rocbo menu
Burne Hogarth : Drago


New York Post Syndicate : 4 novembre 1945 - 10 novembre 1946
scénario et dessin : Burne Hogarth - États-Unis


Parallèlement à la série Tarzan, qu'il anime à la suite de Harold Poster, Burne Hogarth* donne naissance, en 1945, à Drago, Ce gaucho musclé évolue dans une pampa imaginaire et lutte contre l'infâme Baron Zodiac, symbole des ténèbres. Cette série manichéenne se veut le prétexte à toutes les audaces graphiques. Jouant avec les codes du genre, Hogarth rompt Fordonnance par trop classique de ses vignettes, soulignant ses formes -par des cercles ou des rectangles, parfois imbriqués entre eux. Produite par le New York Syndicate et publiée dans les pages dominicales du New York Post, Drago marque l'imaginaire de ses lecteurs.

Cette bande dessinée connaît une première adaptation en français, dans Coq Hardi* (du n° 57, du 24 avril 1947, au n° 104, du 18 mars 1948). Pour Fanecdote, devant le succès remporté par cette série, la rédaction de Coq Hardi imagine un épisode supplémentaire, réalisé avec des dessins découpés dans les premières planches (du n° 105, du 25 mars 1948, au n° 108, du 15 avril 1948). Longtemps oubliée, cette série est rééditée en 1973, par la Serg, sous la forme d'un unique album. Celui-ci se veut une version intégrale de Drago - pour la publication dans Coq Hardi certaines séquences jugées trop tendancieuses pour l'époque avaient en effet été supprimées.


in Dictionnaire mondial de la bande dessinnée
Patrick Gaumer/Claude Moliterni Ed. Larousse

PHÉNIX
REVUE D'ÉTUDES

S.R.P. / SERG : octobre 1966, janvier 1977 France

Claude Moliterni et Robert Cottereau,
responsable de deux firmes, la SERG et la S.R.P, créent Phénix.

Apparu en octobre 1966, le magazine est sous-titré
« bandes dessinées, science-fiction, espionnage »,
auquel s'ajoutera « aventure » au deuxième numéro.
Dès le cinquième numéro cette appellation disparaît au profit de
« la Revue internationale de la bande dessinée ».

Le magazine présente tous les aspects du 9e art.
Certains domaines sont privilégiés,
tels la bande dessinée classique américaine
ou franco-belge, mais on y étudie aussi
la bande dessinée italienne, finlandaise, mexicaine, etc.


Phénix fait également l'objet de plusieurs numéros spéciaux comme
Tarzan de Harold Foster, une Histoire de la bande dessinée d'expression française, etc.

Retour