rocbo menu

logo ARTICLE 59


Dans la même rubrique


Les Prud'hommes
Dilution d'Infonie
Le forum des forums
Message de Tiscali-Chez.com Pages perso
Forum Pierre Henri Bunel
Tiscali France
webmaster@respublica.fr
Les sites d'infoniens
Quand c'est fini enni nini ça recommence
Pétition
Fabien et Christelle : Le message
Que va devenir Infonie ?
L'Equipe Tiscali Infonie : Le message
Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie

archives decembre 2006 par fabermother


Les Tenues Blanches...

La Franc-Maçonnerie est un ordre humaniste et ésotérique très ancien. Ses racines plongent dans plusieurs Traditions, au fil des âges, la plus récente étant celle des Compagnons Bâtisseurs, la plus antique se perdant dans la nuit des temps.

Une Tenue Blanche est une soirée où nous avons plaisir à accueillir les parents, les amis proches, les sceptiques honnêtes, pour dialoguer, pour informer de notre recherche et de notre implication dans la vie au quotidien.

La page active du forum se trouve à l'adresse:
rocbo.net/spip/article.php3?id_article=59

Liens
 Archives des forums
 Les Pages Maçonniques Européennes
 Weblog Hiram.be
 Le blog de Tao








Bienvenue Johan !!!
30 décembre 2006, par fabermother  

Bonjour toutes et tous,

Je souhaite la bienvenue à Johan qui vient de débarquer dans ce monde à Midi (hé oui, l'heure symbolique ...). Les travaux sont ouverts pour Johan.

Qui est Johan ? Mon premier petit fils après une tribu de cinq petites filles. Va pas être chouchouté celui-la avec toutes ses cousines qui réclamaient un cousin !

J'entends déjà les cris de joie d'Anaïs, Elisa, Emma, Lee-Noa, Lili-Jeanne (citées par ordre d'entrée en scène)...

Avant de faire réfléchir Johan sur la mort, on va d'abord s'atteler à lui apprendre la vie, hein !

Je vous embrasse,

Faber

  • > Bienvenue Johan !!!
    30 décembre 2006, par MOMO  

    Bienvenue parmi nous JOHAN, tu entres aujourd'hui dans ta pèriode de vie terrestre, je te souhaite un chemin long et avec le moins possible d'embuches. Si embuches il y a, je te souhaites suffisamment de forces pour les surmonter. De toutes façons tous ceux qui t'entourent t'aideront sur ce chemin, et, en ce sens, je pense surtout à ta Grand-Mère que je connais bien et que j'estime au plus haut point ; tu es en bonnes mains. Par contre, avec toutes ces filles autour de toi, je te souhaite bien du courage ! (plaisanterie, mes Soeurs, que serions nous sans vous). Je partage ta joie ma TCS Faber et je t'embrasse TF.

    Bon bout d'An à tous, Frères et Soeurs maçons ou pas de ce forum. Je vous aime tous pareillement. Je vous retrouverai tous avec grand plaisir dès que ce fichu mois de décembre, funeste pour moi, aura pris fin, ma torture annuelle depuis 57 ans ; je vois le bout du tunnel et le soleil commencer à luire à nouveau, c'est le principal, la vie devient belle à nouveau et de nouveaux projets germent dans ma tête. Mon printemps à moi n'est pas le même que celui de tout le monde et je m'en excuse.

    • Bon bout d'an TCF ...
      30 décembre 2006, par fabermother  

      ... oui, bientôt la nouvelle année civile. Nous allons repartir, ensemble, coeur à coeur, pour essayer avec nos petits moyens mais notre détermination de chaque jour, de faire un monde meilleur.

      N'oublie pas mon TCF que quand tunnel il y a, il y a aussi toujours des Frères et des Soeurs avec une lanterne à la main pour que tu ne tombes pas. Sol invictus. La Lumière brille.

      A très bientôt ...

      Faber

      • > Bon bout d'an TCF ...
        30 décembre 2006, par MOMO  

        Ma BAS Faber, Tu fais bien de me le faire remarquer."lapsus calami" regrettable que j'ai fait là ; J'aurais tout aussi bien pu écrire "rutile" en parlant de notre cher Astre Solaire. Je pense que le symbole fort de notre ordre continuera quand même à briller de tous ses feux pour moi malgré ce manque de respect involontaire de ma part. A très bientôt Je t'embrasse TF. MOMO

        • ha bon !
          30 décembre 2006, par fabermother  

          Mais mon BAF, je n'ai pas eu l'intention de te faire remarquer quoi que ce soit, si ce n'est que nous sommes unis dans la recherche commune et fraternelle de la Lumière ... qu'elle soit lunaire ou solaire. Et que seuls, nous cheminons ensemble.

          De toutes façons on sait bien que le soleil a rendez-vous avec la lune ...

          Très douce nuit,

          Faber

        • > Bon bout d'an TCF ...
          31 décembre 2006, par Eléonore  

          Pas d'inquiètude Momo !

          Il y a une expression dans le monde de chevaux ou j'évolue, que l'on dit à celui ou celle qui est triste : Le Soleil se lève pour tout le monde chaque matin...

          Des bisous...

          Eléonore

  • > Bienvenue Johan !!!
    30 décembre 2006, par Sarah  

    Bienvenue à toi Johan !!!

    Que ta vie soit lumineuse !

    Que chacun de tes souffles nourrisse ton âme ! Que ta vie soit simple dans la complexité,

    Que ton authenticité soit ton guide et que dame sagesse t'inspire à chaque instant.

    Joie, Amour, Paix, Santé...

    Par le coeur de ta grand-mère sans besoin de mots ce message te parviendra.

    Un gros calin petit bout d'amour si grand. Merci déjà pour cette lumière que tu offres au monde par ta simple présence.

    Heureuse pour toi Faber.

    D'excellentes célébrations de fin d'année à toutes et tous.

    Sarah

    • > Bienvenue Johan !!!
      30 décembre 2006, par EMEREK  

      Bravo Faber...Johan c'est pas mal comme prénom pour un petit fils de maçonne...

      Les enfants sont des parcelles divines d'éternité...

      Une seule chose aujourd'hui m'a malheureusement obsédé et endeuillé :

      un homme (quel que soient ses crimes ) a été mis à mort...

      Cela aurait pu être évité ...

      Ce que donne l'Eternel nul n'a le droit de le reprendre ,

      Surtout le souffle vital...

      Bref...

      • > Bienvenue Johan !!!
        30 décembre 2006, par isis  

        bonsoir

        j ai eu toute la journee un poids sur le coeur, emerek..... je ressens exactement la meme chose que toi

        malgre la bonne nouvelle de la naissance de Johan, a qui je souhaite le meilleur dans notre monde, et qui a pourtant eclaire de soleil ce jour

        isis

      • Un être meurt, un être nait
        30 décembre 2006, par fabermother  

        Mon BAF Emerek,

        Si la nouvelle de la naissance un peu anticipée (il n'était attendu que dans 15 jours) de Johan n'avait pas chassé les nuages, j'aurais été mal-à-l'aise toute la journée avec la lecture matinale des news sur internet.

        Je suis également profondément choquée de voir que la mort d'un homme par des bourreaux (quand on tue froidement, on est forcément des bourreaux) puisse donner du sensationnel et des sentiments de satisfaction chez certains.

        Même si le pardon est difficile, voire impossible dans certains cas comme celui-là (nous ne sommes que des êtres humains), je ne conçois pas qu'on puisse répondre à la barbarie par la barbarie. C'est un déshonneur pour notre dite "civilisation".

        Détruire une vie n'a jamais permis d'en construire une autre.

        J'espère que Johan (que son prénom le suive sur son chemin) verra disparaître définitivement la peine de mort !

        Bien fraternellement,

        Faber

      • > Bienvenue Johan !!!
        30 décembre 2006, par MOMO  

        Tout à fait en phase avec toi au sujet de l'exécution bestiale d'aujourd'hui. Et quand je dis bestiale, je pense que même les animaux les plus cruels ne se fourvoient pas dans de tels égarements. Rendre les Hommes meilleurs peut paraître bien utopiste parfois, mais notre devoir est de persévérer. Douce nuit quand-même MOMO

        • > Bienvenue Johan !!!
          31 décembre 2006, par Eléonore  

          C'est vrai au niveau bestialité, il n'y a pas mieux que certains primates du genre sapiens sapiens. Même l'imagination animale n'a pas pu inventer la condamnation à mort.

          Moi je dis qu'au lieu de condamner à mort comme ça, on ferait mieux d'inventer dans notre textes de loi une condamnation à vie de travailler à la construction, à la réparation, et aux bien être des autres humains et de tout ce qui vit.

          Et les prisons deviendraient des lieux ou on réfléchirait au devenir de l'Homme. Donc cela n'en serait plus vraiment une, de prison.

          C'est surement utopique, il y a trop de colère, de barbarie et d'inconscience dans les uns et les autres, je me fais un roman de science fiction, mais que voulez vous l'idée me plait.

          Eléonore

        • Hanging....
          1er janvier 2007, par EMEREK  

          Exécution Bestiale oui,

          mais aussi très professionnelle.

          Impeccable :la position du noeud sur le côté,la longueur de la corde,ni trop longue ni trop courte. La mort instantanée par la technique anglo-saxonne du "Long drop" avec rupture immediate du cou...

          >>>comme dans les livres Bienvenue Johan !!!
          31 décembre 2006, par Sarah  


          Hier midi quand j'ai entendu que cet homme devait être exécuté ce jour, le jour de l'Aïd de plus, je n'y croyais absolument pas... comme une rupture dans mon esprit... Une sidération et puis... une profonde tritesse...

          ... Autant pour lui, que pour ceux qui exécutent et créditent cette action.

          Pour moi, c'est très grave et celà ne nous élève pas.

          “Pardonnes leur (ai-je entendu...) ils ne savent pas ce qu'ils font !”

          Endeuillé est bien le mot... car c'est une partie de notre humanité sur plusieurs niveaux qui a été assassiné hier.

          Tout est relié.

          Sarah

      • > Bienvenue Johan !!!
        30 décembre 2006, par fabermother  

        Avec autant de pensées d'amour, le p'tit bout de chou l'a pas intérêt à bouder la vie ...

        Je pense à tous ces enfants qui naissent sans amour autour, sans environnement douillet (qui ne veut pas dire luxe et richesse). Et dans mon bonheur j'ai une partie de mon coeur qui pleure.

        Une grande pensée pour toi Sarah, qui sait bien de quoi je parle.

        Faber

    • > Bienvenue Johan !!!
      30 décembre 2006, par Eléonore  

      Bienvenue au monde petit Johan.

      Les nouveaux nés m'émeuvent énormément, ils sont là et pas encore vraiment toutefois. Leurs yeux sont encore pleins d'étoiles et je les ressens reliés à quelque chose de si immense, oui ils m'émeuvent à en pleurer parfois.

      Puisses tu Johan grandir sans jamais perdre mémoire de cette lumière si typique aux nouveau nés.

      Moi, ce jour d'aujourd'hui, il y a 17 ans pile, c'est ma fille, Djinni, que je tenais dans mes bras et tétant goulment à cette heure, mais elle, elle est née en même temps que le soleil s'est levé, comme un bouchon de champagne. Elle porte Djinni pour prénom afin qu'elle n'oublie jamais son essence divine. Et je crois pouvoir dire aujourd'hui, qu'elle ne l'a pas oubliée.

      Johan, je peux te dire sans me tromper que le 30 décembre, c'est un bon jour pour naître.

      Et tu as plein de fées et de bons esprits penchés sur ton berceau.

      Eléonore

      • Ca alors !
        30 décembre 2006, par fabermother  

        Désormais, le 30 décembre il y aura double anniversaire.

        Encore un lien supplémentaire ... Dis, il va falloir songer sérieusement à créer la secte des capricornes (la maman de Johan est "aussi" capricorne).

        Tu embrasse très fort Djinni la petite magicienne pour moi. Et pour toi, une grande brassée de bisous.

        Prend bien soin de toi. C'est un ordre.

        Faber

        • > Ca alors !
          31 décembre 2006, par Djinni  

          Gros bisous à toi aussi Faber,cette fois c'est moi, pas de confusion sur ce coup là :)

          Bisous au petit johan et à tous !

          Djinni

    • > Bienvenue Johan !!!
      30 décembre 2006, par C-line  

      Bienvenue à toi, Johan !!!

      Que d'amour dans un si petit coeur, Que de lumière dans des si petits yeux. Que d'énergie dans un si petit corps. Que de bonheur dans un si petit être !

      Pour tout ceux qui croiseront ton chemin, je te remercie d'être né. Et je t'embrasse très tendrement.

      • > Bienvenue Johan !!!
        30 décembre 2006, par fabermother  

        Merci douce Céline.

        Voici bien les mots d'une Maman aimante. Quelle chance a ta petite fille ! (comme tu as de la chance de l'avoir).

        A bientôt et beaucoup de tendresse.

        Faber

    • > Bienvenue Johan !!!
      31 décembre 2006  

      Johan bienvenue dans notre monde terrestre !!

      Avec un tel héritage, petit Johan sera un grand homme,

      Grosse affection à ce petit bout

      Mickael

    • > Bienvenue Johan !!!
      31 décembre 2006, par Cobravif  

      Ma bien chère Shabbataï,

      Françoise et moi te disons notre joie.

      Cela me rappelle la venue de Lili-Jeanne, il y a quelques dix ans (à peu près, si je ne me gourre pas ; j'étais à Bruxelles)...

      Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts, mais j'ai l'impression que c'était hier...

      Mega heptazous au nouveau venu, et à toute ta « smala ».

      Cette nouvelle est un rayon de soleil à la veille de cette nouvelle année que je souhaite à tous meilleure que la triste (pour un certain nombre d'entre nous) 2006 qui s'achève.

      Que le C.[censuré].l lui pèle, à cette année maudite...

    • > Bienvenue Johan !!!
      7 janvier 2007, par TAO  
      Grands-parents

      Lorsque les enfants ont enfin quitté la maison pour vivre leurs propres vies, on trouve un instant de répit.

      Puis viennent les petits enfants avec un nouveau rôle que celui de grands-parents.

      Responsabilité sans fin avec beaucoup de joie.

      Fraternellement.

    Mourir à son anniversaire
    30 décembre 2006  

    Et si chaque anniversaire est une sorte de mort ? On meurt à un âge de soi, un âge que l'on ne revivra plus. Or selon certaines théories, chaque âge nous invite à travailler sur un aspect de soi, sur un besoin à satisfaire, sur une ressource à développer. Ce phénomène est très visible lors du premier cycle de 7 ans : Le passage d'un âge à l'autre est très important, les enfants sont souvent très émus à leur anniversaire, et ensuite, ils répètent souvent leur nouvel âge.

    Et si le rituel de la fête anniversaire était une sorte d'initiation ? On souffle les bougies, on mange le gâteau, on ouvre les cadeaux. Sans réfléchir, parce que ça se fait comme ça. Et pourtant :

    Les gens se réunissent, l'ambiance est à la fête. Chacun prend sa place à table, en fonction de sa place dans la famille. Respect de la tradition. Et puis on éteint les lumières : il fait noir. Le noir, couleur de la peur. Noir comme la nuit, comme dans un tunnel (ou un cabinet de réflexion). Tout peut arriver. Au bout de l'attente arrive le gâteau avec les bougies : au bout du tunnel est la lumière. Pas n'importe laquelle : celle de la chandelle. Cette union de cire et de mèche qui ensemble peuvent se transformer. Par le sacrifice, passer de l'état de matière à l'état de lumière... Chaque année, une bougie de plus, chaque année une plus grande lumière, chaque année un peu plus de souffle nécessaire pour les éteindre toutes. Le souffle : l'énergie en soi. L'action est dans l'expir. Plus l'expir est fort, plus la force est grande. La force doit grandir chaque année. C'est l'épreuve : on applaudit quand elle est réussie. Et puis viennent les cadeaux : en fait de nouveaux outils pour travailler de nouvelles compétences qui seront nécessaires lors de la nouvelle année : des jouets pour apprendre (prendre en soi), pour éveiller (devenir conscient). Et quand la fête est finie, la vie reprend son cours, mais la situation est différente ...

    Il y a l'année de naissance et l'année civile. Demain c'est le passage vers une nouvelle année. Même démarche, mais collective. Je vous souhaite une belle journée, et pour demain, un bon réveillon

    • > Mourir à son anniversaire
      30 décembre 2006, par fabermother  

      Cher Anonyme,

      Le titre m'a fait peur mais la suite me rassure...

      Au mot "mort" je préfère le mot "transformation" ou "transmutation".

      La transformation de l'être est continuelle, que ce soit physiquement, intellectuellement, affectivement. En ce sens il se calque sur l'évolution permanente du Cosmos et de la Nature.

      Héraclite disait qu'on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve.

      Cette évolution ne devient transmutation que quand on a pris une voie initiatique (et je ne parle pas spécialement de la FM, qui fait partie des voies initiatiques).

      On avait déjà abordé cette réflexion, quand j'ai un moment, je vais rechercher les échanges et les faire remonter.

      Pour l'année civile, c'est encore autre chose. Notre calendrier actuel est plutôt batard en la circonstance. Enfin, pas tout en même temps.

      Comme on dit chez moi : "Bon bout d'an".

      Faber

      • renaître à son anniversaire
        30 décembre 2006, par C-line  

        Le titre était choisi ...

        En effet, tout change, tout le temps. Comme l'homme a besoin de marqueur du temps, il se fixe des dates anniversaire, même si bien souvent aujourd'hui n'est pas très différent d'hier. L'évolution est lente. Sauf lorsqu'il y a une "Grande Expérience de l'être". Dans ce cas, on fait un bond ...

        En fait, ma petite réflexion portait aussi sur le vide du sens de l'anniversaire. J'ai l'impression que le rituel a perdu sa substance, comme pour tant d'autre choses

        Questions : De quelles autres voies initiatiques parles-tu ? Existe-t-il une expression maçonnique (que tu peux nous communiquer) pour souhaiter une bonne année ?

        PS : Je pensais que tu m'aurais reconnue ;-)

        Affectueusement, C-line

        • Au gui l'an neuf !
          30 décembre 2006, par fabermother  

          Chère Céline plus anonyme ;-D)

          L'anniversaire comme une fête superficielle (et nombriliste) ne m'intéresse pas. Je préfère la pensée d'un évènement ternaire : une femme, un homme, une nouvelle vie.

          Passées les années de l'enfance où l'anniversaire est l'occasion d'avoir des cadeaux et voir qu'on est entouré, l'anniversaire est un moment de faire un certain point.

          Et une forme de méditation sur le chemin parcouru depuis cet instant.

          Il n'y a pas d'expression maçonnique particulière pour la bonne année.

          Mais je peux te donner le vrai sens de l'expression "au gui l'an neuf" qui vient du celte "O Ghel an Heu" qui signifie "Que le blé lève".

          Cette phrase était prononcée par les druides au solstice d'hiver (où ils coupaient le gui sacré sur les chênes non moins sacrés, et rappelait que la nature revivait.

          Pour ton autre question, les voies initiatiques sont nombreuses à travers les siècles, les civilisations, les pays.

          La question est très vaste, et déborde un peu d'une Tenue Blanche Maçonnique, mais si ça t'intéresse, je peux prévoir un article non exhaustif sur le sujet.

          Bisous,

          Faber

    • Mourir ? Vivre ?
      31 décembre 2006, par Cobravif  

      On ne vit que deux fois, la première à sa naissance, la seconde quand on passe la dernière porte...

    Les Innocents et la Dame
    28 décembre 2006, par fabermother  

    Bonsoir

    Selon notre calendrier, aujourd'hui c'est la fête des Innocents. On peut ajouter devant "saints" pour ceux qui y tiennent.

    Juste pour vous dire qu'il y a déjà longtemps une Dame, que je connais, a donné la vie ce jour-là à une petite fille. La Dame s'appelle Marie (j'invente pas, c'est officiel).

    La Dame a eu d'autres enfants, avant et après la petite fille, dont certains sont morts avant elle.

    Cette Dame, je l'aime.

    Elle est maintenant agée, et malade. Mais elle a tout donné de ce qu'elle pouvait donner. Fière, courageuse, aimante, battante.

    Sans jamais porter de jugement inconsidéré ni se plaindre, même dans les pires extrêmes et devant la mort, les morts qu'elle a vu en face.

    Merci ma Mère.

    Faber

    • > Les Innocents et la Dame
      28 décembre 2006, par EMEREK  

      Très,très bon anniversaire Faber...

      Une pensée pour toi.

      Fraternellement

    • > Les Innocents et la Dame
      28 décembre 2006, par isis  

      bonsoir

      faber : bon anniversaire avec un enorme chaudoudou.

      je comprends pourquoi cette fete des saints innocents est importqnte...

      dire ''merci'' a ma mere...

      de mon refuge camarguais

      isis

    • > Les Innocents et la Dame
      29 décembre 2006, par MOMO  

      Je te souhaite un très bon Anniversaire ma BAS. Tu as de la chance d'avoir une Maman telle que tu l'as décrite et il faut dire aussi qu'elle a beaucoup de chance d'avoir une fille comme toi. Beaucoup de bonheur et d'Amour pour toi. Je t'embrasse. MOMO

    • > Les Innocents et la Dame
      29 décembre 2006, par Sarah  

      Alors cette magnifique Aurore du jour des innocents au petit matin et la beauté, la force, la lumière et l'amour qu'elle a nourrit en moi je te l'offre.

      Bon anniversaire Faber. A toi la fille et à Marie la mère.

      Sarah

    • > Les Innocents et la Dame
      29 décembre 2006, par Bill  

      Il semblerait qu'il y en a une qui n'aurait pas voulu raté les fêtes de fin d'année pour rien au monde !! c'est révélateur !! (lol).

      L'héritage qu'elle nous a laissé, nous on l'aime, et donc par extension on aime aussi cette Dame.

      3B ma Bien Adorable Faber.

      Bill

    • > Les Innocents et la Dame
      29 décembre 2006, par Loïc  

      Une maman qui vous borde au lit laisse un parfum de sommeil... Quelle jolie citation pour résumer ton post Faber.

      Je te souhaite, avec un peut de retard, un doux anniversaire Faber. Si tendrement. Loïc

    • > Les Innocents et la Dame
      29 décembre 2006, par Eléonore  

      Tu diras de ma part à cette Dame que je la remercie de tout mon coeur d'avoir eu la bonne idée de te mettre au monde.

      Je t'aime

      Eléonore

    • > Les Innocents et la Dame
      29 décembre 2006, par C-line  

      Bon jour Faber,

      Oui, une maman donne tout ce qu'elle peut donner, et parfois même un peu plus. La tienne a donné à la Vie une petite fille qui a grandit, une petite fille ... et même un peu (beaucoup) plus.

      Merci à elle pour ta naissance, et pour t'avoir, par son exemple, modelée telle que tu es. Merci à elle, merci à toi.

      Je te souhaite un très doux anniversaire et je t'embrasse avec beaucoup d'affection.

      Céline

    • > Les Innocents et la Dame
      30 décembre 2006, par fabermother  

      Merci, merci à vous toutes et tous pour vos si jolis posts et vos pensées fraternelles.

      Aujourd'hui, comme vous le savez, mon cadeau d'anniversaire vient d'arriver. LOLL

      J'y vais, suis débordée ... ;-)

      Lumineuse journée,

      Faber

    Elle m'accompagne chaque jour de ma Vie.
    28 décembre 2006, par Bill  
    Elle m'accompagne chaque jour de ma Vie.

    Nous nous sommes rencontrés un jour d'octobre 83. Depuis j'ai croisé personnellement son chemin plusieurs fois. A maintes reprises, je l'ai côtoyé par personne interposée.

    Quand sa main m'a caressée la première fois, j'ai senti ce froid et ce vide m'entourer. Une tristesse m'a envahi en même temps. Cette tristesse d'être seul et loin de ceux que j'aimais. Pourquoi en arriver là ? Loin de chez moi et loin des miens.

    Ces années supplémentaires qui m'ont été offertes m'ont poussées à chercher encore plus loin. Ce passage d'un état à un autre, a quoi ressemblerait il ?

    Chacun sa vie, chacun sa philosophie. Chacun répondra avec ses croyances et sa façon de dominer les paradoxes de nos rituels. Chacun sa compréhension des choses et à chacun son chemin.

    Elle n'est pas une fatalité, mais une certitude. L'être humain est en sursit ; en fait il naît pour en passer par là.

    L'accepter pour soi ou pour un proches est toujours difficile. Mais il y a une voie refusant la négation. Cette voie de l'acceptation, qui sans être résignation, nous est personnelle. Ce chemin que nous devons parcourir, cette quête du Graal est la voie qui permet à l'individu de trouver sa paix intérieure.

    Faire vivre au F.M. le psychodrame de la mort et de la résurrection d'Hiram, c'est lui faire parcourir le chemin cosmique de l'initiation au cours duquel, à la fin, la chair putrescible aura quitté les os incorruptibles. M.. B.. !

    De toutes les façons, seul ou accompagné, ce combat que l'on pense perdu d'avance sera personnel et intime.

    Je voudrais juste effleurer l'interprétation Alchimique car dans quelques manuscrits anciens, on trouve de cet art plusieurs définitions. Hermès dit : " L'Alchimie est la science immuable qui travaille sur les corps à l'aide de la théorie et de l'expérience, et qui, par une conjonction naturelle, les transforme en une espèce supérieure plus précieuse ».

    Aujourd'hui je sais que la Dame Mort peut venir me voir aussi souvent qu'elle le désire, ou seulement quand elle devra faire son uvre. Je l'attends avec quiétude et sans appréhension. Car je sais ou je vais et que la vie contient la mort, pas la séparation.

    Je m'appelle Hiram Abif, fils de la veuve. D'un côté le chaos, de l'autre la lumière. Oh Mort je t'appelle. Putréfie en moi ce qui m'empêche d'être, féconde moi de sagesse, de force et d'harmonie. Avec toi, qu'il me soit donné de faire dans ma vie ce pas qui m'affranchira vers le royaume intérieur

    • > Elle m'accompagne chaque jour de ma Vie.
      28 décembre 2006, par C-line  

      Bonjour à tous, et bonjour Bill. Je te remercie pour ton post qui me permet de m'exprimer sur ce sujet.

      C'est en effet une compagne bien présente, fidèle à chaque expir. Je l'ai même cherchée, parfois. Mais elle n'a pas voulu de moi et je l'en remercie. Depuis 8 mois, elle tournoie autour de personnes proches, dans un jeu de cache-cache arrogant. Ce temps m'a permis de l'apprivoiser un peu, même si la tristesse à l'idée de perdre des êtres chers reste là.

      En fait, on croit les perdre mais parfois on les a perdus bien avant qu'ils ne partent. Lorsque le corps immobile ne ressent plus que de la douleur, que la parole se fait rare, que seul le regard maintient le lien, quelle est la pertinence de l'acharnement thérapeutique ? Prolonger la vie ou prolonger la souffrance ?

      Parfois, le corps fonctionne, mais l'esprit s'en va, très loin. Fuyant les souvenirs, il fuit aussi le présent ; et la poursuite de la vie est une régression vers l'état d'enfant, puis de nourrisson. Parfois aussi l'esprit s'enfonce dans les ténèbres de la dépression, dans la mort de la joie et de la vivance.

      Certaines situations sont réversibles, d'autres non. Alors quoi faire d'autre que d'accepter ? On ne peut lutter contre la Nature. Qui pourrait prétendre vouloir empêcher le coucher du soleil ou stopper le cycle des saisons ? Le cycle de la vie passe par la mort. Je ne sais ce qu'il y a après et cela n'a aucune importance, car cela ne fait pas partie de ce que j'ai à expérimenter.

      Quoique. J'attends ... patiemment ;-) en accueillant ce que la vie m'apporte, et en essayant de rester vigilante. Ce n'est pas tous les jours facile, mais c'est ce qui fait la joie de réussir, certains jours.

      Bonne journée à tous

    • > Elle m'accompagne chaque jour de ma Vie.
      28 décembre 2006, par fabermother  

      Nous la croisons au moment de la naissance.

      Et nous cheminons ensemble. Jusqu'aux retrouvailles.

      Le tout c'est de comprendre l'intelligence de son oeuvre.

      Eros existerait-il sans Thanatos ?

      Très douce nuit,

      Faber

    • > Elle m'accompagne chaque jour de ma Vie.
      28 décembre 2006, par mickael  

      Tout comme les étoiles, l'espèces vivantes et les civilisations humaines, ne sont pas éternelles. Elles naissent et elle meurt, les gens vivent ensuite leur vie lumineuse avec calme ou agitation, et meurent enfin comme elles ont vécu, sereinement ou dans une apothéose grandiose.

      Une étoile brillera toujours à l'infini dans nos curs, l'infini est le terme que l'ont donne à ce dont la grandeur dépasse les capacités de notre d'imagination et de nos esprits.

      L'imagination n'a pas de limite pour aimer un etre cher qu'il soit ici ou ailleurs,

      Tres bonne nuit à vous

      Mickael

      • > Elle m'accompagne chaque jour de ma Vie.
        29 décembre 2006, par C-line  

        "l'infini est le terme que l'on donne à ce dont la grandeur dépasse les capacités de notre imagination"

        J'aime beaucoup. Merci :-)

        • > Elle m'accompagne chaque jour de ma Vie.
          30 décembre 2006  

          Nous sommes la pour partager, et c'est à moi de vous dire un grand merci car vous m'apportez beaucoup

          Mickael

    • > Elle m'accompagne chaque jour de ma Vie.
      28 décembre 2006, par isis  

      bonsoir bill

      du fin fond de ma profanite

      tant que je trouve tes posts ici, je sais que la Dame ne te tient pas encore...

      parce que ce sont des milliers de km que je dois encore parcourir sur mon chemin pour arriver a accepter cette Dame dans mon entourage

      isis

    • > Elle m'accompagne chaque jour de ma Vie.
      29 décembre 2006, par Eléonore  

      Comme je le ressens depuis longtemps, j'utilise ma Mort comme une conseillère. Elle m'a effleuré à plusieurs reprises et a touché parfois dans mon entourage. Quoique l'on fasse elle nous accompagne tous.

      Et comme je ne veux pas rejoindre les rangs de ceux qui n'ont plus que leur mort, pour ne pas tout manquer de leur vie, j'ai le désire profond d'en faire quelque chose de son enseignement. Quelque chose d'intensément vivant car la mort enseigne la Vie, à mon avis. Trop d'êtres vivent en étant dans l'entre deux, pas vraiment vivants, pas encore morts, ils limitent leurs propres vie et souvent celle des autres aussi. Ce n'est que de la survivance.

      Ma mort me permet de tacher de me maintenir « en ordre » que se soit intérieurement ou pour des choses plus extérieures. Elle m'empêche de me perdre trop longtemps dans les méandres des choses sans importance qui entravent la progression, oubliant ainsi l'essentiel à vivre.

      Car comme elle peut me toucher à n'importe quel moment, je ne désire pas avoir de regret à cet instant, pas tant pour ce qui est fait mais davantage pour ce qui n'est pas encore réalisé.

      Grâce a elle je n'oublie pas que je ne suis pas immortelle, donc de négliger par la des choses en pensant que j'ai toute la vie devant moi.

      Savoir ce qu'il y a après me préoccupe peu, chaque chose en son temps. Quand bien même il n'y aurait rien, quelle importance en fait, souffre t'on lorsque l'on dort d'un sommeil profond et sans rêve ?

      Me préoccupe davantage ce que je laisserais de bon, d'utile, de lumineux à ceux qui seront encore là. Donc je récapitule les instants de ma vie pour travailler au mieux à l'instant présent, pour ma progression et si elle m'est indispensable, elle sera aussi un cadeau à laisser à ceux qui représentent l'avenir, encore faut t'il que je fasse en sorte que cela en soit un, de cadeau.

      La Mort est vraiment un maître implacable, non ?

      Je vous embrasse tous.

      Eléonore

    • > pensées en vrac
      29 décembre 2006, par C-line  

      "Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort"

      une petite phrase, de nombreuses interprétations, mais toujours la même démarche : se dépasser, traverser ses peurs, oser mourir pour renaître différent : devenir plus. Plus fort, plus conscient, plus vivant, plus présent, plus libre. Devenir autre, devenir soi.

      La vie est mouvement, la vie est changement. Le changement est passage d'un état à un autre. La mort nous apprend à faire le deuil, à lâcher le passé pour apprécier le présent et préparer l'avenir.

      Mais la compréhension n'est pas l'intégration. C'est par la répétition des expériences que doucement, lentement, on apprend à accepter. Pour aller d'Isis à Bill ;-)

      Bonne soirée.

    • > Elle m'accompagne chaque jour de ma Vie.
      29 décembre 2006, par Sarah  

      J'ai retrouvé un petit texte qui m'était venu il y a quelques années et que j'avais conservé dans la mémoire de ma machine.

      “Dame Mort,

      Parfois, je te croise au détour d'une rue, devant la porte d'une boutique, sur mon lieu de travail, au jardin d'enfant ou encore... dans le reflet de mon visage dans le miroir...

      Tu me regardes, tu me souris.

      Souvent, je te croisais déjà avant, mais je ne te voyais pas, je ne rencontrais pas ton regard.

      Ton sourire et ton regard me font un peu peur, je l'avoue.... Pourtant, je les sens bienveillant...

      A chaque instant je sais que tu es là et que... tu accomplis ton oeuvre...

      Quand je vois ton visage, j'ai du mal à accepter ce devenir... peut être d'ailleurs parce que ne serais-je plus ?

      Je suis déjà autre...

      Je sais bien qu'un jour ultime tu te présenteras à moi et que... je devrais te sourire en retour...

      Nulle autre choix que de laisser la vague accomplir sa destinée.”

      Que la paix vive en nous.

      Sarah

    Le colimaçon d'léonore
    28 décembre 2006, par rocbo  

     

    • > Le colimaçon d'léonore
      28 décembre 2006, par Sarah<  

      Très joli colimaçon...

      En vrac il m'évoque le mystère, le fini et l'infini.

      Lumineuse journée.

      Sarah.

      • > Le colimaçon d'léonore
        28 décembre 2006, par Sarah  

        L'ombre, la lumière et le mouvement aussi.

        Et à propos de mouvement, il est temps pour moi de bouger....

        Sarah

        • > Le colimaçon d'léonore
          28 décembre 2006  

          En bas, on pénètre par une petite chapelle en forme d'uf, à l'intérieur, tout est doux et circulaire dedans et la vote est un dôme, puis une petite porte que l'on prend et là il faut grimper dans le noir et étroit jusqu'en haut de la tour, 3 étages. Un peu d'escalade et on est sous le toit tout pointu et circulaire. Elle est estimée à 1200 après JC. Rien n'a été modifié, tout est d'origine, conservé en parfait état.

          Il y aurait une crypte, mais l'entrée n'a pas été encore trouvée.

          Je t'y emmènerais Sarah, il y a quelque chose de très impressionnant dans ce périple.

          Eléonore

    • > Le colimaçon d'léonore
      29 décembre 2006, par fabermother  

      C'est Beau !

      Silence, méditons ...

    Lorsqu'un monde s'eveille... une lumière apparait
    27 décembre 2006, par Loïc  

    Bonjour à vous tous,

    Me voici à l'aube de ma vingt quatrième année, et me voici surtout en train de me poser tant de questions sur la Franc Maçonnerie et ses mysteres entre fascination et tellement d'interrogations. Suite à un conseil précieux (elle se reconnaitra) j'ose me mettre à nu. J'aimerai tellement connaître ses rites, son Ethique, moi qui m'interroge tellement sur ce qu'est véritablement la Tolérance dans ce monde où les jugements portés sur les individus sont sources d'inspiration pour des Hommes prônant des principes dits de Démocratie. La parole dépasse tout entendement. Où est notre Liberté ? Qu'est ce véritablement que la Fraternité ? Celle-ci peut elle amener à une Fraternité entre individus ? Existe t'il une homonymie entre la tolérance et compassion voire même empathie ?

    Je vous remercie par avance de la lumiére que vous m'apporterez.

    Loïc

    • > Lorsqu'un monde s'eveille... une lumière apparait
      27 décembre 2006, par Sarah  

      Salut Loïc,

      je te souhaite la bienvenue sur ce forum.

      Etant donné que je ne suis pas FM, mais promeneuse il y a des questions auxquelles je n'ai pas de réponse.

      C'est vrai que ça fait beaucoup de questions... et j'imagine facilement que ce n'est qu'un échantillon...

      En qualité de promeneuse je m'autorise juste à dire qu'Ici, j'ai trouvé des soeurs et des frères de chemin...

      Que je ressens tous les êtres de tous les règnes comme membre de ma famille...

      Et, qu'être empathe, m'ouvre à la compassion et ainsi développe ma tolérance tout en me permettant d'apprendre un peu plus chaque jour sur moi-même.

      Sarah

    • > Lorsqu'un monde s'eveille... une lumière apparait
      27 décembre 2006, par fabermother  

      Bienvenue Loïc, Bonsoir tou(te)s,

      Merci de ta confiance, de ta simplicité, de nous faire partager tes questionnements.

      Je commence par la fin de ton message. Les FM n'apportent pas la Lumière, car Elle ne leur appartient pas. Ils peuvent juste montrer les traces de leurs pas sur les chemins de la Lumière (car il n'y a pas q'un chemin).

      Non pas pour qu'on suive leurs pas mais pour indiquer que d'autres avant vous se sont aventurés dans cette recherche, et qu'il faudra trouver son chemin personnel.

      En Maçonnerie, il n'y a pas d'autoroutes tracées et balisées.

      En ce qui concerne les "Rites", inutile de se prendre la tête. Il est impossible de connaître un Rite tant qu'on ne l'a pas vécu.

      Pour ce soir, je vais me contenter de ressortir les "mots-clés" de ton post, chacun méritant un échange à part entière :

      - Ethique ?
      -  Tolérance (compassion ? empathie ?)
      -  Démocratie ?
      -  Liberté ?
      -  Fraternité ?

      Je vous laisse un peu méditer là-dessus, et vous exprimer.

      En attendant, je peux te dire, Loïc, qu'avec de telles pensées tu cultives un jardin qui peut donner des fleurs et des fruits.

      Douce nuit,

      Faber

      • > Lorsqu'un monde s'eveille... une lumière apparait
        28 décembre 2006, par Sarah  

        Bon Jour chacune, chacun,

        Une modeste petite réflexion matinale sur un mot déjà... le premier de la liste...

        Il y a éthique et éthique et éthique...

        Ethique personnelle : qui est donc individuelle et oriente notre façon d'être et d'agir dans le monde. Je la relie à la morale (mot qui me demande encore un travail perso sur la relation que j'entretiens avec ce mot...)

        L'éthique au sein de la société : (composé d'individu donc de la relation entre l'éthique personnelle de chacun), elle vise à régir les rapports sociaux entre les membres d'une même communauté. Le mot communauté peut être vu sous différents angles, suivant différentes approches... groupe restreint, ou plus large (nation, continental, mondial, universel...). Elle parle du lien social. Les relations entre les individus.

        Nous parlons aussi, d'éthique professionnelle ou par domaine, la bioéthique, éthique médicale, éthique en travail social...

        L'ensemble me parle du vivant et de l'Homme au sens générique. De l'Homme et de sa place dans l'univers.

        L'ensemble me parle aussi de droits et de devoirs.

        L'ensemble me parle encore de la relation intime que j'entretiens avec la notion du respect que j'attache à l'individu et à sa liberté de réflexion et d'être...

        L'ensemble me dit que l'Ethique pose des bases qui demandent régulièrement à être revisitées par chacune et chacun de manière intime et mise en commun afin de laisser émerger le sens présent et adapté à chaque situation qui ne peut être qu'unique.

        Si je rattache celà à mon intérêt de l'approche Maçonnique Libérale (je dois préciser) c'est qu'elle offre pour moi une possibilité réellement très interressante, même passionnante de rencontres avec d'autres animés par un profond désir d'être acteur de sa vie et de travailler le mieux possible, le plus authentiquement possible sa pierre pour ensemble tenter modestement de parvenir à un monde plus juste pour chacun et pour tous.

        « Liberté, Egalité, Fraternité » est un principe éthique de la Franc-Maçonnerie tout en étant la devise républicaine et démocratique de la France.

        Cette devise, ce principe nous parle d'un regard humaniste qui ouvre à la tolérance.

        Elle propose il me semble de découvrir et de matérialiser nos découvertes sur ce qui nous relient les uns aux autres dans nos complémentarités.

        Elle propose ainsi à mon avis de développer la notion de solidarité et de fraternité.

        Voilà pour ce matin.

        Une excellente journée à chacune et chacun.

        Sarah

        • Ethique sans tics
          29 décembre 2006, par fabermother  

          Chère Sarah, et vous toutes et tous,

          Le mot "éthique" (du grec ethikos = moeurs) est un ensemble de critères moraux en usage dans une société (ou dans une profession).

          Donc l'éthique est forcément fluctuante selon les siècles, les civilisations, les clans, les groupes sociaux ...

          Quand à la morale, ce mot est tellement entaché d'hypocrisie, que je préfère ne pas en parler.

          Je ne pense pas qu'il y ait une "éthique maçonnique", car nous avons dépassé les mots, et nous n'aimons pas, de surcroît, être enchainés à des critères, aussi louables soient-ils.

          Si on se contente de ces deux phrases :

          -  "Aime ton prochain."
          -  "Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse."

          elles suppléent amplement et exhaustivement à tous les codes moraux. Et la tolérance en découle très naturellement.

          Lumineuse après-midi,

          Faber

          Ps : Pour les nouveaux qui ne savent pas, on parle effectivement de "Maçonnerie libérale" et de "Maçonnerie traditionnelle". Si ça intéresse, on peut en parler.

    • > Lorsqu'un monde s'eveille... une lumière apparait
      27 décembre 2006, par momo  

      Oh, quel innombrables questionnements Loïc. On va commencer par le commencement, si tu le veux bien. Tu vois, le commencement, c'est l'Amour que tu peux apporter à tous les Etres que tu as le bonheur de cotoyer. Ensuite, c'est l'humilité qui va poursuivre ton cheminement, et , crois moi, tout le reste suivra comme par enchantement. Les Franc-Maçons ne sont pas des surhommes, ce sont des chercheurs, ils cherchent la Vérité, et ils sont conscients de ne jamais la trouver, peut-être, mais ils persévèrent pour ceux qui les suivront. Nous sommes une association progressive, et cela veut bien dire ce que ça veut dire, sans prétention nous oeuvrons tous dans le même sens pour arriver à la trouver cette Lumière, sinon nous ne ne serions plus là pour en parler, nous la transmettrions avec bonheur. Nous allons t'aider dans ta recherche mon Frère Humain, car tu te poses déjà les bonnes questions, un peu dans le désordre, mais nous arriverons tous ensemble à t'apporter notre aide fraternelle. MOMO

      • > Lorsqu'un monde s'eveille... une lumière apparait
        29 décembre 2006, par fabermother  

        Plus que des "chercheurs", mon BAF, des "cherchants". En évolution permanente, en révolution constructive ...

        A plus, ici ou là.

        Faber

    • > Lorsqu'un monde s'eveille... une lumière apparait
      28 décembre 2006, par Loïc  

      Quel engouement ! Pour mon premier post ! Je suis émerveillé toutes et tous par votre savoir, votre sagesse. Je suis stupéfier de remarquer votre façon de voir la vie, de l'analyser et de la définir. Quelle réflexion POSITIVE pour moi, ce profane. Moi frère Humain ?merci MOMO pour ce compliment que je garde au plus profond de moi et qui, saches le m'honore, je le concidére comme un privilège. Quel honneur, moi qui encore hier ne désirer qu'une chose : Débattre sur Cette Lumière que nous recherchons tous, au plus profond de notre cur, dans une infinie délicatesse avec des frères et surs cherchant à faire de l'existence humaine une chaîne de Bonté . Afin de faire une synthèse de l'ensemble des post à ce jour : Je dirais pour répondre tout d'abord à Sarah que pour moi l'éthique (hors aspect mercatique et commercial !) a un sens purement subjectif, une définition de ce terme pour un individu demande une introspection de longue haleine, pour savoir en quoi, pour qui et comment donner à sa vie un SENS éthique et responsable. Qu'en penses tu chère promeneuse ? D'ailleurs à ton avis : L'Homme deviendra t'il un jour, Ethiquement Responsable ? , trouvera t'il la petite étincelle au fond de lui qui lui soufflera la chaleur d'un monde tolérant ?

      Une Excellente fin d'après midi a toutes et tous

      Loïc PS : tant de pensées de gratitudes pour vous toutes et tous, pour le soleil que vous apportez à ma vie de profane. Sincèrement

      • > Lorsqu'un monde s'eveille... une lumière apparait
        28 décembre 2006, par Sarah  

        Salut Loïc,

        Qui en dehors de toi-même décidera comment faire pour explorer les terras incognitas ?

        Qui en dehors de toi-même décidera que ta vie à un sens éthique et responsable ?

        Qui en dehors de toi-même décidera ce que celà veut dire ?

        Just do it, dirait un ami cher à mon coeur.

        Je n'ai aucun avis sur l'Homme et ce qu'il deviendra...

        Juste, je travaille chaque jour à nourrir cette étincelle...

        La prière qui me guide depuis bientôt 30 ans est celle de Saint François d'Assise : Seigneur, fais de moi, l'instrument de ta paix... ...

        Après, c'est le chemin... les rencontres, les outils, le travail...

        L'aurore ce matin a été splendide un bleu un peu roy et puis violine pour qu'apparaisse une clarté dorée tout à fait extraordinaire.

        Quel bonheur...

        Sarah

      • > Lorsqu'un monde s'eveille... une lumière apparait
        28 décembre 2006, par fabermother  

        Tout commencement est d'une infinie délicatesse.

        Prends ton temps, et laisse au temps te parvenir dans sa bonté et sagesse.

        Ne laisse-pas trop les pensées et la dialectique envahir ton esprit, privilégie la voie du coeur, du ressenti et de l'intuition.

        L'Homme est ce que tu en fera. Avec ou sans nous. Tu es maître de ton devenir, et tu as toujours le libre choix.

        Mon affectueuse pensée dans la nuit, pour toi et toutes et tous.

        Faber

    • > Lorsqu'un monde s'eveille... une lumière apparait
      29 décembre 2006, par Eléonore  

      Bienvenue Loic

      Encore un sur le chemin...

      Tant mieux plus on sera et plus ça ira. Tu as beaucoup de questions auxquelles tu trouvera des réponses en toi. Car il importe de faire vivre en soi les valeurs que l'on aimerait tant trouver chez les autres, il n'y a, à mon sens pas d'autres solutions.

      Et il faut bien commencer par le commencement.

      Eléonore

      • > Lorsqu'un monde s'eveille... une lumière apparait
        29 décembre 2006, par fabermother  

        Ben oui !

        Avec Mickael et Loïc, par ordre d'entrée en scène, nous voilà avec deux nouveaux Promeneurs dans notre jardin.

        Avec tous ces jardiniers en herbe, ce jardin deviendra de plus en plus beau, grâce vous en soit rendue à vous toutes et tous.

        Faber

    L'escalier de St Gilles du Gard
    27 décembre 2006, par rocbo  

    Image issue de l'adresse :
    -  http://perso.orange.fr/erwan.levourch/sites_provence.htm#5

    • > L'escalier de St Gilles du Gard
      27 décembre 2006, par Eléonore  

      J'adore les colimaçons.Les colimaçons et moi on a un truc ensemble.

      J'en connais un très impressionnant, ou on a l'impression d'être au coeur de la pierre et qui donne sur une vue magnifique d'une charpente en forme de roue, quand on a eu le courage de grimper dans le noir, l'étroitesse et la raideur des marches jusqu'en haut. La récompense après l'effort...

      Mais voilà c'est moi qui a pris les photos, et malgré que j'ai essayé de bidouiller, je ne ne peux les poser.

      Rocbo aide moi si c'est possible, je voudrais mettre mon colimaçon !

      Eléonore

    • > L'escalier de St Gilles du Gard
      27 décembre 2006, par fabermother  

      Super Rocbo

      Je sais que pour toi mes désirs sont des ordres lollllll, mais là tu m'a gâtée !

      Faber

    > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    22 décembre 2006, par Mickael  

    Mon père est ancien compagnon je lui ai fait part de mes intentions de faire une demande active Dans un triangle ou une loge.

    Je lui ai donc demandé quelques conseils, et ses connaissances sur le sujet mon père étant profane tout comme moi (enfin je pense rire ! ) j'aurai voulu avoir confirmation sur les quelques points qu'il m'a fournie

    Il m'a donc dit que la Franc-maçonnerie est une institution initiatique, basée sur l'étude et la pratique du symbolisme.

    Et quel prend ses origines dans les cultures vétéran et néo-testamentaires d'une part et compagnoniques d'autre part.

    Pour lui la franc-maçonnerie est un Art de vivre, elle ne se raconte pas.

    Elle se vit !

    Alors après ses propos je pense que la FM est complexe et quel ne peut se transmettre qu'en loge

    Je fais très peu confiance aux ouvrages maçonniques, pour avoir des explications et à vrai dire je préfère garder le mystère qui fait aussi partie de l'initiation

    je reviens encore dans une période de doute sur mes compétences non pas moral mes intellectuels ( je sans que je vais me faire taper sur les doigts par la déesse sekmet lol ) Je me rends compte que le niveau en FM est quand même élevé.

    Qu'en pensez-vous ?

    Trés bonne fêtes de fin d'année à vous Portez-vous bien et pas trop de bulles !!

    Frat Mickael

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      23 décembre 2006, par fabermother  

      Bonjour Mickael et vous tous et toutes,

      Si ton Père est un Compagnon, tu es déjà tombé dans le chaudron, tant les confréries opératives sont proches de nous et font partie de notre démarche (même si les Compagnons continuent un peu à nous bouder, mais de moins en moins ...).

      Je vois que tu as déjà un "vocabulaire" maçonnique, mais toutefois je précise qu'un Triangle n'est pas tout à fait une Loge (disons que c'est une Loge en construction qui n'initie pas - on ne peut pas tout faire en même temps ... ou une petite assemblée de recherche entre Maîtres anciens).

      Voici maintenant mes commentaires sur les avis de ton Père.

      la Franc-maçonnerie est une institution initiatique, basée sur l'étude et la pratique du symbolisme

      Vrai !

      ...qu'elle prend ses origines dans les cultures vétéranes et néo-testamentaires d'une part et compagnonniques d'autre part

      Pas faux. Mais les origines sont contreversées selon les Obédiences, sauf le lien profond avec les Compagnons Bâtisseurs (voir mon texte d'introduction du Forum). Les Compagnons ont aussi entre eux des divergences sur leurs origines.

      Pour lui la franc-maçonnerie est un Art de vivre, elle ne se raconte pas.

      Elle se vit !

      Vrai ! Mais aussi plus qu'un Art de vivre, un Art de penser, un Art d'aimer. Elle ne se comprend vraiment qu'une fois à l'intérieur.

      Alors après ses propos je pense que la FM est complexe et qu'elle ne peut se transmettre qu'en loge

      Vrai ! On n'a jamais pu faire de transmission par correspondance ou par internet, ou au dessert entre la poire et le fromage, car la transmission est du vécu intensif et de l'oral. Tout comme chez les Compagnons.

      je préfère garder le mystère qui fait aussi partie de l'initiation

      Ô combien ces mots me ravissent. Aucun livre "maçonnique" ne peut remplaçer ou pallier à la véritable initiation.

      Quant à tes doutes sur tes compétences intellectuelles, je n'en ai rien à cirer. Ca, c'est ton complexe ... à toi de le résoudre. Si le niveau en FM te paraît "élevé", c'est que nous avons plus tendance à tirer vers le haut que vers le bas.

      Ton Père me comprendra si je dis que c'est plus enthousiasmant de construire une cathédrale qu'un parking sous-terrain. LOLL

      Quant à Sekmeth, elle est en ce moment dans son état naturel de Bastet (que ceux qui ne comprennent pas le clin d'oeil aux allégories cosmogoniques égyptiennes me fassent signe, je me ferai un plaisir d'être hors sujet de notre forum en l'occasion ... ;-P)

      Cher Mickal, j'aurais grand plaisir à serrer la main de ton Père, pour t'avoir si bien expliqué ces choses. Si le rencontrais un jour, on pourraît certainement s'initier l'un l'autre.

      Amicalement,

      Faber

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      23 décembre 2006, par isis  

      oula !!!

      mickael, je vais encore avoir des problèmes de pseudo !!! la deesse sekhmet , ici ,ce n'est pas moi, c'est bastet/faber !!!!

      mais la déesse isis pourrait bien devenir une sekhmet bis, effectivement et tu sais fort bien pourquoi !!!

      bons jours à tous

      isis de passage au bureau

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        23 décembre 2006  

        Bonjour Faber, Issis

        merci d'avoir apporter réponses a mes interrogations Je pense que le patriarche n'aura aucune objection à une poigner de mains lol

        Désolé Issis j'ai encore fait une boulette, tu sais que je les affectionne particulièrement Mille excuses

        Il n'est plus compagnon en exercice depuis bien longtemps maintenant mais il garde Toujours au fond de lui cette philosophie qui tient dans quelques préceptes Simples, la transmissions d'un savoir, et au-delà d'un savoir-faire, un savoir être, Et une liberté de penser et d'entreprendre.

        j'ai eu peur de sa réaction quand j'ai exposé mes intentions Sur la FM.

        tant donné que je ne maîtrise pas mon sujet, j'espérai ne pas voir ressortir des vielles rancunes, je suis encore vivant lol donc tout va bien !

        Il n'y a aucune raison que les divergences ne s'estompent avec le temps entre la FM et le compagnonnage, ses deux confréries sont model de parités et d'équités

        Je reprends :

        « Ton Père me comprendra si je dis que c'est plus enthousiasmant de construire une cathédrale qu'un parking sous-terrain. LoLL »

        Je vois la construction d'une église comme une élévation spirituelle entre autres, et j'espère un jour monter au plus haut du monument.

        Quant aux parkings sous-terrain ils sont pratique mais très peu pour moi ! Et puis nous avons tous les défauts de nos qualités et les qualités ne nos défauts

        Amicalement

        Mickael

        • Maçons et compagnons
          23 décembre 2006, par EMEREK  

          L'histoire et les rapports de ces deux institutions sont complexes...

          C'est un peu "je t'aime...moi non plus"

          Les compagnons n'aiment pas toujours les maçons ,les maçons sont attirés par les compagnons en imaginant une filiation directe entre eux...

          Les choses ,bien sr, ne sont pas si simples.

          Les Francs-maçons ont emprunté les traditions opératives qu'ils ont façonnées et intellectualisées .

          Les compagnons se sont ressourcés aux traditions maçonniques pour revivifier leurs rites.

          Le plus connu des Compagnons-Franc/Maçons est Agricol Perdiguier .

          http://www.agricol-perdiguier.org/

          http://www.agricol-perdiguier.org/1845.htm

          Mais il y en bien d'autres.... dont un dans ma Loge...

          Visitez le site de JM Mathonière

          http://perso.orange.fr/jean-michel.mathoniere/html/Accueil/accueil.htm

          Et si vous passez par là ne loupez sous aucun prétexte

          >>>"La maison de l'oeuvre Notre Dame" à Strasbourg à côté de la cathédrale ,siége des tailleurs de pierre de cet édifice et Loge Historique

          >>>"Le musée du compagnonnage" à Tours

          Amitiés

          • > Maçons et compagnons
            23 décembre 2006, par fabermother  

            Mon TCF, tu m'as coupé l'herbe sous les pieds, et j'aime ça, surtout quand c'est fait avec autant de talent.

            Etant proche géographiquement de la Ste Baume, tu penses bien que je ne suis pas indifférente aux rites compagnonniques. En outre, j'ai donné plus de 25 ans de vie professionnelle au monde du Bâtiment (comme quoi j'étais prédestinée ... lol).

            J'ajouterai seulement Raoul Vergès et son oeuvre. Compagnon devenu Franc-Maçon sur le tard.

            Pour ceux qui se balladeraient vers le sud, aller voir l'église de St Gilles du Gard. Dans la cour arrière, il reste encore (enfin j'espère, ça fait très longtemps que je n'y suis pas allée), dans une tour en ruines, un superbe chef-d'oeuvre d'un escalier en pierre à vis, avec des signatures compagnonniques gravées, ainsi que quelques stèles de tombes de Compagnons.

            Hélas, je n'ai pu trouver de photos sur le net.

            Faber

            • > Maçons et compagnons
              23 décembre 2006  

              Voici le lien de l'escalier du XIIeme siecle de l'église st Gile dont vous parle Faber

              http://img122.imageshack.us/img122/1943/vis200sf9.jpg

              • > Maçons et compagnons
                23 décembre 2006, par fabermother  

                tour en ruines de la cour arrière de St Gilles

                C'est bien la tour dont je parlais, et on voit devant un des tombeaux.

                Mais l'escalier en spirale sinusoïdale est à l'intérieur de la tour. L'escalier devant, c'est du tout-venant pas beau rapporté pour pouvoir accéder à la porte ...

                Au fait, St Gilles du Gard était une étape des pélerins sur la route des étoiles vers St Jacques de Compostelle.

                • > Maçons et compagnons
                  23 décembre 2006, par fabermother  

                  Au fait, il est bien de laisser un nom ou pseudo en haut du message ou en signature, même si j'ai deviné de qui est l'envoi... loll

                  Merci pour le lien (que j'ai récupéré pour qu'il soit lisible) et à plus.

                  Amicalement,

                  Faber

                  • > Maçons et compagnons
                    27 décembre 2006, par michael  

                    Oupsss c'est moi

                    michael

                • > Maçons et compagnons
                  25 décembre 2006, par isis  

                  coucou

                  une petite visite

                  st gilles étape du chemin de st jacques

                  étape obligée chez isis et l'helvete...

                  je vous aime

                  isis

                  • > Maçons et compagnons
                    27 décembre 2006, par fabermother  

                    N'oublie pas de mettre une étoile au dessus de votre porte pour que nous frappions à l'huis ... lol

                    Nous aussi, on t'aime, na !

                    Faber

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        23 décembre 2006, par fabermother  

        Meuhh noonn ... ton pseudo est ici hautement respecté et j'y ai même collé un TM (trade mark).

        Et pourquoi tu le grifferais, Mickael ? Bon, ça vous regarde ...

        A plus, au Sud.

        Faber

        • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
          27 décembre 2006, par mickael  

          Lolllll mais non issis ne va pas me griffer, j'ai juste fais une petite allusion sur une vielle histoire burlesque dont elle a été victime, et puis elle est trop adorable pour faire une chose pareil

          Bien sur qu'on t'aime issis

          Un autre lien d'une église dans ma région semi-troglodyte du X e siècle très peu connu mais avec tant de mystère http://www.ariege.com/patrimoine/eglisedevals/index.html

          Michael

    • Vous avez dit Tradition ?
      26 décembre 2006, par antonio  

      Cher Mickael,

      Ton père est un sage et j'eus aimé en connaître beaucoup comme lui. Il ne peut être traité comme profane celui qui connaît, respecte et en quelques mots simples, non seulement perpétue la Tradition, mais qui en plus ne te ferme aucune porte. Peu nous importe que la couleur de la Tradition diffère. Ce sont les sages comme lui que nous apprenons à respecter.

      Si tes pas te mènent vers la Franc-maçonnerie, ton guide t'a déjà précédé.

      Bien fraternellement,

      Antonio.

      • > Vous avez dit Tradition ?
        26 décembre 2006, par fabermother  

         :-)

        A bientôt ici ou là ...

      • > Vous avez dit Tradition ?
        27 décembre 2006, par mickael  

        Plus je vous lis plus mes envies sont fortes.

        Quoi dire de plus !

        Frat

        Michael

    Solstice d'hiver
    21 décembre 2006, par fabermother  

    Bonsoir vous toutes et tous, Maçons ou Promeneurs,

    Cette nuit sera la plus longue de l'année dans notre hémisphère nord(la plus courte pour ceux qui sont aux antipodes). En Antartique, les gentils pingouins de la banquise et les splendides oiseaux fêtent le jour le plus long.

    La nuit enferme le secret. Cette petite étincelle de lumière jamais vaincue.

    C'est dans la plus profonde obscurité, quand tout semble mort, que va ressurgir la vie. C'est dans la caverne du coeur que va ressurgir l'amour.

    A 00h24, nous aurons atteint le point solsticial, le point du renouveau et de l'éternel recommencement. Mes Frères comprendront si je dis "la pierre angulaire".

    Comme je suis, moi aussi, adepte de la sagesse amérindienne, pour les lecteurs imsomniaques (et les autres), deux pensées indiennes pour franchir cette nuit en paix, sérénité et devenir.

    -  Qu'est-ce la vie !
    -  C'est l'éclat d'une luciole dans la nuit.
    -  C'est le souffle d'un bison en hiver.
    -  C'est la petite ombre qui court dans l'herbe
    -  et se perd au coucher du soleil.

    [Crowfoot, chef blackfeet - 1821-1890]

    -  Quand tu te lèves le matin,
    -  remercie pour la lumière du jour,
    -  pour ta vie et ta force.
    -  Remercie pour la nourriture
    -  et le bonheur de vivre.
    -  Si tu ne voies pas de raison de remercier,
    -  la faute repose en toi-même.

    [Tecumseh, chef shawnee - 1768-1813]

    Longue et douce nuit. Une pensée particulière, emplie d'amour et de force, pour Eléonore à l'hôpital ce soir.

    Faber

    • > Solstice d'hiver moins 43 mn
      21 décembre 2006, par C-line  

      Clin d'oeil de la vie :

      Cette nuit est la plus longue. Et dans sa profondeur, elle contient un germe de vie sous une mort apparente. Idée du renouveau, de l'aurore, du printemps. Dans chaque fin, il y a un début potentiel. Mais ce début commence bien avant de devenir visible. Il est déjà là, mais on ne le sait pas.

      Aujourd'hui, un ami pleure la fin d'un amour. Pourtant aujourd'hui il s'ouvre à un autre amour, plus satisfaisant. Mais il devra traverser la solitude pour le trouver.

      Aujourd'hui je dois décider d'abandonner un emploi que j'aime, mais qui ne m'apporte que déception, frustrations et sentiments négatifs depuis 8 ans. J'ai bien gagné ma vie, mais j'ai payé très (trop) cher l'argent gagné. Un ami m'a dit un jour qu'il ne voulait plus « perdre sa vie à la gagner ». Cette phrase m'a toujours fait rêver. Aujourd'hui, je m'ouvre à un autre possible, mais je dois affronter mes peurs.

      2 contextes différents pour la même démarche de lâcher et faire confiance. Lâcher le connu et accueillir l'inconnu et avoir la foi que le meilleur reste à venir. Des belles paroles faciles à accepter, mais plus difficiles à appliquer. Pourtant, c'est à travers la pratique qu'on d'intègre vraiment les idées nouvelles. Cette nuit sera bien longue ... pour moi.

      A demain.

    • > Solstice d'hiver plus 5 heures
      22 décembre 2006, par C-line  

      "Si la vérité fait mal, vivons dans la souffrance plutôt que dans l'illusion".

      C'est intéressant d'ouvrir les yeux sur la façon dont on peut se mentir pour ne pas voir l'évidence. Toutes les rationalisations que l'on peut mettre en place pour refuser d'écouter sa voix intérieure et repousser le moment de vérité.

      Mon optimisme me pousse à croire que les barrières peuvent se lever, que dans une voie sans issue, il existe toujours une faille dans le mur qui me permette de continuer. Mais quand on rencontre barrière après obstacle, le chemin ressemble à un parcours du combattant. Et il est utile de se demander si c'est le bon chemin, si c'est un bon chemin... et peut-être commencer à en chercher un autre.

      Nuit du solstice, nuit du renouveau. Je suis contente que ça se soit passé ainsi.

      • > Solstice d'hiver plus 5 heures
        22 décembre 2006, par fabermother  

        Chère Céline, et vous tou(te)s,

        La souffrance du passage de l'illusion à "sa" vérité n'est que momentanée. La vérité n'est pas là pour nous faire souffrir, mais pour nous rendre libres.

        La vérité bouscule, certes. Elle fait de nous des aventuriers, des explorateurs, du vrai, du bon, de l'authentique. Ce n'est pas "ou ça passe, ou ça casse", c'est "quel autre chemin se présente ?", ou "quel chemin puis-je traçer moi-même ?".

        Je vois que le solstice a fait son oeuvre en toi. Ecoute pousser la graine. Nous récoltons ce que nous semons.

        Je t'embrasse,

        Faber

        • > Solstice d'hiver plus 5 heures
          23 décembre 2006, par C-line  

          Bonjour Faber, et merci pour ta réponse. Tu as bien perçu mon état interne du moment

          Je te rassure : Je vais bien, ou plutôt, une partie de moi va bien. Car je pense qu'au fond de soi, on sait ce qui est bon ou non pour nous, et donc cette partie-là de moi se réjouit de cette prise de conscience, d'où découle une prise de décision qui se révèlera positive à moyen ou long terme.

          J'accueille ce qui se présente comme une expérience, sachant que c'est une étape nécessaire : pour construire, il faut détruire l'ancien, pour remplir, il faut vider le vieux. Et comme vous dites chez vous "Ordo ab Chaos" (si je me souviens bien ?)

          Et puis je crois à la Justice, non pas celle des hommes, mais l'autre, celle de ... la Vie, la Nature, l'Univers, Dieu, le GADLU ou d'autres mots. D'ailleurs, elle s'est manifestée hier :-))) La sanction n'est pas encore tombée, mais le plateau négatif de la balance s'est très très fortement alourdi, et je vais y apporter ma "petite" contribution. J'aime écrire, je vais me faire plaisir .....

          Bien à toi,

          • > Solstice d'hiver plus 5 heures
            26 décembre 2006, par fabermother  

            Bonsoir chère Céline,

            Si la balance a deux plateaux, c'est pour que les deux plateaux soit équilibrés. C'est son premier et seul but.

            Il n'est pas question de sanction (au sens dur du terme), mais d'équilibre.

            Nous en reparlerons, ici ou là, et de toutes façons, bientôt.

            Une grande pensée pour toi,

            Faber

            • de l'équilibre
              26 décembre 2006, par C-line  

              Bonsoir Faber,

              Tout à fait d'accord, je reformule : en fait il s'agit de rétablir l'équilibre entre compétences et responsabilités.

              La décision ne sera une sanction que pour celui qui n'était pas à sa place ;-)

              C-line ...

    • > Solstice d'hiver
      22 décembre 2006, par Sarah  

      Fin de nuit... bientôt l'Aurore,

      Une longue nuit de présence et de voyage, où les coeur se rejoignent et célèbrent ce moment.

      J'ai voyagé cette nuit et plus rien n'existait que ce mystère... que je ne cherche plus tant à comprendre qu'à apprendre à l'honorer et le laisser me guider.

      Mon coeur bien sr proche de ma soeur jumelle. Avec elle.

      Jour de congé aujoud'hui pour moi, enfin... congé de mon activité salariée...

      A l'instant, ce sentiment d'être toute petite et bien fragile dans mon humanitude et en moi pourtant une puissance incroyable.

      Je vais pouvoir ce matin savourer l'aurore sans absolument rien d'autre à faire.

      Beaucoup d'amour pour chacune et chacun.

      Je reviens dans la journée.

      Sarah

      • > Solstice d'hiver
        22 décembre 2006, par isis  

        bonjour à tous

        chaque bonne chose ayant un début...mes vacances aussi

        parce que je crains de ne pouvoir me connecter à ce lieu privilégié, je souhaite à tous de partager l'essentiel , l'Amour, avec tous ceux qui vous entoure, pendant les jours qui viennent.

        une sorte de chaine de coeur, quoi, dont je me sens un maillon.

        à bientôt

        isis

        • Bonnes vacances !
          23 décembre 2006, par C-line  

          Bonjour Isis,

          Si tu lis ce message avant de profiter de tes congés, je tiens à te souhaiter d'excellentes vacances en attendant le plaisir de te retrouver en pleine forme : le corps, le coeur et l'esprit alertes

          Mes vacances me permettront au contraire de flâner davantage sur le forum (ok, je promet de ne pas faire de post de plus de 2 pages)

          Gros bisous à toi et à tous

      • > Solstice d'hiver
        22 décembre 2006, par fabermother  

        La journée, dans mon coin du midi, fut claire avec un "sol invictus" (soleil invaincu) joyeux.

        La nuit fut riche de pensées, et le premier éclat de la lune montante, et celui des étoiles du ciel d'hiver ont bien préparé le renouveau, dont nous verrons le résultat à l'équinoxe de printemps.

        Je ne crois pas trahir de secrets d'état si je révèle qu'en Loge ce n'est pas pour rien que nous avons les symboles du la lune, du soleil et de l'étoile, ainsi qu'une vote étoilée.

        C'est remettre à sa juste place l'Homme (générique pour être humain féminin et masculin) dans le Cosmos.

        Si fort dans son humilité.

        Douce nuit à tous les participants et lecteurs de ce forum.

        Faber

    > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    21 décembre 2006, par Sarah  

    En cette veille de Solstice d'hiver, je souhaite vous partager un texte qui doit bien sr être ressitué dans son contexte mais qui pour moi porte bien des enseignements.

    « Il s'agit d'un extrait de la réponse du Chef Seattle au gouvernement américain en 1854, qui lui proposait d'abandonner sa terre aux blancs et promettait une réserve pour le peuple indien. »

    La fin de la vie et le début de la survivance

    Comment pouvez-vous acheter ou vendre le ciel, la chaleur de la terre ?

    L'idée nous parait étrange.

    Les fleurs parfumées sont nos soeurs, le cerf, le cheval, le grand aigle, ce sont nos frères.

    L'homme blanc est l'ennemi de la terre ; lorsqu'il l'a conquise, il va plus loin... Il traite sa mère la terre, et son père le ciel, comme des choses à acheter, piller, vendre, comme les moutons ou les perles brillantes...

    Son appétit dévorera la terre et ne laissera derrière lui qu'un désert...

    Qu'est ce que l'homme sans les bêtes ? Si toutes les bêtes disparaissaient, l'homme mourrait d'une grande solitude de l'esprit.

    Car ce qui arrive aux bêtes, arrive bientôt à l'homme. Toutes choses se tiennent. Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Si les hommes crachent sur le sol, ils crachent sur eux-mêmes. La terre n'appartient pas à l'homme ; l'homme appartient à la terre. Toutes choses se tiennent. Ce n'est pas l'homme qui a tissé la trame de la vie. Il en est seulement un fil. Tout ce qu'il fait à la trame, il le fait à lui-même.

    Où est l'aigle ? Disparu.

    La fin de la vie et le début de la survivance.

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      21 décembre 2006, par EMEREK  

      Tout cela porte un nom en maçonnerie :

      "LA LOI UNIVERSELLE"

      Certains diront aujourd'hui que le chef Seattle est un "maçon sans tablier"...

      Moi je dis qu'il EST mon frère

      Amitiés

      • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
        21 décembre 2006, par fabermother  

        Tu le reconnais comme tel. Moi aussi.

        Faber

        • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
          22 décembre 2006, par MOMO  

          Et je le reconnais également comme tel. Il peut même être cité en exemple pour nous tous.

          MOMO

    Vocabulaire.... maçonnique
    20 décembre 2006  

    C'est la période des"banquets d'ordre"

    Terme mystérieux pour les profanes...

    Pour avoir quelques rudiments de notre vocabulaire :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vocabulaire_de_la_franc-ma%C3%A7onnerie

    Amitiés à tous et toutes ,mention spéciale à Faber',Isis et C-line

    Bon Nol !

    • > Vocabulaire.... maçonnique
      20 décembre 2006, par EMEREK  

      It's me.......

      • > Vocabulaire.... maçonnique
        21 décembre 2006, par fabermother  

        On avait remarqué ta charmante étourderie habituelle...

        lol

        Tant que j'y pense, tu as songé à la possibilité d'être parmi nous pour la rencontre avec les aliens ?

        Faber

    • > Vocabulaire.... maçonnique
      20 décembre 2006, par C-line  

      Bonsoir Emerek,

      Je suis émue, flattée, honorée, troublée ... d'avoir retenu ton attention.

      Le glossaire de www.franc-maconnerie.org est plus complet mais sur ce point, il est moins précis. aussi, merci beaucoup.

      Quand à la symbolique du solstice d'hiver, je crois me souvenir que Faber nous avait promis quelque chose à ce sujet ....

      Et à propos de mémoire : petit message spécial pour Antonio :

      tic tac tic tac tic tac ;-D

      • > Vocabulaire.... maçonnique
        20 décembre 2006, par fabermother  

        voui voui ... mais ce n'est encore tout à fait le solstice ...

        demain peut-être ?

    • > Vocabulaire.... maçonnique
      21 décembre 2006, par fabermother  

      Euuhh, avec un peu d'anticipation, ma Loge a déjà chargé les canons, depuis vendredi passé, et nous avons porté les santés traditionnelles, avec l'humour (et l'Amour) qui caractérise mon Atelier et ses visiteurs, surtout quand je suis la première à rigoler (avec le sourire et la plus grande rigueur, mmhhh).

      Nol c'est quand on veut, quand on peut, mais le Solstice d'hiver est toujours le même, dans sa plénitude secrète.

      Douce nuit,

      Faber

      • > Vocabulaire.... maçonnique
        21 décembre 2006, par isis  

        bonsoir

        Noel , enfin pour ce qui est de la bouffe, c'est tous les soirs

        sans le solstice et sans les santés "traditionnelles " je m'en vais faire mon 2ème mais non dernier repas de noel....

        mais avec l'amitié et la convivialité

        et...avec les bulles ;-)

        bonne soirée à tous

        isis

    > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    20 décembre 2006, par satelit99  
    reponse

    Bonjour a vous tous

    Un grand merci pour tous vos messages très chaleureux, en effet une amie sur un autre forum m'a montré la lumière de ce lien , j'ai juste eu à le suivre à moi maintenant de faire le reste lol

    L'histoire de Caroline fait resurgire aussi un mauvais moment que j'ai passé avec un sanglier et elle résume très bien entre le moment du choc et l'arrivé des hommes en bleu, pour ma part j'ai pu faire valoir caroline que nous étions en pleine période de châsse, et une battu avait été organisé pour rabattre le gibier hors des bois (pour l'assurance)

    Il m'a quand même fallu récupérer la bague sur ce pauvre animal en pleine nuit sur une voie rapide (imaginé la scène )

    On vit un grand moment de solitude devant la belle limousine à papa qu'on vient de transformer en chou-fleur ! et l'espace d'un heure on réfléchi à la place de l'homme sur la terre et à notre infime contribution sur des fait plus tragique .

    Après un accident notre vu sur pas mal de chose change

    Bon courage pour la suite

    Frat

    Michael

    UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
    20 décembre 2006  

    Bien chers tous , je vais vous raconter ce qui m'est arrivé hier au soir ; je venais d'accompagner ma fille chez son papa et je rentrais bien tranquillement chez moi par une route departementale . J'écoutais un CD ( un opera italien qui donne des frissons) et j'étais bien , je pensais a plein de trucs agreables , au sourire de ma fille quand elle me parle de son petit chien que le papa noel va lui amener .. bref ... un instant volé a une vie trop remplie ... Des voitures arrivant en face a vive allure me ramenent a la realité , je ralentis et tout a coup une ombre enorme surgit de ma gauche , coupant la route au vehicul qui venait en face ... je n'ai eu le temps de rien faire , quand j'ai apercu la tete du sanglier a ma hauteur , les airs bags se sont enclenchés et il y a eu de la fumée et le noir ... quelques secondes aprés je realise ce qu'il vient de m'arriver et je remercie Dieu d'etre en vie et que ma fille soit en securité chez son papa ... non sans mal , je sors de la voiture et je constate les dégats ... je vous passe les details de la suite ... apres avoir contacté qui de droit , l'assistance , la gendarmerie , la DDE pour enlever le corps de l'animal et un proche pour venir me chercher , j'ai attendu .. j'etais dans ma voiture sur une route deserte , a part mes feux de detresse , plus rien de fonctionnait et j'etais seule , toutes les personnes presentes sur le moment etant partie rassuré par le fait que les gendarmes et l'assistance allaient arrivés ... j'ai attendu une heure , dans le froid , dans le noir , j'ai vu de nombreuses voitures arrivées a vive allure en face de moi doublant sans voir que j'etais en face , se rabatant au dernier moment ... j'avais fait ce que je devais faire , je n'avais plus qu'a attendre ... qu'on vienne me secourir .. j'ai cru que j'allais mourir , j'ai pensé aux SDF qui vivent dehors , par le froid , et moi petite bourgeoise bien inserée dans la société qui venait de casser son cabriolet et qui ne pouvait meme pas sortir de la voiture car elle avait peur ... peur du noir , peur du froid , peur de l'inconnu ... j'ai cru que ma derniere avait sonnée .. A 19h30 , ils sont tous arrivé en meme temps a 5 minutes d'intervalle , les gendarmes , la DDE , mon ami et la depanneuse ... j'etais sauvée ...

    Enfin voila , si je vous raconte tout cela , c'est pour vous dire a vous tous , de prendre bien soin de vous , qu'a chaque instant , le bonheur le plus simple peut basculer dans son contraire et que malgré TOUT , malgré toutes les horreurs toutes les injustices que l'on voit , vit et entend , la vie est belle et precieuse . Tendres pensées . caroline

    • > UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
      20 décembre 2006, par fabermother  

      Bonjour Caro et vous tou(te)s,

      C'est le genre d'accident qui, quand il n'y a que des dégâts matériels, permet de réfléchir sur certaines choses essentielles.

      Comme un rappel à l'ordre, justement, que tout peut basculer très rapidement et que rien n'est jamais acquis. D'où l'importance d'être à chaque instant en paix avec sa conscience, en harmonie avec ses actes.

      Ceci dit, entre Eléonore qui s'envoie dans le décor et atterrit sur des acacias et toi qui envoie dans le décor le sanglier d'Obélix, faudrait un peu arrêter. Vous voulez me faire faire une crise cardiaque ?

      Plein de pensées ensoleillées,

      Faber

      • miroir de vie
        20 décembre 2006, par C-line  

        Bonsoir à tous,

        Où l'on retrouve la permanence de l'impermanence de toute chose, n'est-ce pas Tao ;-)

        Je te rejoins Faber sur la signification de cet accident. Pour moi, rien n'arrive pas hasard. Et je te remercie Caro d'avoir partagé ton vécu car peut-être que ton accident aura évité le mien :

        "je pensais à plein de trucs agréables ..." : Certes, c'est agréable de penser. Mais nous sommes des êtres incarnés, et quand la conscience part trop dans le mental, s'éloigne trop du corps, la vie nous envoie un message d'alerte : orange, rouge puis noir (c'est de ce type de danger dont je parlais dans un ancien post à Anne)

        Je pense aussi beaucoup, peut-être trop. Or au volant, seules comptent l'attention et la vigilance. Je prends ce rappel à l'ordre pour moi aussi, et pour ma petite fille. Aussi, soit ainsi rassurée chère mère Faber (plus facile à écrire qu'à prononcer :-))

        Bisous à tous

        • > miroir de vie
          21 décembre 2006, par fabermother  

          chère mère Faber

          Que voici un excellent exercice de prononciation qui vaut bien le "pour qui sont ces serpents qui sifflent etc..." ou les " chausettes de l'archiduchesse sont-elles sèches ...".

          Usant d'un droit régalien que je m'octroie, interdiction d'avoir des accidents de voiture. Je vous veux tous entiers.

          Je vous embrasse,

          Faber

          • > miroir de vie
            22 décembre 2006, par Sarah  

            Très Chère Faber,

            Tu sais Lola, la grand-mère de mon compagnon...

            Elle m'a donné une grande leçon d'amour et de vie.... c'est pareil je crois...

            C'était vraiment dîfficile et douloureux ce qu'elle a traversé. Et si aujourd'hui ça va mieux et qu'elle est dans sa maison avec son époux, ce n'est quand même pas évident de ne plus pouvoir s'occuper soi-même de soi. Sacré courage, sacré chemin.

            La leçon pour moi : l'amour que l'on a pour ceux qui nous aiment et que nous aimons nous donne la force de rester encore un peu... de ne pas partir maintenant...

            Alors oui, soyons présents et vigilants pour partager encore dans cette dimension incarnée.

            Benjamin est en convalescence. Je pense qu'il pourra célébrer le 31 avec ses amis et peut être, srement même, partager la musique.

            Debbie a toujours besoin de notre amour. Dame Eléonore... Et tous ces inconnus-connus autrement... Et ceux qui vivent la solitude dans leur coeur...

            Nourrissons l'étincelle, la jolie petite flamme pour aller tranquillement vers le 25 de notre calendrier... Ensemble.

            Sarah

    • > UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
      20 décembre 2006, par Eléonore  

      C'est sur Caro, cela fait peur un accident.

      Heureuse que tu t'en sois bien sortie mais quand même tu as oublié quelque chose.

      Le sanglier, tu aurais du le ramasser, la veille des fêtes on t'envoie un sanglier et tu le donne à la DDE, c'est bon la terrine de sanglier ou farci.

      Zut. Bon c'est les autres qui vont être content. :-D

      Sinon, c'est vrai qu'il faut profiter toujours de tout les instants que nous envoie la vie, tout peut basculer si vite, en fait il n'y pas de temps à perdre dans la médiocrité et l'ennuis.

      C'est des situations comme ça qui nous montre malheureusement cette évidence.

      Eléonore

      • > UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
        20 décembre 2006  

        Juste pour cloturer cette histoire et te faire sourire , quand j'etais dans la camionette des gendarmes , un automobiliste a percuté sous nos yeux un autre animal , a trois metres de nous ... il avait un enorme lievre accroché aux feux de sa voiture ... alors oui c'est sordide mais sur le coup entre le sanglier et le lievre , nous n'avons pas pu nous empecher de prendre un fou rire ( honte sur nous ) ... les gendarmes m'ont proposé de prendre le lievre ... c'est avec un plaisir non disimulé que je leur ai laissé en cadeau ... je t'embrasse

      • > UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
        20 décembre 2006, par Sarah  

        Je me souviens de la genette, et je me souviens que tu as été là et que nous l'avons honorée grace à toi.

        Encore merci.

        Sarah

    • > UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
      20 décembre 2006, par Sarah  

      He oui, la vie, la mort... c'est l'histoire d'un instant.

      Sacré réveil que tu viens de vivre (le froid, le noir, la peur...)

      Je suis désolée mais je pense aussi à ce sanglier et à travers lui à toutes les bêtes qui périssent sous nos roues de voiture.

      Alors je pense à lui aussi... une vie qui n'est plus... une fraction de seconde.

      Sarah

      • > UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
        20 décembre 2006  

        Bonsoir Sarah , Si je peux me permettre , la vie du sanglier est le cadet de mes soucis . Nous avons eu lui et moi un moment commun de malchance ... Il aurait pu me tuer et laisser une enfant de 4 ans orpheline de mere ... alors , tant pis , si la SPA n'est pas d'accord avec mes propos , tant pis , si je passe pour une personne sans coeur qui n'aime pas les animaux , et ce n'est pas vrai , je les respecte mais a la juste valeur que je leur donne ... ceux sont des animaux ... et la en plus un animal sauvage , qui par le hazard de sa ballade nocturne , aurait pu prendre la vie a plusieurs etres humains ... Je t'embrasse caroline

        • > UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
          20 décembre 2006, par Sarah  

          La juste valeur que tu leur donnes. C'est l'essentiel. Et sauvage en plus... Chacun son regard. L'un n'empêche pas l'autre. Tous les êtres sont reliés.

          Sarah

        • > UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
          20 décembre 2006, par Sarah  

          Et puis, je voulais te dire que j'avais bien compris toi, ta vie, ta fille... Et ta prise de conscience que conduire c'est être présente...

          Après je n'avais pas besoin non plus que tu en rajoutes, pas besoin de la SPA pour te dire que la mort et oui, d'un animal quel qu'il soit me fait mal. Mal tu comprends. Pas de plus pas de moins pour moi.

          C'était tout. Mais tu vois, j'aurais effectivement du me taire.

          Le sujet est clos.

          Sarah

          • > UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
            21 décembre 2006  

            Sarah , Je comprends la reponse du berger a la bergere ... par tes mots , un certain nombrilisme dont je semble avoir fait part me saute aux yeux ... effectivement c'est Moi , Ma vie Ma fille et Ma prise de conscience ... un certain egoisme peux resurgir de tout cela , mais quand j'ai voulu raconter cela sur le forum , ce n'est pas pour parler de MOI , c'etait juste pour vous dire a vous tous de prendre soin de vous et de profiter de chaque instant de serenité et plus simplement de chaque instant de vie ... alors oui , il est vrai que cela m'a un peu choquée que tu aies une pensée pour l'animal meme si je respecte tout a fait ta peine et le mal que tu as eu par sa mort ... Des animaux sauvages , non domestiqués ( voila ce que j'entends par sauvage pour les animaux ) sont dans ma region une des causes de nombreux morts et en particulier pendant les periodes de chasse , il y a des morts , des familles qui souffrent de la disparition d'un etre cher ... alors oui , encore une fois cela est tout a fait personnel mais JE laisse les animaux a la valeur que je leur donne ... Mon chat dort sur les lits et nous vivons plus chez lui que ce qu'il vit chez nous , j'ai toujours ete entourée d'animaux et je les defendrais toujours si quelqun devait leur faire du mal ... je me suis mise dans un fossé pour eviter un lapin a 18 ans .

            Quand au fait que nous sommes effectivement des etres incarnés et que notre esprit doit rester vigilent , en partculier pour la conduite , je suis tout a fait daccord avec toi et mon experience profesionnelle des services d'urgences a alimenté mes souvenirs de nombreux corps decharnés a cause justement d'un probleme de vigilence ou autre du conducteur .

            Alors , si mes propos t'ont bléssé , j'en suis tres sincerement desolé et je tiens a te presenter mes excuses , je ne voulais pas te faire mal , loin de la , la vie s'en charge suffisament de nous faire du mal ... Je t'embrasse Caroline

            • > UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
              21 décembre 2006, par Sarah  

              Pas besoin de t'excuser. Toi tu ne m'as pas fait mal.

              Je ne te remettais pas en question Caroline. Ce n'étais pas une attaque.

              Juste j'exprimais une autre facette possible, un autre regard sur cet évènement de ta vie.

              Et vue le choc psychologique que tu as pris et physique et émotionnel c'est plutôt sain la réponse que tu as faites.

              Quand on est soi-même sous le choc c'est beaucoup demandé que de voir autre chose que son truc.

              Pas de soucis Caroline.

              Je t'embrasse.

              Sarah

    • > UNE PETITE HISTOIRE VRAIE DE MA VIE
      20 décembre 2006, par MOMO  

      Salut Caro,

      Je viens de lire le récit de ta mésaventure et inutile de te dire que malgré tous les mauvais moments que tu as passés, le côté positif de la chose, et le principal pour moi, c'est que ni toi ni les tiens n'aient été atteints.

      Ton Ange gardien a veillé sur toi en la personne de tous les Etres que tu as aimés et qui sont passés de l'autre côté. Soies heureuse, tu vois, ils pensent à toi car tu penses souvent à eux.

      Pour ma part, je devrais être mort au moins Vingt fois et pourtant je suis là aujourd'hui pour porter mon éternel message d'Amour. Ma maman et mon papa, partis beaucoup trop tôt, dans ma plus tendre enfance, m'ont toujours secourus dans les pires moments, notamment pendant la guerre d'Algérie où j'ai frolé la mort à plusieurs reprises.

      Bien sur, il y a le destin, tracé dés la naissance, dit-on, mais envers et contre tout je crois aux protections de nos morts qui sont tout près de nous, mais dans une autre dimension.

      J'espère que tu es maintenant totalement remise de tes émotions et que ta petite Emilie va vite t'aider à oublier tout celà.

      Mais dis donc, c'est bien giboyeux dans ta région. Si des chasseurs te lisent, ils risquent d'accourir en nombre, ce qui n'est pas le but de l'opération mais s'avère parfois nécessaire pour rétablir l'équilibre quand certaines espèces prolifèrent de trop. Il ne faut pas oublier que les prédateurs sont indispensables à l'équilibre de la nature. Dommage que l'Homme soit son propre prédateur car il est souvent le seul à tuer pour tuer, alors que la grande majorité des animaux tuent pour survivre.

      Là je m'égare complètement, mais cà fait parfois du bien de se laisser aller à ses états d'âme, surtout en de telles circonstances.

      Je t'embrasse, et je vous embrasse tous Frères et Soeurs Maçons ou pas.

      MOMO

    > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    19 décembre 2006, par satelit99  

    Bonjours

    Un petit message pour me présenter, j'ai 27 ans et je réside dans le département 09 (Ariège), depuis déjà de nombreuses années, j'ai une envi très profonde d'intégrer une loge, pour des raisons qui me sont cher.

    Je voudrai faire un travail sur moi-même et trouver réponses à plusieurs interrogations de la vie.

    J'espère pouvoir échanger quelques lignes sur ce forum

    Michael

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      20 décembre 2006, par isis  

      bonjour

      bienvenue mickael ;-)

      tu te promènes, tu as vu de la lumière et tu es entré ? ;-)

      ici, c'est chaleureux, riche, fraternel, même pour les chercheurs....

      mais je ne suis sans doute pas objective...

      isis

    • > bienvenue
      20 décembre 2006, par C-line  

      Bonjour Michal

      Ce forum est fait pour ça. Echanger, partager, des idées, des points de vue et parfois aussi des tranches de vie ... Ce qui est lié.

      Trouver les réponses, c'est bien, les chercher, c'est pas mal non plus ;-)

      C-line

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      20 décembre 2006, par Antonio  

      Bonjour Michael.

      C'est exactement à cela que ce forum est destiné.

      Antonio.

      • > Antonio, le retour
        20 décembre 2006, par C-line  

        Bonjour Antonio,

        ravie de te revoir parmi nous :-))

    • Bienvenue
      20 décembre 2006, par fabermother  

      Sois le bienvenu Michael ! :-)

      Tu dis :

      Je voudrai faire un travail sur moi-même et trouver réponses à plusieurs interrogations de la vie.

      Cette motivation de base suffit en elle-même à légitimer ta recherche de la voie maçonnique.

      Je te conseille de lire les échanges et de ne pas hésiter à aller dans les archives (le lien est en haut du forum). Il se peut que tu trouves déjà des débuts de réponse à tes questions, celles que tu as déjà formulées dans ta tête comme celles qui sont encore en sommeil dans ton coeur.

      Je suis là, nous sommes là, pour t'écouter, te répondre sans faux fuyant, échanger avec toi.

      Faber

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      20 décembre 2006, par Eléonore  

      Hello Michael

      Bienvenue dans notre loge virtuelle (enfin c'est ce que je ressens moi, il me plait de l'imaginer ainsi) ici les neurones ne trouve plus à dormir, nous les secouons du mieux que nous pouvons.

      Tiens Antonio traînait par là, décidément il fait celui qui n'y est pas, mais il veille !

      Tu restes un peu cette fois ?

      Bisous à tous

      Eléonore

    • répondre aux interrogations de ma vie...
      20 décembre 2006, par Cobravif  

      Ces interrogations sont une seule pierre brute qu'on a au fond de soi, et le but de toute quête est de tailler et polir cette pierre.

      Afin qu'elle trouve sa place dans un ensemble fait de nombreuses autres pierres également taillées et polies.

      Chaque pierre est unique mais fait partie d'un tout.

      Avoir senti la présence de cette pierre est déjà le premier pas sur la Voie. Parce que plus que trouver des réponses, ce qui apporte le plus, c'est de les chercher...

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      20 décembre 2006, par MOMO  

      Bienvenue Michael,

      Tu as frappé à la bonne porte. Tu te poses des questions, et c'est celà le début de la quête par laquelle tout Maçon est passé.

      Tu as ici des Frères et Soeurs Maçons et également visiteurs de tous horizons.

      Poses toutes les questions que tu voudras, et il y sera répondu dans le respect de nos engagements vis à vis de nos Obédiences respectives.

      A bientôt MOMO

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      22 décembre 2006, par Sarah  

      Salut Michael,

      Moi je ne suis pas FM, je suis une promeneuse...

      Ce lieu est magnifique.

      C'est un lieu à grandir... un lieu d'amour...

      Merci de ta présence, merci par avance pour les questions que tu nous partageras, car, elles sont autant d'opportunité d'exploration pour toi que pour moi qui vais les accueillir.

      Une douce fin de nuit et une belle aurore.

      Sarah

    L'age, le Travail, la FM - ou le coup de gueule de Bill
    19 décembre 2006, par Bill  
    L'age, le Travail, la FM - ou le coup de gueule de Bill

    L'age :

    Non l'age n'est pas un handicap !! Bien au contraire nous avons besoin des anciens pour leur expérience, leurs connaissances et leur sagesse. Un jeune frileux pour son chéque de fin de mois sera plus maléable et moins tranchant dans certains domaines.

    Là, il faudrait que les mentalités évoluent en France. Tant qu'à parler d'évolution de mentalité la transition et toute trouvée pour parler du travail.

    Le Travail :

    Cela fait 22 ans que je suis free lance. Je passe d'un projet à un autre et d'un contrat à l'autre. E t ce tout autour du monde. Je ne suis jamais resté à la maison plus d'une semaine entre deux boulots. Ma semaine de travail compte en moyenne 100 heures. Il est sur que je gagne confortblement ma vie meme si je dois preparer ma retraite moi meme.

    -  Quand je vois des gamins, des sans emplois qui défilent dans la rue contre la précarité que certains leur imposent (c'est pas toujours ceux que l'on croit)
    -  Quand je vois lors d'entretien d'embauche, des jeunes qui ne se préoccupent que du nombre de CP et de RTT, de leur salaire mais surtout des possiblités d'augmentations, s'il y a une voiture de fonction et toutes sortes d'avantages, et qui déclarent qu'il leur est hors de question de faire plus de 35 heures, Je me dis qu'ils devraient apprendre a travailler avant de réclamer et que ce n'est pas de cette façon que nous referons de la france (notez la minuscule), la France phare de l'Europe qu'elle a été. D'ailleurs ce phare m'améne tout droit a la FM.

    La FM : (cf Anne, l'age et l'expérience)

    Oui Anne tu as raison, mais tu n'est pas dans le vrai.

    Quand on voit certains textes réglementaires tout droit sortie de fraternelles ou d'ailleurs (suivez mon regard), je me dit que certains devraient rendre leur tablier et partir a la chasse au Dahu. Ces textes qui seraient théoriquement écrit pour améliorer la vie de l'être humain, sont pour certains de ces textes, source de conflits et de complication. Ces même personnes, grand donneurs de leçon, l'index pointé vers le haut, devraient se souvenir que le reçu à l'intérieur est fait pour être retransmis à l'exterieur, et surement pas le contraire. D'aucuns diront : chez nous c'est pas comme ca, et ils auront raison. Mais ca arrive prés de chez nous.

    Conclusion : Il est tellemnt facile de se laisser tirer vers le bas que de hisser les autres vers le haut.

    Il y a tellement que je voudrais encore dire....

    Je ne sais pas si j'aurai l'occasion de me reconnecter sur LTB d'ici là, aussi je vous souhaite a toutes et tous de passer de bonnes fêtes de fins d'années.

    Triple bises Frat. à toi Momo, 3X trisous à toi ma BAF, et grosses bises à vous deux les chercheuses (je suis sur que vous vous reconnaitrez)

    A toi l'artilleur, la vie ne m'a pas permuis de te croiser par le passé, mais j'espére qu'elle me donnera au moins 10 mn pour te serrer la main.

    Bill

    • > L'age, le Travail, la FM - ou le coup de gueule de Bill
      19 décembre 2006, par Anne  

      Bonsoir à tous,

      je te rejoins sur l'âge Bill, mais les préjugés sont tenaces...

      Pour le travail : oui pour certains abus ; mais tout le monde ne peut pas travailler comme toi Bill ; la première inégalité entre les gens est la santé...

      FM et structures : il y a des problèmes et des conflits partout et ce manière équivalente je pense ; nous ne sommes pas parfaits...

      Excusez mon silence provisoire ; mais je reviendrai, promis...

      Je vous embrasse,

      Anne

      • > la santé - ou le coup de gueule de C-line
        19 décembre 2006, par C-line  

        Bonsoir Anne, contente de te lire.

        "La première inégalité entre les gens est la santé..." Certes, mais pour le même problème, certains se coucheront, d'autres se relèveront et se battront.

        La santé n'est pas que donnée. Elle s'acquiert et s'entretient. Alors oui, cela demande des efforts, cela demande de se prendre en charge, d'être responsable : toujours le même problème, mais dans un autre domaine.

        Il est plus facile de prendre des pilules que de surveiller son alimentation. Il est plus facile de faire des cres thermales que de faire du sport. Il est plus facile de s'anesthésier que de s'analyser. Il est tellement plus facile de se laisser faire, que de décider de faire.

        Mais le bonheur et le bien-être se trouvent rarement derrière la facilité.

        • > la santé - ou le coup de gueule de C-line
          20 décembre 2006, par Sarah  

          Salut C-line,

          Certes, je suis d'accord avec toi pour ce qui est de moi-même.

          J'ai également conscience, que ce n'est une garantie de rien, car il existe bien des facteurs inconscients, des mémoires transgénérationnelles et nombre d'éléments qui m'entourent dont je n'ai absolument pas la maîtrise.

          ça va être la période bientôt du « Bonne Année, Bonne Santé ».

          Les « vieux » le disaient. Ils savaient de quoi ils parlaient.(je ne le comprends que depuis quelques années seulement).

          La santé, c'est aussi l'autonomie et l'autonomie, c'est aussi la liberté.

          Oui, on peut être libre dans sa tête... cepedant...

          Eduquer, rééduquer... c'est l'une des clefs pour moi. Avec la conscience que je ne vis pas dans la peau de l'autre.

          Pour considérer que deux choses ne sont pas égales, il faut comparer.

          A un niveau, la comparaison est bonne. Car, elle peut permettre la prise de conscience qui va permettre d'éveiller un désir d'autre chose.

          Il faut pour moi être vigilant à ce qu'elle ne victimise pas l'autre.

          Un temps où j'ai travailler auprès d'accidentés de la route majoritairement des jeunes, l'idée étaient : « vivre avec ce qu'il reste et non ce qu'il manque ». Ce qu'il manque n'est plus là. Alors vis avec ce qui est là. ...Douloureux chemin....

          Oui travailler à changer notre regard, aller dans la profondeur de notre ressentie, regarder vraiment nos propres pensées au delà des pensées bien pensantes de premier niveau afin d'être vraiment authentique quand nous disons simplement que nous sommes tous différents.

          Pas de plus, pas de moins.

          Et beaucoup d'amour.

          Une journée lumineuse à chacune et chacun.

          Sarah

          • > la santé - ou le coup de gueule de C-line
            20 décembre 2006, par Sarah  

            Un rajout concernant la comparaison, qu'elle ne victimise pas, ni ne culpabilise.

          • > la santé - ou le coup de gueule de C-line
            20 décembre 2006, par C-line  

            Tout à fait d'accord.

            Je reste persuadée que l'état d'esprit influe sur l'état de santé. La peur de la maladie attire la maladie. Les pensées négatives sont autant de gouttes de venin qui empoisonnent le corps et entraine sa dégénérescence.

            J'en parle par expérience. J'ai des exemples très proches de moi,(trop proches), de dégénérescence physique, mentale, nerveuse. La totale.

            Aussi je sais à quel point la santé et l'autonomie sont importantes.

            "vivre avec ce qu'il reste" - "repartir de là où on est" : OUI et dans tous les domaines. C'est ce que j'appelle l'Espoir, et le Courage.

            Beaucoup d'espoir et de courage à tous

      • > L'age, le Travail, la FM - ou le coup de gueule de Bill
        21 décembre 2006, par fabermother  

        Bien sur Anne que nous reviendra. D'ailleurs le verbe n'est pas approprié, car tu n'es pas partie.

        Prends-soin de toi.

        Nous t'embrassons tous,

        Faber

    • > L'age, le Travail, la FM - ou le coup de gueule de Bill
      19 décembre 2006, par Sarah  

      Salut Bill,

      Nous devions être branchés sur le même canal car ce soir en rentrant du boulot dans ma petite auto, je me rappelais mon étonnement quant à la revendication des jeunes au fameux CDI.

      Certes, le contexte socio-économico-politico-mondialo...

      Mais si a 20 ans il y a une telle demande de sécurité, je me demande ce qu'il en sera à 40, à 60... ???

      Je ne les juge pas, car ce n'est pas si facile 20 ans... Et puis ils se sont structurés dans un contexte qui a favorisé l'émergence de telles demandes.

      J'intervenais en scolaire durant cette période et j'ai beaucoup échangé avec eux.

      Je crois que ce qui m'interroge le plus, c'est que majoritairement, ils n'ont plus de rêves, enfin moi ce que je ressens comme de vrais rêves.

      Captation libidinale par la société de consommation : l'avoir au détriement de l'être.

      Je vous partage un petit texte que j'ai trouvé un jour sur le net (je ne sais pas de qui il est) :

      Les fous, les marginaux, les rebelles, les dissidents, les anticonformistes... Tous ceux qui voient les choses différemment... qui ne respectent pas les règles... vous pouvez les approuver ou les désapprouver, les glorifier ou les dénigrer, mais vous ne pouvez pas les ignorer.

      Car, ils changent les choses, ils inventent, ils imaginent, ils explorent, ils créent, ils inspirent, ils font avancer l'humanité.

      Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent.

      Sarah

    • > L'age, le Travail - le coup de gueule de C-line
      19 décembre 2006, par C-line  

      Comme je te rejoins, cher Bill. J'ai souvent des discussions similaires avec mon mari qui ne trouve pas de candidats valables, pour les raisons que tu as évoquées. Changer les mentalités ? Ca me rappelle l'époque des Grands Chantiers : le travail est tout aussi considérable.

      Le Travail ? Une valeur démodée. Vive les Loisirs !!! Vivre pour le temps "libre". Mais j'ai remarqué que plus les gens ont du temps libre, moins ils savent le gérer, donc plus ils en demandent davantage. Ou parfois, le temps libre est du temps vide et le vide fait peur. Mais heureusement, il y a la Fée Télé, toujours prête à déverser ses messages manipulatoires. Et le travail, dans tout ça n'est plus qu'un moyen de gagner de quoi acheter des futilités, des banalités pour rentrer dans le moule. Peu importe qu'on s'y sente bien, qu'on y évolue. Seuls comptent les avantages du poste. être fonctionnaire, même dans le privé : se limiter à fonctionner, comme qui machine. Il est clair que dans ces conditions, le travail fatigue et rend vieux, bien avant l'âge.

      L'âge n'a pas d'importance. Ce qui compte, c'est l'enthousiasme, le dynamisme, l'envie. Cette étincelle qui brille dans le regard, cette flamme qui fait qu'on est debout, qu'on est vivant, qu'on est heureux de pouvoir travailler. Le problème de beaucoup de personnes, c'est qu'elles sont usées par un travail inintéressant, elles sont quasi-éteinte, même si l'énergie est là, prête à se réveiller avec l'intérêt. Certains jeunes s'éteignent aussi dans leurs études et arrivent dans le même état sur le marché de l'emploi, sans rêves. « On est jeune tant qu'on a des rêves ». Les rêves nous tirent vers l'avant, vers l'avenir. Certains jeunes sont déjà vieux, alors que certains vieux, sont encore jeunes. L'enthousiasme est contagieux. Une personne qui a envie de travailler, donne envie de travailler avec elle.

      Heureusement, la majorité n'est pas la totalité. Et il existe des bâtisseurs qui construisent leur emploi, leur vie (« il est plus facile de se contenter de gagner sa vie, que de l'inventer »).Il existe des gens qui croient encore dans des valeurs, dans le labeur. Il existe des gens qui voient des opportunités, des possibilités, même dans les difficultés. Il existe des gens qui cherchent la lumière au lieu de maudire l'obscurité.

    L'âge et l'expérience...
    18 décembre 2006, par Cobravif  

    Dans le cadre des métaux qu'on laisse au vestiaire, je suis en stage professionnel. Avec moi se trouvent deux "vieux", 48 ans et 50 ans (je sépare les "ans" quitte à faire une répétition que mon éditeur me reprocherait, mais c'est parce qu'ils ont passé des "ans" qui ne sont pas équivalents).

    Cesceux sont deux types très différents et très bien, mais ils se reconvertissent pour des raisons de chômage.

    Compétents dans leurs anciens "métiers", ils sont "trop vieux" pour les embaucheurs...

    Alors, cette situation, qui n'est pas rare j'en conviens, me conduit à rappeler à ceux qui cheminent sur la Voie qu'il est bon de rappeler à tous et chacun que les vieux cerisiers ne donnent pas des vieilles cerises.

    Et pour ceux qui souhaiteraient commencer à suivre une Voie - celle qui passe à travers un cabinet de réflexion, par exemple - qu'ils soint srs que la "vieillesse" n'est un fardeau que lorsqu'on la prend comme telle.

    L'esprit et le corps sont liés, jusqu'à la fin de la vie terrestre. Après, c'est une forme de liberté qui commence. C'est ce que m'a dit Serghis la nuit dernière.

    Entre ce que d'aucuns pourraient décrire comme un rève, (mais qui m'a laissé un tel souvenir et si net - j'ai encore le son de sa voix dans les oreilles -) et ce que j'ai ressenti comme une visite.

    • > L'âge et l'expérience...
      18 décembre 2006, par Anne  

      Bonsoir à tous,

      je n'interviens plus beaucoup sur le forum et à priori je ne m'exprimerai plus que sur des questions concrètes.

      Je ne réponds pas sur la FM ; je ne reviendrai pas vers cette démarche.

      Pour le monde du travail, l'âge est derrière le handicap et la "disgrâce" physique, la 3ème raison de chômage en France, devant "l'origine" du candidat. Trop de gens l'oublient.

      Tes 2 collègues ont peu de chance à cette date de retrouver un emploi en CDI ; il est inutile de se voiler la face. En Scandinavie, en Irlande ou en Grande-Bretagne, la situation serait différente.

      Permettez moi de vous préciser que la première fois que l'on m'a parlé de l'âge, j'avais 34 ans : à l'époque on m'avait dit, dépêchez-vous avant d'être trop âgée... Dit par une personne fiable, sans commentaires...

      A côté, la FM me paraît loin, irréelle et complètement déconnectée des réalités...

      amicalement à tous,

      Anne

      • > L'âge et l'expérience...
        18 décembre 2006, par Sarah  

        Bon Soir Anne,

        Heureuse de te lire de nouveau. J'ai pensé à toi.

        Partages nous tes regards, tes pensées, tes rêves aussi, tes délires pourquoi pas...

        Et moi qui ne suis pas FM mais qui prends un grand plaisir à échanger ici, je me permets de te dire : Question FM laisse tomber. Lâche.

        Soit... tu la ressens comme irréelle, complètement déconnectée... c'est pas grave, c'est ton opinion et elle est respectable.

        Juste partage avec nous, simplement. Sur le dix milles et plus autres sujets existants.

        Amicalement.

        Sarah

      • > L'âge et l'expérience...
        18 décembre 2006, par fabermother  

        Si la FM n'était pas la voie qui m'a guidée pour rester vivante, je ne serais pas là pour vous parler.

        A côté, la FM me paraît loin, irréelle et complètement déconnectée des réalités...

        Je crois que tu n'as pas bien compris le chemin, mais peut-être que tu n'as pas envie de le comprendre, ou que tu n'en a pas besoin (là je suis contente pour toi).

        Moi, je me permets de te signaler que nous parlons de l'âme de celui qui a souffert.

        Et à côté de ça, nous relevons tous nos manches pour aider, sans râler. En discrétion et efficacité.

        Nous n'avons pas besoin de leçons à recevoir, tout comme nous ne donnons pas de leçons.

        Amicalement,

        Faber

        • > L'âge et l'expérience...
          18 décembre 2006, par Anne  

          Et le monde du travail dans tout cela ? cela se dégrade partout : public, semi-public ou privé... Avec en plus une dégradation de toute la société : plus de respect de l'autre...

          Je ne l'aurais pas dit il y a encore peu de temps, appréciant l'époque actuelle...

          Pour ce qui est de la FM Faber : j'ai compris grâce à toi et Antonio, principalement, que je n'y avais pas ma place, ne pouvant la comprendre...

          D'ailleurs, à part toi et Antonio, personne n'a su ou pris la peine de m'expliquer les choses...

          Bonne soirée,

          Anne

          • > L'âge et l'expérience...
            19 décembre 2006, par Sarah  

            Moi je peux prendre un peu de temps si ça t'interresse pour t'en expliquer certaines d'ici ou d'ailleurs sur le chemin de nous-mêmes. Sur simplement le processus de la quête de soi et comment celà peut permettre d'agir différemment et ainsi d'être plus créative. Si tu as envie, j'ai mis mon mail.

            Excellente journée.

            Sarah

    • > L'âge et l'expérience... et la liberté
      18 décembre 2006, par fabermother  

      Serghis, qui est si libre maintenant, après avoir été enfermé dans un corps de douleurs.

      Toi, qui es libre maintenant, après avoir été incarcéré injustement, et pour lequel j'ai pleuré pour l'iniquité qui était faite à ton égard.

      L'Amitié qui vous (nous) liaient, avec le ciment de notre Druide qui n'a jamais failli quand je pleurais de trop, et qui a été toujours présent pour récupérer le petit mouchoir que j'étais.

      Si vous n'aviez pas été là, je ne serais pas là, encore à parler. Et si d'autres n'étaient pas venus, apporter leur pierre brute, leur pierre de coeur.

      Serghis est présent. Et pour lui, nous sommes jeunes car il nous a aimé, même si c'était un "chiant".

      Heptazous, mon Frère de coeur,

      Faber

      Le Cerisier comme l'Amandier sont beaux au printemps, et le Mimosa aussi ...

      • @----8---
        20 décembre 2006, par C-line  

        Bonsoir Faber,

        Puis-je me permettre d'entrer dans ton émotion pour la partager, tenter de la soulager ? Je ne sais qu'écrire, mais sans connaître, je comprends. Les arbres que tu as choisis sont très beaux. Et le printemps est une saison qui leur va si bien.

        Je suis de tout coeur avec toi.

        Tendrement, Céline

    • > L'âge et l'expérience...
      18 décembre 2006, par Sarah  

      Il est bon de rappeler que quels que soient les regards extérieurs, même si ils semblent majoritaires, même si les statistiques confirment... qu'il reste totalement impossible de réduire qui que se soit.

      L'être humain n'est pas réductible. Il ne se définit pas par une chose, mais par une multitude.

      Ainsi, quand une porte se ferme... une autre s'ouvre.

      La qualité du regard que nous nous portons les uns aux autres est essentielle. Soit, il élève, soit il abaisse... le pire est peut être de détourner la tête.

      Excuse mon ignorance Cobra. Mais qui est Serghis ?

      • > L'âge et l'expérience...
        18 décembre 2006, par fabermother  

        Serghis était mon Compagnon d'Amour, avant qu'il ne passe à l'Orient Eternel. Il le reste.

        • > L'âge et l'expérience...
          19 décembre 2006, par Sarah  

          Je m'autorise juste à dire :

          Je t'aime.

          Sarah

          • > L'âge et l'expérience...
            20 décembre 2006, par fabermother  

            Je reçois, avec gratitude, chère Sarah.

            Faber

      • Le regard qui abaisse...
        21 décembre 2006, par Cobravif  

        ... n'abaisse que celui qui le lance.

        Même s'il est cruel pour celui qui le reçoit.

        La seule force qui reste à ce dernier est alors... le pardon.

        Ora et labora

        • > Le regard qui abaisse...
          26 décembre 2006, par fabermother  

          Quel beau raccourci !

          La pardon rend noble le plus démuni, et il devient Roi.

          Merci :-)

          Faber

    • > L'âge et l'expérience...
      19 décembre 2006, par isis  

      bonjour

      cobra : ce n'était pas un rêve

      ou alors, le rêve est réalité du coeur

      moi je veux rêver toujours

      faber : j'aurais aimé le rencontrer

      isis

    • > L'âge et l'expérience...
      19 décembre 2006, par isis  

      cobra ""Et pour ceux qui souhaiteraient commencer à suivre une Voie - celle qui passe à travers un cabinet de réflexion, par exemple - qu'ils soint srs que la "vieillesse" n'est un fardeau que lorsqu'on la prend comme telle.""

      la vieillesse , je ne la prends pas tant comme un fardeau que comme une accélération du temps

      aurais-je le temps de....tout ce que j'ai soif , faim, envie, besoin...

      j'ai l'enthousiasme de la jeunesse pour aborder cette partie de ma vie riche de disponibilités (au regard de ce que je vis depuis 39 ans)

      j'ai en même temps une conscience aigue du temps qui passe et qui, peut être , me reste, limité, lui...et limitera donc mes possibilités.

      je m'en sors depuis quelques années en vivant bien le moment présent, en le faisant aussi riche que possible...

      isis

      • Accélération du temps...
        19 décembre 2006, par Cobravif  

        En apparence, mais plus on va vite et plus le temps s'écoule lentement.

        L'émotion du grimoire.

        Un grimoire est, en général, un livre. Il a un sens premier, apparent. Plus on le travaille et plus on y découvre de choses en orant et laborant.

        Il en est une que j'ai découverte et que je peux exprimer avec des mots que tout le monde peut comprendre : celui qui l'a écrit ne l'a pas fini.

        Si on veut prendre la relève, on croit qu'il faut repartir de zéro.

        Et c'est vrai. On ne peut "continuer" le grimoire. Sa rédaction du moins. Ou alors, pas tout de suite.

        Quand on a avancé dans sa compréhension, on sent le besoin de le continuer. Mais au départ, on n'ose pas. Et puis on ose enfin. Et on continue le texte... un texte d'abord à double sens, puis au fur et à mesure qu'on ajoute du texte, on en met moins mais il a plus de couches de de sens. Et au bout d'un certain temps, on découvre qu'on est bien parti de zéro, mais ce zéro-là est bien près de l'oméga atteint par le rédacteur précédent.

        Et lui même est allé bien au-delà de son prédécesseur. Et tous ces prédécesseurs, dont certains sont disparus physiquement depuis bien longtemps et on été oubliés, continuent à vivre par le travail des suivants.

        Les hommes sont morts, mais pas l'Homme dont ils étaient un morceau, et donc l'entièreté.

        Et, ma Faber... Tu as raison il est chiant.

        Aujourd'hui, il ne m'a pas lâché. Toujours avec la même affection. Il ne m'a pas empêché de travailler, de manger avec mes condisciples. Je ne l'ai pas VU, mais il était là. Et apparemment pas las.

        Il m'a posé des questions qui n'avaient rien à voir avec ce que je faisais et qui m'ont fait piger des trucs apparemment anodins mais, en fait, primordiaux.

        Ce soir, il est "reparti" mais il n'est pas loin. De toute façon il sait bien que ça me fait plaisir quand il est "chiant" auprès de moi.

        Mon fiston, chez qui je loge, ne rentrera que fort tard, ce soir (Métaux obligent).

        Je vais dîner chez un B.A.F.

        Il sait par ma Françoise que si j'ai eu du chagrin pour le départ vers l'Orient éternel de celui qui aurait été mon parrain, J'ai pleuré pour la mort de Serge comme je n'ai pas pleuré pour la mort de mes autres proches.

        Tout à l'heure, je l'ai eu au TPH et ce F :. m'a dit :
        -  Oh, toi, tu étais avec Jean (mon ex-futur parrain) il y a peu.
        -  Ce n'était pas Jean...
        -  Ah alors c'était l'Autre (Exprès, la majuscule).
        -  Oui.
        -  Ce soir on videra une chopine à leur santé.

        Parce que mon F :., tout athée qu'il est, sent bien que nos morts sont présents...

        Leur oeuvre à tous les deux vit en nous. Nous, c'est à dire nous tous qui les aimons encore et qui ne nous connaissons pas forcément.

        Anne.

        Ne te désespère pas. Il y a un temps pour tout, même pour que les temps se rejoignent.

        Certains d'entre nous sont malmenés par d'autres êtres à apparence humaine. Mais les vrais humains sont les seuls qui survivront à ce qui nous arrive dessus à la vitesse V.

        Je sais bien que nous sommes nombreux à être dans la maverdave à cause d'une bande de salopiots, mais tout évolue si vite et de façon si inattendue.

        Le monde qui nous entoure se rue à sa perte... mais il n'est qu'une eau fugace. Une eau molle qui ne peut attaquer les rochers des valeurs solides.

        Une vraie rivière, c'est de l'eau vive qui court malgré les écueils.

        La fausse rivière qui nous entoure est une eau morte qui essaie de noyer les rochers des vraies valeurs qui perdurent.

        Tu vois bien que le monde tourne à l'envers.

        Mais une horloge qui tourne à l'envers est totalement détraquée. Elle ne sert plus à rien et les gens qui ont quelque chose de réel à faire s'en détournent.

        Ils en trouvent une autre, et s'il n'y en a plus, il en recréent une.

        L'humain qui vit vraiment fait sien l'aphorisme de Guy de Larigaudie : "Ou je trouve un chemin, ou je le tracerai". C'est ce que font mes deux condisciples. Il ont pris en main leur destin et seront leurs propres patrons.

        Courage à tous. Et aux aUTRES (ce graphisme n'est pas une faute de frappe), laissons la rage.

    • > L'âge et l'expérience...
      19 décembre 2006, par C-line  

      "Les vieux cerisiers ne donnent pas de vieilles cerises"

      Quelle jolie phrase. Je rajouterai que s'ils n'ont pas développé l'amertume, leurs fruits seront plus doux, plus goteux, plus juteux et n'auront plus l'acidité des jeunes arbres...

      Bonne soirée à tous

    > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
    14 décembre 2006, par AYEVO PATRICK  

    je suis Patrick Ayevo du Togo. je suis historiens chercheur. Il ya des années déjà que j'ai tenté par moi même à avoir des liens avec des F.M.mais je n'y suis jamais arrivé. Pouvez-vous me dire comment m'y prendre ? je vous serai gré si vous pouvez m'aider dans ce sens. Je réponds au 00228 912 47 97 ou s/c Kim sang lim BP 20547 LOME/ TOGO. %on e-mail est pat_dannes17@yahoo.fr

    • > Les Tenues Blanches de la Franc-Maçonnerie
      15 décembre 2006, par fabermother  

      Bonjour,

      Tout arrive puisque vous venez d'y arriver. Sur ce forum il y a de véritables Francs-Maçons, mais oui !

      Que voulez-vous à la FM ? Posez vos questions : si elles sont sincères, il vous sera répondu.

      Cordialement,

      Fabermother

    • réponse à hier
      15 décembre 2006, par C-line  

      Bonjour à tous,

      J'ai aussi pris de nombreuses claques en VOULANT aider les autres. Et puis j'ai compris :

      Qu'il est difficile de ne pas aider ! Et pourtant, c'est parfois la seule façon d'aider vraiment l'autre.

      Il faut parfois laisser la personne faire ses propres expériences pour lui laisser la possibilité d'intégrer et de digérer les leçons de la vie, de comprendre (au lieu d'apprendre). « Les seules connaissances qui puissent influencer le comportement d'un individu, sont celles qu'ils découvre par lui-même et qu'il s'approprie » (C. Rogers ). Il faut parfois la laisser faire des erreurs, vivre des moments difficiles pour qu'elle puisse évoluer. Bien entendu, le non interventionnisme ne s'applique qu'en absence de danger mortel

      En fait, l'aide doit venir en réponse à une DEMANDE et pas seulement à un BESOIN. Car il ne faut pas oublier que la personne que l'on voudrait aider a mis en place SA solution. Ce n'est peut-être pas la meilleure (de notre points de vue), mais c'est la sienne, celle qu'elle a jugé la meilleure (ou la moins mauvaise), et surtout celle qu'elle était capable d'appliquer à cet instant On ne peut lui ôter sa béquille sans faire tomber l'autre. Par exemple dans le cas de dépendances, le recours à l'alcool ou à la drogue cache un problème bien plus complexe et on ne peut agir que sur l'abstinence.

      C'est pourquoi, la première démarche dans toute relation d'aide est de s'assurer que l'autre est réceptif à l'aide qu'on est prêt à lui apporter. Car pour certains, il est très difficile d'accepter l'aide des autres. Et toute intervention sera perçue comme une intrusion avec pour conséquence, comme le souligne MOMO, au mieux le rejet, au pire l'agression. Entrer dans les choix de l'autre, même pour son bien, reste une prise de pouvoir sur l'autre, un jugement ( "Moi, je sais" )

      Aussi, l'aide ne peut-être que proposée, comme une main tendue, en laissant l'autre LIBRE de la saisir ou non. La liberté qu'on lui laisse ainsi est une condition indispensable à son ENGAGEMENT. Car sans engagement personnel, aucun changement durable n'est possible. Or c'est bien vers un mieux que l'on souhaite orienter l'autre en l'aidant

      • > Aider
        15 décembre 2006, par Cobravif  

        C'est vrai que c'est souvent bien difficile.

        Aussi curieux que cela puisse paraître, il existe parfois une méthode indirecte pour aider les gens : il faut leur demander de l'aide.

        Sur un sujet où, dans la mesure du possible, on en a vraiment besoin.

        Cela permet, entre autre, à la personne dans la détresse de mesurer qu'elle n'est pas seule à se débattre dans la mélasse.

        Un apprenti "chimiste" qui s'empêtrait dans ses grimoires et en devenait plus qu'irritable - le mercure est une substance à manipuler avec prudence - s'est trouvé très bien de se sentir devoir aider un autre chercheur qui se "démoralisait".

        Il a compris, grâce à l'aide qu'il a fournie, qu'il lui fallait revoir en profondeur les joints d'étanchéité du récupérateur de sa sorbonne. (C'est un appareil qui évite de laisser partir dans le labo et l'atmosphère les vapeurs délétères qui s'échappent de toute activité humaine).

      • >Aider, suite (et fin)...
        15 décembre 2006, par Cobravif  

        ... car les meilleures choses ont une fin.

        Se faire aider entraîne des discussions ; et de la discussion jaillit la lumière.

        Cette lumière que certains vous apportent de derrière leurs "afftiaux"...

        • > lexique
          15 décembre 2006, par C-line  

          C'est quoi des afftiaux ? Un afftial ?

          • > lexique
            18 décembre 2006, par isis  

            dans ma campagne d'origine profonde, ça voulait dire "tablier" par extension, habits avec connotation légèrement péjorative

            "t'en as de drôle d'affutiaux, aujourd'hui"

            est une phrase souvent entendue quand j'étais jeune et habillée à la mode....

            le tablier (blouse pour les hommes + "devanti" pour les dames )étant la tenue de travail des ménagères fermières, mais aussi des paysans quand ils allaient vendre leur production au marché

            élémentaire, mon cher Emerek ???

            isis

            • > lexique
              18 décembre 2006, par isis  

              oups me suis trompée, c'était cobra.... scusez moi monsieur cobravif isis

              • scusez-moi...
                18 décembre 2006, par Cobravif  


                -  Ya pasqua ! ..."

                Miarderogntudju, j'ai tapé un gromo sur le forum à Faber. J'va me faire mettre entre les colonnes...

                -  Adonc, je rèquetifie :

                « Y a pas de quoi [s'excuser], tout l'honneur est pour moi. Me faire prendre pour Emerek est inespéré. C'est lui qui doit se sentir atteint. »

                Fraternité et paix.

                • > scusez-moi...
                  23 décembre 2006, par fabermother  

                  Pour un gromo c'est un gromo. Va falloir se laver la bouche, hein !

                  Bonnes fêtes, mon cher, entre les colonnes (d'harmonie).

                  Je t'embrasse fort ainsi que F..., J... et F... et tous ceux que tu aimes.

                  Faber

            • > lexique
              18 décembre 2006, par C-line  

              merci pour la réponse :-)

              bonne soirée à tous

    texte a partager
    14 décembre 2006, par caroline  

    Bien chers tous, Je suis en train de lire un livre que j'apprecie deja beaucoup meme si je n'en suis pour l'instant qu'a sa decouverte et il y a un passage que j'aimerais partager avec vous :

    " C"etait une petite bicoque presque une chaumiere en dehors de la ville ; Sur le devant , il y avait un petit atelier avec quelques machines et des outils ; derriere , deux chambres , une cuisine , et des toilettes rudimentaires . Cependant Joaquin ne se plaignait pas . Au cours des deux dernieres années , son atelier de menuisier, "le sept" , s'etait fait connaitre dans le village et il gagnait suffisament d'argent pour ne pas a avoir a taper dans ses petites economies . Ce matin la , comme chaque matin , il se leva a 6 heures et demie et partit voir le soleil se lever .Toutefois , il ne put atteindre le lac . Sur le chemin a environ deux cents metres de chez lui , il buta presque sur le corps blessé d'un jeune homme en bien piteux état . Aussitot , il s'agenouilla et approcha son oreille de la poitrine du garcon ... Faiblement , tout au fond , un coeur luttait pour maintenir ce qu'il restait de vie dans ce corps sale qui empestait le sang , la crasse et l'alcool . Joaquin alla chercher une brouette sur laquelle il chargea le jeune homme . Arrivé chez lui , il l'etendit sur son lit , coupa ses vetements rapés et le lava soigneusement avec de l'eau , du savon et de l'alcool . Outre qu'il etait ivre , le garcon avait ete sauvagement frappé . Il portait des blessures sur les mains et dans le dos , sa jambe droite était fracturée . Pendant les deux jours qui suivirent , toute la vie de Joaquin , se concentra sur la santé de son hote obligé : il pansa et banda ses blessures , posa une attelle a sa jambe et l'alimenta a la petite cuillere , de bouillon de poule . Quand le jeune homme se reveilla , Joaquin etait a ses cotés , le regardant avec tendresse et inquietude . "comment vas tu , demanda Joaquin" "bien ... je crois repondit le garcon en examinant son corps propre et soigné . Qui s'est occupé de moi ? " "Moi" "pourquoi" "Parce que tu etais blessé " "Seulement pour cette raison ? " "Non , aussi parce que j'ai besoin d'un assistant" Et tous deux eclaterent de rire . Bien nourri , faisant de bonnes nuits et s'abstenant d'alcool , Manuel , car c'est ainsi que se nommait le garcon , retrouva rapidment ses forces . Joaquin essayait de lui apprendre le metier , tandis que Manuel faisait son possible pour echapper au travail ;Joaquin tenta a maintes reprises de d'inculquer a cette tete altérée par la vie dissolue les avantages de la besogne bien faite , d'un nom honorable et d'une vie honnete . Chaque fois , Manuel avait l'air d'avoir compris mais deux heures ou deux jours plus tard , il restait au lit ou oublier d'accomplir la tache dont Joaquin l'avait chargé .

    Les mois passerent et Manuel etait completement remis sur pied . Joaquin lui avait cédé la chambre principale , une participation a son commerce et le premier tour au cabinet de toilette en echange de la promesse du garcon de se sonsacrer serieusement au travail .

    Un soir tandis que joaquin dormait , Manuel pensa que six mois d'abstinence etait plus que suffisants et qu'un verre au village ne pourrait pas lui faire de mal . Au cas ou Joaquin se reveillerait dans la nuit , il ferma la porte de sa chambre de l'interieur et sortit par la fenetre , laissant la bougie allumée pour laisser croire qu'il etait toujours la .

    Au premier verre suivit le deuxieme puis le troisieme , puis le quatrieme et beaucoup d'autres ...

    Il chantait avec ses compagnons de beuverie lorsque les pompiers passerent devant le bar en faisant hurler leur sirene . Manuel n'associa pas ce fait a un accident pouvant le concerner , jusqu'a ce qu'enfin, au petit matin , titubant , il arrivat a la maison et vit la foule attroupée dans la rue .

    Seuls un mur , les machines et quelques outils avaient ete sauvés de l'incendie . De Joaquin on ne retrouva que quelques os calcinés qu'on enterra dans le cimetiere , sous une pierre tombale ou Manuel fit graver cette epitaphe :" Je reussirai , Joaquin , je reussirai"

    A grande peine , Manuel reconstruisit la menuiserie . iL etait paresseux mais habile et ce qu'il avait appris de Joaquin lui servit a faire marcher le commerce .

    Il avait toujours la sensation que d'un endroit quelquonque , J oaquin le regardait et l'encourageait . Manuel se souvenait de lui a chaque evenement marquant de sa vie : son mariage , la naissance de son premier enfant , l'acaht de sa premiere voiture ....

    A 500 kilometres de la , plus vivant que jamais , Joaquin se demandait s'il avait bien fait de mentir , de tromper un jeune homme et de mettre le feu a cette si jolie petite maison a seule fin de le sauver .

    Il se repondit que oui et se mit a rire a la seule pensée que les gendarmes du village avaient pu confondre des os de cochon avec des os humains ...

    Sa nouvelle menuiserie etait un peu plus modeste que la precedente mais elle etait deja connue dans le village . il l'avait appelé : "le huit" .

    "" Parfois dans la vie , il est difficille d'aider un etre cher , s'il est une difficulté qui merite qu'on s'y attelle , c'est celle qui consiste a aider autrui . Ce n'est pas un devoir "moral" ni rien de la sorte . C'est un choix de vie que chacun peut faire a son heure et dans le sens qu'il souhaite . Mon experience de ce que j'ai vecu et observé me porte a croire que l'etre humain libre et qui se connait lui meme est genereux solidaire aimable , capable de prendre autant de plaisir a donner qu'a recevoir . Par consequent , chaque fois que tu te trouves devant des gens qui se regardent le nombril , ne les deteste pas : ils doivent avoir deja suffisament de problemes avec eux memes . Chaque fois que tu te surprends dans des attitudes mesquines , viles ou petites , profites en pour te demander ce qu'il t'arrive . Je peux t'assurer qu'a un moment ou un autre tu as fais fausse route .

    Voici ce que j'ai ecrit un jour :

    "un nevrosé n'a besoin ni d'un therapeute qui le guerisse ni d'un pere qui prenne soin de lui . Tout ce dont il a besoin , c'est d'un Maitre qui lui montre a quel endroit du chemin , il s'est forvoyé "

    Voila , c'est un peu long ... mais cela m'a beaucoup plu ... au cas ou : "Jorge BUCAY : Laisses moi te raconter les chemins de la vie "

    Bonne fin de journée

    caroline

    • > texte a partager
      14 décembre 2006, par MOMO  

      Salut Caroline,

      J'ai lu, relu, et particulièrement apprécié ce passage du livre que tu es entrain de lire en ce moment. Il m'interpelle tout particulièrement car il fait ressortir les difficultés qui peuvent surgir quand on a décidé d'aider quelqu'un jusqu'au bout. Dans ton livre, celui qui aide doit en arriver à mentir et à faire en sorte que son protégé se culpabilise, se sente coupable de sa pseudo mort, pour enfin arriver à ses fins.

      Dans le concret, il est fort heureux qu'il ne faille pas en arriver à de telles extrémités à chaque fois, et que, fort heureusement, les choses se passent souvent beaucoup mieux.

      Par contre, aider son prochain n'est pas toujours chose facile et, si je me réfère à ma propre expèrience, je peux affirmer que l'on reçoit souvent plus de coups de batons que de remerciements. Je sais que le remerciement n'est pas le but principal de l'action et que l'altruiste vrai apporte le bien naturellement, il ne le fait pas par devoir mais parce-que aider les autres, les aimer, leur porter secours fait partie intégrante de sa nature profonde. En fait j'irais presque jusqu'à dire qu'il se fait plaisir en faisant plaisir.

      N'attendre rien, c'est beau, bien sur, mais recevoir des coups de batons en retour, ça fait quand même mal, et c'est malheureusement souvent le cas. Je n'ai peut-être pas eu de chance, mais souvent cela a été mon lot. Les gens se croient redevables et, bien souvent, dans un Monde de brutes, ils pensent qu'il y a quelque chose de pas clair qui se cache derrière la générosité vraie. Résultat, à postèriori, peut-être pour se protéger d'une quelconque contre-partie, ils s'acharnent à salir celui qui leur a fait du bien.

      Rassures-toi, envers et contre tout, je persisterais à faire le bien jusqu'à l'échéance finale, car c'est dans ma nature et que rien ne pourra jamais me faire changer d'un iota.

      Il faut aimer ses semblables avec leurs qualités et leurs défauts. Une chanson de Brel me colle à la peau car elle correspond parfaitement à ma nature, il s'agit de " l'inaccessible Etoile". Je l'écoute souvent, et elle m'aide à persévérer quand le doute pourrait commencer à s'installer.

      Merci encore pour le bel extrait que tu nous a proposé, et bonne méditation à tous.

      Je vous embrasse, je vous aime tous très fort Frères et Soeurs Maçons et promeneurs.

      MOMO

      • > texte a partager
        14 décembre 2006, par Sarah  

        Chanson magnifique Momo (l'inaccessible étoile)

        Tu ne trouves pas que la vie est tout de même mystèrieuse ?

        Les mêmes évènements de vie difficiles voire traumatisants vont avoir pour conséquences de permettre à un homme ou une femme de se diriger vers l'amour ou vers la haine... vers l'ouverture ou vers l'autisme...

        J'aime te lire.

        Sarah

      • > texte a partager
        15 décembre 2006, par fabermother  

        Mon BAF,

        C'est bien ce que nous enseigne la sagesse maçonnique. Rester le plus discret et secret possible dans nos actions d'aide et de soutien, pour que le récipiendaire ne se croît pas obligé à une quelconque reconnaissance.

        En espérant qu'à son tour, il pratiquera la même ascèse.

        Mais je suis bien d'accord avec toi : les baffes ça fait mal quand elles viennent de celui que tu as aidé avec tout ton coeur. Des baffes qui nous aident aussi à grandir un peu plus.

        A très très bientôt,

        Faber

    • > texte a partager
      14 décembre 2006, par Sarah  

      Bon Soir Caroline et visiteurs ou habitués de ce forum,

      Ce bookin est très sympa. Il fait du bien.

      Après chacun fait avec ce qu'il est quand il souhaite accompagner l'autre... Tout dépend de la demande, du besoin, du moment...

      Je me permet de reprendre ta réflexion que tu nous partages puis je partagerai celle que j'ai eu ce matin.

      Un névrosé n'a besoin ni d'un thérapeute que le guérisse, ni d'un père qui prenne soin de lui. Tout ce dont il a besoin, c'est d'un maitre qui lui montre à quel endroit du chemin, il s'est fourvoyé.

      Pour moi, un thérapeute ne guérit personne. Il permet simplement à l'autre d'explorer sa névrose et ainsi de se connaître lui-même. Alors il peut devenir un peu plus libre de choisir quel chemin il souhaite emprunté ou pas afin de continuer de changer les choses qui ne sont pas bonnes pour lui dans sa vie.

      Pour le père qui prenne soin de lui, je ne sais pas. Et la mère ?

      Tu sais pour moi tout ça ne sont que des fonctions qui a un moment ont leur place et à un autre non.

      Quant à un maitre, Il t'aide simplement à découvrir par toi-même l'endroit du chemin qui explique qu'à ce moment précis tu sois face à lui. Pour moi sa seule fonction est de te permettre de te connaitre et devenir ton propre maitre.

      Et je suis d'accord concernant :

      « un être humain libre et qui se connait lui-même est généreux, solidaire, aimable, capable de prendre autant de plaisir à donner qu'à recevoir. »

      Ma réflexion matinale maintenant :

      « C'est difficile la vie, mais c'est une expérience fantastique pour peu que l'on arrête de croire que nous sommes le centre du monde. »

      Je vous souhaite une excellente nuit.

      Sarah.

      • > texte a partager
        15 décembre 2006, par fabermother  

        Bon matin et belle aurore Sarah et tou(te)s,

        C'est difficile la vie, mais c'est une expérience fantastique pour peu que l'on arrête de croire que nous sommes le centre du monde.

        Bingo ! Le centre du monde, dans notre Univers dont on ne connaît pas les limites car elles n'existent pas, le centre du monde c'est nulle part et partout à la fois.

        Le centre du monde c'est toi, lui, moi, la pierre du chemin, l'abeille qui butine, le clochard sous son carton, l'enfant au berceau, l'étoile filante, le mourant à l'hôpital, le musicien, le peintre, le rêveur, le prisonnier, l'amoureux ... partout et nulle part.

        On peut se croire le centre du monde, si on sait qu'il y a des infinitudes de centres du monde. Alors là, on rejoint l'universel.

        Lumineuse journée,

        Faber

        • > texte a partager
          15 décembre 2006, par Sarah  

          Chère Faber et chacun(e),

          Oui, être... vivant...

          L'aurore en ce moment, au long de mes trajets se présente avec ça et là, beaucoup de ça... d'épais manteaux de brouillard... Obligeant à ralentir mon rythme...

          Avant ce brouillard en voiture m'angoissait à une dose incroyable... depuis quelques jours... il se passe autre chose.

          Une excellente journée.

          Sarah.

          • > texte a partager
            16 décembre 2006, par Sarah  

            Hier matin j'ai eu une sacré surprise...

            Formatée depuis quelques jours à me déplacer dans le brouillard, quant à l'ouverture de ma porte.... ....

            Un ciel d'une clarté éblouissante avec des milliers d'étoiles, l'herbe recouverte de givre qui crisse sous mes pieds, la lune qui achève de décroitre, une chouette qui profite encore de l'obscurité de cette fin de nuit lumineuse... et une étoile filante qui traverse le ciel juste là...

            Quelle magnifique façon de commencer la journée.

            L'aurore ft belle... resplendissante !

            A bientôt.

            Sarah

      • > texte a partager
        15 décembre 2006  

        Ces propos ne sont pas les miens ( concerant le nevrosé ) mais ceux de l'auteur , je vous ai livré le texte dans son integralité ... bonne soirée , bises caroline

        • > texte a partager
          16 décembre 2006, par Sarah  

          Oui, j'ai relu plus attentivement et c'est correct.

          Donc c'était ma réflexion concernant les propos de l'auteur.

          Bisous.

          Sarah

    • > texte a partager ... et quel beau partage !
      15 décembre 2006, par fabermother  

      Bonjour tou(te)s et à toi en particulier, Céline

      Il me plaît, ce Joaquin qui va voir chaque jour où le soleil se lève ...

      Ce texte est profondément symbolique. Ce qui me permet de rappeler que le symbolisme n'est pas de l'abstraction ou de la théorie, mais bel et bien une façon de faire comprendre la voie du coeur et l'action.

      Les Maîtres Maçons reconnaitront dans ce petit texte beaucoup de choses inhérentes à leur parcours. Le principal y est dit.

      Hier un apprenti qui a un gros travail à faire ce soir tout seul, et à qui je proposais (presque imposais) mon aide me disait : "je ne veux pas que tu m'aides, mais que tu voies si j'ai bien acquis du métier et me critiques pour m'améliorer".

      Là, on se dit que la relève est bien assurée, et sans avoir à brler la maison.

      Céline, si ce texte t'a touché droit au coeur, c'est que tu es sur le chemin.

      Je t'embrasse (et les autres aussi, hein ! lol).

      Faber

      • > C .....................line
        16 décembre 2006, par C-line  

        Bonsoir Faber

        entre Céline et Caroline, il n'y a que quelques lettres de différence. Mais je rends à Caro ce qui lui appartient (ton post). Ce texte me parle aussi (voir plus haut), hormis de telles extrémités (eh, oh, moi pas Maître-Maçon, moi profane, moi grandement perfectible, moi besoin perfectionnement)

        OK, il est tard, je ferais mieux d'aller me coucher :-o

        Je t'embrasse aussi (ainsi que les autres hein ! Iol)

    • > texte a partager
      16 décembre 2006, par Eléonore  

      Aider les autres est une bien belle aspiration, mais où il faut aussi un apprentissage, à mon idée.

      C'est pas parce qu'on aime l'art que l'on sait réaliser une uvre de maître.

      On y reçoit parfois des reproches, voir pire, à défaut de mieux. A qui la faute ? A l'autre ? Ou à moi qui ai pu oser imaginer parfois que les liens créés ainsi serait ceux de l'amour et de respect, ce devrait être si naturel. Et ben nan, c'est pas si simple. Car souvent l'autre ne supporte pas sa propre vulnérabilité et se sent obligé, donc j'en déduis que malgré mes meilleures intentions, j'ai manqué mon objectif. Donc je n'ai pas aidé, j'ai conforté un sentiment et je prends la baffe qui même si elle fait grandir, peut faire prendre une reculée. Humilité et discrétion sont donc de règle et même comme ça on n'est pas forcément à l'abri. Sinon c'est l'histoire de la dette in-remboursable, dans l'esprit de celui qui a reçu.

      Peut-être qu'être altruiste est une nature, mais comme toute nature, elle doit s'affiner, se travailler, apprendre le discernement en un mot s'exercer avec intelligence et pas seulement avec l'élan des sentiments. Posséder un beau potentiel ne veut pas dire qu'il s'exprime justement.

      Tendre sa main pour aider et soutenir est un geste de cur qui nécessite peu d'effort pour celui dont c'est la nature, faire le même geste avec le discernement nécessaire sans que l'autre devienne malgré les meilleurs sentiments, mal dans l'affaire, la est un vrai tour d'adresse et de finesse.

      Prendre la main tendue qui nous porte aide, simplement en disant merci, sans gamberger davantage à l'intérieur, n'est pas non plus si facile en fait. Apprendre à demander et recevoir aide, assistance, amour peut permettre d'apprendre à offrir et d'en comprendre les subtilités.

      Heureusement qu'aider les autres et être aidé n'est pas toujours compliqué, mais je remarque que cela est simple quand les rapports d'amour sont évidents entre les personnes, cela peut être fait ouvertement, les gens qui s'aiment n'ont rien à se prouver entre eux, ils sont tour à tour forts ou vulnérables.

      Bisous pour tous

      Eléonore

    Une flute à l'anglaise
    12 décembre 2006, par EMEREK  

    Je crains le pire...demain sortie du film de Kenneth Branagh "la flte enchantée"... en Anglais !!!!!

    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=108594.html

    J'ai entendu quelques extraits ,la musique c'est OK ...du bon Wolfi que l'on connait .... mais les paroles...je ne m'y fais pas .

    Décidément....

    Je ne peux m'empécher de penser à une adaptation d'un bon tube anglais "Rock" par Richard Anthony...

    Bon c'est une opinion. Si cela peut apporter la magie de Mozart au plus grand nombre ???.

    Le scénario à l'air bizarre ???

    Je crains que l'on ne passe à côté de la dimension ésotérique de l'oeuvre... Plongez ,pour ceux qui ne connaissent pas, dans cette oeuvre initiatique du genre humain masculin ET féminin.

    Le livret du frère Schikaneder est un peu complexe avec des rebondissements curieux ,mais le fond de l'histoire...génial !!!

    J'attends d'aller voir ce film.

    Franchement j'ai peur d'être déçu ...

    Je voulais ,par cette petite intrusion musicale ,continuer vos interventions si poétiques que j'essaie de suivre réguliérement

    Bonsoir à toutes et tous

    • > Une flute à l'anglaise
      13 décembre 2006, par isis  

      bonjour emerek et tous

      comment, une nouvelle version filmographique de "LA FLUTE" et je ne le savais point ?

      je sais ce que je fais ce week end...

      j'aime les films de Kenneth Branagh d'habitude

      la 1ère fois que j'ai vu cet opéra, j'ai adoré....sans rien "comprendre"

      depuis bien sr je l'écoute et le regarde avec un autre coeur.

      rendez-vous lundi pour échanger nos impressions,

      bonne journée

      isis

    • sniffff
      13 décembre 2006, par C-line  

      J'ai épluché la programmation des salles du coin, mais nulle trace de ce film. Il est vrai que nous n'avons plus que des multiplexes où les films commerciaux sont privilégiés. Les cinémas de quartier ont fermé. Et comme dit la chanson : "C'était la dernière séance, et le rideau sur l'écran est tombé ..." et avec lui la possibilité de visionner d'autres films ... Dommage

      Je ne pourrais donc que lire vos commentaires.

    • > Une flute à l'anglaise et le lien à la française
      13 décembre 2006, par fabermother  

      La fiche du film "La flte enchantée"

      Pour soutenir mon Frère Emerek dans sa lutte contre les fonctionnalités du spip et dans sa démarche pour faire connaître non seulement la musique du Frère Wolfi mais aussi le contenu initiatique du livret ...

      Je demande à voir ce que peut donner le livret relooké à la sauce ciné-cinéma polar !

      Comme je ne sais pas si j'aurai la possibilité de voir le film, j'attends les réactions et commentaires de ceux pour pourront le voir.

      Bonne soirée toutes et tous,

      Faber

      • > Une flute à l'anglaise et le lien à la française
        14 décembre 2006, par EMEREK  

        Bon.... il est 1 H 30 je rentre de tenue ,et je remet ça demain...quelle vie ...

        Je rigole ,car j'aime ça .

        Je n'ai pas vu le film...peut être ce WE ???

        Bonne nuit

        Nb : je vais réviser le SPIP ...promis Faber'

        • > Une flute à l'anglaise et le lien à la française
          14 décembre 2006, par isis  

          bonjour à tous

          le SPIP ? ???

          votre TCF a entendu autour de lui de très mauvaises critiques de ce film (livret déformé, musique modifiée )

          une raison supplémentaire de patienter pour aller plus loin sur mon chemin : moi si je ne dors pas mes 7h minimum, je ne suis pas opérationnelle ...

          dans quelques mois au moins je pourrais récupérer le lendemain !!!!

          isis

          • > Une flute à l'anglaise et le lien à la française
            14 décembre 2006, par fabermother  

            Bonjour tou(te)s,

            En réponse à Isis, le SPIP est un haut grade maçonnique secret : "le Souverain Pontife Illuminé de Palavas". Emerek est sollicité pour accéder à cette suprême fonction qui lui permettra de pénétrer les arcana arcanorum d'insertion d'images et de liens URL. Mais il n'est pas encore tout à fait prêt, donc il révise.

            Pour les lecteurs interloqués, je signale que le chemin d'Isis n'est pas lié aux mauvaises critiques du film dont la vision la rendrait insomniaque ...

            Faber

            • > Une flute à l'anglaise et le lien à la française
              14 décembre 2006, par isis  

              faber lol !!!!

              c'est vrai que ce matin je n'ai pas exactement les yeux en face des trous, rapport à une f....armoire de detection alarme incendie flambant ( !) neuve qui s'est mise à siffler nécessitant l'appel au pseudo-technicien que je ne suis pas pour rassurer la communauté sur laquelle je veillais hier soir... ;-)

              mais notre "bonneumèreu" veille !!!! et remet tout en ligne....

              isis

        • > Une flute à l'anglaise et le lien à la française
          14 décembre 2006, par fabermother  

          Deux tenues à la queue leu leu ?

          Est-bien raisonnable mon Frère ? Tu prends tes vitamines tous les jours au moins ?

           ;-p)

          Faber

          • > Une flute à l'anglaise et le lien à la française
            14 décembre 2006, par EMEREK  

            Tu vois aujourd'hui je ne "travaille" pas ...tout au moins professionnellement...

            J'ai par contre fini ce matin une planche...un travail sur moi-même...

            N'étant pas un surhomme j'ai besoin de sommeil ,peut être un peu moins que la moyenne.

            Heureusement j'ai une compagne complice,sinon ....

            Petit message pour les éventuels postulants à notre Ordre :Règle de base en maçonnerie TOUJOURS privilégier la vie familiale ,c'est inscrit dans les anciens devoirs compilés par Anderson..

            Bien à toutes et tous...

            On attends un(e) volontaire pour aller voir la "flte" et savoir si c'est du pipeau comme je le crains...

            • cadeau fin d'année..... :-)))))
              14 décembre 2006, par EMEREK  

              http://misraim.free.fr/bibliotheque/auteur.html

              Si le SPIP marche avec la mimine

              • > cadeau fin d'année..... :-)))))
                15 décembre 2006, par fabermother  

                CA MARCHE !!!!!!!!

                Ta mimine est devenue magique. En plus, misraim ça me parle. A bientôt sur la route de memphis.

              • > cadeau fin d'année..... :-)))))
                16 décembre 2006, par C-line  

                Bonsoir EMEREK.

                C'est la première fois que je m'adresse à toi, et j'ai les doigts qui tremblent.

                Ne sachant pas la valeur de ton cadeau, je n'ai pas attendu le 25 pour cliquer sur le lien. Je n'attendrais donc pas davantage pour t'exprimer ma gratitude.

                 !!!!!!! MERCI !!!!!!!! :-)))))))))))

                Ce mot est si petit, que même en le répétant à l'infini, ce serait insuffisant pour refléter ce que je ressens. Je ne pensais pas découvrir tant de richesses sous ce lien et je m'étonne tout en me réjouissant de ton partage.

                Moi qui pensais profiter des vacances de Nol pour rattraper mon retard de lecture, j'en prends pour des années. Car j'ai découvert certains textes qui m'accompagneront peut-être jusqu'à la fin de ma vie. Alors du fond du coeur, je t'écris et je m'écrie : MERCI.

            • > Une flute à l'anglaise et le lien à la française
              14 décembre 2006, par isis  

              je viens de vérifier

              le film passe en art essai dans une salle de la ville

              je compte y aller pendant le week end

              j'espère qu'au pire , je pourrai fermer les yeux et ouvrir mes oreilles ?

              isis

              • > Une flute à l'anglaise et le lien à la française
                15 décembre 2006, par fabermother  

                On espère ton rapport circonstancié, voui voui ...

                Tu es notre testeur patenté (testeuse patentée).

                Bisous

                Faber

    • > Une flute à l'anglaise
      17 décembre 2006, par EMEREK  

      http://www.la-croix.com/article/index.jsp ?docId=2289115&rubId=786

      http://www.la-croix.com/article/index.jsp ?docId=2289112&rubId=5548

      http://www.humanite.presse.fr/journal/2006-12-13/2006-12-13-842114

      Commentaires de "La Croix" et de "l'Humanité"

      Bien sr pas la même opinion.

      remarquer que "La Croix" n'est pas mécontente que cette "Flte" abandonne les références maçonniques

      • > Une flute à l'anglaise
        18 décembre 2006, par isis  

        bonjour

        mission accomplie je suis allée voir "la flute" de Branagh sans avoir lu les articles signalés par Emerek

        heureusement qu'il y avait la musique...

        j'ai la même analyse que la Croix, tant du point de vue film que musique

        effets speciaux, alternance de réalisme guerrier et de fantastique livret en anglais, de plus adapté au langae de l'époque de transposition, c'est à dire 1ère guerre mondiale...voix de pamina un peu faible, lumineux Sarastro...même si je le vois toujours plus agé.

        maçonnique, pas habilitée à dire, mais j'ai moi aussi eu le sentiment que l'aspect pacifisme remplaçait, en dehors des décors oblligés dans le chateau de SArastro (sculpture de triangles etc...)

        pour moi, une "oeuvre" de vulgarisation, dont le but est de montrer à un public qui n'ira pas voir et n'écoutera pas l'opéra

        mais nous étions 5 dans la salle...

        désolée, je fais vite parce que très bousculée ce matin.... excusez moi

        isis

    La route de l'Etoile
    12 décembre 2006, par fabermother  

    Bonjour vous toutes et tous,

    En cette période de préparatifs de fêtes plus profanes que sacrées, je vous redonne ce petit poème qui, mettra, je l'espère, une lumière d'espoir dans les coeurs enténébrés.


    -  Ils perdirent l'Etoile, un soir. Pourquoi perd-on
    -  L'Etoile ? Pour l'avoir parfois trop regardée...
    -  Les deux Rois Blancs, étant des savants de Chaldée,
    -  Tracèrent sur le sol des cercles, au bâton.

    -  Ils firent des calculs, grattèrent leur menton...
    -  Mais l'Etoile avait fui comme fuit une idée.
    -  Et ces hommes, dont l'âme eut soif d'être guidée,
    -  Pleurèrent en dressant les tentes de coton.

    -  Mais le pauvre Roi Noir, méprisé des deux autres,
    -  Se dit : " Pensons aux soifs qui ne sont pas les nôtres.
    -  Il faut donner quand même à boire aux animaux. "

    -  Et tandis qu'il tenait un seau d'eau par son anse,
    -  Dans l'humble rond de ciel où buvaient les chameaux,
    -  Il vit l'Etoile d'or qui dansait en silence.

    En attendant le solstice d'hiver (je vous en parlerai ultérieurement), je vous envoie ma pensée fraternelle, initiés comme promeneurs.

    Faber

    • > La route de l'Etoile
      12 décembre 2006, par isis  

      chère chère faber....

      merci pour la forme, j'aime tant la poésie

      merci pour le fond....

      isis

    • > La route de l'Etoile
      12 décembre 2006, par C-line  

      Bonjour à tous,

      Que c'est beau, vrai, juste et riche. Merci. Cela me fait penser à une citation que j'aime bien :

      "L'idéal est pour nous ce qu'est une étoile pour le marin. Il ne peut être atteint, mais il demeure un guide"

      L'idéal est dans le quotidien, dans les gestes simples, dans les gestes altruistes. Les GRANDES pensées et réflexions sont parfois dérisoires face à un sourire, un regard, une main tendue.

      L'éclat de l'Etoile est en chacun de nous et c'est de la rencontre que naît l'étincelle. Mais contrairement aux silex qui ne se rencontrent que dans la matière, l'Humain dispose d'autres niveaux d'échanges d'où peut jaillir la lumière...

      Bonne soirée :-)

    Couleurs d'Amour et de Paix
    8 décembre 2006, par fabermother  

    Bonnes aurores toutes et tous,

    Mon BAF Momo m'a confié un conte qu'il a écrit il y a quelques années, afin que j'en tire l'extrait que je voulais pour notre forum.

    Je vous livre en intégralité, car je n'ai pas eu envie d'en retrancher une seule phrase. C'est son cadeau de Nol pour nos tout petits (et pour les grands aussi). Quand vous le lirez à vos enfants ou petits-enfants, vous entendrez battre le coeur de Momo.

    Marseille, promenade de la Corniche, par une magnifique journée d'aot 2022. Un vieil homme et un petit garçon déambulent lentement, fascinés par un spectacle grandiose, là, juste sous leurs yeux.

    Cette mer ou se confondent toutes les nuances de bleus, cette limpidité, et ce ciel aux reflets extraordinaires, avec juste quelques petits nuages dont les ombres se profilent sur les vagues, les rendant multicolores.

    L'Aïeul, Maurice, cheveux blancs, il noir, allure encore sportive, tient par la main Flavien, un petit blondinet de huit ans, aux grands yeux bleus, bien ouverts sur la vie.

    Flavien s'arrête très souvent pour observer et des flots de questions fusent.
    -  « Papi, dis-moi pourquoi la mer elle bouge, et pourquoi elle a pas toujours la même couleur, et à quoi servent les nuages ? »-
    -  « Tu sais mon chéri, je t'expliquerai tout cela un peu plus tard, lorsque tu seras en mesure de comprendre ces phénomènes naturels ».

    Aujourd'hui, nous allons nous asseoir sur ce banc, tous les deux, et je vais te raconter l'extraordinaire aventure planétaire qui débuta en décembre 2006. Je vais te parler de la catastrophe qui frappa l'Humanité entière, la privant de la vision des couleurs jusqu'en 2014. C'est, précisément, la veille de ta naissance, que tout est redevenu normal, et tu n'as pas connu l'immense désolation.
    -  « Papi, papi, tu me fais peur. Comment vous avez réussi à vivre pendant tout ce temps, çà devait être horriblement triste ? »-
    -  « C'est vrai, il était temps que ça cesse, mais le Monde s'est transformé, grâce à ce fléau ; je vais t'expliquer pourquoi »-.

    -  .. En cette année 2006, les conflits faisaient rage dans le Monde entier, l'optimisme n'était pas au rendez-vous. Pourtant, lors des fêtes du 14 juillet, toute la population s'était précipitée pour assister à un feu d'artifice féerique, qu'elle n'a jamais plus souhaité revoir par la suite, comme pour conjurer un mauvais souvenir.

    Et la date fatidique du 14 décembre arriva. On s'apprêtait à fêter Nol, les illuminations de rues étaient superbes, les vitrines regorgeaient de richesses de toutes sortes, et, dans l'allégresse générale, les gens qualifiés de « bien intentionnés » oubliaient toutes les tensions planétaires.

    C'est à ce moment précis, que les premières victimes atteintes d'une perte de la vision des couleurs, se précipitèrent en masse vers les services médicaux spécialisés. La panique gagna toute la population, et une atmosphère de fin du Monde s'installa, car ce dernier était touché dans sa totalité. L'agonie dura deux mois, à l'issue desquels tous les humains avaient perdu le sens des couleurs.

    Imagine un Monde tout en nuances de gris, où, seule la tristesse règne. Les gens se déplacent comme des zombis, au milieu d'embouteillages perpétuels, causés par la perte de toutes les signalisations routières comportant des symboles de couleurs. Certains individus, les plus faibles, craquent moralement, et mettent fin à leurs jours. On se reconnaît difficilement, même en famille. Tous les vêtements sont dans les mêmes tons grisâtres. C'est vraiment horrible.

    -  « Papi, raconte vite, je me languis de savoir comment vous avez retrouvé les couleurs. »-
    -  « Prends patience, mon chéri, il faut que je te l'explique parfaitement. Plus tard, tu devras tout raconter à tes enfants »-.

    -  .. Le 14 février 2007, coup de théâtre magique, tous les récepteurs de télévision du Monde se brouillent au moment des infos de vingt heures, progressivement, au rythme des fuseaux horaires. Tu sais, ces découpages que je t'ai expliqués hier soir, quand nous nous promenions dans la campagne, au moment où le soleil disparaissait à l'horizon.

    Des moyens de communication très perfectionnés existaient déjà, bien sr, et nous étions régulièrement tenus au courant de ce qui se passait, au rythme de la rotation de la Terre. L'Australie, par exemple, posséda l'information plusieurs heures avant nous.

    Revenons donc à vingt heures, au moment où apparaît sur les écrans un petit homme malingre, affublé d'un survêtement trop grand, coiffé d'un bonnet de laine à pompons, et chaussé de spartiates usées jusqu'à la corde ! Tout l'opposé du snob, tu vois.

    Il s'adresse aux téléspectateurs approximativement en ces termes :

    -  « Mesdames, Messieurs, je vous prie d'excuser cette intrusion mais je dois vous faire une communication de la plus haute importante. Mon nom est PEACE, Eros PEACE, et je suis parmi vous, ce soir, pour vous donner la possibilité de revoir, peut-être un jour, vos chères couleurs. Je vous les ai subtilisées volontairement, afin de vous contraindre à penser aux injustices et inégalités intolérables qui sévissent sur la Planète. A partir de maintenant, vous devrez tous uvrer pour un Monde meilleur, tous sans exceptions. Je ne veux plus que des hommes meurent dans l'indifférence générale, parce qu'il leur manque une poignée de nourriture pour subsister. Je demande solennellement à vos gouvernements de porter immédiatement secours à tous les êtres Humains qui ne possèdent pas le strict minimum pour vivre. Ils devront exécuter ces prescriptions avec Amour, car cela à une importance capitale pour moi. Depuis bien longtemps, la manière dont se comporte l'Humanité me fait honte, mais aujourd'hui la coupe est pleine. Pourtant je vous assure que je restituerai les Couleurs, très simplement, de la même manière que je les ai subtilisées, dès que vous serez redevenus des Hommes dignes de ce nom. Je compte sur vous pour faire passer le message, et vous souhaite bonne chance. Sachez que je ne vous veux aucun mal. »-

    -  « Mais papi, d'où il sortait cet Eros PEACE, et puis comment le Monde entier a pu comprendre le français ? Et puis il était quand même drôlement gonflé de souhaiter bonne chance, après ce qu'il avait fait. Explique-moi, je ne comprends plus très bien ».

    -  « Tu sais Flavien, te dire d'où il sortait, je n'en sais pas plus aujourd'hui qu'il y a quinze ans et le mystère subsistera certainement longtemps. Le français, c'était pour nous seulement, mais il s'est adressé à toutes les Nations du Monde dans leurs langues officielles. En ce qui concerne ce qu'il a fait, tu comprendras bientôt mon chéri. »-

    -  .. Dès le 15 février 2007, toutes les Nations sont submergées par des vagues de revendications Humanistes. Toutes les populations Mondiales se mobilisent. Des hordes d'Etres déterminés envahissent leurs capitales pour faire pression sur leurs gouvernements. Cela ressemble à un conflit Mondial mais, cette fois, tout le Monde se bat pour la même cause, la bonne.

    -  « Elle fait peur ton histoire papi, il faut que tu finisses de me la raconter ici, devant la mer, face à toutes ces couleurs ; à la maison j'aurais trop peur. Il doit être très intelligent Eros pour parler toutes les langues ? »-

    -  « C'est certain mon chéri, mais revenons vite à notre aventure »-

    -  .. Le résultat ne se fît pas attendre. A partir du 20 février 2007, des avions cargos décollèrent de tous les aérodromes du Monde en direction des nécessiteux. A leurs bords, il y avait d'innombrables sacs de nourriture et de médicaments. Dans le ciel, on voyait des avions dans toutes les directions, c'était grandiose. Le Monde entier se réveillait.

    Cela dura une bonne quinzaine de jours et tout le Monde rentra à la maison.

    Le Monde attendait maintenant une réapparition d'Eros PEACE, mais en vain. Plus de signe de vie jusqu'au 8 mai, trois mois exactement après la fin des parachutages d'aides humanitaires.

    Ce jour là, Eros apparaît, accoutré exactement comme la première fois, avec, en plus, une mine des mauvais jours à faire peur. Il s'adresse aux téléspectateurs sans un bonsoir, on le sent furieux :
    -  « Vous n'avez rien compris et vos gouvernements encore moins. J'ai bien précisé que je voulais des actions de solidarité réalisées avec Amour, ce qui, de toute évidence, excluait toutes formes de parachutages non accompagnés de présence humaine. Je trouve ces manières d'agir empreintes du plus profond mépris ; on ne jette pas de la nourriture, on la tend, dans une assiette, avec tout son cur. Quant aux médicaments, s'il n'y a pas d'hôpitaux sur place, je ne vois pas leur utilité à long terme. Vous êtes des inconscients. Beaucoup de sacs de riz sont tombés dans le désert, d'autres se sont éventrés sur des habitations légères, les détruisant au passage, vous avez gaspillé des vivres salvateurs, c'est une honte ! Je ne vous pensais pas arrivés à un tel degré de bêtise, et je vais être obligé de vous mettre les points sur les « i » :
    -  Vous vous déplacerez en chair et en os, avec tous les nécessaires de survie.
    -  Vous nourrirez et soignerez avec Amour. -Vous construirez hôpitaux et écoles partout où ils s'avèreront nécessaires. Bref, vous vous rapprocherez de tous ces peuples avec de l'Amour avec un grand « A ». Tant que je ne verrais pas de résultats concrets, je vous laisserais sans couleurs. Faites vite, le temps est précieux, et vous en perdez beaucoup trop. Encore une chose : En cas de mauvaise volonté de votre part, je vous ôterais également l'usage du got. Alors, remuez-vous que diable ! Ah ! je signale aussi à toutes les polices du Monde qu'elle perdent leur temps à me rechercher, car elle ne me trouveront jamais ; alors, qu'elles se reconvertissent momentanément pour construire des hôpitaux, au lieu de tourner vainement en rond comme de grotesques girouettes. A bientôt, et attention pour le got, cette fois »-.

    -  « Papi, il en demandait quand même beaucoup, tu trouves pas. Et puis cette fois, on aurait dit qu'il était devenu vraiment méchant »-.

    -  « Tu sais Flavien, quand on veut faire réagir les gens, il est parfois nécessaire de les bousculer énergiquement, de manière à les aider à prendre les bonnes résolutions qui s'imposent »-.

    -  .. D'ailleurs, les évènements se sont précipités et l'on a pu voir de véritables exodes de populations. D'innombrables Associations Humanitaires voyaient le jour sur toute la Planète. Le Monde, en pleine effervescence, était entrain de se mélanger. Cet élan de solidarité « obligée » était quand même magnifique à observer. Les hommes commençaient à mieux se connaître, et à s'estimer mutuellement. De toute évidence, beaucoup ne reverraient jamais leurs Pays d'origines ; ils se sentaient bien au milieu de gens aux cultures différentes des leurs. Les Hommes se découvraient enfin tels qu'ils étaient : de véritables Frères.

    -  « Mais papi, où il était Eros PEACE pendant ce temps là, vous ne l'avez plus revu ? Vous deviez avoir très peur de ne pas retrouver les couleurs, et peut-être de perdre le got ? »-.

    -  « Rassure toi, mon chéri, il nous contactait toujours de la même manière, deux fois par an. Il revenait pour relancer les énergies faiblissantes. Sinon, je pense que nous aurions fini par perdre espoir ».

    -  .. Une fois, il est même venu spécialement pour passer un savon à une Grande Puissance :
    -  « Je sais que vous envisagez des frappes aériennes au MOYEN ORIENT. Avec vous j'ai vraiment l'impression de m'adresser à des murs. Quand je vous dis Amour, vous pensez bombes. Quand allez vous prendre la décision de redevenir des Etres Humains ? Voulez-vous que je me fâche vraiment ? Aujourd'hui, par votre faute, j'ai pris une décision très grave. Je me suis résolu à frapper de cécité irrémédiable toutes les populations d'Etats qui s'aviseraient de devenir des agresseurs, de manière à mettre ces derniers, définitivement, hors d'état de nuire. Je serais profondément navré d'en arriver à de telles extrémités, mais c'est vous, et vous seuls, qui avez votre destin entre vos mains. Attention, c'est mon ultime avertissement sans frais »-

    -  .. Par la suite, il se manifesta tous les six mois, pour transmettre de courts messages d'encouragements, du genre « Allez, vous commencez enfin à devenir des Etres Humains » ou « Persévérez, le bout du tunnel approche ».

    -  « Dis papi, il devenait gentil alors ? On dirait qu'il vous aimait bien. Ce que je comprends pas c'est qu'il arrivait à tout savoir à l'avance ; c'était un fantôme ou quoi ? »-.

    -  « Je ne le sais pas moi-même, Flavien ; c'est l'extraordinaire mystère Eros PEACE. Je n'en connais pas le secret. »-

    -  .. Toujours est-il qu'en 2012, tout allait beaucoup mieux sur la Planète. Il n'était plus question de guerres, bien sr. La lourde menace de cécité annulant toutes velléités guerrières.

    Comme par enchantement, tout le Monde commençait à s'aimer réellement.

    La chaleur Humaine comblait un peu le manque de couleurs, et les gens arrivaient même à sourire.

    Mortalité infantile et espérance de vie se stabilisaient dans des moyennes très acceptables.

    -  « Papi, excuse-moi de te couper, pourquoi Eros ne vous a pas rendu les couleurs ? Il devenait énervant à la fin. Et puis vous aviez pris l'habitude de tout voir en gris, alors ! »-

    -  « Détrompe-toi, mon chéri, on ne se fait pas au gris ; les couleurs sont l'expression de la joie de vivre, et nous les attendions toujours. N'oublie pas, aussi, que si nous ne faisions pas les choses bien, il y avait, également, la menace qui pesait sur notre got ; et qui sait, peut-être aussi, sur nos autres sens »-.

    -  « Papi, il vous coinçait complètement Eros, mais je commence à comprendre qu'il voulait rendre tout le Monde heureux. »-

    -  « C'est cela Flavien et il y est arrivé au-delà de toute espérance. Aujourd'hui, tu vis dans un Monde de Paix, à l'abri des violences et il ne te manque rien. Avant, nous avions le superflu, sans Amour, et sans Paix. »-.

    -  .. Eros PEACE est venu nous voir une dernière fois en aot 2014, il nous a amplement félicité pour le travail accompli, tout en nous conseillant fermement de rester dans le droit chemin ; il garderait un il sur nous en permanence.

    Il nous a annoncé le retour des couleurs pour un proche avenir, et il a terminé par ces mots « Aimez-vous, vivez en Paix, je vous regarde, je vous aime. »-

    Depuis, nous n'avons plus jamais entendu parler de lui.

    -  « C'est dommage papi, moi je commençais à l'aimer. »-

    -  « Il en est ainsi Flavien, il a changé la face du Monde à lui tout seul. Et puis, son nom est tout un symbole : Eros est le Dieu grec de l'Amour et PEACE signifie Paix en langage international. »-

    -  « Mais qui c'était papi, on doit le savoir, maintenant ? »-

    -  « Non Flavien, un extraterrestre peut-être, Dieu, le Diable, personne ne le saura jamais. »-

    -  .. A l'aurore du 14 décembre 2014, les couleurs s'embrasèrent à l'Orient. Ce ft un émerveillement indescriptible. Les gens hurlaient de joie et s'embrassaient. Nous étions au Paradis Terrestre. Le Monde entier retrouvait ses couleurs en même temps que l'Amour et la Paix.

    Et moi, mon chéri, le lendemain, j'ai eu droit à un autre bonheur, celui de ta naissance. J'ai bien cru que toutes ces émotions allaient me tuer.

    -  « Papi, elle finit bien cette aventure, tous les gens sont heureux maintenant. C'est pour çà qu'il y a tant de bonheur dans leurs yeux. Regarde, le soleil se couche derrière le Frioul, la Mer devient bleu foncé et le ciel est rouge, c'est très beau papi, quelles belles couleurs. »-

    -  « C'est vrai Flavien, tu as raison, c'est magnifique, mais nous allons rentrer maintenant, car mamie va s'inquiéter. Si tu veux, nous reviendrons demain, je te parlerai du Ciel et des Etoiles »-.

    Le vieil homme et l'enfant s'éloignent dans le couchant, la main dans la main. Le petit chérubin blond regarde son Grand-père avec des yeux pleins de tendresse « Je t'aime papi, plus que tout l'Océan ».

    Le Grand-père le prend dans ses bras et le tenant devant son visage lui murmure « et moi plus que tout l'Univers mon chéri ».

    Leurs ombres semblent s'étirer indéfiniment sous leurs pas, et ils disparaissent dans la nuit tombante.

    Belle journée ... d'amour et de paix.

    Faber

    • Contes à aimer
      8 décembre 2006, par C-line  

      Bonjour et merci ... infiniment

      Que rajouter ? Si ce n'est que mon âme d'enfant espère que MOMO a aussi le conte du Ciel et des Etoiles. Pour demain ou pour l'année prochaine.

      Il faut savoir prendre le temps d'apprécier les beaux textes, s'en imprégner lentement, les intégrer doucement.

      Excellentes journées à venir.

    • > Couleurs d'Amour et de Paix
      9 décembre 2006  

      Tres cher Momo , je viens de lire ton conte ... ma vision a en ete modifiée par les larmes qui me sont montées aux yeux ... tous ces mots , cette histoire me renvoient tellement de choses ... chaque chose , chaque concept trouve chaque jour sa place dans mon coeur , sa place du moment , de l'instant ... accepter l'innacceptable de la mort , etre dans le gris , c'est perdre l'Espoir , c'est voir tout sous son mauvais angle alors qu'en y faisant un peu attention en ouvrant l'oeil du coeur plus grand que ses deux comparses du visage , la vie est un arc en ciel ... alors certes sans pluie sans orage et sans soleil il n'y a pas d'arc en ciel mais c'est la Vie , le blanc , le noir , le gris , la lumiere qui emane de chacun , et l'arc en ciel qui jaillit tant que l'on garde espoir en l'autre en l'humanité et en celui qui vielle sur nous ... Eros est le Dieu de l'Amour , et il est aussi la pulsion de vie , en contraire a Thanatos ... ce petit mot de 4 lettres est gravé ( en fait tatoué ) a l'interieur de mon poignet droit depuis plusieurs années et quand le gris passe devant devant mes yeux , je regarde mon poignet et Eros me fait un clin d'oeil , une lueur de lumiere apparait et le monde se colore a nouveau ... tu a mis des mots sur un bout de mon histoire personnel ... tu m'aides a rassembler ce qui est épars en moi ... et la legerté et le sourire s'emparent de moi a la fin de ce message .

      .... . CAROLINE

    • > Couleurs d'Amour et de Paix
      9 décembre 2006, par Eléonore  

      Très beau conte, on pourrait en rêver.

      Que serait quelques temps passés dans le gris pour accéder à la lumière ?

      Un passage nécessaire sans doute. Pour apprécier la lumière il faut peut-être en avoir été privé.

      Et moi ce conte me fait rebondir sur ce qu'un jour, inspirée par Aristophane, j'ai imaginé.

      J'ai imaginé qu'avec les moyens de communications actuels, que les femmes dans le monde entier diraient non, ensemble.

      Le même jour et pendant le même temps, elles diraient qu'elles ne feraient plus d'enfant et qu'elles ne feraient plus l'amour tant que les solutions pour que règne la paix, l'amour et l'abondance ne seraient trouvées.

      Dans mon imagination si 30% des femmes de la planète faisaient ceci, en 3 mois la face du monde pourrait fort bien être changée.

      En 14/18 des femmes ont refusé de produire de la chair à canon.

      Une prophétie Amérindienne dit que la paix se fera par la Femme.

      Je sais j'ai beaucoup d'imagination, mais pendant que je rêve d'un monde meilleur, je supporte mieux la grisaille, qui n'est peut-être pas là pour de vrai mais qui est quand même déjà là.

      Eléonore

      • > Couleurs d'Amour et de Paix
        9 décembre 2006, par Sarah  

        Je ne sais pas et tu sais que ce renoncement chosi tout antant que hérité peut être très douloureux !? quand une autre conscience émerge suite au travail !

        Est il trop tard ?

        Dans le conte de Momo, l'enfant est conçu bien que le ciel fut gris et que les couleurs fussent absentes...

        Je ne m'étendrais pas, tous les enfants de la Terre sont mes enfants aussi.

        Quand je ne sais plus pourquoi je marche, quand la douleur est trop présente, c'est eux que je regarde, et c'est pour eux que je continue.

        L'hiver approche à grand pas...

        La clarté est moins présente...

        L'obscurité nous enveloppe doucement... retour à la matrice...

        Serais je là pour le printemps ? Comment serais je ?

        Le germe est déjà là bien au chaud...

        Sarah

    • > Couleurs d'Amour et de Paix
      9 décembre 2006, par TAO  
      Ici et maintenant

      Bonjour,

      C'est charmant mais combien conventionnel à la pensée occidentale, celle du Dieu révélé qui s'adresse aux hommes et les sanctionne s'ils ne sont pas sages.

      Imaginez que la vision des couleurs dépende de nous même, de notre capacité à nous émerveiller, de notre capacité à la compassion, de notre capacité à aimer ce qui est proche, dans notre sphère d'influence... Dieu n'a rien à voir avec cela, il est sans doute l'initiateur mais certainement pas l'acteur de cet univers.

      Nous sommes des participants à la farce de la vie et nous avons notre part de responsabilité. Donc au lieu d'aller chercher ailleurs, cherchons ici et maintenant « l'opinion correcte, l'intention correcte, la parole correcte, l'activité correcte, les moyens d'existence corrects, l'effort correct, l'attention correcte, la concentration mentale correcte... » par-là nous arriverons à créer l'harmonie en nous, autour de nous et autour de l'autour de nous...

      L'expérience qu'apporte la découverte des autres civilisations montre que notre interventionniste volontariste plein de bonnes intentions, au mieux ne sert à rien, au pire est totalement nuisible.

      L'homme occidental a été et est une catastrophe pour l'humanité alors c'est ici et sur nous qu'il faut travailler et laisser les autres en paix choisir leurs propres voies de développement même si, certainement, les retours à l'équilibre peuvent être longs et pénibles

      • > Couleurs d'Amour et de Paix
        9 décembre 2006  

        C'est charmant mais combien conventionnel à la pensée occidentale, celle du Dieu révélé qui s'adresse aux hommes et les sanctionne s'ils ne sont pas sages.

        Si je peux me permettre : et si cela etait juste une image , un conte enjolivé pour transmettre un message , partager un moment douloureux qui a ete transformé et qui en est devenu une Force ?

        Je suis aussi tres ettonée de la "violence" de tes propos concernant l'homme occidental ... je suis une femme occidentale , je suis loin d'etre parfaite , j'aspire chaque jour a m'ameliorer mais je n'ai jamais eu le sentiment d'etre une catastrophe pour l'humanité ... comme tout un chacun , je fais partie de l'humanité , je la respecte et tente de la proteger de l'ameliorer a chaque instant ... peu etre ai je mal compris tes mots et leurs sens ? caroline

        • > Couleurs d'Amour et de Paix
          10 décembre 2006, par TAO  
          Histoire

          Les croisades, l'inquisition, les conquistadors, la traite des noirs, le commerce triangulaire, la colonisation... toute l'histoire de l'occident est marquée par l'idée que nous nous faisons de notre prétendue supériorité. Il faut réfléchir sur l'histoire...

          • > Couleurs d'Amour et de Paix
            10 décembre 2006  

            Reflechir sur l'histoire ? oui je le veux bien et le ferais , mais peu etre est ce restreint et simpliste de ma part de me dedouaner de notre Passé commun pour justement tenter de vivre l'instant présent plus sereine et construire a ma petite échelle un avenir meilleur ... Le Passé est une des resultantes de ce que nous sommes a cet instant et meme si il reste beaucoup de zones d'ombre pour moi , je sais que j'ai ete participante dans ces differents "crimes" . Dieu , ou celui que tu veux , l' Unique concepteur createur , ne nous a t il pas justement fait un cadeau merveilleux en nous faisant oublier les vies precedentes ? . C'est une simple interrogation qui ne nie ni ne refute en rien ce qu'il s'est passé avant , ni les crimes ni les horreurs ... je suis interrogative . caroline

            • > Couleurs d'Amour et de Paix
              10 décembre 2006, par Sarah  

              Chère Caroline,

              Moi, tu vois je n'étais pas là. Et si je l'étais, je ne m'en souviens pas. De toute façon je vis ici et maintenant.

              Alors, je ne laisserais personne me culpabiliser ou chercher à me manipuler avec ce levier que peut être la culpabilité.

              Cependant, j'ai le devoir d'apprendre de l'histoire. J'ai le devoir de chercher à comprendre. J'ai le devoir de ne pas reproduire les mêmes erreures ou au moins d'essayer à ma petite mesure...

              Après je m'aperçois que les échanges ici me permettent de travailler la distance et la non identification à quoi que ce soit.

              Celà raisonne aussi pour moi en terme de liberté d'expression.

              Je suis une femme occidentale, blanche à la peau claire.

              Vue ma sensibilité, j'avais au départ les bonnes cartes pour me sentir coupable d'un bon nombre d'atrocités ayant existé sur cette planète. Ceci est mon expérience personnelle. Juste celà.

              Si aujourd'hui je peux dire que je ne laisse plus le levier de la culpabilité me faire agir, je peux le dire parce que je l'ai fais et que j'ai une très grande gratitude pour celà et tous ceux qui me l'ont permis.

              Celà a été une porte extrèmement importante pour moi afin d'explorer mes propres mécanismes, mon fonctionnement, d'accroître la connaissance que j'ai de moi-même et me permettre à la finale, d'entendre, de partager, de ressentir, sans pour autant me sentir entièrement responsable quand je ne le suis pas de manière directe aujourd'hui dans ma vie.

              Je continue ainsi d'oeuvrer d'une manière qui est aujourd'hui pour moi plus juste pour le bien de tous les êtres.

              Je cite une petite phrase de Einstein (mais je n'ai pas eu le temps de vérifier la source) qui nous permettra de continuer notre voyage au pays des paradoxes :

              “Ce ne sont pas ceux qui font le mal, qui rendent le monde insupportable, mais ceux qui regardent sans rien faire.”

              Amicalement.

              Sarah

          • > Couleurs d'Amour et de Paix
            10 décembre 2006, par Sarah  

            Salut Tao,

            Complètement hors sujet... je profite de ton intervention pour te demander concernant la FM :

            Quelle est ton obédience ?

            Et quel rite pratiques tu ?

            Sarah

            • Chuuut !
              10 décembre 2006, par fabermother  

              Chère Sarah,

              Questions censurées. Nous avons une charte morale sur ce forum : on ne cite pas son Obédience et on ne décrit pas son Rite. D'ailleurs, sur un forum ouvert au promeneurs, parler de Rites serait sans grand intérêt,et serait du charabia pour les lecteurs.

              Désolée. Si Tao veut entrer en contact avec toi pour te répondre, c'est son affaire personnelle.

              Bonne journée de paix,

              Faber

              • > Chuuut !
                10 décembre 2006, par Sarah  

                C'est toi Faber qui avait soulevé quelque part cette question...

                Mais OK, pas de soucis.

                Donc peut être le contact se fera autrement ou pas... Enfin moi j'aimerai qu'il se fasse.

                Pas d'urgence pour l'instant. L'hiver approche...

                Et moi j'essaie de trouver les différentes portes possibles.

                Journée de Paix oui.

                Sarah

                • > Chuuut !
                  10 décembre 2006, par fabermother  

                  Re bonjour,

                  Oui, j'avais soulevé la question de ne pas frapper à l'aveuglette à une porte maçonnique. Mais cette recherche ne peut passer que par des dialogues privés. Une suite a été donnée à demande.

                   :-)

                  Faber

                  • > Chuuut !
                    10 décembre 2006, par Sarah  

                    Oui oui, je le comprends parfaitement.

                    Merci Faber.

          • > Couleurs d'Amour et de Paix
            10 décembre 2006, par MOMO  

            Mon TCF TAO,

            Tu sais, un conte n'a pas d'autre prétention que celle d'être un conte. C'est à dire laisser la libre place au rêve même si celui-ci doit rester longtemps utopique, et c'est en ce sens que j'ai imaginé cette approche d'un Monde meilleur. Je suis un libre penseur et je n'ai jamais imaginé un seul instant une quelconque intervention divine dans mon récit imaginaire, bien au contraire, et j'ai surtout voulu faire prévaloir que c'est l'Homme, et lui seul, qui est Maître de son destin, de son bonheur en quelque sorte. Il est dit dans l'article premier de la Constitution de mon Ordre que "la Franc-Maçonnerie travaille à l'amélioration matèrielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l'Humanité". Il est dit aussi que la Franc-Maçonnerie est universelle, et qu'elle doit être le centre de l'union. Celà implique que tous les Etres vivant sur notre planète sont concernés par notre démarche et que nous leurs devons assistance et protection, et celà parce qu'ils sont tous nos Frères, Maçons ou pas. De plus,ça n'est pas une raison valable de se retrancher derrière les erreurs passées de nos prédécesseurs, pour se cantonner aujourd'hui dans un système d'immobilisme, que je qualifierais, pour ce qui me concerne, de coupable. Il nous faut oeuvrer pour que le Monde change, sorte de son égoîsme forcené, et comprenne enfin que c'est l'Amour, et lui seul qui peut sauver notre bonne vieille Terre. Comment admettre qu'aujourd'hui, au XXIème siècle, des Etres Humains meurent encore dans une indifférence générale faute de nourriture et de médicaments sur un continent, alors que sur l'autre le gaspillage fait fureur dans ces domaines. Le Monde est en déséquilibre, utilisons nos outils dans le bon sens et sachons tendre vers un Monde plus équitable. Je sais bien que le bout du tunnel n'est pas pour demain, mais au moins établissons les fondations de l'édifice, et nos successeurs, peut-être même lointains mais peu importe, arriverons un jour vers une Humanité plus juste, vers la Lumière, vers la Vérité, vers l'Amour Universel. Ceci est mon point de vue personnel de libre penseur et ne tend absolument pas à influencer le tien, sinon peut-être de lui apporter un éclairage aussi petit soit-il. Nos différences nous enrichissent mon BAF et c'est bien cela l'essentiel de notre démarche. Mon petit Conte a au mois eu le mérite de nous permettre d'ouvrir un dialogue qui, je l'espère, ne s'arrêtera pas en si bon chemin. Tu vois, ce sont bien nos différences qui nous rapprochent aujourd'hui. Je t'embrasse mon BAF, et je vous embrasse tous mes Frères et Soeurs visiteurs. MOMO

      • > Couleurs d'Amour et de Paix
        10 décembre 2006, par fabermother  

        Bonjour mon TCF,

        Je ne pense pas que le conte de Momo allait dans le sens d'un dieu révélé, même pas du tout.

        Je dirai que je trouve notre Frère joyeusement iconoclaste en représentant le pseudo "deus ex machina" en père nol mal fagotté et plutôt ridicule. Puis en proposant des noms en vrac comme extra-terrestre, dieu, diable ... ce qui définit bien sa pensée adogmatique.

        Pour le reste de ton intervention, je te suis très bien sauf sur deux petits points où mon approche est un peu différente :

        -  Pour moi la vie n'est pas une farce, mais un écheveau d'illusions à démêler, de pièges (souvent tendus par nous-mêmes) à éviter pour entre'percevoir le joyau caché.

        -  Je ne pense pas que dans la longue histoire de l'humanité, on puisse mettre toutes les fautes de comportement sur les seules épaules de l'homme occidental. Toutes les civilisations, balbutiantes ou accomplies, toutes les races, ont une part à peu près identique de monstres, et aussi de penseurs lumineux.

        Le chemin maçonnique est bien conscient de "l'ici et maintenant" et pratique la reconnaissance et le respect de toutes les voies d'amélioration. Bien sur, et hélas, il y a aussi des dogmatiques chez nous, mais par leur pensée restreinte peut-être nous sont-tils indispensables pour ouvrir la notre (de pensée).

        Très bonne journée à toutes et tous.

        Faber

        • > Couleurs d'Amour et de Paix
          10 décembre 2006, par Sarah  

          Bon Jour Faber, Caroline, Momo, Tao, Eléonore, Emerek.... .....

          Ce que j'aime particulièrement ici, c'est cette possibilité d'interraction avec cette conscience qu'aucun de nous ne détiens de vérité, sinon la sienne du moment.

          Que notre chemin est unique et que notre humanité et notre spiritualité ne demande qu'à grandir au travers d'une plus grande ouverture à la réalité de l'autre dans son désir de croissance et d'honorer la vie.

          Et c'est bien celà il me semble qui nous autorise les uns les autres à dire, à nous exprimer... à cette liberté d'expression si chère au coeur de Momo.

          Nos réactions respectives sont pour moi la possibilité d'explorer une autre facette, regarder sous un autre angle... ne pas rester statique... tout en ne perdant jamais le centre.

          Une douce journée à chacune et chacun.

          Sarah

    • > Couleurs d'Amour et de Paix
      10 décembre 2006, par TAO  
      Silence

      Je ne reprend la parole que pour dire que c'est cela la méthode maçonnique... Chacun s'exprime sur ce qu'à dit l'orateur, il a le dernier la parole. Le reste du travail est de l'intropection dans son silence personnel.

      Fraternellement

      Ps pour Sarah, j'ai mis mon mail

      • > Couleurs d'Amour et de Paix
        16 décembre 2006, par Sarah  

        Je n'arrive pas à te joindre, les messages me reviennent en échec.

        Je mets mon mail.

    Forum-Agora
    7 décembre 2006, par fabermother  

    Bonjour toutes et tous, bonjour mon TCF Emerek,

    Je cite la parole d'Emerek :

    Je suis parti pendant 8 jours et au retour je n'arrive pas à suivre...Faber pourquoi ne migres-tu pas sur une solution de Blog plus facile à consulter...Même si nous sommes tous attachés à la bienveillance et à l'amitié de RoCBo

    Pourquoi un forum et pas un blog ?

    Un blog est une sorte de journal personnel, où l'on met sa pensée du jour, et où les lecteurs peuvent poster des commentaires (sur la pensée du jour). Ce qui induit que si je gère un blog, vous ne pourrez commenter que ma pensée du jour.

    Un forum est une agora au sens noble du terme grec : un lieu de partage et de libre expression.

    Je peux m'absenter, et votre libre pensée pourra continuer à s'exprimer, vos sujets de réflexion deviennent le thème du jour ou de la semaine, sans obligation de passer par moi.

    C'est un choix que j'ai fait depuis longtemps. Le forum vous appartient. Un blog n'appartient qu'à son créateur. Attention, je respecte profondément les blogs et leurs richesses. Mais ce n'est pas ma façon de fonctionner et je ne vais pas aller à l'encontre de moi-même, plutôt à la rencontre grâce à vous tous.

    Maintenant, je conçois bien (puisque je le vis) que c'est plus difficile pour raccrocher les wagons quand on s'absente. Disons que cela fait partie de la quête (queste en français médiéval) ...

    Mais le problème technique existe aussi. Là, je laisse Rocbo s'en débrouiller et trouver les solutions faisables.

    Ce forum, j'ose le dire, "unique", a un passé historique déjà, il existait sur feu Infonie, et en mémoire de notre travail de pionniers, il restera sur le site de Rocbo.

    Je vous embrasse toutes et tous,

    Faber

    • > Forum-Agora
      7 décembre 2006, par EMEREK  

      Merci Faber de ton commentaire.

      C'était un lapsus et le forum est effectivement beaucoup plus convivial et proche de notre fonctionnement en loge.

      Quant à l'arborescence du site ,c'est un autre problème et ce n'est pas aux retardataires ,comme moi ,à faire des commentaires...comme en loge...On s'abstient si l'on n'a pas suivi l'ensemble du débat !

      J'ai déjà eu bien du retard avec la "mimine"... !!!

      Bien à toi Faber,

      bien à vous toutes et tous

      • > Forum-Agora
        7 décembre 2006, par fabermother  

        Mon TCF,

        Ta demande sur l'arborescence est à l'ordre du jour. Rocbo l'a prise en compte, mais cela demande beaucoup de travail. Aussi, et si la solution est possible, je pense qu'on va lui laisser passer les fêtes tranquille.

        Ta mimine était mimi comme tout, encore un peu d'entraînement et tu sera au top de la mimine. ;-D)

        Très fraternellement,

        Faber

    SOL INVICTUS
    6 décembre 2006  

    Le 25 décembre, jour de nol, correspond en fait au jour de « SOL INVICTUS ». C'est le jour suivant du SOLSTICE d'HIVER. La religion chrétienne a calé le jour de la naissance du Christ ce jour là pour se substituer et remplacer cette fête populaire de l'antiquité.

    Les maçons ont gardé le solstice d'hiver...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Sol_Invictus_%28mythologie%29

    Cette substitution de fête a eu lieu chez nous il y a quelques années où malheureusement la fête de la musique(on avait poutant Sainte Cécile !!!) s'est superposée au solstice d'été pour la plus grande popularité de l'homme politique

     :-(((((

    Les maçons ont gardé le solstice d'été...

    Une dernière tentative est la fête anglo-saxonne d'Halloween qui est en train d'échouer à remplacer la fête latine des morts.

    Les maçons ont leurs tenues funèbres et certains rituels(...)

    Nb T'as vu Faber je me débrouille avec la mimine...

    Je suis parti pendant 8 jours et au retour je n'arrive pas à suivre...Faber pourquoi ne migres-tu pas sur une solution de Blog plus facile à consulter...Même si nous sommes tous attachés à la bienveillance et à l'amitié de RoCBo

    • > SOL INVICTUS
      6 décembre 2006  

      Bizarre la mimine :ça marche pas

      rebelotte

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Sol_Invictus_%28mythologie%29

      • > SOL INVICTUS
        6 décembre 2006  

        Bon je ne peux pas tout faire :utiliser la mimine ,qui ne marche pas, et signer EMEREK...

    • > SOL INVICTUS et la barque de Rê
      7 décembre 2006, par fabermother  

      Barque de Rê ...

      La barque de Rê est la course cosmique de la Vie, de la Lumière et de l'Ombre.

      Quand le soleil se lève à l' Orient, c'est Rê Keprih (ou Keper), le renouveau de la Lumière, symbolisé par le Scarabée.

      Quand il arrive au Zénith, c'est Rê Horakthi, la pleine puissance de la Lumière.

      Quand il arrive à l'Occident, il s'appelle Rê Atoum (le Père de Dieux cosmogoniques - le commencement et la fin).

      Après la Barque de Rê devra faire sa course dans l'obscurité pour arriver au Nadir qui sera le Zénith ... ailleurs.

      Tout est Lumière et Ombre, pour que l'Ombre et la Lumière soient complémentaires.

      Il en est de même avec le cycle des saisons. Le soltice d'hiver cache en son coeur le germe de la Lumière nouvelle.

      Faber

    > Noel
    6 décembre 2006, par caroline  

    Bien le bonjour chers tous , Noel est dans moins de trois semaines et j'ai constaté que nombreux etaient ceux qui n'etaient pas forcement joyeux pour cette fete . j'en fais dailleurs parti ... l'arrivée de ma fille a changé un peu resenti de ce moment car c'est avant tout par l'expression de son bonheur et de son euphorie que j'ai le sourire ce jour la ... j'en suis venue a me demander hier en rentrant chez moi si ce n'etait pas la perte de l'illusion du papa noel ainsi que celle de la naiveté du regard de l'enfant que nous avons tous été qui produit ce sentiment de "malaise" , voir meme de tristesse ... quel est votre avis ? si on le considere comme symbole ou comme concept quels mots mettaient vous derriere ? voila , je vous livre ma petite reflexion matinale par envie de partager cela avec vous tous .. bien amicalement caroline

    • > Noel
      6 décembre 2006, par isis  

      bonjour caro et tous

      sujet ultrasensible pour moi en ce moment... c'est pourquoi j'ai envie de te répondre de suite.

      mes sentiments sont toujours ambivalents à cette période

      raz le bol de l aspect commercial galvaudant l'esprit de cette fête avant tout familliale pour moi

      retour à mon âme d'enfant pour plonger dans le côté magique avec lumière, musique, sapin, décorations,et cette année bonheur de partager ça avec ma petite fille de 18 mois

      mais surtout , et c'est très personnel, bonheur de paix, car depuis plusieurs années nous fêtons noel avec une partie de mon ex belle famille que j'adore après avoir vécu de pénibles moments

      ce symbole de paix est très fort, il y aura en plus des précités , mon helvète bien sur et ses deux enfants, ma mère (pas simple non plus ) la famille de ma belle fille.

      mais il manquera deux de mes enfants qui ont choisi de ne pas féter noel avec nous, et j'en souffrirai beaucoup, même si je l'ai admis.

      et si au nom de ce symbole de paix et d'amour, j'essaie de ne pas leur en vouloir...

      excusez moi pour cet étalage de ma vie privée, c'est mon chantier du moment.....

      en tout cas , je vous le souhaite merveilleux, ce noel...

      isis

    • > Noel
      6 décembre 2006, par Anne  

      Bonjour à tous,

      je ressens un peu la même chose que toi Caroline ; c'est une fête que je n'apprécie pas.

      Je ne mets aucun symbole derrière et je sais que c'est en plus un moment particulièrement dur pour les personnes seules et elles sont nombreuses...

      amicalement,

      Anne

      • > Noel
        6 décembre 2006, par isis  

        je sais que certaines personnes se retrouvent seules au moment de Noel

        mais je m'interroge sur le pourquoi de cette solitude

        comment peut-on être seul si on va vers les autres ? les autres seuls, les autres démunis ?

        un couple ami organise personnellement depuis plusieurs années une soirée de noel pour personnes seules et démunies ; il se charge de la logistique (salle, matériel assurance etc..)chaque participant apportant quelque chose à manger et à boire , le plus simple possible.

        notre club arrive à financer en plus un petit cadeau pour les enfants. plusieurs de nos membres participent bénévolement.

        le succes a été foudroyant et s'amplifie chaque année :450 personnes l'an dernier pour une agglomération de 120000 habitants.

        au moment les plus noirs de ma vie, il m'est arrivé de faire Noel avec un ou deux ami(e)s seuls comme moi, autour d'une boite de paté , d'une bouteille de vin bon marché, juste un peu de musique et notre amitié...

        ça fait un peu moraliste mon truc, mais c'est du vécu encore....

        isis

        • > Noel
          6 décembre 2006, par C-line  

          Avec la naissance de l'enfant, le couple devient famille.

          Nol est une fête familiale. Mais entre les enfants qui partent, les parents aussi (mais ailleurs) et le divorce (pas si rare que ça), on peut se retrouver seul. Car les amis restent en famille.

          Une solution est comme le propose ton club : réunir des gens sans proche famille ou sans famille proche. Le succès de votre action montre ce grand besoin d'appartenance et d'amour.

          Nol, fête du partage, fête du cadeau. Ne pas avoir la possibilité de donner est aussi difficile que de ne pas recevoir.

          Ton propos n'est nullement moraliste : il est réaliste, authentique. Merci de ce partage.

        • > Noel
          6 décembre 2006, par isis  

          j ai oublié la lumière

          on mettait pleins de petites bougies partout....dans la pièce

          ç a toujours été important pour moi, la lumière...

          isis

        • > Noel
          7 décembre 2006, par Sarah  

          Même si certainement vous savez, concernant les collectes pour l'aide alimentaire, je voulais vous dire que c'est bien aussi de donner des choses qui ne sont pas de première nécessité : père nol en chocolat, bonbons et chocolats divers avec des couleurs... produits dits de luxe...

          Accepter l'aide alimentaire n'est pas chose évidente pour les personnes qui l'acceptent.

          Et quelque chose est différent dans leur regard quand la qualité de ce qui est offert est évidente.

          Je vous aime.

          Sarah.

    • > Noel
      6 décembre 2006, par C-line  

      Je fais partie des joyeux de Nol, mais je comprends que cette fête « obligée » puisse irriter certains. Dans cette période d'abondance, le manque devient douloureux. Les réunions de famille accentuent le silence de certaines places vides (par décès, par contrainte ou par choix). La solitude devient isolement. L'aspect commercial augmente les demandes des enfants et la frustration des parents.

      J'aime Nol, mais parfois, ma joie est assombrie, non pas par la perte de l'illusion de l'existence du Père Nol, mais pas l'exclusion de certains à cette joie que j'aimerais collective (même si l'exclusion existe toute l'année, à Nol, elle devient insoutenable)

      Quant au Père Nol, il n'est qu'un élément de folklore qui a pris une place disproportionnée (mais puisque la nature a horreur du vide, il fallait bien combler la perte du sens et de la symbolique de Nol). Et ça me gêne de plus en plus de mentir à son sujet à ma fille de 5 ans. D'ailleurs, je cesserai ce mensonge à sa première remise en cause et je lui expliquerai pourquoi je lui ai menti, en prenant le temps nécessaire pour conserver sa confiance.

      Comme je ne peux le supprimer pour l'instant, j'accentue d'autres aspect de Nol : la plendeur du sapin, la féérie des lumières (bougies et guirlandes lumineuses), l'énergie des mandarines, la générosité du stollen (gâteau local), les odeurs de cannelle, et surtout le plaisir d'être ensemble et l'importance de l'amour.

      • > Noel
        6 décembre 2006, par Sarah  

        Je ne vois pas que tu mens à ta fille, elle a 5 ans, aujourd'hui le père Nol existe, ils en parlent à l'école et font la lettre, tu lui permets de développer l'espace du rêve, du magique, du magnifique...

        Et, à sa première remise en cause, peut être laisse lui l'espace de te dire elle, ce qu'elle a à dire.

        Ne plus croire au père Nol, ça veut dire aussi, devenir grande.

        Une douce nuit.

        Sarah

        • > Noel
          10 décembre 2006, par C-line  

          Il est vrai que je n'apprécie pas l'exploitation commerciale faite à travers ce bonhomme rouge. Surtout quand il éclipse le sens de Nol. Pour beaucoup d'enfants, Nol = cadeaux. Je trouve dommage cette perte de symboles.

          Mais comme je en peux/veux exclure ma fille de la duperie collective, je lui mens.

          Je pense que plus on croit en quelque chose, plus la désillusion fait mal. C'est pourquoi je redoute un peu le jour où ele comprendra que même maman ment (parfois).

          Même si je sais que ce jour-là lui permettra d'apprendre que les seules vérités dont on peut être srs sont celles que l'on a vérifié par soi-même. oups 24h sans sommeil. Je m'endors

    • > Noel
      6 décembre 2006, par Eléonore  

      Nol, est pour moi un moment de bons souvenir de famille, ou les enfants étaient à leur comble de joie, étant moultement gâtés. Seule ou pas seule à ce moment, j'aime à offrir à ceux que j'aime ce qu'ils aiment.

      Ma grand-mère me racontait une légende à ce moment, cela disait qu'entre Nol et le jour des Rois, les nuits, les choses invisibles et les animaux pouvaient parler aux humains qui étaient attentifs.

      Ce que j'ai pu guetter sans dormir ! Encore aujourd'hui.

      J'ai retrouvé des morceaux de textes qui racontent, je vous en met un. C'est vieux, c'est bizarre mais j'aime bien.

      Il est onze jours et douze nuits, hors du temps, durant lesquels l'an lunal et l'an solaing se rattrapent.

      Il est onze jours et douze nuits, hors du temps, ou les vivants peuvent croiser les morts ; ou les dieux-saints du seigneur Christ peuvent se fondre aux Dieux dont ils ont pris la place.

      Vers la grande fête des fous, des lors, chacun chemine.

      De Nol à l'Epiphanie le monde entier vit hors du temps...

      Onze jours et douze nuits ou toute rencontre devient possible,

      Les Vivants et les Morts,

      Le Soleil et la Lune,

      L'Or et l'Argent,

      Sous l'égide d'un ciel de plomb, le vieux Saturne est mort, son astre luit toujours.

      Eléonore

    • > Noel
      6 décembre 2006, par Sarah  

      Bon Soir chère Caro et Bon Soir à chacune et chacun,

      Le deuil de cette enfant que j'ai été... accepter que je ne le serais plus jamais...

      Aujourd'hui, je crois que j'ai gardé l'essentiel : l'amour.

      C'est lui qui me permet d'être dans la joie du partage quelle que soit la forme de la célébration pour peu que ce qui l'anime soit l'amour.

      Aujourd'hui, plus intimement je fonction avec les célébrations dont parle Eymerek et Eléonore. Comme je ne connais pas les rituels je les crée.

      Amicalement.

      Sarah

    • > Noel
      7 décembre 2006, par MOMO  

      Salut Caro et vous tous,

      Pour moi, le mois de Décembre en son entier est très difficile à vivre.

      Le 24 décembre 1949, ma maman est morte écrasée sous les décombres de la maison que nous occupions (ébranlée suite au bombardement américain sur Marseille du 27 mai 1944). Précédemment, mon papa était mort à la guerre le 24 décembre 1942.

      Coîncidence ou pas, mon subconscient refuse depuis le mois de décembre en son entier, les décorations et les lumières et je vis en ce moment et depuis cette époque mon cauchemar annuel.

      J'ai toujours satisfait à la tradition, d'abord pour mes enfants et ensuite pour mes petits enfants, mais je ressens un malaise énorme pendant cette pèriode qui a complètement changé le cours de ma vie.

      De plus, je ne supporte pas l'injustice, et c'est une pèriode qui la fait particulièrement ressortir. Tout ce gachis, et ces poubelles qui regorgent de restes le lendemain, alors que des malheureux n'ont même pas un morceau de pain à se mettre sous la dent ce soir là.

      J'ai voulu rompre mon isolement pour apporter ce soir ma pierre personnelle mais je vais retourner maintenant dans mon isolement qui durera comme toujours jusqu'au 2 janvier.

      Tout celà ne m'empèche pas de vous aimer très fort mes Frères et Soeurs Maçons ou pas et de vous souhaiter de très bonnes Fêtes.

      Bisous à tous.

      MOMO

      • > Noel
        7 décembre 2006, par caroline  

        Bonjour Momo , Les mots me manquent un peu ... le resenti est bien la tout comme ma plus sincere empathie . D'avoir partagé sur Noel avec tous , remet certaines choses a leur place dans ma tete et dans ma coeur et me fais surtout réaliser la joie et la chance d'avoir mes parents . Je t'aime beaucoup tu sais . A tres bientot , je l'espere . Bisous matinals a vous tous Caroline

      • > Noel
        7 décembre 2006, par Sarah  

        “Anonymes” présents dans mon coeur, il y a 5 minutes à peine.

        Maintenant, par ton partage leur mémoire se relie encore d'une manière différente par ton intermédiaire.

        Je t'embrasse MOMO.

        Sarah

        • > Noel
          7 décembre 2006, par Sarah  

          Une pensée du coeur aussi, pour tous ces êtres animals ou végétals, sacrifiés sans être honorés.

          Sarah

      • > Noel
        7 décembre 2006, par isis  

        bonjour à tous

        comme je te comprends , Momo... mon père est mort le 26 décembre 67

        il a fallu que je fasse un effort, lorsque mes enfants sont nés et ont eu l'âge de s'emerveiller, pour accepter de nouveau que Noel soit une fête , de l'amour et du partage avec ceux qui sont là et ceux qui sont là ...dans notre coeur.

        et l'absence volontaire de deux de mes enfants cette année, alors que leur grand père paternel a 81 ans , leur grand mère maternelle 84 ans, me renvoie à mon échec dans la transmission de cette valeur ...

        comme je le disais plus haut, c'est mon chantier, et j'y travaille, croyez moi, j'ai de douloureuses courbatures....

        isis

    > Sagesse
    5 décembre 2006, par Sarah  

    Bon jour à chacune et chacun,

    J'ai envie ce matin de vous partager une citation de Alain qui résonne très fort pour moi.

    « Le sage est sage, non par moins de folie, mais par plus de sagesse. »

    On ne devient pas sage par force, ni par ascèse. N'essaie pas de t'amputer vivant de tes folies, de tes espérances, de tes illusions, encore moins de tes désirs ou de tes passions. Apprends plutôt à les comprendre et à les accepter. Ce n'est pas la volonté qui est libre ; c'est la vérité qui libère. Ce n'est pas la passion qui est mauvaise ; c'est l'action qui est bonne. La sagesse est le contraire d'une mortification : un art de jouir et de se réjouir. N'écoute pas les moralistes, ni les misanthropes. Ne t'interdis pas d'espérer, ni de craindre de souffrir : apprends plutôt à connaître, à vouloir, à aimer.

    Beaucoup d'amour pour chacun et chacune.

    Sarah

    • > Sagesse
      6 décembre 2006, par C-line  

      Bonjour Sarah et merci pour ce si beau texte, court mais dense. Hormis une petite réserve sur les illusions, j'imprime tout le reste et le place dans mon agenda en compagnon de semaine (ou de mois).

      Très bonne journée à tous.

    Le symbolisme
    2 décembre 2006, par Didier  

    Bonsoir à tous,

    Pourriez-vous m'éclairer sur la question : qu'est-ce que le symbolisme ? Je tourne en rond...

    Je me rend compte que je vous demande de m'éclairer....ce n'est pas un jeu de mot bien-sur. ;-))

    Didier

    • La réponse est dans la question :
      2 décembre 2006, par C-line  

      Bonsoir Didier,

      Je t'invite à poursuivre ta réflexion sur la formulation de ta question : puisque tu souhaites être éclairé, réfléchis à ce que signifie la clarté pour toi.

      Quel rapport perçois-tu entre le manque de clarté et le fait de tourner en rond ? Dans la pénombre, tu pourrais aussi t'immobiliser. Et pourquoi pas tourner sur toi-même ?

      Bonne réflexion nocturne ;-))

      • > La réponse est dans la question :
        5 décembre 2006, par Didier  

        La clarté pour moi, ici c'est la compréhension dans la lumière. Si en effet je suis dans le pénombre, je peux m'immobiliser, mais comme je recherche une solution je tatonnes donc je peux tourner en rond comme dans une pièce fermée où je chercherais une porte à ouvrir.

        • > La réponse est dans la question :
          5 décembre 2006, par Didier  

          Bonjour C_line

          Je te prie de m'excuser pour mon message précedent sans ce bonjour , voila s'est réparé.

          Merci

    • > Le symbolisme
      3 décembre 2006, par Sarah  

      Bon Soir Didier,

      Au bout d'un moment pour arrêter de tourner en rond, j'ai découvert aussi que poser une question c'était plutôt pas mal, même bien je dirais...

      Je ne suis pas FM, j'explore...

      Concernant le symbolisme, je dirais que par l'étude du symbole objet, l'interraction qui se crée avec lui l'anime à l'intérieur de moi. Alors il devient sujet vivant et outil d'exploration de moi-même et du monde.

      Dis autrement, celà peut passer par l'identification totale... Afin de mieux l'intérioriser... Il peut te parler sans que tu l'ais forcément étudié...

      Dans mon expérience il y a les deux. Des symbôles où je suis passée par “l'étude” et d'autres qui de manière spontanée, je ne sais comment ont immédiatement s toucher ce qui demandait à l'être.

      J'oubliais... se prendre la tête dessus c'est bien aussi, car comme tourner en rond... à un moment ça s'arrête et... quelque chose se passe.

      Pour illustrer, essai de trouver un exemple pour toi, le truc qui te vient comme ça, sans chercher... ou laisse venir dans ton sommeil...

      Une nuit tranquille pour toi et pour chacun et chacune.

      Sarah.

      • > Le symbolisme
        3 décembre 2006, par Sarah  

        En poursuivant un peu ce matin, pour moi le propre du symbôle est d'être vivant.

        Il est relié à la tradition, la transmission que nous évoquions précédemment.

        Quand je disais il touche “spontanémment ce qui demandait à l'être...” c'est à dire qu'à ce moment T de ma vie, il me parle, il attire mon attention pour me permettre d'aller un peu plus loin dans mon exploration et l'apprentissage de la connaissance de moi-même et du monde.

        Car sans l'interraction avec le monde, je n'existe pas.

        Voilà je te partage mes réflexions et découvertes du moment que ta question m'ont permis de mettre en lumière.

        Si tu descends un peu plus bas, va visiter Gaudi. J'en suis encore toute retournée. Tiens... comme dans l'eau justement...

        Bonne journée à toutes et tous.

        Sarah

      • > Le symbolisme
        5 décembre 2006, par Didier  

        Bonsoir Sarah,

        Merci de ton aide,

        Tu sépares donc l'objet par lui même et l'image qu'il nous envoie, c'est pour cela que tu parles du symbole objet ?

        A bientôt

        Didier

        • > Le symbolisme
          6 décembre 2006, par Sarah  

          Bon Soir Didier,

          Oui, c'est un façon pour moi de laisser l'espace nécessaire à la rencontre, à la circulation de l'énergie.

          Mais il reste insaisissable, tout comme l'être humain...

          C'est l'histoire des facettes... Et du centre...

          Je vois aussi celà comme une danse.

          Simplement parce que j'aime danser.

          Une excellente soirée.

          A bientôt.

          Sarah

    • > Le symbolisme
      3 décembre 2006, par antonio  

      Mais si, mais si cher Didier, il faut laisser jouer les mots.

      Incidemment, sur le symbolisme, il est une manière de procéder qui ne doit rien à qui que ce soit si ce n'est à soi-même. Je m'explique. Les symbolisme c'est comme la philosophie : "On a la prétention de s'y connaître et de pouvoir participer au débat sans autre préparation. On appartient à la condition humaine, on a son destin propre, une expérience à soi, cela suffit, pense-t-on."

      Le symbolisme, comme toute autre science a ses lois et méthodes. Sorti de celles-là, le monde ne tourne plus très rond, et pour cause. Mon sentiment est qu'il vaut mieux s'y prendre depuis le début. A ce sujet il y Raoul Berteaux qui a pondu un bouquin "La symbolique maçonnique" qui a l'énorme avantage de présenter les choses par le début. C'est un point de départ comme un autre mais il ne s'adresse qu'aux Maçons. Les autres peuvent le lire, bien sr, mais il leur sera d'un moindre profit.

      En espérant que cela fasse le tien,

      Antonio.

      • > Le symbolisme
        5 décembre 2006, par Didier  

        Merci Antonio,

        C'est un livre en effet qu'un Maçon m'a conseillé d'acquerir...

        Mais, je penses que le Forum est plus "vaste"... ;-)

        Bonsoir

    • > Le symbolisme ... et plus si affinité !
      3 décembre 2006, par fabermother  

      Bonsoir Didier et bienvenue sur le forum.

      Je te livre quelques phrases de l'introduction du livre "Dictionnaire des symboles" par J. Chevalier et A. Gheerbrant :

      Car un symbole échappe à toute définition. Il est de sa nature de briser les cadres établis et de réunir les extrêmes dans une même vision. Il ressemble à la flèche qui vole et qui ne vole pas,immobile et fugitive, évidente et insaisissable. Les mots seront indispensables pour suggérer le ou les sens d'un symbole ; mais rappelons-nous toujours qu'ils sont incapables d'en exprimer toute la valeur.

      [...]Celui-ci (le symbole) se livre et s'enfuit ; à mesure qu'il s'éclaire, il se dissimule ; selon le mot de Georges Gurvitch, les symboles révèlent en voilant et voilent en révélant.

      La démarche symbolique se fonde sur l'intuition, l'observation, la méditation, le silence, un rapport intime entre l'observateur (toi, moi, lui, elle) et le symbole. Rien d'intellectuel dans l'affaire.

      Le symbole s'éclaire, fulgure, quand le cherchant est en phase avec une partie inconnue de lui-même et de l'univers. Mais il ne livrera pas toutes ses facettes, car les facettes sont aussi nombreuses que les Hommes. Ce qui est peu important, car la facette révélée est celle qui correspond à la recherche du moment.

      J'espère avoir été assez claire.

      Faber

      • > Le symbolisme ... et plus si affinité !
        3 décembre 2006, par isis  

        bonsoir

        donc quand tout a coup, une idee me saute au cerveau, sur un truc qui me trottait dans la tete, une idee qui brusquement est si evidente que je me demande comment je ne l ai pas reconnue plus vite, je suis dans une demarche symbolique ? bien sur, je parle de mon chemin, pas de la derniere maniere de faire le the.... ;-)

        et je vois bien le truc des facettes pq des fois je vois les choses differement, mais pas contradictoires... je suis pas sure d etre claire,moi la mais toi faber tu l etais

        beaucoup lu beaucoup reflechi et medite...

        a antonio : ben oui, je me demande toujours si c bon pour moi de lire puisque comme tu le dis, je n en tire surement pas toute la substantifique moelle...mais je ferai comme souvent, je relirai plus tard, avec d autres yeux et un autre coeur ?

        bonne soiree

        isis

      • > Le symbolisme ... et plus si affinité !
        3 décembre 2006, par MOMO  

        Bonsoir Didier et ma TCS Faber,

        Les symboles que l'on peut trouver dans le monde profane, surtout dans les domaines techniques n'ont rien a voir avec la symbolique maçonnique.

        Les premiers sont rigides et ne supportent aucune interprétation ; ils sont nets, précis et sans bavures.

        A contrario, les symboles maçonniques sont de l'appréciation de chaque F et S et remis continuellement en question au fur et à mesure du cheminement initiatique de chacun.

        Chaque individu est un tout et possède en lieu une parcelle de l'infiniment grand. Pas question d'influencer sa réflexion, au risque de le dénaturer.

        C'est un domaine où il est juste possible d'émettre une opinion sans jamais rien imposer aux autres.

        Les FM sont des Etres libres et des idées imposées équivaudraient à la pratique d'un dogme, ce dont nous nous refusons avec force et vigueur.

        Je ne peux pas aller plus loin dans l'explication sans risquer de dévoiler ce qui ne m'appartient même pas. C'est un peu celà le "secret maçonnique".

        Bonne nuit à tous, même sans vous connaître je vous aime tous pareillement F Humains et F Maçons.

        MOMO

        • > Le symbolisme ... et plus si affinité !
          5 décembre 2006, par Didier  

          Bonsoir Momo,

          Oui je comprends, ou j'ai l'impression ;-)

          Chaque personne voit ce qui l'entoure selon lui-même et ensemble nous pouvons progresser.

      • > Le symbolisme ... et plus si affinité !
        5 décembre 2006, par Didier  

        Bonsoir Faber,

        J'ai déjà posté, il y a quelques semaines, mais que quelques lignes ;-)

        Merci de ton aide.

        Donc, la démarche symbolique, correspond en fait à la manière dont je suis avec les objets qui m'entourent. Selon mon "identité" et "la place" où je me trouve, ma vision de l'objet sera bien sur différente.

        Cela rejoint le "savoir être" et le "savoir faire" ?

        Didier

        • > Le symbolisme ... et plus si affinité !
          6 décembre 2006, par Antonio  

          ... en terminant par "faire savoir".

          Je reviendrai un peu plus tard avec des réponses plus précises à ta question initiale.

          A+,

          Antonio.

    > Gaudi et la mer
    2 décembre 2006, par Anne  

    Bonjour,

    qu'évoque pour vous l'oeuvre de Gaudi et plus précisément son symbolisme architectural par rapport à la mer dans l'agencement de la Casa Batllo de Barcelone :

    http://www.gaudidesigner.com/fr/casa-batllo-grand-salon_21.html

    et l'oeuvre de ses autres constructions :

    http://www.gaudidesigner.com/fr/index.html

    Au plaisir de vous lire,

    Anne

    • > Gaudi et la mer
      2 décembre 2006, par Sarah  

      Chère Anne,

      Je veux bien aller voir le chemin que tu me proposes de cette façon, mais s'il te plait fais les liens en direct sur le post pour l'accès aux sites.

      Merci.

      Sarah

    • > Gaudi et la mer
      2 décembre 2006, par Sarah  

      Je fais un essai car je ne sais pas faire non plus :

      http://www.solest.com/index.php ?id=802/p>

      • > Gaudi et la mer
        2 décembre 2006, par Anne  

        je suis désolée Sarah, je ne sais pas comment faire sur le forum...

        Anne

      • > Gaudi et la mer
        2 décembre 2006, par fabermother  

        Voici le lien, tout au moins sur la page d'accueil du site :

        ---> Et le soleil se lève à l'est ...

    • > Gaudi et la mer
      2 décembre 2006, par fabermother  

      Les liens d'Anne :

      ---> Gaudi 1

      ---> Gaudi 2

      Bonne visite,

      Faber

      • > Gaudi et la mer
        2 décembre 2006, par fabermother  

        Moi, personnellement, j'adore ...

    • > Gaudi et la mer
      2 décembre 2006, par Sarah  

      Je me doutais bien Anne que toi non plus tu ne savais pas. Et moi aussi je rame avec ces machines.

      Donc... Merci Faber.

      Je vais de découverte en découverte...

      L'énergie de la joie est présente aujourd'hui dans mon coeur.

      Je voulais aussi vous dire que Lola est rentrée chez elle le jour où Benjamin s'est fait opéré...

      Je reviens plus tard car pour l'instant je dois mettre mon énergie au service du quotidien-quotidien.

      Merci. Une excellente fin d'après-midi. A bientôt.

      Sarah.

    • > Gaudi et la mer
      2 décembre 2006, par Sarah  

      Un dernier ajout et j'attrappe mon balai... mais là pas pour voler...

      Pour l'instant Anne ce que je viens de voir de la casa balto me laisse tout simplement sans voix et stimule mes neurones désirantes vers ce lieu.

      Cette fois, je m'y mets.

      Bisou.

      Sarah

    • > Gaudi et le Ground Zero
      2 décembre 2006, par rocbo  

      Voir le projet de gratte-ciel de Gaudi pour la ville de New York

      rocbo.net/spip/article.php3 ?id_article=158

      @+
      oo

      • > Gaudi et le Ground Zero
        2 décembre 2006, par Sarah  

        Je ne connais pas Barcelonne, mais je crois que ça ne va pas trop tarder.

        Pour le projet gratte-ciel à New York, là aussi c'est tout à fait... !!!

        Sarah

    • > Gaudi et la mer
      2 décembre 2006, par antonio  

      Ben oui.

      Ce fut un architecte comme il y en a peu. Mais il ne faut pas oublier "La pedrera" ou le "Parque Gell" où l'audace défie les lois de la nature. Pour les amateurs, "http://www.gaudiallgaudi.com/FA002.htm"

      A+,

      Antonio.

    • > Gaudi et la mer
      3 décembre 2006, par Sarah  

      Bon Soir Anne,

      Si je comprends bien ta question, je dirais que d'une certaine manière je pourrais me croire à l'intérieur du Nautilus (je crois que c'est le nom), du capitaine Némo dans 20 000 lieux sous les mers.

      Il y a quelque chose de très enveloppant, fluide, harmonieux, très sécurisant tout en étant libre et sans pour autant être étouffant.

      Un truc qui flotte et qui contient, comme le ventre d'une mère peut être.

      Voilà pour l'instant.

      En tout cas merci de m'avoir permis cette rencontre.

      Une excellente nuit à toi.

      Sarah

    • > Gaudi et la mer
      3 décembre 2006, par e  

      Oh la la ! Je viens juste de réussir à ouvrir les pages (ma conection était trop mauvaise) et je tombe émerveillée devant la maison de mes rêves !

      J'adore vraiment.

      Merci Anne pour ce site.

      Eléonore

    ... Benjamin...
    1er décembre 2006, par Sarah  

    Mes soeurs, mes frères de tout horizon, de tout univers...

    L'intervention s'est bien passée. Il semble que l'intégralité de la tumeur ait p être ôter sans que celà ne génère de handicaps majeurs pour la suite de sa vie.

    Peut être quelques traitements encore à prévoir... mais bon... je crois... je veux croire que ça va aller... Que Benjamin va vivre, vivre, vivre... continuer de nous faire partager la musique qu'il aime tant... aimer, avoir des enfants ou pas... vivre....

    Merci de rester là. Merci d'être là.

    Sarah.

    • > ... Benjamin...
      1er décembre 2006, par Anne  

      Bonne continuation à vous tous Sarah,

      amicalement,

      Anne

    • > ... Benjamin...
      1er décembre 2006, par fabermother  

      Bonsoir Sarah,

      Je ne sais pas pourquoi (enfin, il m'est difficile de l'expliquer avec des mots), je n'en doutais pas, tant Benjamin fut entouré de pensées positives.

      Et viva la vie, la vie va !

      J'ai récupéré tes mails un peu perdus dans ma pagaille de gestion de bal (j'attends Antonio qui devrait me remettre tout en ordre, quand il sera un peu dispo). Je te réponds demain. Ce soir savourons la vie de Benjamin.

      Faber

    • > ... Benjamin...
      1er décembre 2006, par isis  

      bonsoir sarah

      j ai tres fort pense a lui , et a ceux qui l aime

      avec toute cette energie positive qui lui etait envoyee, cela devait se passer bien

      la force de l amour... isis



 

LOGO SPIP Réalisé sous Spip

Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net

Déclaré à la CNIL sous le n°1153442