rocbo menu
logo ARTICLE 59
Les Tenues Blanches
de la Franc-Maçonnerie

Archives janvier-avril 2006


janvier-avril 2006
Année 2005
Année 2004
2003-2002

Retour au forum




La Lumière
28 avril 2006, par Fabermother

Sans dévoiler ce qui est de l’ordre du vécu, je peux quand même vous dire que si un Franc-Maçon ou Franc-Maçonne n’apporte pas à l’extérieur la Lumière qu’on lui a donnée à l’intérieur, ce ne peut être qu’un mauvais compagnon sans rémission de l’horreur d’avoir tué le Maître !

Nous ne sommes pas là pour nous regarder le nombril en Loge, mais pour apporter à l’extérieur notre participation à l’avancement de l’Humanité. De tous, Frères et Soeurs en Humanité !

Mais cela passe aussi par une recherche spirituelle et ésotérique profonde, et une introspection personnelle honnête.

Le reste n’est que fantaisie et foutaises !

Douce nuit à toutes et tous.

Fabermother

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
27 avril 2006, par radu

In silentio et spe fortitudo mea Radu

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    27 avril 2006, par Fabermother

    Bienvenue mon Frère, et renforçons-nous dans le silence intérieur et dans l’espérance.

    Fabermother

Mixité : les échanges continuent ...
23 avril 2006, par Fabermother

Bonjour à toutes et tous,

Prenez le courage de descendre dans les contributions. La réflexion commencée sur la mixité en Franc-Maçonnerie (et la mixité en général) continue. Vous ne serez pas déçus.

Radieuse après-midi,

Fabermother

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
21 avril 2006, par bruno

Plus je réfléchis sur le thème du miroir, plus je me dis que c’est une saloperie immonde qui gache la vie, objet de maquillage devant lequel les gens s’appretent à mieux berner leur entourage.

Personne n’a une vision plus optimiste.. ?

Merci de répondre à l’apprenti...

bruno.geniet@wanadoo.fr

  • miroir mon beau miroir...
    22 avril 2006, par Eléonore

    Bonjour Bruno A mon avis, tout dépend de ce que l’on fait avec un miroir et surtout ce que l’on y voit. Quelque soit le miroir et que cela fasse plaisir ou pas, ça sert à refléter c’est tout. Et nul n’est à l’abri de rencontrer un miroir qui reflétera justement ce qu’on ne voulait pas voir. Doit on en déduire pour autant que c’est la faute du miroir ? Amicalement Eléonore

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    22 avril 2006, par Fabermother

    Bonjour apprenti Bruno.

    Dans plusieurs Rites Maçonniques, le nouvel initié, après avoir vu la Lumière, est confronté à l’épreuve du miroir.

    Il doit affronter son image, non pour la rejeter avec répulsion ni pour l’agréer avec satisfaction, mais pour la constater. Et à ce moment là il est dépouillé de tous métaux et de tous artifices.

    Le miroir est le début du travail de l’apprenti, il va devoir aller au delà des apparences.

    Bonne méditation, et à bientôt, cher Bruno.

    Faber

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      22 avril 2006, par EMEREK

      Le seul travail maçonnique est un travail spéculatif(du lat speculari=observer) Ce travail s’exerce sur soi-même par une véritable autopsie(de autopsia=voir de ses propres yeux) Le miroir est l’emblème idéal de cette introspection...Il est matérialisé dans le cabinet de reflexion et ,dans certains rites, lors de l’initiation.Il sera ensuite présent dans la loge dans le visage de l’autre...qui siège sur l’autre colonne. Et c’est dans la rencontre avec l’autre cet autre soi-même(Cf E. LEVINAS) que vient l’idée de D.ieu et/ou pour les maçons :du grand Architecte de l’Univers. Le "Miroir" est donc essentiel à la vie maçonnique ...il devient inutile si la démarche reste purement horizontale , matérialiste et politique .S’agit-il alors encore vraiment de maçonnerie ?

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        4 mai 2006, par Fabermother

        Dans la démarche horizontale, je ne vois pas comme on peut voir le visage de l’autre, ayant toujours le nez au ras du sol.

        Même si on a un peu avancé du point à la ligne, il faut quand même passer à la verticale et plus tard au volume. Là ou le miroir prend notre dimension à travers la dimension de l’autre.

        Fraternellement,

        Fabermother

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    25 avril 2006, par Jocelyne
    le miroir ...

    Bonsoir Bruno,

    Une vision plus pessimiste ne dois pas être possible. Je ne suis pas FM, même pas apprentie mais voici quand même mon opinion sur le thème du miroir, pourquoi penser que c’est uniquement un objet de maquillage et pourquoi penser que c’est uniquement pour berner l’entourage. Le maquillage est peut-être simplement un moyen de se plaire à soi-même et on ne peut tromper que sa propre personne et quel dommage de ne s’attacher qu’à l’apparence des autres, si ça plait d’être maquillé ça ne fait de mal à personne, pour moi c’est un jeu, c’est de la couleur sur un visage et il faut aller voir derrière le masque ...sans préjugé

    Je vois l’épreuve du miroir simplement comme le moyen de s’affronter soi-même, de regarder ce que l’on est au delà du physique. Ce n’est pas l’IMAGE de soi que l’on doit chercher mais ce que l’on a au fond des yeux qui sont la porte de l’âme et cela en toute franchise avec nos défauts et nos qualités et il n’est pas facile de faire son auto-critique, son auto-analyse, c’est se dévoiler, c’est admettre ses faiblesses, c’est apprendre l’humilité. Accepter de se dévoiler doit marquer la confiance que l’on a dans les autres et c’est un pas supplémentaire vers les autres

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    27 avril 2006, par radu

    le miroir ne reflechit que ce que tu as envie de voir en fonction de ton état d’esprit. Encore faut-il avoir le courage de comprendre ce qu’il a réellement devant lui. Ce n’est qu’un dérivé de Delphes, de dorian gray et du lac de camelot connais toi toi même. Bon courage

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
20 avril 2006, par Jacques Cécius

La maçonnerie remonterait à la nuit des temps ... Ah bon ! Selon moi elle remonte au début du XVIIIe siècle. La maçonnerie spéculative ne descend nullement en ligne directe des loges de maçons opératifs. Moins encore de je ne sais quelles organisations ésotériques, rosicruciennes, templaristes. Certains aiment se "chatouiller pour se faire rire" en inventant des filiations aussi fantaisistes les unes que les autres. Décidément il y a en f-m de drôles d’oiseaux, qui aiment se parer de plumes imaginaires. Acceptons d’être ce que nous sommes, des femmes et des hommes qui réfléchissons sur des problèmes philosophiques, sociétaux (dans certaines loges), sur le symbolisme (point trop n’en faut !). Avons nous besoin d’ancètres prestigieux tels Adam, Noé, Jésus, etc., comme l’écrirent des maçons à l’imagination fertile autant que délirante ? Louise Michel, Isabelle Gaty de Grammond, David Blum, Henri Lafontaine, Jean Moulin, Pierre Brossolette, nous suffisent amplement. Ils travaillèrent à la Gloire de l’Humanité.

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    20 avril 2006

    Re-bonjour, TCF

    Je vois avec plaisir que tu prends gout à ce micro forum.

    Ah bon ! Adam, Noé, Jesus, Etc, auraient été maçons selon certains ? Fichtre ! loll

    Petite question : est-il indispensable d’être franc maçon pour réfléchir sur des problèmes philosophiques et sociétaux ?

    Et pourquoi certains maçons, qui n’arrêtent pas de refaire le monde en Loge et de traiter de questions sociales, ou ont fait de la géométrie intiatique(tu n’as rien contre Pythagore, je pense), se comportent de façon très peu "maçonnique" à l’extérieur, à croire qu’en sortant de tenue, ils ont fermé la porte sur la Lumière ?

    Dois-je en conclure que ce n’est pas le courant obédentiel qui fait le maçon mais le maçon qui fait la maçonnerie ?

    Dans ta liste de références (à laquelle j’adhère) j’ajouterai bien aussi Garibaldi et Eugène Pottier, entre autres.

    Fraternellement,

    Fabermother

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    20 avril 2006, par Antonio
    Errare humanum est, perseverare ...

    Bonjour TCF.

    Bon, oui, il y en a qui voudraient faire remonter les origines de la F.M. à l’aube de l’Univers. Ce n’est pas mon opinion mais cela ne me tracasse pas. En Loge je côtoie plus de Jean Dupont que de W. Mozart. La Loge est bien plus importante que les Maçons qui la composent. Et cela pose bien sûr le problème de l’existence et de la légitimité de la Loge. Je suis de tout c?ur avec toi sur les drôles d’oiseaux, les chatouilleux et les rigolos.

    Il semble y avoir cependant la vison de la Franc-Maçonnerie selon toi et selon ... le reste du monde. Et c’est bien vrai. Ben, il y a aussi la mienne qui n’est ni la même que la tienne ni tout à fait non plus celle du reste du monde. Est-ce pour cela que ta vision est prépondérante ? Ou la mienne ? Cela reste à démontrer. Mais bon, cela reste de l’histoire et ce n’est pas le vrai sujet de la Franc-Maçonnerie.

    Comme d’autres sociétés, la Franc-Maçonnerie est Traditionnelle. Et qui dit Tradition dit nécessairement transmission. Et s’il y a transmission, il a donc un contenu à faire passer. Il se peut mon Frère, que le contenu ne t’intéresse pas : libre à toi si c’est ton choix. Mais ne méprise pas ceux qui pensent qu’il y a autre chose en Maçonnerie que l’humanisme : ce serait un manque total de tolérance, vertu hautement humaniste s’il en est. C’est déjà bien que l’humanisme y soit, mais ce n’est pas suffisant, c’est mon opinion. Mais je ne t’oblige pas à le croire.

    Fraternellement, Antonio.

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    21 avril 2006, par j.p/g

    Jean Moulin n ’était pas franc-maçon , que je sache , il n ’a jamais été iniíé . Alors que son pére l ’était.

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      22 avril 2006, par Fabermother

      Bonjour,

      Il est vrai que si l’appartenance maçonnique de Jean Moulin a été souvent avancée, elle n’est pas prouvée. Ce qui ne change rien à la valeur de l’homme.

      J’ai eu l’occasion de rencontrer Lucy Aubrac (de son réseau de résistance) lors d’une tenue blanche où elle était la conférencière : elle nous a dit que Jean Moulin n’avait jamais fait une quelconque allusion à son éventuelle appartenance maçonnique.

      Mais son père Antonin était un Franc-Maçon répertoriée.

      Merci de votre intervention judicieuse.

      Fabermother

comment faire pour appartenir a votre groupe
18 avril 2006, par hommepuissant

je suis ivoirien je reside en côte d’ivoire je veux appartenir a votre groupe.

  • > sais pas !!!
    18 avril 2006, par Fabermother

    Je n’ai aucune information vérifiable sur le contexte maçonnique en Côte d’Ivoire.

    Cherchez et vous trouverez peut-être ?

    Salutations,

    Fabermother

    Ps : vouloir c’est bien, pouvoir c’est mieux ...

> Une précision historique
17 avril 2006, par Fabermother

Bonsoir tous et toutes,

Un Visiteur vient de nous apporter une précision historique importante, suite à nos échanges sur la "mixité".

De peur que vous ne descendiez pas dans le fofo, fainéants que vous êtes (je n’y crois pas, en principe c’est moi la fainéante du grand sud !!!), je copie-colle son post ici.

Merci Visiteur.

Et douce nuit à tous et toutes.

Faber


Un commentaire historique :Georges Martin ne faisait pas partie du G.O.D.F mais de la "Grande Loge symbolique écossaise" composée de loges "bleues"dissidentes du Suprème conseil de France.C’est dans une de ces loges(les libres penseurs du Pecq) que fût initiée Maria Deraismes fondatrice avec Georges Martin du Droit Humain. La quasi totalité des loges de la grande loge symbolique Ecossaise rejoindront la Grande Loge de France lors de sa création en 1894

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
16 avril 2006, par Fabermother

Je suis épatée.

Notre petit forum discret est cité sur la toile.

Juré, je n’ai pas fait de pub, pas mon genre !

http://www.hiram.be

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
16 avril 2006, par Jacques Cécius
Franc-maçonnerie-ésotérisme

La franc-maçonnerie une société humaniste ? Certes. Esotérique ? Non ! L’ésotérisme est la doctrine secrète d’un exotérisme. Ex : le hudaïsme a pour doctrine ésotérique la Caballe. L’Islam a, quant à lui, le soufisme. Il y a d’autres exemples. Mais quel est donc l’exotérisme par rapport à la franc-maçonnerie ??? Je sais que j’arrive bien tard avec ma modeste remarque, mais je viens de trouver votre site sur "Hiram.be", ce 14 avril 2006. Que ne dit-on sur la maçonnerie... Je vais plus loin : certains maçons disent n’importe quoi sur leur Ordre, en toute bonne foi... La maçonnerie est une organisation humaniste, un rassemblement de femmes et d’hommes libres et de bonne meurs (presque tous).

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    16 avril 2006, par Fabermother

    Bonsoir et bienvenue ici.

    Sans vouloir vous contrarier, si la franc-maçonnerie n’est pas ésotérique, on pourrait faire un club humaniste convivial à la place. Il y en a déjà et qui fonctionnent bien.

    L’Humanisme est nécessaire dans la démarche, car notre but est l’amélioration de l’Homme dans ce qu’il a de divin, mais demande une recherche ésotérique beaucoup plus profonde pour faire avançer l’Humanité.

    Le mot "doctrine" me dérange un peu. Je préfère le mot "recherche".

    La Kabbale, comme le Soufisme, comme le Celtisme, comme la Gnose, comme les antiques Traditions des vieux temples cachés sur toute la planète et au fil des siècles, ne nous sont pas inconnus.

    Je suis totalement d’accord avec vous quand vous dites que "certains maçons disent n’importe quoi sur leur Ordre". Et en toute bonne foi ! Au moins ils vivent leur engagement. Cela change des pseudos maçons affairistes qui devraient se rappeler un certain serment.

    Mais il y a plusieurs degrés de compréhension dans le jardin du Grand Architecte, et chacun, à sa mesure, est indispensable.

    Merci de votre participation, et en espérant vous lire à nouveau.

    Faber

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      20 avril 2006, par Jacques Cécius
      Tenues bl. - pseudo-mysticisme

      Vous êtes d’accord avec moi quant au fait que certains maçons disent n’importe quoi sur l’Ordre. Cela, dites-vous nous change des maçons affairistes. Nous aurions donc le choix entre "affaires" et "fadaises" ? Ce serait triste, non ? La f-m n’a rien à voir avec le celtisme, la caballe, le soufisme et tutti quanti. "Basta" Guénon, Wirth, et autres rêveurs et farceurs. "Basta" Cagliostro, St Germain, Ambelain. "Basta" ceux qui font rêver (dans le mauvais sens du terme) des profanes qui viennent frapper à la porte du Temple, et un jour s’en iront déçus, parce qu’ils n’auront pas trouvé le Secret - la Voie - le nirvana - le satori - l’ébouissement mystique... Mille excuses pour ma franchise de vieux maçon.

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        20 avril 2006

        Bonjour mon Frère (puisque c’est le cas :-)) Pas d’excuses et pas de mal.

        Ta franchise t’honore et la libre expression fille de la libre pensée est "sacrée" (zut, c’est vrai l’adjectif te hérisse) loll

        Je respecte tout à fait ta vision de l’Ordre que je n’ai d’ailleurs pas bien perçue, étant donné que tu cites ce que tu rejettes mais pas ce à quoi tu adhères.

        De toute façon, quelque soit ta conception personnelle de la FM, il n’y pas à redire ni à débattre sur qui a tort ou qui a raison.

        Il existe suffisamment d’Obédiences et de rites pour que chacun puisse trouver ce qui correspond à sa recherche et à son coeur. Ce qui est important à mes yeux, c’est que le parrain ne prêche pas pour sa paroisse mais essaie de diriger le demandeur vers ce qui conviendra le mieux à son attente.

        Fraternellement,

        Fabermother

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        28 mai 2006, par Anne

        Bonsoir à tous,

        cette approche humaniste et sociale serait la mienne. Je viens de prendre un dictionnaire pour trouver une définition du mot ésotérisme : "partie de certaines philosophies anciennes qui devait rester inconnue des non-initiés." d’après le Larousse. Pas très explicite, au moins pour moi.

        Mais malgré mon ignorance, les 2 démarches ne se rejoignent-elles pas ? Ils me semblent qu’elles le peuvent. Qu’en pensez-vous ?

        Transmettre : nous le faisons tous les jours dans notre vie quotidienne : en famille, au travail, dans notre vie sociale...

        Le contenu ne peut-il aussi être tout simplement notre vie dans des petits riens souvent tellement plus importants que des "grandes idées" théoriques jamais appliquées...

        Plus toute jeune, j’attache maintenant tellement plus d’importance à ce que quelqu’un fait qu’à ce qu’il dit. Je ne me fâcherais pas avec quelqu’un pour des idées, cela n’en vaut pas la peine...

        Le sacré, cette dimension : est-elle à la portée de tous et ceci dit sans aucun jugement de valeur. Pas sûr...

        Bonne soirée, Anne

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
9 avril 2006

Bonjour Fabermother , tres joli texte ... ah les mots ... une force et une faiblesse a la fois ...j’ai essayé de vous contacter par le biais de votre adresse e mail directement et cela ne marche pas , que je clique sur votre nom ou que je passe par ma messagerie ... meme resultat : impossible d’envoyer un mail ... je reessayerais dans la semaine ... en vous souhaitant de passer un agreable dimanche a toutes et a tous . caro

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    9 avril 2006, par Fabermother

    Bonjour Caro,

    Refaite un essai en cliquant sur mon pseudo en tête de ce message. J’ai testé : mon adresse marche correctement.

    Ou laisser votre e-mail, dans la case destinée à cet effet, lors d’un prochain post.

    A bientôt. Faber

Pour la route dominicale ... un poème : IF
9 avril 2006, par Fabermother


-  Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie,
-  Et sans dire un mot te mettre à rebâtir,
-  Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties,
-  Sans un geste et sans un soupir,

-  Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
-  Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
-  Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
-  Pourtant lutter et te défendre,

-  Si tu peux supporter d’entendre tes paroles,
-  Travesties par des gueux pour exciter les sots,
-  Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles,
-  Sans mentir toi même d’un mot.

-  Si tu peux rester digne en étant populaire,
-  Si tu peux rester peuple en conseillant les Rois,
-  Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
-  Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi.

-  Si tu sais méditer, observer et connaître
-  Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
-  Rêver, mais sans laisser jamais ton rêve être ton Maître,
-  Penser sans n’être qu‘un penseur.

-  Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
-  Si tu peux être brave et jamais imprudent,
-  Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
-  Sans être moral ni pédant.

-  Si tu peux rencontrer triomphe après défaite,
-  Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
-  Si tu peux conserver ton courage et ta tête,
-  Quand tous les autres les perdront.

-  Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
-  Ne seront à tout jamais tes esclaves soumis
-  Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,
-  Tu seras un Homme, mon fils !

(R. Kippling - Franc-Maçon et auteur du "Livre de la Jungle" entre autres)

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
9 avril 2006, par Fabermother

Bonjour à toutes et tous,

Que du bonheur à vous lire !

Avez-vous remarqué que le dernier message d’Eléonore (sur le tissage de la vie) rejoint bien celui de Caro (qui parlait du drap blanc devenu multicolore, transmission symbolique et initiatique de sa Grand-Mère) ?

Et le message de l’apprenti est un petit morceau de musique stellaire.

Nous avançons, et ce n’est pas Antonio qui me contredira !

Vous nous pardonnerez (à Antonio et moi-même) d’avoir un peu débordé avec mes problèmes de messagerie : le forum est devenu, momentanément, notre lien de communication extra-muros pour démêler mon écheveau informatique.

Rocbo, mon Druide internaute favori, tu peux effacer nos échanges techniques, bien que je sache que tu répugnes à toute suppression de message, au nom de sainte liberté d’expression :-))

Que ce dimanche vous apporte la paix de l’esprit et la joie du coeur.

Fabermother

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
7 avril 2006, par Eléonore

Bonjour à vous deux

Grands merci pour vos réponses chaleureuses. Une porte entrouverte ne se referme plus jamais, l’ouvrir en entier n’est qu’une question de temps. Toute quête initiatique se réalise seul, mais rencontrer d’autres quêteurs solitaires représente une propulsion merveilleuse. Pour moi, ouvrir son c?ur, a toujours été un élan naturel, en revanche lui apprendre le discernement et comment et le protéger s’est avéré plus difficile. Le temps apprend. J’accepte avec plaisir votre proposition de communiquer avec vous deux, par e.mail, deux c’est le départ. Lorsque j’ai un peu de temps j’écris parfois des textes, je vous en offre un qui vous aidera un peu à percevoir une partie de moi.

L’étoffe

Si longtemps déjà, tant de temps à se demander, si la vie n’est pas tout compte fait,juste une affaire d’art, une simple question de goût, une ?uvre interminable, qui demande soin et attention.

Si c’est ainsi, alors tout devient plus simple, je n’ai pas dit facile, je n’ai pas dit rapide, je n’ai pas dit que se ne serait pas décourageant parfois, j’ai dit que cela pourrait se comprendre, logique et coulant de source.

J’ai seulement dit que, je pourrais remplacer une couleur par une autre, fignoler un détail qui me gène, enlever ce gris démoralisant qui assombrit le reste, réparer le gros trou béant du à quelque maladresse blessante et malveillante.

Bien sur, l’?uvre est petite au départ, elle avancerait au fur et à mesure du temps qu’il est nécessaire pour rassembler les bonnes, les excellentes matières premières.

J’y mettrais dans mon ouvrage, mes plus beaux souvenirs, les émotions intenses, les plaisirs infinis, les révoltes salvatrices, toutes ces milles couleurs qui agrémentent l’existence.

J’écarterais soigneusement tout ce qui risquerait d’endommager la trame, comme la matière à médisance et certaines actions dures et sans souplesse, il est vrai que ces matériaux sont courants et bon marché, mais inutilisables pour réaliser quelque chose que l’on désire joli..

Et si par distraction, j’y glissait parfois un fils emmêlé de ranc?ur ou de haine, je tacherais de le dénouer afin qu’il ne gâte pas le reste du travail.

Il est très important de bien protéger son ?uvre de tout ceux qui chercheront à l’enlaidir, sinon ils s’empresseront de la piétiner de leur honte et de leur perversité de mal aimé, pauvres êtres jaloux de n’avoir pu.

Si une telle réalisation, en plus du grand plaisir qu’elle procure à son créateur, est admirée par d’autres artistes insoupçonnés en quête d’inspiration, elle peut alors leur devenir une source d’imagination vers quelque chose de plus magnifique.

Faire de sa propre vie une ?uvre d’art, chatoyante et chamarrée, est bien une affaire de bon goût, c’est à la portée de main de tous, ce n’est que du travail et de la patience.

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
6 avril 2006, par Eléonore

Bonjour

Je me décide enfin d’envoyer un message. L’idée qu’un grand nombre de personnes s’entraident pour évoluer au mieux me séduit complètement, et que cette façon d’avancer se passe d’une façon discrète me plait tout autant. Depuis longtemps j’ai bien compris la valeur d’un tel secret, je me préserve des jugements, et au niveau de ce qui m’anime intérieurement, perçoive qui pourra ! Ces façons de parler de l’amour, de tolérance, du lien qui uni intérieurement les êtres désirant grandir, ce n’est pas juste un concept mais bien un mode vie avec son sens et ses lignes. Depuis toujours je glane ça et là toutes expériences, différentes connaissances, et j’échange avec quelques rares proches cette autre façon de voir le monde. J’aimerais, en fait, entrer en contact avec le monde maçonnique, du peu que j’en sais, je sais que cela me convient. Voila je frappe à la porte, espérant être un jour invitée à entrer. Amicalement, Eléonore.

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    6 avril 2006, par Antonio
    Frappez, on vous ouvrira

    Chère Eléonore,

    Il n’est jamais trop tard pour bien faire, quel qu’en soit le domaine. En quelques mots simples, mais justes, vous avez décrit la Fraternité (notez le ’F’). Merci pour la discrétion, la Maçonnerie n’est qu’une société discrète et non secrète : à preuve, nous en parlons librement. Oui, je vous l’accorde pas de tout. Une partie se passe dans les Loges, à l’abri des indiscrétions de mauvais aloi. Je n’ai pas de problème pour percevoir la petite flamme qui brille dans votre intérieur. Qui cherche, trouve dit-on. Je n’ai ni honte ni fausse pudeur à exposer que je sui Franc-Maçon et si je puis vous être utile en quoi que ce soit, en public sur ce forum ou en privé via e-mail, je suis à votre disposition.

    Comme Faber l’a déjà écrit sur ce site, "Tout est dit en ces quelques lignes, et elles sont valables pour tous. Quant à les appliquer, il faut ouvrir son coeur. Pas facile, je sais.". Vous avez déjà fait un pas, bravo ! Ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Vous avez osé frapper, alors il ne me reste qu’à ouvrir la porte et demander : "Qui frappe ainsi ?". Faber a annoncé sur ce site son appartenance maçonnique, et je ne serai pas en reste, moi aussi. Une femme, un homme, deux esprits différents dans une même communion, deux Obédiences, deux sensibilités, deux opinions, deux pays et je peux continuer encore longtemps. Pour parler de tolérance et d’amour, je puis très vite devenir intarissable. Il n’est pas en mon pouvoir de vous inviter à entrer, pas encore. Tout au plus puis-je vous inviter à franchir le seuil de la porte et vous apporter quelques éclaircissements. Une indication tout de même : de bout en bout cela doit être et rester VOTRE démarche. Et n’oubliez pas, frappez, on vous ouvrira ; demandez on vous donnera.

    Bien fraternellement, Antonio.

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    6 avril 2006, par Fabermother

    Bonsoir Eléonore,

    J’ai comme l’impression (plus qu’une impression, une tranquille assurance) que mon Frère Antonio vous a déjà répondu ce que j’aurais pu vous répondre.

    Il n’est pas de mise chez nous de remettre une couche sur ce qui a été dit !

    Si vos propos sont sincères (je crois de façon intime qu’ils le sont, nous sommes forgés pour détecter les tiédeurs et les petits mensonges éventuels), vous êtes prête à frapper à la Porte.

    N’hésitez à nous contacter en privé, Antonio ou moi-même, ou les deux, à votre choix. Ou à poser vos questions en public, sur ce forum.

    Non pas pour vous convaincre de quoi que ce soit - surtout pas, mais pour vous donner quelques indications pratiques sur ce "parcours du combattant" que vous entamerez, et ceci sans jamais trahir notre serment de discrétion.

    La Franc-Maçonnerie est une quête initiatique. Cette quête est en grande partie solitaire.

    Douce nuit, Eléonore.

    Fabermother

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      7 avril 2006, par Antonio

      Faber, ma très chère Soeur : as-tu des problèmes d’e-mail ? Je n’arrive pas à te joindre.

      Bien fraternellement, Antonio.

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        7 avril 2006, par Fabermother

        J’essaie de t’envoyer un courriel.

        Faber

        • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
          8 avril 2006, par Antonio
          Des problèmes ?

          Bonjour Faber, Petite inquiétude : j’ai bien reçu ce matin samedi tes deux messages d’hier à 21:54 suivi du second ce matin à 01:08 ?! Mais les réponses que je te fais suivre semblent bloquées par WANADOO qui répond "----- The following addresses had permanent fatal errors -----" (reason : 550  : Recipient address rejected : User unknown)

          Depuis quelques temps je reçois des messages semblant provenir de mon prestataire internet (SWING) et contenant des chevaux de Troie que mon anti-virus rejette, avec bonheur pour moi. Je ne sais pas si ton PC en est l’origine, mais c’est une possibilité ; cela m’est déjà arrivé ! A toutes fins utiles, j’utilise AVAST que tu peux télécharger gratuitement (pour la version HOME) et en français sur la page : http://www.avast.com/eng/avast_4_home.html . De manière préventive, tu devrais télécharger et exécuter l’outil de désinfection préalable (et tout aussi gratuit) disponible à la page http://www.avast.com/eng/avast_cleaner.html. Pour l’anti-virus, une réponse dans une boîte e-mail est nécessaire pour y envoyer le code d’activation (gratuit) de l’anti-virus. Tu peux donner n’importe quelle adresse e-mail pourvu que tu puisses y avoir accès. Après la procédure d’enregistrement, le message contenant la clé d’enregistrement est envoyé dans les secondes qui suivent. Si je peux t’aider d’une quelconque façon ce sera avec plaisir et à ce sujet, il est bon que tu saches que l’informatique est mon métier depuis 30 ans.

          Fais-moi connaître ton évolution courriel dans la mesure du possible soit via e-mail (je le reçois) soit via cette page. Je reste à l’écoute.

          Très fraternellement, Antonio.

        • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
          8 avril 2006, par Antonio

          PS : Bouteille reçue, OK pour le maillon. Antonio.

        • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
          8 avril 2006, par Antonio

          Désolé, réponse revenue avec la même erreur. Par contre je reçois bien. Après un envoi de courriel, jette un coup d’oeil sur cette page. J’écoute toujours. Antonio.

          • > Les Nuits Blanches de la chasse aux virus
            8 avril 2006, par Fabermother

            Il est 14h36.

            Je viens de t’envoyer un message. Espérons que ce coup-ci la communication se rétablisse.

            Faber

            • > Les Nuits Blanches de la chasse aux virus
              8 avril 2006, par Antonio

              Il est 14:41, samedi 8/4/2006 (des fois que ...). Confirmation envoyée, réponse aussi. Je reçois toujours, j’écoute toujours.

              Antonio.

            • > Les Nuits Blanches de la chasse aux virus
              8 avril 2006, par Antonio

              Que dalle ! Ca passe pas vers toi (réponse revenue). Du coup la confirmation qui passe me sidère un chouïa. J’investique, j’essaye autre chose et te poste un message ici dans pas longtemps. Antonio.

              • > Les Nuits Blanches de la chasse aux virus
                8 avril 2006, par Fabermother

                15h12

                Je viens de t’envoyer un mess, avec une modif d’adresse : as-tu reçu ?

            • > Les Nuits Blanches de la chasse aux virus
              8 avril 2006, par Antonio

              Rien à faire. J’ai essayé directement depuis le site internet de mon prestatire (donc pas par mon PC ni gestionnaire de courrier). Mêmes résultats mais avec un peu plus de précision : message de retour 554 du serveur wanadoo.fr : ----- The following addresses had permanent fatal errors ----- (reason : 550  : Recipient address rejected : User unknown)


              Transcript of session follows ----- ... while talking to smtp.wanadoo.fr. : >>> DATA <<< 550  : Recipient address rejected : User unknown 550 5.1.1 ... User unknown <<< 554 Error : no valid recipients Apparemment tu émets (donc la connexion internet et le serveur SMTP responsable de l’envoi sont vivants). Par contre ton serveur POP (wanadoo.fr) qui reçoit et dispatche les messages qui te sont destinés semble ne plus connaitre le nom du destinataire (erreur 550) Avec l’arrivée d’une confirmation de ma part à l’ouverture de tes messages me trouble. Le serveur wanadoo est à vérifier en tout cas quant à l’existence physique de la boîte-aux-lettres.

              Je reste à l’écoute. Antonio.

je suis interessé par la franc-maçonnerie
31 mars 2006, par franck olivier koffi
bijoukoff2000@yahoo.fr

je suis interessé par la franc-maçonnerie mais je vous envoie ce message pour etre membre de la franc -maçonnerie je cherche quelqu’un pour me guider car j’aurai appris la franc-maçonnerie est fait pour les riches je suis beaucoup interesser mais je n’ai rien je ne travail pas à présent j’ai du mal à payer maison veuillez me repondre le plutot possible.

  • > je suis interessé par la franc-maçonnerie
    5 avril 2006, par Fabermother

    Bonsoir,

    Puis-je vous demander ce qui vous intéresse dans la franc-maçonnerie ? Et l’idée que vous en avez ?

    Quel est votre cheminement spirituel ?

    Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

    Fabermother

    Ps : moi non plus je n’ai pas de travail stable en ce moment, et j’ai du mal à payer mon loyer, et je suis franc-maçon et participe aux frais du groupe comme tout le monde.

  • > je suis interessé par la franc-maçonnerie
    20 avril 2006, par Jacques Cécius
    je suis intéressé par la maçonnerie (réponse)

    Je vis à peine au dessus du seuil de pauvreté, et je suis maçon ! Appartenir à la f-m ne nécessite pas d’être riche, Dieu merci ! La seule chose qui importe, comme on vous l’a écrit déja, c’est de savoir pourquoi vous voulez devenir maçon. Salut et Fraternité.

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
18 mars 2006

Re bonjour , Une question me traverse l’esprit . Vous avez mis en avant l’amour . Mais qu’est ce que l’amour pour vous ? J’en ai comme tout un chacun ma definition par mon vecu et mes experiences mais j’aimerais si vous le permettez connaitre la votre afin de mieux comprendre , de cerner de façon plus claire et plus nette. Dans l’attente de vous lire ... caro

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    18 mars 2006, par Fabermother

    Bonsoir Caro,

    -  Il n’y a qu’un Amour,
    -  Celui des vivants et celui des morts,
    -  Celui du travail et celui de la beauté,
    -  Celui des hommes et celui des femmes,
    -  Celui de la Nature et celui du Cosmos.

    Tout est dit en ces quelques lignes, et elles sont valables pour tous. Quant à les appliquer, il faut ouvir son coeur. Pas facile, je sais.

    Douce nuit,

    Fabermother

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      21 mars 2006

      Bonjour Fabermother , J’ai lu vote reponse concernant l’amour . Je suis comme vous persuadée qu’il n’y a qu’un amour et qu’il affecte tous les "elements" de notre univers ( les vivants les morst , le travail , la beaute ... ) mais d’un point de vue plus ... sensitif ... j’ai un peu de mal a trouver les mots justes ... vous me donnez des élements de réponses a ma question en me precisant la "quantité" et les domaines dans lesquels on peux trouver l’amour mais pas l’amour en lui même ...le respect pourrait etre calqué a cette definition . Le respect n’est peu etre d’ailleurs pas un bon exemple car l’amour et le respect sont tres etroitement liés ... je pense que vous comprendrez ou je veux en venir meme si apres relecture je ne trouve pas avoir ete tres claire ... l’amour est pour moi une alchimie qui boulverse notre moi interieur , qui donne sa constance a l’objet aimé dans les yeux de celui qui aime ... je ne parle de passion en niant l’objet aimé ..Dans l’amour , l’objet aimé est considéré dans toute son entité , avec ses qualités et ses défauts , ses benefices secondaires et ses concessions ... une analogie que m’avait faite ma grand mere au sujet de l’Amour , etait celle d’un grand drap blanc ou chaque sentiment d’amour venait laisser sa marque et en transfomait l’individu au fil des années ... elle m’avait beaucoup émue ce jour là , car elle m’avait dit : " tu vois ma cherie , auourd’hui mon drap blanc , il est tout bariolé ... c’est un drap multicolore merveilleux et je suis comblée de pouvoir l’admirer. Ne laisse rien ni personne déchirer ou abimer ce drap ... il est la porte de ton jardin secret , celle que seul Dieu penetre " . Je n’ai pas encore saisi toutes les nuances de sa phrase mais j’espere y arriver un jour ... Bonne journée a vous caroline .

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        5 avril 2006, par Fabermother

        Bonsoir chère Caro,

        Je crois bien que la jolie réponse de l’Apprenti vous a touché, comme elle m’a touché.

        Le drap multicolore de votre Grand-Mère est une merveilleuse expression symbolique de la profonde vérité de l’Amour.

        Même si l’Amour peut parfois apporter des souffrances, ces souffrances sont purificatrices, elle nous permettent de grandir si, comme votre extraordinaire Grand-Mère, vous savez que le jardin n’en sera que plus beau et ses fleurs éternelles.

        Aimons sans compter, la mesquinerie et la prudence n’est pas de mise !

        Je vous embrasse,

        Faber

        • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
          7 avril 2006

          Bonjour Faber ,

          la reponse de l’Apprenti m’a effectivement émue . de biens doux mots propablement ecrits par un amoureux de l’Amour ... toujours tres agreable a lire et a imager de nos propres souvenirs ou aspirations ...

          Serait il possible de vous contacter par mail et non par le biais de ce forum car je souhaiterais si vous le pouvez et le voulez que vous m’aidiez dans l’approche et la preparation psychologique d’un evenement prochain qui me tient a coeur et que j’apprehende quelques peu ... difficile d’etre plus explicite sans en révéler plus ... j’aimerais pouvoir etre sereine meme les yeux bandés ...

          En vous souhaitant une agreable journée

          Amitiées

          caroline .

          • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
            8 avril 2006, par Fabermother

            Chère Caro,

            Comme vous avez pu constater en lisant les post de ce forum, j’ai eu quelques ennuis de communication, et notre Antonio s’est battu à mes côtés pour que je puisse à nouveau communiquer en privé.

            Bien entendu que j’aurais grand plaisir à dialoguer par mail, et vous encourager.

            Il suffira d’un petit clic au dessus de mon message.

            A bientôt, et lumineuse journée.

            Faber

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        23 avril 2006, par andrefouchecegetel.net

        Qu’elle grand-mére formidable vous avez eu ! j’ai moimeme la meme impression mais je parle de mon ame quand votre grand-mère parle de son drap Fraternellement André

        • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
          5 mai 2006, par Fabermother

          Bonsoir,

          J’arrive un peu tard pour répondre, mais l’analogie que tu as faite, mon Frère, est très juste, à mon sentiment personnel.

          Fraternellement,

          Fabermother

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    26 mars 2006, par L’apprenti

    L’amour commence lorsque l’on préfère l’autre à soi même ; lorsque l’on accepte sa différence et son "imprescriptible" liberté. Accepter que l’autre soi habité par d’autres présences que la nôtre, n’avoir la prétention de répondre à tous ses besoins, à toutes ses attentes ; ce n’est pas se résigner à l’infidélité à notre égard. Non, c’est plutôt vouloir comme la plus haute preuve d’amour que l’autre soi tout dabord fidèle à lui même ; même si cela est une souffrance, féconde. Car elle nous oblige à nous déprendre de nous même, à vivre intensemment cette "dépossession" enrichissante.

    Dans la plus amoureuse étreinte, c’est un être libre qui nous étreignons, avec toutes ses possibilités ; mêmes celles qui nous échappent.

    Mes salutations distinguées.

    L’apprenti.

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      1er avril 2006

      Monsieur l’apprenti , Vous avez ecrit quelques ^phrases tres belles , pleines de sens et d’amour ... ouvrant la reflexion ... et me remorant de biens doux souvernirs ... bonne soirée caro

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      7 avril 2006, par Antonio

      Cher Apprenti,

      A quelqu’un capable d’aligner cet ensemble de mots chantants je ne me sens pas le c?ur à répondre sur le champ.

      Aime-toi et le Ciel t’aimera.

      D’un autre, ce mot est tiré et j’en conviens.

      Mais si l’image de l’un, l’autre il nous donne

      Le miroir ne saurait être loin.

      Aime-toi, aime-le mon Frère, la Fraternité te le rendra.

      Avec tout mon amour fraternel, Antonio.

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
17 mars 2006

La lecture de ces messages m’a cependant fait perdre la raison de ma visite sur ce site ...J’ai une petite question a vous poser : auriez vous l’amabilité d’eclairer mon savoir sur ELIKIA ? Par avance merci caro.

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    17 mars 2006, par Fabermother

    Re-bonjour Caro.

    Pour Elikia, je ne sais que deux choses :
    -  Elikia M’Bokolo est un écrivain et historien congolais
    -  Il y a la chorale fémininie congolaise qui s’appelle Elikia

    Si vous pouvez affiner votre question, on cherchera à répondre si on peut.

    Amicalement, Fabermother

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
17 mars 2006

Je tenais a vous feliciter pour ce site que j’ai trouvé interessant ... je suis amusée de voir a quel point le "mystere" et les "secrets" qui entourent la FM peuvent faire couler de l’encre ... du venin ? ... ou peu etre un peu de peur , peur de l’inconnu ... le premier inconnu face a un miroir ne serait il pas nous meme ? pourquoi jeter la pierre sans savoir sur quoi on la jette ? je reste somme toute , tres interrogative ... Quand quelque chose nous intrigue , nous fait peur , le mieux n’est il pas de l’observer ? pour l’apprivoiser , le faire sien ? et le comprendre ? "l’absence est l’ennemi de l’amour" ... le manque de savoir serait il l’ami de l’haine ? caro .

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    17 mars 2006, par Fabermother

    Bienvenue Caro.

    Très pertinemment, vous avez défini une des causes d’un certain rejet de la franc-maçonnerie : on peut craindre ce que l’on ne connaît pas, ce que l’on ne sait pas. C’est humain ! Quand je dis "rejet", c’est en période calme. En période très troublée, ce n’est plus du rejet ou de la méfiance, mais une haine incontrôlée et une chasse au sorcières.

    Vous parlez du miroir, qui a sa place en franc-maçonnerie. Et pas qu’en franc-maçonnerie d’ailleurs, car nous n’avons pas inventé les symboles, les allégories, les mythes fondateurs : les Anciens nous ont précédés ! Nous en sommes simplement les dépositaires et les héritiers, et nous ne sommes pas les seuls. La première étape est d’affronter le miroir, la seconde de le franchir. Tout comme Alice de Lewis Caroll qui passa à travers le miroir.

    Vous nous dites que le manque de savoir pourraît être l’ami de la haine. Ce n’est pas faux, je pense. Mais pire, il y a le manque d’amour. Le savoir s’acquiert si on le veut (et si on le peut matériellement). La connaissance se découvre par l’ouverture du coeur et de l’esprit (cela va de pair).

    J’arrête là pour ne pas faire trop long, mais nous serons heureux de vous lire à nouveau.

    Amicalement, Fabermother

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      18 mars 2006

      Bonjour , Aprés lecture de votre reponse , je reste quand meme interrogative sur une notion que vous abordez : " le manque d’amour" ... je me demande plutot si le "mal-amour" ou tous les "eccorchés- vifs" que produient la société actuelle , ne sont à l’origine d’un mode de relation et de fonctionnement ou c’est sans cesse l’autre qui est remis en question et pris en faute et jamais soi meme ... Quand a ELIKIA , je pense avoir trouvé une partie de la reponse ... seul le temps me dira si j’ai pris le bon chemin ... En vous remerciant pour votre reponse et dans l’espoir d’autres echanges . caro

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      18 mars 2006

      juste une derniere petite chose , au sujet du miroir et d’alice ... la premiere etape ne serait elle pas plutot d’admettre l’existence du miroir et ensuite de s’y voir pour faire sienne l’image qu’il nous renvoie ? caro

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        23 avril 2006, par Fabermother

        Chère Caro,

        Le thème du miroir est relancé en haut du forum.

        A bientôt,

        Faber

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    18 mars 2006, par Antonio

    Bonjour Caro.

    Merci pour tous ceux qui y participent. Mystère et secrets, faut pas en faire un monde. Autour de la Maçonnerie, comme dans pas mal d’autres sociétés humaines, l’ensemble des gens qui s’y intéressent se partagent en deux groupes : ceux qui savent mais n’en parlent pas et ceux qui en parlent mais n’en savent pas grande chose : situation typique d’incompréhension et d’alimentation de mystère. Mettons dans une région quelconque du globe une louche de "on dit", une pincée d’intolérance, quelques cuillerées de peur de l’inconnu et nous obtenons le début d’un joli complot judéo-maçonnique. Il n’y pas si longtemps que cela se passait en Europe. Ici, sur ce forum, c’est bien la communication que nous privilégions. L’outil s’y prête bien et permet en outre de masquer les intervenants.

    Au demeurant, je suis bien d’accord avec vous : la peur de l’inconnu est génératrice de toutes sortes d’excès. Pour la plupart de situations c’est une réaction saine et normale : après tout, les êtres vivants ont le réflexe de la survie. Je note cependant que vous proposez d’observer plutôt que de tirer d’abord et poser les questions aux survivants, s’il s’en trouve. En l’espèce, c’est la bonne attitude.

    Vous dites "je reste somme toute , tres interrogative". Posez une question et attendez-vous à une réponse. Personnellement, je fais partie de ceux qui pensent qu’il n’y a pas de questions idiotes, il n’y a que des réponses imbéciles (du style "t’occupe, tu verras ça plus tard"). Répondre "je ne sais pas" est aussi une réponse.

    Quant à l’ignorance qui serait à la base de la haine, encore une fois je suis d’accord avec vous. Juste un petit exemple. Dans l’histoire de la religion Chrétienne (et de ses variantes), il y a 622 ans (les années 1480-1490), des évènements lourds de conséquences se produisirent. Infime échantillon :
    -  1484 : Le Pape Innocent VIII promulgue la bulle papale "Summis desiderantis" dans laquelle il organise la lutte contre la sorcellerie. La "chasse aux sorcières" est lancée.
    -  1483 : naissance de Martin Luther ; 11 février : Création du conseil de la Générale et Suprême Inquisition en Espagne avec Tomás de Torquemada, prieur des dominicains de Ségovie et confesseur de la reine à leur tête en Castille et Aragon. Nous savons ce qu’il advint.

    Nous pouvons raisonnablement soutenir que le niveau d’instruction général des populations était bien plus bas qu’aujourd’hui pour les mêmes régions. Résultat : pour peu que quelques illuminés promulguent une guerre sainte, et les ignorants suivent. Il n’y a pas de jugement de valeur porté sur les ignorants, je me contente de qualifier ceux dont le niveau de connaissances est bas (qu’il soit volontaire ou volontairement maintenu bas). Les croisades ne sont pas autre chose. Je n’ai pas pris le retour de 622 ans en arrière au hasard : en fait l’année 622 du calendrier grégorien marque le début de l’Hégire : l’Islam était en marche. Aujourd’hui, après 1.484 ans d’évolution, le parallèle avec la religion chrétienne est soufflant de similitudes : persécutions, intolérance, guerres saintes, atrocités en tous genres. Je vous laisse le soin de la réflexion.

    Amicalement, Antonio.

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      18 mars 2006, par Fabermother

      Mon cher Antonio,

      Comme d’hab, je suis d’accord avec toi. Cela devient énervant, :-D)), mais tellement réconfortant aussi.

      Juste un petit truc : on pourrait peut-être faire un distingo entre chrétiens et catholiques ?

      L’inquisition (pas sainte mais diabolique, si le diable qu’on a mit à toutes les sauces existe ??? j’en doute) n’a suivi aucune pensée ni précepte christiques.

      Paul ex Saül est un imposteur et un arriviste politique, le Vatican a camouflé la Vérité, les Cathares ont été massacrés, les Templiers idem.

      Et Myriam de Magdala n’a pas fini de pleurer pour que la vérité se sache un jour.

      Je lance un pavé dans la marre : est-ce que la pensée de Jésus le Nazoréen et Essénien par la même occase a besoin d’une église ? Je l’aurais bien vu FM, celui-là ! Et même un peu socialiste et anar sur les bords.

      Bon, ces propos n’engagent que moi, et ne sont que réflexions personnelles.

      Fraternellement à toi.

      Et j’y vais même d’une accolade. On est chez nous, après tout, sur ce forum. loll

      Faber

question
12 mars 2006, par Joce

Bonjour,

Les principes défendus par la Franc- Maçonnerie correspondent tout à fait à mon état d’esprit, il y a une chose qui me gène toutefois c’est l’organisation hiérarchique. Je comprend qu’il y ai des passages pour la formation de l’apprenti. Pouvez-vous m’expliquer les rapports entre les différents niveaux, pour moi nous sommes tous égaux je ne suis pas croyante car je ne pense pas qu’une puissance divine puisse nous diriger c’est à chacun de nous de se prendre en main et de savoir ce que nous voulons faire de notre vie sachant que notre origine et notre destination finale sont les mêmes pour tous les humains. Quelle est la définition de Maître dans la FM ? Je vous remercie par avance pour vos explications, je m’interesse à la FM depuis 3 ans maintenant après avoir connu un frère et je n’arrive pas à franchir le pas à cause de cette question. Mon parcours personnel dans la vie fait que j’ai très tôt été obligée de me prendre en charge et de prendre des décisions seule sans personne au dessus de moi. Je ne suis pas pour autant associale et j’aime travailler en groupe, échanger des idées sur des sujets très vastes. , c’est simplement l’idée de dépendance que je n’arrive pas à intégrer.

  • > question
    15 mars 2006, par faber

    Bonjour et bienvenue sur ce forum un peu particulier.

    Votre questionnement me fait souvenir d’une parole de Raoul Verges :

    -  Qui est l’apprenti ? Celui qui ne le sait pas.
    -  Qui est le compagnon ? Celui qui ne le dit pas.
    -  Qui est le maître ? Tout le monde !

    Il est vrai que le "système hiérarchique", vu de l’extérieur, peut sembler contraignant. Sauf que ce "système" n’est pas basé (en principe, car il peut toujours y avoir un dérapage !) sur le pouvoir mais sur le travail et l’avancement intérieur personnel.

    Dans ce que nous appelons les loges bleues, il y a trois niveaux d’avancement : apprenti, compagnon et maitre. Tout simplement parce que il faut apprendre à marcher avant de courir. Le bien le plus précieux d’une Loge est l’apprenti : c’est le devenir. Combien de "vieux" maîtres regrettent un peu le temps béni de l’apprentissage, cette merveilleuse époque de découvertes !

    Je sais pas si il existe une définition parfaite du "maître", mais je peux vous dire son devoir : guider, transmettre, réconforter, rectifier si nécessaire ...

    Un maître désire, avant tout, voir grandir l’apprenti, s’affirmer le compagnon et céder sa place.

    Le président de Loge et ses assistants sont élus toutes les années, et leurs mandats ne peuvent pas être renouvellés plus de 2 fois (soit au maximum un mandat de 3 ans).

    Quand un nouvel apprenti est accepté, le maître voit en lui le futur président de Loge qu’il sera.

    Le mot "dépendance" n’existe pas dans le vocabulaire maçonnique. Les maîtres mots sont plutôt :

    -  liberté de pensée
    -  liberté d’acte positif et fraternel
    -  tolérance
    -  rigueur du travail et d’une règle librement consentie
    -  et d’autres encore ...

    Je ne sais si ma réponse vous éclaire un peu, mais sachez que vous pouvez continuer le dialogue sur ce forum.

    Demandez. Si la question est bonne et sincère (ce qui est votre cas), un début de réponse viendra : la suite de la réponse, vous la portez en vous.

    Bonne journée.

    • > question
      9 avril 2006, par JOCE

      Tout d’abord merci à Faber et Antonio d’avoir répondu à mon message. les maîtres mots énoncés par Faber me rassurent et m’éclairent sur la FM. Je comprend tout à fait que l’apprentissage est la période la plus intéressante, mais pour moi celle-ci ne doit jamais cesser car si on croit tout avoir appris je pense qu’on ne peut plus aider les autres ni être sincèrement à l’écoute de l’autre puisqu’on ne peut plus douter et pour moi c’est le doute, la remise en cause qui font avancer et qui sont le terreau de la tolérance. Antonio demande pourquoi je veux être franc-maçon tout simplement parce que je me pose beaucoup de questions et je ne trouve pas forcément des personnes prêtes à échanger ou partager ces sujets. Dans le monde de communication où nous vivons il n’y a jamais autant eu de solitude et aussi peu d’échanges. Il y a énormément de communications en tout genre mais je trouve qu’une pensée unique fait son chemin et les gens sont de plus en plus frileux, n’osent pas s’exprimer. J’ai besoin d’échanger mais pas seulement, les cercles de pensées stériles ne m’intéressent pas je voudrais que mon énergie serve à quelque chose et il y a tant à faire ... La dernière chose qui freine encore ma décision c’est de ne pas pouvoir assurer les différents travaux, les planches, les réunions c’est un investissement personnel, un engagement dans un groupe et je n’aimerais pas faire les choses à moitié ne serait-ce que par respect des autres FM. Mon premier engagement est celui de mère, le deuxième est mon travail où je suis en constant apprentissage plus particulièrement en ce moment et je ne sais pas si je trouverais le temps sans que ceux-ci en patissent. je sais que moi seule peux trouver la réponse. En attendant je vais regarder de plus près les sujets abordés dans ce forum, j’en ai vu quelques uns qui m’intéressent particulièrement. Une autre question : pourquoi toutes les loges ne sont pas mixtes ? Quelle est la raison qui aujourd’hui avec l’esprit et la connaissance qu’on est censé avoir fait que des loges refusent catégoriquement la mixité. Se priver de l’avis, de la sensibilité de 50% de la population est très réducteur dans un sens comme dans l’autre. Merci et à bientôt sur ce forum.

      • La Franc-Maçonnerie et la mixité
        10 avril 2006, par Fabermother

        Bonjour Joce,

        En avant propos, je vous donne entièrement raison de réfléchir sur un engagement maçonnique par rapport à votre vie privée et professionnelle.

        Il est hors de question que cet engagement puisse nuire à vos deux priorités dans la vie quotidienne, car, a contrario, il doit les enrichir. Il faut mettre en place une organisation rigoureuse pour tout concilier.

        C’est peut-être le début du travail ! Prenez votre temps, rien ne presse : le temps n’est pas un ennemi mais un ami.

        D’ailleurs, il est plus difficile pour une femme et un mère de frapper à la porte, étant donné ses responsabilités ancestrales au foyer, son amour maternel viscéral et son intégration moderne (et souhaitable) dans un monde du travail où l’homme est encore prédominant (pas de rancoeur primaire dans ce propos, juste une constatation).

        Ce préambule n’est pas vraiment hors sujet, car il me permet d’enchaîner tout naturellement sur la place de la mixité en Franc-Maçonnerie.

        La Franc-Maconnerie spéculative, telle que connue à ce jour sous ce vocable, ne date que de 1717 sur l’intention. Et a vu le jour sur le sol de la Prude Albion (la Grande Bretagne). Vous pensez-bien qu’il était inconcevable, à cette époque, d’envisager que des femmes puissent travailler à côtés des hommes dans des réunions nocturnes !

        Le temps passant, en France la Grande Loge de France-GLF (deuxième obédience historique nationale avec le Grand Orient-GO)donna une charte maçonnique aux femmes qui se constituèrent en la Grande Loge Féminine de France-GLFF.

        Un Vénérable du GO, Georges Martin, ne fut pas en reste en recevant, avec l’accord de toute sa Loge, une femme : Maria Desraime. La Loge fut fermée momentanément par les hautes instances, mais le coup de départ était donné : ils créerent tous deux la première obédience mixte : le Droit Humain-DH. Après il y eu essaimage, de d’autres obédiences mixtes virent le jour.

        Pour l’anecdote, un seul courant, celui de Memphis et Misraim (courant Egyptien ésotérique et hermétiste) a suivi ... longtemps après il faut dire, avec une particularité intéressante : de mettre en place les 3 voies :
        -  masculine
        -  féminine
        -  mixte

        Actuellement, les rapports sont plutôt harmonieux et les Loges des différents courants se visitent ou se rencontrent dans des réunions "oeucuméniques".

        Personnellement, et ceci n’engage que moi, je respecte entièrement le choix de travailler ou non en mixité. On ne bouscule pas les Traditions comme celà, sans perdre un peu de son âme.

        Je dirais même que ce paysage "ternaire" me plaît, car chacun peut librement choisir ce qui lui convient le mieux.

        Je peux aussi vous dire que les Frères des Loges masculines ne sont pas les machos qu’on pourrait croire, mais bien souvent des Frères très respectueux de la femme et qui luttent pour que sa condition soit de plus en plus libre.

        J’ai essayé de ne pas faire trop long.

        Moi-même, j’ai choisi la mixité dès le départ, mais ce choix personnel ne me donne pas le droit de vanter un courant plus qu’un autre.

        Il n’y a pas qu’une seule maison dans le jardin du Grand Architecte !

        Bonne journée et au plaisir de vous lire,

        Faber

        • > La Franc-Maçonnerie et la mixité
          17 avril 2006, par EMEREK

          Bravo pour votre Forum. Un commentaire historique :Georges Martin ne faisait pas partie du G.O.D.F mais de la "Grande Loge symbolique écossaise" composée de loges "bleues"dissidentes du Suprème conseil de France.C’est dans une de ces loges(les libres penseurs du Pecq) que fût initiée Maria Deraismes fondatrice avec Georges Martin du Droit Humain. La quasi totalité des loges de la grande loge symbolique Ecossaise rejoindront la Grande Loge de France lors de sa création en 1894

          • > La Franc-Maçonnerie et la mixité
            17 avril 2006, par Fabermother

            Bonsoir et merci pour votre encouragement.

            Votre bravo sincère me touche le coeur, dans cette démarche de dialogue et d’échange que je dédie à deux Frères authentiques, comme je les aime, qui m’ont montré le chemin, ainsi qu’à mes Amis d’Infonie et à Serge.

            Que je dédie aussi à un Frère qui est venu me rejoindre dans cette aventure, et sur lequel je peux m’appuyer en toute confiance.

            Vous avez bien compris que les deux animateurs actuels (ça fait du bien de ne plus se sentir un peu seule) de ce forum travaillent pour la Franc-Maçonnerie Universelle, et non pour leur paroisse respective.

            Votre apport historique est précieux (surtout que je ne suis pas une historienne patentée de la FM). Il est souvent véhiculé des erreurs historiques, minimes au départ, mais qui peuvent entâcher l’histoire à l’arrivée.

            Je me permets donc de remettre votre contribution en haut de ce forum.

            Venez quand vous voulez, et installez-vous là où il vous conviendra.

            Faber

      • >> Réponse
        12 avril 2006, par Antonio

        Chère Joce(lyne, je préfère ; elle ne m’a pas démenti, alors allons-y)

        Voilà bien une question à laquelle il est malaisé de répondre : pourquoi toutes les loges ne sont-elles pas mixtes ? Il m’a fallu un certain temps pour concocter une réponse disons, hum, diplomatique. Vieux maçon mâle, je m’étais contenté, au début de ma vie maçonnique, d’enregistrer l’existence des loges féminines et mixtes au travers de leurs Obédiences, reconnues ou non pas mes Frères. Aujourd’hui j’ajoute : et mes S?urs. On avance, non ? Bien. Maintenant, non seulement j’enregistre leur existence mais en plus il me plaît de les reconnaître et de les accepter. A partir d’ici, vous qui me lisez, ne flashez pas sur les vocables homme, femme que je vais être amené à utiliser, ils ne font que désigner les deux versants de l’espèce humaine sans fonder de jugement de valeur ni de priorité de l’un par opposition à l’autre. Deux faces d’une même médaille. Et à ceux qui soutiennent qu’il y a un avers et un revers, je dis que ça tient aussi sur la tranche, il suffit de savoir comment en cherchant un peu.

        Il y eut des étapes historiques. Faber nous en a donné un aperçu avec l’épisode Maria Desraimes : D.H. en 1893. Jusque là, hormis les loges féminines d’adoption (on en a des traces depuis 1744, Ordre dit "de la Félicité", même au sein du GOF après 1778), pas de femmes libres. La raison ? A mon humble avis, cet état de choses tenait à la condition générale de la femme jusqu’à cette fin de XIXème siècle. Mis à part certains domaines artistiques (comme la littérature, par exemple) la femme, en tant qu’être capable de décisions, était absente de toutes les grandes réalisations comme des bases des principaux courants de pensée : de la politique (ou de ce qui en tenait lieu) comme de la religion de la philosophie ou des sciences (à de très rares exceptions près) et de la Maçonnerie tant Opérative que Spéculative. Je ne juge pas, c’est un fait. Il y eut donc un début. Et nous voilà à la naissance du XXème siècle avec une Maçonnerie mixte débutante et surtout libre de la tutelle des loges masculines.

        Pour en revenir plus spécifiquement à la Franc-Maçonnerie, les lecteurs non Maçons se doivent de savoir que la Maçonnerie n’existe pas sans l’aspect initiatique qui en est sa pierre angulaire. La grande question qui s’est posée aux Frères était la suivante : dans quelle mesure le contenu initiatique d’une société de ce type peut-il être transmis d’un homme à une femme et vice-versa ? Pour l’instant je pose la question et j’avoue humblement ne pas avoir trouvé de réponse qui me satisfasse. Je me dois de plonger encore et encore sur ce sujet. Je me dois aussi d’avouer que la remarque de Jocelyne est pertinente, remplie de bon sens et de nature à en troubler plus d’un (moi compris). Petit raisonnement simple : si les buts de la Maçonnerie universelle (dixit tous les sites des Obédiences et des loges que j’ai trouvés) sont l’amélioration de l’humanité au travers de l’amélioration de ses constituants, pourquoi le résultat des travaux des femmes seraient différents de ceux des hommes ? Il est vrai que le plan où se distinguent tous les travaux des Maçons est le plan individuel. Les Obédiences avec leurs règles respectives et le Loges dans le cadre de leur fonctionnement et rituel pratiqué offrent une diversité et une richesse propres à l’espèce humaine. L’ensemble des ces individualités enrichira le contenu ésotérique et traditionnel de la société initiatique. Le sexe des constituants a-il une importance ? Si oui, laquelle et sinon, pourquoi ?

        Je laisse ces questions ouvertes pour le moment. J’y reviendrai plus tard. Bien fraternellement, Antonio.

        • >mixité et transmission
          21 avril 2006, par joce

          oui c’est bien Jocelyne !

          merci pour votre réponse et merci également à Faber. Le fait de prendre l’exemple d’une médaille pour l’homme et la femme m’a beaucoup plu. Conçu du même métal, si proche et si loin, des faces qui peuvent être si différentes et le monde avance dans un équilibre parfois précaire. L’un ne va pas sans l’autre. Je comprend que l’initiation est importante, la transmission du savoir est le bien le plus précieux, un exemple personnel j’ai 40 ans et j’ai été élevée par une personne qui était née en 1906. On pourrait croire que la différence d’âge est un frein et que la différence de génération est synonyme d’incompréhension, dans mon cas pas du tout et même grâce à cet héritage de récits, grâce à tous les échanges j’ai déjà l’impression d’avoir vécu plusieurs vies à des époques différentes de la fin du 19ème siècle jusqu’à maintenant, pour moi le désir de transmettre, le désir d’apprendre balaye les barrières et il est tout à fait possible de faire abstraction du genre pour mettre en commun des cheminements de pensées différents mais qui finalement veulent atteindre le même but et je crois que c’est aussi le moyen pour de temps en temps se mettre à la place de l’autre pour percevoir son esprit et cela pourrait être une clef de l’initiation : comment un homme admet de recevoir le savoir d’une femme ? comment la femme transmet son savoir à un homme ? vice versa, avec tout le poids conscient ou inconscient d’une culture patriarcale. J’arrête pour ce soir et j’espère continuer ces échanges enrichissants

        • mixité
          22 avril 2006, par Eléonore

          Bonjour à tous.

          Bon j’ose une petite contribution, j’ai du mal, j’suis intimidée. Je me suis également plongée à plusieurs reprises dans cette réflexion. Dans plein de traditions différentes j’ai pu observer, que l’initiation homme- homme et l’initiation femme -femme était rigoureusement observée, quelque soit la structure de cette société, patriarcale ou matriarcale. Sauf dans quelques cas. J’essaye de sortir, pour réfléchir, du concept de domination de l’un ou l’autre sexe, l’histoire à ce sujet est longue. Je pense que le fait que les initiations se soient souvent déroulées sur ce modèle, c’était en fait une mesure de sagesse nécessaire pour que la transmission ait une plus grande chance d’arriver à son terme. Comme je pense que le maître qui initie à un rôle de miroir par rapport à la danse que va offrir l’apprenti en recherche, c’est plus facile s’il est du même sexe, et même si l’attachement de l’apprenti pour son maître est grand, ils n’auront pas à affronter certaines difficultés. En revanche s’ils sont de sexe différents, la danse de l’apprenti peut avoir une autre couleur, son attachement peut être différent, le piège de la séduction étant présent. Cela oblige le maître à une plus grande vigilance et l’apprenti à être conscient de ce qui bouge au fond de lui. Un vrai nettoyage du lien qui les unit. Bien que séparé par leur nature propre, cela peut être un enrichissement énorme car deux sensibilités différentes pour comprendre la même chose. A la dernière question d’Antonio, j’ai envie de répondre oui et non et même je sais pas. Bien que je n’aie aucune expérience des Loges maçonniques, je ne suis pas sure de ce que je vais écrire mais je peux bien imaginer un peu. Je pense que cela dépend des besoins présents des constituants pour poursuivre leur travail. Je trouve important qu’ils puissent s’offrir leurs différences s’ils le peuvent. Mais ce qui est très important est que les résultats se ressemblent bien qu’ayant sans doute une expression différente. Le sexe des constituants n’est pas important si les uns et les autres des deux sexes sont en parfaite confiance et ont bien nettoyé les liens d’amour qui les unissent. En tant qu’hommes et femmes, ils ont sûrement travaillé sur les même traits caractéristiques à notre espèce qui sont similaires quelque soit l’individualité, le sexe et qu’ils l’aient fait séparément ou ensembles. Ils ont sans doute fait le même boulot même s’ils s’y sont pris différemment. Cela peut être l’occasion de balayer des siècles d’incompréhension entre les hommes et les femmes. Et en fin de compte à travers et par l’homme et la femme que reste t’il à part l’Homme tout simplement (ne pas y voir un propos machiste non plus !). Eléonore

        • > Réponse
          28 avril 2006, par Antonio
          Mixité (suite)

          Bonsoir à toutes les deux.

          Je vous avoue être particulièrement touché et ravi par vos commentaires. La forme unique que je donne à mon propre commentaire me permet d’une part de ne pas trop amincir la colonne, et me permet d’autre part de fusionner en un seul tenant ce que vous avez si intelligemment écrit toutes les deux.

          Dans les traditions que je connais les éléments masculin-féminin sont toujours accolés d’une manière ou d’une autre : tantôt joints tantôt opposés. Dès lors, l’image que j’ai pris de la médaille n’est pas anodin. S’il y a bien un avers et un revers, je n’ai pas précisé qui, du masculin ou du féminin, est l’un ou l’autre. Il est difficile, pour ne pas dire impossible de déterminer quel caractère est symbolisé par l’avers et lequel par le revers. Il est habituel en symbolisme d’attribuer l’élément féminin à la nuit comme à la lune. Il n’est pas question d’obscurantisme en quoi que ce soit à ce niveau, n’importe quel bon dictionnaire sur le symbolisme donnera les premières clés. Le binaire, en symbolisme se trouve quasiment sous tous les pas.

          La remarque de Jocelyne sur la Tradition, en inversant le concept est très intéressante. Elle permet d’envisager la transmission traditionnelle sous un angle inédit : "Comment un homme admet de recevoir le savoir d’une femme ? (et vice-versa bien sûr) ". N’ayant pas reçu l’initiation au travers d’une femme il m’est difficile d’en parler mais ce n’est pas pour cela que le sujet ne m’intéresse pas. Cependant comme la Franc-Maçonnerie est une société Traditionnelle de type initiatique il est nécessaire que tant la Tradition que l’initiation y trouvent leur compte. Toute parole ou raisonnement qui font fi de l’une ou de l’autre doivent être dès lors écartés. Jocelyne et Eléonore n’ayant pas été initiées ont du mal à plonger dans ce sujet. Faber et moi (comme d’autres Frères ou S?urs inconnus) sommes un peu paralysés par la promesse faite il y a longtemps. Je pense tout de même que nous pourrons trouver matière à discourir sans enfreindre notre parole donnée. René Guénon y est bien arrivé lui et, tant qu’à faire, il peut bien être prendre le rôle de fil rouge.

          Ensuite il y Éléonore qui se lance aussi et met l’accent sur la différence. Déjà en Loge unisexe, c’est cette même différence entre les constituants qui va créer l’égrégore particulier de la Loge. Le fait que cette dernière soit mixte ne fait qu’accentuer la différence. Mais cette différence est-elle de même nature que la précédente ou est-elle sublimée ou transcendée ou diminuée d’une quelconque façon en Loge mixte ? That’s the question ! Pour suivre Eléonore, j’adore sa petite phrase, je cite : "Je trouve important qu’ils puissent s’offrir leurs différences" et elle continue avec "s’ils le peuvent" : tout un programme ! A méditer soigneusement. Sa conclusion rejoint ma médaille, dans la forme de l’unité reconstituée.

          Y a pas à dire, nous progressons. Au plaisir de vous lire toutes et tous, Antonio.

  • > question : une réponse
    16 mars 2006, par Antonio

    Bingo ! Faber m’a devancé et avec talent. La question ayant le mérite de la franchise et de la clarté, elle devrait susciter une réponse, que dis-je, des tonnes de réponses à la hauteur. Merci Faber pour la tienne, je te suis de tout c?ur. Je passe momentanément sur l’aspect croyance. Ce sujet mérite à lui seul de longs développements, car, n’étant pas spécifiquement maçonnique, il risque de nos égarer. Quoique, en y réfléchissant bien, ...

    Il est tout à fait vrai que Joce(lyne ? OK je prends) a mis le doigt sur un des aspects qui, vu de l’extérieur, a de quoi en rebuter plus d’un (ou d’une) : hiérarchie, dépendance. Ces notions prises au pied de la lettre donnent toutes les dérives que les médias ont exposé et que la Justice a poursuivi, tous deux avec raison. Vous vous doutez bien, chère Jocelyne, que l’institution maçonnique ne peut se contenter de ce seul niveau de compréhension. Il est un aspect primordial de l’Ordre Maçonnique que les cherchants oublient un tant soit peu et c’est la base initiatique sans laquelle l’Ordre n’existerait pas. Par petites touches, notre Faber a placé quelques remarques judicieuses sur ce sujet que je me contente d’approfondir un chouia.

    Si nous parlons d’initiation, de connaissances il sera aussi question. Si hiérarchie il devait y avoir, seule la connaissance permet de s’élever et c’est tout aussi vrai dans notre monde et à toutes les périodes de l’humanité. Je ne saurais trop vous conseiller à ce sujet ’Aspects de l’Initiation’ par René Guénon. En poursuivant le raisonnement, l’initiation permet à un nouvel adepte la mise du pied à l’étrier. Le reste c’est à la force du poignet et souvent seul qu’il va falloir l’acquérir. Parce qu’il va en falloir de la force ma chère Jocelyne. Pour apprendre à parler et se taire, pour exposer et écouter, pour rester et partir, pour donner et recevoir, ... sous le regard des autres. Il est de fait que si une quelconque hiérarchie réelle (comme dans une armée) tenait une baguette pour diriger les destinées des Frères et S?urs, elle ne saurait exister. Et s’il s’en trouve qui les utilisent (les baguettes), l’Ordre devrait avoir le courage de s’en séparer (des membres).

    Mais poursuivons. Si apprentissage il a, il faut trois composantes : l’élève, le maître et la matière à apprendre. J’ai bien dit apprendre et non enseigner, la différence est intéressante. Il ne peut y avoir de Maître en Maçonnerie qui dicte à ses apprentis ce qu’ils doivent dire ou penser. Comme Faber l’a si bien détaillé, le Maître n’a pratiquement que des devoirs et responsabilités et de si bien maigres pouvoirs. Alors ne parlons pas de l’illusion de vouloir enseigner nos erreurs, mais pour apprendre, je suis toujours partant.

    J’ai été assez long pour aujourd’hui. Voilà quelques idées. A vous la réflexion. Amicalement, Antonio.

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
11 février 2006, par inouss
comment devenir franc maçon ?

Avec tout le respect que je vous dois, j’aimerais devernir un franc maçon ; comment proceder ? Plus de detail sur cet ordre. Merci

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    15 mars 2006, par Fabermother

    Bienvenue.

    Je vais vous répondre par une autre question : pourquoi désirez-vous devenir franc-maçon ? Et une question subsidiaire : que pensez-vous que la franc-maçonnerie peut vous apporter ?

    Dans l’attente du plaisir de vous lire.

> Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
5 janvier 2006, par Corinne

Bonjour

Je suis nouvellement initiée à la GLFF et je dois faire un travail sur les 3 marches du rite REAA

Mon ami, compagnon au rite "émulation" ne peut m’aider

Auriez-vous des renseignements à me communiquer ou des adresses de sites à visiter, d’une façon urgente

Merci d’avance

Très fraternellement

Corinne

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    8 mars 2006, par appo

    salut chère Corinne,

    Voila, je m’appelle Appolinaire Louis de Gonzague, je suis camerounais et je vie au cameroun. Mon email : Appolinaire.ramses@yahoo.com.

    Je voudrais adhérer à la franc maçonnerie. Evoyer des mails afin que je sache quoi faire.

    Merci

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    8 mars 2006, par appo

    Salut,

    Je m’appelle Appolinaire Louis de Gonzague. Je suis camerounais et j’ahabite au cameroun. J’aimerais que vous m’envoyiez toutes les informations nécessaire afin que je puisse adhérer.

    Mon adresse est la suivante : appolinaire.ramses@yahoo.fr

    J’attends impatiemment votre réponse.

    Sincèrement,

    Appolinaire.

  • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    15 mars 2006, par Fabermother

    Bonjour Corinne.

    Je viens sans doute un peu tard participer et répondre. Tu as sans doute présenté ton travail depuis ...

    Toutefois, je me permets de rappeler que, quelque soit le rite (pour la grande majorité des rites tout au moins), les 3 marches de l’orient sont là.

    Que vois-tu sur la première marche ? Que vois-tu sur la deuxième marche ? Que vois-tu sur la troisième marche ?

    C’est par l’observation que l’on avance dans la compréhension. Oublie un peu les sites et lectures de vulgarisation. On t’a donné des outils, il faut t’en servir. Ton silence actuel te permet d’exercer, d’affiner, ta vision et ton écoute, il faut en profiter.

    Bon cheminement, et si tu le désires je reste à ton écoute.

    Bien fraternellement (et sororellement).



 

LOGO SPIP Réalisé sous Spip

Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net

Déclaré à la CNIL sous le n°1153442