rocbo menu



logo ARTICLE 59


Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie

mardi 1er janvier 2002, par fabermother



Dans la même rubrique


Les Prud'hommes
Dilution d'Infonie
Le forum des forums
Message de Tiscali-Chez.com Pages perso
Forum Pierre Henri Bunel
Tiscali France
webmaster@respublica.fr
Les sites d'infoniens
Quand c'est fini enni nini ça recommence
Pétition
Fabien et Christelle : Le message
Que va devenir Infonie ?
L'Equipe Tiscali Infonie : Le message

Les Tenues Blanches...

La Franc-Maçonnerie est un ordre humaniste et ésotérique très ancien. Ses racines plongent dans plusieurs Traditions, au fil des âges, la plus récente étant celle des Compagnons Bâtisseurs, la plus antique se perdant dans la nuit des temps.

Une Tenue Blanche est une soirée où nous avons plaisir à accueillir les parents, les amis proches, les sceptiques honnêtes, pour dialoguer, pour informer de notre recherche et de notre implication dans la vie au quotidien.

Cette Tenue vous est ouverte : posez vos questions, apportez-nous vos contributions... nous nous enrichirons les uns les autres, et ainsi avancerons ensemble.

Liens
 Archives des forums
 Les Pages Maçonniques Européennes
 Weblog Hiram.be
 Le blog de Tao

 


Flux RSS



 

Pourquoi plutôt que comment
31 juillet 2006, par Cobravif

Mon magasin a brûlé. Plus rien ne me cache la lune qui se lève entre les pins...

La vie est plus légère qu'une plume, l'honneur est plus lourd qu'une montagne.

Le saule peint le vent sans avoir besoin de pinceau.

L'air de flûte est aussi sûr et mobile que la flamme.

Les craquements du feu soulignent la silence chaud et vivant qui nous unit.

Si tu es né dans la cabane du pauvre, sois néanmoins un sage ; tu seras alors un lotus qui croît dans un bourbier.

Puissions nous mourir comme au printemps les fleurs de cerisiers pures et brillantes.

Chut !

Discrètement, les bourgeons essaint de surprendre les hommes et s'intallent sur les arbres...


Mais de toute façon :

 Ce n'est pas la vérité qui fait la grandeur de l'homme, c'est lhomme qui fait la grandeur de la vérité. 

Kung Fu Tseu (Confucius)

Quel con ce Fucius ! (Pierre Desproges)

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
29 juillet 2006, par rocbo

Je vois que certains, sur ce forum, n'hésitent pas à parler kabbale, sorcellerie...

Faites gaffe, l'année 2007 se rapproche et l'indicible se profile. Un ami pense l'avoir cotoyé dans un de ses nombreux songes :
 Invocation 2007

oo

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    29 juillet 2006, par Anne


  • Bonsoir Robco,

    je viens de consulter le site et je ne peux que conseiller à tous d'y aller et de descendre au plus profond du domaine des démons...

    Par contre, moi le diable, je vais chercher un autre point de chute !

    amicalement,

    Anne

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      3 août 2006, par Fabermother


    • Ah bon ???

      Et où notre diablotine va se parachuter ?

      Faber

  • > Cavale
    29 juillet 2006, par Cobravif


  • C'est quoi, cette cavale ? C'est l'autre nom de la chevale ? On m'a dit qu'il faut dire chevaux - sans prononcer le X - quand il y a plusieurs chevals.

    Tiens, justement. Puisqu'on cause d'animals, j'ai exhumé de mes limbes quelques propos que j'avais notés dans une vie antérieure. Quand le kaki me donnait de l'urticaire.

    "Même le loup sauvage/ S'arrête et guette/ La musique de la flûte."

    (Haîku français)

    "Le sapin/ Griffe de ses branches/ La large lune/ Qui traverse le ciel."

    "La forêt sombre/ Est trempée par la pluie/ De ce jour froid d'été./ Un oiseau lance son cri mouillé."

    "Pourquoi ouvrir les yeux/ Quand je sais/ Que l'oiseau paisible/ Est toujours sur la branche ?"


    Dans le camp n1, où le viêtminh a détenu des prisonniers français après Diên Biên Phu :

     Qu'est-ce que la charité ?  demanda brusquement le "Rongeur".

    Le Français s'appliquait à rouler une dernière cigarette dans une feuille Job humide. Il ne leva même pas la tête pour répondre. Sans une seconde d'hésitation, il dit :  C'est la fraternité des peuples ! 

    Et à ce moment précis, le commissaire politique comprit son erreur.

    (Tiré de "Le manifeste du camp n1" de Jean Pouget).


    Qu'est-ce que cela à voir avec la Kabbale et nos "soucis" ?

    Rien, une simple bouffée d'air pour aérer le labo où la sorbonne (avec un s minuscule) n'arrive pas à toutà fait évacuer les vapeurs de mercure et les effluves âcres du soufre...

  • Invocation 2007
    30 juillet 2006, par
    Cobravif


  • Oh non ! Pas ça ! Pas le rat bougri !

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
28 juillet 2006

Bonjour à vous toutes et tous,

Quelqu'un pourrait-il préciser les grandes différences entre les principales loges/obédiences francaises.

Merci

Eric

Franc-Maçonnerie
27 juillet 2006, par Yaseen

Bonjour,

Est il vrai que la franc maconnerie devoile son grand secret au grade de 30, 31, 32 et 33 degres. Et que ce grand secret serait de vouer un culte a lucifer ( le porteur de lumiere) (Cf Albert Pike ; Morals and Dogma) Merci de votre reponse.

  • > Franc-Maçonnerie
    27 juillet 2006


  • Bonjour,

    Le palladisme créé par A.Pike, haut dignitaire maçon américain "très actif", se rapproche du zoroastrisme, du gnosticisme, du manichéisme. C'est à dire, entre autre, la dualité permanente, la lutte entre un dieu bon et un dieu mauvais.

    On peut décider que le dieu bon est Lucifer et le dieu mauvais Adonaï. Question de vocabulaire.

    Mais sachant que la Franc-Maçonnerie est fondamentalement adogmatique et tolérante, je trouve quand même fort de café de vouloir imposer un dogme.

    Rien n'empêche personne de penser ce qu'il veut et d'adopter la philosophie et la croyance qu'il veut. Mais imposer son point de vue comme secret des secrets, si c'était le cas dans mon Obédience, je partirais de suite.

    Et je pense que ce serait le cas pour la plupart de mes Frères et Soeurs d'autres Obédiences. On ne roule pas les Loges Bleues dans la farine comme ça.

    Pas étonnant que durant la sombre époque nazi on accusait les Maçons de s'adonner aux messes noires ! Heureusement que les buchers n'existaient plus (les chambres à gaz c'est plus moderne).

    Avant nous, les Templiers ont eu plus que leur dose aussi.

    Fabermother

    • > Franc-Maçonnerie
      27 juillet 2006, par EMEREK


    • Pour une fois,FaberM., je ne suis pas d'accord avec toi.

      Ce livre "Morals and Dogma" représente un trésor de connaissance ésotérique notamment sur la Kabbale. Chaque grade du rite écossais ancien et accepté est détaillé dans ce livre.Bien sûr il n'est accessible qu'aux maçons étant déjà dans les grades dits de perfection. Retirer une phrase du texte, en l'isolant, engendre une interprétation erronée. Lucifer c'est bien sûr éthymologiquement le "porteur de lumiére"...Il faut prendre garde à l'interprétation au premier degré...ce qu'essayent de faire les "fils(filles) de la lumiére"... Et puis.... on ne prête qu'aux riches :n'a-t-on pas dit que PIKE était le fondateur du Klux Klux Klan...

      Enfin le terme "DOGMA" porte à confusion,ce livre étant(pour partie) une compilation d'autres travaux. En aucune façon il ne s'agit d'un point terminal mais plutôt d'une aide aux maçons pour aller plus loin.C'est un travail dans le droit fil des "lectures" du rite émulation destinées à l'enseignement lors des agapes...(car on ne fait pas d'exposés en loge à ce rite)

      Méfiance donc(moi qui ne le suis pas toujours !)

      • > Franc-Maçonnerie
        27 juillet 2006, par Fabermother


      • Nous sommes ici dans un forum "Tenues Blanches Ouvertes." Pas facile à assumer.

        On pourra toujours argumenter ailleurs, mais ce n'est pas le but de de cette ouverture vers les promeneurs du site.

        En dire pas assez comme en dire trop nuit.

        Pour la Kabbale, je resterais discrète, étant depuis très longtemps sur le chemin, et même avant la F :.M :.

        Ce que je trouve magnifique, c'est que chacun puisse s'exprimer. Avec son coeur et son ressenti.

        Mais qu'on arrête les dogmes et les exposés. Et je le dis comme je le pense depuis toujours : chacun de nous est le Maître de son destin !

        Vivons, aimons !!!

    • > Franc-Maçonnerie
      27 juillet 2006, par EMEREK


    • http://www.prevensectes.com/fm3.htm

      J'ai retrouvé un article qui argumente ce que j'ai dit plus haut

      fraternellement

  • > Franc-Maçonnerie
    28 juillet 2006, par Eléonore


  • Oui Faber, je pense comme toi, je trouve magnifique que chacun puisse s'exprimer, et je pense que l'on peut s'exprimer sans entrer dans l'argumentation et sa copine fatigante, la polémique. Ce qui parle à l'un ne parle pas forcément à l'autre. Il n'y a pas d'erreur.

    Donc à mon avis qui n'engage que moi, peut-être je changerais d'idée un jour, mais je pense que ce fameux secret de certaines écoles n'est qu'une hypothétique Carotte pour faire avancer l'âne. Et personne ne peut se prévaloir de détenir la plus savoureuse carotte. [C'est pas de ma faute, je pense encore aux fanes (fans ?) de carottes de Cobra]

    Y a-t-il forcément besoin d'une récompense mystérieuse au bout pour avoir envie de s'élever, se perfectionner ?

    Moi si mon chemin me rapproche de la FM, c'est juste que Tolérance et Amour résonne en moi, et si dans ma modeste vie j'arrive à réaliser ceci pleinement, je crois que j'aurais touché à un très grand et magnifique mystère déjà. Je n'en ai pas besoin d'autre en vérité. Pour moi tout ce que je pourrais étudier avec ma tête ne remplacera pas ce que je pourrais ressentir avec mon coeur, c'est juste différent.

    Vivons, aimons !!!

    Eléonore

    • > Franc-Maçonnerie
      29 juillet 2006, par Anne


    • Bonjour à tous et attention à vous, le diable est de retour !

      Et il devient plus dangereux après la visite du musée de la sorcellerie !

      Où diable a-t-il pu se rendre pendant son absence ?

      Bonne journée à tous, Anne

    • > Espoir,... et la suite
      4 août 2006, par Antonio


    • Bonsoir éléonore, bonsoir à tous.

      Il me semble que tu as mis le doigt sur quelques petites choses qui, individuellement, peuvent presque passer inaperçues mais qui mises ensemble peuvent donner source, dans le chef de celui ou celle qui les met en pratique, à un sentiment de plénitude. Si ce site n'est pas destiné à permettre les épanchements personnels nous y déversons tout de même quelques tombereaux de sentiments : Il suffit de relire. Et c'est tant mieux que des havres de paix comme celui-ci puissent passer au travers de la tourmente qui secoue notre vie quotidienne. Faut-il préciser que c'est l'affaire de tous ici qui vous exprimez ?

      D'un autre côté et de différentes manières, les Frères ou Soeurs présents sur cette tribune, prennent un peu sur eux d'éclairer un peu la lanterne de nos promeneurs. Chacun à sa manière, avec ses mots et sa sensibilité. Il est vrai que la soif d'apprendre devient vite inextinguible surtout quand des réponses arrivent. Après avoir parcouru ce soir quelques articles sur http://www.hiram.be/, j'ai préféré terminer ma soirée ici, avec vous et vous poster un petit truc. Tombant en arrêt sur ton post, chère éléonore, je me suis dit que cela valait bien deux mots. Je reconnais que quelques questions posées, sans être impertinentes, sont peut-être maladroites. Mais elle dénotent en tout cas deux choses : la première, un désir d'en savoir plus et la seconde que celui qui pose sa question est pratiquement assuré de recevoir un jour une réponse. Je crois avoir écrit par là quelque part, que je fais partie de ceux qui pensent qu'il n'y a pas de questions idiotes mais juste des réponses imbéciles. Poser une question est avouer que nous ignorons quelque chose mais c'est exprimer aussi une certaine volonté que d'oser la poser. Alors si on a le courage de poser la question, il faudrait avoir celui d'y répondre.

      Les réponses sont parfois un peu techniques ? Il suffit souvent de reformuler la question. On met longtemps à répondre ? La patience n'a jamais tué personne à ma connaissance. En tout état de cause quand dans le même bout de phrase on me parle d'amour et de compréhension, d'altruisme et du coeur dans lequel toutes ces vertus sont focalisées, que voulez-vous : je fonds. Alors, j'écris et je prends ma plus belle plume, hum, disons clavier, pour tapoter merci. Pas seulement pour éléonore, mais pour vous tous qui prenez un peu de votre temps pour éclairer les chemin des autres.

      A bientôt, Antonio.

      • > Espoir,... et la suite
        5 août 2006, par Fabermother


      • Tiens, te voilà de retour mon BAF.

        Cela fait plaisir de te lire et t'entendre. Même si seul, nous cheminons ensemble, un petit moins de solitude est un petit cadeau.

        Qui a dit que la solitude n'existe pas ? La voie initiatique, maçonnique et autre, nous en apprends le chemin.

        Mais : VIVAT - VIVAT - SEMPER VIVAT !!!

        Heuu, une des batteries possibles... en plus pas celle de mon Rite, mais j'aime bien...

        Fab

  • Grand scret ?
    31 juillet 2006, par Cobravif


  • Quel grand secret ?

    A part que c'est le titre d'un roman de Barjavel...

    Et pourtant si, il y en a un, de secret :

    Tu trouveras en franc-maçonnerie ce que tu y apporteras.

    Seulement, tu découvriras ce que c'est :

    Au commencement, les montagnes sont des montagnes et les eaux sont des eaux.

    Au milieu, les montagnes ne sont plus des montagnes et les eaux ne sont plus des eaux.

    A la fin les montagnes sont bien des montagnes et les eaux sont bien des eaux.


    Mais il faut toujours aller loin pour trouver ce qu'on cherche et qu'on avait devant les yeux.

    Et comme le disait un grand Provençal :  Un secret, c'est une chose qu'on ne dit qu'à une seule personne à la fois. 

    • L'auberge espagnole.
      7 août 2006, par Antonio


    • Mon cher Cobra.

      Voilà déjà quelques temps que je suis tes posts sans jamais me décider à te poster un commentaire. Comme il y a un début à tout, voilà donc le premier.

      Cette fois, je ne peux pas ne pas réagir. Ton post est du 31 juillet, nous sommes le 7 août, ce n'est donc pas une réaction épidermique. Non pas que je veuille ouvrir une polémique quelconque, juste donner un autre avis sur la question pour que nos promeneurs ne restent pas sur une seule impression. Et la question est celle-ci : "Quel grand secret ? - A part que c'est le titre d'un roman de Barjavel... - Et pourtant si, il y en a un, de secret : - Tu trouveras en franc-maçonnerie ce que tu y apporteras ."

      Il se fait que c'est un principe maintes fois énoncé ou entendu auquel je me suis toujours opposé, avec vigueur, depuis que je l'ai entendu pour la première fois : le syndrome de l'auberge espagnole. Je me suis fait la réflexion, longtemps après avoir été reçu, que si la Franc-Maçonnerie tenait de l'auberge espagnole dans son principe je l'aurais sans doute déjà quittée. Il me sera sans doute difficile d'exprimer ce que je ressens vraiment, nous ne sommes pas en Loge et il pleut à verse. Je vais essayer cependant, en faisant malheureusement court.

      Si la Maçonnerie devait se contenter de ce que les nouveaux initiés y apportent, il n'y aurait plus de Maçonnerie. La Maçonnerie spéculative moderne, si elle a pris une grande partie de la forme de l'ancienne Maçonnerie opérative, sans pour cela en être ni la fille ni l'héritière, c'est sans doute parce que le mouvement sous-tendu par la construction ou l'acte de bâtir était propice aux idées qu'elle voulait véhiculer. Les promeneurs l'ignorent peut-être, les initiés se doivent de le savoir, mais le monument à bâtir n'est pas non plus n'importe quoi : il s'agit du Temple de Salomon. Je passe sur la symbolique du Temple, que même en mode promeneur on pourrait parcourir, pour rester sur le bâtiment lui-même, histoire de ne pas aller trop loin. Le principe de l'auberge espagnole veut que le visiteur ne peut espérer repartir, au plus et au mieux, qu'avec ce qu'il avait en venant. Il ne se sera pas enrichi en aucune manière. Dans la plupart des cas il partira avec moins, ne fut-ce que à cause du prix payé. Dans tous les cas, le visiteur ne laisse rien, ne construit rien. Ce qui est à l'opposé de ce que la Maçonnerie se doit d'être.

      La toute grosse différence, à mon sens, se situe déjà dans la forme du voyage. Si l'auberge sert à faire une étape, la Maçonnerie ne peut certainement pas se contenter de touristes ou de visiteurs d'un soir. Sans critiquer aucunement cette position, ce n'est pas son but. Ensuite, elle est un des rares sites qui, à ma connaissance, génèrent beaucoup avec deux fois rien. Je n'en voudrai sinon comme preuve, comme appui à tout le moins, la chaîne d'union qui généralement clôture une tenue et dont nous avons déjà parlé par ailleurs. C'est le parfait exemple de la situation qui génère bien plus que la somme de ce que tous les participants peuvent bien y mettre. Si la logique nous apprend que 1 + 1 donnent 2, selon l'axiome de base de l'arithmétique, la résultat d'une chaîne d'union peut donner bien plus que ce que chaque maillon peut offrir. Et ce ne sont pas les Frères où Soeurs qui me démentiront, qui l'ont vécu au moins une fois dans leur vie maçonnique.

      Il est vrai que c'est ma position et elle n'engage que moi. Je me sentirais néanmoins très frustré si la Maçonnerie n'était que cela. Je ne nie pas qu'elle peut parfois apparaître comme cela, mais c'est faux de penser ou de laisser croire que c'est toujours le cas.

      Bien amicalement quand même,

      Antonio.

      • > L'auberge espagnole.
        9 août 2006, par Cobravif


      • Tu as entièrement raison dans tout ce que tu as écrit en réponse à mon "post".

        Sauf que je n'ai jamais parlé d'auberge espagnole.

        Dans une auberge espanole, tu manges ce que tu apportes. Et si tu n'apportes rien, tu ne manges pas.

        Là, à propos de Franc-maçonnerie, j'ai écrit : " Tu trouveras ce que tu apporteras."

        Et comme tu réagis, ce que j'espérais bien de l'un des participants au forum, sans penser que ce serait forcément toi, je vais préciser un peu, mais pas trop.

        Car il ne faut jamais aller jusqu'au bout, en matière initiatique, il faut plutôt provoquer la réaction de l'interlocuteur et, par là, la réflexion de tous.

        Pour tailler cette fameuse pierre que l'on doit apporter à l'édifice final, il faut bien l'apporter soi-même. Personne ne l'apportera à ta place.

        Et quand tu l'auras enfin taillée à la forme qui convient, pour la mettre à la place du Temple où elle doit aller, alors tu sauras ce que tu as apporté.

        Et il ne semble pas que la taille de la pierre soit comparable au repos d'une étape dans un auberge, fût-elle espagnole, ni à une quelconque activité touristique.

        Est-ce que cela va mieux, ou bien faut-il aller plus loin, en tenue blanche ?

        • > L'auberge espagnole (suite)
          9 août 2006, par Antonio


        • Bonsoir Cobra.

          Nettement mieux. Nous nageons en pleine incompréhension sémantique due sans doute au forum ouvert. Avec ta réponse, c'est déjà bien plus précis, même si mon bonheur n'est pas total, tout en partageant tes idées. Mais cela déboucherait en querelle de spécialistes sans apporter quoi que ce soit de digeste pour nos promeneurs.

          Cependant, je ne puis me défaire d'un petit sentiment de malaise qui, malgré la plus grande portée de tes mots, me laisse un tantinet dubitatif. Je vais laisser ce léger doute grandir un peu et je reviendrai avec d'autres idées. En fait, je pense savoir ce que je ressens, mais c'est encore un peu confus pour trouver les mots adéquats qui l'exprimeraient au mieux.

          Merci de toutes manières pour ta réponse.

          Bien à toi,

          Antonio.

A esprit libre, Univers libre...
25 juillet 2006, par Cobravif

Quatre hommes discutent de la subjectivité, autour d'un feu. Un cinquième, propriétaire des lieux, les écoute et se joint à leur conversation.

Il dit : - Vous voyez cette grosse pierre, croyez-vous qu'elle se trouve à l'intérieur ou à l'extérieur de votre esprit ?

Un des hommes répond : - Du point de vue de notre philosophie, toute chose étant une objectivation de l'esprit, je dirais que cette pierre est dans mon esprit.

- Ta tête doit être très lourde, conclut le propriétaire.

  • > A esprit libre, Univers libre...
    25 juillet 2006


  • Cette histoire me rappelle une "parabole" Bouddhiste ZEN...

    La question du Franc-maçon serait de se demander si la pierre est brute ou taillée,

    s'il s'agit d'une "pierre rejetée par les bâtisseurs"....

    s'il s'agit d'une pierre d'achoppement...

    s'il s'agit de la pierre fondamentale,oreiller de Jacob...

    s'il s'agit de la pierre angulaire...

    s'il s'agit de la pierre d'AGATE...

    Voilà quelques exemples de la "pierre" en maçonnerie.L'horizon est large.La montagne est élevée et les voies pour accéder au sommet multiples,pas forcément superposables mais tout aussi respectables...

    Bon chemin

    • > A esprit libre, Univers libre...
      25 juillet 2006, par EMEREK


    • j'ai oublié de signer le mot

    • > A esprit libre, Univers libre...
      26 juillet 2006, par Fabermother


    • L'important est de trouver la pierre.

      C'est mieux qu'un parpaing.  ;-)

      Fraternellement cher Emerek.

      • > A esprit libre, Univers libre...
        27 juillet 2006, par EMEREK


      • Quoique..... dans les anciens rituels on parle de la pierre "Parpaigne"

        Bien à toi FaberM.

        • > A esprit libre, Univers libre...
          27 juillet 2006


        • Certes. Cela fait partie aussi du vocabulaire de la maçonnerie (opérative) à pierres séches. Je crois que c'est la plus grande pierre de boutisse.

          C'était quand même un autre art que d'aligner des parpaings.  ;-)

          Bonne journée.

          Faber

    • Parabole
      1er août 2006, par Cobravif


    • C'est dérivé d'une parabole bouddhique. Mais pas exactement Zen. Du Ch'an, plutôt, ce qui dans le fond est la même chose.

      Mais l'auteur de la remarque sur la lourdeur de la tête est le maître Ho Gen, un chinois qui vivait dans un tout petit temple, de la générosité ambiante et de mendicité. Un peu aussi en se servant de sa pagode comme d'une auberge de basse catégorie.

      Pour la bouffe et le confort, parce qu'en ce qui concernait l'hygiène et la propreté, c'était un modèle. Mais la chère était... frugale, et la couche une simple natte sur un parquet. Même pas l'équivalent chinois du tatami...

Rire ou sourire...
24 juillet 2006, par Cobravif

L'humour est parfois la politesse du désespoir. Mais souvent il est plutôt l'huile des rouages, le catalyseur de la réaction d'espérance. Et je pourrais continuer à encombrer le forum, mais ce serait discourtois.

Si vous prenez la vie avec un excès de sévérité, quel attrait a-t-elle ?

Si le matin ne vous convie pas à de nouvelles joies, et si le soir il ne vous reste plus aucun plaisir à espérer, est-ce bien la peine de se vêtir et de se dévêtir ?

La joie est un de ces moyens dont Guy de Larigaudie disait :

 Ou je trouverai un chemin, ou je le tracerai. 

On peut - on doit - trouver des raisons de sourire ou de rire, même en prison. La vie des autres en est moins lourde à porter.

  • > Rire ou sourire...
    26 juillet 2006, par Fabermother


  • L'humour est parfois la politesse du désespoir. Mais souvent il est plutôt l'huile des rouages, le catalyseur de la réaction d'espérance.

    L'humour est encore plus que ça. C'est un don, disons-le, "divin" qui permet de même se moquer du Principe Créateur et donc d'être son égal.

    Même si je suis pas fan du Scoutisme (mon côté anar), la phrase de Yug est bien belle.

    Il est vrai, cher Cobra, que ce qui est difficile à porter est la vie des autres, pas la sienne. Si il y a une chaîne, c'est celle-là.

    En espérant que ce soit toujours une chaîne d'union, pas un boulet de galérien.

    Faber

  • > se moquer toujours avec amour...
    26 juillet 2006, par
  • Eléonore


    Oui, oui, oui, avec l'humour tout prend une couleur différente, le dramatique devient moins pesant et les choses dites ainsi sont bien mieux entendues.

    Et puis, se tourner en dérision soi-même permet de ne pas se prendre au sérieux, de remettre en questions gentiment les croyances-illusions les plus fermes, et d'être à sa juste place devant la vie. Et puis... si je moque de moi-même, ça me permet peut-être d'espérer me rapprocher du Principe Créateur :-) :-) :-)

    Finalement l'humour serait un art à pratiquer sans modération, car il avance main dans la main avec la joie, et les effets en sont constants et durables.

    Eléonore

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
20 juillet 2006, par Fabermother

Bonsoir tous et toutes,

Je déroge à mon mode de vie nocturne (même si je travaille un peu dans la journée, alimentaire oblige) pour demain matin tôt, après la route, aller faire un dernier coucou à un Frère passé depuis peu à ce que nous appelons l'Orient Eternel.

Mon F :. J :, ton engagement simple mais total et constant, mérite bien que je me lève aux aurores. Et ta Loge sera là. Ce n'est pas la mienne, mais nous sommes toujours réunis quand il faut.

Tu saura nous transmettre un peu plus de Lumière, là où tu seras.

Fabermother, ta Soeur.

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    20 juillet 2006


  • Merci Fabermother, ton initiative me touche tout particulièrement mais ne me surprend nullement. Je connais tes qualités de coeur qui sont de toute évidence les miennes. Demain matin aux aurores nous irons nombreux rendre un dernier hommage à notre bien aimé Frère J. Ceci fait partie intégrante de notre devoir de Franc-Maçons et nous l'accomplirons avec tout notre coeur. Notre Frère J était un vieux Maillon de notre chaîne érodé par la maladie et c'est un peu grace à lui que nous sommes tous là aujourd'hui unis dans notre démarche commune. La Fraternité et l'Amour nous guident dans notre démarche et c'est tous ensemble que nous lui tiendrons la main une dernière fois. Il n'était pas croyant sur le plan religieux proprement dit notre Frère J mais il croyait en l'homme en tant que tel, et c'est la liberté absolue de conscience qui nous caractérise avec toute la tolérance que cela comporte. Demain nous serons tous présents auprés de lui et nous lui tiendrons la main quelles que soient nos convictions, et c'est cela le vrai Amour humain. Arriver à s'aimer au dela de toutes nos convictions personnelles. A méditer et à demain matin mes Frères et Soeurs, sa Lumière nous éclairera bientôt dans toute sa splendeur et cela j'en suis sur. MOMO

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    21 juillet 2006, par
    Tao
    Prions et espérons


    A la fin de notre rituel d'agapes, nous disons une prière avec un dernier toaste qui se termine ainsi  pensons enfin mes frères à tous ceux qui vont nous quitter pour cette ultime initiation que le profane appelle la mort. Mes frères prions et espérons 

    Si la FM peut nous aider à partir avec un peu moins d'angoisse alors ce quelle vaut la peine d'être vécue.

    Prions et espérons pour notre frère inconnu.

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    21 juillet 2006, par Fabermother


  • Voilà !

    Notre Frère est parti paisible, accompagné par son Vénérable (si tu me lis, un énorme bisou), son Epouse, ses Frères et Soeurs.

    La chaîne d'Union fut belle. J :. était heureux ! Et nous donc, même avec une petite larme à l'oeil (pfff les Soeurs et Frères).

    Il ne va pas arrêter de nous titiller, le bougre !

    Fabermother

  • Expiration... Questions ?
    24 juillet 2006, par Cobravif


  • Pourquoi dit-on de celui qui rejoint l'Orient éternel qu'il expire ?

    Quel était votre visage avant la naissance de vos parents ?

    • > Expiration... Questions ?
      26 juillet 2006, par Fabermother


    • Mais quel est ce chat qu'expire ?

       To dream, to dream,

      And per chance, to die. 

      La vie est un songe, la seule réalité est la mort.

      Faisons donc de la vie un rêve plutôt qu'un cauchemar.

      Faber

      • > Expiration... Questions ?
        31 juillet 2006, par
        Cobravif


      • En réalité, la mort ne diffère pas de la vie. L'une n'est que parce que l'autre est.

        Si l'une disparaît, l'autre aussi.

        La vie a ses limites, si elle disparaît, les limites aussi.

        Nous savons tous le bruit que font deux mains qui claquent l'une contre l'autre.

        Méditons sur le bruit d'une seule main...

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
19 juillet 2006, par Fabermother

Sarah dit :


Puisque si il y a un cadre, des règles... les loges..., la FM me semble être composé également de chacun et chacune de ses membres (si j'ai bien compris la loge parle des deux) qui évoluent également au sein d'une société en mouvement...

Mais j'aimerais que vous m'en parliez un peu si vous pouvez... Plus sur la forme d'ailleurs que sur le fond je pense.

Je m'autorise librement à vous poser les interrogations qui me viennent. Si vous trouvez mes propos déplacés, dites le moi en m'expliquant pourquoi.


Vous êtes venue sur la forme et non sur le fond.

Le débat est clos.

Bon chemin personnel.

Les travaux de Loges
18 juillet 2006, par Fabermother

Sarah demande :


Une autre question : sur les travaux de recherche et de réflexion que vous effectuez, travaillez-vous également sur la FM et son origine, son organisation et son évolution ?

En consultant les différents sites et en vous écoutant, j'aurais tendance à répondre oui.


Et bien NON !

Il est rarissime qu'en Loge on aborde l'histoire, l'organisation et l'évolution. Ce n'est pas une Université ou une chaire de Maçonnologie (ça existe mais il vaut mieux que le tenant de la chaire ne soit pas Maçon lui-même pour rester un peu objectif).

En étant très abrupte, je dirais qu'on a vraiment d'autres chats à fouetter en Loge que les erreurs, les chamailleries, les schismes, les guéguerres, les reconnaissances, les politiques obédentielles, les statistiques, les plans sur la comète de notre pseudo influence et de l'avenir hypothétique de nos Ordres dans une société en perpétuelle évolution pas si maîtrisée que ça.

En Loge bleue (Apprenti, Compagnon, Maître), nous avons énormément de travail de recherche et de réflexion sur les symboles, le sens des phrases du rituels, sur l'Homme en particulier et sur l'Univers en général, sur les vertus que nous devons développer, sur les messages des Traditions anciennes, sur la découverte de soi-même et de l'autre.

A un jeune enfant, on apprends d'abord à marcher, à parler, à lire et à écrire, à découvrir l'environnement, et réfléchir par lui-même avant de lui apprendre l'histoire (généralement "officielle" et pas si crédible - voir les différents programmes d'histoire pour les écoliers de par le monde et les époques).

Ce qui n'empêche pas de répondre aux questions historiques quand on sait un peu et qu'on le peut, ni de s'intéresser personnellement à l'histoire au point de vue intellectuel.

En fait, un nouvel Apprenti a d'autre émotions à gérer et l'histoire paraît bien insignifiante par rapport au monde nouveau qui s'ouvre à lui.

Il fait l'histoire. Il est l'origine et l'évolution à lui tout seul.

Bonne journée à tou(te)s.

Fabermother

  • > Les travaux de Loges
    18 juillet 2006, par Sarah


  • Oui c'est un peu abrupte !

    Je n'avais pas précisé en loge.

    Simplement en effectuant diverses recherches, j'ai observé que depuis le début il y avait eu des modifications...

    J'ai observé aussi que la maçonnerie est très structurée et celà par des textes très clairs et très précis.

    Et, qu'il existe également différentes instances en maçonnerie.

    Après tu vois, moi les querelles entre les gens, les partis ou autres je n'y investie pas mon énergie. Je peux même te dire, parce que ce chemin là je l'ai fait aussi, (comme beaucoup d'entre nous je suppose) qu'aujourd'hui je m'en fou totalement.

    Je sais parfaitement que ce n'est pas le bon chemin. Et que si l'on veut changer certaines choses, il faut d'abord commencer par changer soi-même.

    Je sélectionne ma nourriture.

    Mais, je m'interresse aussi, et c'est un autre plan, à l'évolution et l'organisation de toutes les structures qui proposent à l'être humain d'évoluer, de s'améliorer, de se relier...

    Après, que le travail qui est fait en loge ou en école (soufi) ait des influences à différents niveaux, c'est une réalité.

    Mais là, on ne parle pas de pouvoir, ni de luttes de pouvoir. Ce n'est pas l'objectif.

    Après, l'univers peut très bien se passer de nous. Vouloir participer ou pas, c'est un choix. Et, chaque chose en son temps. Et puis, c'est pas non plus gagner d'avance.

    Bonne soirée à toutes et tous.

    Sarah

    • > Les travaux de Loges
      18 juillet 2006, par Tao

    • L'histoire !


      Bonsoir,

      Sur un plan personnel et pour choisir en connaissance de cause, je pense qu'il faut se pencher sur l'histoire.

      Cela permet de connaître la genèse des mouvements, des idées, des croyances... J'ai été attristé en étudiant comment se sont formés les hauts grades d'apprendre que se sont les bourgeois de l'époque qui souhaitaient être l'égal des nobles avec des titres ronflants... affligeant n'est ce pas ?

      C'est de la même manière que je me suis forgé la conviction que le courant de pensée bouddhiste était acceptable pour moi car il n'y a jamais eu de guerre au nom du bouddhisme alors que les religions monothéistes étaient détestables car elles contenaient par nature les raisons de l'exclusion de l'autre... donc de la guerre.

      Alors l'histoire, celle des historiens, peut vraiment aider à comprendre, choisir et donc être libre.

      J'ai dit

      • > Les travaux de Loges
        18 juillet 2006, par EMEREK


      • Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi sur cette interprétation des hauts grades. Les "hauts grades" ne prétendent pas à une supériorité mais bien plutôt à un approfondissement du troisiéme degré.Ce troisiéme degré,si on ne le développe pas comme il se doit, est difficilement compréhensible.Toute la "suite" permet d'apprécier la richesse du symbolisme de ce troisiéme degré.En fait le grade de maître est le premier des grades de perfection(ce terme correspond plus à la réalité). Ce ne sont pas les bourgeois en mal de franfreluches et de pseudo-termes ronflants qui ont appporté les hauts grades en Angleterre mais bien plutôt les immigrés Irlandais pauvres qui avaient le "Royal arch "dans leurs bagages(voir un post précédent) Ils avaient également le grade de Maître maçon qu'Anderson ne pratiquait pas. En France,l'écossisme était développé indistinctement par les bourgeois et les nobles .Cette pratique pris un essor foudroyant sur le continent car il décuplait la spiritualité maçonnique. De toute façon dire que le bourgeois pouvait se gausser d'être au même niveau que le prince : c'est exact.... mais c'est tout simplement le principe de base de la maçonnerie :

        Qu'est ce qu'un Franc-maçon ? (rituel de 1724) "Un homme engendré d'un homme,né d'une femme et frère d'un roi"

        Fraternellement à toutes et tous

      • > Les travaux de Loges
        25 juillet 2006, par Cobravif


      • Malgré ce "J'ai dit" qui me semble un peu impérativocoupant, je voudrais émettre trois opinions qui n'ont certes pas valeur de dogme.

        Les ombres du passé sont les promesses de l'avenir.

        Entre le passé et l'avenir, il y a le présent. Le présent est déjà passé, donc il n'existe pas. Et pourtant ce n'est que là que nous vivons.

        Guerre et religions.

        Aucune religion ne prône la guerre, c'est pourquoi il existe dans l'histoire des guerres de religions.

        Homme et religions

        L'être humain ne peut s'empêcher d'enfreindre les lois qu'il établit.

        • > Les travaux de Loges
          26 juillet 2006, par Fabermother


        • Ce n'est pas pour te flatter, mais au plus je te connais, au plus tu me plais.

          C'est pour quand le prochain poulet basquaise et le Buzet, à moins que ce soit l'aïoli et le Bandol ???

          On pourrait y convier notre Druide et tous les participants. Le tout sera de savoir si on se réunit à l'est ou à l'ouest. Au sud de toutes façons.

          J'AI DIT !

          LOLL

          • > Les travaux de Loges
            29 juillet 2006, par Anne


          • Bonjour,

            et pourquoi ce "J'AI DIT" catégorique et en majuscules, en plus !

            Avec mon habituel esprit de contradiction, je vais dire et pourquoi au nord...

            amicalement, Anne

    • > Les travaux de Loges
      19 juillet 2006, par Fabermother


    • Et que veux-tu qu'on te réponde dans un forum de Tenues Blanches Maçonniques ?

      On répond aux questions, on ne remet pas en cause notre chemin ni celui des autres.

      Une question : que viens-tu chercher dans ce forum ?

      Quelle est ta vraie question ? Si tu t'es changé toi-même, tu as fais ton chemin personnel. Nous en sommes heureux.

      Le Soufisme est respectable et respecté. Notre chemin aussi.

      Moi aussi je sélectionne ma nourriture. Et je ne critique pas celle des autres.

      Bon cheminement.

      • > Les travaux de Loges
        19 juillet 2006, par EMEREK


      • Bien d'accord avec Faber M.

        L'essentiel est "l'ascension de la montagne",quelque soit le chemin emprunté...tous sont respectables et la maçonnerie n'a pas le monopole de la spiritualité. Pour se lancer dans cette fraternité il faut au minimum faire CONFIANCE...

        De toute façon,en cas d'incompréhension ou de désintérêt,qu'on se rassure,la F M n'est pas une secte et l'on est libre de partir ou de changer d'obédience.

        • > L'ascension de la montagne...
          19 juillet 2006, par Cobravif


        • ... et la redescente...

          Parce que lorsqu'on redescend, on sait qu'il y a une autre montagne à gravir.

          Et c'est passionnant.

          • > L'ascension de la montagne...
            20 juillet 2006, par Sarah


          • J'ai oublié de te remercier magnifique cobra, car en plus de la qualité de ce que tu amènes, tu as le don pour moi (et je ne dois pas être la seule) de me renvoyer à moi-même en me faisant sourire. Fannes de carottes, j'ai bien aimé.

            Voilà.

            Sarah

      • > Les travaux de Loges
        20 juillet 2006, par Sarah


      • Je remercie Tao et Emerek de leur réponse et toi aussi Faber je te remercie.

        Je n'ai rien comparé, rien critiqué !

        Et, il ne m'a pas semblé remettre le chemin de qui que se soit en cause.

        Quant à la nourriture je parlais pour moi, et jamais je ne me serais permise de parler pour quelqu'un d'autre.

        Ce que je viens chercher dans ce forum ?

        Une possibilité pour continuer au sein d'une fraternité.

        Quelle est ma vrai question ?

        Ce chemin serait il celui que je cherche et dont j'ai besoin dans ma structure d'occidentale ?

        Alors pourquoi mes questions ?

        Parce que même si j'ai gravis des colines, ici, je suis sur le parvis.

        Et que si je reviens et reviens c'est que je suis interressée.

        Du parvis, je m'autorise tout un tas de questions qui peuvent sembler... je ne sais pas quoi d'ailleurs... elles peuvent sembler et domage pour moi si je prends une baffe.

        Car moi ce que je sais, c'est que si je choisis d'aller plus loin alors ces questions là doivent d'abord être élucidées en moi.

        Au moins je dois les poser.

        Jamais, si je n'étais authentique dans ma démarche je me permettrais de prendre de votre temps.

        Notre temps de vie sur cette Terre est limité, et donc trop précieux pour être gaspillé.

        Je me permets par le biais d'Antonio puisqu'il à un email de te faire transiter une explication qui n'a rien à faire dans ce forum.

        Sarah

        • > Les travaux de Loges
          20 juillet 2006, par Fabermother


        • Chère Sarah,

          Effectivement, arrivé à un stade de questionnement personnel, il vaut mieux s'exprimer en privé.

          Ce forum n'est pas destiné à faire de l'instruction ni à convaincre qui que ce soit, et encore moins à recruter.

          Inutile de prendre une tierce personne comme messager, tu sais bien qui peut te communiquer mon e-mail.

        • > Les travaux de Loges
          20 juillet 2006, par TAO

        • Agir !


          Bonjour Sarah,

          A un moment, il faut entrer dans l'action, c'est à dire y aller ou ne pas y aller... définitivement.

          Tout le monde peut se tromper... l'important c'est d'avoir essayé, c'est d'avoir été au bout de sa démarche. Cela vaut pour la FM ou pour n'importe quoi d'autre.

          Dans la FM certains ne passent pas le stade des enquêtes, d'autres bloquent sous le bandeau... d'autres enfin entrent en loge. Ceux qui ont échoué, s'ils sont vraiment motivés feront de nouveaux essais ici ou ailleurs. Dans tous les cas l'expérience aura été instructive pour eux, elle ne peut pas laisser indifférent.

          Une fois en loge au bout d'un certain temps, le doute s'installe et c'est une bonne chose car cela permet un approfondissement, certains ne le supportent pas et partent...

          Tout cela n'est pas important car la FM est un loisir, un loisir peut-être plus intelligent que d'autres loisirs mais un loisir quand même qui passe après ta santé, ton travail et ta famille. Sans santé pas de travail, sans travail pas de capacité d'agir pour les siens, sans famille la solitude.

          En résumé, à un moment il faut arrêter de se poser des questions et entrer dans l'action, c'est tout ce que je te souhaite

          Amicalement

          • > Les travaux de Loges
            20 juillet 2006, par Sarah


          • Merci de tout coeur Tao.

            Je sais bien ce que tu me dis par rapport à faire le pas. Je suis déjà dans l'action pour moi, mais pas de celle dont tu parles, je comprends bien. Et ça fait du bien aussi de l'entendre.

            Merci aussi pour le partage concernant le processus.

            Et puis tout ce que les mots ne disent pas.

            Merci.

            Sarah

            • > Les travaux de Loges
              20 juillet 2006, par Eléonore


            • Cher(ers) tous(tes) et cher Tao

              Alors là, moi j'aurais jamais oser, dire que la FM est un loisir, certes plus intelligent que les autres, mais un loisir... j'aurais pas imaginé ça comme cela.

              Je ne me vois pas non plus en train de me poser la question  que fais-je aujourd'hui ? Irais je sauter à l'élastique, voir les singes au zoo, des vieux os au muséum ou faire un peu de FM ?  :-D

              Si tu pouvais m'expliquer pourquoi tu vois cela comme un loisir, car moi, même si je pense que cela me donnerais beaucoup de plaisir je vois pas du tout la FM comme un loisir. ça se rapprocherait plus d'un travail pour moi.

              En tout cas je suis bien d'accord avec toi, lorsque on a finis de se poser les bonnes questions, il est important de passer à l'action, car pour moi c'est souvent en faisant que l'on vois si cela correspond ou non, se poser des questions est bon mais trop paralyse l'action.

              Eléonore

              • > Les travaux de Loges
                20 juillet 2006, par TAO

              • Le travail d'un maçon...


                Bonsoir,

                J'ai pris la précaution de positionner le mot loisir après nos responsabilités essentielles sur notre santé, notre travail et notre famille. Par loisir, je veux dire qu'il ne faut pas se tromper de priorité dans la vie et que la FM passe après nos obligations envers notre famille et la société. De mon expérience maçonnique (longue) j'ai vu des frères se tromper de priorité, ruiner leur santé, ruiner leur vie familiale... pour un engagement maçonnique inconsidéré. Pourtant, le rituel sur ce point est très instructif lorsque l'on rend les métaux au nouvel initié.

                Un loisir ne veut pas dire dilettante, un loisir doit-être pratiquer avec sérieux, concentration, spiritualité qu'il soit maçonnique ou pas. J'ai pour ma part pratiqué l'aïkido avec cette mentalité pendant plus de 20 ans, j'ai pu transmettre une partie de mon savoir soit dans l'aïkido, soit dans la vie courante.

                Le risque de la maçonnerie est de la prendre trop au sérieux.

                La FM devient véritablement une spiritualité, s'il n'y a plus de différence entre ce que nous appelons le monde profane et le travail en loge. On dit  le travail d'un maçon ne s'arrête jamais...  et cela doit être vrai car nous venons des loges opératives, notre symbolisme est un symbolisme de métier, nous glorifions le travail... aussi ce que je fais en loge et ce que je fais hors loge à la même valeur... de la même manière que la méditation bouddhiste peut se faire assis sur coussin ou en étant totalement un avec ce que l'on fait dans la vie courante On peut totalement oublier le rituel, les symboles, la vie en loge et demeurer maçon comme on peut ne jamais avoir fréquenté une loge est être un parfait maçon (on dit sans tablier).

                Ce trait de provocation, c'est avant tout pour faire sentir que nous devons assumer pleinement nos responsabilités en pensant, réfléchissant, agissant par nous même en toute liberté...

          • > Loisir et chantier
            20 juillet 2006, par Fabermother


          • Mon TCF,

            Je connaissais déjà ta vision de "loisir".

            Il faut que les lecteurs sachent qu'il n'y a pas une façon de vivre la FM mais presque autant de façons que de Maçons.

            Je n'argumenterai pas, car il n'y a pas à le faire. C'est ta vision et elle n'a pas à être ni confortée ni contestée.

            La mienne (de vision) est beaucoup moins ludique. Je vais participer à un chantier en perpétuelle construction.

            Ce n'est pas un chantier-peine mais un chantier-joie. Peut-être la différence entre les ouvriers et les oeuvriers...

            Chantier-joie ? Mais voici le pont entre nos deux visions !

            A plus, ici ou là.

            • > Loisir et chantier
              21 juillet 2006, par Eléonore


            • Très chers tous

              Vu sous cet angle, tout va bien. L'art de faire des choses très sérieuses sans se prendre au sérieux soi-même.

              En fait, ce que tu décris, Tao, je ne peux que en comprendre le sentiment. Tout travail aussi sérieux et astreignant soit t'il, mérite que l'on y trouve plaisir et légèreté et grâce à ceci, il perd le sérieux qui pourrait prendre la tête en l'alourdissant.

              En fait, la FM peut et doit, à mon sens devenir un mode de vie, tout comme j'ai choisi pour ma vie en générale, les métiers, les actions qui m'apportaient du plaisir, et comme c'était ainsi, c'est une garantie de faire avec coeur.

              La précision valait le coup pour moi, car la notion de loisir, pour beaucoup est perçue comme une façon de dévier le quotidien devenu fade, et de s'amuser et se distraire, sans regarder profondément.

              Le chantier-joie de Faber me va très bien.

              Eléonore

              • > Loisir et chantier
                21 juillet 2006, par Tao

              • Liberté


                C'est çà notre liberté.

                Amicalement

Liberté - Egalité - Fraternité
16 juillet 2006, par Fabermother
Historique de la devise républicaine

Sarah demande :


Je voudrais également que vous m'éclairiez un peu sur la devise "républicaine" inscrite également dans la Constitution de la FM : Liberté, Egalité, Fraternité... Selon vous (même si j'imagine qu'il peut y avoir multiples réponses).


Pour l'historique de la devise française républicaine, je vous renvoie à Wikipedia, dont je mets le lien de la page au dessus de mon post.

Les Constitutions Maçonniques d'origine (les Old Marks) n'incluent pas cette devise, et pour cause : la République Française n'existait pas en 1719 et la Grande Loge d'Angleterre est toujours sous un régime monarchiste.

Ce n'est qu'à partir de la fondation du Grand Orient de France qu'elle apparaît dans la Constitution de cette respectable Obédience.

Chaque Obédience est libre de l'inclure ou pas.

La devise apparaît en Loge dans ce que nous appelons la triple acclamation selon les Rites et selon les Constitutions.

Il faut aussi préciser que ce n'est que dans des Loges françaises qu'elle est dite, et les Loges françaises ne représentent qu'un faible pourcentage des Loges sur la planète. On peut légitimement en conclure que cette devise ne présente pas un caractère universel des Constitutions.

La confusion entre la devise républicaine et la devise "maçonnique" vient sans doute du fait que ce fut un Député Franc-Maçon, Pierre Leroux, qui demanda à l'Assemblée Nationale que la dite devise devienne constitutionnelle.

Je n'entrerai pas un débat citoyen sur le sens et l'application de ces trois mots, car ici ce n'est pas le lieu.

Chaque Maçon est libre d'inclure ce qu'il veut dans ces mots. Il n'y a pas d'oukaze d'interprétation.

En ce qui me concerne personnellement, voici ce que j'y vois :

 Liberté de pensée
 Equité des chances
 Amour de l'être humain

Bonne journée à tous et toutes.

Fabermother

  • > Liberté - Egalité - Fraternité
    16 juillet 2006, par EMEREK


  • En fait la devise  Liberté Egalité Fraternité  ne pénétrera les loges que tardivement fin XIX éme sous la troisième république.Elle accompagne un mouvement général républicain, laïque et positiviste de la maçonnerie en général à cette époque et on la retrouve bien sûr au Grand -Orient, à la Grande Loge (1894) et également dans les ateliers de hauts grades du Suprême Conseil de France.

    Par exemple :

    Au Grand Orient (rite Français) et au Droit Humain (rite écossais) cette acclamation accompagne la batterie. A la Grande Loge de France (rite écossais) elle suit la batterie et l'acclamation écossaise rituelle.

    Tout ceci traduit l'indéfectible attachement des maçons à l'autorité en place, ce qui fait partie des constitutions.

    Très fraternellement à toutes et tous

    • > Liberté - Egalité - Fraternité
      17 juillet 2006, par Sarah


    • Bon Soir,

      Je ne savais pas que le député en question était Franc Maçon. Mais ça répond à ma question, puisque je me demandais si il y avait un lien et comment.

      Bien que non-politique et non-religieuse, la FM a tout de même pour objectif "d'améliorer l'être humain" où "de lui permettre de trouver et nourrir son centre" et comme celui-ci s'inscrit également au sein d'une société où il est acteur, citoyen... il me semble que ça conduit à agir d'une manière ou d'une autre sur l'environnement.

      Concernant "l'indéfectible attachement des maçons à l'autorité en place", je me demande comment elle s'organise avec cet article de la constitution dans un état totalitaire ?

      Etant donné l'attachement des hommes et des femmes FM à la Liberté, j'imagine qu'il y a alors des ajustements provisoires possibles.

      Merci à vous deux pour la complémentarité de vos deux réponses.

      Bonne nuit.

      Sarah

      • > Liberté - Egalité - Fraternité
        17 juillet 2006, par EMEREK


      • En ce qui concerne la maçonnerie dans un état totalitaire dans la majorité des cas elle est interdite.La maçonnerie est alors souterraine.Si elle existe dans ce type de gouvernement elle est alors  d'Etat  et au service du pouvoir (exemple Cuba).

        La maçonnerie de tout temps a cherché des protecteurs (autrefois des membres des familles régnantes), ce qui lui permettait d'être tolérée. Encore aujourd'hui la maçonnerie ne laisse pas indifférente les pouvoirs même démocratiques (voir le nombre de tenues blanches lors des périodes préélectorales avec des personnages politiques)

        Autrefois Napoléon I et Napoléon III ont essayé d'unifier la maçonnerie en France, en obligeant (sans succès) les loges à se regrouper sous la bannière du Grand Orient., de même aujourd'hui les politiques modernes aimeraient bien de nouveau avoir un interlocuteur unique (un peu comme le consistoire Israélite ou le conseil du culte musulman, ou l'église catholique...)face à la maçonnerie Anglo-américaine. C'est à mon avis l'explication du regroupement dit  de la maçonnerie Française piloté à l'époque par Alain Bauer qui,ce n'est un secret pour personne,est un personnages très proche du monde politique.

        Pour ma part je pense que la LIBERTE est fondamentale et que la richesse naît de la diversité surtout en maçonnerie. Cette liberté consentie par le pouvoir en place, quelque soit sa couleur pourvu qu'il respecte les droits de l'Homme, a un prix : c'est en France la fidélité à la République.

    • > Liberté - Egalité - Fraternité
      18 juillet 2006, par Fabermother


    • Mon TCF

      Tu dis :


      Tout ceci traduit l'indéfectible attachement des maçons à l'autorité en place...


      Ca me gêne un peu car beaucoup d'entre nous n'ont pas du tout un "indéfectible attachement à l'autorité en place", mais plutôt un respect de la Constitution Française et des règles de la République(j'évite le mot de Démocratie).

      Je ne sais plus qui a dit approximativement : si la loi est inique, deviens hors la loi.

      Imagine qu'un jour un intégriste extrémiste dictateur et démagogue devienne Président (notre fonctionnement le permet), crois-tu que nous aurions un attachement indéfectible à l'autorité en place ?

      Je pose la question.

      Très fraternellement,

      Faber

      • > Liberté - Egalité - Fraternité
        18 juillet 2006, par EMEREK


      • Bien sûr Faber... Je serai le premier à entrer en résistance dans ces conditions... Du point de vue pédagogique je voulais simplement préciser que le maçon,a priori,doit-être un(e) citoyen(ne) paisible vis à vis de l'état,ainsi qu'il est dit dans nos constitutions. La FM n'est pas un parti politique, ni un groupe de pression inféodé à une idéologie... Reste qu'il(elle) a le droit et le devoir dans le monde profane de manifester ses opinions et de s'engager dans la cité...mais hors de la loge, sans ses "décors" et seul(e)... Voilà MON opinion. Très fraternellement à toi

        • > Liberté - Egalité - Fraternité
          18 juillet 2006, par Fabermother


        • Alors là, tu me donnes un moral d'acier, mon Frère.

          J'avais bien compris ton propos, nous nous devons d'être des citoyens honnêtes, concernés et participatifs.

          Apporter à l'extérieur un peu de la lumière reçue à l'intérieur. D'ailleurs beaucoup d'entre nous se retrouvent dans des causes dites "perdues" (et qu'ils arrivent à gagner, les bougres). Sans médias.

          Mais je voulais te le faire préciser. Ca fait du bien !

          J'ai battue parfois le pavé, et si besoin j'y retournerai, mais en qualité de citoyenne et sans mes "décors". On n'engage que soi-même, jamais sa Loge ni son Obédience. Simple respect.

          Très fraternellement.

          Faber

          • > Liberté - Egalité - Fraternité
            18 juillet 2006, par EMEREK


          • Une pensée pour nos Frères et soeurs du Liban... Une pensée pour toute la population qui souffre dans ce beau pays martyr

            La maçonnerie est très liée au pays du cédre,le roi de Tyr était à l'époque l'allié et l'alter-ego du roi Salomon...dans la mythologie maçonnique.....

            Aujourd'hui les maçons libanais francophones sont très liés aux français....

            Voyez cette Loge Libanaise qui adopte notre triple devise

            LIBERTE EGALITE FRATERNITE

            Très émouvant

            http://www.acacia1.com/

          • > Liberté - Egalité - Fraternité
            18 juillet 2006, par EMEREK


          • Une autre loge émigrée au québec

            http://www.glnc.org/principale/pdl/indexpdl.htm

            Explication du titre :au Rite écossais Ancien et accepté le 22 éme degré est nommé chevalier ROYAL-HACHE ou "Prince du LIBAN" Il se déroule d'ailleurs sur le mont LIBAN

            Tout un programme

            Fraternellement

      • > Liberté - Egalité - Fraternité
        25 juillet 2006, par Cobravif


      • Il est des circonstances où la  trahison  est le seul recours de l'être honnête.

        Tant qu'on ne trahit pas les valeurs sur laquelle on se bâtit (c'est un travail sysiphien) on ne trahit pas.

        Je ne crois pas à la raison d'Etat quand les Etats déraisonnent.

        Mais là encore, on finit toujours par découvrir que ce ne sont pas les institutions qui déconnent, mais les individus chargés de les faire fonctionner...

Casier judiciaire
14 juillet 2006, par Fabermother

Sarah demande :


Est il vrai qu'il faille fournir un extrait de casier judiciaire pour pouvoir intégrer une loge maçonnique ? Si oui, Pourquoi ?


REPONSE

Oui.

Sauf dans des petites Loges non fédérées à une Obédience, c'est une obligation, ainsi que photos d'identité, et parfois photocopie de la carte d'identité ou autre.

Cela me paraît un peu normal de justifier de son identité, cela évite les sous-marins douteux.

Pour l'extrait du casier judiciaire, il ne faut pas oublier qu'un Franc-Maçon doit "être libre et de bonnes moeurs" avec tous ses droits et ses devoirs civiques.

Seulement, il y a un paradoxe. Vous allez le comprendre après avoir lu ce texte d'un site officiel.


Qu'indique un extrait de casier judiciaire ?

Il indique vos éventuelles condamnations pénales :

 lorsque vous faites une demande d'extrait de casier judiciaire, c'est le troisième volet que vous recevez : on l'appelle bulletin numéro 3. Ce bulletin précise les condamnations à plus de 2 ans de prison sans sursis et certaines interdictions ou incapacités, tant que vous êtes sous le coup de ces mesures.
 Sur le bulletin numéro 2 sont inscrites la plupart des condamnations (pour crimes ou délits). Il ne peut être demandé que par certaines autorités administratives pour des motifs limités : recrutement de fonctionnaire, accès aux professions commerciales, obtention d'une distinction honorifique...
 Le bulletin numéro 1 indique toutes les condamnations et décisions contenues dans le casier judiciaire. Il n'est délivré qu'aux autorités judiciaires.


Avez-vous vu le paradoxe ?

J'ai décidé de vous laisser un peu travailler. J'attends vos réponses.

Douce nuit.

Fabermother

  • > Casier judiciaire et bonnes moeurs
    16 juillet 2006, par Eléonore


  • Salut à vous tous,

    Effectivement, avoir un casier judiciaire n3 vierge, n'implique pas, pour moi une garantie d'être de bonne moeurs. Ou de ne pas l'être.

    Il faudrait redéfinir ce que signifient les bonnes moeurs.

    Car pour moi il en est, au casier 3 vierge, mais j'ai du mal à imaginer qu'ils soient de bonnes moeurs, vraiment.

    Et d'autres sous le coup d'interdiction ou incapacité ou même pire, parce qu'ils dérangent, mais ont des moeurs plus qu'honorables.

    La liberté, c'est l'homme résolu à mettre le monde à l'envers, comment donc s'étonner que des ennemis l'assaille ?

    Gérard Winstanley

    Eléonore

    • > Casier judiciaire et bonnes moeurs
      16 juillet 2006, par Fabermother


    • Bonjour tou(te)s,

      Ce que tu dis Eléonore est parfaitement vrai, et le bulletin n3 du casier judiciaire vierge n'est absolument pas une preuve de "bonnes moeurs". Et je suis heureuse que tu aies cette lucidité d'esprit.

      Toutefois si il y apparait une condamnation lourde ou une interdiction de gérer une entreprise et d'exercer ses droits civiques, il est légitime que nous posions des questions et que nous cherchions à connaître la vérité.

      Le paradoxe dont je parlais est que l'on a accès qu'au bulletin n3 qui en fait mentionne des délits relevant de la Correctionnelle, alors que le bulletin n2, dont on a pas communication, mentionne les comdamnations des Cours d'Assise : c'est à dire qu'on peut ne pas savoir que nous allons peut-être faire entrer un violeur, un pédophile, un terroriste, un meurtrier...

      Vous comprenez pourquoi ces fameuses "enquêtes" qui déplaisent sont indispensable pour ausculter, avec des moyens plus intuitifs que rationnels, le coeur et la conscience de la personne qui frappe à notre porte.

      Bonne journée.

      Faber

      • > Casier judiciaire et bonnes moeurs
        17 juillet 2006, par Sarah


      • Bon Soir à toutes et tous,

        Je trouve qu'il n'y a aucune raison pour que n'importe qui ait accès au bulletin n2 d'une personne.

        Le n3 permet déjà de connaître un certain nombre d'informations y compris le droit de voter ou pas. Et qui n'a plus le droit de vote, n'a déjà plus l'intégralité de ses droits. D'où une privation partielle de sa liberté d'expression.

        De plus, je pense qu'une personne à un moment ou à un autre de sa vie peut avoir commis un acte... mais qu'en aucun cas, elle ne doit être réduite à cet acte.

        Concernant les "bonnes moeurs", que je mets également entre parenthèses, je ne pense pas qu'un casier judiciaire vierge intégralement (les 3 volets) les garantissent.

        Ainsi, pour moi, les premières informations "écrites" et les enquêtes dont tu parles, me semblent déjà permettre de sonder l'authenticité d'une personne et de sa démarche.

        Les enquêtes ne me choquent pas, bien au contraire. Elles me semblent tout à fait légitimes.

        Si les soufis disent "viens, viens... qui que tu sois viens..."

        Si les FM disent "Frappez et l'on vous ouvrira..."

        ça ne veut pas dire, n'importe qui... n'importe comment...

        Bonne nuit d'été.

        Sarah.

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
14 juillet 2006, par Fabermother

Bonjour à vous tous et toutes.

Je vois, depuis quelques temps, une prolifération de multiples questions imbriquées dans les posts.

C'est formidable, car cela dénote que vous avez des questions et que vous vous sentez bien dans ce forum.

Mais si vous pouviez n'en posez qu'une à la fois, cela me permettrait de faire face plus tranquillement pour vous répondre. Autrement on va se perdre. On va arriver à la Tour de Babel où tout le monde va s'exprimer simultanément sans prendre le temps d'écouter vraiment les autres.

En Tenue, même Blanche, chaque expression doit être brève, concise, avec une interrogation unique à la fois. Cela permet à chacun d'y réfléchir et de répondre.

Essayez d'être plus brefs et concis. Si notre voie de cheminement vous intéresse, prenez déjà l'habitude de l'épure. Ne vous livrez pas de trop, ceci est votre jardin intérieur et votre propre recherche : partager oui, mais ne pas faire de ce forum une sorte de journal intime.

Je répondrai à toutes les questions, UNE par UNE, mais laissez moi le temps de les comprendre, de les intégrer, et d'y répondre de la façon la plus intelligible possible.

Bonne journée.

Fabermother

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    14 juillet 2006, par Eléonore


  • OK, message reçu.

    bisous à tous.

    Eléonore

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      14 juillet 2006, par Fabermother


    • Bravo !

      Ceci est de la concision... loll

      F

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    14 juillet 2006, par Sarah


  • Merci pour ces précisions.

    Sarah

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    17 juillet 2006, par Sarah


  • Petite précision Faber, d'ici une huitaine de jours j'aurais déménagé et je ne sais pas quand je pourrais me reconnecter.

    Bisou.

    Sarah

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      17 juillet 2006, par Fabermother


    • Mais tu te reconnecteras !

      Nous allons finir de répondre à tes questions comme on le peut. Et puis il n'y a pas que le forum pour correspondre. Nous savons comment faire.

      Bon courage, car je connais bien la contrainte (et aussi le renouveau) des déménagements. Toujours épurer et reconstruire.

      Bon Soir Sarah.

      Faber

le Noun, père des dieux
13 juillet 2006, par caro

bonjour chers tous, je tenais avant toutes choses a remercier les intervenants qui ont répondu a mes questions et preciser comme l' a deja fait Faber a Emerek, que je n'ai pas l'honneur ni le plaisir d'etre une soeur.. j'y aspire mais...chaque chose en son temps...

la question de la regularité est tellement ambivalente et propre a la nature humaine qu'elle me semble meme a ce jour désuette au sein de la fraternité... l'Homme descendrait des metaux, l'homme serait l'Or, le plus "pure" et la femme l'argent " juste avant l'or" ? ou bien ne serions nous pas en tant qu'etre humain dans son entité et sa globalité Mercure ? quelques questions qui me laisse songeuse... je trouverais des reponses en tous les cas je vais tenter... je m'eloigne du but de ma visite... je suis revenue vers vous en ce qui concerne la religion, le pape, enfin la position des papes et la franc maconnerie ... et la, j'ai beaucoup de questionnement... si l'on s'en tient au contenu au contenant et aux enseignements maconniques, il me semble que la plus part des religions peuvent y trouver leur compte, les portes spirituelles etant suffisament ouvertes pour que chacun y trouve son chemin en fonction des valeurs certes profanes qu'il a reçu ou appris de la vie, materiaux immuables et indifferenciés qui nouriraient la pierre brute de chacun, chaque etre humain pouvant potentiellement etre unn future initié en suspent... par contre si l'on recherche plus avant du coté de la pierre fondamentale il est vrai que je puisse eventuellement comprendre la disonnance avec l'approche conceptuelle de la creation de certaines religions... l'image de la pierre brute de la pierre cubique et le postulat de l'eau initiale le Noun, ne pourrait elle pas hypothetiquement etre mis en analogie avec la trinité ? peu etre que je divague et m'egare un peu mais... plus je regarde les choses par le biais du symbole et de sa representation plus je me demande si finalement toutes les concepts, religieux, scientifiques, idealistes... se penchant sur l'origine, la creation premiere, ne trouveraient pas fondement et matiere premiere pour entamer la reflexion et la recherche de verité en fonction de l'angle par lequel ils abordent le sujet... un peu comme si le concept de la creation originelle etait au centre d'un prisme, qui renverrait une image un peu differente en fonction de la facette par laquelle on le regarderait la premiere fois... et si on se penche un peu plus en avant sur la question premiere et primordiale de l'origine, il me semble adequat de penser que tous ont en commun un postulat premier de l'existence d'une " matiére" ou d'une pensée ou d'une force supranaturelle qui serait createur... et je dois avouer qu'ayant reçu une education chretienne et catholique, je ne m'etais jamais autant questionnée sur ce point, tenant pour acquis ce qui m'avait ete inculqué depuis ma plus tendre enfance...l'adolescence m'avait certe fait me rebeller contre certains principes religieux un peu trop strictes et en decalage avec la societe actuelle, mais j'avais appris a moduler cela et a me l'arranger de façon a ce que cela colle a peu pres avec tous ce que l'on m'a expliqué et instruit au cours de mon education... j'en etais arrivé a me dire que finalement, je pouvais trouver Dieu partout et que les eglises etaient juste un endroit qui rassurait car il etait "objet contenant " et je trouvais bien hypocrite d'aller s'assoir sur les bancs d'une eglise tous les dimanches en famille alors que quand les elections arrivaient, certains ne cachaient pas leur appartenance a des parties extremistes ... je sais qu'en abordant cela, je frole le danger... parler de politique et de religion derange et en plus de cela je le fais dans une tenue certe virtuelle et blanche mais sincerement si l'on s'en tient a ce que ne derange pas,je pense que l'on passe a coté de beaucoup de l'entité et de la complexité de l'etre humain... bref j'espere que mes propos ne vous derangerons pas et que vous savez que je m'adresse a vous tous avec enormement de respect et de consideration.

bonne journée

  • > le Noun, père des dieux
    13 juillet 2006, par Eléonore


  • Bonjour toutes et tous !

    En observant ce qui vit, l'action d'exclure ce qui dénote et d'inclure ce qui correspond au moule sont des propres de l'espèce humaine et aussi partagé en commun avec les espèces vivantes de cette Terre, ce qui assure la sécurité et la pérennité de l'espèce, d'ailleurs, je l'observe constamment.

    C'est à mon sens pour cela que c'est si difficile à voir, travailler et améliorer, justement parce que cela vient de très loin dans nos origines et est perpétué naturellement par nos inconscients sur l'éducation. Et que je pense que plus on s'enfonce, à l'intérieur de ce qui nous a fait nous, plus c'est difficile et le changement profond de nos réflexes doit faire appel à autre chose, de nouveau en quelque sorte. Ceux qui se sortent du moule doivent innover et accepter leur solitude.

    Le plus dur avec les dogmes, les fanatismes divers ou bien ce qui est écrit d'une manière figée en général (les liants du groupe), c'est que les personnes qui suivent et qui se retrouvent ainsi dans une sécurité grégaire, ne s'offrent pas la capacité de pouvoir inclure certaines nouveautés et différences, mais comme dans tout, certains représentent les exceptions qui font évoluer l'affaire, ceux qui n'y trouve plus satisfaction. L'histoire n'est remplie que de cela.

    Je pourrais me dire que la quête spirituelle, comme étant solitaire, l'appartenance à un groupe n'est plus mu par une recherche de sécurité, (affective, matérielle, protections...) mais de dépendance devient reconnaissance des autres en face, des différents groupes et mode de pensées. (La c'est un peu vite résumé, je reconnais)

    Je pense aussi que s'il est si difficile de quêter cette liberté intérieure, qui elle, est le propre de l'homme seulement, c'est qu'elle n'est pas dans le programme ancestrale du message de l'espèce. Toute évolution est ressentie inconsciemment comme une anomalie qui fait quitter la sécurité du connu et peut mettre en danger la structure.

    D'autant plus qu'une des subtilités du fait d'exclure veut que celui ou ceux qui font cette action, cherchent en fait à récupérer pour leur compte et assoire leur pouvoir sur ceux qui en sont l'objet. Et j'ai observé d'un point de vue éthologique que ce système fonctionne généralement très bien, surtout lorsqu'on se proclame délégués par une entité divine. Celui ou ceux qui se retrouvent exclus du cercle chercheront instinctivement à s'en rapprocher, car déséquilibrés socialement et s'ils ne le rejoignent pas, cela les préoccupera tout de même.

    La longue histoire des ouailles égarées que l'église tache de rassembler en bon chien de troupeau (ah non, c'est berger qu'il faut dire), dans leur bon repentir. Et pas qu'elle, ce n'est qu'un épisode.

    Je réalise de plus en plus qu'il ne me faut pas me focaliser sur ce que les autres excluent de leur bulle, c'est pas si important, mais sur ce qu'ils incluent. Nul n'exclut tout, même si certains incluent très peu de chose. C'est sur cette base que je pense que tout contact peut s'établir, je n'en veux pas à l'autre d'exclure certaines choses, c'est si vieux, qui peut-être, ne peut en être autrement, au pire m'en protéger, ou m'en écarter si cela me touche trop. Pas plus que je n'en voudrais à l'animal qui m'agresse, me chasse ou me fuit, il ne peut m'inclure c'est tout, mais peut-être seulement dans l'état actuel des choses, en fait, comme tout, ça peut bouger.

    Maintenant si moi, déjà je peux travailler sur ma peur de me sentir exclue et qui me fera exclure par effet logique, si je comprends profondément ce qui m'anime lorsque, par rapport à tout cela, j'agis en pure réaction de crainte ou d'opposition, ou de perte (de quoi d'ailleurs, du groupe ?), si je dépasse cela, alors j'ai peut-être une chance de pouvoir me relier sur la base de ce qui unit pas sur ce qui désunit.

    Moi, lorsque l'on cherche à m'exclure, je le comprends comme une tentative de m'assujettir, et si j'ai la force de réussir à inclure l'autre (en faisant l'inverse de ce que logiquement j'aurais du faire) sans m'en formaliser plus que ça, alors il se retrouve dans le  vide  et ne peut plus continuer son programme inconscient ou non, de domination.

    Mais pour reprendre l'expression d'un ami  ne parlons pas des choses qui fâche, parlons de ce que nous avons en commun . Tout simple, mais qui ouvre toute grande les portes apparemment les plus verrouillées.

    Je suis toujours émerveillée de voir que lorsque l'on veut bien se donner la peine de s'ouvrir un peu à la réalité de l'autre, ce qui ne veut pas dire le suivre dans cette réalité, le lien se fait, c'est si simple, ce qui ne veut pas dire qu'il sera toujours facile à entretenir ou a assumer. Mais c'est vrai aussi qu'il peut exister des impossibilités.

    Voila à quoi tout cela m'a fait penser, j'ai un peu de mal à écrire tout ce que cela me soulève dedans. Si je vous disais que c'est en observant les animaux que tout cela me vient dans la tête, vous me croiriez ?

    Merci Caro pour ces sujets qui brassent en profondeur.

    éléonore

    • > le Noun, père des dieux
      14 juillet 2006, par Sarah


    • Chère Eléonore,

      C'est vrai qu'en observant les bêtes (avec toujours beaucoup de plaisir pour moi), il nous est possible d'apprendre beaucoup sur notre partie animale et nos besoins élémentaires.

      Au travers des particularités de chacune, il nous est possible d'explorer différentes facettes de notre personnalité et d'en développer les potentiels en les mettant au service de nos choix plutôt que de les renier.

      Au quotidien, j'ai vraiment le sentiment que mes chats se sentent responsables de leurs humains et que souvent ils me montrent d'une façon ou d'une autre ce que je ne vois pas de moi-même.

      Sans vouloir passer pour une foldingue je peux dire aussi que souvent ils travaillent pour moi.

      Dans mon job, je vois souvent les gamins faire de même au sein de leur famille.

      Et, c'est tout à fait étonnant d'observer qu'au fur et à mesure de nos prises de conscience et de l'ajustement de nos comportements, les uns comme les autres retrouvent leur propre intégrité et cessent de jouer des rôles parfois très douloureux.

      Bon pour en revenir à l'objet de ce site, j'ai une question :

      Est il vrai qu'il faille fournir un extrait de casier judiciaire pour pouvoir intégrer une loge maçonnique ? Si oui, Pourquoi ?

      Je voudrais également que vous m'éclairiez un peu sur la devise "républicaine" inscrite également dans la Constitution de la FM : Liberté, Egalité, Fraternité... Selon vous (même si j'imagine qu'il peut y avoir multiples réponses).

      Une autre question : sur les travaux de recherche et de réflexion que vous effectuez, travaillez-vous également sur la FM et son origine, son organisation et son évolution ?

      En consultant les différents sites et en vous écoutant, j'aurais tendance à répondre oui.

      Puisque si il y a un cadre, des règles... les loges..., la FM me semble être composé également de chacun et chacune de ses membres (si j'ai bien compris la loge parle des deux) qui évoluent également au sein d'une société en mouvement...

      Mais j'aimerais que vous m'en parliez un peu si vous pouvez... Plus sur la forme d'ailleurs que sur le fond je pense.

      Je m'autorise librement à vous poser les interrogations qui me viennent. Si vous trouvez mes propos déplacés, dites le moi en m'expliquant pourquoi.

      Voilà pour aujourd'hui. je vous souhaite à toutes et tous une excellente journée.

      Sarah

  • > le Noun, père des dieux
    14 juillet 2006, par Tao

  • Des rayon dans le cercle


    Bonjour,

     Il y a autant de voies vers Dieu qu'il y a de rayon dans le cercle  Proverbe Soufiste

    A la périphérie tout semble les opposer, tant de rage à vouloir avoir raison. C'est la zone des dogmes religieux, le domaine de la croyance imposée.

    Elle répond à une nécessité de cohésion sociale et par-là même peut participer à des règlements de comptes économiques sous-couvert d'oppositions religieuses.

    Plus on s'approche du centre, plus on se libère du dogme par la connaissance. Il n'y a plus de différentiation ni dans la démarche, ni dans le résultat de la démarche. L'unité s'impose naturellement au véritable cherchant.

    Au centre du cercle réside l'invariable milieu. Le cercle tourne et son centre reste immobile car c'est l'axe du monde

    • > le Noun, père des dieux
      15 juillet 2006, par Fabermother


    • Dans l'infini du cosmos, le centre unique est partout à la fois.

    • > le Noun, père des dieux
      17 juillet 2006, par Sarah


    • Oui Tao et les Hommes n'ont pas tous la même histoire, la même culture, la même approche... Aussi, différentes voies sont nécessaires.

      La Cérémonie du Séma (les derviches tourneurs), nous touche certainement pour celà.

      Sarah

  • > le Noun, père des dieux
    14 juillet 2006, par bonne journée


  • Ainsi, chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. Romains 14 : 12

    Que Dieu qui a crée toutes choses vous aide à chercher sa face !

  • > le Noun, père des dieux
    14 juillet 2006


  • CHERCHER LA FACE DE DIEU ET VOUS SEREZ SAUVES.

    • Face à face
      14 juillet 2006, par Fabermother


    • Il suffit peut-être de se regarder dans un miroir, puisque nous sommes à l'image de Dieu.

La Régularité Maçonnique
12 juillet 2006, par Fabermother
La régularité maçonnique

Pour Caro et vous tous,

Cette fameuse "régularité" est certainement la pierre d'achoppement de la Franc-Maçonnerie mondiale.

J'ai mis un lien sur un bon site maçonnique qui décrit le problème. C'est plus une ligne politique d'Obédience qu'une affaire de Maçons.

En fait, chaque Franc-Maçon est forcément l'irrégulier d'un autre. C'est comme ça mais c'est plus théorique qu'autre chose. Même si parfois on ne peut pas se reçevoir officiellement, rien ne nous empêche d'avoir d'excellents contacts à l'extérieur des Loges.

Il faut aussi savoir que, selon les accords passés ou non entre les Obédiences, les Loges qu'on ne peut pas visiter aujourd'hui on le pourra demain, et vice versa.

Personnellement, cela ne me perturbe pas, et je me tiens loin de ces courants politiques et chamailleries. Je vis la Maçonnerie au quotidien.

Bonne journée.

Fabermother

  • > La Régularité Maçonnique
    12 juillet 2006, par Fabermother


  • Je viens juste de voir qu'EMEREK a répondu à notre peut-être future Soeur de façon très documentée sur le sujet.

    Je vous invite à aller lire.

Le Vatican et la Franc-Maçonnerie
11 juillet 2006, par Fabermother
L'éGLISE ET LA FRANC-MAçONNERIE

Pour Caro et vous tous,

Le mieux que j'ai trouvé pour répondre à la question, est de vous mettre le lien (cliquer en dessous du titre sur "L'éGLISE ET LA FRANC-MAçONNERIE") vers la déclaration de 83 de la CONGRéGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI, déclaration ratifiée par le défunt Pape Jean-Paul II.

Vous remarquerez que le Préfet de la dite Congrégation était Joseph, card. RATZINGER, actuellement Benoit XVI. Je ne pense donc pas qu'il va se renier de si tôt.

La position a le mérite d'être claire. Les Franc-Maçons baptisés catholiques ou non sont toujours des hérétiques aux yeux du Vatican.

Et au yeux de la dite "Congrégation pour la Doctrine de la Foi", qui s'appelait avant, faut le savoir quand même :

 "Sacrée Congrégation de l'Inquisition romaine et universelle" fondée en 1542.

Vous voyez de quoi je parle.

Pour être juste, il n'y a pas que l'Eglise Catholique qui a cette position. En règle générale presque toutes les Eglises(chrétiennes et autres) sont enfin réunies oeucuméniquement dans le rejet de la FM.

Sauf certaines Eglises dites "protestantes". Mais c'est bien normal historiquement, car beaucoup de Pasteurs ont grandement participé (notamment au 18ème siècle) à la construction de la FM actuelle.

Que personne ne s'émotionne de ça, nous ne sommes pas dans le sacré mais bel et bien dans le profane de pseudo luttes de pouvoirs et d'allégeances.

Dans la plupart des courants maçonniques, chaque membre est totalement libre de pratiquer le culte qu'il désire à l'extérieur, et je vois mal le Curé demander à celui qui vient communier si il est Franc-Maçon ! loll

Comme de partout, la base ne vit pas la même réalité que le sommet de la pyramide. Il y a des prêtres éclairés, et nous faisons meilleur ménage que ce que l'on croit sur les questions essentielles de l'Humanité.

Pour enfoncer le clou, j'ai connu des catholiques pratiquants devenir enfin chrétiens en rejoignant nos colonnes (ils ont peut-être un peu moins pratiqué après, mais ce sont rapprochés en direct de l'enseignement d'origine).

Conclusion personnelle : Je veux bien être excommuniée par qui le désire si ça l'amuse, je reste libre de choisir mon chemin personnel vers la Lumière.

Fabermother

  • > Le Vatican et la Franc-Maçonnerie
    12 juillet 2006, par Sarah


  • Chère Faber, chère Caro, chères toutes, chers tous et cher Antonio quand tu repasseras,

    J'ai vraiment une difficulté accompagnée de l'émotion de la tristesse avec tout ce qui exclu l'autre, avec tout ce qui tend à dicter telle ou telle conduite en étant convaincu qu'elle est la meilleure pour chacun et pour tous.

    Aucune valeur ne me semble t-il est universelle, ni aucune doctrine ou foi.

    L'étude (contradictoire) de l'histoire, de l'ethnologie... des sciences dites humaines, amènent à prendre conscience de celà.

    Il existe plusieurs variantes de contes qui disent que la vérité est caché dans le coeur de l'Humain.

    Quand je regarde les hommes et les femmes, je vois bien que chacun, chacune a sa vérité globale et partielle en fonction de la situation présente.

    Si la vérité se nourrie de l'expérience (postulat juste pour moi) alors, elle évolue globalement. Et, comme nous sommes plus de 6 milliards sur notre jolie planète Terre, alors il y a plein de petits bouts de vérités un peu partout.

    Si "diviser permet de mieux reigner" paraît il... Séparer permet aussi, tout simplement de laisser un espace permettant la rencontre et l'enrichissement.

    Je comprends aisément pourquoi les hautes instances de l'église catholique rejettent la FM, tout comme les hautes instances de l'Islam ont des difficultés avec les Soufis...

    J'ai bien l'impression que ces deux voies choisissent de ne pas se laisser enfermer.

    J'imagine que les rituels initiatiques des sociétés secrêtes ou discrêtes dérangent forcément.

    Je crois que se libérer de la peur est l'une des clefs du cheminement spirituel.

    J'ai fait quelques posts additionnels un peu plus bas aux réponses qu'Antonio avait fait à ma première réflexion.

    Où je disais en gros, qu'à ma première approche, la FM me paraissait "très intellectuelle", beaucoup de bla... bla... beaucoup de discours... Et, c'est vrai que ça me fatigue parfois car j'ai l'impression que ça tourne en rond.

    Pourtant, même fatiguée parfois par tant de mots, de phrases... moi inclue... je vois bien que ce chemin est nécessaire aussi. Il l'est pour moi puisque je n'ai pas la science infuse.

    La pratique régulière de la méditation est pour moi d'une grande aide. Dites moi si votre chambre de réflexion pourrait s'en rapprocher dans la finalité ?

    Pour conclure, le coeur je le sens bien quand tu dis Faber : "Je veux bien être excommuniée par qui le désire si ça l'amuse, je reste libre de choisir mon chemin personnel vers la lumière."

    Excellente journée à toutes et tous.

    Sarah

    • > Le Vatican et la Franc-Maçonnerie
      12 juillet 2006, par Fabermother


    • Chère Sarah et cher(e)s tou(te)s,

      Tu crois qu'Antonio sait repasser ? C'est une perle cet homme ! Justement j'ai du linge en retard, je vais lui envoyer. ;-) (c'était ma minute de délire).

      La méditation fait partie des pratiques maçonniques (en principe). On y est confronté dès le départ par cette longue attente dans le cabinet de réflexion. Le rituel continue à nous garder dans cet état d'esprit. Les silences plus ou moins prolongés entre les prises de parole aussi.

      Mais cela n'appartient pas en propre à la Franc-maçonnerie mais à toutes les "écoles" initiatiques. Une Religion bien conçue est aussi une voie initiatique, et nous avons de grands penseurs religieux.

      Je pense qu'il ne faut jamais jeter l'eau du bain et le bébé avec.

      Belle journée.

      Faber

  • Les catholiques et la franc-maçonnerie
    13 juillet 2006, par Cobravif


  • Trop vaste sujet pour être traité dans un "post". MAIS :

    Le Vatican, ce n'est pas l'Eglise, mais son organe de coordination.

    Cela n'empêche pas chaque catholique d'avoir son esprit d'examen et son libre arbitre. Même si beaucoup de catholiques, faute d'avoir le courage de travailler leur foi et les préceptes fondamentaux des enseignements du Christ, se retranchent - au nom de la discipline - derrière les bulles et autres "vents" qui tombent du Sacré Collège, de la Congrégation pour la doctrine de la Foi ou autres héritages de la "Sainte" Inquisition.

    Rien n'empêche pourtant lesdits catholiques de se conformer au précepte du Grand Gourou Jésus, cet autonomiste palestinien juif mort en 33 après lui-même :  Paix sur la Terre aux hommes (et femmes) de bonne volonté .

    Mon avis, qui est celui auquel je me réfère le plus souvent puisque je le connais assez bien, c'est que la franc-maçonnerie et la religion - même catholique - ne sont pas sur le même registre. Et rien n'empêche d'aller à l'église pour y prier - et non pour s'y montrer - et en loge pour y travailler sur l'amélioration de la taille de la pierre. De toute façon les deux activités - complémentaires à mon avis, même si on peut tout à fait n'exercer que l'une ou l'autre, voire aucune - devraient entraîner une amélioration de notre comportement dans notre vie de  fan de feuilles de carottes . (Toujours pour éviter le mot  pro-fanes , afin d'éviter de froisser des convictions ou de défriser des sensibilités).

    Et si le Temple que vous fréquentez est obscurantiste sur le sujet, si la paroisse où vous priez est du même tonneau de non-lumière, ne dites pas à l'un que vous allez aussi à l'autre.

    Le sincérité ne consiste pas à dire tout ce qu'on pense mais à penser tout ce qu'on dit. Et il faut se souvenir qu'il n'est pas bon de scandaliser les gens, même les obscurantistes. Eux-aussi ont droit au calme de leurs pensées. Même si ces pensées ont un horizon limité.

    Tout le monde ne peut apercevoir son entourage depuis le sommet d'une colline. Il faut laisser aux gens le temps d'y arriver.

  • > Le Vatican et la Franc-Maçonnerie
    14 septembre 2006


  • bienvenue au club ! faber !
    le coyote !!!!

> pour mieux comprendre
11 juillet 2006, par caro

bonjour chers tous, depuis quelques temps, deux questions restent sans reponses suffisament claires pour moi et je ne sais trop qu'en penser. ma premiere interrogation concerne la regularité d'une loge, quel sens , quelle definition donner au mot regulier ? il est parfois utilisé pour definir un coté "materiel" et parfois plus un coté "reconnaisance elitiste "... mon deuxieme questionnement est relatif a la position actuelle de l'eglise et du pape quand a la franc maçonnerie... en vous souhaitant une agreable journée amicalement caro

  • > pour mieux comprendre
    11 juillet 2006, par Fabermother


  • Bonjour chère Caro,

    Que voilà deux questions pertinentes !

    Je vais essayer d'y répondre de mon mieux. Mais pour en faire profiter tout le monde, je fais deux articles séparés au dessus du tien.

    Amicalement,

    Faber

  • > pour mieux comprendre
    11 juillet 2006, par EMEREK


  • Ma TCS... Pour répondre à tes questions, il faut dans un premier temps faire un détour par l'Histoire de la Franc-maçonnerie.

    On ne connaît que la partie émergée de l'Iceberg c'est-à-dire la création de la grande Loge de Londres en 1717 et la publication sous l'égide de celle-ci des fameuses  constitutions d'Anderson Les rédacteurs de ces constitutions ont compilé tous les manuscrits existants à l'époque et notamment le Ms COOKE et le Ms REGIUS.La plupart des documents sont de tonalité catholiques (la plupart d'avant la réforme) La source majeure vient d'Ecosse. L'Ecosse est un pays de carrières de Pierre, les Anglais fabriquent plutôt des briques... Il est donc normal que les traditions des tailleurs de pierre soient conservées en Ecosse et par la même en Irlande dont on connaît les interpénétrations de familles et de clans. La maçonnerie anglaise initiale a été créée par des Protestants, il est donc normal que les références catholiques aient été enlevées, d'autant que l'on venait de quitter des conflits sanglants religieux On doit à ces créateurs de la maçonnerie la notion géniale de  Grand Architecte de l'Univers  permettant à tous, quelques soit ses opinions, de se retrouver dans un symbole commun. Cependant ces émules de Newton, en voulant dans ce contexte des  Lumières  organiser une structure convenant à tout le monde,ont oublié ou méconnu certaines données traditionnelles de transmission orale.A titre d'exemple la première Loge de Londres ne comporte que DEUX degrés....Les Ecossais -Irlandais connaissaient depuis le XVII éme TROIS degrés. C'est d'ailleurs sous la pression de ceux-ci qu'est apparu le grade de Maître. Ce qui devait arriver arriva...devant les discordances rituéliques entre les pratiques anciennes et modernes,une grande loge concurrente composée essentiellement d'Irlandais émigrés et peu argentés(donc catholiques) s'est constituée à Londres.Tout naturellement ils se sont déclarés  ANCIENS  et ont qualifié (par dérision) les successeurs d'ANDERSON et de la Grande Loge Historique de  MODERNES  Voilà le tableau en Angleterre et l'on trouve au milieu du XVIII éme :deux systèmes concurrents. L'un dit  ANCIENT  basé sur des références aux anciens devoirs,teinté de spiritualité et proposant déjà un système de hauts grades incorporé dans le grade de Maître(Royal Arch). L'autre dit  MODERN  proposant une maçonnerie élitiste de grands seigneurs protestants. destiné à propager les idées des  lumières  et à pratiquer la charité. Cette maçonnerie  Parpaillotte  ne pouvait que déplaire au Pape qui a mis donc tout le monde dans le même sac(comme aujourd'hui) :c'est bien plus simple... Mais en France ????.La maçonnerie de 1728 est  Anglaise  et donc de rite  Modern  ; C'est ce même rite(avec ses évolutions) qui est aujourd'hui pratiqué par le Grand Orient. Mais les contacts maçonniques à l'époque déjà sont intenses par le fait du commerce et la maçonnerie des  ANCIENTS  arrivera par les ports (BORDEAUX et MARSEILLE).En France cette Maçonnerie prend le nom d'ECOSSAISE...Elle développe un nombre importants de hauts grades y compris le  Royal Arch  afin de permettre à ses adeptes d'expliquer et d'amplifier le troisième degré.Ce rite deviendra par un petit détour aux Etats-Unis :le RITE ECOSSAIS ANCIEN ET ACCEPTE...Pour faire simple je n'ai pas parlé du RITE ECOSSAIS RECTIFIE,qui est en fait une modification du Rite  Moderne  par l'ECOSSISME avec des références clairement et hautement chrétienne. Donc la maçonnerie n'est pas un truc uniforme.L'anathème du Pape n'est que politique dirigé contre le monde Anglo-saxon protestant. Par filiation tous les maçons ne sont pas protestants et loin s'en faut... je pense en particulier à mes biens aimés frères du rite rectifié... Mais il faut maintenant parler de l'anathème de la Grande Loge unie d'Angleterre à l'encontre d'une partie des maçons Français à la suite de l'abandon de la référence auGrand Orient de la notion de GRAND ARHITECTE DE L'UNIVERS.Cette décision de la fin du XIX éme a isolé la France du monde maçonnique pour un bénéfice me semble-t-il nul...car comment faire référence à Anderson si l'on enlève le socle de ses  constitutions  ?Comment avoir une progression spirituelle si l'on se pose pas la question de la cause première ??? Sans pour cela tomber dans le dogmatisme ni la religiosité.

    La régularité c'est la fidélité aux traditions et au rituel. On peut être réguliers sans être reconnus.... La non reconnaissance de la Grande Loge de Londres c'est autre chose : c'est du même acabit que l'excommunication du Pape...donc de la politique avec un petit  p ....

    Pour terminer ce long texte, forcément simplificateur

     NI LONDRES, NI ROME 

    J'ai dit

    Très fraternellement

  • > pour mieux comprendre, petit bout d'histoire
    12 juillet 2006, par Antonio


  • Bonjour vous toutes et tous et merci de vous inquiéter de mon sort.

    Ne vous attristez pas : un peu flappiche, beaucoup débordé, jamais effondré, le canard est toujours vivant.

    Je me prends quand même quelques minutes pour commenter notre Frère Emerek. Ce n'est même pas du commentaire, juste un approfondissement.

    En le prenant par la fin, "Ni Londres, ni Rome" : je signe à deux mains et je contresigne tout ce qu'il a exposé plus haut. On peut ergoter sur des poins détail mais ce serait lui enlever le mérite d'avoir condensé sans trop perdre. Par contre il ouvre la porte à des compléments et particulièrement à propos du christianisme. Maçon Rectifié (et donc chrétien, lire plus bas) depuis bientôt 20 ans, à tout le moins mes Frères me reconnaissent pour tel, il est indéniable que ce terme (christianisme), souvent accolé à catholicisme, n'a pas fini de soulever des polémiques. Nous sommes tous à peu près d'accord pour reconnaître que la papauté, avec la publication de la première bulle condamnant la FM ouvrit le feu. Le 4 mai 1738, le Saint-Siège promulgua au nom de Clément XII la bulle "In Eminenti" excommuniant tous les Francs-Maçons ainsi que leurs amis. Pour les curieux voici le site Wikipedia contenant le texte de ladite bulle : " http://fr.wikipedia.org/wiki/In_eminenti". Lisez aussi le paragraphe de mon cru en réponse à une visiteuse du "13 mars 2004" (ou faites une recherche sur 'bulle' sur ce site). En substance, si ce n'est pas Clément XII (aveugle) qui l'a signée, pas plus que les prétendus signataires inconnus à la Curie romaine, qui l'a donc mise en chantier ? Il semble qu'une seule réponse puisse émerger : le 25 juin 1737, le cardinal Néri Corsini (oncle de Clément XII et véritable gouverneur du Vatican) convoque, au nom de Clément XII une congrégation de ses amis : le cardinal Ottoboni (petit-neveu du pape Alexandre VIII), le cardinal Zondadari (petit-neveu du pape Alexandre VII), le cardinal Spinola (neveu ou petit-neveu de treize cardinaux) et le père Ambrosio Ambrogi, inquisiteur en chef de Florence y assistent. A noter qu'aucun de ces hommes n'était théologien et ne semblait avoir les compétences requises pour juger d'une telle situation. Résultat des courses, en juillet 1737 les premières loges de Florence sont priées de fermer boutique. Ce fut le premier ballon d'essai. Nous savons ce qu'il en advint. (source : "Papes, rois, francs-maçons. L'histoire de la Franc-Maçonnerie des origines à nos jours, Charles V. Bokor, 1977, éditions Québec/Amérique). Voilà pour la petite histoire de l'histoire. Et pour en terminer, provisoirement, avec le christianisme je reviendrai plus tard sur les relations entre ce christianisme et la FM au travers du rite que je connais bien, le R.E.R. Ce ne sera qu'un exemple parmi d'autres.

    Il reste que la question de Caro sur la régularité ne manque certes pas de pertinence pas plus que de piquant. Ordinairement, en parlant de reconnaissance, c'est souvent la Grande Loge Unie d'Angleterre qui se fait remonter les bretelles. Le fait remonte à 1877 lorsque le Grand Orient de France décida d'enlever de tous les rituels, toutes les références à Dieu, à la religion et au Grand Architecte de l'Univers ainsi que les accessoires comme la Bible par exemple. Ce faisant, le GO se mettait en porte-à-faux avec les sacro-saints landmarks (ou bornes communément admises) datant des Constitutions des pasteurs Anderson et Desaguliers, et plus particulièrement de la version de 1738 (tiens, tiens : lire ci-dessus !). De ce fait les Frères du GO devenaient des athées au sein de la FM spéculative et se voyaient donc retirer la reconnaissance de régularité (j'ai réussi à placer les deux ensemble) vis-à-vis des règles de base. Ipso Facto ces Frères devenaient infréquentables et se voyaient donc retirer aussi la reconnaissance. Il s'agit tout de même de ne pas oublier que jusqu'à cette année-là, TOUTE la FM était régulière, donc reconnue par tous et particulièrement la GLUA. Cela étant, si vous vous apercevez un jour qu'une loge se met à pratiquer des rites sataniques de mauvais aloi sans vous expliquer le pourquoi du comment, vous faites quoi, vous ? Diaboliser ainsi les Frères du GO fut sans doute excessif, ce qui me fait penser que ce fut plus politique que rationnel ou tout simplement humain. Ne parlons pas de fraternel. Et pour imiter quelqu'un qui, s'il n'a pas été Frère eut bien mérité de l'être : Les Francs-Maçons sont appelés ainsi pour qu'on le les confonde pas avec les cardinaux. Alors, s'il vous plaît, je vous en prie. C'est le premier point. Corollaire à cet état de fait, les Loges et Obédiences féminines ou mixtes n'ont aucune existence au regard de la GLUA.

    Le second, moins connu sans qu'il ne soit secret, tient à l'organisation même de la FM anglo-saxonne et anglaise en particulier. En effet, les statuts de la GLUA ne lui permettent de reconnaître qu'une seule Grande Loge par pays. Sur ce point, je suis bien d'accord avec Emerek et les autres pour qualifier cette situation de pure politique et ne m'intéresse que dans la mesure où elle m'interdit le contact en Loge avec des Frères dits reconnus. Il est cependant des bruits de couloir qui font penser que la GLUA, sans encore attribuer de liens de reconnaissance, serait partante pour admettre la régularité des travaux de beaucoup de Grandes Loges (et des Loges affiliées par suite). Sur ce sujet je pense qu'il suffit de laisser le temps au temps.

    A ce sujet lisez ceci : http://www.ordo-ab-chao.org/ ordo/Docs/anderson.pdf. Ce texte donne un excellent aperçu des implications de ces évènements mieux que je n'eusse pu le faire.

    A+, Antonio.

  • > pour mieux comprendre
    14 juillet 2006, par Tao

  • Aspects pratiques


    Bonjour,

    En complément, quelques aspects pratiques et actuels liés au concept de régularité. Nous avons d'un coté les obédiences dites régulières car reconnues par la GL d'Angleterre et de l'autre coté les autres obédiences.

    De manière synthétique, les critères de régularité sont le respect des anciens devoirs et la croyance en Dieu le Grand Architecte de l'Univers. L'avantage d'appartenir à une obédience régulière est de pouvoir plus facilement visiter lorsque l'on est à l'étranger.

    Les inconvénients sont nombreux :

    Ambiguïté de la croyance en Dieu : on peut adhérer au concept de Grand Architecte de l'Univers sans pour autant croire de Dieu au sens d'un Dieu révélé (c'est cependant une tendance forte au sein d la GLNF et des obédiences anglo-saxonnes), cette tendance apparaît décalée par rapport à la démarche maçonnique qui est une démarche de recherche de la connaissance, la révélation est basée sur une croyance de ce que d'autres ont découvert et non sur une démarche personnelle... elle pose, par ailleurs, de réels problèmes à des maçons qui ont des pratiques religieuses non monothéistes (bouddhiste, taoïste, hindouiste...) cela constitue un frein certain à l'envie d'universalité.

    Interdiction de visiter des loges d'autres obédiences irrégulières : Sur un plan purement logique cette interdiction est un non-sens, si les obédiences régulières considèrent que la Franc-maçonnerie irrégulière n'est pas de la Franc-maçonnerie alors de quel droit ces obédiences peuvent intervenir dans les occupations privées de leurs membres, c'est comme si elles interdisaient de participer à un club de pétanque !

    Déviance : La régularité n'est pas une garantie sur la qualité du recrutement et la qualité du travail en loge. Lorsque l'on visite les loges aux USA on trouve plutôt un fonctionnement de clubs (Lyons, Rotary...) qu'un fonctionnement maçonnique, l'argent est roi, la volonté d'être maçon est liée à des modes, la spiritualité est celle des néoconservateurs...

    Tempérons : Dans toutes les obédiences il y a des loges qui travaillent rituellement, symboliquement et utilisent la  méthode maçonnique  pour aider les frères à progresser dans leurs recherches spirituelles, d'autres non, c'est le propre des organisations humaines... elles sont perfectibles

Un café chez la Folie
10 juillet 2006, par Cobravif

L'amour est bien beau, mais...

La Folie décida d'inviter ses amis pour prendre un café chez elle. Tous les invités y allèrent. Après le café la Folie proposa :

 On joue à cache-cache ?

 Cache-cache ? C'est quoi, ça ? Demanda la Curiosité.

 Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu'à cent et vous vous cachez. Quand j'ai fini de compter je cherche, et le premier que je trouve sera le prochain à compter.

Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse.

 1, 2, 3,... La Folie commença à compter.

L'Empressement se cacha le premier, n'importe où. La Timidité, timide comme toujours, se cacha dans une touffe d'arbre. La Joie courut au milieu du jardin. La Tristesse commença à pleurer, car elle ne trouvait pas d'endroit approprié pour se cacher. L'Envie accompagna le Triomphe et se cacha près de lui derrière un rocher. La Folie continuait de compter tandis que ses amis se cachaient.

Le Désespoir était désespéré en voyant que la Folie était déjà à 99.

 CENT ! Cria la Folie, je vais commencer à chercher...

La première à être trouvée fut la Curiosité, car elle n'avait pu s'empêcher de sortir de sa cachette pour voir qui serait le premier découvert.

En regardant sur le côté, la Folie vit le Doute au-dessus d'une clôture ne sachant pas de quel côté il serait mieux caché.

Et ainsi de suite, elle découvrit la Joie, la Tristesse, la Timidité...

Quand ils furent tous réunis, la Curiosité demanda :

 Où est l'Amour ?

Personne ne l'avait vu.

La Folie commença à le chercher. Elle chercha au-dessus d'une montagne, dans les rivières au pied des rochers. Mais elle ne trouvait pas l'Amour.

Cherchant de tous côtés, la Folie vit un rosier, pris un bout de bois et commença à chercher parmi les branches, lorsque soudain elle entendit un cri.

C'était l'Amour, qui criait parce qu'une épine lui avait crevé un oeil. La Folie ne savait pas quoi faire. Elle s'excusa, implora l'Amour pour avoir son pardon et alla jusqu'à lui promettre de le suivre pour toujours. L'Amour accepta les excuses.

Aujourd'hui, l'Amour est aveugle et la Folie l'accompagne toujours.

Bonne semaine à tous.

  • > Un café chez la Folie
    11 juillet 2006, par Fabermother


  • Bonjour mon Frère sans tablier,

    Mais te voilà reconverti en conteur philosophique. Tu vas faire la joie des veillées des chaumières ! Conteur ! Un Art en voie de disparition.

    J'ai aimé que tu fasses cacher l'Amour dans un rosier. La rose n'est pas que le symbole de l'amour mais aussi de l'initiation.

    Pour la folie cosubtantielle à l'amour, ne faut-il pas toujours un brin de folie pour aimer contre toute raison dite "sensée" ?

    L'amour apprivoise la folie et la folie dynamise l'amour. Un amour bien sage, je n'y crois pas trop.

    Et puis, la cécité physique ne permettrait-elle pas d'ouvrir ce troisème oeil intérieur ? Qui est le plus aveugle : l'Amour ou celui qui ne le voit pas ?

    Très bonne journée, et au plaisir de te lire ou t'entendre, ici ou là.

    Faber

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
7 juillet 2006, par Anne

Bonjour à tous,

quelques lignes tirées de "Paroles perdues" d'Alexandre Romanès pour vous dire au revoir jusqu'à début août :

"D'où viennent ces gens qui veulent tout, leurs grandes décisions, leurs belles phrases ? Moi, je préfère la brindille sur le bord du chemin, et les tresses impeccables des petites filles".

"Je n'ai rien à voir avec ces gens qui reculent quand il faut avancer, et pourtant, j'ai plié devant la vie comme l'arbre sans défense attaqué par le vent."

Bon courage à ceux qui travaillent et plus encore à ceux qui cherchent du travail et bonnes vacances aux autres.

amicalement, Anne

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    7 juillet 2006, par Fabermother


  • Bonnes vacances, chère Anne.

    Vacances bien méritées je pense. Nous t'attendrons avec tes souvenirs de vacances.

    Les Paroles perdues que tu cites, sont peut-être des Paroles retrouvées ?

    Reviens-nous en pleine forme physique, spiruelle, affective. Le monde a besoin de nous tous.

    Faber

INSCRIPTION A L'ORDRE DES FRANC-MACONS AU CAMEROUN
6 juillet 2006, par REGONNE
INSCRIPTION

Je m'appale JACQUES PASCAL REGONNE WADJOU élève professeur de SVT à l'E.N.S.de yaoundé au Cameroun. Tel :(237)601 21 62 je veut faire parti des votre des maintenant, je suis un aspirant politicien convaincu que vos valeurs et vos principes sacro-saints sont les seuls qui doivent exister pour le bien être des hommes.Je souhaiterai rentrer en contact avec une loge basée à yaoundé dès que possible. J'attend votre appel.Merci.

  • > INSCRIPTION A L'ORDRE DES FRANC-MACONS AU CAMEROUN
    7 juillet 2006, par Fabermother


  • Monsieur,

    Vous aviez déjà écrit ce qui suit le 22 juin. La réponse reste inchangée.


    22 juin 2006, par REGONNE INCRIPTION

    MOI REGONNE JACQUES CONVAINCU QUE LA SECTE ILLUMINATI DOMINERA LE MONDE EN SOUMETTANT TOUS LES MISERABLES HUMAINS QUI NE PARTAGENT PAS LA MEME CONVICTION QUE NOUS.JE VEUT FAIRE PARTI DES ILLUMINATIS A PARTIR DE CE JEUDI 22 JUIN 2006.

    REGONNE

    > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie 22 juin 2006, par Fabermother
    Les illuminati


    Bonjour Monsieur,

    Désolée, ce n'est pas la bonne porte. Votre recherche est totalement à l'opposée de la notre.

    Fabermother


    • > INSCRIPTION A L'ORDRE DES FRANC-MACONS AU CAMEROUN
      14 août 2006, par michel

    • demande


      je ne suis pas celui qui a écrit le 22juin,il y a une errreur.

    • > INSCRIPTION A L'ORDRE DES FRANC-MACONS AU CAMEROUN
      24 août 2006, par
    • hamed


      je suis un passionné d'ésoterisme.j'ai quelque fois assisté a des conférences publiques de la rose-croix mais jamais de la franc maçonnerie. puisque vous m'en donnez l'occasion aujourd'hui,je vous signale ici mon désir de m'inscrire à l'ordre des franc-maçons du cameroun.merci bien de me repondre.

  • > Pour adoucir mes réponse précédentes ...
    7 juillet 2006, par Fabermother


  • Monsieur,

    On ne demande pas d'entrer en Franc-Maçonnerie pour changer le monde ou prendre du pouvoir sur les autres.

    On espère car on pense qu'on a besoin de réfléchir avec d'autres et de commençer à s'améliorer soi-même. Bien humblement et sincèrement.

    D'ailleurs, on ne demande pas ni on n'exige pas. On commence d'abord à se poser les vraies questions.

    Et quand on se pose les vraies questions, un Maître viendra pour ouvrir les portes.

    J'ai une autre interrogation, pourquoi vouloir reproduire une initiation occidentale, alors qu'en Afrique vous avez d'autres initiations tout aussi valables, tant qu'un Marabout de service ne prend pas le pouvoir pour asservir ?

    Dans les défauts des initiations, nous sommes tous semblables dans l'erreur.

    Notre Franc-Maçonnerie véhicule autant d'erreurs parfois, et nous n'avons pas de principes "sacro-saints" qui doivent seuls exister.

    Nous ne sommes que des Femmes et des Hommes en recherche d'Equilibre et d'Amour. Et d'oeuvrer pour l'Humanité, discrètement, au quotidien.

    Si vous avez compris le sens de mon message, venez lire et vous exprimer, et poser vos questions.

    Pour avançer ensemble.

    Une Ancienne

  • > INSCRIPTION A L'ORDRE DES FRANC-MACONS AU CAMEROUN
    20 juillet 2006, par heles nguimbous maxence gaetan (MAX)

  • acte d'adhésion à l'ordre franc -macon


    l'appartenance à un ordre initiatique est la meilleure chose qui puisse exister pour un chercheur qui se veut serieux l'on ne devient pas initié par le revers de la main cela passe par un certain nombre d'étape pour tout dire c'est un long processus qui nécessite assez de courage et de conviction je suis MAXENCE GAETAN HELES NGUIMBOUS AG2 29ANS ETUDIANT NIVEAU IV GESTION et admis en stage à Total CAMEROUN POUR 02 mois tel 6033114 je me suis déja assez remis en cause dans cet vie et assez cherché la verité que je me rend compte que le temp passe sans que je fasse un pas vers l'avant.donc j'ai pensé à etre concret dans mes actions et me faire une chemin veritable c'est pourquoi je présente cet acte d'adhesion à l'ordre fran-macon Merci Fraternellement

  • renseignements
    14 août 2006, par Meva'a mebenga michel firmin


  • Je firmin,j'ai à peine 18 ans depuis longtemps je voulais devenir franc-maçon,je vis au cameroun(yaoundé).Mais le seul problème c'est que je n'ai aucune idée des tenues,de mème que les sites ou trouver les autres franc-maçons.Si vous pôuvez m'aider dans ma quette faites moi signe.

> L'Ego
5 juillet 2006, par Fabermother
La boite de Pandore

Bon Jour à toutes et tous.

Voici un texte qui vient d'un autre forum (j'ai mit le lien au dessus de mon post). Avec le copyleft de son auteur, je viens le partager avec vous. C'est drôle et profond.


 L'Ego - "j'ai une de ces patate moi aujourd'hui !
 L'Esprit : - Oui coco, reste cool, ça va aller, descends du lustre, on va causer un peu...
 L'Ego - De quoi on cause, je suis bien où je suis moi. Mais apparemment, c'est pas ton cas. Je te gène peut-être ?
 L'Esprit - Mais non, c'est pas ça, tu sais bien que nous ne sommes qu'Un en fait...
 L'Ego - Ah ouais... C'est pour ça qu'on a des noms différents alors ; c'est pour désigner deux aspects d'une même et unique chose ?
 L'Esprit - Ca y est, tu le prends mal, tu prends tout toujours mal...
 L'Ego - T'es gonflé quand même. Tu me sépares d'abord de toi, comme tu le fais d'ailleurs avec le Corps que tu n'invites jamais à discuter ou bien à "descendre du lustre"... et puis tu me sors qu'en fait c'est symbolique, blabla, tout ça ? C'est de toi l'idée de la vie en couple sous le régime de la séparation des biens ? Môsieur joue les condescendants, Môsieur se la joue généreux, Grand Seigneur même !
 L'Esprit - Tu mélanges tout délibérément...
 L'Ego - Oui, bien sûr... Et au fait, dis-moi, tu crois que l'idée de m'apprivoiser, de s'occuper de moi, elle t'est venue toute seule ? Je suis ton faire-valoir, c'est trop beau. Tu m'avais inventé avant même que j'existe... T'es doué quand même ! Quel Amour tu fais ; mais quel faux jeton !
 L'Esprit - Ok, laisse tomber...
 L'Ego - Tu casses, tu payes !
 Le Corps - Je suis d'accord. Excusez-moi d'intervenir, mais ça me concerne un peu quand même.
 L'Esprit et l'Ego - Toi, on t'inspire !
 Le Corps - Moi, je vous exprime. L'Ego - C'est bien de moi ce genre de réflexion...
 L'Esprit - Ca c'est sûr...
 L'Ego - Ca aussi c'est de moi...
 L'esprit -...
 Le Corps - Là vous me donnez mal à la tête, alors tout le monde au lit.
 L'Ego et l'Esprit - Ou l'autre eh !
 Le Kâ - Moi, je m'en fiche, je ne dors jamais, mais c'est juste pour dire parce qu'au fond vous discutez pour rien tous les deux.
 Le Ki - Pfff... c'est pas beau de donner des leçons l'air de rien...
 Le Kâ - Ben pourquoi tu causes alors ?
 Le Ki - Je ne cause pas, j'explique. Et puis j'ai rien dit d'abord.
 L'Esprit - Tu as tord, il faut communiquer.
 L'Ego - AAAAAARRR !!! J'exulte !
 Le karma - Ho ! Fermez-là, on s'entend plus là !
 L'Ego - Ouaaah ! Trop classe le paradoxe !
 Le Karma - Quand tu l'auras résolu, tu disparaîtras.
 L'Ego - Merci ô Grand Maître, mais tu vois, JE suis LE paradoxe. Et puis disparaître, ça me tente moyen. Et puis je vous manquerais trop... gniark gniark gniark...
 Le Kâ - Alors reste, mais tais-toi.
 L'Esprit - Tu as tord Kâ, il faut...
 L'Ego, le Corps, le Kâ, le Ki, le Karma - COMMUNIQUER ! ON SAIT !
 L'Esprit - Ben... c'est ce qu'on faisait non ?
 L'Ego, le Corps, le Kâ, le Ki, le Karma - C'est pas une raison !
 L'Esprit - ???


Fabermother

La Demeure du Chaos
4 juillet 2006, par rocbo
rocbo.net

L'Oeuvre-siège_social de Thierry Ehrmann a eu l'heure d'intéresser certains d'entre vous.

J'ai créé une page-forum intitulée :
La Demeure du Chaos
N'hésitez pas à y contribuer.

oo

  • > La Demeure du Chaos
    5 juillet 2006, par Fabermother


  • Salut ô grand manitou de ce site et néanmoins ami !

    Parfait ! C'est tout à fait dans la droite ligne maçonnique d'éviter les petites prises de bec à l'intérieur, et d'aller voir sur le terrain ce qui se passe à l'extérieur.

    Merci de ta célérité et de, disons-le, ta grande compétence et ta générosité (il travaille la nuit pour nous, gratos, le bougre).

    J'en profite pour rappeler aux lecteurs et participants que ce forum n'est qu'une page du site de Rocbo.

    Prenez le temps d'aller un peu visiter, il y en a pour tous les goûts, toutes les sensibilités, toutes les opinions.

    Et pour clore le sujet, une petite réflexion personnelle : Ordo ab Chao ne signifie pas le chaos (surtout quand il est entretenu dans un but lucratif).

    Bonne journée.

    Fabermother

L'île aux sentiments
4 juillet 2006, par Cobravif

L'île aux sentiments

Il était une fois, une île où vivaient tous les sentiments : le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les autres, l'Amour y compris.

Un jour on annonça aux sentiments que l'île allait couler. Ils preparèrent donc tous leurs bateaux et partirent.

Seul l'Amour resta.

L'Amour voulait rester jusqu'au dernier moment. Quand l'île fut sur le point de sombrer, l'Amour décida d'appeler à l'aide.

La Richesse passait à côté de l'Amour dans un luxueux bateau.

L'Amour lui dit, "Richesse, peux-tu m'emmener ?"

"Non car il y a beaucoup d'argent et d'or sur mon bateau. Je n'ai pas de place pour toi."

L'Amour decida alors de demander à l'Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique vaisseau, "Orgueil, aide-moi je t'en prie !"

"Je ne puis t'aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau."

La Tristesse étant à côté, l'Amour lui demanda, "Tristesse, laisse-moi venir avec toi."

"Ooh... Amour, je suis tellement triste que j'ai besoin d'être seule !"

Le Bonheur passa aussi à côté de l'Amour, mais il était si heureux qu'il n'entendit même pas l'Amour l'appeler !

Soudain, une voix dit, "Viens, Amour, je te prends avec moi."

C'était un vieillard qui avait parlé.

L'Amour se sentit si reconnaissant et plein de joie qu'il en oublia de demander son nom au vieillard. Lorsqu'ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s'en alla.

L'Amour réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir

"Qui m'a aidé ?"

"C'était le Temps" répondit le Savoir.

"Le Temps ?" s'interrogea l'Amour. "Mais pourquoi le Temps m'a-t-il aidé ?"

Le Savoir, sourit plein de sagesse, et répondit :

"C'est parce que Seul le Temps est capable de comprendre combien l'Amour est important dans la Vie."


"Demander ne coûte qu'un instant d'embarras ; ne pas demander, c'est être embarrassé toute sa vie."

(Proverbe japonais)

  • > L'île aux sentiments
    5 juillet 2006, par Fabermother


  • Bonjour Cobra, et tou(te)s.

    Bien que je ne sache pas si le savoir et la richesse sont des sentiments, la philosophie de ce conte me plaît beaucoup.

    Seul le temps peut juger de la qualité de l'amour. Un amour qui ne résiste pas au temps et aux catastrophes diverses n'est qu'un désir fugace et égoïste.

    Autre chose aussi, pour aller dans ton sens : dans la vie on peut se passer de presque tout, sauf d'amour.

    Faber

    • > L'île aux sentiments
      5 juillet 2006, par Anne


    • Bonjour,

      je ne peux que te rejoindre sur le fait que l'on ne peut se passer d'amour, ni même de beaucoup d'autre choses d'ailleurs.

      L'amour dépend uniquement des gens à titre individuel.

      Une question un peu brutale : j'en suis à un point où je me demande vraiment en quoi la franc-maçonnerie peut y apporter une réponse différente ? Si elle le peut ?

      Bonne journée à tous, Anne

      • > L'île aux sentiments
        5 juillet 2006


      • Bonjour Anne,

        Je ne qualifierais pas ta question de brutale (ne sois pas dure avec toi) mais de sincère.

        Je ne peux toutefois guère y répondre pour deux raisons :

         je ne fais pas de prosélytisme,
         te dire ce que la maçonnerie m'a apportée ne répondrait pas à ta question, puisque chacun est unique.

        Le Sage dit : "la réponse est dans la question". L'important est de s'interroger, quelque soit ce qui va en découler.

        Vanter la Franc-Maçonnerie comme la dénigrer, sont deux démarches stériles. Elle est.

        Et je répète (pour tous) une fois de plus (comme vous le savez, je radote) : la Franc-Maçonnerie n'est qu'un chemin parmi tant d'autres.

        A bientôt Anne,

        Faber

  • > L'île aux sentiments
    6 juillet 2006, par Tao

  • Contexte maçonnique


    Au premier degré on abandonne son intellect, au second son affectivité, au troisième son courage, alors on reste face à ce qui n'appartient plus à la société... sans doute à sa véritable nature qu'il nous faut exploiter car nous faisons parti du monde des vivants.

    Exploiter aux mieux nos capacités en étant nous même constitue sans doute un acte d'amour... et il faut du temps.

ORDO AB CHAO
2 juillet 2006, par EMEREK

http://www.salamanderspirit.org/

Connaissez vous la demeure du Chaos ???

C'est une constructions délirante de Thierry Ehrmann,vous savez l'inventeur d'ArtPrice...devenu milliardaire...(tapez  Artprice et vous verrez son Logo....) Ce créateur ne cache pas son appartenance maçonnique et son attrait pour l'alchimie

Si vous tapez  demeure du Chaos  vous aurez de multiple articles sur ce frangin... Le maire de son village veut détruire(par voie de justice) cette construction qui est devenu au fil du temps une véritable oeuvre d'art contemporaine... Une pétition est ouverte que j'ai signée il y a maintenant plusieurs mois...

Cette construction est bien en relation avec la devise  ORDO AB CHAO  que nous connaissons bien

 In all chaos there is a cosmos,in all disorders a secret order  Carl Jung (1875-1951)

Fan du site de JIRI PRAGMAN j'ai proposé ce type de commentaire sur les  maisons de maçons .....Bizarrement JIRI c'est méfié et ne m'a pas publié ??? Je trouvais pourtant que ce type de construction  maçonnique  devait être signalée et DEFENDUE au titre même de la liberté d'expression...alors que très honnêtement j'ai parfois  du mal  avec l'art moderne. Merci FaberMother de ton site VRAIMENT ouvert et non censuré

  • > ORDO AB CHAO
    2 juillet 2006, par Fabermother


  • Bonjour tou(te)s, bonjour mon Frère Emerek.

    C'est vrai que la censure n'est pas trop notre fort sur le site de Rocbo et sur ce forum.

    On a même oublié de mettre les boutons "supprimer" ou "modifier", et moi-même, quand je lâche une c..... je dois assumer. Tant pis pour ma pomme.

    Mais nous n'avons pas les contraintes d'autres sites, forums ou blogs, et nous avons ouvert un espace d'échange universel, y compris pour rire ou pleurer ensemble des fois, et gueuler si il faut.

    Notre Frère Jiri a un blog d'information maçonnique admirable par sa constance, sa documentation et sa veille de ce qu'il se passe.

    Mais il me semble que la ligne qu'il a donné à son blog ne peut pas permettre d'aller sur des combats pour lesquels il pourrait être attaqué et son blog tournerait à l'empoignade.

    Ce qui ne l'empêche certainement pas de le faire en privé et en discrétion.

    Ordo ab chao : si on me dit ça, je vais vite voir. Et les procès d'intention me titillent !

    Qu'on ne touche pas à l'art et à la liberté d'expression !

    Je vais, je vois, je reviens (heuu, peut-être pas ce soir quand même, mais rapidement).

    Fabermother

    • > ORDO AB CHAO
      3 juillet 2006, par Jiri Pragman

    • Le droit de gérer son blog


      Je crains qu'il n'y ait une confusion sur le rôle d'un blog. Le Blog Maçonnique (www.hiram.be) assure une veille sur la Franc-Maçonnerie à travers l'Internet. C'est à ce titre que je rédige les articles dans ce Blog dont j'assume la responsabilité.

      Les commentaires sont autorisés (c'est un choix) mais doivent être validés. Pourquoi cette validation ? Parce que l'éditeur d'un site web ou d'un blog est responsable des commentaires. J'écarte donc les commentaires où sont dévoilés des Francs-Maçons (c'est rigoureusement contraire aux engagements des Maçons), aux insultes (par contre la critique est admise !), aux menaces de mort (soit à l'égard des FM en général soit à l'égard d'un contributeur du Blog). J'ai par la suite été contraint de bloquer des commentaires que l'on peut qualifier de "délirants". Si, comme un charbonnier, je suis maître chez moi, je me donne le droit de ne pas donner un espace (jusqu'à présent crédible) pour des élucubrations.

      Il semble aussi que certains confondent un espace de commentaires avec un espace promotionnel ou publicitaire, y intégrant soit des spams publicitaires soit de simples liens vers d'autres sites.

      Dans le cas qui nous occupe, je ne me souviens pas de ce "commentaire" mais, a priori, je vois pas le lien avec une veille sur la Franc-Maçonnerie surl'Internet. Le message tel que vu ici dévoilerait un Franc-Maçon et prend position dans un conflit qui l'oppose à la municipalité. Il ne m'appartient pas - sans connaissance du dossier et sans présence des arguments des diverses parties - d'intervenir dans ce dossier qui sera traité par la justice profane. Je trouverais d'aileurs très grave d'intervenir dans ce dossier sous le simple prétexte qu'une des parties "ne cache pas son appartenance maçonnique". C'est, à mon sens, avec ce genre d'intervention qu'on alimente une certaine anti-maçonnerie.

      Enfin, des suggestions d'articles peuvent être faites à l'éditeur du blog qui choisit de traiter un sujet ou non, en fonction de sa ligne éditoriale ou, tout simplement, de sa connaissance de la matière.

      • Houille, pas sur la tête !!!
        3 juillet 2006, par rocbo

      • rocbo.net


        Tu as parfaitement raison, mais Emerek ne pensait pas dévoiler un secret :
        Trouvé sur un des sites de [il] (revue de presse)
        [Il]"affiche aussi crânement son appartenance à la franc-maçonnerie.  J'ai été accepté en 1985, à 23 ans, à la Grande Loge nationale de France, la branche puriste des francs-maçons. C'était comme si j'entrais en prêtrise.  Le crâne posé sur son bureau, ainsi que tout un décorum, rappelle son goût pour l'ésotérisme.   La franc-maçonnerie, étaie-t-il, [sic] est une bonne thérapie. Le fait de dévoiler son appartenance démystifie et permet d'éviter les fraternelles relations qui conduisent aux fraternels cabinets de juges d'instruction. 

        Au plaisir de te lire à nouveau ici

        oo

        • > Houille, pas sur la tête !!!
          3 juillet 2006, par Fabermother


        • Je me sens toute défrisée (déjà que j'ai les cheveux raides au naturel).

          Bien pour la publicité d'une Obédience ! Les autres Obédiences ne sont pas "puristes" (quel terme peu adapté). Je pense que des Frères de la.... ne se reconnaîtront pas dans le propos.

          Bon, ces guéguerres ne nous concernent pas vraiment. Les propos n'engagent que ceux qui les tiennent, et les promesses que ceux qui y croient.

          Ceci mis à part, faut voir plus avant avant de juger, et laisser le temps (le Grand Maître) décanter.

          La Vérité apparaît toujours pour celui qui est patient.

          Fabermother

          Ps : entrer en FM à l'âge de 23 ans peut causer des dégâts.

  • > ORDO AB CHAO
    3 juillet 2006, par Cobravif


  • Le site "Hiram" me semble absolument remarquable. Et je trouve qu'il forme avec celui-ci un ensemble "universel".

    Il me paraît naturel que son animateur-fondateur garde la main sur ce qui s'y diffuse.

    Et il ne semble pas qu'il y ait de zone prévue pour la polémique et le mélange entre le partisan des feuilles de carottes (pour ne pas dire pro-fanes) et ce qui est proprement lié à l'actualité et le fond de la F :. M :.

    Cela permet de parcourir un site instructif pour tous, ceux qui veulent découvrir une façon de vivre avant de l'adopter - ou non - et ceux qui y étant déjà impliqués y trouvent des informations éclectiques et bien regroupées...

    Que demander de mieux ?

    Tous les sites ne peuvent pas être des fora de colère ou de guéguerres, fût-ce contre les moulins à vent.

    Mon cher Emerek, je ne vois pas la raison de ton énervement. J'ai moi-même envoyé un commentaire, qui est passé mais qui est en fait déplacé sur ce site, parce qu'il se présente sous forme d'une question qui n'est pas directement liée au sujet principal du site.

    Il s'agit du passage sur l'usurpation d'identité maçonnique.

> petites reflexions sur le grand age
2 juillet 2006, par caro

Bonjour chers tous, Je viens de prendre connaisance de vos ecrits et reflexions sur la viellesse et l'experience. Approchant la trentaine le mois prochain et etant au contact de personnes agées depuis plus de dix ans par mon metier, j'ai constaté et appris d'eux enormement... ma premiere constatations est que la plus part des personnes agées quelque soit leur milieu social, ont tous en commun le sentiment d'abandon... je n'avais jamais pris conscience de cela aupres de mes grands parents qui semblaient a chaque fois ravis de mes appels ou de mes visites mais c'est aupres de mes patients qui peuvent s'exprimer avec moi sans pudeur ni retenue sans peur de me blesser que j'ai realisé cette souffrance. Que les enfants ou petits enfants soient presents au quotidien qu'ils viennent les voir une deux ou dix fois dans la semaine ou qu'ils ne les apelent qu'une fois par mois, tous mes patients se sentent abandonnés car exclus d'un systeme d'une société d'une aire du jetable ou tous ce qui ne fonctionnent pas a la perfection est recyclé ou echangé... les maisons de retraite ne sont pas forcement des mouroirs inhumains et toutes les personnes agées ne sont pas non plus de faibles creatures sans defenses et seniles... au debut de mon entrée de le monde actif, je me suis rebellée contre des familles qui laissaient mourir leur proche sans meme leur rendre visite... jusqu'au jour ou j'ai compris... nous mourons bien souvent comme nous avons vécu et je rejoins Anne en pensant que c'est ce que nos parents nous transmettent qui determinera notre comportement et nos attitudes quand viendra le jour de leur depart... je me souviens d'un homme Gilbert qui etait depuis des années en maison de retraite, en long sejour, il perdait un peu le nord mais il etait d'une gentillesse sans pareille avec tout le personnel soignant...attentif affectueux attentionné... il est mort seul sans la presence de sa famille dont en particulier sa fille qui residait a quelques km de la... quelques jours apres sa mort, sa fille est venur recuperer ses affaires et nous avons longuement discuté ... elle s'est livrée voir meme delivrée de sa colere contre son pere me narrant avce une emotion non contenue la violence physique et morale dont elle avait souffert pendant son enfance et son adolescence... je n'aurai jamais imaginé que cet homme aurai pu etre capable de toute ces horreurs et ce jour la j'ai compris... bien souvent quand arrive la fin de la vie on recolte ce que l'on a semé... enfin bref, il pourrait etre triste de constater tout cela mais je crois juste que c'est la vie... un reflet du miroir qui nous accompagnera et nous suivra dans l'au dela... Bon dimanche a vous tous * caro

ps : mon premier entretien s'est bien passé, je suis restée moi meme et...on verra bien la suite...carpe diem

  • > petites reflexions sur le sentiment d'abandon
    2 juillet 2006, par Eléonore


  • bonsoir Caro et toute la smala !

    Le sentiment d'abandon. Voila un sentiment qui n'attend pas la vieillesse pour être ressenti. Le bébé en manque de sa mère, car séparé d'elle trop vite doit le ressentir d'une manière irraisonnable, l'enfant que l'on expédie sans explication ressent l'injustice de l'abandon. L'adulte en rupture ou au chômage se voit abandonné. Il y a mille raisons différentes et tant de façon de vivre, de ressentir l'abandon et d'abandonner soi même, un ou d'autres sans en être conscient ou à escient. Peut être que la vieillesse en prend tout simplement conscience et le reconnaît plus facilement, accompagné de son cortège de culpabilité et de regrets, mais en regardant bien c'était peut-être un sentiment qui a accompagné toute la vie.

    Peut-être que c'est une chose tellement ancienne qu'elle accompagne chaque pas comme une ombre et qu'un jour tout ressurgit appuyant là ou ça fait mal, créant un vide soupçonné mais non avoué. Et si nos premiers ressentis (les bons et les mauvais) nous poursuivaient jusqu'à la mort ? Que pouvons nous faire face aux sentiments d'abandon, le notre et celui de l'autre ? Est-ce que le sentiment d'abandon serait à tel point intime qu'il ne dépende pas de l'entourage ?

    Est-ce que en fait, il ne suffirait pas de s'abandonner au lieu de se sentir abandonné ?

    Si vous avez des idées...j'suis preneuse...

    Eléonore

    • > petites reflexions sur le sentiment d'abandon
      5 juillet 2006, par >Anne


    • Bonjour Eléonore et bonjour à tous,

      oui le sentiment d'abandon est à ce point intime qu'il ne dépend pas de l'entourage à mes yeux.

      Le fait d'avoir une nombreuse famille autour n'est pas déterminant. La solitude dans un groupe ou un couple existe. Après chacun est plus ou moins fort et on ne peut pas faire grand chose face à cela.

      Je persiste : chacun doit avoir le droit de disposer de sa propre existence.

      Les maisons de retraite : je n'ai pas oublié l'époque où je m'y rendais avec un groupe pour des animations musicales. Je répète que ce sont des mouroirs que je ne souhaite à personne !!!

      Les soins palliatifs : je me souviens d'un film sur le sujet. Je suis ressortie avec le moral à zéro...

      Je vous laisse le soin de découvrir cet article...

      http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-791241,0.html

      amicalement, Anne

      • > petites reflexions sur le sentiment d'abandon
        5 juillet 2006


      • Disposer de sa propre existence.

        Voilà un difficile sujet de réflexion.

        Est-ce que mon existence m'appartient totalement ?

        Toute mon amitié, Anne.

        Faber

Une info
1er juillet 2006, par Fabermother

Je vous avais parlé du blog du "jeune maçon". Et des problèmes rencontrés avec un facheux (quand je suis de mauvaise humeur, je dis un cloporte, pardonnez-moi les cloportes pour la comparaison injuste).

Comme le Frère Jiri n'a pas les deux pieds dans le même sabot (et moi non plus, ni d'autres), le problème est réglé.

On ne saura jamais qui était le "jeune maçon". Tant pis pour lui. Si tant est qu'il n'ai jamais existé.

Copie du message de Jiri :


Original Message ----- From : Jiri Pragman

TCS,

Je viens de laisser le commentaire suivant sur le blog du prétendu jeune franc-maçon : Comme Fabermother, un commentaire a été introduit sous mon nom (commentaire précédent signé jiri).

J'exige la suppression immédiate de ce commentaire qui donne à croire que je suis l'auteur de ce texte (dont le contenu peut donner des doutes sur l'état de santé mentale de l'auteur).

En l'absence de réaction, je me réserve le droit d'intervenir par tous moyens pour faire cesser cette usurpation d'identité.

Jiri Pragman


Pour en savoir plus, allez sur le site Hiram, en lien en haut du forum. Et lisez l'article "usurpation d'identité" ainsi que les commentaires.

Morale de la fable, comme dirait notre Molière national.

 Promeneurs indélicats, tenez-vous au large.
 Promeneurs sincères, venez partager notre repas.

Comme j'ai beaucoup moins de talent que Molière, je vous renvoie à ses fables (et en particulier à la fable "La Grenouille et le Boeuf").

Douce nuit à toutes et tous.

Fabermother

  • >Sarkozyé ?
    2 juillet 2006, par Cobravif


  • J'ai bien tout fait comme t'as dit :

     Chuis zété sur le site de Hiram dont à propos duquel chavais pas que Tyr c'est chez les Belgicains,

     Chuis zéssayé le lien vers Jeune franc-maçon et là patatrac !

    Chuis tombé sur z'un hébergeur de blog et son moteur de recherche et j'ai essayé de trouver le blog d'un jeune franc-maçon.

    Macache bono ; rien, nib de nib.

    Le site aurait-il été Sarkozyé ?


    Tiens, question qui n'a rien à voir :

    Pourquoi à la fin d'une question met-on un "point d'interrogation" alors qu'on vient d'en exprimer une ?

    • > Sarkozyé ?
      2 juillet 2006, par Fabermother


    • Sarkoziyer quelqu'un ? Alors tu nous insultes ! loll

      Le blog a été fermé (par l'auteur, par l'hébergeur, par... ??? c'était un peu "craignos" (pour parler d'jeun) dans les propos de l'ursupateur et il a du avoir un peu la pétoche). Tant mieux, cela évite des poursuites judiciaires.

      Je te confirme quand même que Tyr n'a jamais été en Belgique.


      Et pourquoi mettre un point d'interrogation après l'interrogation ! (là je mets un point d'exclamation)

      Exemple bête :

       Tu vas bien (.) est une affirmation.

       Tu vas bien ( ?) est une interrogation.

      Les prescripteurs de la langue avaient certainement prévu les fautes de syntaxe, et donné des repères de compréhension.

      La langue castellane est encore plus vigilante : on met les points d'interrogation et d'exclamation avant et après les phrases : une fois à l'envers, une fois à l'endroit.

      J'ai la tête qui tourne : je vais casser une petite graine.

      Fab (rien que pour toi ???!!!).

  • Question
    2 juillet 2006, par Cobravif


  • Le promeneur sincère peut-il s'asseoir à ta table et se tenir, certes bien, mais avec quelques écarts à la délicatesse, par exemple, mettre les doigts dans l'assiette pour  rousiquer  les cuisses de la grenouille ou l'os de côte de boeuf ?

    Surtout que si la batracienne a réussi dans son entreprise, ses cuisses vont être d'une sacrée taille.

    Non mais eh ! les fr(angines et angins) - oui les dames d'abord - vous imaginez les agapes ! Des cuisses de grenouillaussigrossequeleboeuf ?

    Hem. Je crois qu'il restait un peu de  quettemo 

    • > on est là pour vivre...
      2 juillet 2006, par Eléonore


    • Très cher Cobra et tres cheres(rs) fêtardes(ds) de la vie,

      Bah pour moi tu peux bien faire comme tu veux, comme il y a l'abondance sur cette table, tu peux bien tout bafrer à volonté, et pour moi, tu peux même danser tout nu dessus, si tu veux, du moment que tu nous fais rire et que tu t'éclate.

      Par contre si y'en avais un pour s'mettre à vomir dessus, ou à piquer dans mon assiette, ou foutre les plats en l'air pour qu'on ne puisse pas en profiter en les remplaçant par des cuisses de méduses parfumées à la strychnine, et même s'il l'a pas fait exprès, là, j'crois bien que ça l'ferait plus trop, ça s'rait indigeste au possible.

      Quand on va au bal c'est pour danser, pas pour faire des croches pattes aux autres pour qu'ils s'affalent.

      Bon ici, on a d'quoi s'en mettre dans l'cornet, sans risquer qu'le p'tit voisin n'aie qu'nos os à sucer, la denrée consommée ici est inépuisable, plus on est, plus y'en a.

      Allez poulardes, cervoise, sangliers farcis ! Allez musique ! Et qu'ça danse !

      éléonore

      • > on est là pour vivre...
        2 juillet 2006, par Fabermother


      • J'arrive !!!

        Et que la fête commence !

    • > Question
      2 juillet 2006, par Fabermother


    • Mes cher(e)s tou(te)s, mon cher Cobra,

      Si tu as bien suivi les méandres de ce fofo, nous avons changé le dico : "profane" se dit maintenant "promeneur".

      Nous réserverons le terme de profane à d'autres significations subtiles.

      Si tu nous éclaires sur la signification du "quettemo", on pourra te donner ton siège aux agapes, où les dames n'auront pas forcément des cuisses de grenouilles et les damoiseaux pas forcément l'air de souffler comme des boeufs.

      Mais qu'est-ce je fais là, à tout vous expliquer ?

      Bon, je crois qu'il y en une au dessous de moi dans les posts, qui se la joue Village de Gaulois anarchistes et qui prépare des nourritures roboratives.

      Je vais mettre mon habit de Falbala, et j'arrive au banquet. Je me déguise pour vous observer, bande de mécréants.

      D'abord on bouffe. Ensuite on règle les comptes. (je peux vous donner mon numéro de compte pour vos dons généreux).

      Fabermother

      • Vous avez dit profane ?
        5 juillet 2006, par Sarah


      • Chère Faber,

        Oui, je suis bien profane en FM autant qu'en chirurgie cardio-vasculaire.

        Et, plus j'avance au fil de mes recherches sur votre fraternité-soeurorité, plus j'en perçois la complexité et la subtilité.

        Dans ce cadre, et venant de vous ici, le mot profane ne me pose pas de problème. J'accepte qui vous êtes et vous m'avez acceptée comme je suis.

        La définition de profane à laquelle je n'adhère pas et dans laquelle je ne me reconnais évidemment pas c'est : profane = ignorante du sacré.

        "Promeneuse" me convient tout à fait.

        Une excellente fin de nuit à chacune et chacun. Et, de l'amour.

        Sarah.

        • > Vous avez dit profane ?
          5 juillet 2006, par Fabermother


        • Chère Sarah,

          Les mots véhiculent souvent le sens qu'on veut bien y mettre. Un profane n'est pas un profanateur. Si on s'en réfère à l'éthymologie du mot (celui qui est est hors du temple), alors je me considère comme encore profane, car il y a un très long chemin à faire avant d'entrer dans le temple spirituel (si on y arrive un jour, et c'est pas gagné d'avance !).

          Quand au mot "initié", il faut le remettre à sa juste place : un initié est celui qui commence sur une voie de recherche. Pas celui à qui on donne la science infuse (quand elle n'est pas diffuse ou confuse).

          Ma conclusion : que nous soyons profanes ou initiés, nous sommes tous frères et soeurs en humanité.

          Une grande pensée pour toutes et tous.

          Faber

          • .........
            7 juillet 2006, par Sarah


          • Oui Faber, il est possible de longtemps chercher avec les yeux, ce qui n'est visible qu'avec le Coeur.

            Pour moi, seule l'expérience conduit à la compréhension. Et, la compréhension conduit à la sagesse.

            Bien sûr je ne parle pas d'une compréhension qui serait uniquement intellectuelle.

            L'apprentissage (définition idem au processus en FM si je me base sur tes "quitte à me répéter") confronte chacun à ses limites et nécessite alors, la demande à cet autre (semblable, mais différent) la nécessité de s'ouvrir, d'ouvrir ce coeur humain un peu plus grand pour sentir l'Amour du Créateur quel que soit le nom qui lui est donné.

            Nous sommes donc tous soeurs et frères et j'y inclue l'ensemble des multiples de la création.

            Après, si certaines et certains de mes soeurs et frères humains ont une conscience de l'unité dans le multiple, et de la mécanicité de ce monde tel qu'il nous est présenté. Alors une autre dimension de l'existence et de la relation devient possible.

            Je sais que tu sais que je suis venue ici car j'aime mon amie.

            Je voulais donc simplement saisir cette opportunité pour découvrir un tout petit peu la voie qui parle à son coeur et donc qui me parle d'elle puisqu'elle m'y avait invitée.

            Dans l'instant, Jonathan le Goélan vient me voir pour me rappeler doucement :

            "Brisez les chaînes de votre pensée, et vous briserez les chaînes qui retiennent votre corps prisonnié".

            Merci à chacune et à chacun.

            Sarah



 

LOGO SPIP Réalisé sous Spip

Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net

Déclaré à la CNIL sous le n1153442