rocbo menu
Jack Williamson

Bien que vivant dans une ferme isolée, il découvre la librairie locale et s'en sert pour faire sa propre éducation. En 1926, il tombe par hasard sur un magazine Amazing Stories, créé cette année là, contenant des histoires de voyages dans l'espace et dans le temps, ce qui, selon sa propre expression, lui donne envie d'écrire ses propres histoires.

Les planètes en sursis
Le masque - Science-fiction N° 29
The trial of terra

La Terre était sur le point d'opérer un "contact", et le service de la Quarantaine de Dénébola devait prendre une décision : ou bien laisser la Terre accéder à la circulation interstellaire ou bien la juger définitivement incapable de répondre aux normes de la civilisation galactique et, en conséquence, la condamner à être détruite.

La décision dépendait d'un homme : Wain Scarlet, dont le conditionnement psionique imparfait l'amenait à des spéculations personnelles sur le destin de la planète.

Tandis que se succédaient les témoignages établissant ou niant le caractère humain des habitants de la Terre,

Scarlet attendait toujours pour prendre sa décision, celui qui lui ferait l'offre financière la plus intéressante.

Et, de son côté, la Terre attendait sans le savoir son salut ou sa condamnation à mort...

Plus noir que vous ne pensez
Le rayon fantastique n° 77
Darker than you think

Une angoisse mortelle gagna l'auditoire du professeur Mondrick lorsqu'il déclara d'une voix haletante : "Je vais vous parler d'une ennemi masqué, d'un clan secret qui conspire, au milieu des hommes vrais... Je vais vous parler de la venue prochaine d'un Messie noir, l'enfant de la nuit, dont l'apparition au millieu des hommes vrais sera le signal d'une révolte sauvage et sanglante...

Sans doute ces chasseurs de la nuit savent-ils aujourd'hui que nous les avons démasqués... Je vous demande de m'écouter... Car je crois qu'en répendant la vérité il reste encore une chance de défaire ces membres secrets du Clan... J'espère encore que... "Mondrick s'étrangla. Ses mains montèrent à sa gorge.

Son visage torturé devint livide. Quelqu'un appela une ambulance mais il avait cessé de vivre.

Couverture Jean-Claude Forest

LOGO SPIP Réalisé sous Spip Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net
Déclaré à la CNIL sous le n°1153442