rocbo menu
L'Épopée de Gilgamesh, iconographie




Sumer au IIIe siècle avant notre ère.
Revue L'Histoire

La Mésopotamie désigne le pays « entre deux fleuves ». Région du Moyen-Orient située entre le Tigre et l'Euphrate. Elle correspond pour sa plus grande part à l'Irak actuel.
Carte du Monde babylonienne, VIIe siècle av. J.‑C.
Palais de Sargon II à Korsabad (Irak), identifié à Gilgamesh. Musée du Louvre.
Roi assyrien (Sargon d'Akkad?) 2300 av. J.C. Bronze découvert à Ninive. Musée de Bagdad (Irak)





Le mont Hermon est une montagne de l'Anti-Liban, culminant à 2 814 mètres d'altitude.
Les monts Zagros constituent la plus grande chaîne d'Irak et la deuxième plus grande chaîne d'Iran. Elle a une longueur de 1500 km. Les points culmi-
nants sont le Zard Kuh (4548 m) et le mont Dena (4359 m).

Selon l'Épopée de Gilgamesh, le mont Nisir (Pir Magrun) est le lieu d'échouage du navire construit par Utnapishtim  lors du déluge.
Ruines d'Ur, avec la ziggurat en arrière-plan. Ur est l'une des plus anciennes et des plus importantes villes de la Mésopotamie antique du IIIe millénaire av. J.-C. dans l'actuel Irak.
"Cèdres de Dieu"
Derniers survivants des forêts qui couvraient autrefois le Mont-Liban






GULA : déesse de la médecine. Son symbole est le chien. Mère des dieux associés à la médecine Ninazu Damu.
Stèle représentant une femme en train de filer, Suse,
VIIIe siècle

Bas-relief de la Tablette de Shamash, représentant le dieu Shamash, assis sur son trône, IXe siècle av. J.‑C., British Museum
Tablette de Shamash, représentant le dieu Shamash, assis sur son trône, IXe siècle av. J.‑C., British Museum
Bas-relief représentant la déesse Ninsun, mère de Gilgamesh selon l'Épopée, période néo-sumérienne (fin du IIIe millénaire).





Sceau-cylindre «Gilgamesh domptant un taureau », Syrie, XVIIe siècle av. J.-C., BNF.
Sceau-cylindre Shamash
Musée du Louvre.
Sceau-cylindre de la période d'Uruk, représentant une « ronde » de bovins.
Briques glaçurées de
la porte d'Ishtar à Babylone représentant un lion, animal-attribut de la déesse Ishtar, Musée de Pergame.
La porte d'Ishtar est une des huit portes de la cité intérieure de Babylone, elle fut construite au nord de la cité en -580 (empire néobabylonien) sur ordre du roi Nabuchodonosor II. Cette porte est dédiée à la déesse Ishtar.





Le Code de Hammurabi est une stèle babylonienne datant d'environ 1750 av. J.-C. Il s'agit d'une longue inscription royale glorifiant Hammurabi, qui a régné à Babylone de 1792 à 1750 av. J.-C., dont la majeure partie est constituée par des décisions de justice.
Musée du Louvre.
Bas-relief représentant Shamash assis sur un trône, stèle du Code de Hammurabi, 1750 av. J.-C.
Musée du Louvre.

Tablettes de Yale de l'Épopée de Gilgamesh.
Masse d'armes vouée au dieu Gilgamesh, Girsu, période d'Ur III (c. xxie siècle av. J.‑C.).
Tablette de comptabilité d'Uruk, (c. 3200-3000) : enregistrement d'une livraison de produits céréaliers pour une fête de la déesse Inanna (Ishtar en akkadien). Musée de Pergame





Poids d'une demi-mine consacré au dieu-lune par Shulgi, musée du Louvre
Maquettes de foies d'animaux servant à l'exercice de la divination, XIXe siècle av. J.‑C., Mari,
Musée du Louvre.

Système numérique cunéiforme sexagésimal
Phonogrammes de type V et CV du syllabaire hittite.
Unicode U+12000 (PDF)
(Cunéiforme suméro-akkadien)
U+12400
(PDF) (Nombres)
ISO 15924 Xsux
(PDF) (Cunéiforme suméro-akkadien)







LOGO SPIP Réalisé sous Spip
[ Retour ]
Hébergé par L'Autre.Net LOGO L'Autre.Net
Déclaré à la CNIL sous le n°1153442