jacente ? ? laissé aller de nos politiciens ? ? irresponsables inconscients et surtout manipulés faisant allégeance aux droits de l’hommistes bien identifiés ? ? il en irait de même d’ailleurs pour n’importe quel pays ou peuple qui se doit de garder sa spécificité ! (le monde arabo-musulman ayant compris cela..) c’est tout le débat du mondialisme/brassage des peuples qui est occulté et tabou.. ! voulons nous en europe arriver au modèle américain multiculturel et son cortège de millions de pauvres qui vont a la soupe populaire et autres affrontements larvés ? ? (populations pauvres/exploitées issues de l’afrique et du tiers monde systématiquement) peut on parler de cela ? ? sans pour antant etre raciste ou xenophobe ? ? je pense les internautes apprécieront.. si ce message n’est pas effacé lui aussi.. merci et bon courage..

  • Bravo
    29 mars 2004, par
    Vlad   [retour au début des forums]

    Bravo pour votre message Monsieur, il existe encore des Français qui n’ont pas succombé aux attraits nauséabonds de la société pluriculturelle que nos dirigeants et intellectuels veulent nous faire accepter de force.

    PS : vive l’Alsace et la Corse, les seules régions à défendre leurs valeurs culturelles et à résister à la marée rose bonbon !

    • > Bravo
      2 avril 2004   [
      retour au début des forums]

      Vos messages fleurent bon le pétainisme mes amis. Alors selon vous, c’est chacun chez soi ? Selon vous toute société est condamnée à la décadence dès lors qu’il y a mélange éthno-culturel ? Stricto sensus, j’appelle toujours ça de la xénophobie... Bien déguisée, certes, mais bel et bien de la xénophobie (xénos = étranger ; phobie = peur -> rejet de l’étranger).

      Mr Rocbo, à vous de trancher...

      Répondre à ce message

      • > Bravo
        3 avril 2004, par
        vlad   [retour au début des forums]

        Vous pensez sans-doute monsieur, que la xénophobie est un défaut et la xénophilie une qualité, n’est-ce-pas ?

        Répondre à ce message

        • > Bravo
          5 avril 2004   [
          retour au début des forums]

          Exactement, de même qu’en général la mysanthropie est un défaut et la philanthropie une qualité. Et on peut continuer : le mépris un défaut, le respect une qualité, le dédain un défaut, la sympathie une qualité, l’ignorance un défaut, la connaissance une qualité, le rejet un défaut, la tolérance une qualité...

          Voila, maintenant vous faîtes ce que vous voulez de cette leçon de morale, ça ne regarde que vous. Mais à lire vos participations sur ce forum, je n’ai aucun doute sur le fait que vous n’en tiendrez pas compte...

          Répondre à ce message

          • > Bravo
            5 avril 2004, par
            vlad   [retour au début des forums]

            Vous êtes aussi du genre à voir le monde en noir et blanc, à définir un "Axe du Bien" et un "Axe du Mal". On appelle ça le manichéisme, et si je ne me trompe pas, c’est un défaut ;-)

            Si j’avais su que la philosophie était si simple, je n’aurais pas suivi une formation scientifique !

            Répondre à ce message

            • > Bravo
              6 avril 2004   [
              retour au début des forums]

              Vive les conclusions tirées hâtivement... Je considère l’ouverture apparemment comme une qualité et le repli comme un défaut. Ca ne va pas plus loin. Maintenant effectivement si vous vous revendiquez xénophobe (puisque c’est de ça dont il est question), c’est sur que vous ne me comprendrez jamais. Rassurez-vous, l’inverse est également vrai.

              Ps : lequel de nous 2 est le plus manichéen ? Je n’attend pas de réponse, même plus je fuis la discussion qui n’a de ttes manières aucun sens tant elle consisterait à un dialogue de sourds. Alors s’il vous plait d’avoir le dernier mot, ne vous gênez pas...

              Répondre à ce message

              • > Bravo
                7 avril 2004, par
                vlad   [retour au début des forums]

                Pourquoi venir sur un forum de discussion si ce n’est pour débattre ? Je pense qu’il faut conserver un certain optimisme et ne pas se désespérer dans de telles situations. Si vous regrettez notre absence de points communs, je trouve au contraire cela très intéressant. Tout du moins cela devrait contribuer à des échanges plus vifs, non ?
                Mais bon, si vous préférez vous rendre sans combattre,...

                Répondre à ce message

                • > Bravo
                  9 avril 2004   [
                  retour au début des forums]

                  Il y a effectivement des sujets sur lesquels je n’accepte pas certains pts de vue car je les trouve inhumains. A partir de là, oui , je refuse le débat. La xénophobie en fait partie.
                  Sur ce.
                  Mais parlant du mélange des cultures, ne trouvez-vous pas qu’il est insensé de reproché à la culture européenne de se mélanger à d’autres, courant ainsi à sa disparition ? Car c’est ce que vous craignez, qu’il y ait mélange culturel. Or la culture européenne c’est déjà le mélange de plusieurs cultures, latine et germaine, lesquelles sont elles-mêmes le fruit de mélange, étrusco-grecque (entre autre) pour la culture latine... Et à ces époques éloignées on pensait certainement que ces différentes cultures n’étaient pas compatibles et qu’on perdraient assurément la pureté de la civilisation (c’est essentiellement vrai pour les grecs, très nationalistes pour l’époque). Refuser le mélange c’est selon moi idéaliser sa culture (donc qlq part forcément dénigrer les autres) et exiger une sorte d’immobilisme culturel, qui ne s’inscrit pas dans le mouvement historique. cqfd.
                  Merci.

                  Répondre à ce message

      • > Bravo
        29 septembre 2004, par
        kalle   [retour au début des forums]

        Degré zéro de l’écoute (intolérance) et analyse réductrice (marginalisation) ne sont-elles pas les deux mamelles du marxisme, cher camarade ?

        Répondre à ce message

        • > Bravo
          7 octobre 2004, par
          Vlad   [retour au début des forums]

          Vous avez raison. Jean Sévillia a donné un nom à l’attitude de notre ami marxiste, cela s’appelle le "terrorisme intellectuel". Quoi que l’on en pense, nous vivons sous un régime d’inquisition de la pensée, une sorte de totalitarisme "soft", avec ses grands-prêtres (les intellectuels), son réseau de propagande (les média), son bras séculier (les juges). Vouloir exprimer une opinion différente sortie du cadre politiquement correct c’est se condamner à une mort sociale et médiatique.
          Une solution : permettre une véritable liberté de pensée et d’expression au sein de notre société et éviter de donner une coloration idéologique à des problèmes concrets.

          Répondre à ce message

      • > Bravo
        5 octobre 2005, par
        Quelqu’un   [retour au début des forums]

        Et vous fleurez bon l’ignorance et le magma intellectuel foireux de la presse à grand tirage. Pétainisme et xénophobie n’ont rien a voir sauf dans les détours vocabulistiques culpabilisateurs de la pensée dominante. Pas la peine d’étaler votre science et votre grand savoir en ethymologie, ce message est ridicule.

        Répondre à ce message

      • > Bravo
        8 juin 2006   [
        retour au début des forums]

        Et ethnodifferentialisme, ça te va ?
        Comment peut-on à la fois vanter les mérites de la diversité et prôner le brassage aboutissant à un magma humain informe ?

        Répondre à ce message

Message censuré
28 mars 2004, par rocbo   [retour au début des forums]

A pm51,

Bravo à la Nouvelle Revue d’Histoire.. tendance extrême droite peut-être mais qui est un gage de crédibilité.. ! et qui a au moins le mérite de mettre en avant l’unité de la nation française
[...]

COLOR="#AF0000"> 

MESSAGE
SUPPRIMÉ venant de l’adresse IP 81.2xx.xxx.170

Tous propos xénophobes
tombent sous le coup de la loi. L’auteur, et le forumaster sont
susceptibles d’être poursuivis pour ces propos.

Les webmestres ayant accès aux adresses IP des auteurs des
messages peuvent les transmettre en cas de récidive à
qui de droit.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
21 février 2004, par eva rethmeier de francfort en allemagne   [retour au début des forums]

lors de mon récent séjour à Paris j’ai acheté le numéro 10 de la revue où il y avait un bon de commande pour l’agenda de Venise 2004 à Euro 39. vous seriez aimables de me communiquer votre numéro d’Iban. ainsi je pourrais vous virer la somme en question. Merci Rethmeier

> La Nouvelle Revue d’Histoire
2 février 2004   [retour au début des forums]

La parution d’un nouveau magazine d’histoire est toujours la bienvenue. Mais la Nouvelle Revue d’histoire (NRH), apparue en juillet 2002, n’est pas un journal comme les autres.

Bimensuel luxueux d’une soixantaine de pages, la Nouvelle Revue d’histoire s’adresse à un large public. Elle réunit des articles de fonds et les rubriques habituelles à ce genre de publication. S’y côtoient invités prestigieux, plumes de marque, historiens et chercheurs moins renommés. Jusque là rien que de très normal. Cependant, la lecture de la revue occasionne la brutale disparition de notre sympathie bienveillante : nombre d’articles sont signés par des personnages connus pour leur engagement dans les rangs de l’extrême droite et les références à des maisons d’édition du même milieu sont légion.
Certes, le comité scientifique de la revue se défend de tout parti pris et affirme sa volonté de faire « une revue d’histoire libre et intègre ». Mais ces bonnes intentions sont démenties dès le premier numéro. Et le fait que les participants à la revue se présentent comme d’honorables chercheurs ou universitaires, en laissant le lecteur dans l’ignorance de leurs parcours, engagements et activités politiques qui sont tout sauf innocents, manifestent une malhonnêteté d’esprit évidente.
Parés de l’autorité que confèrent les diplômes et une notification certaine pour certains intervenants, les auteurs de la revue entreprennent une révision en bonne et due forme de l’histoire sous l’angle de la volatilisation des idées, des thèmes et des personnalités d’extrême droite et de leur passé, sous le prétexte fallacieux de se rebeller et de dénoncer une histoire officielle, dominatrice et trompeuse.
Une révision en bonne et due forme de l’histoire

La direction du magazine est assurée par Dominique Venner, personnage au lourd passé d’activiste puisqu’il sévissait déjà avec Pierre Sidos en 1958 comme secrétaire général du Parti nationaliste. Il a été ensuite l’instigateur, avec Jean Mabire, auteur de plusieurs livres faisant l’éloge des forces militaires en général et de celles du troisième Reich plus particulièrement, de la revue Europe-Action. Auteur de Pour une critique positive, on lui reconnaît depuis cette période la qualité de théoricien du renouveau fasciste en France et d’inspirateur de la Nouvelle Droite. Nous le retrouvons au Grece avec Alain de Benoist, Jean-Claude Valla et Mabire. F.-G. Dreyfus est animateur à Radio-Courtoisie, il a participé aux travaux du Club de l’horloge. Lugan est un proche du Front national. Il est le très contesté « africaniste » de Lyon III. Parmi les collaborateurs occasionnels, nous retrouvons Pascal Cauchon, ancien d’Ordre nouveau, ancien président du Parti des forces nouvelles, un temps rival du FN. De tels trajets politiques ne peuvent être indifférents et le fait que les participants ne les présentent pas, manifeste une volonté évidente de dissimulation et de tromperie.
Parallèlement aux revues et aux livres de maisons d’édition notables, la NRH promeut des parutions telles qu’Aspect de la France ou des éditeurs comme l’Age d’homme. Akribeia, dont le gérant Jean Plantin a été récemment condamné à la prison ferme pour ses activités d’éditeur révisonniste, ou les Cahiers libres d’histoire de la librairie fascisante parisienne l’Æncre et les éditions du Labyrinthe du Grece.
Ce rapide panorama laisse deviner l’orientation idéologique de la revue. Le caractère scientifique derrière lequel se dissimule le magazine est largement ruiné. Dans ses pages, la vérité en histoire devient un élément très relatif, « une donnée subjective », la scientificité ne s’imposant plus nécessairement à l’historien car « bien souvent, la question essentielle n’est pas... comment signifier... mais... que signifier »
(N. Multeau, NRH n°2).
Les Atlantes, à l’origine des Aryens

La NRH perd, enfin, toute crédibilité lorsqu’elle intègre le plus sérieusement du monde dans une chronologie des Européens, comme origine d’une supposée « race européenne » les Hyberboréens, « géniteurs des cultures européennes » (« Chronologie des Européens », NRH n°1) et l’Atlantide. Hypothèse farfelue s’il en est, cette sinistre proposition a déjà été émise par les théoriciens nazis qui voyaient dans ce peuple légendaire l’origine des Aryens.
La lecture des différents numéros nous édifie sur le parti pris idéologique des responsables de la revue. Le traitement auquel est soumise l’histoire et le fait qu’ils dissimulent sous des dehors anodins une entreprise de falsification des événements dont la cible est un très large public, fait de cette revue un outil de désinformation et de propagande insidieuse au service des extrêmes droites.

  • Merci la NRH...
    3 février 2004   [
    retour au début des forums]

    Un havre d’impartialité, une bouffée d’oxygène dans la pensée unique marxisée ? La NRH est visiblement l’opposé de tout ceci. Merci au rédacteur éclairé de ce message édifiant qui nous en apprend un peu plus sur ce qu’est réellement la revue historique de la Nouvelle (extrême-)Droite.

    Avis à tous ceux qui pensent défendre une revue libre et non-politisée...

    • Merci à la NRH...
      15 avril 2004   [
      retour au début des forums]

      ...mais pourqoi donc se focaliser sur la pensée "d’extrème droite" de la NRH ? Ce type de réaction n’est elle pas justement la preuve que la pensée Marxiste qui nous est imposée interdit toute remise en question des principes de base de l’enseignement de l’histoire et dont le bien fondé n’a jamais été clairement prouvé.... curieux, non, cher homme libre ?

      Répondre à ce message

      • > Merci à la NRH...
        23 avril 2004   [
        retour au début des forums]

        Mais de quelle vision officielle et marxiste de l’histoire nous parlez-vous ? Prenez place comme moi sur les bancs de la fac et vous verrez qu’il ne s’agit que d’un mythe... A contraire même nos professeur ne cessent de nous mettre en garde contre une analyse trop facile et anachronique. De plus faut-il rappeler que l’histoire est toujours faite par les vainqueurs, et que le marxisme n’est jamais sorti vainqueur du conflit qui l’opposait au libéralisme...

        Répondre à ce message

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    29 septembre 2004, par
    kalle   [retour au début des forums]

    Bouh ! le haineux ! Il a bien appris sa leçon droit-de-l’hommiste ! Est-ce qu’on vous bassine avec le passé trotskyste de Lionel et de ses potes ? Est-ce qu’on ressort sans arrêt le passé stalinien des anciens du PCF ? Bien facile de dire "il a été ceci" ou "il fut cela"... Seuls les crétins ne changent pas d’avis et votre fixation, dès lors, inquiète... Dois-je vouer aux gémonies M. Leroy-Ladurie eu égard à ses engagements passés ??? Quant au reste : une fois encore, la différence d’idée fait peur, et vous avez, comme tous les autres détracteurs professionnels formés à l’é&cole de la dialectique marxiste, la tentation de réduire une autre vision du monde à une vision diabolique de l’humain. Vous brassez du vent en imaginant dénoncer un complot de nazis et refusez d’admettre que, par définition et par essence, l’histoire n’est que révision ! Révisez donc vos vieux clichés et lisez "Eléménts", vous vous coucherez moins bête.

  • plusieurs revues d’histoire pour approcher de la vérité
    13 mai 2005, par
    Olivier Arcachon   [retour au début des forums]

    Je ne suis pas historien mais j’aime la période 39-45 car je me demande toujours quel aurait-été mon parcours...

    Ce faisant, j’ai appris à me méfier des apparences. On m’avait appris au collège et au lycée à distinguer les méchants collabo (nationalistes et de droite) et les gentils résistants (humanistes, un peu de droite et pour beaucoup de gauche).

    Progressivement, on apprend que les parcours individuels, les bons et les méchants, ça ne coule pas de source. Quelques exemples choisis (vous pouvez en rajouter ça m’intéresse) :

    Mitterand : gentil officiel (passé par le Régime de Vichy)
    Le journal L’Huma : gentil officiel (1er acte de collaboration avec les allemands à Paris avant même l’armistice de Juin 40)
    Le Colonel de La Roque (des Croix de Feux) : méchant officiel (Résistant mort déporté)
    Les 2 partis autorisés de 39 à 45 sous Vichy : forcément méchants (dirigés respectivement par un ancien député socialiste - SFIO et un communiste écarté par Moscou de la direction du PC au profit de Thorez
    etc, etc...

    Alors qu’on me dise "Evitez la NRH", c’était un proche du FN, du club de l’horloge, (pire, de Lyon III !)... ça me fait marrer. A ce petit jeu, nous sommes tous le proche d’un copain qui sent le souffre ! (Je dois bien avoir dans mon entourage des fachos et des cocos, des pd et des homophobes, des cathos et des maçons, tous avec leur étiquette, posée sur le front, définitivement bons ou définitivement méchants)

    Le vrai avantage de la NRH c’est que désormais en France, on peut avoir deux sons de cloche sur un même sujet : c’est intellectuellement stimulant et bon pour la vérité.

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    17 avril 2006, par
    Bogdan Bradu   [retour au début des forums]

    Lorsque vous serez aussi erudit que toutes ces personnes dont vous contestez la credibilite, peut-etre argumenterez-vous vos propos de maniere plus rigoureuse et moins ideologique... Mais je crains qu’il n’y ait du chemin a parcourir !

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    8 juin 2006   [
    retour au début des forums]

    Changez les noms et qq références et on peut reprendre ce texte intégralement pour bien des publications de "gôche" !
    Quand on sait où on met les pieds, où est le problème ? Ecoutons plusieurs sons de cloche.

Entre racisme et anticommunisme
2 février 2004   [retour au début des forums]

Il y a " trois enseignements du scrutin " à tirer, clamait Jean-Marie Le Pen dès le dimanche 21 avril au soir : l’abstention qu’il assure regretter ; la " disparition du communisme " qui, visiblement, le ravit ; enfin le " sursaut national " qui lui permet de figurer au second tour. Le journal National hebdo, tout entier consacré à célébrer le culte du chef, enfonçait le clou dans les jours suivants : " Les électeurs de Le Pen désagrègent le mythe de la survivance communiste (...). Il reste à se pencher sur vingt années de tassement, puis d’écroulement du PC, où Le Pen et le Front national furent les acteurs principaux. "

Pour pasticher Karl Marx, faudrait-il dire qu’un spectre hante Le Pen, le spectre du communisme ? De fait, le " disparu " ne cesse d’alimenter ses déclarations successives pour mobiliser troupes et suffrages. Parfois de façon inattendue, comme lorsqu’il s’en prend à l’évêque de Saint-Denis, traité de prélat " soviétique " pour avoir osé s’exprimer sur la campagne de haine raciale incessamment développée par le duce du FN. Ou encore lorsqu’en appelant les électeurs de gauche du premier tour à se reporter sur lui au second, il se déclare " persuadé " de pouvoir séduire certains de ceux ayant utilisé le bulletin Arlette Laguiller (" des voix de contestataires de la société vont se porter sur moi "), mais qu’il était sans aucune illusion sur les communistes.

Anticommunisme et racisme, indissociablement entrelacés, constituent le fond commun à toutes les extrêmes droites françaises. Des ligues d’avant-guerre au Front national, en passant par Vichy et l’époque des guerres coloniales. " Le communisme demeure la grande force de destruction et la grande menace de notre époque ", posait en principe le manuel remis aux activistes du FN sous le titre " Passeport pour la victoire ", voici déjà une douzaine d’années.

Un peu plus tôt, très exactement le 9 juillet 1986 à l’occasion d’un débat parlementaire relatif aux " conditions d’entrée et de séjour des étrangers en France ", celui qui était alors le premier lieutenant de Le Pen, Jean-Pierre Stirbois, s’exclamait à la tribune du Palais-Bourbon : " Pour les dirigeants communistes, il faut aider, soutenir, encadrer les immigrés car ils sont pour eux leur nouveau prolétariat, capable de faire la révolution (...). Le Parti communiste a fait un choix important en préférant pour demain la révolution avec les immigrés plutôt que la défense de notre patrimoine industriel et des intérêts des travailleurs français. "

Toute personne ne pouvant retenir un haut-le-cour à l’audition d’un tel discours était par avance réfutée comme complice par l’ami politique de Jean-Marie Le Pen. Surtout s’il s’agissait de membres du clergé ayant l’outrecuidance de juger incompatibles racisme et Évangile. Dans une déclaration antérieure, faite sur l’antenne d’Europe 1, le 15 décembre 1985, Jean-Pierre Stirbois avait par avance révélé leurs véritables motivations : " Il y a un certain nombre d’entre eux qu’on peut situer à gauche ou à l’extrême gauche de l’échiquier politique. Les positions de ces évêques sont inadmissibles et inacceptables. " Nul doute que l’autre lieutenant de Le Pen, Bernard Anthony, préposé, lui, à l’encadrement de la fraction catholique intégriste du FN (celle qui diffuse le quotidien Présent) n’ait écrasé une larme d’émotion et d’approbation en entendant cette vibrante indignation.

L’anticommunisme " justifié " par le racisme et le racisme conforté par l’anticommunisme, tel le B. A.-BA de la propagande lepéniste. La palme, de ce point de vue, pourrait revenir à un autre haut gradé du FN, Roger Holeindre, lui aussi ancien député et toujours gros bras par vocation. Dans l’un de ses nombreux livres, cet ancien de l’OAS se décrivait comme un infatigable défenseur de la " race blanche " avant de se demander comment des communistes pouvaient bien fichtre y appartenir. Heureusement pour lui, il avait trouvé la réponse à cette obsédante interrogation métaphysique : " Étant rouges, ils ne peuvent être tout à fait blancs. "

> La Nouvelle Revue d’Histoire
23 décembre 2003, par arson   [retour au début des forums]
aub, roman historique et épique

Impossible de vous joindre sur votre site officiel !
Je voulais vous signaler, vu sur le web, un feuilleton qui parle de la préhistoire de l’Europe et des premiers européens :
http://www.aube-la-saga.com
Ce que j’en ai lu m’a semblé très agréable à lire, très supérieur en tout cas à ce qui se fait en général en termes de roman historique. C’est certes un roman, mais qui peut aussi intéresser les amateurs d’histoire.

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    16 janvier 2004, par
    Sylvie   [retour au début des forums]

    J’ai également visité aube-la-saga. Tout à fait d’accord avec l’auteur de cette remarque. Je me demande d’ailleurs comment il se fait que ce livre remarquable ne soit pas publié ailleurs que sur le web (pas vu de référence à ce sujet, en tout cas) Peut-être la fameuse exception culturelle française juge-t-elle les sagas historiques (surtout sur le passé de notre continent) indignes de publication. Tant mieux pour les auteurs et les éditeurs anglo-saxons, qui ont tout compris, eux.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
18 décembre 2003, par Etienne Preney.   [retour au début des forums]

Merci de me communiquer les éléments nécessaires pour un abonnement.

(Cette information manque dans votre site)

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    18 décembre 2003, par
    Ambroise Salaün   [retour au début des forums]

    Je souhaite offrir comme cadeau d’anniversaire à un ami un abonnement à votre revue. Je suis en possession de l’exemplaire novembre-décembre mais le seul moyen de paiement qui y est proposé est un réglement par chèque. J’habite en Allemagne depuis plusieurs années. Un règlement par chèque n’est pas possible. Quelle autre possibilité me proposez-vous ?

    Merci d’avance de l’attention que vous porterez à ma requête.

    Ambroise Salaün

> La Nouvelle Revue d’Histoire
10 décembre 2003, par bardamu   [retour au début des forums]

Bravo à la NRH pour sa livraison bimestrielle de désintoxication intellectuelle. Le dernier numéro sur le terrorisme s’est révélé tout aussi interessant que les autres. Je tiens à vous apporter mes sincères encouragements pour votre travail. Vous avez le mérite de présenter une vision alternative et originale de l’histoire et cela n’a pas de prix par les temps qui courent. Tenez bon et ne vous laisser pas intimider par les torquemadas modernes !

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    10 décembre 2003, par
    Vlad   [retour au début des forums]

    Je suis entièrement d’accord avec vous, cette revue est un vent de fraîcheur, elle nous permet d’appréhender le monde d’une manière différente et politiquement très incorrecte. Selon moi, cette revue reflète la vision d’un Européen attaché à sa civilisation, contrairement à celle de l’homme libéral apatride véhiculée par les autres revues d’histoire.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
29 octobre 2003, par Le Grand Forestier   [retour au début des forums]

Les débats (si l’on peut qualifier ainsi les passes d’armes auxquelles la NRH donne lieu sur ce forum) seraient-ils clos ? La Nouvelle Revue d’Histoire ne déchainerait-elle plus les passions ?

Pourtant, il semble que le dernier numéro de la revue comporte un dossier sur la guerre d’Algérie, un sujet bien loin du politiquement correct, on en conviendra.

Quoiqu’il en soit, on a tout de même toujours plaisir à entendre parler d’Ernst Jünger à l’occasion ; cela change de Baudrillard ou de Bourdieu, heureusement.

Ah, l’indéfectible nostalgie des lieux où souffle l’esprit est un sentiment presque insoutenable, mais délicieusement doux-amer !

> La Nouvelle Revue d’Histoire
6 octobre 2003, par Jean-Marie CLERGET-GURNAUD   [retour au début des forums]

Bonjour,
Impossible de trouver "Histoire et Tradition des europpéens" (dont j’ai déja acheté 3 exemplaires).
Je vousdrais en acquérir 5 autres pour mes enfants.
Où puis je les trouver ?
Peut-on vous les commander directement.
Cordialement.
Dr. J.M. Clerget-Gurnaud
33 Bd de l’Université
44600 Saint Nazaire

> La Nouvelle Revue d’Histoire
27 septembre 2003   [retour au début des forums]

Service abonnement :
Madame,Monsieur,
Je vous ai renvoyé le 23.9.03 le coupon d’abonnement à votre revue, pour 2 ans, avec un chèque ad hoc.
J’ai oublié de spécifier que je désire que mon abonnement débute dès le n° 8, ayant déjà acheté le n° 7.
Je vous prie d’en prendre bonne note.
Cordiales salutations.

Dr Valdo A. Chabot
Spéc. FMH en Endocrinologie et Diabétologie
Médecin ajoint au CHUV
Rue Marterey 7
1005 LAUSANNE (Suisse)

> La Nouvelle Revue d’Histoire
17 septembre 2003, par GB de R.   [retour au début des forums]

Choc des civilisation et réponses.

La revue à l’honnéteté de publier des réactions concernant le texte,notemment ;dansle numéro 8 ;le courrier de l’abbé G. de Tanouarn.

C’est une démarche plus que correcte.

Les photos publiées sur la guerre d’Algérie mettent les pendules à l’heure.En entendre parler est une chose,voir en est une autre.

Bye.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
9 septembre 2003, par Ragn   [retour au début des forums]

Jaimerai commander le mag sur la civilisation européenne. comment faire ?

> La Nouvelle Revue d’Histoire
6 septembre 2003   [retour au début des forums]

Je vois que nos amis les censeurs sont passés par là. Certains d’entre nous seraient-ils trop à gauche à votre goût ? Pour avoir sa place dans ce forum, il faut donc sortir des horreurs extrême-droitistes donc...

> La Nouvelle Revue d’Histoire
19 août 2003, par G.B. de R.   [retour au début des forums]

Etant ni de gauche ni de droite par un
dégout profond et de plus en plus fort de la chose politique,je ne suis pas le seul à le penser ;j’ai acheté la dernière NRH sur le "Choc des civilisations",en fait ;j’ai trouvé une écriture très à droite,et une lecture des évènement telle avec cette idéologie ;qu’elle en fausse la vision y compris surl’avenir et de façon grave.Je pense la mème chose sur les revues à gauche.
En fait,je pense ne plus lire du tout.
Une lecture plus neutre,mais cela semble particulièrement inaténiable maintenant en France ;permettrait d’avoir des "outils" de compréhensions et non des "arguments" de militants.
Bref,messieurs ;de gauche et de droite,vous polluez les idées et les déductions qui en ressortent sont fausses...

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    30 avril 2006, par
    Bogdan Bradu   [retour au début des forums]

    C’est malheureusement le probleme de la France, je pense, d’ideologiser toute question, si pragmatique fut-elle ! Mais j’ai bien peur que vous ne tombiez dans ce meme piege, qui est de dire que tout ce qui n’est pas de droite est de gauche et vice-versa ; le monde n’est pas un ensemble partage uniquement entre ces deux courants politiques, il y a aussi la Verite (dont on nie l’existence en la fractionant en "chacun sa verite") qui, elle, est objective. Et je pense que la NRH est objective !

Sambuis et Caignet
13 août 2003, par Ariel   [retour au début des forums]

Bonjour,

Quelqu’un sait-il s’il existait un lien quelconque entre Michel Caignet et Georges Sambuis ?
Sambuis aurait été le secrétaire de Caignet.

Merci

> pour ceux pour qui l’histoire est un entonnoir
23 juillet 2003, par Clovis (c’est mon vrai prénom)   [retour au début des forums]

Etant étudiant en histoire et ayant un regard assez critique sur celle qui nous est enseignée, j’ai eu la surprise de trouver là une vision de l’histoire pour le moins atypique. Toutefois l’etonnement à rapidement laisser place au dégout, aussi puis-je m’étonner que de telles vomissures puissent avoir été lâchées sur une si noble discipline. Je ne veux pas perdre mon temps àexposer les nombreux arguments qui soutiennent mon point de vue ;il y a trop de choses à dénoncer dans les pseudo articles de fond qui la composer. Parce Bloch et Lefevbre ont largement plus contribué à l’avancement des recherches historiques en France que Monnerot,alors cette vulgaire revue est tout simplement une MERDE EN DECOMPOSITION AVANCEE

  • > pour ceux pour qui l’histoire est un entonnoir
    24 juillet 2003   [
    retour au début des forums]

    Ouais mon gars, c’est bien dit. Je pense également qu’une telle revue trouverait plus sa place dans des toilettes en tant qu’essuie merde que dans les kiosques. Honte à tous ceux qui y participe, honte à tous ses lecteurs.

    • vous êtes des imbéciles
      6 août 2003, par
      fabius   [retour au début des forums]

      Je ne sais comment nous allons faire renaître la civilisation européenne avec ces gauchistes qui pullulent dans le milieu universitaire, victimes de la société "occidentale", en particulier des media tout-puissants, adeptes de Canal+ et des formidables émissions qui y sont diffusées comme Le Vrai Journal ou Les Guignols de l’Info. Leur manque d’arguments est indéniable et leurs insultes vulgaires et pas vraiment constructives ! La revue de Dominique Venner pose les bonnes questions et essaie d’apporter une réponse aux différents problèmes qui se posent à notre civilisation. Les gauchistes trouvent la NRH fasciste, et alors ? Quel est le problème ? Si défendre sa culture et son identité c’est fasciste, alors je suis fasciste !
      Mais nos amis xénophiles semblent préférer les autres civilisations, ils n’aiment pas les Européens qui sont fiers d’êtres Européens alors qu’ils soutiennent les mouvements nationalistes et racistes des autres peuples comme le parti de Robert Mugabe au Zimbabwe.

      Répondre à ce message

      • > vous êtes des imbéciles
        14 août 2003   [
        retour au début des forums]

        J’espère même que la gauche pullulera toujours un peu plus mon cher ami. Peut-être qu’un jour on aura la chance d’avoir un monde un peu plus agréable à vivre, où les gens ne sont pas repliés sur leur petit nombril, mais ose enfin regarder ce qu’il y a autour d’eux et de découvrir enfin que le monde ne s’arrête pas à leur seuil... ni même aux frontières de leur pays... Xénophiles ? Amusant comme terme. Mais pas vraiment approprié. Disons plutôt anthropophile ou simplement philanthrope. Ami de l’homme quel qu’il soit. Retenez cette leçon mon brave. Ca vous aidera à être moins aigri et vous verrez, vous vivrez bien mieux...

        Répondre à ce message

        • le droit de réponse
          18 août 2003, par
          Vlad   [retour au début des forums]

          Peut-être confondez-vous le fait d’être curieux du monde et le fait de dénigrer sa culture ? On peut parfaitement découvrir d’autres peuples, d’autres civilisations, d’autres modes de pensée sans pour autant rejeter ce que l’on est, ni oublier ses racines. Notre "cher" président Jacques Chirac, pour ne citer que lui, est passionné de poésie chinoise et d’antiquités japonaises, ce qui ne l’empèche nullement de se sentir Français et de défendre la culture française. Mais que restera-t-il à découvrir des autres cultures (et de la nôtre) si tous les Hommes sont fondus en un melting pot, s’il n’existe qu’une race, qu’une religion, qu’une manière de vivre ? Croyez-vous sincèrement que ce sera le "Meilleur des Mondes" ?
          Pourtant c’est ce que nous réservent les ultra-capitalistes et les technocrates (entre autres !) de nos pays soi-disant développés. Ils veulent transformer la Terre en un gigantesque Sim City, une sorte de jeu vidéo où les usines et les peuples seraient interchangeables, dans le seul but de faire plus de profit en étant le mieux adapté à la conjoncture économique. En transformant l’individu, riche de sa culture et de son passé en un "Homo economicus" sans identité ils détruisent le dernier obstacle à l’asservissement de l’Homme. Vous trouvez cela risible ? Pensez à tous ces peuples qui résistent à l’acculturation, comme les Basques, les Bretons, les Juifs, les Norvégiens ou les Iraniens ? Qu’est-ce-qui leur a permis d’échapper aux tentations du communisme ou de l’ultralibéralisme ? La réponse est claire : leur culture, leur identité. Détruire l’âme d’un peuple en le coupant de son passé, de ses origines est la condition sine qua non à une entreprise totalitaire. Cela s’est vu avec la destruction de l’Église Orthodoxe russe lors de la prise de pouvoir des communistes en 1917, ou l’éradication des lettrés et autres "bourgeois" (professeurs, artistes, et même cuisiniers !) lors la fameuse révolution culturelle de la Chine Populaire. Plus dans le passé, les Conquistadores espagnols ont détruit l’Empire Aztèque non seulement en massacrant sa population, mais aussi en rasant les temples pour y imposer le "Dieu Unique" et en violant les femmes pour créer des métis. Tous les moyens sont bons pour contrôler un peuple, mais le meilleur est de le déraciner. Maintenant que trouve-t-on au Mexique ? Des gens parlant espagnol et priant le Dieu catholique. Quel dommage ! Quelle civilisation perdue ! Même chose pour la conquète Islamique dans le nord de l’Inde ! Et pourquoi ? Parce qu’une partie de l’humanité croit qu’elle peut donner des leçons aux autres. Messieurs les gauchistes, vous ne détenez pas la clé du bonheur ! Il n’y a pas de recette miracle, le monde ne fonctionne pas comme une simple lutte des classes (ou des races), l’espèce humaine est bien plus compliquée que cela !
          Ne donnez-pas de leçons, respectez les différences et ceux qui veulent les préserver, l’humanité n’en sera que plus riche et plus belle.

          Répondre à ce message

          • > le droit de réponse
            19 août 2003   [
            retour au début des forums]

            Je suis gauchiste, oui. Et je respecte la différence. Je dirais même plus nous (les gauchistes) nous louons la différence, nous aimons la différence. Et ce que vous ne semblez pas comprendre, c’est que s’intéresser aux autres cultures ne signifie pas renier la sienne. Je parle simplement d’un monde fait de cultures différentes certes, mais ouvertes les unes aux autres. En un mot vous placez comme ennemi principal l’assimilation globale de toutes les cultures, j’en place un deuxième, pas moins dangereux : la fermeture totale des cultures les unes aux autres, grosso modo le nationalisme, ou à plus petite échelle le communautarisme.

            ensuite ne vous trompez pas de cible : les "gauchistes" comme vous dîtes ne sont pas pour une mondialisation sauvage. Votre argument semble d’ailleurs montrer une certaine légèreté dans la reflexion : ne savez-vous donc pas que les mouvements alter-mondialistes sont pour la plupart de gauche (et bien de gauche) ? Ces mouvements luttent bel et bien contre ce que vous dénoncez, càd l’assimilation globale de tous les peuples à une seule et même culture occidentalisée, parce qu’on est conscient, à gauche, que le monde est plus riche tel qu’il est, càd polyculturel.

            Pour revenir à ce que je disais, s’intéresser aux autres cultures ne veut pas dire abandonner la sienne : la France possède une grande culture, et tous les jours on la voit, on la parle, on la lit, on la mange... Bref on vit cette culture. Alors en quoi peut-on être accusé de renier notre culture ? Et puis notre culture c’est aussi Jean Jaurès, Léon Blum, Gambetta, Jules Ferry... Et je la respecte moi cette culture.

            On ne détient pas la clé du bonheur, certes, mais celle pour passer une vie moins désagréable : aimer son voisin, qu’il soit proche ou lointain. Moi je n’appelle pas ça spécialement du socialisme, mais de l’humanisme. Essayez, c’est assez facile, vous aussi vous pouvez y arriver...

            Répondre à ce message

      • > vous êtes des imbéciles
        20 octobre 2003, par
        Eripsoe   [retour au début des forums]

        Voila le comble ! féliciter le Fascisme comme mode de sauvegarde de la culture : en dernier resort, c’est bien cela, il s’agit pour ce faux prophète du "gardiennage" de l’ordre ( pourquoi pas chanter les airs de Nouvelle Croisade, non ?)de préférer la fascisme comme moyen de conserver une culture immobile et donc stérilisée. Ce cher nostalgique du peuple des forêts oublie précisément que le facisme est le paradigme de la destruction de la culture. Au nom d’une culture européenne à sauvegarder, il fait de cette culture, miracle de l’Humanité, jouissance de l’esprit, moment exquis de l’évolution un mausolée glacial où l’Homme ne peut vivre librement, un mausolée aussi paganiste que peuvent être ceux de Lénine ou de Mao.
        La culture européenne ne peut se définir que par une recherche d’un équilivre en perpetéuelle attente, rien de plus, rien de moins, l’Europe est une culture qui embrasse le Monde et qui ne peut survivre qu’en se nourissant des autres cultures, de la plus proche, à la plus éloingnée. La tendance est trop forte pour ces grands nostalgiques du lugubre et de la mort de perdre de vue que le sens de l’humanité est à l’unité, (unité en marche vers la Créateur, chemin de lumière dont le Christ est le compagnon et le guide) ( vous pouvez vous fonder aussi sur des raisonnements d’un humanismes non religieux :-), mais c alors répondre à l’absurde par l’absurde).
        Mais pour le reste, cette revue demeure assez intéressante, on ne lit pas Bainville, comme on lit Soboul et encore moins chateaubriand comme Michelet. Enquête sur l’histoire avait le mérite d’acceuillir dans soné quipe des chercheures de renom comme Jean Tulard, et si je ne me trompe pas, comme JP Bled. NI l’un ni l’autre ne peuvent être soupçonnés d’un flirt avec une extrême droite censurée, à juste titre. Mais c’est à l’entendement humain de faire le tri entre pistes intéressantes et propos tendancieux à oublier. N’oubliez pas que l’historien doit être neutre face à sa source !!! Et il n’en demeure pas moins que L’histoire de Tallandier , avec son conformisme hérité de la rue saint guillaume mérite une concurrence sur sa droite.

        Répondre à ce message

        • le retour de la vraie foi ?
          10 décembre 2003, par
          Vlad   [retour au début des forums]

          Je ne comprends pas le ton péjoratif que vous utilisez pour qualifier le "paganisme". Sachez que ce groupe de religions représente la foi des autochtones d’Europe, comparable à celles de biens des peuples à travers le monde et qu’il est indécent de la comparer avec l’idolâtrie des Chrétiens théophages...
          Concernant l’aspect culturel, certes une culture s’enrichit au contact des autres mais si les apports extérieurs deviennent trop importants, ils peuvent contribuer à une perte d’identité. L’équilibre dynamique dont vous parlez est irréalisable par le seul fait que les forces qui s’exercent sur une culture ne sont jamais d’intensité égale, et que donc forcément l’une d’entre elles prendra le pas sur les autres. Votre unité de chemin vers le Christ, je vous laisserai l’accomplir seul(e), j’ai hâte d’entendre le récit de vos expériences mystiques ! Quant à savoir s’il faut considérer le message du Nazaréen aux hommes comme celui de Dieu à l’humanité, permettez-moi d’en douter, au nom de la pluralité des religions et des cultures.

          Répondre à ce message

    • > pour ceux pour qui l’histoire est un entonnoir
      3 septembre 2005   [
      retour au début des forums]

      tu as raison quand je vois ta prose j imagine l etron que tu es

      Répondre à ce message

  • Enfin un débat historique
    21 août 2003, par
    Axel   [retour au début des forums]

    Il est normal que cette revue suscite de vives réactions. C’est à ce jour l’unique revue historique qui ne répète pas mot pour mot l’Histoire officielle. Elle ne correspond donc en rien à l’historiquement correct justement dénoncé par Jean Sévilla.
    Or c’est justement à ce titre qu’elle est intéressante. Les démocrates au coeur en bandoulière devraient se réjouir de voir au moins un organe de presse permettant un débat historique réel et non aseptisé.
    Se rendent-ils compte que par leurs insultes, ils sont en contradiction avec les principes qui leur remplissent la bouche ?

    • > Enfin un débat historique
      9 septembre 2003   [
      retour au début des forums]

      Le fait de proférer des opinions antiparlementaires, xénophobes et intolérantes serait la preuve de la bonne santé du système démocrate et du principe de liberté d’expression ? Point de vue interessant. Alors extrapolons : le meurtre prouve que la vie existe, la pollution que la nature vierge est agréable... La liberté d’expression est, comme l’est la liberté d’action, limitée. Il existe des choses que l’on ne peut pas dire et il ne s’agit ps de censure, mais de la sauvegarde même de la liberté individuelle. Car rappelons nous en : si nous avons effectivement des doits, les autres en ont aussi, et les mêmes.

      Donc : oui le fait que certains vocifèrent des opinions proches de l’antidémocratisme et du racisme prouve que l’éventail d’opinion est dans notre pays (comme dans d’autres) encore assez large, ce qui est effectivement un des buts du parlementarisme (le pluralisme), mais ce n’est pas pour autant que toutes les opinions sont recevables au nom de ce même principe de liberté d’expression.

      Et c’est tout le problème de la démocratie, c’est qu’elle porte en elle le gène de sa propre destruction. Tout système n’est pas infaillible. Mais malgré tout celui-ci est ce que l’on a trouvé de meilleur à ce jour.

      A méditer svp...

      Répondre à ce message

      • > Enfin un débat historique
        19 novembre 2003, par
        Axel   [retour au début des forums]

        Votre argumentation se heurte à un obstacle infranchissable. Qui en effet se voit confier la mission divine de déterminer ce qui peut être dit ou pas ? Qui est assez supérieur pour condamner, sans controverse possible, ce qui est "raciste" par exemple ? Je n’estime pas que cette revue corresponde à ce terme. Vous oui. Serais je un sous-Homme pour que mon opinion devienne condamnable ipso facto ?
        Votre conception de la liberté de pensée implique une gigantesque inégalité entre ceux qui (par la grâce de Dieu ?) peuvent désigner ce qui est correct et tous ceux qui se doivent (impureté ?) d’obéir sans broncher.
        C’est le contraire même de tout principe démocratique.

        Répondre à ce message

        • > Enfin un débat historique
          18 décembre 2003   [
          retour au début des forums]

          Je vous parle de liberté d’expression, non pas d’opinion. Je n’ai pas la prétention totalitaire d’imposer un mode de pensée dans les esprits. Votre opinion sur l’(in)égalité des races ne concerne que vous, vous pensez ce que vous voulez sur ce sujets, point. A la rigueur, c’est une simple question de conscience, voyez ça avec vous-même.

          L’exprimer est une autre chose. Alors effectivement pourquoi aurait-on le droit d’imposer l’idée selon laquelle tous les hommes sont de même valeur, alors que certains pensent le contraire ? Parce que d’une part telle est la vérité scientifique, prouvée par A+B, et que de l’autre on touche là à ce que l’Homme a de plus cher en lui : sa dignité humaine, celle-là même qui fait de lui un homme. Lui refuser c’est, au nom d’un principe barbare, anti-scientifique, le reléguer au rang d’animal. C’est le plus grand crime qui soit.

          Refuser le débat avec les adeptes des théories racistes n’est pas antidémocratique. C’est simplemement refuser de participer à une polémique là où l’on estime qu’il ne devrait pas y en avoir...

          Donc si tel est votre cas, voyez ça avec vous-même. C’est vous que ça regarde...

          Répondre à ce message

          • > Enfin un débat historique
            18 décembre 2003, par
            Axel   [retour au début des forums]

            Vous faîtes semblant de ne pas comprendre ce qui pose vraiment problème et c’est assez dommage. Vous vous permettez d’imaginer quelles sont mes opinions sans même me connaître et sur le simple fondement que j’apprécie cette revue. Ce que je vous dis est pourtant simple : je n’estime pas que cette revue soit raciste. Inutile de me sortir votre leçon basique sur les races, je la partage et elle est tellement évidente qu’il est vraiment inutile de dépenser encore du temps là-dessus. Simplement, sans peut-être vous en rendre compte, vous vous servez d’un mot-clef pour condamner ce qui pourtant, objectivement n’a aucun rapport avec lui. La revue dont il est question est certes conservatrice ; elle défend effectivement une notion d’identité culturelle qui n’a plus d’aval officiel et elle n’est évidemment pas universaliste au sens actuel. Ok, mais où sont les races là dedans ?

            Nulle part. Et heureusement. Privé d’arguments de fond sur le propos réel de la revue, vous vous en remettez, facilement, à un débat qui n’a en réalité rien à voir. Vous parlez de science : je suis bien content que nos scientifiques ne s’en remettent pas à de telles méthodes.

            Enfin, je suis bien obligé de vous dire que la distinction entre liberté d’opinion et liberté d’expression est assez fallacieuse. Même au fin fond d’un goulag ou d’un camp de la mort nazi, on peut estimer que la liberté de penser est inviolée. La bonne affaire !

            Répondre à ce message

      • Des "fachos" pour la liberté d’expression ?
        6 octobre 2006   [
        retour au début des forums]

        Je ne connais pas encore la revue dont il est question sur ce forum. Je ne peux donc pas me prononcer sur sa qualité "scientifique", son objectivité, son caractère "fasciste" ou non. En tout cas, je trouve la liberté d’expression qui règne sur son forum (de l’extrême-gauche à l’extrême-droite, de l’extrême intelligence à l’extrême bêtise) assez réjouissante. Voilà des gens ouverts pour des "fachos", qui ne censurent pas les propos injurieux des uns ni des autres ! Cela me paraît assez "démocratique", finalement. Je vais essayer de me procurer la revue en question pour voir ce qu’il en est réellement. Ensuite, je ferai mes commentaires.

        T.H. D.E.A en histoire, journaliste.

        Répondre à ce message

  • > pour ceux pour qui l’histoire est un entonnoir
    3 septembre 2005   [
    retour au début des forums]

    dieu merci je n ai pas fait assez d etude pour etre aussi vulgaire et mediocre

  • > pour ceux pour qui l’histoire est un entonnoir
    3 septembre 2005   [
    retour au début des forums]

    dieu merci je ne suis pas assez instruit pour etre aussi vulgaire et mediocre

Foi religieuse = farce trompeuse, vive l’athéisme !
4 juillet 2003   [retour au début des forums]

Si Jésus vous entendez aujourd’hui, je crois bien qu’il aurait bien regretté de ne pas avoir connu l’IVG...

  • Mon Dieu, les communistes !
    4 juillet 2003   [
    retour au début des forums]

    C’est marrant de voir comment avec ce forum on se croirait revenu aux heures les plus tristes du MacCarthisme... Bouh, les communistes, mon Dieu j’ai peur ! Ils sont tout rouges et ont un couteau entre les dents. Paraitrait-il même qu’ils mangent leurs enfants.

    • > Mon Dieu, les communistes !
      19 décembre 2003, par
      Ouf ils sont civilisés !   [retour au début des forums]

      Aux dernières nouvelles, ils ne mangent pas les enfants mais ils les tuent, si l’on en croit le figaro du 18/12/03 (cf les méthodes nord-coréennes vis à vis des femmes enceintes de chinois). Ouf n’est ce pas ?

      Répondre à ce message

      • > Mon Dieu, les communistes !
        31 janvier 2004   [
        retour au début des forums]

        vous savez nos chers pays libéraux ont également leur lot d’horreur. 40 soulèvements populaires écrasés et 60 gouvernements renversés à travers lemonde par les etats-unis depuis 1945. combien de morts ? la france a la même culpabilité en afrique, du nord comme de l’ouest, ou encore au moyen-orient.

        ce n’est pas une défense du modèle nord-corréen, qui est par ailleurs un excellent modèle de totalitarisme (sur le modèle de staline ou de hitler en leur temps). rappelons-nous cependant que nous-même ne sommes pas à l’abri de l’horreur, même si celle-ci se dissimule derrière le visage des "champions de la démocratie".

        Répondre à ce message

        • > Mon Dieu, les communistes !
          18 avril 2006, par
          Bogdan Bradu   [retour au début des forums]

          C’est la justice de la pretendue "communaute internationale" qui veut ca. Que dire lorsqu’on juge Pinochet pour 3000 opposants tues, mais pas le communisme qui a produit 120 millions de cadavres ? Pourquoi personne n’ose attaquer l’existence absurde de mouvements ouvertement communistes aujourd’hui ? Peut-etre devrait-on envoyer les enfonts des ecoles visiter les camps du Goulag, apres les camps nazis ?

          Répondre à ce message

          • > Mon Dieu, les communistes !
            9 novembre 2006   [
            retour au début des forums]

            Peut-être parce qu’à la différence du nazisme, qui a été condamné dans son ensemble par le procès de Nuremberg (en tant qu’idéologie et politique), ce n’est pas la doctrine communiste qui est dangereuse, mais ses dérives criminelles. Effectivement, on pourrait imaginer qu’un jour les crimes du système soviétique soient dénoncés comme crime contre l’humanité. Mais il faut de toutes manières savoir faire la part des choses entre une idéologie et les différents exemples de sa mise en application, dans le sens où, même s’ils se réclament d’une souche commune (le marxisme), il y a une différence fondamentale entre le communisme français du Front Populaire et le stalinisme soviétique ou nord-coréen (exactement de la même manière qu’il y a une différence entre le nationalisme frontiste actuel et la national-socialisme allemand). Enfin en ce qui concerne l’affaire Pinochet, il n’est pas question d’idéologie, celui-ci n’ayant pas été à proprement parler un "idéologue". Le problème est donc légèrement différent : ce sont des crimes que l’on juge, pas une idéologie criminelle.

            Répondre à ce message

  • > Foi religieuse = farce trompeuse, vive l’athéisme !
    12 août 2003, par
    Stahler   [retour au début des forums]

    S’il l’avait fait, je ne crois point que c’eut été un mal, en vérité.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
13 juin 2003, par Abderahmane Belkasem (Alger)   [retour au début des forums]

L’image de l’Islam véhiculée par la NRH et par son lectorat est insultante, humiliante et abjecte. L’Islam n’est pas la religion de l’ennemi. Le temps des Croisades est passé (d’ailleurs historiquement les Croisades sont au moins aussi abjectes sinon plus que le terrorisme "musulman" d’aujourd’hui). Comment pouvons-nous continuer à avoir cette vision manichéenne qui date du temps des conflits religieux...

Certains craignent de voir la France devenir musulmane... Mais a-t-elle seulement toujours été chrétienne ? En à peu près 6000 ans d’Histoire, elle ne l’a été que 2000 ans. Et encore. La religion d’un pays n’est pas un état naturel. C’est simplement le fait de la volonté de son peuple. Et si demain le peuple de France dans sa majorité choisissait l’Islam, quel en serait le crime ? Quel en serait le mal ?

Islam et christianisme partent de la même racine, enseignent les mêmes préceptes, demandent les mêmes efforts et offrent la même récompense. Et pourtant aujourd’hui on a l’impression que ces deux Religion sont plus éloignées que n’importe quelles autres. Et ce n’est pas seulement la faute de l’islam. Quel effort faites-vous quand on voit les propos tenus par les lecteurs dans cette revue ?

Vous faîtes preuve de terrorisme intellectuel. Et croyez-moi, ce n’est pas mieux...

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    19 juin 2003   [
    retour au début des forums]

    Comment osez vous ?? l’histoire de l’Europe c’est l’histoire contre l’islam. de plus trouvez vous que nos islamistes aient l’air d’etre tolérant chez nous ? Les immams se disséminent dans les lieux de non-droit pour endoctriner les plus crédules...

    • > La Nouvelle Revue d’Histoire
      5 juillet 2003   [
      retour au début des forums]

      L’histoire contre l’Islam ? Mais nous revoila revenu au temps des Grandes Croisades !

      Vous savez, historiquement l’Europe n’a pas toujours été opposée à l’Islam. En 1536 notre bon roi François Ier a même signé les Capitulations, qui ont servi à la flotte du sultan Soliman le magnifique de jeter l’ancre au port de Toulon en 1541-1542 et en 1544, afin de servir de base arrière face à la flotte de Charles Quint, un bon catholique lui.

      Et puis en parlant des Habsbourg, ceux-ci se sont montrés beaucoup plus cruels face aux protestants de Hongrie, de Transylvanie et de Bohême que les Ottomans aux XVI et XVIIe s.

      Non, l’Europe ne s’est pas construite en réaction à l’Islam. C’est une vision réductrice des choses. Les troubles entre protestants et catholiques ont duré beaucoup plus longtemps et on été bien plus virulents, et pourtant l’identité européenne est passée outre. C’est la même chose avec l’Islam...

      Répondre à ce message

    • > La Nouvelle Revue d’Histoire
      9 septembre 2003   [
      retour au début des forums]

      Visiblement ce cher monsieur voit le monde en terme de conflits, de récations hostiles et de clash. Pas étonnant qu’avec ce genre de mentalité il y ait tant de guerres partout à travers le globe...

      Répondre à ce message

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    19 juin 2003   [
    retour au début des forums]

    Laissez moi vous dire que vos attaques envers cette revue magnifique qu’est la NRH relève d’une lacheté répugnante...cette meme lacheté a permis à des dictateurs de s’installer sur la scène internationale. L’islam aujourd’hui procède par des revendications politiques ; cette organisation est au-delà de la religion musulmane, elle est politique. Le gouvernement cède face à leurs revendications qui se feront de plus en plus nombreuses. C’est pour cela que nous beaucoup à craindre des ISLAMISTES contrairement à ce que vous pensez...

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    26 juin 2003, par
    Alexandre Fallaci   [retour au début des forums]
    http://djihad.affinitiz.com

    L’image de l’islam véhiculée par la NRH n’est que l’exacte vérité. L’islamisme n’est que l’application du Coran à la lettre. En Europe on veut croire en l’existence d’un islam modéré. Mais l’islam modéré n’est que la vision occidentale du Coran d’où serait expurgé tous les versets haineux, tous les appels aux meurtres, tous les versets discriminatoires etc... C’est oublier que pour les musulmans le Coran est la parole de Dieu et qu’il n’est pas possible d’éliminer tels ou tels versets. D’ailleurs un musulman "modéré" et un islamiste se retrouveraient ensemble pour crier au sacrilège si une telle chose devait se produire.

    Concernant les Croisades (d’ailleurs on fait toujours silence sur le fait que c’est bien l’Europe qui du subir en premier les assauts des musulmans dès le VIIIème siècle) il convient de souligner que celles-ci eurent lieu car les musulmans décidèrent d’empêcher les chrétiens de se rendre sur le tombeau du Christ. Or à l’époque le droit au pélerinage était sacré ! C’est oublier que la première croisade fut le fait de civils, uniquement des civils, qui furent massacrés par les musulmans.

    Oui la religion d’un pays dépend de la volonté de son peuple. Encore faut-il qu’on lui laisse le choix. Oubliez-vous qu’en terre d’islam la conversion d’un musulman à une autre religion est passible de la peine de mort ? Oubliez-vous que les minorités religieuses sont persécutées ? Oubliez-vous que dans beaucoup de pays musulmans il est interdit de pratiquer une autre foi que celle de Mahomet, qu’il est interdit de contruire des édifices religieux autres que des mosquées ? Amnésie de votre part ou simple mauvaise foi ?

    L’islam et le christianisme n’enseignent pas les mêmes principes. Déjà à l’origine les prophètes sont totalement opposés. Jésus Christ est un pacifiste qui n’exerça aucune violence. Mahomet est un guerrier qui fit couler le sang et n’hésita jamais à massacrer ceux qui refusaient de se convertir. Jésus Christ fait une différence entre le temporel et le spirituel ce qui n’est pas le cas de Mahomet. Les exemples sont très nombreux qui opposent radicalement la doctrine chrétienne de la doctrine islamique.

    Le terrorisme intellectuel c’est la négation de la réalité.

    • Le christianisme, une religion de miséricorde ?
      5 juillet 2003   [
      retour au début des forums]

      Vous osez appeler le christianisme une religion de miséricorde ? Alors quelques petits exemples sur lesquels vous allez me donner votre avis :

      - les guerres de religion en France (1562-1598), en Allemagne (1517-1555 puis 1618-1648), aux Pays-Bas (1560-1579) ainsi que dans tout le reste de l’Europe. Bel exemple de pacifisme...

      - la "Sainte" Inquisition en Espagne, du XIIe au XVIe s., qui a envoyé au bûcher des milliers de juifs, de morisques et "d’hérétiques" et obligé les autres à s’exiler ou à se convertir de force.

      - les persécutions contre les protestants en France jusqu’à la Revolution, mais également partout en Europe (à ce propos, les sultans ottomans étaient bien plus tolérants face aux chrétiens hongrois et balkanniques que ne l’étaient leurs homologues catholiques les Habsbourg face aux musulmans).

      - la censure imposée par l’Eglise pendant des siècles sur les découvertes de la science ("et pourtant, elle tourne !", ça vous dit quelque chose ?)

      - le rôle trouble joué par le Vatican pendant la guerre et les relations entretenues par le Pape avec les nazis.

      - la conversion forcée de tous les esclaves noirs d’Amérique.

      - la même chose finalement pour tous les autochtones des colonies européennes : Indochine, indiens d’Amérique du Sud, Afrique, Antilles...

      - on peut enfin citer les richesses énormes amassées pendant des siècles par l’Eglise, et qui tranche un peu avec les voeux de pauvreté dont elle se targue.

      - allez un dernier pour la route : les affaires de pédophilie qui proportionnellement concernent plus les prêtres que les autres corps de la population...

      Enfin vous dîtes que c’est l’Europe qui a eu à recevoir les premiers assauts des musulmans au VIIIe s. Sauf que ce ne sont pas vraiment des Arabes que Charles Martel a arrêté à poitiers, mais des pillards basques convertis. Musulmans certes, mais européens. Et ils n’étaient tout au plus que quelques bandes... Aïe, le mythe du bon français arrêtant les arabes en prend un sacré coup.

      Voila quelques points sur lesquels j’attends quelques éclaicissements de votre part (ou de celle de quelqu’un d’autre). Je n’attend pas en retour une énonciation des points délicats de l’Islam, car je m’en fiche completement, je suis athée (d’ailleurs j’aurais certainement dit les mêmes choses sur l’Islam sur un autre site). Mon avis est que quelle qu’elle puisse être, une religion ne peut être acceptable que si elle n’a jamais fait une seul victime. Or le christiannisme en est loin du compte.
      Balayez donc devant votre porte avant de lancer de grands discours sur les autres...

      Répondre à ce message

      • > Différence de fond
        8 juillet 2003   [
        retour au début des forums]

        La différence voyez-vous entre les musulmans et les chrétiens ne tient pas dans la nature de l’homme. Il existe des hommes sages ou démoniaques sous toutes les latitudes. Non la différence tient dans le message. L’évangile est un message d’amour et le Christ un véritable pacifiste. Que son message ait pu être détourné au cours de l’histoire est incontestable même si il y aurait beaucoup à dire sur vos exemples, ainsi la pédophilie ne touche pas davantage l’église que l’éducation nationale et la pédophilie en terre d’islam est bien plus développée. Elle est surtout un GRAND tabou. Il suffirait de faire une enquête dans les écoles coraniques !. Avis aux amateurs courageux. De même pour l’attitude du Pape durant la seconde guerre mondiale. On lui reproche de n’avoir pas fait davantage que Churchill, De Gaulle ou Roosevelt !!! Pourtant avec ses maigres moyens il tint tête aux nazis et sauva de nombreux juifs. Avez-vous oubliez le témoignage de gratitude du grand rabin de Rome qui fut sauvé par le Pape ?

        Donc le message des évangiles fut détourné, dévoyé mais si la chrétienté pu TOUJOURS se réformer et finalement mettre un terme à ses méfaits pour s’améliorer c’est bien parce que les hommes étaient en contradiction avec l’évangile. RIEN DE TEL avec l’islam. Un islamiste n’est rien d’autre qu’un musulman qui applique les versets du Coran à la lettre. Et comme l’a dit le mufti de marseille Soheib Bencheik un musulman qui veut vivre pacifiquement sa foi en Europe trouve moins d’arguments dans le Coran qu’un islamiste qui veut partir sur le chemin du djihad. Si en tuant un chrétien est en contradiction avec l’évangile rien de tel pour un musulman vis-à-vis du Coran.

        Comme dit plus haut beaucoup de vos exemples sont limites. Ainsi la Sainte Inquisition ne fit pas des milliers de victimes contrairement à une légende fausse mais tenance. Je vous renvois à l’excellent livre "Historiquement incorrect" qui vient de sortir. De même pour la fameuse tolérance musulmane dans l’empire ottoman. Le statut du dhimmi n’était-il pas formidable ? C’était l’invention de l’apartheid avant la lettre. Et je ne parle pas des centaines de milliers d’esclaves chrétiens !!! Mais peut-être y a t-il pour vous esclave et esclave ? Là encore il vous suffira de vous reporter sur la question pour mettre le doigt sur votre ignorance. Etc... etc..

        Mais le plus important au-delà de ce débat sur le passé c’est que je vis dans le présent. Et qu’aujourd’hui le fascisme est porté par la religion musulmane et non par le christianisme. Face aux dangers qui montent sur notre continent on retrouve les anciennes divisions : Le camps des collabos (aujourd’hui ils se couchent devant les islamistes, hier devant le communisme et le nazisme) et le camps des résistants.

        Répondre à ce message

        • Petite rectification...
          31 juillet 2003   [
          retour au début des forums]

          Mon but dans ce débat n’est pas de défendre les islamistes. c’est bien là que vous semblez vous trompez. Non, mon objectif est plus à sens unique : montrer simplement que tous les partis ne sont pas exempts de fautes. Aujourd’hui la critique contre l’Islam est virulente (en partie c’est vrai à juste titre). Mais on oublie qu’il existe encore (Dieu merci) des croyants raisonnables, en France et ailleurs. Je viens de banlieue, je connais beaucoup de musulman, j’ai fréquenté (par curiosité) certains lieux de culte, et ils étaient très éloignés de ce que l’on peut voir dans certains reportages alarmistes d’Envoyé Spécial ou de Zone Interdite, qui ne montre que la frange noire des mosquées de banlieue. Réelle, il est vrai, dangereuse, et comment, je vous le concède. Mais il ne faut pas généraliser sur quelques exemples, même si ceux-ci sont trop nombreux... Enfin, je le répète mon but n’est pas de défendre l’Islam. En tant qu’athée, je ne trouve pas cette croyance plus justifiée qu’une autre, même si je la respecte.

          Par contre je souhaiterai effectivement mettre le doigt sur quelques contradictions que l’on peut trouver chez beaucoup de nos amis catholiques, c’est tout. Que je sache il ne s’agit pas là d’ignorance, mais je pense plutôt de curiosité et de désir de polémique. Il me semble que la vie sociale passe par le dialogue. Merci de respecter ma parole avant de me traiter d’ignorant. D’autant que pour quelqu’un de mon age (je n’ai que 21 ans) je pense en connaître pas mal sur ces questions...

          J’ai donc dans mon entourage quelques personnes, très catholiques, qui m’ont permis de fréquenter ce milieu des catholiques "de droite". Moi qui ne connaissait des catho que les prêtres ouvriers (en un mot la gauche catho), ça m’a fait un choc. Croyez-moi j’ai vu des personnes paradoxalement très intolérantes. Vous me direz certes qu’elle ne suivent pas le message des évangiles et que celui-ci place l’amour de son voisin comme valeur suprême... Certes. Mais il n’empêche qu’aujourd’hui une grande partie des catholiques pratiquant en France fait partie de cette catégorie. Et que c’est l’image que les gens en ont. A tort ? Visiblement non. Par exemple je lance le thème de l’homosexualitésur ce forum, je sais déjà à quelle réaction je peux m’attendre. De même sur tout un tas de sujet de société (avortement, pacs, etc.)

          Il n’y a qu’à voir l’acharnement sur les communistes. C’est dingue que 50 ans après on ait encore le même discours. Oui, l’Union Soviétique de Staline a fait des millions de morts. Oui l’armée rouge n’était pas un modèle d’armée régulière. Mais dès 1953 les Russes ont reconnu (en grande partie) les erreurs de Staline. Et aujourd’hui vous n’entendrez aucun homme politique communiste défendre les actes de Staline... D’autant que la pensée d’origine, celle de Marx, ne prône pas (à l’inverse de celle de Lénine) la révolution par les armes... Au contraire des nazis, l’extermination n’est pas une composante de la pensée communiste, mais stalinienne, à la rigueur. Le PCF participe régulièrement aux gouvernement de gauche depuis plus de 20 ans, et que je sache les "bourgeois" n’ont pas été trop inquiétés... Il s’agit d’un fantasme qui est resté depuis les années 30-40... Au départ la pensée communiste n’est pas si mauvaise, au contraire même : égalité des ressources et des chances. La société égalitaire parfaite. Peyo par exemple avait comparé son oeuvre (les Schtroupmfs, je sais ça ne semble pas sérieux, mais l’exemple est parlant) à un microcosme marxiste où l’argent n’existe pas, où les gens oeuvrent pour la communauté et où le profit n’a pas de place. Idylique certes, comme je pense la pensée marxiste (on ne peut pas l’imposer dans une société dévouée au libéralisme, même si celui-ci la tue lentement) mais pas meurtier en soi...

          Enfin bon, de toutes façons après ça il restera toujours des gens pour me traiter de sale coco, de petit con de musulmans, parce qu’ils n’auront pas saisi que pour avancer et faire avancer les autres il faut savoir de temps et temps se remettre en question et renverser un peu ses certitudes.

          Répondre à ce message

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    19 mai 2004, par
    anneclothilde   [retour au début des forums]

    Il ne me semble pas honnête d’affirmer que le France n’a été chrétienne "que" 2000 ans sur 6000 années d’histoire.
    Si mes souvenirs d’étudiante sont exactes, l’histoire commence avec l’écriture... Et les Gaulois n’ont pas dvpés une civilisation écrite.
    La France s’est certes christianisée progressivement (entre le 3ème siècle pour la Narbonnaise et le 10ème siècle pourle reste du territoire), mais c’est le christianisme qui a contribué à mettre en place une civilisation brillante.

    Que de nombreux habitants ne soient plus chrétiens aujourd’hui n’empêche pas qu’ils soient imprégnés de cette culture et de ces valeurs (les droits de l’homme reprennent des valeurs évangéliques)

    Alors, effectivement, Islam et Christianisme sont des religions du Livre, mais tant que le premier n’aura pas fait un effort d’exégèse sur le Coran, il restera une religion totalitaire, qu’en tant que femme, je ne souhaite pas voir devenir la religion de la France.

    • > La Nouvelle Revue d’Histoire
      16 juin 2004   [
      retour au début des forums]

      Vos souvenirs d’histoire ne sont malheureusement pas tout à fait exacts : oui effectivement les celtes de Gaule avaient une civilisation basée principalement sur une transmission orale, oui l’"Histoire" commence avec l’écriture, mais non la Gaule connaissait bel et bien l’usage de l’écrit, peu usité certes, mais réel.

      Répondre à ce message

      • > La Nouvelle Revue d’Histoire
        29 novembre 2004   [
        retour au début des forums]

        et derniere petite rectification : non la france n’a pas ete chretienne 2000 ans, car bien que les elites aient rapidement ete converties (disons courant 4e voir 5e s.), n’est-ce pas le peuple qui definit la confession generale du pays ?

        Répondre à ce message

        • > La Nouvelle Revue d’Histoire
          21 mars 2005   [
          retour au début des forums]

          A propos de l’ecriture des Gaulois, la premiere trace date des environs du 6e siecle av. JC et est le fait des Celtes de la culture dite de Golasecca, càd ceux du Nord-Ouest de la Lombardie actuelle. Cette inscription est faite dans une langue certainement celtique, certes, mais en utilisant l’alphabet etrusque. Le reste de la Celtique transalpine ne dispose pas d’outil ecrit avant l’arrivee romaine. Donc il n’est pas tout a fait exacte de parler de civilisation ecrite pour parler de l’ensemble des Celtes, encore moins pour ce que nous appelons aujourd’hui les Gaulois, càd les habitants de l’ancienne France. En Gaule donc l’Histoire commence avec l’entrée des romains, jusqu’ici il est plus juste de parler de proto-hitsoire.

          Répondre à ce message

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    31 mars 2005   [
    retour au début des forums]

    tu porte bien ton nom Abdel.

    Comment peux tu défendre ça :

    Extraits du Coran :

    Voici comment est perçue cette traduction par l’Institut de recherches islamique d’El Azhar (Un des instituts les plus prestigieux de l’Islam, qui fait autorité et très respecté par toute la communauté musulmane sunnite).

    « Cette traduction se distingue, pour la première fois, parmi les différentes traductions déjà publiées en langue française, par le soin extrême apporté au style de la rédaction ainsi que par la fidélité au sens »

    « Ceux qui ne croient pas en Dieu et au jour dernier et n’interdisent pas ce qu’interdisent Dieu et son apôtre et ont le livre sans pratiquer la religion vraie, combattez les jusqu’à ce qu’ils paient le tribut directement et humblement »
    Sourate 9, verset 29.
    « Les juifs disent :Ozair est le fils de Dieu. Les chrétiens disent : Le messie est le fils de Dieu. Paroles de leur bouche pareilles aux paroles des incroyants antérieurs. Dieu les combatte ! »
    Sourate 9, verset 30
    « Si vous n’allez pas au combat, dieu vous frappera d’un affreux tourment et vous remplacera par un autre peuple »
    Sourate 9, Verset 39.
    « Les incroyants avec qui vous avez fait un pacte et qui ne vous ont pas fait tort et n’ont aidé personne contre vous, eh bien respecter ce pacte jusqu’à son terme car Dieu aime les fidèles. Une fois passé les mois sacrés, tuez les incroyant où que vous les trouviez »
    Sourate 9, verset 4.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
13 juin 2003, par Simon Levi (Tel Aviv)   [retour au début des forums]

Revue raciste = lectorat raciste.

Pourquoi ne pas vous associer à Minute ? Ca fera moins de dépense pour assurément autant de conneries...

Pourquoi ?
15 mai 2003   [retour au début des forums]

" - Dis Papa, pourquoi le monde est-il si mal fait ? Pourquoi le milieu où l’on naît définit-il la manière dont on vivra ? Pourquoi le fait d’être basané et musulman en France est-il assimilé à un crime ? Pourquoi être étranger dans un pays y fait de nous un "ennemi objectif" ? Pourquoi la France républicaine ne met-elle pas en pratique l’égalité et la fraternité qu’elle prône ? Pourquoi l’homme ne reconnait-il pas enfin les merveilleuses vertues du polyculturalisme ? Pourquoi y-a-t’il tant de haine envers tout ce qui differt de nous ? Envers tout ce qui n’a pas les mêmes pratiques que nous ? Malgré l’essentiel, ce qui nous rapproche tous, l’humanité...

- Parce que la Droite est au pouvoir mon fils..."

  • > Pourquoi ?
    26 juin 2003, par
    Alexandre Fallaci   [retour au début des forums]

    Dis Papa pourquoi je ne peux pas prier Christ ? Pourquoi dois-je cacher ma confession auprès de mes voisins ? Pourquoi le fait d’être chrétien me fait risquer la mort, la discrimination ? Pourquoi cette religion que l’on présente comme une religion de miséricorde ne nous accorde pas les mêmes droits qu’aux autres citoyens ? Pourquoi notre église a t-’elle été brûlée ? Pourquoi maman doit-elle être voilée ?....

    - Parce que l’islam règne en maître ici ma fille..."

    • > Pourquoi ?
      4 juillet 2003   [
      retour au début des forums]

      Ah ah ah... Vous me faîtes rire. En France exercer la foi catholique serait donc devenu aujourd’hui un "chemin de croix" ? Alors que dans le moindre petit village on trouve une église ? Alors que toute la matinée du dimanche les chaînes publiques sont réservées au Jour du seigneur ? Que les fêtes religieuses sont presque toutes fériées ? Je ne comprend pas pourquoi vous essayez tant de vous faire passer pour des martyres...

      Et puis allez tous au diable avec vos bondieuseries. Le monde ne sera différent que le jour où l’on se rendra enfin compte que c’est l’homme qui a créé Dieu, et non le contraire. Que c’est une farce, un canular vieux de 2000 ans... Islam, Christianisme, de toute façon c’est la même erreur. Faîtes bien comme vous voulez avec votre dieu, croyez-y si vous voulez, c’est bien votre droit. Mais s’il vous plait n’emmerdez pas le monde avec ça. Si l’on enlevait les guerres de religion (quelles qu’elles soient) du décompte total, on aurait vécu un peu plus souvent en paix.

      Répondre à ce message

      • > Pourquoi ?
        8 juillet 2003   [
        retour au début des forums]

        Ma foi si vous êtes idiot je n’y peux rien. Mon message ne parle pas de la France.
        "Parce que l’islam règne en maître ici ma fille...". Je ne pense pas que cela soit DEJA le cas en France. Non ce message reprend la pensée des minorités religieuses qui ont le malheur de vivre dans le dar-el-islam.
        Alors avant de vous enflammer pour un rien il suffit de lire correctement. Au bac le hors sujet équivaut à 0.

        Répondre à ce message

      • > Pourquoi ?
        21 août 2003, par
        Axel   [retour au début des forums]

        Je suis moi même agnostique mais je suis bien obligé de rappeler une chose importante : les deux guerres les plus meurtrières de l’Histoire ont mis en scène deux idéologies athées et non religieuses.

        Répondre à ce message

        • > Pourquoi ?
          21 août 2003   [
          retour au début des forums]

          Tout à fait. Mais être athée n’excuse pas le reste, loin de là.

          Cependant il me semble que vous vous trompiez dans votre analyse : vous faîtes référence apparement aux deux conflits mondiaux. Or les deux idéologies qui les ont entraîné, càd le nationalisme pour le 1er (ou plutôt les nationalismes pour être plus exact) et le national-socialisme pour le 2nd (idéologie qui se rapproche par de nombreux aspects de la première), ne sont pas absolument athées. Le nationalisme du début du siècle est un nationalisme plutôt bourgeois donc emprunt de religion : c’est le cas en France, mais également en Autriche, Allemagne, Serbie, Italie... Et en ce qui concerne le nazisme, celui-ci n’est pas chrétien, ni quoi que ce soit d’autre d’ailleurs. Mais le qualifier d’idéologie athée n’est juste qu’en partie. Car celui-ci se base sur toute une mythologie fantasmée ainsi que sur un culte de la personnalité (celle du Führer). Alors athée ou non ? La question est assez sensible. Et la réponse pas si évidente que ça. D’autant que, sans plonger dans d’autres polémiques, le Reich entretenait d’assez bonnes relations avec le Saint Siège. Ce qui serait difficile avec un état résolument athé. Je pense donc qu’on peut dire qu’il était totalement opposé aux valeurs chrétiennes, mais emprunt de références religieuses.

          Donc oui : les deux conflits les plus meurtriers ne sont pas des conflits religieux (cependant la communauté la plus touchée fut une communauté religieuse, comme quoi finalement les frontières sont assez minces). Cependant la raison même du conflit n’est pas une question d’athéisme ou de religiosité, mais de nationalisme. La guerre n’est donc pas imputable à l’aspect athée des idéologies (malsaines par ailleurs) à l’inverse des guerre de religion en Europe aux 16e et 17e s. ou des récents conflits au Moyen Orient, bien que ceux-ci aient d’ailleurs à mon avis toujours été plus politiques, économiques et surtout géo-stratégiques que religieux.

          Maintenant ce n’est que mon avis, et je peux me tromper...
           ;-)

          Répondre à ce message

      • > Pourquoi ?
        18 avril 2006, par
        Bogdan Bradu   [retour au début des forums]

        C’est sur que le monde a connu une tres belle evolution apres la laicisation des Lumieres (eteintes, ceci dit en passant). Votre guerre contre la religion fait de vous de braves nihilistes, prets a succomber devant le prochain dictateur... Rien de pire que d’etre esclave et de ne pas le savoir, fut-on esclave de sa propre haine !

        Répondre à ce message

    • Message de compassion
      22 janvier 2007   [
      retour au début des forums]

      J’écris ce message pour vous témoigner ma compassion. Ceci est peu de choses, mais je ne sais comment vous soutenir autrement.J’ignore dans quel pays vous êtes située ; vous semblez persécutée en raison de votre foi -catholique- par des musulmans intégristes, peut-être vous trouvez-vous dans un pays d’Afrique du Nord ? Je ne sais si vous envisagez de rejoindre la France, si c’est le cas, je vous souhaite d’y parvenir. Il est intolérable de se trouver dans un pays où la liberté d’expression, la liberté religieuse (de croire ou de ne pas croire) est bridée. Je vous transmets tout mon soutien. Je crois en mon pays, et en ses valeurs d’humanité. Bien à vous.
      J’ajoute cependant, au cas -que je n’ose imaginer mais il faut l’envisager- où vous seriez précisément en France, qu’une pointe d’ironie pourrait transparaître de ces propos ; dans ce cas,... je vous envoie aussi ma compassion, même si ce message vous énervera et que vous n’en aurez que faire. Mais dans ce cas, pourquoi les propos ouvertement racistes sont-ils censurés ici ? J’aimerais peut-être qu’ils soient visibles plutôt que sous-jacents et habillés d’une vertueuse pudeur. Je termine ce message que je sais d’avance inutile par deux précisions. D’abord, parler de la politique de l’immigration et de l’intégration n’est pas un tabou. Il y a toutefois quelques réflexions à mener avant de pas tomber dans les dérives obscurantistes. Ensuite, je ne crois pas, mais c’est mon humble avis, que le christianisme (ni d’ailleurs toute forme de foi digne de ce nom, ni toute once d’humanité) soit en quoi que ce soit compatible avec la haine de l’autre. Il me semblait qu’il était diamétralement opposé à ce genre de discours. Je clos ce message et quitte définitivement ce site avant de me laisser emporter par la colère. Agnès.

      Répondre à ce message

REVEILLEZ-VOUS LES FAF !
28 avril 2003, par Alain SANMARTIN (anti FAF comme dab)   [retour au début des forums]
Presque pas de texte. Des photos pour montrer ce qu’ait le nationalisme.

La rumeur dit que pour être au FN il faut que le QI soit des plus limités. La preuve en est-faite ici.

Avant de demander comment s’abonner et patati et patala il vous faudrait réfléchir deux petites secondes pour savoir si vous vous trouvez sur le site de la NRH. A l’évidence la réponse est NON ! Voyez dans les agences du FN pour vous abonner à leur revue propagandiste.

Cette NRH n’est que propagande nationaliste, histoire réductrice, vérités mensongères. Du Goebbels sans art, de la supposition faite preuve. Bref, du torchon à la sauce lepeniste cette Nouvelle Revue d’histoire (pas de h majuscule à histoire car on n’y raconte que des histoires).

  • Salut Sanmartinou
    29 avril 2003, par
    rocbo   [retour au début des forums]

    Quel plaisir de lire ta prose ici !!!
    C’est inquiétant de voir que l’aveuglement n’est pas que politique mais peut toucher aussi la vision et le sens commun.

    Faut dire que le site de la nrh, sitôt créé a disparu corps et âme. Auraient-t-ils oublié de verser leur obole à l’organisme gérant leur nom de domaine ?

    pfffff !!!

    @+
    rocbo

  • Le pénis de Le Pen, à peine il se hisse...
    15 mai 2003, par
    Vladimir Illitch Oulianov   [retour au début des forums]

    Moi je trouve que ta prose est plutôt agréable à lire !

    Sus aux fascistes de tous bords, l’ordre brun ne passera pas ! L’Histoire nous l’a montré, il n’y a plus à hésiter. Patriotisme, nationalisme, on a déjà vu le résultat de ces conneries. Alors va-t-on continué longtemps à se laissé manoeuvrer ? "National est le Front, international est l’affront" ! Voila contre quoi nous devons faire front. Oui, vous avez compris qui je suis, je combats ceux dérangés par le bruit et l’odeur, car on est tous las de ce retour au même schéma auquel on avait déjà répondu plus jamais ça.

    Bandiera rossa deve trionfar, che viva il communismo e la libertà !

    Désolé si je heurte vos conscience de vieux réac, mais la vérité doit passer !

  • > REVEILLEZ-VOUS LES FAF !
    20 juin 2003   [
    retour au début des forums]

    Il est évident que les gens intelligents sont de gauche...mais oui, c’est vrai ! de plus, ils sont tellement sympathiques, humains, respectueux des libertés indviduelles...ils se sont de surcroit dressés comme un seul homme face au nazisme alors que la droite, elle, a bien évidemment tout de suite manifestée une grande sympathie envers le national-socialisme...voilà la preuve que l’histoire de la France est très largement MARXISEE. Ceci est à dénoncer ; seule la NRH aborde l’histoire objectivement. Je conseille à tous ceux qui souffrent du politiquement et de l’historiquement correct de se la procurer. C’est une bouffée d’oxygène.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
21 avril 2003   [retour au début des forums]

POurquoi en appelant votre site nrf.fr qui est celui mentionné dans votre revue, on arrive sur une page dédiée à sourate.com !!!! Piratage islamiste déjà ????

> La Nouvelle Revue d’Histoire
21 avril 2003   [retour au début des forums]

Madame, Monsieur,
Je n’ai pas reçu votre numéro d’Avril-Mai. Y a t il eu une intérruption volontaire ?
Je suis abonné depuis 09/2002

> La Nouvelle Revue d’Histoire
18 avril 2003, par Madame Gresse   [retour au début des forums]

URGENT !
Je cherche à me procurer le numéro 2 de la Nouvelle Revue d’Histoire . Qui pourrait m’aider ?

une lectrice belge

> La Nouvelle Revue d’Histoire
28 mars 2003, par Benoit E.   [retour au début des forums]

La lecture de votre revue est très interessante, mais certains des articles montrent un intérêt à mon avis malsain pour une sorte de "race" européenne.Ce qui est important de souligner, ne serait-ce pas plutôt les fondements chrétiens de la civilisation européenne ? Qu’entendez-vous exactement par boréen ?

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    9 juin 2004, par
    Evelyne TANGLE   [retour au début des forums]

    Par Boréen, Monsieur Venner entend "Aryen". Le seul génie qu’on peut lui accorder est d’avoir découvert un synomyme pour ce terme quelque peu malaisé à employer de nos jours.

    M. Venner pense que notre civilisation ne doit rien (ou presque) à l’antiquité gréco-romaine mais tout (ou presque) à une hypothétique civilisation européenne dont il faut plutôt rechercher les origines du côté de la scandinavie que du côté de la sicile.

    Monsieur Venner pense que la civilisation européenne plonge ses racines dans des cultures orales vieilles de plusieurs millénaires sans que la culture latine, qui nous a légué notre langue maternelle à tous, n’ait eu de véritable influence.

    Quand à la religion chrétienne (qui n’est notre religion que depuis 2000 ans), elle ne possède apparemment pas une inscription dans la durée suffisante pour avoir eu une influence autre que superficielle sur notre culture.

    Il est vrai que le christianisme, quand on le regarde de près, comporte un message égalitariste et tolérant - qui du reste ignore les notions d’ethnie et de culture au sens nationaliste - bien propre à exaspérer les auteurs de la NRH, plutôt portés à insinuer la supériorité de la "race blanche" (on n’imagine pas que les boréens puissent être noirs, bien que les hyperboréens - les inuits - soient très pigmentés) et à déplorer la perte du sens des hiérarchies traditionnelles [lire les magnifiques et sournoises apologies de l’esclavagisme des états du sud des US dans le n° 2].

    Monsieur Venner préfère ne pas se souvenir que l’homme moderne, l’homme de Lascaux, l’ancêtre des suédois, vient d’Afrique.

    Le seul homme vraiment européen est celui de Néanderthal, mais Monsieur Venner ne lui présuppose pas (du moins à ma connaissance) de responsabilité dans la constitution du substrat culturel européen.

    Monsieur Venner et ses amis fantasment beaucoup sur les celtes et le renouveau celtique.

    La Nouvelle Revue d’Histoire (NRH) est empreinte d’une forme de nostalgie de l’enfance : nostalgie du père et du grand-père tous puissants se traduisant par une profusion d’images de Pétain et d’allusions bienveillantes à son égard (alors que M. Venner est bien trop jeune pour avoir été pétainiste actif), et une fascination pour un hypothétique âge d’or.

    En bref, et après avoir acheté et lu tous les numéros de cette revue du n° 2 au n° 10 inclus, j’en suis arrivé à la conclusion que celle-ci servait d’exutoire à des fantasmes nationalistes d’un autre siècle, sous un habillage parfois séduisant et qui n’exclut nullement des analyses pertinentes.

    D’une manière générale, la revue commence par un éditorial mesuré de Dominique Venner, suivi d’un entretien avec une plume de renom (Nolte, Tulard, Fumaroli, etc...) pour assurer la caution "scientifique" de la revue. On peut ensuite passer au noyau dur de la pensée "néo action française" avec Pauline Lecomte, Emma Demeester, Jean Mabire, Jean Kappel et toute une brochette de professeurs émérites (c’est à dire retraités) qui peuvent se laisser aller à exprimer leurs angoisses identitaires, trop longtemps tues au cours de leur carrière universitaire.

    Cette revue, bien que contenant nombre d’informations intéressantes, vraies, pertinentes, repose essentiellement sur des fantasmes, c’est la raison pour laquelle ses zélateurs sont si prompts à disqualifier toute critique comme expressions de la "pensée unique", ou de l’"historiquement correct".

    Effectivement, leurs présupposés de base ne sont pas historiquement corrects, c’est bien le moins qu’on puisse dire.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
11 février 2003, par SHILOH MILLER   [retour au début des forums]

Ma soeur a Cape Town en Afrique du Sud aimerait obtenir une copie de la revue N°4 pour lire l’article sur l’Islam et l’Islamisme - dossier exceptionel. Veuillez m’informer ou je pourrais l’obtenir ici à Bruxelles.

De plus j’aimerais faire cadeau à ma soeur d’un habonement pour l’année. Veuillez m’envoyer le renseignement nécessaire à mon email MILLER @ MILLERLAW.BE. Mon adresse :
S. MILLER, 283 AVENUE LOUISE, 1050
BRUXELLES

> La Nouvelle Revue d’Histoire
6 janvier 2003, par Aumonnier Amaury   [retour au début des forums]

Pourriez-vous me faire parvenir des renseignements sur les "comités de Lépante" qui se sont formés contre l’intégration de la Turquie dans l’UE. Je suis actuellement en maitrise d’histoire et rédige un mémoire sur le débat en France à propos de cette intégration ; j’ai été contacté par ce comité et aimerais savoir quel crédit lui apporter. J’en profite pour vous féliciter de la qualité de votre revue, Enquete sur l’histoire commençait à nous manquer.
Salutations identitaires.

> La Nouvelle Revue d’Histoire
27 novembre 2002, par viala   [retour au début des forums]

Chers amis

fidèle abonné de enquête sur l’histoire, membre de l’association de soutien de la efunte revue, abonné pour deux ans dès l’annonce de la nouvelle revue, je viens vous faire part de ma perplexité.

j’ai reçu le numéro un quand sur radio courtoisie, vous annonciez le deux.
j’entends lugan et venner annoncer le trois, je n’ai toujours pas le deux ?

que faites vous ?

je suis
jean jacques viala
40 avenue des etats unis
è_000 versailles

mèl jejviala@wanadoo.fr

> La Nouvelle Revue d’Histoire
17 novembre 2002, par Benoit LECLERE   [retour au début des forums]

Bravo pour votre revue.

En tant que lecteur du SPECTACLE DU MONDE, j’espère que MM.Venner, Mourreau et Conrad continueront de collaborer avec ce journal qui leur a si souvent ouvert ses colonnes.

Un merci particulier à P. Conrad qui m’a définitivement donné le goût de l’histoire.

Un bravo à toute l’équipe, guidée par le souci de la vérité historique, et qui a le courage de faire pièce à toutes les contrevérités véhiculées, à des fins politiques, par la gauche.

Bravo et merci.

Benoit LECLERE

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    18 novembre 2002, par
    Samuel de la Réunion   [retour au début des forums]

    Bravo pour cette revue historique , qui reprend la place d’enquête sur l’histoire, souhaitons lui une parution mensuelle à l’avenir.

  • > La Nouvelle Revue d’Histoire
    29 janvier 2003, par
    Yves Berthévas   [retour au début des forums]

    Egalement vieil abonné du Spectacle du Monde (30 ans et tous les n°, précieusement conservés) je partage vos bravos.
    Les 3 premiers numéros sont pleins de promesses. Longue vie à la NRH.
    Merci à M. Venner et à tous ceux qui l’entourent.

    Yves Berthévas

  • La Vérité historique dites-vous ?
    28 avril 2003, par
    Un citoyen du monde, laïc, démocrate et humaniste...   [retour au début des forums]

    Ah, le fameux thème du complot bolchévique... Il nous manquait depuis ce bon vieux Maréchal. Heureusement pour nous, il y a encore de nos jours des gens qui osent dénoncer le jeu politique gauchiste, qui n’a pour but que de nuir à la France !!! Maréchal, nous voila...

    Mon Dieu, moi qui croyait que tout ça n’existait plus, que la bêtise extrême-droitiste n’était aujourd’hui que pensée marginale, relents temporaires, sortes de soubresauts d’une certaine classe politique agonisante, le chant du cygne en quelque sorte... Honte à moi. Il semblerait bel et bien que la "Nouvelle Droite", comme elle semble vouloir s’appeler, dispose de tout un arsenal, à commencer par une presse que je qualifierais avec éloquence de révisionniste... Par un simple jeu de lien hypertexte, je me suis retrouvé sur toute une série de sites ultra-nationalistes, tendance Jean-Marie Le Pen. Preuve est donc faite que la NRH est bel et bien un outil propagandiste des idées lepénistes et mégrétistes. Ce vieux Joseph Goebbels doit jubiler dans sa tombe...

    Bizarement, le thème du complot a toujours semblé être une des composantes du discours lepéniste. Le FN, détenteur de la Sainte Vérité, serait donc persécuté par une sorte de lobby national à la tête duquel on trouverait la gauche, que dis-je, les communistes ! Sans faire de raccourci trop rapide, cela me rappelle le thème du complot judéo-bolchévique que dénonçait un certain Adolf Hitler dans les 25 articles du NSDAP en 1920... Ah, le fantasme du Rouge, couteau entre les dents, attendant que le bon patriote tourne le dos pour le poignarder... S’il est vrai, mon cher monsieur, que Staline fut un dictateur, que le stalinisme fut un régime de terreur, pensez-vous qu’un Olivier Besancenot ou qu’un Lionel Jospin (trotskistes tous les deux) feraient de la France un Etat totalitaire et anti-démocrate ? Réveillez-vous s’il vous plait. Le danger vient plutôt de l’antiparlementarisme latent du Front National et, au delà, de toute la droite nationaliste, digne du Lt-Cl La Rocque et de ses Croix de Feu...

    Réflechissons donc à savoir quels sont les vrais ennemis de la Vérité. Mais peut-être m’apporterez-vous des preuves que l’Histoire enseignée aujourd’hui est le fait d’une immense machinerie...

    Je n’ai pas la prétention de vous avoir convaincu. Les voix du Seigneur sont impénétrables dit-on, je rajouterais que celles des ignorants sont inchangeables...

    Le complot de la gauche... Mon Dieu, quelle ineptie !

> La Nouvelle Revue d’Histoire
11 octobre 2002, par Jean Claude PILLON   [retour au début des forums]

Bravo à Régis CONTANS

C’est bien la première fois que je lis un article qui me parait refléter la réalité de la vie des Français en Algérie. Cela fait du bien. On a tellement l’habitude de ne voir que des critiques et des contre vérités

Encore Bravo

> La Nouvelle Revue d’Histoire
10 octobre 2002, par adr7   [retour au début des forums]

A quelle adresse s’abonner svp ?

LOGO SPIP Réalisé sous Spip

Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net

Déclaré à la CNIL sous le n°1153442